Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mourir demain

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lucael
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 4390
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 12:01

Pour reprendre les paroles de Brel, à mon dernier repas, je sais que j'aurai peur, une dernière fois. Parce que même si je peux regarder ma vie actuelle sans trop rougir, il n'en est as de même du passé. Trop d'occasions d'aimer et de choisir la voie juste gaspillées, je crois que je me sentirai petit devant la splendeur. Je en conçois pas la mort comme la perte de l'identité et la dissolution dans le Tout, ce serait désespérant. J'y tiens moi à mon ego. Comme le disait un sage indien dont j'ai oublié le nom imprononçable il ne faut pas mépriser l'ego. L'ego est petit et limité, il faut veiller à lui donner la plus grande expansion possible.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 12:39

Lucael a écrit:
Pour reprendre les paroles de Brel, à mon dernier repas, je sais que j'aurai peur, une dernière fois. Parce que même si je peux regarder ma vie actuelle sans trop rougir, il n'en est as de même du passé. Trop d'occasions d'aimer et de choisir la voie juste gaspillées, je crois que je me sentirai petit devant la splendeur. Je en conçois pas la mort comme la perte de l'identité et la dissolution dans le Tout, ce serait désespérant. J'y tiens moi à mon ego. Comme le disait un sage indien dont j'ai oublié le nom imprononçable il ne faut pas mépriser l'ego. L'ego est petit et limité, il faut veiller à lui donner la plus grande expansion possible.

Oui je suis daccord: je n'ai jamais considéré l'égo comme une illusion.
Brel avait une vision très profonde et poétique du monde.
Dailleurs, le simple fait que nous en parlions prouve que son énergie est toujours la.
Les fleurs s'ouvrent naturellement à la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31300
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 12:51

chat-man a écrit:
Si on a la journée et qu'on sait que l'on partira léger j'aurais tendance à m'alourdir une dernière fois en bouffant comme un cochon dans un big restau avec les amis disponibles.
Après, redaction du testament et gestion de quelques affaires matérielles importantes pour les vivants puis j'essaierais de surprendre la faucheuse en me foutant en l'air (tant pis pour mon ame) dans des conditions plus décentes peut etre.
HEP! ton sujet est noir, FY! tu déprimes mon coeur?

J'ai ouvert ce sujet parce que je venais d'entendre cette chanson

Natasha St Pier
& Pascal Obispo
Mourir demain

Il y a ceux qui prendraient un avion
D'autres qui s'enfermeraient chez eux les yeux fermés
Toi, qu'est-ce que tu ferais ? {x2}
Il y en a qui voudrait revoir la mer
D'autres qui voudraient encore faire l'amour
Une dernière fois
Toi, tu ferais quoi ? ... et toi, tu ferais quoi ?

Si on devait mourir demain
Qu'est-ce qu'on ferait de plus,
Qu'est-ce qu'on ferait de moins
Si on devait mourir demain
Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai

Il y en a qui referaient leur passé
Certains qui voudraient boire et faire la fête
Jusqu'au matin
D'autres qui prieraient... {x2}
Ceux qui s'en fichent et se donneraient du plaisir
Et d'autres qui voudraient encore partir
Avant la fin
Toi, qu'est-ce que tu ferais ? ... et toi, qu'est-ce que tu ferais ?

Si on devait mourir demain
Qu'est-ce qu'on ferait de plus
Qu'est-ce qu'on ferait de moins
Si on devait mourir demain
Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai... Je t'aimerai

Et toi, dis moi, est ce que tu m'aimeras
Jusqu'à demain et tous les jours d'après
Que rien, non rien, ne s'arrêtera jamais
Si on devait mourir demain
Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai
Est-ce qu'on ferait du mal, du bien
Si on avait jusqu'à demain
Pour vivre tout ce qu'on a rêvé
Si on devait mourir demain
Moi, je t'aimerai... moi, je t'aimerai

http://www.paroles.net/chanson/34252.1/1723
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 14:26

Brahim a écrit:
Guilhem a écrit:
Tout au plus suis-je désolé de penser qu'untel devra vraisemblablement repartir à zéro.
Est-ce qu'on repart à zéro chaque fois que l'on revient sur cette terre ? Je ne crois pas.
Je pense plutôt qu'on revient avec tout un héritage, celui que l'on a acquis durant nos vies antérieures.
C'est tout le débat entre les tenants de la réincarnation et ceux de la transmigration.
Dans notre raisonnement logique, la cohérence veut que le mauvais principe n'ait aucune raison objective de favoriser l'évasion des esprits.
De même, Dieu n'intervient pas dans ce monde, donc il ne peut nous aider à conserver nos points positifs pour la prochaine fois.

Maintenant, l'esprit n'est pas soumis au mauvais principe qui ne peut intervenir sur son être mais, seulement le faire prisonnier et "l'engourdir" pour lui faire oublier d'où il vient.
Il est donc possible qu'une petite partie - celle qui était le plus affermie dans la vie précédente - puisse persister (au moins partiellement) lors de la transmigration.
Dès lors, l'esprit aurait la faculté - sous réserve que la nouvelle incarnation y soit propice - de développer davantage son éveil pour se rapprocher de l'état nécessaire à l'évasion.
Cela faisait dire à certains bons hommes que celui qui prenait conscience dans cette vie de sa situation n'était pas loin de la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 17:09

toniov a écrit:
. Peut etre.
Mais n'est ce pas aussi nous donner trop d'importance ?...
La mort est, pour chacun de nous, le sujet central, mais aux yeux de la nature, nous ne sommes qu'un élément parmi tant d'autres.
Entièrement d'accord. Certes, à l'échelle de l'univers, l'être humain ne représente vraiment pas grand chose. Nous ne sommes qu'un minuscule élément parmi des milliards d'autres.


toniov a écrit:
J'aurai tendance à penser que nous faisons partie d'un mouvement universel: l'énergie qui nous meut se transforme au cours de notre vie, pourquoi pas à la mort ?
Oui, nous faisons partie d'un mouvement universel. Après la mort, notre corps physique se recycle et se transforme pour participer à la composition d'autres éléments. Je suis également convaincu que l'énergie qui nous meut est la même que celle des autres éléments de l'univers. Mais, l'être humain se resume-t-il à un corps physique et énergétique ? N'y a-t-il pas encore "autre chose" en chaque individu ?


toniov a écrit:
Nous pensons revenir pour nous perfectionner ( dans l'optique de la réincarnation ) mais il y a une autre façon de poser la question:
L'univers qui nous a conçu a t-il necessairement besoin de nous pour son " perfectionnement " ?
Je n'en suis pas si sur.
L'univers n'a pas besoin de nous. C'est nous qui avons besoin de l'univers. La planète Terre a bien vécu des millions ou des milliards d'années sans nous et elle continuera probablement sa vie après la disparition de l'espèce humaine de la surface de la Terre. A moins que çà soit nous qui la détruisons.


toniov a écrit:
Pour moi, au niveau du petit humain que je suis, je sais ce qui compte: Ce que j'ai pu faire dans ma vie, et surtout la façon dont j'ai pu ( et su ) aimer. Mon espoir est que cette énergie, après ma mort, ne se perde pas à jamais. Ma conviction c'est qu'elle se transforme...
C'est un point de vue qui se tient et que je respecte. Pour ma part, quelque chose en moi me dit que l'être humain continue à garder une certaine "individualité" après sa mort. Qu'en est-il réellement ? Je n'en sais rien.


toniov a écrit:
Notre pensée est minuscule par rapport à celle de Dieu.
Tout à fait et notre science est minuscule par rapport à celle de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 17:18

Brahim bonjour. C'est vrai que l'univers n'a pas besoin de nous. En fait, il a été créé pour nous. C'est un cadeau de Dieu. Moi, je dis que quand on est mort, on est mort. Nous ne revenons pas. Le corps, la pensée sont uniques. Ils ne se dupliquerons pas sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 17:41

belle au bois a écrit:
Moi, je dis que quand on est mort, on est mort. Nous ne revenons pas. Le corps, la pensée sont uniques. Ils ne se dupliquerons pas sur terre.
Bonjour Belle au Bois.
Ce ne sont ni le corps ni la pensée qui se dupliquent ; c'est la partie immortelle de l'être humain (son esprit, ou son âme selon les croyances) qui continue son chemin et qui peut revenir (dans un autre corps, avec une autre pensée, peut-être même avec un autre sexe, etc.) ou ne pas revenir sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11431
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 17:50

Code:
Quand on est mort, on est mort.
Si "vie éternelle" il y a, ce n'est ni dans un prolongement indéfini dans un temps, ni dans un "retour" du souffle qu'on a expiré dans un autre corps.

Tout ça se discute, mais telle est ma croyance.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 19:15

Guilhem a écrit:
C'est tout le débat entre les tenants de la réincarnation et ceux de la transmigration.
Dans notre raisonnement logique, la cohérence veut que le mauvais principe n'ait aucune raison objective de favoriser l'évasion des esprits.
Cette manière de voir les choses a quelques similitudes avec l'islam. En effet, selon cette religion, la planète Terre a été confiée à Adam et ses descendants ainsi qu'à Satan et ses descendants (ce que tu appelles le mauvais principe). Toujours selon l'islam, Dieu a donné carte blanche à Satan pour faire tout ce qu'il veut sur Terre et ce dernier n'a effectivement aucune raison objective de favoriser l'éveil des esprits humains.


Guilhem a écrit:
De même, Dieu n'intervient pas dans ce monde, donc il ne peut nous aider à conserver nos points positifs pour la prochaine fois.
Je ne sais pas ce que tu entends par "Dieu n'intervient pas dans ce monde". Pour moi, c'est quelque chose d'impossible. Je pense plutôt que ce monde cesserait d'exister à la seconde même où Dieu cesserait d'y intervenir, de la même manière qu'un ordinateur (ou tout autre appareil électro-ménager) cesserait de fonctionner à la seconde même où l'on couperait le courant électrique.
En plus, dire que Dieu n'intervenait pas dans ce monde, sous-entendrait que Dieu n'avait envoyé personne (y compris Jésus) à ce monde.


Guilhem a écrit:
Maintenant, l'esprit n'est pas soumis au mauvais principe qui ne peut intervenir sur son être mais, seulement le faire prisonnier et "l'engourdir" pour lui faire oublier d'où il vient.
Il est donc possible qu'une petite partie - celle qui était le plus affermie dans la vie précédente - puisse persister (au moins partiellement) lors de la transmigration.
Dès lors, l'esprit aurait la faculté - sous réserve que la nouvelle incarnation y soit propice - de développer davantage son éveil pour se rapprocher de l'état nécessaire à l'évasion.
Cela faisait dire à certains bons hommes que celui qui prenait conscience dans cette vie de sa situation n'était pas loin de la sortie.
Je pencherais plutôt vers cette hypothèse car revenir des milliers de fois sur Terre pour à chaque fois repartir à zéro me paraît être un gros gâchis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:13

Mais bien sûr, Brahim ! Comment expliquer que Mozart ait commencé à composer à l'âge de 4 ans? Ce que les psychiatres appellent l'inconscient, peut-être est-ce, du moins en partie, le souvenir de nos vies antérieures?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31300
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:17

D'un autre coté, s'il n'avait jamais vu de piano, qu'aurait été sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:18

Brahim a écrit:
. Certes, à l'échelle de l'univers, l'être humain ne représente vraiment pas grand chose. Nous ne sommes qu'un minuscule élément parmi des milliards d'autres.

Oui... Nous sommes des petits, tout petits "je", mais je suis persuadé au fond de moi-même que Dieu a besoin de chacun de nous. Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas dit la table d'émeraude et plus près de nous, la physique nous fait percevoir que l'infiniment petit est lié à l'infiniment grand. Les frères Bogdanov écrivent que le monde quantique se trouve dans l'infiniment petit, mais que comme on le trouve aussi dans la galaxie d'Andromède, il est dans l'infiniment grand. Je conçois le monde de l'esprit ou de l'au-delà, si on veut, comme l'envers du tissu où nous sommes.


Dernière édition par Lucael le Mer 11 Juin 2008 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:19

florence_yvonne a écrit:
D'un autre coté, s'il n'avait jamais vu de piano, qu'aurait été sa vie ?

Il ne pouvait pas ne pas avoir de piano. C'était sa mission, son destin, son karma, appelle ça comme tu veux. Comme dit Coelho tout l'univers t'aide pour accomplir ta légende personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:27

Brahim a écrit:
[


C'est un point de vue qui se tient et que je respecte. Pour ma part, quelque chose en moi me dit que l'être humain continue à garder une certaine "individualité" après sa mort. Qu'en est-il réellement ? Je n'en sais rien.



Mais je suis daccord avec toi la dessus, aussi. Je ne crois pas du tout que l'égo soit une illusion: pour moi, c'est un fait. Comme je l'ai souligné un peu plus haut, dailleurs.
Qu'une certaine forme d'individualité subsiste: je dirais plutot oui également.
Ce dont je me méfie, c'est la traduction que nous nous faisons de cela: notre esprit conçoit tout dans un espace et un temps ( d'ou l'idée de réincarnation, par exemple ): or la mort nous conduit peut etre vers tout autre chose qu'un espace ou un temps...
Ce queje crois, c'est qu'il faut rester très modeste par rapport à l'immensité de l'univers ( et de Dieu ), ne jamais oublier que nos interprétations sont humaines et imparfaites...
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:35

J-P Mouvaux a écrit:
Code:
Quand on est mort, on est mort.
Si "vie éternelle" il y a, ce n'est ni dans un prolongement indéfini dans un temps, ni dans un "retour" du souffle qu'on a expiré dans un autre corps.

Tout ça se discute, mais telle est ma croyance.

C'est vrai: il ne peut y avoir éternité s'il y a temps et espace. Mais...
Si l'univers est éternel, on peut constater une chose: l'éternité ne nous a pas empéchés de venir au monde...
Mais le mystère du monde, celui de Dieu pour un croyant, celui de l'univers pour un afhée, nous dépasse: il est clair que notre esprit n'est pas conçu pour y accéder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 21:38

Pour nous Dieu est étranger à ce monde qui est sous la domination du principe mauvais (dont Satan, Lucifer et consorts seraient des serviteurs plus que les initiateurs).
Dieu est étranger car Dieu n'a pas de mal en lui. Il est donc sans le moindre rapport avec ce qui se passe ici.
S'il a envoyé le Christ, Marie, l'Esprit Saint, Jean, etc. pour informer les hommes de leur situation ce n'est dans un esprit de lutte mais juste d'éveil.
D'ailleurs, il ne s'oppose pas au mal qui frappe ses messagers.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6337
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 23:12

Je me marre!
Lucifer qui veut dire "porteur de lumière" a été un nom attribué à Jésus aux premiers temps du christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Mourir demain   Mer 11 Juin 2008 - 23:17

Ben oui... C'est le pendant judéo-chrétien de Prométhée venu lui aussi apporter la lumière (la connaissance) aux hommes. Mais ça a aussi mal fini pour Prométhée que pour Lucifer, les dieux n'aiment pas partager leurs petits secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mourir demain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir demain
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vis comme si tu devais mourir demain
» Chansons en espagnol ?
» Epithète liée, épithète détachée, apposition...
» [Poème] Si je devais mourir ce soir.
» Tu dois accepter de mourir à toi-même,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Témoignages-
Sauter vers: