Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5500
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Sam 31 Mai 2008 - 23:37

Le principe de vie est dans l'ensemble des religions considéré comme un acte divin.

Dans la génèse hebraique il y a une version ou dieu descend sur terre après avoir crée le ciel et le biotope et façonne l'homme avec de la poussière.
Cette version ressemblerait au récit grec dans lequel Prométhée façonne les humains avec de la boue.
Dans d'autres mythes c'est un dieu créateur qui emerge de l'eau primordiale (Atoum egyptien ou Apsu chaldéen) et par sa descendance organise le monde des elements, des vivants et des morts.
Là ou souffle l'esprit divin (bon d'accord parfois c'est sa semence ! Wink ) on pourrait lui associer l'esprit de vie.

Pourquoi la doctine cathare oppose t'elle un démiurge dont le principe de création est l'aboutissement d'une stratégie du mal à un dieu inaccessible dont l'empire immatériel est la bénédiction même?
Que dit cette doctrine sur le jugement des ames, si celles ci sont assujetties par des forces maléfiques?


Dernière édition par chat-man le Sam 31 Mai 2008 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Sam 31 Mai 2008 - 23:48

Chat-man. On ne peut dire que l'homme a inventé la création, puisqu'un jour il ne fut pas, et que le lendemain il est là.
On peut que Dieu est créateur de tout, puisqu'il fut avant ce tout.
Et comme personne ne peut expliquer la création (c'est-à-dire comment elle est advenue, par quel Mystère), on dit que c'est Dieu. Le mythe de la poussière et du souffle, moi ça me plaît. Ca dit aussi qu'on ne sait pas, comment cette mécanique fonctionne à merveille. Pour moi, la création est bonne, la créature est bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 7:00

La logique cathare s'appuie sur des principes énoncés dans le Nouveau Testament.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits et un mauvais arbre de bons fruits.
Donc, Dieu qui est la perfection du Bien (j'insiste sur le B qui est sans rapport avec le bien et le mal que nous connaissons) ne peut être responsable du Mal.
Dieu est éternel et sa création sont consubstantiels, c'est à dire qu'ils sont éternels et que la création est réalisée à partir de Dieu (nous sommes à son image, non pas en tant qu'hommes de chair et de sang mais en tant qu'esprit).
Dieu et sa création sont l'être et ce qui n'est pas l'être est néant (comme indiqué dans la traduction cathare du prologue de Jean).
Ce néant n'est pas organisé et il n'est pas créé, il apparaît par défaut. On peut l'imaginer un peu comme dans l'exemple suivant :
Prenez une récipient plein à ras bord des ingrédients nécessaires à la fabrication d'une pâte à pain. Malaxez ces ingrédients pour les agglomérer et réaliser la pâte.
Une fois la pâte devenue ferme, un espace apparaît car la pâte occupe moins de place que la somme des ingrédients qui la composent. Cet espace est le néant.
Ce néant n'est pas rien ou vide comme dans l'exemple mais, il est le siège du principe du Mal.
Par définition, ni Dieu, ni sa création qui sont dans la perfection du Bien ne connaissent ce principe du Mal.
Dans le Nouveau Testament, il est défini sous le terme d'ennemi dans la parabole du bon grain et de l'ivraie.
Ce principe du Mal est incapable de création car le néant n'existe que dans le mélange avec la création divine.
pour réaliser ce mélange, il détourne par ruse une partie importante des esprits de la création divine et les enferme dans de la matière où ils sont affaiblis, amoindris et amnésiés pour ne plus remplir qu'une fonction "technique" celle d'âme (animation du corps de matière).
Il n'y a donc pas de réelle opposition entre le principe du Bien et celui du Mal car, ils ne sont pas de même nature (le principe du Mal aura une fin comme il a eu un commencement) et ne "jouent" pas sur le même terrain car le principe du Bien ne connaît pas le Mal et n'a pas de mal à lui opposer (ce qui serait la seule méthode pour lutter contre lui).
C'est pour cela que le Mal est vainqueur dans le temps, comme on peut le constater quotidiennement, mais le Bien sera vainqueur dans l'éternité car les esprits en s'éveillant au Bien finissent par retourner à leur création laissant le Mal se purifier dans le mal jusqu'au moment où, ayant perdu toute parcelle de Bien, il redeviendra incapable de maintenir le mélange et redeviendra néant. Certainement peu de temps avant la fin des temps et la disparition définitive du mal qui n'est pas éternel.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5500
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 14:38

Eh bien je trouve ton raisonnement bien filandreux toi qui juge certains de delirants.

Je vois que tu t'arretes en chemin et mange le gateau alors qu'il n'a pas gonflé en subissant sa cuisson ce qui peut indiquer que ta démonstration est un peu bancale.
Je prefère manger des aliments dans un certain degré de mélange et d'assaisonnement plutot que les manger séparément ou nature, de même que le vin est à mon avis meilleur quand il est construit avec des cépages différents.
La bible affirme qu'il n'y a qu'un seul dieu et qu'il est dans sa fonction de créer la matière et d'insuffler une part de son esprit dans ces corps. On est proche de la définition d'un démiurge quand on entend que" dieu est créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles."
Le N.T reprend le thème de la génèse de l'A.T et le coran qui reconnait Jesus en rajoute une couche.
Autre chose! la création de l'invisible n'est t'elle l'apanage d'un pseudo-néant que tu as l'air de décrier et qui pour les bouddhistes est plus du domaine de l'immortalité et de la permanence.
Je ne comprends décidément plus rien.

Cette théorie me fait penser au livre d'enoch encore reconnu par l'orthodoxie ethiopienne et qui faisait partie de l'enseignement des esseniens: une partie dissidente de certaines forces a décidé de vivre en dehors d'un systeme quitte à subir des represailles.
Je crois qu'il faut voir une traduction symbolique de tout cela.
Babylone était connue pour ses jardins suspendus cultivés par des esclaves et la mésopotamie pour etre un grenier fertile et bien arrosé, et abraham (originaire d'ur) a probablement décidé de quitter l'eden (plaine en sumérien) pour gagner des contrées plus stériles (canaan) en emportant avec lui des mythes et légendes notamment celle du déluge et du mythe redempteur (histoire d'Utnapishtim).


Dernière édition par chat-man le Dim 1 Juin 2008 - 18:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 15:34

chat-man a écrit:
Eh bien je trouve ton raisonnement bien filandreux toi qui juge certains de delirants.

Je vois que tu t'arretes en chemin et mange le gateau alors qu'il n'a pas gonflé en subissant sa cuisson ce qui peut indiquer que ta démonstration est un peu bancale.
Je prefère manger des aliments dans un certain degré de mélange et d'assaisonnement plutot que les manger séparément ou nature, de même que le vin est à mon avis meilleur quand il est construit avec des cépages différents.
Je suppose que ton propos volontairement fumeux a pour objet de te permettre une agression gratuite ?

chat-man a écrit:
La bible affirme qu'il n'y a qu'un seul dieu et qu'il est dans sa fonction de créer la matière et d'insuffler une part de son esprit dans ces corps. On est proche de la définition d'un démiurge quand on entend que" dieu est créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles."
Le N.T reprend le thème de la génèse de l'A.T et le coran qui reconnait Jesus en rajoute une couche.
Autre chose! la création de l'invisible n'est t'elle l'apanage d'un pseudo-néant que tu as l'air de décrier et qui pour les bouddhistes est plus du domaine de l'immortalité et de la permanence.
Je ne comprends décidément plus rien.
Au lieu de faire de grands amalgames et généralités, tu devrais préciser ta pensée afin que j'y réponde précisément. Enfin si ton propos est vraiment de mieux comprendre le catharisme, ce dont je doute un peu.

chat-man a écrit:
Cette théorie me fait penser au livre d'enoch encore reconnu par l'orthodoxie ethiopienne et qui faisait partie de l'enseignement des esseniens: une partie dissidente de certaines forces a décidé de vivre en dehors d'un systeme quitte à subir des represailles.
Je crois qu'il faut voir une traduction symbolique de tout cela.
Babylone était reconnu pour ses jardins suspendus cultivés par des esclaves et la mésopotamie un grenier fertile et bien arrosé, et abraham (originaire d'ur) a probablement décidé de quitter l'eden (plaine en sumérien) pour gagner des contrées plus stériles (canaan) en emportant avec lui des mythes et légendes notamment celle du déluge et du mythe redempteur (histoire d'Utnapishtim).
Tu devrais ouvrir un sujet pour y déposer tes raisonnements personnels. Ici, cela risque de faire un peu flood.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 16:27

Citation :
Guilhem a écrit:
La logique cathare s'appuie sur des principes énoncés dans le Nouveau Testament.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits et un mauvais arbre de bons fruits.

Cependant, sans l' Ancien Testament, il n'y aurait pas de Nouveau Testament. On peut dire que le N. T. est le fruit de l'A. T.
Le rejet de l'A. T. s'est fait dans des sectes issues de la religion juive.

Citation :
Guilhem a écrit:
Il n'y a donc pas de réelle opposition entre le principe du Bien et celui du Mal car, ils ne sont pas de même nature (le principe du Mal aura une fin comme il a eu un commencement) et ne "jouent" pas sur le même terrain car le principe du Bien ne connaît pas le Mal et n'a pas de mal à lui opposer (ce qui serait la seule méthode pour lutter contre lui).
Donc le bien ne connaît pas le mal
Alors que le mal connaît le bien?
Mais le mal ne peut connaître le bien de même que le bien ne peut connaître le mal selon ta logique?

Et pourquoi dire que le mal a eu un commencement?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 19:04

jean a écrit:
Cependant, sans l' Ancien Testament, il n'y aurait pas de Nouveau Testament. On peut dire que le N. T. est le fruit de l'A. T.
Le rejet de l'A. T. s'est fait dans des sectes issues de la religion juive.
Les premiers chrétiens étaient des juifs (pour ceux qui avaient connu le Christ) et des non juifs (Paul).
À l'époque il n'y avait pas officiellement d'athées. On était soit juif, soit romain à peu de choses près.
Le fait que des juifs aient abandonné la religion de leurs pères pour une nouvelle religion ne fait pas de la nouvelle religion une secte juive.
Certes il y a eu un hiatus sévère entre ceux qui avaient conservé la mentalité juive et voulaient réserver cette religion à des juifs (un peu comme un pré-requis nécessaire) et ceux qui voulaient qu'en sa qualité de religion nouvelle elle soit ouverte à tous.
Le N.T. n'est pas issu de l'AT. C'est bien plus tard que l'amalgame s'est fait pour des motifs de validation de la nouvelle religion face au judaïsme et à la religion romaine.
Et franchement, il suffit de lire les deux textes pour voir qu'ils n'ont rien de commun dans le message qu'ils véhiculent.
Si le Christ n'était pas venu porter le message de Dieu, il n'y aurait pas de NT. Et si Marcion avait pu finir sa réforme, l'AT ne serait plus dans le paquet cadeau et Luc n'aurait pas une évangile à son nom.

Jean a écrit:
Donc le bien ne connaît pas le mal
Alors que le mal connaît le bien?
Mais le mal ne peut connaître le bien de même que le bien ne peut connaître le mal selon ta logique?

Et pourquoi dire que le mal a eu un commencement?
Parce que le Mal n'est pas consubstantiel au principe du Bien. Il n'est donc pas éternel. Il n'est pas une entité au même titre que Dieu mais il est juste le néant.
Son commencement date du moment où le principe du Bien a laissé émaner sa création comme je l'ai expliqué au début.
Quand je dis que le Bien ne connaît pas le Mal, cela veut dire qu'il n'a pas de Mal en lui, donc qu'il n'en a pas connaissance. Il ne peut le définir d'où le terme ennemi dans la parabole sus-citée.
Ce n'est pas une histoire de voisins de palier qui ne se seraient jamais rencontré.
Le principe du Bien sait pertinement que le Mal existe et qu'il a fait prisonnier une partie de sa création, sinon il n'aurait pas envoyé un esprit pour nous informer de notre situation.
De même le Mal connaît le Bien mais ne peut l'envahir totalement du fait de son imperfection car le bien (avec un petit b) qu'il produit est toujours source de mal.
Il faut tenir compte des minuscules et majuscules quand j'écris bien et mal car cela a un sens précis pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 19:56

Guilhem, bonjour. Paul (Saül) est Juif de la tribu de Benjamin. Il est aussi romain. Il a donc une double nationalité.

Dans un sens oui, le NT n'est pas issu de l'AT. Dans le sens de la nouveauté de l'écriture même, la façon dont Dieu va changer le monde. Et dans un autre sens, le NT, ne cesse de se référer à L'AT, pour une simple raison : que Jésus est juif, et s'adresse à des Juifs, en priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 20:04

Ce qu'il faut avoir à l'esprit c'est que le message doit s'adresser à des auditeurs très différents, venus écouter avec des intentions elles aussi très différentes.
Étienne qui avait oublié ce détail s'est fait lapider illico presto après avoir parlé de façon ouverte.
Donc, le Christ utilise un langage qui n'est pas forcément à prendre au premier degré. Il le précise d'ailleurs lui-même en rappelant que son message est destiné à ceux qui ont des oreilles pour entendre.
Il joue aussi sur les sens. Quand il dit qu'il vient accomplir les écritures, il utilise ce terme dans son sens premier qui signifie terminer et non réaliser comme nous le comprenons aujourd'hui. En clair, il vient en finir avec ces textes qui n'ont plus lieu d'être et qu'il n'est pas besoin d'abolir puisqu'ils sont dépassés.
Marcion l'avait très bien compris et avait réalisé un énorme travail d'analyse et de tri qui sera d'ailleurs validé bien plus tard quand le tri fait dans les épitres de Paul obtiendra le même résultat que celui qu'il avait proposé.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5500
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 20:06

Guilhem a écrit:
Le principe du Bien sait pertinement que le Mal existe et qu'il a fait prisonnier une partie de sa création, sinon il n'aurait pas envoyé un esprit pour nous informer de notre situation.
.

Tu peux developper s'il te plait!
Est ce que tu peux envisager que le chaos soit source de création et que la création soit source de chaos?
Je n'ai toujours pas compris ce qu'était pour toi la création éternelle. Tu t'appuies sur quoi?
N'oublies pas que l'A.T ne peut etre une référence pour toi!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7543
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 20:25

belle au bois a écrit:
Guilhem, bonjour. Paul (Saül) est Juif de la tribu de Benjamin. Il est aussi romain. Il a donc une double nationalité.

Dans un sens oui, le NT n'est pas issu de l'AT. Dans le sens de la nouveauté de l'écriture même, la façon dont Dieu va changer le monde. Et dans un autre sens, le NT, ne cesse de se référer à L'AT, pour une simple raison : que Jésus est juif, et s'adresse à des Juifs, en priorité.

Jésus est un juif pratiquant, il va au temple et reprend dans son enseignement des sentences émises par ses coreligionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 20:53

chat-man a écrit:
Guilhem a écrit:
Le principe du Bien sait pertinement que le Mal existe et qu'il a fait prisonnier une partie de sa création, sinon il n'aurait pas envoyé un esprit pour nous informer de notre situation.
.

Tu peux developper s'il te plait!
Est ce que tu peux envisager que le chaos soit source de création et que la création soit source de chaos?
Je n'ai toujours pas compris ce qu'était pour toi la création éternelle. Tu t'appuies sur quoi?
N'oublies pas que l'A.T ne peut etre une référence pour toi!
Développer quoi ? Pour moi c'est très clair.
Ma référence est le christianisme cathare. Et la tienne ?
Certes, tu sembles ne rien connaître ou presque au christianisme cathare.
Donc, si ce langage t'es inconnu et que le tien n'est pas de ma compétence, quel point de rencontre propose-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 21:29

Guilhem. Etienne est lapidé parce que les juifs ne voulaient plus entendre parler de Jésus. L'écriture des évangiles, est justement fait, pour la diversité des personnes qui le liront. C'est un message qui ne développe rien, et qui ouvre, justement, les yeux et les oreilles, ou les laisse fermés. L'évangile est fait pour éduquer le charnel, et les instincts. Tu le dis : ils s'adressent aux sens. Dans un sens, tu as raison. Les Ecritures sont terminées, parce que le NT les récapitulent dans une brièveté stupéfiante. La Loi également, est terminée. Ce ne sera plus 'oeil pour oeil, dent pour dent'. Ca sera le pardon.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7543
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 22:25

Citation :
parce que les juifs

Parce que DES juifs, les apôtres étaient juifs!

Citation :
Ce ne sera plus 'oeil pour oeil, dent pour dent'. Ca sera le pardon.
Et revoilà les vieux poncifs!
Le pardon n'exclut pas qu'on puisse intenter une action en justice (parce que oeil pour oeil, dans les faits, c'était notre système de dommages et intérêts!)
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5500
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 22:27

Guilhem a écrit:
chat-man a écrit:
Guilhem a écrit:
Le principe du Bien sait pertinement que le Mal existe et qu'il a fait prisonnier une partie de sa création, sinon il n'aurait pas envoyé un esprit pour nous informer de notre situation.
.

Tu peux developper s'il te plait!
Est ce que tu peux envisager que le chaos soit source de création et que la création soit source de chaos?
Je n'ai toujours pas compris ce qu'était pour toi la création éternelle. Tu t'appuies sur quoi?
N'oublies pas que l'A.T ne peut etre une référence pour toi!
Développer quoi ? Pour moi c'est très clair.
Ma référence est le christianisme cathare. Et la tienne ?
Certes, tu sembles ne rien connaître ou presque au christianisme cathare.
Donc, si ce langage t'es inconnu et que le tien n'est pas de ma compétence, quel point de rencontre propose-tu ?

Je vois que tu ne réagis que par le mépris et l'esquive. J'arrête donc la discussion M. le néo cathare.
Ma référence est l'écoute, la dialectique et l'absence de fanatisme.
Et pardon pour toutes les conneries que j'ai pu proférer sur ton dogme. Bonjour chez vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 23:19

chat-man a écrit:
Je vois que tu ne réagis que par le mépris et l'esquive. J'arrête donc la discussion M. le néo cathare.
Ma référence est l'écoute, la dialectique et l'absence de fanatisme.
Et pardon pour toutes les conneries que j'ai pu proférer sur ton dogme. Bonjour chez vous Very Happy
Pour l'esquive je ne peux pas dire mais pour le mépris j'ai pu apprécier dès ton premier message sur l'autre fil de discussion que tu en avais un plein wagon à déverser.
Je ne suis donc pas surpris que tu ne veuilles aller plus loin. Ne répondant pas à ton agressivité sur le même ton, je perds tout intérêt à tes yeux puisque tu ne recherches aucune information, juste un putching ball sur lequel déverser ta haine. Désolé de n'avoir pas joué le rôle que tu avais écris pour moi.
Pour mémoire, voici ce qu'il reste de ton premier message auquel je faisais allusion :
chat-man a écrit:
Si tu nous parlais de ton dieu cosmique qui se gratte le coquillard on pourrait essayer de comprendre pourquoi on lui a subtilisé son baton magique ou pourquoi il y a eu dissidence.
Pour les autres, il suffit de lire les messages ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5500
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 23:35

Oui biensur je suis plein de haine.... et même plus! :docteur:
Dommage que tu prennes pour du mepris des interrogations légerement caustiques
Je pense que le syndrome de la persecution doit etre developpé chez toi ce qui va assez bien avec tes thèses. FIN DE MESSAGE sur ce topic je te rassure
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Dim 1 Juin 2008 - 23:55

jean a écrit:
Le rejet de l'A. T. s'est fait dans des sectes issues de la religion juive.
Pourrais-tu nous donner des références ?

Pour moi le rejet de l'ancien testament s'est fait dans des sectes issues de l'expansion trop rapide de la Voie chrétienne. Les peuples de culture grecque, puis romaine, ont compris l'histoire de Jésus à l'aune de leur propre philosophie orphique et platonicienne. L'ancien testament considérant la création comme bonne, celui-ci devenait douteux pour ceux qui pensaient depuis de nombreuses générations que la matière et la chair étaient grossières et incapable de faire naître la vie spirituelle : tout le contraire de la Révélation prophétique depuis Abraham jusqu'à Jésus.
La catharisme reprend ces thèses, mais finalement le catholicisme a lui aussi des influences orphiques très prégnantes, la chair et la matière n'ont pas souvent eu bonne presse, même le protestantisme relai encore souvent cette doctrine particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Lun 2 Juin 2008 - 6:29

chat-man a écrit:
Oui biensur je suis plein de haine.... et même plus! :docteur:
Dommage que tu prennes pour du mepris des interrogations légerement caustiques
Je pense que le syndrome de la persecution doit etre developpé chez toi ce qui va assez bien avec tes thèses. FIN DE MESSAGE sur ce topic je te rassure
Et oui, l'intérêt du dialogue écrit est qu'on peut considérer comme mépris n'importe quelle remarque de l'autre. Tu as remarqué que cela fonctionne dans les deux sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Lun 2 Juin 2008 - 6:36

crilange a écrit:
jean a écrit:
Le rejet de l'A. T. s'est fait dans des sectes issues de la religion juive.
Pourrais-tu nous donner des références ?

Pour moi le rejet de l'ancien testament s'est fait dans des sectes issues de l'expansion trop rapide de la Voie chrétienne. Les peuples de culture grecque, puis romaine, ont compris l'histoire de Jésus à l'aune de leur propre philosophie orphique et platonicienne. L'ancien testament considérant la création comme bonne, celui-ci devenait douteux pour ceux qui pensaient depuis de nombreuses générations que la matière et la chair étaient grossières et incapable de faire naître la vie spirituelle : tout le contraire de la Révélation prophétique depuis Abraham jusqu'à Jésus.
La catharisme reprend ces thèses, mais finalement le catholicisme a lui aussi des influences orphiques très prégnantes, la chair et la matière n'ont pas souvent eu bonne presse, même le protestantisme relai encore souvent cette doctrine particulière.
Nous sommes tous issus de la philosophie grecque toute entière. Cela a permit de poursuivre une réflexion organisée qui dure depuis le sixième siècle avant le Christ.
Les changements entre les grecs et les chrétiens ne portaient pas essentiellement sur la nature de la matière mais plutôt, à mon avis, sur la nature du temps, cyclique et répétitif pour les uns, rectiligne et fini pour les autres.
En cela les cathares ont conservé une petite part de leur culture grecque puisqu'ils ont intégré à un temps fini une petite partie de cycle.
Pour ce qui est de l'AT, plusieurs religions issues du christianisme originel ont conservé l'AT. je pense aux Vaudois par exemple. D'ailleurs leur répression sévère au XIIIe siècle s'est atténuée après l'élimination cathare et leur a permis de survivre jusqu'à la Réforme qu'ils ont intégré.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Mar 3 Juin 2008 - 23:28

Citation :
crilange a écrit:

Citation :
jean a écrit:
Le rejet de l'A. T. s'est fait dans des sectes issues de la religion juive.
Pourrais-tu nous donner des références ?
Lorsque on lit la vie de Jésus, o lit la vie d'un Juif, circoncis. Certes avec quelque variantes par rapport à certains courants (sectes) Juifs, mais est-il chrétien? Very Happy

Pour revenir à la question des "références" je n'ai rien de concis.... tant le sujet est vaste.
Cependant, il y a une conférence intéressante sur le mot Nazaréen dans la vidéo dont voici le lien. (Nazaréen: secte du premier siècle)
http://www.akadem.org/sommaire/themes/histoire/4/4/module_2376.php

Je ne suis pas d'accord avec tout, mais il y a des idées valables.

Citation :
Selon le Coran, l'oncle de Khadija, femme de Mahomet, aurait été un chrétien parlant l'hébreu. Il est trés probable qu'il était un nazaréen (il est trés probable aussi qu'il ait fortement influencé Mahomet dans son rejet des doctrines de la trinité et de la divinité de Jésus).
Parmi ces nazaréens se trouvait la branche des elchasaïtes (en Parthie), hostiles à Jean Baptiste et à Paul, et qui pensaient que Jésus n'était pas un dieu mais un ange s'étant réincarnés dans plusieurs prophètes
Il existait une autre branche encore : les ébionites, végétariens aux moeurs austères établis en Transjordanie, qui niaient la divinité de Jésus Christ et utilisaient l'" évangile des Ebionites" (connu par des citations d’Epiphane vers 315-403 apr. J.-C.). Un autre écrit, rédigé en hébreu ou en araméen, est cité par Jérôme : "l'évangile des Nazaréens", il était utilisé en Syrie.

http://francis.tillemans.free.fr/textes/apocryphes_fichiers/Nazareens.html
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Mar 3 Juin 2008 - 23:39

Jean. Ben non. Il n'était pas chrétien, Jésus. Le mot chrétien est venu pour la première fois, dans les actes des apôtres. Nazaréen est un habitant de Nazareth. La doctrine de Jésus a été rejetée déjà parmi les siens, et ce rejet s'est amplifié au fur et à mesure de la mise en place de la catholicité. Et ça continue aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Mer 4 Juin 2008 - 0:03

jean a écrit:
Lorsque on lit la vie de Jésus, o lit la vie d'un Juif, circoncis. Certes avec quelque variantes par rapport à certains courants (sectes) Juifs, mais est-il chrétien? Very Happy
Jésus bien sûr est Juif. Il connait les rouleaux de la Thora, les Prophètes et les Ecrits. Il y puisse d'ailleurs nombre de ses dis.
Est-il chrétien ? Mais que veux dire être chrétien ?
Si chrétien veut dire : croire en l'heureuse annonce (traduction du mot grecque Évangile) que l'homme peut devenir bon en aimant, en pardonnant, en refusant la violence autant que possible, en étant responsable pour assumer sa liberté... alors oui, Jésus était le premier chrétien.
Si chrétien veut dire : être soumis aux prêtres, aux dogmes, aux théologiens, aux traditions, à la hiérarchie... alors non, Jésus n'a jamais été chrétien, il en a même été le principal opposant.

Concernant tes citations sur le mot Nazaréen, je ne suis pas sûr de comprendre le rapport que tu fais avec ma question.
Le nazir dans la Bible est un juif qui est consacré dès sa naissance à Dieu et qui renonce à la vie mondaine. C'est une tradition très ancienne, qui a sans doute donné lieu à des sectes diverses et variées, surtout pendant les périodes d'occupation grecque ou romaine. Ces périodes sont souvent propices à des dérives mystiques.

Les manuscrits de la mer morte semblent appartenir à une secte de ce genre, les esséniens. Mais il n'y est absolument pas fait mention d'une suspicion à l'égard de la Thora ou des prophètes. On y a même retrouvé un manuscrit du livre d'Ésaïe, qui est donc devenu le plus vieux manuscrit de ce livre que nous ayons aujourd'hui entre nos mains.

Les sectes juives dissidentes étaient plutôt du genre messianiques, elles avaient donc besoin des écrits prophétiques pour appuyer leur vision apocalyptique (au sens grecque).

Mais je manque peut-être de références, c'est pourquoi je te demandais tes sources. J'avoue que je ne suis toujours pas convaincu de ce que tu dis à propos de sectes juives rejetant l'ancien testament.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Mer 4 Juin 2008 - 0:13

Jésus s'est soumis à la Loi, comme tout bon juif se soumet à la Loi. Il ne s'est jamais opposé à la Loi, puisque pas une 'i' de la Loi ne sera effacé. Ce que Jésus a réformé, c'est le coeur de l'homme (et de la femme) qui rechigne sur tout, et impose sa volonté sans discernement, sans aucun répére, sinon les siens propres.
Revenir en haut Aller en bas
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   Mer 4 Juin 2008 - 0:18

belle au bois a écrit:
Nazaréen est un habitant de Nazareth.
belle_au_bois, ce point est encore très discuté par les exégètes aujourd'hui. En effet, les évangiles ayant été transmis en grecque, les originaux hébreux n'ayant jamais été retrouvés (le seront-ils un jour ?), il est impossible de connaître l'expression originale. Beaucoup d'hypothèses circulent, surtout depuis que certains archéologues ont affirmés que la ville de Nazareth n'existait pas du temps de Jésus, mais fut construite bien plus tard.
L'hypothèse à laquelle se réfère Jean est celle concernant le titre de Nazoréen, titre sans doute hérité de celui de nazir comme j'en parle dans ma contribution précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré   

Revenir en haut Aller en bas
 
un demiurge démoniaque, un dieu magnanime et retiré
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien catholique apostolique romain-
Sauter vers: