Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils nous prennent pour des couillons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Lun 10 Aoû 2009 - 23:49

Beltane a écrit:
La révolution par l'évolution, ou l'évolution par la révolution?

Les deux termes sont valables pour moi...

La révolution par l'évolution,se fait automatiquement,l'homme évolue sans cesse,il croit en savoir en sagesse en force...

L'évolution par la révolution,se fait automatiquement,l'homme se révolte si le besoin s'en fait.Il ne peut pas fermer les yeux sur les injustices indéfiniment...

Et heureusement Dieu est là pour nous y aider car il n'est certainement pas du coté de l'involution et de la non révolution,c'est une certitude pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 0:04

Pascal.

Ni L'Un , Ni L'Autre.

Moi je dirais plutôt Ceci, Les Révolutions n'ont fait qu'agraver le problème de la Socièté actuel.

L'Evolution de Qui de Quoi Qu'entend tu par Evolution dans sont sens?

La Révolution, avec Qui et Avec Quoi?

Dieu le Père ne feras Rien en ce sens, Ni Même Satan, Vue que l'on ai les Deux!

Personne ne peut être certain d'une Chose, ou Acte a venir!


Le Bien Le Mal deux Facettes de notre Sociétè!

Qui a les Clefs en cet temps?

Réfléchiser Bien ou Médité selon votre désir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 0:19

Citation :
Mais a te Lire on sent la rage en toi, prête a exploser
C'est vrai. J'ai une sensibilité exacerbée, c'est la contre partie du cadeau d'intelligence.

Le peuple n'a pas besoin de moi pour se lever, il parle déjà de révolution entre deux murmures. Autour de moi beaucoup de gens se mobilisent, et tous ces enfants délaissés au sein des cités exploseront à un moment ou un autre.
"La France est-elle malade au point d'en être son fait divers?
La France est-elle si folle qu'elle en oublie d'être fière de nous?"
Voilà ce qu'ils chantent, voilà ce qu'ils pensent ces enfants d'immigrés aujourd'hui, eux dont les parents se sont battus pour nous, eux dont les parents sont venus à notre demande faire le sale boulot, et qu'on laisse aujourd'hui sur le bord de la route.

Et chez moi, en Bretagne, ils ne sont pas contents les bretons. Les paysans, les marins-pêcheurs, ils n'ont pas peur. Ils ne gagnent plus rien, les producteurs laitiers tournent à perte, les éleveurs sont contraints sans arrêt de baisser leur prix jusqu'à la limite du tolérable, or que ceux-ci ne bougent pas dans les supermarchés.
Il y a eu de terribles affrontements dont les médias ne montrent pas une image à la télé.
Evidemment, il y a de la casse, mais comment les blâmer? Comment peuvent-ils se faire entendre puisque le gouvernement est sourd?
J'ai vu des jeunes dans les rues de Brest un jour, avançant d'un pas décidé et dynamique. Ils étaient nombreux. C'était effrayant, je n'avais jamais vu cette rage auparavant, et pourtant j'en ai fait des manifs! Il y a eu des affrontements violents avec les crs, et pas une image non plus à la télé, sauf sur le net.

Je fais des interventions de prévention dans les collèges et lycées, et le discours des jeunes est sans appel, ils condamnent. Les étudiants n'ont pas non plus dit leur dernier mot. Les réformes de l'éducation nationale sont lamentables, et elles n'ont qu'un seul but, assoir le maintien des privilèges pour la descendance des oligarques, et maintenir l'ignorance qui favorise la soumission.
Aujourd'hui on n'effraie plus avec l'enfer, mais avec le terrorisme. Il faut entretenir la peur pour contenir le peuple, rien n'a changé.

Ce n'est plus une question de communisme, ou d'étiquettes. Il se passe des choses graves, des réformes absolument dangereuses. La justice a deux vitesses, elle est corrompue. Aujourd'hui c'est la gangrène. Nos politiques sont des mafieux qui traficotent dans le seul but d'acquérir gloire, pouvoir, et richesse. Ils s'affichent sans honte dans le luxe le plus indécent alors que les hommes peinent à survivre.
Ce n'est pas le peuple qui doit servir l'Etat, mais l'Etat qui doit servir le peuple.

Et c'est plus ou moins le même schéma au niveau mondial. Il existe beaucoup d'associations qui se mobilisent, certaines sont pacifiques, d'autres le sont moins.

Citation :
Et les conséquences as tu pensée a ça ? Voir le Pays Dépérir, en tous sens du Terme
Mais c'est déjà le cas!
Et je sais que la rentrée sera chaude, mais auront-ils le choix, tous ces gens que l'on sacrifie au bénéfice de quelques uns?
Jésus n'est pas là pour multiplier le pain, et les assiettes seront bientôt vides.
Il y a toujours eu des hommes qui se battent pour leurs droits, et des insoumis.
Et heureusement...

Je suis navrée de tenir ce discours qui doit choquer beaucoup de gens ici. Je n'aurais probablement pas du m'engager dans ce sujet, mais c'est aussi une partie de moi.
And so be it.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 1:13

Mais Beltane.

Ne soit pas critique envers Toi tu est ce que tu est un (e) Humain (es) comme les autres, et tu me choque pas moi Loin de Moi, j'ai fait Pire que Toi Moi et d'autres, nous nous sommes battus pour Sauver des gens, ont a eut des Morts des Camarades que je ne verrez plus Jamais, ils sont Mort dans l'Indiférence du Peuple de ce Pays d'Afrique, tout ça pour Rien la preuve en aient qu'ils n'ont jamais quitter les Armes, Cinq Ans et demie, que j'ai passer La - Bas. Pour quelle reconnaissance, oui Deux médailles une du Mérite et une pour avoir sauver un camarade, mais que faire de ces Médailles Rien ils sont dans une boîte et depuis je ne les aient pas regarder, pour Moi ces Actes dite Insencée je l'ait fait pour sortir de ce M.....( je ne met pas le mot mais tu auras compris), ça tu y pense toutes ta Vie, les Démons surgissent, je fait encore des cauchemars.

Alors Pour me choquer il m'en faut plus que tu dit dans ton Discours, tu as Osée a Ecrire cela ta rancoeur c'est calmer depuis! se Vider de sont venin La on voit a qui ont a a faire, mais ne croit pas que je suis conte Toi Non du Tout, Ton Combat pour une Liberté que tu n'auras pas, même avec des paroles ou Grèves ou quelques soit le point que tu t'ai fixé.

Ce N'est Pas en Criant le désarois sur la Voie Puplique que vous aurez Gains de causse Non Illusion de votre part, Toi et tes Ami(es), Les Anarchistes n'auront plus le monopole de frapper la ou ça fait Mal a la Tête de l'Exécutif. Non vous n'irez pas jusqu'a la.

Faire la révolution en parlottes oui mais de la a Sauter le Pas ! mais Non vous n'aurez pas les reins assez Solide la révolution était un Rêve et sera un rêve déchue.

En Tout cas je te salue pour ton Discours, Bon Papier comme on Dit.

Mais ne te laisse pas gagner part ta torpeur, et brise pas Ton Elan Reste comme tu ait Une Simple Militante.

Si Tu as Bien fait d'en parler je le senter déjà dans tes écrits le Crie que tu voulez pousser, tu as vider ton Sac, comme Moi j'ai vider le Mien.

Et Non je ne suis pas ce que tu Pense, je suis seulement un être qui lis entrent les Lignes, j'ai compris Ton Message d'autres ausi certainement.

Regarde Moi avec une patte en moins je ne Gagne que 580 euros pas plus pour le moment, j'ai des examens a passer radio, etc... 2 ans d'Hôpital ma suffit ( maison de repos comprise dans les deux ans), je sait moi aussi j'ai envie de criier mais Non j'explose de temps en temps comme Hier (dimanche), je l'admet mais falait que cela sorte, j'ai fait mes excuses, point Barre.

Si Tu savez Beltane comme j'ai dû mal a me faire a tous cela, toi aussi je présume, mais je ne me plaint pas, Dieu Le Père ma pris ce que j'avez de plus cher au Monde. Ma Mère, et mon Père. + une patte je ne sait pas ce que Dieu le Père va faire ou a fait avec ma patte mais bon il a prise alors... Je fait avec.

Du Moment que j'ai mon épouse et mon Fils et mes Frères et ma Soeur La et Mon principe de vie, sinon il y aurait longtemps que je m'aurais suicider, mais Non, j'ai surmonter ça, et Toi Aussi tu sumontras cela Ton mal de Vie, tu t'y fera tu as un fort tempérament alors je m'en fait pas pour Toi.

Allez Beltane, Tu as fait ce que tu devez faire Dire au Monde ce que tu pensée depuis les Mois ou des Années. Le Principal c'est que Ton Message et passer.

Bien a Toi Beltane et que Dieu le Père te garde.

GILBERT
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 2:53

Il est très gentil ce message Gilbert!

Mais je te rassure, je ne suis pas anarchiste!!
Je suis juste très sensible à l'injustice même si j'ai appris (et gagné) à faire la différence entre sensibilité et sensiblerie.
J'ai grandi entre les légendes celtes et les druides, les animaux et les grands espaces sauvages tapissés de bruyère que j'explorais à cheval. Pratiquement pas de télé, mais de longues balades avec mon père qui vit un peu comme un chasseur-cueilleur au rythme des saisons: les champignons, les salicornes, les mures, la pêche... J'ai été longtemps protégée du monde.
Jusqu'au jour où il m'a rattrapé, et où la vérité m'a brulé les yeux. Je crois que je ne m'en suis jamais remise. Je n'imaginais pas que c'était ça la Terre des hommes, je croyais que tout ressemblait à ce havre de paix, de calme et de tranquillité que j'avais toujours connu.
Puis j'ai commencé à voyager, et j'ai vu la famine. On regarde les images à la télé comme ça, mais avoir la réalité en face de soi, ces enfants décharnés, ces vieux mourant à même le sol, ces visions de l'horreur à l'état pur, ce sentiment d'impuissance et le coeur qui se serre... c'est indescriptible.
En rentrant j'ai abandonné mes études littéraires pour ce que l'on appelle "les sciences humaines". Le chemin a été long depuis, et comme me l'avait appris l'Olam, j'ai lu encore et encore, "Visita Interiora Terrae Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem", j'ai appris l'histoire, j'ai appris les sciences, enfin survolé, j'ai tant à approfondir encore, et j'ai travaillé. Dans les centres pour enfants, les prisons, les centres d'hébergement pour sans-papiers, le tribunal, et même directement dans la rue pour le 115. J'ai croisé tous ces gens qui vivent la misère de notre pays, les refoulés, les exclus, les abandonnés. Et crois-moi, il faut se battre pour eux. Il faut que des voix s'élèvent et se fassent entendre au milieu de toutes ces préoccupations terrestres.
Et il y a tous ces jeunes que j'ai rencontré, tous ces visages et toutes ces figures, tous ces morceaux de vie, toutes ces pages que l'on n'arrache pas. Petits sauvageons venant des cités, parlant le verlan avec si peu de mots francisés à l'intérieur de leurs phrases. Toujours sur la défensive parce que pas habitués à être acceptés. Et pourtant, de vrais petits durs au coeur tendre qui ne rêvent que d'une chose : la reconnaissance que si peu leur donnent.
Bref, je pourrais en parler des heures. Comme toi, ça me hante encore.


C'est bien aussi que tu racontes ton histoire.

Je sais bien qu'on ne peut pas se mettre au milieu de la rivière et arrêter le courant à la seule force de nos bras.
Je le sais bien, mais on ne peut pas tout accepter sans maudire, sans mot-dire.
J'aime le Che à cause d'une image. Il avait fait un un stage dans une léproserie et bouleversé l'ordre des choses entre soignants et soignés, révolutionnant les méthodes de soins en vigueur, les humanisant avec la fougue qu'on lui connait. Les lépreux étaient logés sur un ilot au milieu du fleuve afin qu'ils ne contaminent personne. Une soirée fut organisée par les infirmiers pour son départ. Mais son esprit n'était pas là, au milieu du champagne et des petits fours. C'est avec eux qu'il voulait vivre son dernier soir. Aussi, brusquement il sortit et plongea pour aller retrouver les malades tenus éloignés. Tous lui criaient de ne pas y aller, la traversée de nuit était longue et presque impossible à la nage, et de plus il était asthmatique. Arrivé à mi-chemin il n'en pouvait plus, et il entendait ses amis l'appeler d'un côté, mais de l'autre, les lépreux qui avaient entendu les cris étaient au bord de la rive et l'attendaient. Il semble que c'est à ce moment là qu'il a choisi son camp. Et il a rejoint les lépreux. C'est ça que j'aime chez lui. C'est pour cela qu'il mérite son surnom de Christ guérilléro.

Bref, il est temps d'abréger et de clore le sujet. J'ai encore beaucoup à écrire sur mes pages de word.
Je te remercie pour cet échange Gilbert. On se connait mieux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 9:32

Bonjour Beltane.

Oui moi aussi je suis content d'avoir eut cette échange, ça fait du Bien de dire, ce que notre Coeur, nous dicte.

Oui certes on ce connaît Mieux !


Quand je dit Anarchiste, je pensez pas qu'a Toi mais a ceux qui veulent mettre le chaos dans ce pays.

pendant un moment nous avont eut sur le forum ancien, un certain Loup Ecossais, cet Homme nous a gratifier de sont apartenance au Franc- Maçon. ce qui ait courageux de sa Part Dommage qu'ils ne vient pas plus souvent sur ce Forum, car j'ai vue son Pseudo, d'ailleurs on ai dessus.
j'aimerais Bien qu'il revienne. Son Avis sur tous ce mouvent qui se met en route, que va t -il se passer dans ce Monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 9:53

Gilbert76600 a écrit:
Pascal.

Ni L'Un , Ni L'Autre.

Moi je dirais plutôt Ceci, Les Révolutions n'ont fait qu'agraver le problème de la Socièté actuel.

L'Evolution de Qui de Quoi Qu'entend tu par Evolution dans sont sens?

La Révolution, avec Qui et Avec Quoi?

Dieu le Père ne feras Rien en ce sens, Ni Même Satan, Vue que l'on ai les Deux!

Personne ne peut être certain d'une Chose, ou Acte a venir!


Le Bien Le Mal deux Facettes de notre Sociétè!

Qui a les Clefs en cet temps?

Réfléchiser Bien ou Médité selon votre désir !!!

Bonjour Gilbert,

Bon d'abord,à entendre ce que tu dis,nous devrions laisser tout faire,"ces injustices dans le monde" sans rien dire dans l'indifférence la plus totale!...
Nous parlions de tolérance,tout à l'heure,car là est le mot exact,tolérer ou ne pas tolérer certaines choses. Pouvons nous tolérer l'action des hommes méchants dans le monde? Si tu me dis "oui" alors je te laisse à tes illusions. Qui a un coeur et un peu de bon sens ne peut pas fermer les yeux devant tant d'injustice. La question n'est pas d'etre anarchiste ou rouge comme tu dis,mais de réagir tout simplement face à la bétise de certains hommes. Nous ne sommes pas obligés d'employer la violence qui n'amène que la violence d'ailleurs,mais plutot la non violence,regardes ce qu'a fait Ghandi. Et tonton la force tranquillle...
Avec de bons débats de simples mots nous pouvons déplacer des montagnes,nul besoin d'élever le poing.
Mes respects.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 10:30

Pacal.
Non je nedit pas de laisser passer les injustices ou autres mais seulement de décrire la Réalité.

Oui je suis d'accord avec toi sur plusieurs points, mais,les despotes, ces tyrans bien sûr faut les dénoncer, je n'ai rien dit de pareil ou alors je n'ait pas bien expliquer ce que je voulais dire.
Mais Bien sûr réagir mais avec Qui et Avec Quoi ?

Tu cite Ghandi voit ou cela la Conduit, Idem pour Martin Luther King, Malcom X JFK, et autres tous ont payez de leurs vies pour en sauver d'autre malheureusement des Fous des tueurs, des Injustices Partout on en trouveras, Quel Solution Un Monde Meilleurs La - Haut Avec Dieu Le Père.!
Non Pascal je n'accepte pas ce Monde, avec Violence, comme tu dit a la fin de ton texte (ce n'est pas en Levez le point ).

Tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 12:32

Je comprends Gilbert. Lorsqu'il donne son avis sur la guerre et la révolution, ce ne sont pas des mots. C'est du vécu. Et je crois qu'avant de souhaiter cela il faut bien réflechir auparavant...
On se plaint des travers de notre société et c'est vrai qu'elle n'est pas parfaite, il y a mem de grand malheurs individuels. Je suis d'accord, il faut lutter contre cela. Désirer que tout aille mieux, c'est la racine du progrés social.
Mais il ne faut pas non plus, trop vite et trop facilement, " cracher dans la soupe ". Notre société n'est pas parfaite, mais qu'en est-il ailleurs ? La Corée du nord ? Le biafra ? L'Afrique en général ? Nous sommes au paradis par rapport à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 13:06

Bonjour Toniov.

Je n'ai pas dit que notre société est parfaite,je dit seulement que notre train de vie par rapport a eux que tu cite est au même rang .

Les Pays que tu cite celui Le Biafra et l'Afrique en Général, avec tous l'argents qu'ils ont reçuent de tous côté n'a pas servie ales Nourrir ces Gens la mais pour S'armer jusqu'aux dent, quand on voyez avec quoi ils se batter des Mitraillettes, Russe, Américaine, même Française, on envoient La - Bas, pour essayez de les sauver mes malheureusement avec tous ses despotes qui s'enrichissent au lieu de le Donner aux Peuples.

Le Biafra combien d'argent ont - il pour les aidée! Qu'en ont t- ils fait de cette argents, certainement pas aux pauvre de ce pays, Non il a servie a tous sauf a les nourrirs.

Ici en France ce n'est pas le Paradis, c'est plutôt une Poubelle, ont récupère tous les étrangers, et ils l'ait entassent dans des camps pas Mieux pour ces gens, Ni pour Nous Même, Un jour vous allez voir que tous le système en place ici, le Peuple Français pourrait se lever contre les injustices qu'ont leurs imposent.

Et Alors Toniov Non tu te trompe largement.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 13:43

Tu as raison. C'est malheureusement le pire qui arrive toujours, en fin de compte. La guerre, les révolutions. Tout ça à cause de la perversité et de la corruption d'une petite minorité dominante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 13:48

toniov a écrit:
Tu as raison. C'est malheureusement le pire qui arrive toujours, en fin de compte. La guerre, les révolutions. Tout ça à cause de la perversité et de la corruption d'une petite minorité dominante.

Eh oui , voilà où nous en sommes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 14:04

Pascal/ Toniov

Et Nous sommes pas prêt a stoper cette tendance, aider les autres cela et bien, mais s'aider entrent Français ou même de tous pays ce donneront la main, pour tous ce gâchis, arrivent a ces Fins.

Aide toi le Ciel d'Aideras Oui avec Quoi !!!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 14:56

Beltane a écrit:
La révolution par l'évolution, ou l'évolution par la révolution?

Il faut cesser d'opposer, comme on l'a trop fait jusqu'ici, "réforme" et "révolution".

Je reprend ici le terme "réforme" en le substituant à "évolution" comme dans ta formule, Beltane.

C'est, en effet, ce débat entre "réforme" et "révolution", un vieux débat dans la "gauche".

Tu me diras, tout cela : "réformes", "gauche", est tellement brouillé actuellement dans la phraséologie de ceux qui nous dominent ; et ce qu'on appelle encore "la gauche" est dans un tel état de déliquescence qu'on a du mal à garder ses repères.

De fait, "changer les choses" (sens du mot "réforme"), celà peut se faire dans le sens d'une régression sociale, comme c'est le cas actuellement, ou dans le sens d'un progrès social, comme ce fut le cas chez nous depuis le "Conseil National de la Résistance", qui reste notre référence la plus claire, puisque ce sont les acquis de cette époque que le pouvoir s'applique à démanteler.

En fait, nous vivons une période analogue - toutes proportions gardées - avec celle de la Résistance : un petit nombre de militants qui "résistent" à une entreprise de régression sociale contre laquelle on a le sentiment d'une impuissance, et à laquelle la grande masse se résigne, comme elle s'était résignée à l'occupation et à la "collaboration".

La France, à cette époque, a eu la sagesse de ne pas s'engager dans un processus tel qu'il s'engageait en Union Soviétique, et dont on a vu les résultats ; mais il reste toujours à travailler à des "changements" ("réformes") allant dans le sens du progrès social et qui visent à une transformation radicale ("révolution") des rapports sociaux injustes.

Je ne me prononcerai pas ici sur les formations politiques qui, à mon sens, oeuvrent dans ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Mar 11 Aoû 2009 - 15:57

Tu as tout à fait raison JP.

Citation :
De fait, "changer les choses" (sens du mot "réforme"), celà peut se faire dans le sens d'une régression sociale, comme c'est le cas actuellement, ou dans le sens d'un progrès social, comme ce fut le cas chez nous depuis le "Conseil National de la Résistance", qui reste notre référence la plus claire, puisque ce sont les acquis de cette époque que le pouvoir s'applique à démanteler.

Oui. Et ce qu'ils appellent réforme aujourd'hui est bel et bien une régression que nos enfants vont payer très cher.

Citation :
En fait, nous vivons une période analogue - toutes proportions gardées - avec celle de la Résistance : un petit nombre de militants qui "résistent" à une entreprise de régression sociale contre laquelle on a le sentiment d'une impuissance, et à laquelle la grande masse se résigne, comme elle s'était résignée à l'occupation et à la "collaboration".

C'est exactement cela.
Merci pour cette clarté.

Citation :
La France, à cette époque, a eu la sagesse de ne pas s'engager dans un processus tel qu'il s'engageait en Union Soviétique, et dont on a vu les résultats ; mais il reste toujours à travailler à des "changements" ("réformes") allant dans le sens du progrès social et qui visent à une transformation radicale ("révolution") des rapports sociaux injustes.

Le problème est qu'en attendant, la régression et les pseudos réformes gagnent du terrain, et que demain, lorsqu'il faudra se battre, ce ne sera même plus pour une évolution, mais pour un retour à ce que nous avons perdu.

Citation :
Je ne me prononcerai pas ici sur les formations politiques qui, à mon sens, oeuvrent dans ce sens

La politique est un sujet tellement délicat...
Et pour ma part, je ne sais pas qui peut prendre la relève, qui peut s'élever contre ce qui est en train de se passer.
J'ai lu le livre de Bayrou "Abus de pouvoir" que j'ai trouvé remarquable. Mais il s'est englué tout seul dans les débats.

Voici, pour une pointe d'humour, un extrait du livre jaune n°6 si controversé :

Le socialisme: Vous avez 2 vaches, vous en donnez une à votre voisin

Le communisme : Vous avez deux vaches, le gouvernement les prend et vous distribue le lait

Le fascisme : Vous avez deux vaches, le gouvernement les vole et vous vend le lait

Le nazisme : Vous avez deux vaches, le gouvernement les saisit et vous élimine

La bureaucratie : Vous avez deux vaches, le gouvernement les prend, en tue une, trait l'autre, et jette le lait par la fenêtre

Le capitalisme : Vous avez deux vaches, vous en vendez une pour acheter un taureau

La liberté : Vous donnez vos deux vaches, ne mangez plus de viande et buvez de l'eau

L'humanité : Vous embrassez vos deux vaches, jetez votre carte d'identité par la fenêtre et dites la vérité autour de vous. Les systèmes dépourvus de scrupules finiront par s'effondrer d'eux-mêmes.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   Sam 19 Sep 2009 - 23:55

Bonsoir Justement j'en ai Un a pousser !

C'est quoi encore cette histoire ou des gens qui sont dans la M.... jusqu'au coups n'arrivent pas a se Nourrir et on besoin d'un Assistanat!

A L'Heure actuel on Manquent de Tous dans ce Pays! Et Puis Voila, des Gens viennent a l'A-S ou au S- C, en BMW ou Mercedes!

Mais cela est Intolérable, et Puis quand on voit une famille avec Beaucoup d'enfants et qui touchent des Euros en pagailles avec les allocations de la CAF . Et qui se permettent de venir chercher a Manger!!

et quand on Voit les plus grand Rouler avec des super Voitures vous croyez ça Normal VOUS, voilà ou passent l'Euros ( plusieurs), a acheter des Voitures et tous le système Hi - FI a la mode, et des Ordinateurs, et Après ils viennent (les parents), chercher de l'aide Alimentaire.

Mais On se Fout de Notre Gueule Ou Quoi!!

Faudrait plus de surveillance de la part des Allocations familiales, Sur ces Familles!!

Il Y a de L'Abus dans ce Pays Trop D'Abus. Faut Stopper ça.

Je ne désigne personnes en particuliers! Mais....

IDEM pour la Rentrée Scolaire, pas mal de gens achètent autres que des affaires scolaires et habillement pour leurs gamins, Non Trop C'est Trop!!

a+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils nous prennent pour des couillons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils nous prennent pour des couillons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ils nous prennent pour des couillons
» A l'origine, étions-nous fait pour être crudivores ?
» Que devons nous faire pour améliorer ce forum?
» Nous chanterons pour Toi,Seigneur
» dans la série :les élèves nous prennent pour des cons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Tout ce que vous avez envie de dire-
Sauter vers: