Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 euthanasie

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: euthanasie   Jeu 30 Mar 2006 - 16:43

Jeudi 25 septembre, Marie Humbert tente de mettre fin aux jours de son fils Vincent, jeune tétraplégique aveugle et muet qui avait demandé par lettre le droit de mourir au Président de la République. Interpellée, elle est hospitalisée, alors que son fils décède finalement le lendemain. Ce tragique événement a relancé le débat national sur l'euthanasie.

Peut-on anticiper ou provoquer la mort afin d'abréger les souffrances et/ou l'agonie d'un malade incurable ? En France, l'euthanasie ne figure pas dans le code pénal et est assimilée à un homicide volontaire, un assassinat ou non-assistance à personne en danger.

Un débat de société

En janvier 2000, le Comité national consultatif d'éthique1 avait été saisi du sujet. Bien que s'étant opposé à une dépénalisation, il avait ouvert le débat en parlant d'une possible "traduction juridique dans l'instauration d'une exception d'euthanasie".

En décembre 2002, un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche témoignait que 88 % des Français sont globalement favorables à l'euthanasie pour "des personnes atteintes de maladies insupportables et incurables".

En avril 2003, une proposition de loi avait été enregistrée à la présidence de l'Assemblée nationale, mais depuis aucune nouvelle. Les déclarations du Ministre de la santé en décembre 2002 laissait peu d'espoir aux partisans d'une législation, qu'il jugeait pouvoir "ouvrir la voie à des dérives et des abus qui mettraient en danger les fondements mêmes de notre société". Mais les choses bougent aujourd'hui et les déclarations sont nombreuses.

Au-delà des clivages politiques

Annonce médiatique, sortie d'un livre… Au-delà de son caractère particulier, l'affaire Humbert a permis à de nombreux représentants politiques de réagir. François Fillon, ministre des Affaires sociales, a déclaré sur Europe 1 qu'il était temps d'ouvrir un débat pour modifier notre législation. "Je ne sais pas ce que ce débat peut donner. Je ne dis pas qu'il y a une solution facile à trouver, mais je ne serais pas choqué que l'on légifère sur cette question". Des propos repris par Bernard Kouchner, ajoutant qu'il pensait "personnellement" qu'il ne fallait pas réanimer Vincent Humbert, et qu'il fallait "soutenir cette mère admirable". Des députés ont également fait entendre leur voix. Jeudi, Nadine Morano (UMP) et Gaëtan Gorce (PS), souhaitaient dans un communiqué commun que "la législation évolue". Selon eux, "le Parlement français ne peut rester insensible à cette question trop longtemps différée et déjà réglée chez certains de nos partenaires européens". De son côté, le député Michel Hunault (UMP) a jugeait "nécessaire de mettre en place une commission d'éthique associant des juristes et des spécialistes du monde médical pour réfléchir à une évolution nécessaire de la législation".

On l'a encore vu ce week-end, la question de l'euthanasie dépasse les clivages politiques. Dans une interview accordée au Figaro, Jean-Pierre Raffarin, Nicolas Sarkozy et Dominique Perben ont déclaré ne pas vouloir légiférer sur le sujet. Le Premier Ministre a ainsi estimé que "la vie n'appartient pas aux politiques". Alors que le Ministre de l'intérieur se dit "très réservé sur le principe de l'euthanasie", le ministre de la santé et le garde des sceaux soulignent que sur ce sujet, on doit se garder de toute "décision hâtive", prise sous le coup d'une "émotion légitime". Interrogé dans le cadre de l'émission France Europe Express, le Ministre de la santé a toutefois déclaré avoir consulté le Président et le Premier ministre, tous deux favorables à débattre de cette question. Mattéi a ainsi évoqué la possibilité de mettre en place "un guide de bonne pratique ou une charte où l'on affirmerait de façon claire que l'acharnement thérapeutique n'est pas une bonne solution".

Chez nos voisins européens

En Angleterre, le débat est également relancé depuis que Lord Joel Joffe2, juriste et ancien défenseur des droits de l'homme qui avait défendu Nelson Mandela, a annoncé vouloir faire entrer le suicide assisté dans le droit britannique.

Le débat avait même été amené devant la Cour européenne des droits de l'homme en avril 2002. Débouté dans son pays, Diane Pretty, âgée de 43 ans et atteinte d'une maladie neurodégénérative incurable à un stade très avancé, avait vu rejetée sa demande de se "faire suicider" par son mari3. Elle avait finalement succombé en mai.

Ce geste désespéré de Marie Humbert a relancé le débat en France. Mais au-delà de cette belle unanimité déclaré, comment définir le cadre légal d'une assistance au suicide ? Comment encadrer les indications pour lesquelles un tel acte peut être envisagé ? Comment recueillir l'avis des malades incapables de s'exprimer ? Alors que la communauté médicale apparaît divisée sur le sujet, qui devra au final pratiquer l'euthanasie ? Les politiques semblent cette fois décidés à faire avancer le sujet au niveau de l'Assemblée nationale. Espérons qu'une fois le battage médiatique passé, cette question de société ne restera pas lettre morte.

(sources doctissimo.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Victoria
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: euthanasie   Mar 22 Sep 2009 - 16:01

L'euthanasie n'est pas forcément un mal, cela dépend des conditions, aussi il ne peut exister de loi concernant ce problème car euthanasier quelqu'un qui peut guérir ou finir son temps d'évolution spirituelle, même s'il paraît au bout du rouleau, c'est quand même un crime.
Il peut y avoir trop de dérives et on peut d'euthanasier les gens gênants par exemple ou qui coûtent trop cher à l'assurance et à la sécurité sociale ! Il faut donc préférer la non-euthanasie car la revendication risque de dépasser le projet initial !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mar 22 Sep 2009 - 20:32

Bonsoir Victoria.

Non Je ,ne suis pas d'accord avec Vous!

L'euthanasie, doit devenir un droit, Le droit a une Mort digne de ce Nom , et Non l'acharnement thérapeutique, voir un Corps dépérir comme moi j'ai vécu avec ma Mère, vous n'écrirez pas ce que vous avez dit, ni l'histoire de Mme Humbert et de son Fils et Plus, je dit qu'une lois doit être voté pour l'euthanasie et la rendre Légal.

peut être que d'autre sur ce forum doivent avoir vécue, !

a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mar 22 Sep 2009 - 21:14

Citation :
L'euthanasie, doit devenir un droit, Le droit a une Mort digne de ce Nom , et Non l'acharnement thérapeutique

D'accord avec toi Gilbert.
Revenir en haut Aller en bas
Victoria
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 68
Localisation : France
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 8:52

Vous ne tenez pas compte de l'invisible et de ce qui est impondérable : l'évolution spirituelle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 10:04

Bonjour Victoria.


Que vient faire l'évolution spirituelle dans ce post?

a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 10:40

Victoria, es-tu en train de dire que l'évolution spirituelle consiste à décider à la place des autres ce qui est juste pour eux???
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31287
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 13:49

La vie de ma sœur à été raccourcie par le fait que sa posologie de morphine à été multipliée par deux alors qu'elle avait déjà la dose maximale tolérable par l'organisme.

Elle souffrait de façon intolérable depuis trois mois et la morphine ne la soulageait pas. Les médecins lui on proposé un nouveau dosage tout en lui expliquant ce qui allait certainement se passer et elle a accepté. Le jour même elle tombait dans le coma et elle est partie le soir.

Euthanasie ou bien réponse médicale adapter à une demande précise du patient ?

Je vous laisse juge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 14:17

Il n'y a pas à juger. Juste à comprendre, et accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 14:42

Beltane / Florence _Yvonne.




Juste a comprendre= je suis d'accord


accompagner = je suis d'accord.

Quant a juger, j'ai déjà exposé mon commentaire.

Juger cela dépend dans quelle sens Vous l'entendez toutes les deux?

Cher Beltane quand tu dis il n'y a pas a juger = C'est quoi le fond de ta pensée, ta réponse de plus haut, ou bien tu accentue ton commentaire?

a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 15:24

Juste que je ne juge pas la décision de celui qui souffre lorsqu'il choisit de mettre un terme à sa souffrance. Je ne sais pas ce qu'il vit, ni comment il le vit, ni même ce que je ferais à sa place. Alors je l'estime maître de ses propres choix, et ils lui appartiennent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: euthanasie   Mer 23 Sep 2009 - 15:30

Beltane.

La je te comprend mieux, quand cela rentre dans le cadre d'une Maladie Incurable.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
euthanasie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'euthanasie
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» VIDÉO sur euthanasie et refuge
» Le vrai visage de l'euthanasie.
» LA FIN DE LA VIE = SOINS PALLIATIFS ???...EUTHANASIE ? ? ?..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Témoignages-
Sauter vers: