Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le "travail" de deuil

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31193
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: le "travail" de deuil   Jeu 30 Mar 2006 - 16:37

Le mot "Deuil" est un vieux mot français qui signifie "douleur". Faire son deuil veut donc dire littéralement: "Passer à travers sa douleur".

l'on considère que le deuil se vit en cinq étapes

1) Le déni

Dans un premier temps se manifeste un déni de la réalité : “ Ce n’est pas possible, ce qui arrive n’est pas vrai, je n’y crois pas…” Ce refus d’accepter la réalité constitue une sorte d’auto-défense devant l’inéluctable. Toute notre énergie vitale s’insurge devant une réalité et prétend la nier. Dans un premier temps, c’est une réaction saine, normale, face à ce qui arrive, mais s’y enfermer, ne pas parvenir à la dépasser peut devenir grave. Une fois le premier choc passé, l’évidence va finir par s’imposer.

2) La colère

Le déni passé laisse souvent place à l’expression de la colère, de la révolte. Un sentiment d’injustice apparaît, d’autant plus intense que la mort est inattendue ou les liens avec le défunt étroits : “ Pourquoi lui ? C’est injuste à son âge, dans sa situation. Pourquoi me fait-il cela ? Qu’ai-je fait pour mériter cela ?… ” Cette étape est spécialement difficile à dépasser. Peut-être parce que, confrontés au problème de la mort, et surtout de cette mort, nous n’avons pas de réponse claire, d’explication naturelle. Nous cherchons un coupable : Dieu, les forces du mal, la société, le corps médical, ou nous-même. Ces manifestations agressives ont besoin de s’extérioriser. Elles sont l’expression d’une forte charge émotionnelle qui doit pouvoir s’alléger. La façon dont la personne est entourée, écoutée, réconfortée, compte beaucoup.

3) Le marchandage

Le stade de la colère fait place à une sorte de marchandage : “ S’il revivait, tout serait différent, cela ne se passerait pas comme cela, telle étape serait vécue autrement. ” Il s’agit là d’une nouvelle forme de refus de la réalité mais très différente de la première. Elle se raccroche à l’imaginaire pour intégrer ce qui s’est passé mais en imaginant un autre scénario. La personne tente de régler d’anciens contentieux, d’améliorer ce qui a été vécu afin de se
déculpabiliser.

4) La dépression

Dans la majorité des cas, le travail de deuil passe ensuite par une phase de dépression. Chagrin, découragement, repliement sur soi, marquent cette étape. L’évidence s’est imposée et ses conséquences apparaissent concrètement : soucis familiaux, solitude future, difficultés financières, démarches administratives, etc. De nouveau, la qualité de présence de l’entourage est déterminante pour surmonter cette phase de dépression.

5) L’acceptation

La dernière phase du travail de deuil est celle de l’acceptation pacifiante. Les grands combats sont passés, les tempêtes apaisées. On s’autorise à vivre sans l’absent et on peut réapprendre à vivre. L’absence est réelle mais elle n’est pas totale. Une autre relation avec le disparu s’instaure. La restructuration intérieure s’achève. De temps à autre, l’émotion peut ressurgir mais ce n’est plus un flot qui submerge tout sur son passage.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6302
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: le "travail" de deuil   Dim 20 Jan 2008 - 15:05

Ce qui n'interdit pas à l'esprit du défunt d'avoir une résonnance dans la vie de la personne. En cherchant des solutions on peut etre amené à envisager ce que l'autre aurait fait dans ce cas sans qu'il y ait phénomène de possession ou de délire psychique.
Dans certains rites shamaniques ce sont les esprits des anciens qui se manifestent et parlent à travers le mystique.
Je pense que nous avons tous ce mode de résonnance mais nous l'occultons par peur du ridicule ou par souci d'objectivité scientifique.
Les phases de depression permettent aussi d'evoluer et d'entrevoir d'autres réalités subjectives et intérieures.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: le "travail" de deuil   Dim 20 Jan 2008 - 16:10

J'ai perdu un etre cher, il y a 3 ans et ça ne s'est pas passé vraiment de cette façon la, pour moi...
1. Il n'y a pas eu de déni. Simplement un choc.
2. Pas de colère, ni de marchandage.
3. La prise de conscience s'est déroulée en deux étapes: Tout dabord, je suis resté sous le choc, mais sans réaction particulière. Ensuite il y a eu en effet, une phase de dépression assez longue. L'évidence s'est imposée plus dans les faits que dans le mental: en continuant à vivre au quotidien j'ai " compris " physiquement que la cassure, le départ étaient bien réels et définitifs.
4. Je me retrouve assez bien dans la phase " acceptation "...mais avec un bémol. J'accepte le départ physique, et il est clair que je ne reverrai plus cette personne sur terre. Mais je n'accepte pas l'effacement absolu ou l'oubli...à cause d'un simple constat : cette personne reste toujours présente en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le "travail" de deuil   

Revenir en haut Aller en bas
 
le "travail" de deuil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le "travail" de deuil
» Le deuil de l'enfant "NORMAL"
» "Les Européens et le travail" : un exemplaire gratuit de la revue "Grande Europe" à consulter en ligne
» Crise au travail : "peur" des toilettes public
» Instaurer une "note de conduite/comportement/travail" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Témoignages-
Sauter vers: