Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 dieu et la raison de l'handicap

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin


Nombre de messages : 29783
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:24

Jésus ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:26

Ben oui... Relis les évangiles en mettant partout à la place de "le fils de l'homme", l'idéal de nous-mêmes, ou l'homme qui a réalisé toutes les promesses qui sont en lui, ça tient la route.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:36

Tu sais que tu es dans la section déisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:41

Euh...? Oui, enfin je crois. Pourquoi? c'est pas déiste?

Selon les théories gnostiques, zoroastriennes et je crois cathares, la création viendrait d'une blessure de Dieu par le néant. Cette idée me séduit beaucoup et expliquerait pas mal de choses, et notamment le mal et les handicaps, justement. Peut-être que le big bang est la résultante d'un affrontement cosmique entre l'Etre et le Néant.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:54

Lucael a écrit:
L'idéal de nous-mêmes, c'est ce que Jésus appelait "le fils de l'homme".

J'aime bien cette image.
L'homme avançant vers l'idéal de lui meme.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 22:56

Oui, cher Toniov, c'est exactement ça. Jésus est notre grand frère. Il est "le chemin".
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 23:04

Lucael a écrit:
Euh...? Oui, enfin je crois. Pourquoi? c'est pas déiste?

Selon les théories gnostiques, zoroastriennes et je crois cathares, la création viendrait d'une blessure de Dieu par le néant. Cette idée me séduit beaucoup et expliquerait pas mal de choses, et notamment le mal et les handicaps, justement. Peut-être que le big bang est la résultante d'un affrontement cosmique entre l'Etre et le Néant.

Jésus ? c'est pas déiste du tout
Revenir en haut Aller en bas
tony
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Jan 2008 - 23:43

Lucael a écrit:
Pour moi, Dieu ne peut être à la fois tout-puissant et infiniment bon, il faut chosir. Je préfère croire qu'il n'est pas tout-puissant.
j'en ai bien l'impression. A moins de rentrer dans le "il est bon, il est tout puissant, mais je sais pas comment c'est possible".
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Sam 12 Jan 2008 - 10:24

Je ne sais pas si Dieu est bon, je n'ai pas goutté lol!
Revenir en haut Aller en bas
tony
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Sam 12 Jan 2008 - 12:21

j'ai déjà gouté du jésus (hostie) c'est pas très bon
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Sam 12 Jan 2008 - 16:38

tony a écrit:
Pourquoi dieu a t il créé les handicapés? Parce que, avouons le, l'homme n'est pas responsable de toutes les malformations ou autre handicap de naissance (je pense par exemple à la trisomie, car mon frère en fait parti). Donc, voilà, pourquoi les handicapés? Dans quel but? Pourquoi nous infliger ça?
Bonjour Tony,

Je place la question des enfants handicapés dans le cadre général de la souffrance des petits enfants et à ce titre, je suis d’accord avec toi, on est en droit de se demander pourquoi cette souffrance existe ? A-t-elle une signification particulière ? un objectif particulier ? La première réponse qui viendrait à l’esprit (et la plus simple) consisterait, en effet, à dire : Dieu n’existe pas ou s’il existe, c’est un salaud. Moi, cette réponse ne me satisfait pas car, à tord ou à raison, je reste convaincu que Dieu existe et qu’Il ne fait de mal à personne. La souffrance des enfants est un sujet qui m’a beaucoup interpellé moi aussi et pour me l’expliquer j'en suis arrivé à tenir compte des trois notions suivantes :


La notion de karma
Il est fort probable que chaque être humain soit doté d’un karma au moment de sa conception. Celui-ci agit un peu comme une feuille de route et détermine les grandes lignes de la vie de chaque personne. Ainsi, les malformations et la souffrance des enfants d’une manière générale ne seraient rien d’autre que la conséquence de ce qui est inscrit dans le karma de la personne. D’où viendrait ce karma ? Il y a trois hypothèses possibles :

- Le karma serait attribué à chaque individu, au moment de sa conception, d’une façon totalement arbitraire et aléatoire. Dans ce cas, souffrir d’un handicap relèverait purement et simplement de la malchance. Ne croyant pas du tout au hasard, personnellement je ne retiens pas cette hypothèse.

- Le karma proviendrait de nos ancêtres. Ainsi, les actionnes (bonnes et/ou mauvaises) des ancêtres se répercuteraient sur leur descendance par l'intermédiaire du karma. Cette hypothèse me paraît injuste car elle ferait payer aux enfants les erreurs commises par leurs ancêtres. Donc je ne la retiens pas non plus, même si nous héritons réellement une partie des gênes de nos ancêtres ainsi que leur problématique (comme le démontre la psycho-généalogie).

- Le karma proviendrait de nos vies antérieures et là on rejoint la théorie de la réincarnation chère à certaines religions telles que le bouddhisme ou l’hindouisme. Personnellement, je penche plutôt vers cette troisième possibilité car je la trouve plus juste, à savoir : chacun récolte les fruits de ces propres actions. Il est important de souligner qu’il ne s’agit pas ici d’une punition quelconque, mais tout simplement de la mise en application (presque mécanique) d’une simple loi de cause à effet.


Dieu (ou la Nature) est au-dessus du bien et du mal
Le bien et le mal sont des notions subjectives et purement humaines. Il est à noter que sans l’existence du mal, nous ne saurions pas ce que c’est que le bien. L’un est lié à l’autre et si le mal disparaissait, le bien le serait aussi. Dans l’absolu, c’est-à-dire au niveau divin, le mal et le bien n’existent pas. Dieu n’est ni bon ni mauvais, Il EST tout simplement. Vu sous cet angle, le handicap serait quelque chose de nécessaire à l’évolution et à l’équilibre de la nature. Pourquoi ? … mystère et cette question nous amène au troisième point.


Les chemins de Dieu (ou de la Nature) sont impénétrables
Il est fort probable que l’intelligence humaine ne soit conçue que pour permettre à l’Homme de comprendre et de mener à bien sa vie d’être humain. Ce qui voudrait dire que l’intelligence humaine serait incapable de comprendre et d’appréhender les innombrables phénomènes et paramètres qui régissent la vie et l’univers. Le fait que l’être humain ne soit qu’un minuscule être, vivant depuis très peu de temps sur une minuscule planète, tournant autour d’un minuscule soleil, lequel ne représente pas grand chose à l’échelle de l’univers devrait nous pousser à plus d’humilité et à admettre que nous sommes des êtres très très limités, à tout point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Mar 15 Jan 2008 - 1:36

Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, ETRE HANDICAPE EST UNE QUESTION DE CHOIX. Car, tout le monde choisit des parametres de sa FUTURE VIE avant DE NAITRE, ce que cette ame veut vivre depend d'elle seule et surtout ne pas croire a l'impossibilite de plenitude pour cette ame.CAR SI VIVRE N'ETAIT PAS UN CHOIX, MAIS UNE DECISION DU DIVIN, CE SERAIT UNE EFFROYABLE LOTERIE DIRIGEE PAR DIEU TOUT AUSSI EFFROYABLE.
VIVRE dans un corps est une infime partie de la VIE et cette derniere n'est ni unique, ni un hasard.
Il ne faut pas croire que VIVRE dans un corps ne doit etre qu'en parfaite sante, riche, beau et tjrs heureux. L'univers renferme des myriades de possibilites qui seront ttes utilisees par tous dont celle d'etre infirme, malade chronique, aveugle, sourd ou muet, nabot, hydrocephale, sans parler d'etre meurtrier, violeur, incestueux, ou avoir des particularites sexuelles, etc, etc. CAR COMMENT AIMER PLEINEMENT SANS AVOIR ETE TOUT CELA, COMMENT AIMER L'ALCOOLIQUE SANS AVOIR CONNU L'ALCOOLISME?
Nous revenons sans cesse a la vie incarnee, car nous avons compris, de l'autre cote de la vie, que vivre etait une necessite pour faire tourner la roue ETERNELLE de l'evolution individuelle et generale.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Mar 15 Jan 2008 - 7:31

Tu devrais dire cela à ma fille, tu ne seras pas déçu du voyage. lol!

Je doute qu'elle apprécie
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Mar 15 Jan 2008 - 7:35

tony a écrit:
j'ai déjà gouté du jésus (hostie) c'est pas très bon

Ben, c'est du pain azyme, c'est à dire non levé. Very Happy

C'est la fine pellicule blanche qui sert à recouvrir le nougat et qui permet de le manger sans se dégueulasser les doigts (parole de fille de confiseur) lol!

http://teisseyre.lu.free.fr/Entreprises/dumas.htm

PS : cette publicité n'est pas gratuite, c'est l'entreprise créée par mon grand-père en 1945 et revendue par mon père, il y a, je ne sais plus combien de temps, mais ma soeur saurait vous le dire si elle était inscrite sur le forum :mdr95:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Mar 15 Jan 2008 - 21:35

Je n'irai certainement pas dire ca a quiconque croit en une seule et unique vie et qui de surcroit pense que celle ci doit automatiquement etre belle. La vie dans un corps n'est qu'une infime partie de la VIE. Le plus souvent le desagrement est d'etre dans un corps ET NON EN DEHORS.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Lun 25 Fév 2008 - 15:12

Citation :
Patrik a écrit:
...Le théologien Karl Barth a une approche semblable à Calvin.

...la réponse de Calvin...

...Le cardinal Veuillot...à dit:

Et toi, tu dis quoi?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4266
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Jeu 10 Avr 2014 - 12:49

Pour comprendre le handicap, la souffrance, les enfants mort-nés, il faut pouvoir partir de l'idée que l'on se réincarne des dizaines et des dizaines de fois afin d'évoluer. Pour le comprendre il faudrait approfondir le sujet dans les détails et l'on voit que tout cela s'équilibre parfaitement. Nous venons ici sur terre afin de nous affiner avec, devant nous une mission à accomplir, des épreuves à dépasser. Un enfant-mort-né peut être expliqué dans ce cas (information par channeling) par l'idée que l'enfant n'a qu'une seule mission ne rester que quelques temps sur terre, juste pour une épreuve aux parents dans le but de les faire évoluer d'une certaine manière. Partir du principe qu'une épreuve n'a qu'un but faire évoluer en faisant des expériences et non un but de faire souffrir.

Car nous savons bien que la souffrance existe par rapport à notre regard sur cette souffrance. Car deux personnes dans la même situation ne la vivent pas de la même manière. C'est lié à leur niveau d'évolution et leur libre arbitre. Nous pouvons choisir de nous laisser aller à la souffrance ou bien prendre la décision de vivre et continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 69
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Jeu 10 Avr 2014 - 13:57

Anaïs a écrit:
Pour comprendre le handicap, la souffrance, les enfants mort-nés, il faut pouvoir partir de l'idée que l'on se réincarne des dizaines et des dizaines de fois afin d'évoluer. Pour le comprendre il faudrait approfondir le sujet dans les détails et l'on voit que tout cela s'équilibre parfaitement. Nous venons ici sur terre afin de nous affiner avec, devant nous une mission à accomplir, des épreuves à dépasser. Un enfant-mort-né peut être expliqué dans ce cas (information par channeling) par l'idée que l'enfant n'a qu'une seule mission ne rester que quelques temps sur terre, juste pour  une épreuve aux parents dans le but de les faire évoluer d'une certaine manière. Partir du principe qu'une épreuve n'a qu'un but faire évoluer en faisant des expériences et non un but de faire souffrir.

Car nous savons bien que la souffrance existe par rapport à notre regard sur cette souffrance. Car deux personnes dans la même situation ne la vivent pas de la même manière. C'est lié à leur niveau d'évolution et leur libre arbitre. Nous pouvons choisir de nous laisser aller à la souffrance ou bien prendre la décision de vivre et continuer.

Voilà le genre de réponse que j'espérais enfin rencontrer avant d'intervenir moi-même en ce sens  !

Je suis peut-être passé à coté de certaines réponses, mais voici déjà un témoignage intéressant:




- http://www.annaelle.com/preambule.php

Où l'on peut lire entre autres:

"J'ai huit ans.
Mon corps est celui d'une enfant, quoique tordu.
Je suis handicapée.
En revanche, je pense comme une adulte.
Mon corps est réduit à sa plus simple expression, à tel point que je suis une âme sans enveloppe réelle pour la protéger. Souvent, je la sens s'éloigner de moi doucement, subrepticement, j'ai du mal à la retenir.
Quant à lui, il est lourd et précaire.
"


Et ceci:

"Son enfermement, Annaëlle le reçoit comme une suprême liberté, car elle vit en D.ieu.
Elle n'a rien oublié de la parole de son origine, elle raconte ses vies antérieures et parle du Talmud et de la Bible avec une érudition digne des plus grands maîtres."


http://www.annaelle.com/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9755
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 1:21

Si tout est authentique je n'aurais d'autre mot que ''miraculée''  pour qualifier Annaelle mais son histoire fait appel à la foi puisqu'écrire des choses de cette qualité à son âge est très exceptionnel bien que ce soit possible comme l'a démontré entre autres Mozart qui composait des oeuvres admirables tout jeune mais si tout est vrai qui sait si elle ne cesse de progresser si elle ne sera pas considérée un jour comme étant une véritable prophétesse?
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 69
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 8:28

Chribou a écrit:
Si tout est authentique je n'aurais d'autre mot que ''miraculée''  pour qualifier Annaelle mais son histoire fait appel à la foi puisqu'écrire des choses de cette qualité à son âge est très exceptionnel bien que ce soit possible comme l'a démontré entre autres Mozart qui composait des oeuvres admirables tout jeune mais si tout est vrai qui sait si elle ne cesse de progresser si elle ne sera pas considérée un jour comme étant une véritable prophétesse?

Oui, c'est ce que dit Joseph SITRUK le Grand Rabbin de France comme il est dit ici :

" Il n'est pas jusqu'au Grand Rabbin de France qui ne s'écrie un jour lors d'une conférence: "Un sefer Torah dans un corps humain, s'il y en avait un, je citerais le nom d' Annaëlle : une main humaine capable de dire ce qu'une main céleste a dicté aux hommes. Elle est à elle seule une Torah vivante, avec des yeux et un sourire..."
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9755
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 14:36

As-tu lu son livre en entier?Si oui a t-elle dit des choses qui pourraient bouleverser positivement le Monde?

Ce qui est étrange par contre c'est que vers le début de l'ancien testament il est dit quelque chose qui si je me souviens bien interdisait à toute personne handicapée de professer le culte judaïque ou de s'approcher de l'autel lors des sacrifices ou enfin quelque chose du genre alors personnellement je vois d'un très bon oeil que Dieu puisse choisir de s'exprimer à travers des personnes handicapées mais j'aurais de la difficulté à comprendre qu'une personne comme Annaëlle puisse promouvoir la Thorah si tel est le cas je n'en suis pas certain.

Il me faudrait aussi mettre le doigt sur ce passage de l'ancien testament pour me faire une meilleure idée.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4266
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 15:14

Sur INREES, un article est justement parue sur la communication facilitée :

De conscience à conscience,
au-delà du handicap ?
Une communication de conscience à conscience, qui transcende les limites du handicap, est-elle possible ? C’est la question que pose ce reportage de Patrice Van Eersel, dans un village bouleversé par l’expérience d’une jeune fille souffrant d’un handicap lourd.
© Patrice Van Eersel Bien avant la naissance de Lucile, Marie Hauser et Gilles Vialard savaient que leur enfant aurait des problèmes. Les échographies laissaient présager le pire. Et le pire se confirma : le 23 septembre 1996, la petite naquit microcéphale et quasiment aveugle. Les médecins prédirent qu’elle ne pourrait jamais communiquer avec autrui, vouée à une vie végétative. Les premiers temps, malgré leur angoisse, les parents de la nouveau-née réussirent à l’aimer autant qu’ils avaient aimé Maxime, leur aîné. Mais quand le bébé commença à grandir, ou plutôt à ne pas grandir, mais à se tordre de douleur et à crier, agité de soubresauts incompréhensibles, les malheureux crurent sombrer en enfer. Marie se sentait coupable, Gilles impuissant et Maxime abandonné. Pour ne pas devenir folle, Marie s’efforça d’entrer en fusion avec son enfant – tâchant de ressentir ses souffrances dans son propre corps. Elle entama aussi une thérapie transgénérationnelle qui lui fit du bien. Mais au bout de cinq ans, le désespoir semblait total. L’idée de placer Lucile dans une institution d’où elle ne sortirait jamais leur paraissait aussi insupportable que de poursuivre cette existence. Personne n’aurait parié lourd sur la durée de ce couple, ni sur sa santé mentale. Marie et Gilles étaient sur le point de se séparer, quand ils entendirent parler de la « communication facilitée ». En quelques mois, leur vie allait se métamorphoser…
Quand j’en parle avec eux onze ans plus tard, à l’été 2012, ils me disent des choses aussi incroyables que : « Nous ne regrettons pas que Lucile soit née ainsi. Elle nous a fait tellement grandir ! Sans elle, jamais nous n’aurions fait un pareil chemin vers la conscience. » Quant à Lucile, que je rencontre pour la seconde fois, elle m’accueille en disant : « Bonjour, je suis à la fois heureuse et intimidée de vous revoir. Et très impatiente de répondre à toutes vos questions. »
Pourtant, microcéphale, Lucile l’est et le sera toujours, à peu près incapable de prononcer un mot. Comment peut-elle donc me dire ça ?
Par l’intermédiaire d’un ordinateur. C’est Anne-Caroline, son accompagnatrice du jour, qui tape sur le clavier. Mais tout le monde est convaincu que c’est Lucile, jeune fille toute fragile, assise dans un fauteuil roulant, criant et parcourue de spasmes, qui s’exprime ainsi, et ajoute par exemple : « Microcéphale, j’ai été obligée de prendre appui dans mon coeur. Si ce que j’explore peut vous aider, je veux bien le partager. Cette danse est à la portée de tous. Mais beaucoup ne savent pas que le toucher peut dépasser le corps. »
Comment est-ce pensable ? De quoi parle-t-on ? Ne nage-t-on pas en plein délire ?

Aux antipodes

La première fois que j’ai entendu parler de cette méthode, c’était en 1996 – l’année de naissance de Lucile –, quand est paru dans la fameuse collection Réponses de Robert Laffont Je choisis ta main pour parler, d’une orthophoniste parisienne, Anne-Marguerite Vexiau. Une spécialiste connue, qui avait déjà soigné des centaines d’enfants handicapés en utilisant la technique mise au point, dans les années 70, par une pédagogue australienne du St Nicholas Hospital de Melbourne, Rosemary Crossley, docteure en philosophie, éducatrice et directrice du Dignity Education Language Center. J’ignorais que cette Australienne était déjà mondialement connue (portée aux nues ou éreintée) pour avoir mis au point ce qu’elle avait baptisé « Communication alternative augmentée » – ou plus simplement « Communication facilitée » (CF). Selon elle, et selon les milliers de thérapeutes qu’elle avait formés, la CF permettait à des personnes emprisonnées dans le silence d’un handicap rédhibitoire (des autistes notamment) d’entrer en contact avec le monde et de s’exprimer.
Selon Rosemary Crossley, tout serait parti d’une découverte fortuite. Un jour, raconte-t-elle, alors qu’elle cherchait à perfectionner la technique de communication classique, où l’on montre au patient muet différents pictogrammes sur un tableau désignant ses besoins de base (« Pipi », « Ça me gratte », « J’ai soif », etc.), elle se sentit soudain poussée par la main de l’enfant autiste, que, par affection, elle tenait dans la sienne. Cette impulsion se répéta. Intriguée, la pédagogue explora le phénomène avec d’autres enfants. Elle découvrit que, quand elle faisait le vide dans son esprit et se mettait « en résonance » avec son patient, la main de ce dernier, tenue par elle, se tendait vers certains dessins. Mieux, vers certains mots… qui s’agençaient en phrases sensées. Et pertinentes pour l’enfant concerné, délivrant des informations précieuses sur son état physique, émotionnel, mental.
En quelques années se dégagea une hypothèse extraordinaire. Une communication semblait vouloir s’établir entre les petits patients et leur thérapeute, sous la forme de phrases improbables mais justes. De qui venaient ces phrases ? De Rosemary Crossley elle-même ? Mais elle était la première stupéfaite, car ces mots disaient des choses qu’elle ignorait – souvent de façon raffinée – et prenaient sens quand on les rapportait à l’histoire du patient, quand bien même celui-ci se trouvait l’esprit « ailleurs », agité de soubresauts. Par exemple : « Je ne peux vous dire encore ce que je dois devenir, mais si on souhaite que je devienne quelque chose, ça me bloque. » Ou : « Je voudrais ne pas dire mes souffrances à mes parents, c’est folie de dire où j’ai mal, car votre coeur a tant saigné, j’en frémis. »
Ou encore : « Le bébé de Patrick est en train de naître, il ne sait pas s’il doit respirer pour vivre, je pars l’aider. »...
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 69
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 16:08

Chribou a écrit:
As-tu lu son livre en entier?Si oui a t-elle dit des choses qui pourraient bouleverser positivement le Monde?

Ce qui est étrange par contre c'est que vers le début de l'ancien testament il est dit quelque chose qui si je me souviens bien interdisait à toute personne handicapée de professer le culte judaïque ou de s'approcher de l'autel lors des sacrifices ou enfin quelque chose du genre alors personnellement je vois d'un très bon oeil que Dieu puisse choisir de s'exprimer à travers des personnes handicapées mais j'aurais de la difficulté à comprendre qu'une personne comme Annaëlle puisse promouvoir la Thorah si tel est le cas je n'en suis pas certain.

Il me faudrait aussi mettre le doigt sur ce passage de l'ancien testament pour me faire une meilleure idée.

Oui, j'ai lu son livre en entier même si je suis passé "rapidement" sur ce qui a trait, justement, au judaïsme, car, malgré mes origines, je trouve cela très rébarbatif !

Je me suis bien plus attardé et intéressé à ce qu'elle nous livre, elle, en tant qu'handicapée, mais "éclairée"; son vécu, son ressenti, son expérience .

Je m'en tiens et applique cette règle :


"Celui qui veut reconnaître le Message de Dieu aux hommes, doit laisser en arrière tout ce qui existait jusqu'alors" .

Autrement dit, peu importe ce que les écrits ou Textes du passé disent, il ne faut se fier qu'à ce que nous dicte notre intuition (ou...ce qu'il en reste , s'il en reste encore !) et nous laisser guider "ici et maintenant" vers Sa Parole Vivante.

Comme , par exemple:

- " Tout ce qui , dans la Bible , ne concorde pas parfaitement avec le Message de Dieu aux hommes, est faux dans la Bible, qui fut écrite par les êtres humains".

Revenir en haut Aller en bas
Gilbert_gmg
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 69
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 16:14

Oui Anaïs, j'avais déjà pris connaissance de cela.

Il existe encore ce second témoignage d'une femme valide devenue handicapée :

--Joni Eareckson Tada dans « Quand Dieu pleure, ou pourquoi nos souffrances importent au Tout-puissant ».
Le crabe ou la noyade !

J’ai du mal à croire que je suis paralysée depuis 25 ans. Certains d'entre vous ont peut être vu le film de mon histoire : j'avais 17 ans et en plongeant imprudemment j'ai heurté le fond et me suis brisée la nuque.
J'essayais de retenir ma respiration en espérant que quelqu'un viendrait à mon secours.
Ma sœur était déjà arrivée sur la plage quand un crabe lui a mordu l'orteil.
Alors elle s'est retournée et m'a crié : "Joni fait attention aux crabes".
C'est ainsi qu'elle vit que je n'avais pas suivi et elle se mit à me chercher.

Je remercie Dieu pour ces crabes.

Je suis convaincue que cela illustre la souveraineté de Dieu : il y avait peut être une chance sur un milliard que ma sœur soit mordue par un crabe juste à ce moment là.
Mais sur mon lit d'hôpital, je ne pouvais reconnaître la souveraineté de Dieu : au contraire j'étais furieuse contre Lui.

Comment ce qui m'arrivait pouvait prouver sa bonté ?
N'aurait il pas pu mettre deux anges pour me garder ?
Voilà de véritables questions.
Vous êtes vous jamais demandé si le handicap met Dieu mal à l'aise ?
Lorsqu'un enfant naît avec des malformations est-ce un hasard ?
Qui contrôle toutes ces maladies et ces handicaps : est ce Dieu ou le diable ?
Pour ceux qui veulent aller plus loin

http://www.lueur.org/textes/surmonter-handicap.html

Ce qui est le plus touchant :

"Il m'arrive de frémir en pensant où j'en serais aujourd'hui si je ne m'étais pas fracturé la nuque.
Je ne voyais pas, au début, pourquoi Dieu l'avait permis.
Mais maintenant, je le comprends.
Il reçoit tellement plus de gloire du fait que je suis paralysée que si j'étais en santé.
Croyez-moi, vous ne saurez jamais combien je me sens riche.
Si Dieu choisit de vous guérir en réponse à vos prières, c'est merveilleux, remerciez-le !
Mais s'il choisit de ne pas le faire, remerciez-le quand même.
Vous pouvez être sûr qu'il a ses raisons...
Ma paralysie m'a amenée tout près de Dieu et m'a apporté une guérison spirituelle que je n'échangerais pas contre cent ans d'activité sans infirmité."
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9755
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 16:48

Citation :
"Celui qui veut reconnaître le Message de Dieu aux hommes, doit laisser en arrière tout ce qui existait jusqu'alors" .

- " Tout ce qui , dans la Bible , ne concorde pas parfaitement avec le Message de Dieu aux hommes, est faux dans la Bible, qui fut écrite par les êtres humains".

Pourrais-tu me dire qui est l'auteur de ces phrases stp?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29783
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   Ven 11 Avr 2014 - 18:55

Ma fille a toujours été handicapée, elle est autiste, nous avons toujours parlé franchement avec elle de sa différence et elle vit très bien avec.
Elle travaille dans un ESAT, habite dans un foyer et rentre à la maison un weekend sur deux.

Je peux affirmer qu'elle est heureuse, elle a un projet de vie, apprendre à devenir suffisamment autonome pour vivre en appartement avec deux amies chaperonnée pas une éducatrice spécialisée. il faudra peut-être du temps avant qu'elle soit prête, cela prendra peut-être un ou deux ans mais elle aura la patience nécessaire.

Si c'est Dieu qui lui a donné cette vie, allelouia, je l'en remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dieu et la raison de l'handicap   

Revenir en haut Aller en bas
 
dieu et la raison de l'handicap
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» dieu et la raison de l'handicap
» STEPHEN HAWKING ET DIEU
» Ratzinger ou la manipulation des esprits
» La raison d'aimer Dieu de Saint Bernard de Clairvaux (Fête, le 20 août)
» LE MAL est-il une raison de ne pas croire en Dieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: Déisme-
Sauter vers: