Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spécificités protestantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Personne
Admin
Admin


Nombre de messages : 9757
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mar 21 Juil 2009 - 22:07

Lephenix a écrit:
Nitrof a écrit:
Aucune idée je suis ni catholique ni de la mafia...Je ne comprends pas ces gens je suis non violent.
Ca veut dire quoi être "non-violent" ?
C'est être gentil!
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 4302
Age : 52
Localisation : France (paca)
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mar 21 Juil 2009 - 22:55

Ah mais alors...! c'est un chretien pur sucre ce Fortin d'esbrouffe? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mar 21 Juil 2009 - 23:49

Wikipédia: La non-violence est une philosophie qui délégitime la violence, promeut une attitude de respect de l'autre dans le conflit et une stratégie d'action politique pour combattre les injustices.
---------------------------------------------------------------

Merci Jean !
---------------------------------------------------------------

Les premiers et vrais chrétiens n'ont-ils pas été massacrés par les catholiques et les juifs?
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 71
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 0:08

Nitrof a écrit:
Wikipédia: La non-violence est une philosophie qui délégitime la violence, promeut une attitude de respect de l'autre dans le conflit et une stratégie d'action politique pour combattre les injustices.
---------------------------------------------------------------

Merci Jean !
---------------------------------------------------------------

Les premiers et vrais chrétiens n'ont-ils pas été massacrés par les catholiques et les juifs? ???


Vous parlez, sans doute, de ces "gentils" "vrais chrétiens" là ? ...

Frère Réformés, si vous saviez ...

... / ...

1534-1535 ...Pour la première fois le Roi sanctionne : le 13 Novembre suivant, un réformé est brûlé.

Sans doute François Ier a-t-il meilleure mémoire que ses détracteurs et se souvient-il des placards qui, affichés sur les portes de la cathédrale de Wittenberg dix-sept ans plutôt, ont déjà fait plus de cent mille victimes sous le glaive luthérien dans l’Empire germanique (1525).

En ce temps là, gouverner, c’était prévoir, non comme aujourd’hui où gouverner, c’est prédire ce qu’en penseront les générations futures, ignorantes ou désinformées.

3 Novembre, Angleterre : par l’Act of Supremacy, l’anglicanisme devient religion d’État.

Henri VIII impose sa réforme au prix de milliers de victimes pendues ou éventrées : cardinaux, archevêques, évêques, abbés, moines, prêtres et laïcs.
"Suppression de trois cent soixante-dix monastères et confiscation des biens des quelques quatre cent trente monastères restants."

Luther se pose en inventeur de la musique polyphonique (trois siècles après Perrotin et Dunstable, après Guillaume de Machault, Jeannequin...) contre le chant grégorien.

Invention que confirme le protestant Michelet dont nous ignorions qu’il avait eu le loisir de romancer aussi l’Histoire de la Musique.

1535 - 13 Janvier : un édit est pris par François Ier contre les imprimeurs séditieux.

Ce que certains traduisent par : "Le Roi signe un édit rendant l’imprimerie hors-la-loi et ordonnant la fermeture des librairies."

Janvier : assassinat de monseigneur Zamoyiski à Posen, sur ordre du voïvode luthérien Wolodowski qui n’accepte pas d’autre religion que la sienne en ses États.

21 Janvier : Grande procession et manifestation catholique à Paris. Prolongeant les condamnations dans l’affaire des Placards, le Parlement fait brûler six protestants.

4 Mai : martyre de la Chartreuse de Londres, pillée et incendiée tandis que les moines sont tués.

14 Juin, Genève : la messe est interdite, l’évêque est chassé, les catholiques sont bannis, les couvents rasés, les habitants doivent signer leur allégeance à la nouvelle religion.

A ceux qui tentent de s’opposer, Farel répond avec cet esprit de tolérance qui distingue les protestants de l’obscurantisme catholique : "Voulez-vous vous opposer présentement à l’ouvrage de Dieu ? "

Non, il ne s’agit pas de dragonnades, les dragonnades sont une invention de Louis XIV et ce despotique novateur n’est pas encore né.

Raison pour laquelle, sans doute, "Genève devint rapidement un lieu de refuge."

Cet auteur ne précise pas qui sont les heureux bénéficiaires de ce refuge. Mais ces privilégiés ne sont en fait qu’un petit nombre puisque la population de Genève ne s’accroît en trois-quarts de siècle que de mille Âmes... prédestinées.

1534-1535 - L’iconoclasme s’étend du religieux au laïque et au privé, il est soigneusement organisé, on peut même le dire rituel et ce, nous l’avons vu, depuis l’origine du mouvement.

Olivier Christin, spécialiste de l’iconoclasme : "Les gestes iconoclastes se présentent en fait souvent comme une épreuve de vérité dans laquelle le statut de l’image va se jouer et être, enfin, tranché : "si tu es Dieu, défends-toi", "si tu es Dieu, fais miracle" crient certains briseurs d’images, à Angoulême par exemple, aux statues, aux crucifix, aux peintures qu’ils traînent par les rues, fouettent, pendent ou brûlent...

Il faudrait aussi à ce propos parler plus longuement de ces partisans si enthousiastes du réformateur de Wittenberg qu’ils le représentent en saint (avec le nimbe et même la colombe de l’Esprit Saint) et en collectionnent des portraits qu’ils croient incombustibles...

L’iconoclasme brise tout un ensemble de liens visibles et concrets avec les morts et la foule compacte des protecteurs célestes et des intercesseurs : il met un terme à cet immense système de prières des uns pour les autres, des uns avec les autres, des uns à travers les autres qu’avait patiemment édifié l’Église … "

Les iconoclastes se trompent, ou sont trompés, sur l’utilisation de l’image par l’Église catholique.

Pourtant, ce ne sont pas les précisions qui font défaut depuis saint Jean Damascène, et le Concile de Nicée, que l’érudit Luther devait certainement connaître et que reprendra le Concile de Trente : " ...l’honneur que l’on rend aux images se rapporte aux originaux qu’elles représentent. "

Le rituel républicain, devant les Monuments aux Morts, par exemple, n’agit pas autrement.

Et la pratique religieuse, plus explicite il est vrai chez les orthodoxes, confirme l’idée fondatrice du respect que les catholiques ou les orthodoxes leur témoignent : l’image – parce qu’elle est interprétation, réflexion sur le représenté – invite à ne pas demeurer à la surface des choses.

Mais il existe un autre aspect de l’iconoclasme que l’étude du professeur Christin suggère fortement.

Le saccage n’est pas seulement destructeur ou blasphématoire, il est divinatoire et se déroule comme de véritables ordalies.

Les réformés testent l’image par le Jugement de Dieu, "Si tu es Dieu, fais miracle", si l’image ne résiste pas aux coups et aux flammes, c’est que le Pape ment.

L’ignorance superstitieuse qui sous-tend l’acte d’épuration intégriste conduit inéluctablement, parce qu’elle y est consubstantielle, à cette pratique populassière et démagogique.
l’Église a toujours condamné le Jugement de Dieu [Nicolas Ier, 858 ; Etienne VI, 885 ; Alexandre II, 1061 ; Innocent II, 1130 ; Alexandre III, 1159 ; Célestin III, 1191 ; Honorius III, 1216] " ...absolument interdit par les lois et les saints canons, parce qu’on ne fait ainsi que tenter Dieu." ; " Cette condamnation est absolue et définitive."

Précisons qu’au cours des siècles,
"Faisons seulement remarquer que le Christ, au Calvaire, n’a pas tiré parti des pouvoirs surnaturels qu’Il possédait en vertu de Sa condition divine pour échapper à Son sort ou pour châtier ceux qui Le maltraitaient."

... / ... pour la suite : . . . http://www.amdg.fr/critiques-protestants.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 1:06

En avait-il des pouvoirs puisque son royaume n'est pas de ce monde?
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 71
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 1:34

Nitrof a écrit:
En avait-il des pouvoirs puisque son royaume n'est pas de ce monde?

Mais c'est pourtant exactement ce que les "Réformés" reproduisent en s'attaquant à son Eglise, c'est-à-dire au Pape et aux Catholiques : mêmes causes, mêmes effets !
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 13:08

Qui c'est qui à commencé?

J'ai lu dans un musée protestant, dans les Cévennes, des édits contre "L'Eglise prétendue réformée".

Ceux qui se sont défendus ont utilisés les mêmes armes que leurs détracteurs.

L'histoire devrait servir à ne pas refaire les erreurs du passé.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 14:39

Bonjour à tous,

Je ne connais pas bien les pseudos, excusez-moi d'avance si je me trompe.
Le débat est vif et passionné en tout cas!
Lucael précise que les positions de Loup sont personnelles et non maçonniques. Il me semble que c'est important comme remarque.
N'oublions pas le principe de laïcité, le luciférisme (rien à voir avec le satanisme, je précise pour ceux qui ne connaissent pas), et surtout, le respect fondamental de la liberté, de l'égalité, et de la fraternité.

Il me semble que ce sont ces valeurs qui, au long de son histoire, ont fait défaut à l'église catholique (comme à d'autres religions).
Liberté : hérétique celui qui pense autrement. Demande de soumission absolue pour celui qui adhère, et donc perte du libre arbitre total.
Egalité : système basé sur une structure hiérarchique, et sur la prépondérance. Egalement sur le principe de supériorité spirituelle, absolument incompatible avec ce concept d'égalité.
Fraternité : elle se sentait surtout sur les buchers, et à travers la triste manipulation des fils de Cham, par exemple.

Quant à De Maistre, même si certains auteurs dont j'apprécie les écrits ont été conquis par sa spiritualité, je lui trouve le défaut de vouloir être plus royaliste que le roi, et j'ai toujours eu beaucoup de mal avec les extrêmes, toutes les extrêmes. Je préfère l'harmonie et la paix, la tolérance et l'Amour, qui devraient être notre seule ligne de conduite.

Toutes ces raisons me font fuir la religion. Elle dit Amour, mais fait la guerre. Elle dit charité, mais pille et impose son mème par tous les moyens inimaginables. C'est un fonctionnement totalement schizophrénique, doublé pour le pratiquant, de nombreuses injonctions paradoxales.
Le temple est à l'intérieur, c'est au fond de son coeur que l'on doit puiser l'Amour divin, et lorsqu'on l'a trouvé, toutes ces chamailleries n'ont plus aucun sens et semblent stériles.

Par contre, qu'il est beau, le mystère des cathédrales...;-)

Bien cordialement à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mer 22 Juil 2009 - 20:14

Le massacre de la Saint-Barthélemy est le massacre des protestants perpétré par les catholiques, à Paris, le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy.

http://fr.ca.encarta.msn.com/encnet/refpages/RefArticle.aspx?refid=761573275

http://www.rationalisme.org/french/moralite_missionnaires_3.htm

Personnellement je ne crois pas au dieu du nouveau et ancien testament, les seules vérités dans ses livres sont probablement un plagia d'autres religions et philosophies plus anciennes et les adaptations locales pour mieux convertir.

Jésus et son église, ça me semble une histoire montée de toutes pièces par une bande d'opportunistes meurtriers qui ont conduit notre monde a 2000 ans d'endoctrinement et d'asservissement religieux.

J'ai de la difficulté avec la religion catholique, car cette religion nous a été imposée et on continue de vouloir nous l'imposer sous forme améliorée, révisée,etc.

J'ai personnellement vu les dommages que cette religion a faits aux peuplades autochtones d'Amérique, autochtone converti de force et souvent par la force. Génocide de plus de 8,000,000 d'individus, probablement des éclaireurs envoyés vers leur dieu chrétien.

En certains lieux ou ils se rassemblaient pour se livré a leur culte des églises et même des cathédrales ont été bâties pour effacer ce lieu de culte autochtone et ainsi profiter des vibrations particulières que ces lieux dispensaient et dire par la suite que c'est leur dieu chrétien qui béni cet endroit, ces endroits étaient bénis bien avant que leur dieu soit inventé...

Qu'est-il arrivé au culte autochtone de l'Europe préchrétienne?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Jeu 23 Juil 2009 - 14:20

Jésus dit, avant de partir :
"Je vous ai appelés afin que vous ne bâtissiez pas de dogmes en mon nom et en celui de mon Père. Le dogme est humain et nous ne sommes pas humains. Enseignez nos oeuvres et notre harmonie et non pas une loi...
Voilà donc mon souhait premier : ne créez pas une religion de plus en pensant servir l’Eternel. Son voeu est que les hommes de votre Terre dépassent cette notion de religion, qu’ils la transcendent afin de retrouver l’unité première... ".

("De mémoire d'Essénien" Meurois/Givaudan)

Je ne sais pas si Jésus a existé. Je pense que oui. Mais je pense que l'histoire entretenue par l'église est fausse.
Voici un copié collé qui est intéressant:

"1- Beaucoup se comportent comme le théologien Albert Schweitzer (1878-1965) qui reconnaissant dans la préface de la première édition, de sa "Vie de Jésus" qu'il n'existe sur son héros aucun document historique digne de foi, n'écrit pas moins sa biographie.

Ajoutons, on publie chaque année à travers le monde, plus d'une centaine de biographies de Jésus, les unes aussi farfelues que les autres. Elles sont le fruit de l'imagination des auteurs.

2- Jésus est la traduction grecque du nom hébreu Josué. Josué / Jésus signifie "Dieu a sauvé, sauve, sauvera"(Mathieu I,21).

Rappelons -fait trop longtemps ignoré- que parmi les apologistes chrétiens du 2ème siècle , Aristide, Saint Justin et Tertulien sont les seuls qui aient prononcé le nom de Jésus- Christ. Tous les autres Pères de l'Eglise du 2ème siècle: Tatien, Athénagore, Théophile, Hermias, Quadratus etc ne connaissaient pas le nom de Jésus.Ils parlaient que du Christ.

3- La plus ancienne dâte connue avec certitude dans l'histoire du christianisme, et admise par tout le monde (exégètes, biblistes, théologiens catholiques, protestants, orthodoxes, et même la critique scientifique) est l'an 144 de notre ère (2ème siècle).

En l'an 144, un riche armateur grec du nom de Marcion révéla et apporta à Rome les épîtres attribuées à Paul. Avant cette dâte, personne ne connaissait Paul et "ses" épîtres. Marcion apporta également le premier évangile connu "l'Evangelion" dans lequel Jésus était un "angelos christos", un fantôme, un corps éthéré.

Cette conception gnostique (docète) du Jésus fantôme était admise dans toute la chrétienneté sans aucune distinction jusqu'aux années 144- 150. C'est quand Marcion fut chassé de Rome en l'an 144 qu'on commença à écrire une biographie terrestre du Christ, à l'aide des coups de citations de l'Ancien Testament en rapport à la venue du messie et aussi en plagiant les cultes antiques (ex: Jésus tranforma l'eau en vin, Bacchus le faisait avant lui).

Enfin, le christianisme qu'on connait aujourd'hui a été élaboré au 4ème siècle de notre ère au profit de l'Eglise catholique naissante. C'est ce christianisme du 4ème siècle qu'on enseigne officiellement pour celui des origines chrétiennes (2ème siècle de notre ère et non le 1er siècle). Dans l'élaboration de ce christianisme du 4ème siècle, l'évêque faussaire de Césarée, Eusèbe a joué un rôle déterminant . C'est Eusèbe de Césarée (265- 340) qui fonda l'Eglise catholique. C'est lui qui inventa, dans son "Histoire ecclésiastique", la liste des prétendus premiers évêques de Rome qui seront plus tard considérés comme les premiers papes. C'est aussi Eusèbe qui donna une solide base économique et politique à l'Eglise de Rome. Il était le sécrétaire de l'empereur Constantin.. On modifia même les textes du Nouveau Testament. Soulignons, les plus anciens manuscrits du Nouveau Testament que nous possédions, le Vaticanus et le Sinaïticus datent du 4ème siècle."



Par contre je crois à Kristos, le soleil, et à la formation initiatique de Jésus dans la grande Pyramide, ainsi que son appartenance à la Fraternité Blanche Essénienne (lien avec les FCH ?).
(importance du K, ou Ka, que l'on retrouve partout, ex : Krichna, Kabbale...)

Un érudit maçon A. E. Waite du début du XXè siècle et Eliphas Lévi au XIXè siècle "affirmèrent que Jésus était un initié du culte égyptien d'Osiris et un fidèle de la déesse Isis - ce qui est largement confirmé par la vénération attestée des Templiers à l'endroit de la déesse, sous sa forme christianisée de Vierge noire."

Et pour conclure :

"En 1945, un manuscrit découvert à Nag Hamadi fut décrit comme étant "les propos secrets de Jésus de son vivant". Des savants du monde entier ont jugé que ce manuscrit, l'Évangile de Saint Thomas, était l'un des documents les plus précis sur la parole du Christ que nous possédions. Le Vatican refuse de reconnaître cet Évangile et le considère comme une hérésie.
Voici l'un de ses messages :
"Le royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi. Pas dans les édifices de bois et de pierre. Fend le morceau de bois et je suis là. Soulève la pierre et tu me trouveras."


Bon j'arrête là pour aujourd'hui, maintenant lecture perso. Pour ceux qui se posent la question sur autant d'écrits sur le forum : suis coincée à la maison, pb de dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Jeu 23 Juil 2009 - 15:50

Citation :
"Le royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi. Pas dans les édifices de bois et de pierre. Fend le morceau de bois et je suis là. Soulève la pierre et tu me trouveras."
cheers
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6569
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Jeu 23 Juil 2009 - 21:23

Nitrof a écrit:


J'ai de la difficulté avec la religion catholique, car cette religion nous a été imposée et on continue de vouloir nous l'imposer sous forme améliorée, révisée,etc.

J'ai personnellement vu les dommages que cette religion a faits aux peuplades autochtones d'Amérique, autochtone converti de force et souvent par la force. Génocide de plus de 8,000,000 d'individus, probablement des éclaireurs envoyés vers leur dieu chrétien.

En certains lieux ou ils se rassemblaient pour se livré a leur culte des églises et même des cathédrales ont été bâties pour effacer ce lieu de culte autochtone et ainsi profiter des vibrations particulières que ces lieux dispensaient et dire par la suite que c'est leur dieu chrétien qui béni cet endroit, ces endroits étaient bénis bien avant que leur dieu soit inventé...

Qu'est-il arrivé au culte autochtone de l'Europe préchrétienne?


Ce qui lui est arrivé? Les Occidentaux insatisfaits ou dégoutés de l'éducation "catholique" qu'ils ont reçu s'y intéressent parfois à travers du new age. Le chamanisme connait un regain d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 71
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Ven 24 Juil 2009 - 3:34

Beltane a écrit:
Jésus dit, avant de partir :

Par contre je crois à Kristos, le soleil, et à la formation initiatique de Jésus dans la grande Pyramide, ainsi que son appartenance à la Fraternité Blanche Essénienne (lien avec les FCH ?).
(importance du K, ou Ka, que l'on retrouve partout, ex : Krichna, Kabbale...)

Un érudit maçon A. E. Waite du début du XXè siècle et Eliphas Lévi au XIXè siècle "affirmèrent que Jésus était un initié du culte égyptien d'Osiris et un fidèle de la déesse Isis - ce qui est largement confirmé par la vénération attestée des Templiers à l'endroit de la déesse, sous sa forme christianisée de Vierge noire."

Désolé, cher Beltane,

Je veux bien ne pas contester une certaine érudition à A.E. Waite et à Eliphas Lévi (né Alphonse-Louis Constant) mais bien que maçon, occultiste, magicien et autre "souffleur" (...) ces personnages ne sont certainement pas les bonnes références pour les choses de l'esprit.

Quand aux "Vierge noires", je rappelle incidemment que la France est le pays au monde qui en possède le plus aujourd'hui.

La représentation de personnage comme le Christ ou la Vierge avec la face ou la tête noire, ne doit-elle pas être considérée essentiellement d'un point de vue du symbolisme traditionnel ?

Ce symbolisme de la "face" ou de "la tête noire" est très courant et il peut s'appliquer non seulement à des personnages mais également à des peuples ou à des régions géographiques.

Tout ceci demanderait de longs développements, aussi je vous propose quelques voies de recherche qu'il appartient à chacun de poursuivre selon son souhait.

Très anciennement, les Chinois se désignaient eux-mêmes comme le "peuple noir" (li-min) ; cette expression se trouve en particulier dans le "Chou-king" (règne de l'empereur Chouen, 2317-2208 avant l'ère chrétienne).
Beaucoup plus tard, au début de la dynastie Tsing (IIIème siècle avant l'ère chrétienne) l'empereur donna à son peuple un autre nom analogue, celui de "têtes noires" (Kien-cheou), Ce qui est singulier, c'est qu'on retrouve exactement la même expression en Chaldée (nishi salmat kakkadi) mille ans au moins avant cette époque.
De plus, il est à remarquer que les caractères "kien" et "he", signifiant "noir", représentent la "flamme" ; par là, le sens de cette expression de "tête noire" se rapproche étroitement de celui du nom des Ethiopiens.

Le nom des Ethiopiens signifie littéralement "visages brûlés" (Aithi-ôps), et par suite "visage noir", alors que les habitants du pays connu actuellement sous le nom d' "Ethiopie", bien qu'ayant le teint sombre, n'appartiennent pas à la race noire (c'est de la même racine "aith" que dérive aussi le mot Aithêr, l'Ether pouvant être considéré en quelque sorte comme "un feu supérieur", celui du "Ciel empyrée").

Les anciens Egyptiens, de leur côté, donnaient à leur pays le nom de "Kêmi" ou "terre noire", et il existe bien d'autres exemples.

Il est peu vraisemblable que tant de peuples divers aient adopté, pour eux-mêmes ou pour leur pays une désignation qui aurait un sens péjoratif. Ce n'est donc pas à un sens inférieur de la couleur noire qu'il convient de se référer ici, mais bien plutôt à son sens supérieur.

On sait que, dans son sens supérieur, la couleur noire symbolise essentiellement l'état principiel de non-manifestation, et, que c'est ainsi qu'il faut comprendre notamment le nom de "Krishna", par opposition à celui d' "Arjuna" qui signifie "blanc", l'un et l'autre représentant respectivement le non-manifesté et le manifesté, l'immortel et le mortel, le "Soi" et le "moi", "Paramâtmâ" et "jîvâtmâ".

Seulement, on peut se demander comment un symbole du non-manifesté est applicable à un peuple, à un pays ou à un personnage. Je dois reconnaître que le rapport n'apparaît pas clairement à première vue mais ce ne doit pas être sans raison que, dans la plupart des cas, la couleur noire est rapportée plus particulièrement aux "faces" ou aux "têtes" dont la signification symbolique est en connexion avec les idées de "sommet" et de "principe".

Pour comprendre ce qu'il en est, il faut se souvenir que les peuples dont je viens de parler sont de ceux qui se considéraient comme occupant une situation "centrale". On connaît notamment, à cet égard, la désignation de la Chine comme le "Royaume du Milieu" (Tchoung-kouo), ainsi que le fait que l'Egypte était assimilée par ses habitants au "Coeur du Monde".

Cette situation "centrale est parfaitement justifiée au point de vue symbolique, car chacune des contrées auxquelles elle était attribuée était effectivement le siège du centre spirituel d'une tradition, émanation et image du centre spirituel suprême, et le représentant pour ceux qui appartenaient à la tradition envisagée, de sorte qu'elle était bien véritablement pour eux le "Centre du Monde".

Or, le centre est, en raison de son caractère principiel, ce qu'on pourrait appeler le "lieu" de la "non-manifestation" ; comme tel, la couleur noire, entendue dans son sens supérieur, lui convient donc réellement.

Il faut d'ailleurs remarquer que, par contre, la couleur blanche convient aussi au centre sous un autre rapport, je veux dire en tant qu'il est le point de départ d'une "irradiation" assimilée à celle de la lumière ; on pourrait donc dire que le centre est "blanc" extérieurement et par rapport à la manifestation qui procède de lui, tandis qu'il est "noir" intérieurement et en lui-même ; et ce dernier point de vue est naturellement celui des êtres qui, comme la Vierge ou le Christ, et pour une raison telle que celle que je viens de rappeler, se situent symboliquement dans le "Centre" même.


Beltane a écrit:
Et pour conclure :

"En 1945, un manuscrit découvert à Nag Hamadi fut décrit comme étant "les propos secrets de Jésus de son vivant". Des savants du monde entier ont jugé que ce manuscrit, l'Évangile de Saint Thomas, était l'un des documents les plus précis sur la parole du Christ que nous possédions. Le Vatican refuse de reconnaître cet Évangile et le considère comme une hérésie.
Voici l'un de ses messages :

"Le royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi. Pas dans les édifices de bois et de pierre. Fend le morceau de bois et je suis là. Soulève la pierre et tu me trouveras."

Inutile de vouloir faire un procès d'intention au "Vatican". il y a là-bas des gens d'une intelligence telle que vous êtes loin de soupçonner.
Et vouloir faire passer les gens du Vatican pour des neu-neu ne peut qu'impressionner les vrais neu-neu ... à qui il n'est pas nécessaire de cacher quoi que se soit, car la limitation de leur point de vue est telle qu'il leur est impossible d'accéder à la moindre compréhension de ce dont il s'agit.
Pour palier à cette myopie intellectuelle, l'Eglise leur propose le mot "mystère" et cela est bien suffisant.

La phrase que vous citez peut prêter à de fâcheuses confusions que je ne développerai pas ici, et les textes proposés par l'Eglise sont bien plus précis. (J'y ajoute quelques réflexions personnelles)

De la Jérusalem céleste : "De Temple, je n'en vis point en elle : c'est que le Seigneur, le Dieu maître de tout, est son Temple, ainsi que l'Agneau" (App. 21/22)

Dans la Jérusalem céleste, par la réintégration universelle, se résout la contradiction inhérente à la notion même de Temple, que Salomon avait déjà relevée, lorsqu’il s’écriait : "Dieu habiterait-il vraiment avec les hommes sur la terre ? Voici que les cieux, et les cieux des cieux, ne le peuvent contenir, moins encore cette maison que j’ai bâtie ! " (1 Rois 8/27).

L’homme ayant été créé par DIEU , il renferme en lui la Divinité .

Cette présence de DIEU en nous est ce que les hermétistes appellent le Corps Divin , la Présence .

L’homme possède donc en lui , à l’état latent , les données de la TRADITION .

Celle-ci apparaît alors comme une connaissance intérieure , coexistante à la vie.

C’est ce que Saint Paul appelle : "porter le Christ en soi " .

Dans la première épître aux Corinthiens ( ch.III versets 16-17 ) , Saint Paul écrit : " . . . ne savez vous pas que vous êtes un Temple de DIEU et que l’esprit de DIEU habite en vous ? . . . Si quelqu’un détruit le Temple de DIEU , celui-là , DIEU le détruira . . . . Car le Temple de DIEU est sacré , et ce Temple c’est vous ".

L’homme porte en lui la correspondance de tout ce qui existe : " L’homme est le symbole de l’Existence universelle ’’ ; et , s’il parvient à pénétrer jusqu’au centre de son propre être , il atteint par là même , la connaissance totale , avec tout ce qu’elle implique par surcroît : ‘‘ Celui qui connaît son Soi connaît son Seigneur ’’ et il connaît alors toutes choses dans la suprême unité du Principe-même , hors duquel il n’est rien qui puisse avoir le moindre degré de réalité . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Sam 25 Juil 2009 - 3:12

Imaginons un ordre de Chevaliers arrivant en Terre Sainte. Sur place ils découvrent que le discours qu’on leur a tenu ne tient pas la route, l’Eglise a menti. A ton avis, quelle est la suite ?

Egypte = deuxième cœur
Premier cœur du dieu Ptah… c’est quoi ?
Imhotep à Héliopolis.. que fit-il ?

Les Templiers vénéraient la Vierge Noire car elle représentait Isis, mère de tous les dieux.

On peut broder tout ce qu’on veut autour de la couleur noire. Tu peux me faire un discours de 5 ou 500 pages, je n’y trouve pas de cohérence avec le chemin que j’ai parcouru jusqu’ici. Certaines de tes analyses sont bonnes et démontrent une érudition certaine, mais à mes yeux, le problème est que tu t’acharnes dans ta fidélité à ton Eglise. Au lieu de te fortifier, cela t’affaibli, car tu fermes des portes. Ton savoir est grand, mais tu l’emprisonnes dans une vision monoculaire.
Evidemment, tu dis des vérités, mais tu les mélanges non à des sophismes, car je pense que tu es convaincu, mais à des paralogismes. Le néophyte s’y trompera aisément, et en cela, tu as un côté « dangereux ».

« En ésotérisme la couleur noire est associée à des éléments supposés appartenir à l'autre côté du monde, en particulier les ténèbres : la Lune noire (Lilith), le Soleil noir, l'Œuvre au noir qui se nomme "nigrida", la magie noire, la pierre noire de la Kaaba, l'ange noir, etc. L’origine de cette symbolique réside dans le fait que le noir est la couleur de la nuit, de l'obscurité, du non-visible. À l'opposé du blanc, de la lumière ; il est à l’origine.

Dans l’Égypte antique le noir avait une symbolique positive, en effet dans la langue des pharaons le verbe « kem » qui est tiré du mot « noir » veut dire « mener à bien, s’élever à, accomplir, payer, compléter, servir à » mais aussi « être noir ». Le mot « kem » veut dire aussi : « complet, parfait, obligation, devoir».
La Race noire est la troisième race. Les premiers pharaons furent noirs. Ils ont régné après la fin de l'Atlantide

Noir = symbole de l’occultisme dont par prudence doivent s’entourer les initiés

En Alchimie c’est une des couleurs principales (Saturne, plomb).
.
Les Templiers pensaient que les grecs tenaient leur savoir des Egyptiens, héritage du « premier cœur ». Vierge noire puise son lien avec Isis (cor Ishtar et Astarté). Les Templiers se sont logiquement tournés vers le culte Egyptien, là où toutes les voies ésotériques se rejoignent.

Sur les symboles, le "corps beau", le Khôl etc… on peut trouver des points d’accords. Mais ne mélangeons pas tout. Pour ma part je différencie religion Catholique et Kristos.

Copie collé
« Il est évident que le judaïsme comme le christianisme ont cherché à effacer les traces du culte de la déesse mère. Les premiers chrétiens la transformeront en dieu mâle. Leurs successeurs en feront Astaroth, un des fidèles serviteurs de Satan.
Religion essentiellement patriarcale, le christianisme avait tout pour rebuter les peuples européens. Pour convertir les païens, l'Eglise devra introduire le culte de la Vierge Marie et tenter de l'harmoniser avec les traditions religieuses locales. Un exemple de cette harmonisation : la célébration de l'Assomption de Marie le 15 août est également le jour d'une des principales célébrations de la déesse Diane.
Au Moyen Age, Marie a fini par prendre d'autres traits des déesses mères et par se faire appeler couramment Reine des Cieux ou Etoile de la Mer.
Pourtant, cette nouvelle Marie n'avait plus grand-chose de commun avec la Mère de Dieu des Évangiles.
Elle était restée, en fait, une déesse mère à peine recouverte d'un mince vernis chrétien.
L'Église allait donc essayer de promouvoir une vraie Marie, plus conforme à son idée de la femme : pure, immaculée, chaste et asexuée. Une Marie totalement dépourvue de son caractère féminin et de toute son ambivalence païenne.
Trop parfaite pour être vraie, cette nouvelle Marie n'avait rien d'attrayant pour les fidèles. D'où la mise en place d'une seconde Marie, qui prendrait en charge les éléments obscurs et « trop féminins » des anciens cultes païens. Ce sera Marie-Madeleine, qui représentera tout ce que la Mère de Dieu n'était pas et qui prendra souvent le visage des fameuses Madones noires.

Terrestres plutôt que célestes, liées à la fertilité, au monde souterrain, à la sexualité, dotées de pouvoirs miraculeux bien peu chrétiens, les Vierges noires chrétiennes seront ainsi théoriquement vouées à Marie-Madeleine, la compagne de Jésus, plutôt qu'à sa mère. »



« C'est en Egypte que prit naissance le culte des Vierges Noires dont la répartition sur tout le globe semble néanmoins expliquer une cause à caractère universel.
Pour les occultistes, la Mère noire est devenue la divinité de l'univers caché et du travail subtil qui s'élabore clandestinement. » Charroux, livre des maîtres du monde

Vierge noire = mêmes courants telluriques que les mégalithes
C’est le principe régénérateur d'où sort la vie. Elle est la matrice cosmique d'où est sortie la lumière du monde.


Concernant le Vatican, inutile de me dire à quel point de grands cerveaux y vivent et y étudient. Et de petits aussi, comme partout ailleurs.
Néanmoins, ils ont détruit (ou volé et gardé secrètement) la plupart des livres .. le faucon encapuchonné en est la preuve ("Post tenebras spero lucem », après les ténèbres j’espère la lumière) puisqu’il est le symbole de tous les imprimeurs qui ont voulu sauver les enseignements lors de l’Inquisition, redoublant d’ingéniosité pour les préserver (ex : Tarot)

Le seul Mystère de l’Eglise, c’est son usurpation.
Tiendrais-tu ce genre de discours (intégriste, ou traditionnel ++, c’est comme tu veux) aux Frères dans les loges ?
La phrase que je cite, tirée des manuscrits de Nag Hamadi qui ont été attestés par des scientifiques du monde entier démontre simplement ce que je t’ai écris plus haut. L’Eglise a usurpé son tître, l’Eglise n’est pas le messager de Dieu. Dieu est en nous, en chacun de nous, il est Amour, et lorsque nous avons rencontré cet Amour, cette part de divinité en nous (7 centres – « corps beau »-occultisme- guerrier-cygne etc…-, montée du serpent, kundalini), nous n’avons besoin d’aucun berger, d’aucun bourreau, d’aucun despote, tyran ou prêtre, ni d’aucun dogme pour nous dicter notre façon d’agir.

FELIX QUI POTUIT RERUM COGNOSCERE CAUSAS !
(Heureux celui qui a pu pénétrer le fond des choses)

Avec mes chaleureuses pensées,
Beltane.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Sam 25 Juil 2009 - 19:32

À basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, près de Québec a la mi-août (15) les aborigènes se réunissent là depuis très longtemps pour cause d'un tellurisme favorable en mi-août, les catholiques ont bâti une basilique sur ce site qui était dédié a l'origine a la Mère Terre qu'ils ont reconvertie à la bonne Ste Anne qui a l'occasion fait des miracles grâce a ce tellurisme favorable qui attire des gens d'un peut partout et rapporte de quoi vivre au pauvre clergé en voie d'instinction. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Lun 30 Nov 2009 - 20:49

c'est une constante de vouloir installer les lieux de culte nouveau sur les anciens
on peut voir encore les chapelles et églises qui étaient autrefois construite sur des tumulus ou des sources (culte préhistoriques et gaulois)

et bien sur on prends a son compte les fadaises animistes ou autres au compte du monothéisme

mais il ne faut pas oublier que le bon peuple est demandeur de toutes ces choses surnaturelles
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mar 1 Déc 2009 - 10:13

Citation :
Dans l’Égypte antique le noir avait une symbolique positive, en effet dans la langue des pharaons le verbe « kem » qui est tiré du mot « noir » veut dire « mener à bien, s’élever à, accomplir, payer, compléter, servir à » mais aussi « être noir ». Le mot « kem » veut dire aussi : « complet, parfait, obligation, devoir».
Kem, n'est pas un verbe, mais un adjectif et il n'est pas tiré du mot noir, mais est traduit en français par "noir",

Citation :
La Race noire est la troisième race. Les premiers pharaons furent noirs. Ils ont régné après la fin de l'Atlantide
Ça veut dire quoi la race noire est la troisième, alors que l'on sait de nos jours que la couleur de peau, la pigmentation, fait partie de l'évolution des hommes selon les climats au cours des millénaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Mar 1 Déc 2009 - 13:44

Tout y est comme phantasme même l'Atlantide

je pense qu'il y a des gens qui pourraient trouver facilement leur salut
simplement en faisant un tout petit peu usage de raison


mais bon, si les méninges déraillent, c'est peut etre pas facile
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6569
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Ven 29 Jan 2010 - 22:50

On pourrait peut-être revenir au thème du fil: spécificités protestantes?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Ven 29 Jan 2010 - 23:30

spécificités protestantes?
c'est le charlatanisme catholique du padre Pio et des desenvouteurs mais a plus grande echelle médiatique Very Happy

charlatanisme évangélique
plus fort que jésus
http://www.dailymotion.com/video/x9tm42_les-charlatans-des-medecines-parall_news
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6569
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Sam 30 Jan 2010 - 13:56

Absolument pas, mon cher ange!

Le show, le sentimentalisme, l'exubérance n'est pas une spécificité protestante. D'abord parce qu'une spécificité te permet de te distinguer des autres et que ça se rencontre ailleurs.

Ensuite, parce qu'en tant que protestante je ne fréquente pas les assemblées qui usent de ces pratiques. Le culte est calme, recueilli, tout en retenue. Certaines personnes ont quitté des assemblées plus exubérantes pour fréquenter cette église pour trouver plus de profondeur dans les sermons.
Quand on assiste au culte à l'Eglise de la même ville mais de tendance encore plus libérale, on a affaire à un service encore plus dépouillé, presque cérébral, l'accompagnement musical est de qualité. On est loin des flonflons et des ritournelles: musique classique, baroque ...

Quant à ta vidéo, elle parle de magnétiseur. Quel rapport avec les protestants? Mystère et boule de gomme.

Je sais qu'il y a des Eglises que nous appelons néo-protestantes avec des pasteurs auto-proclamés (qui n'ont pas fait le cursus académique) qui font de le charlatanisme. Ce n'est pas une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain.


Vous me copierez cent fois, les voyelles en rouge et les consonnes en vert: Je ne peux pas faire d'amalgames.
(à la main, bien entendu)


Dernière édition par lhirondelle le Sam 30 Jan 2010 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 4302
Age : 52
Localisation : France (paca)
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Sam 30 Jan 2010 - 15:53

lhirondelle a écrit:


Quant à ta vidéo, elle parle de magnétiseur. Quel rapport avec les protestants? Mystère et boule de gomme.

Je sais qu'il y a des Eglises que nous appelons néo-protestantes avec des pasteurs auto-proclamés (qui non pas fait le cursus académique) qui font de le charlatanisme. Ce n'est pas une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain.

Cre20diou pas si bon que ça en maieutique. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Dim 31 Jan 2010 - 3:08

Citation :
Quant à ta vidéo, elle parle de magnétiseur. Quel rapport avec les protestants? Mystère et boule de gomme.

je me suis trompé de vidéo Very Happy , c'était un prédicateur guerisseur trés connu des évangéliques

(je recherche la bonne vidéo (lol)
non c'est le style prédicateur et il est trés souvent question de foi .... a tu bien vu que la venu en France de ce type a été promu d'abord par le milieux évangélique

tu a des prédicatreur qui on fait les même show sur la virginité et le mariage et même un célèbre qui se payait des prostitués avec ses show (je peut retrouver les nom)

tu as ausso les show de prédicateur qui prouvent l'existance de dieu par le melon et la ci trouille, si si si Very Happy

je dis simplement que les choses sont comme chez nous mais avec des shows et une médiatisation plus tapageuse


http://www.dailymotion.com/video/x9tk5d_les-charlatans-des-medecines-parall_news


(chat man ou est ce que tu as vu de la maïeutique ici ? Very Happy )
je trouve superbe cette question style maïeutique !
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6569
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Dim 31 Jan 2010 - 9:48

Citation :
je dis simplement que les choses sont comme chez nous mais avec des shows et une médiatisation plus tapageuse
Comme chez nous n'est pas une spécificité. Je connais les deux boutiques pour en avoir changé. Je t'assure qu'il y a de fameuses différences. Tant pis si toi tu te contentes de regarder la vitrine.
Des réunions de paroisse annuelles où tout le monde est invité et où on discute le budget de l'Eglise, un rapport annuel d'activité, le fait que la paroisse appelle son pasteur (dans le catholicisme les curés sont nommés par l'évêque, t'as pas le choix!) etc., des femmes pasteures, des cultes présidés par un laïc en l'absence du pasteur, ... ça, ça n'existe pas de le catholicisme et ça fait de fameuses différences
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Dim 31 Jan 2010 - 12:30

lhirondelle

il y a des différences qui ont déjà été citées ici

C'est peut etre gênant que j'en apporte d'autres, mais ces faits constituent aussi des spécificités même si ce n'est pas une généralité... et cela, ce n'est pas anodin, ni anecdotique !
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   Dim 31 Jan 2010 - 12:40

les usa est pour cela un pays qui constitue un excellant laboratoire

Il y a une foultitude de chose abominables que la société admet pour le compte de la religion mais qui seraient condamnable si l'alibi religieux n'était pas apporté

ceci et une utilité aussi pour nous demander si chez nous, en Europe aussi, il n'y a pas ce phénomène
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spécificités protestantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spécificités protestantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Spécificités protestantes
» Les sectes protestantes
» Prières originelles chrétiennes
» Prophétie protestante de l'épouse...
» Chercher la Vérité !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien protestant-
Sauter vers: