Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quid de la résurrection de la chair ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Chribou
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 9153
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 17:33

Parfaitement d'accord avec toi Elise sur le fait qu'il soit préférable de libérer l'espace consacré aux cimetières mais ensevelissement et espace vert ne sont pas deux réalités qui sont nécessairement inconciliables du moment que l'on renonce à ces affreuses pierres tombales,de plus discrètes coordonnées informant sur l'emplacement du défunt seraient suffisantes pour permettre aux proches le recueillement souhaité du moins durant un laps de temps raisonnable.

Pour le reste (ou pour les restes Very Happy ) je n'ai pas très bien compris,es-tu pour ou contre le prélèvement d'organes?
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 17:41

Chribou a écrit:
Parfaitement d'accord avec toi Elise sur le fait qu'il soit préférable de libérer l'espace consacré aux cimetières mais ensevelissement et espace vert ne sont pas deux réalités qui sont nécessairement inconciliables du moment que l'on renonce à ces affreuses pierres tombales,de plus discrètes coordonnées informant sur l'emplacement du défunt seraient suffisantes pour permettre aux proches le recueillement souhaité du moins durant un laps de temps raisonnable.

Pour le reste (ou pour les restes Very Happy ) je n'ai pas très bien compris,es-tu pour ou contre le prélèvement d'organes?

C'est vrai Chribou ces pierres tombales deviennent affreuses finalement et c'est morbide ! dans certains cimetières elles sont fissurées, un jour j'ai même aperçu un cercueil !

Alors ensevelissement et espaces verts peuvent se concilier si on renonce à se faire ensevelir dans un caveau.

Je suis pour le prélèvement d'organes dans mon cas ou pour les personnes qui le souhaitent , certaines personnes n'aimeront pas et c'est leur choix que je respecte tout-à-fait pour moi si on doit prélever un organe jusqu'à présent je suis d'accord ensuite on peut brûler mon corps cela ne me dérange pas.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9153
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 18:23

Permettre le prélèvement d'organe sur son corps me semble fort louable mais outre la pierre ce qui toujours achoppe dans mon esprit d'écolo intégriste c'est de mettre fin de façon aussi brutale à la chaîne alimentaire d'autant plus que les composantes de notre corps ne meurent pas aussitôt que notre esprit le quitte mais des millions de micro-organismes lui survivraient et s'y reproduiraient si seulement nous évitions de le brûler volontairement.Tiens justement ça me revient maintenant j'ai déjà reçu un message de mystérieuse façon en laissant tomber un journal en me disant "je vais me faire un bon feu" et ce journal s'est ouvert comme par lui-même à une page où mon regard fut directement attiré par un titre écrit en grosses lettres en rouge et qui disait:Cessez-le-feu !Ce message m'avait fait réfléchir à bien des choses mais pas à l'incinération.
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 18:27

Chribou a écrit:
Permettre le prélèvement d'organe sur son corps me semble fort louable mais outre la pierre ce qui toujours achoppe dans mon esprit d'écolo intégriste c'est de mettre fin de façon aussi brutale à la chaîne alimentaire d'autant plus que les composantes de notre corps ne meurent pas aussitôt que notre esprit le quitte mais des millions de micro-organismes lui survivraient et s'y reproduiraient si seulement nous évitions de le brûler volontairement.Tiens justement ça me revient maintenant j'ai déjà reçu un message de mystérieuse façon en laissant tomber un journal en me disant "je vais me faire un bon feu" et ce journal s'est ouvert comme par lui-même à une page où mon regard fut directement attiré par un titre écrit en grosses lettres en rouge et qui disait:Cessez-le-feu !Ce message m'avait fait réfléchir à bien des choses mais pas à l'incinération.

Je ne comprends pas ce que tu veux dire par interrompre la chaîne alimentaire ?

pourquoi les millions de micro-organismes doivent ils se reproduire ?

A quoi peut bien servir un corps mort, il commence sa décomposition dans les heures qui suivent le décès !
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9153
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 18:42

A notre mort s'il n'est pas brûlé notre corps est à son tour dévoré par une pléthore d'êtres vivants et se voit ainsi recyclé et dégradé de façon beaucoup plus noble que s'il est carbonisé directement ,ce qui me semble contre-nature.Dommage que Denis ne soit pas là (en tant que biologiste si je ne me trompe pas) il pourrait élaborer un peu plus sur le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 18:48

Chribou a écrit:
A notre mort s'il n'est pas brûlé notre corps est à son tour dévoré par une pléthore d'êtres vivants et se voit ainsi recyclé et dégradé de façon beaucoup plus noble que s'il est carbonisé directement ,ce qui me semble contre-nature.Dommage que Denis ne soit pas là (en tant que biologiste si je ne me trompe pas) il pourrait élaborer un peu plus sur le sujet...

Dans un sens ce que tu dis est vrai ! mais cela sert il à quelque chose ?

En effet, j'aimerais avoir quelques explications supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 14:52

lhirondelle a écrit:
Naturellement! Les Franciscains rebelles qui préparent les messages des pseudo-voyants connaissent leur catéchisme.
Medjurgorje est une vaste supercherie.
Il faudrait que tu lises l'ouvrage de Bouflet. S'il n'a pas pu éviter le ton du pamphlet il a eu du moins le mérite de relever les contradictions au sein même des messages attribuées à 'la Vierge' .

Je sais très bien ce que dit Boufflet : une instruction à charge, un remuage de m..., et figurez vous qu'il y a aussi des gens qui répondent à ses objections. Tout cela n'a pas grand intérêt. La position provisoire de l'Eglise est non constate de supernaturalitate , c'est à dire qu'il n'y a aucune hérésie sérieuse qui permet de rejeter Medjugorje. On verra dans quelques années si ce que disent les voyants se réalise. J'ai pas mis ce message parce que c'est Medjugorje, mais parce qu'il illustrait ma pensée.

Quand aux soi disant contradictions relevées, elles sont inévitables dans tout développement dialectique, qui plus est dénués de toute bienveillance. On peut lire la Bible avec le même regard imbécile et dire que Dieu est un barbare ou que Jésus Christ est un mouton (je suis l'agneau de Dieu). Boufflet est peut-être quelqu'un qui manque d'esprit analogique, Marie est sans doute plus intelligente que lui (on peut avoir plusieurs regards humains sur une même réalité).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 14:59

Merci Wang pour ce message Very Happy

L'Eglise a réuni une Commission concernant les visites de Marie à Medjugorje et si cela ne l'intéressait pas l'Eglise ne prendrait pas la peine de se réunir pour étudier la question.

Jusqu'à présent rien n'est contraire à la Foi dans les messages de Medjugorje... de toute façon toutes les apparitions ont toujours fait couler beaucoup d'encre...

Déjà au temps de Bernadette...

Pour ma part, j'attends la décision et le discernement de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:03

Lucael a écrit:
Notre corps matériel est adapté au monde matériel. Pour le monde spirituel, il fuat un corps spirituel.

"ce qui est semé est un corps humain, ce qui ressuscite est un corps spirituel..."

C'est pas moi qui le dis, c'est Saint Paul, dont c'est sûrement vrai...

Voici un exemple d'interprétation univoque de la Bible : rejeter la matérialité du corps, à partir d'un verset exprimant une analogie. Very Happy Non, le corps est par définition matériel : d'ailleurs, le corps des élus est le même que celui des damnés. Simplement, le corps des élus est spirituel, au sens où il est totalement lumineux et ne constitue plus un masque pour l'âme (en voyant le corps de façon sensible, on voit l'âme au sens où l'intellect agent abstrait du corps tout ce qui en est intelligible), de même, la faiblesse du fomes pecatti disparait et le corps obéit totalement à l'âme (ce qui est rarement le cas ici-bas).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:09

Elise a écrit:
Merci Wang pour ce message Very Happy

L'Eglise a réuni une Commission concernant les visites de Marie à Medjugorje et si cela ne l'intéressait pas l'Eglise ne prendrait pas la peine de se réunir pour étudier la question.

Jusqu'à présent rien n'est contraire à la Foi dans les messages de Medjugorje... de toute façon toutes les apparitions ont toujours fait couler beaucoup d'encre...

Déjà au temps de Bernadette...

Pour ma part, j'attends la décision et le discernement de l'Eglise.

Bonjour Elise. Very Happy

Moi aussi j'attends la décision de l'Eglise, ce qui ne m'empêche pas de me poser des questions (sur la longueur de ces apparitions surtout). Je n'aurais pas cité un message sur lequel je suis en désaccord. Disons que pour Medjugorje, l'Eglise ne se prononcera pas tant que les apparitions dureront, et il faut aussi que des miracles qui ne peuvent venir des anges, soient reconnus (par exemple le signe promis). Et de toute façon, la position de Boufflet n'est pas non plus exempte de contradictions.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:15

Lucael a écrit:
Ni l'un ni l'autre. Le corps est un scaphandre adapté à notre vie ici. Il ne viendrait à l'idée de personne de se balader en scaphandre lors d'une réception où les autres sont en smoking.

C'est une interprétation néo-platonicienne. L'Eglise, elle, a un plus grand respect du corps, parce qu'il est appelé à ressusciter. Le corps est partie substancielle de notre être, st Thomas a même dit que l'individu ne venait pas de l'âme de façon directe, mais via le corps ! (dans le thomisme, l'individu, c'est le premier rayonnement de la substance dans l'ordre de la quantité, autrement dit l'individuation c'est la matère signée par la quantité).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:20

Lucael a écrit:
Ca prouve bien qu'au moment de l'élaboration du dogme de la résurrection de la chair (du point de foi, si tu préfères, Lhirondelle), pour l'Eglise, au jour du jugement dernier, Dieu aurait récupéré les charognes pour leur rendre leurs organes et leur forme humaine, ce qui est assez gore. D'ailleurs, c'est ce que les bons pères m'enseignaient à l'époque du catéchisme. L'incinération aurait donc contrarié le plan divin en empêchant Dieu de farfouiller dans les tombes. Les choses ont évolué, l'Eglise ne voit plus les choses de la même manière, et elle accepte donc très logiquement l'incinération.

Effectivement, les bons pères n'étaient sans doute pas de grands théologiens. Mais si l'Eglise a par le passé imposé un interdit pastoral sur la crémation, ce n'est certainement pas parce que ça viendrait entraver la toute puissance de Dieu ! D'ailleurs Jeanne d'Arc a été brûlée et elle a quand même été canonisée.

Simplement, l'Eglise voyait un plus grand respect pour le corps dans l'inhumation (mais c'est affaire de goût).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:27

labenoite a écrit:
Je voudrais qu'on m'explique mieux. Avant, l'église interdisait qu'on se basse bruler. On attendait au cimetière le jugement dernier. Maintenant, on part en fumée. Pourquoi l'église a
changé? Elle s'est trompé? Si elle se trompe, elle peut bien se tromper ailleur.

Vous devez apprendre à faire la différence entre un dogme (une définition de foi, universelle), et une mesure disciplinaire liée à une époque particulière, faite pour guider les fidèles dans des circonstances données.

Dans ce sens, pour la crémation, on ne peut pas dire que l'Eglise s'est trompée (parce que c'était sans doute la meilleure pastorale pour cette époque), ni qu'elle ne s'est pas trompée. La crémation n'est pas un dogme, pas plus que l'inhumation. Par contre, dire que la charité est nécessaire pour entrer dans le ciel, c'est une définition de foi, définitivement en vigueur !

Sinon, autant dire que l'interdiction de manger du boudin dans les actes est un dogme universel...ou de ne pas aller aux toilettes pieds-nus par crainte des démons (superstition populaire musulmane).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:30

Wàng a écrit:
Elise a écrit:
Merci Wang pour ce message Very Happy

L'Eglise a réuni une Commission concernant les visites de Marie à Medjugorje et si cela ne l'intéressait pas l'Eglise ne prendrait pas la peine de se réunir pour étudier la question.

Jusqu'à présent rien n'est contraire à la Foi dans les messages de Medjugorje... de toute façon toutes les apparitions ont toujours fait couler beaucoup d'encre...

Déjà au temps de Bernadette...

Pour ma part, j'attends la décision et le discernement de l'Eglise.

Bonjour Elise. Very Happy

Moi aussi j'attends la décision de l'Eglise, ce qui ne m'empêche pas de me poser des questions (sur la longueur de ces apparitions surtout). Je n'aurais pas cité un message sur lequel je suis en désaccord. Disons que pour Medjugorje, l'Eglise ne se prononcera pas tant que les apparitions dureront, et il faut aussi que des miracles qui ne peuvent venir des anges, soient reconnus (par exemple le signe promis). Et de toute façon, la position de Boufflet n'est pas non plus exempte de contradictions.

Bonjour Wang Very Happy

Je me pose bien sûr également un tas de questions. Et surtout sur la longueur !

Je pense que dans l'histoire des apparitions c'est déjà arrivé que l'Eglise se prononce avant la fin des apparitions sauf bien sûr erreur de ma part.

Chaque écrivain a une position différente, puisque après tout ce sont des individus différents.

Mieux vaut attendre le signe.... ou la position de l'Eglise je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 15:40

Citation :
Je pense que dans l'histoire des apparitions c'est déjà arrivé que l'Eglise se prononce avant la fin des apparitions sauf bien sûr erreur de ma part.

Du moins je n'en ai pas connaissance, qu'il s'agisse de Lourdes ou de Fatima. Dans le dernier cas, il y a eu environ 7 apparitions sur 6 mois et un miracle visible par tout à la fin, et l'Eglise ne s'est prononcée que 13 ans après (avant la réalisation des secrets toutefois, mais ceux-ci ont été divulgués plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 18:02

Citation :
Wang a écrit:

(dans le thomisme, l'individu, c'est le premier rayonnement de la substance dans l'ordre de la quantité, autrement dit l'individuation c'est la matère signée par la quantité).

Je ne comprends pas... qu'est ce que ça veut dire?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6702
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 22:10

Chais pas, on dirait une formule de somnifère.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 23 Aoû 2008 - 22:30

jean a écrit:
Citation :
Wang a écrit:

(dans le thomisme, l'individu, c'est le premier rayonnement de la substance dans l'ordre de la quantité, autrement dit l'individuation c'est la matère signée par la quantité).

Je ne comprends pas... qu'est ce que ça veut dire?

Ben, ça fait partie de ce qu'on appelle les 24 thèses de philosophie thomiste. ;-)

Citation :
10 Bien que l'extension en parties intégrantes résulte de la nature des corps, ce n'est pourtant point la même chose pour un corps d'être une substance et d'être étendu. La substance, en effet, par elle-même, est indivisible, non à la façon d'un point, mais à la manière de ce qui se trouve en dehors de l'ordre de la dimension. Mais la quantité, qui donne son extension à la substance, en diffère réellement et c'est un véritable accident.

11 La matière désignée par la quantité est le principe de l'individuation, c'est-à-dire de la distinction numérique, impossible chez les esprits purs, d'individus au sein d'une même nature spécifique.

12 Cette même quantité fait que le corps se trouve d'une façon circonscriptive dans un lieu et qu'il ne peut, de quelque puissance que ce soit, se trouver de cette façon que dans un seul lieu.

Thomas parle de l'individu, dans le commentaire du De Trinitate de Boèce.

Effectivement, je confirme que c'est compliqué, même quand on a suivi un bon cours de métaphysique. Wink En métaphysique, on découvre en premier lieu la substance qui est principe d'être selon la forme, et source de toutes les déterminations. Elle s'induit à partir des autres prédicaments (quantité, qualité, relatif, lieu, temps, agir, patir, situs, habitus, substance première et substance seconde). On découvre ensuite la substance comme cause de ces déterminations, et c'est exprimer par là qu'elle subsiste dans l'être comme principe. En revenant à l'expérience (passage du qu'est-ce que l'être au comment), la substance, en philosophie du vivant, c'est l'âme subsistante.

Maintenant, les philosophes se sont demandés qu'est ce qui fait que tel homme est distinct de tel autre (qu'est ce qui fait que cette substance est MA substance) ? Il y a manifestement ici à exprimer le lien qui existe entre la substance, et la cause matérielle (l'union substancielle entre le corps et l'âme). Mais ce n'est pas un principe à proprement parler comme pour la substance, mieux vaut parler de ratio individuationis. Certains philosophes (Duns Scott) ont dit que c'était la forme (ici, la substance), poussée jusqu'au bout, autrement dit, que les homme se divisent de leurs semblables directement par leur âme (et en fait, c'est bien le cas pour les substances séparées, ou anges). D'autres, inversement, on dit que c'était la somme des accidents qui faisait l'individu : mais mon individuation n'est pas quelque chose d'accidentel à mon être (à par les cheveux des hippies bien sûr) ! Donc ça ne peut être (par exemple) la quantité achevée (110 kg, ou la taille des cheveux)...mais la quantité en tant qu'elle est liée à la matière.

Maintenant, mieux vaut laisser parler Thomas d'Aquin lui même. Wink

Citation :
Il faut considérer la diversité entre des individus de même espèce suivant ce que dit Aristote livre VII de la Métaphysique que de même que les parties du genre et de l’espèce sont la matière et la forme, de même aussi les individus sont telle matière et telle forme. C’est pourquoi de même que la diversité de la matière ou de la forme produit d’une manière absolue la diversité dans le genre ou l’espèce, de même aussi telle matière ou telle forme pro duit la diversité numérique. Or nulle forme comme forme n’est telle d’elle-même.

Or je dis que la forme comme telle, à cause de l’âme rationnelle qui d'une certaine manière est par elle même ce quelque chose, mais non en tant que forme. Or l’intellect est apte à attribuer à plusieurs choses, toute forme susceptible d’être reçue dans quelque chose comme dans la matière ou dans un sujet, ce qui est contre la nature de ce qui est telle chose. C’est pourquoi la forme devient cette forme du fait qu'elle est reçue dans la matière. Mais comme la matière considérée en elle-même est indistincte, elle ne peut individuer la forme reçue, en elle, si ce n’est en tant qu'elle est susceptible de distinction. En effet, une forme n’est individualisée par le fait qu'elle est reçue dans la matière, si ce n'est en tant qu’elle est reçue dans cette matière, distincte et déterminée ad hic et nunc. Or la matière n’est divisible que par la quantité. C’est pourquoi le Philosophe dit dans le l livre de l’Ethique, qu’en faisant disparaître la quantité, la substance demeure indivisible. C’est pourquoi la matière devient cette matière et désignée signata selon qu'elle est sujet des dimensions. Or, ces dimensions peuvent être considérées de deux manières:

1° Suivant leur ldétermination, et je dis qu’elles sont limitées suivant les bornes de la mesure et la figure, et comme les choses parfaites, elles sont placées dans le genre de la quantité. De cette manière elles ne peuvent être un principe d’individuation, parce que cette limitation de dimensions variant fréquemment dans l’individu, il s’en suivrait que l’individu ne resterait pas toujours numériquement le même.

2° Elles peuvent être considérées sans cette détermination dans la nature seule de la dimension, quoiqu’elles ne puissent jamais être sans une détermination quelconque, comme la nature de la couleur ne peut être sans la détermination de blanc ou de noir; et elles sont ainsi placées dans le genre de la quantité comme une chose imparfaite. C’est de ces dimensions indéterminées que résulte telle matière caractérisée. Et ainsi elle individualise la forme: c’est ainsi qu’est produite par la matière la diversité numérique dans la même espèce. Il résulte de là que la matière considérée en elle-même n’est pas un principe de diversité suivant l’espèce, ni suivant le nombre, mais comme elle est un principe de diversité suivant le genre, en tant que soumise à une forme commune; de même aussi elle est un principe de diversité numérique, en tant qu'elle est soumise à des dimensions indéterminées. Par conséquent ces dimensions étant du genre des accidents, la diversité suivant le nombre se ramène quelquefois à la diversité de la matière, quelquefois à la diversité des accidents, et cela à raison des dimensions ci-dessus. Les autres accidents ne sont pas un principe d’individuation, mais ils sont le principe de cognition de la distinction des individus. Et c’est par ce mode que l’individuation est aussi attribuée aux autres accidents.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Denis
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 55
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 27 Aoû 2008 - 16:15

Chribou a écrit:
A notre mort s'il n'est pas brûlé notre corps est à son tour dévoré par une pléthore d'êtres vivants et se voit ainsi recyclé et dégradé de façon beaucoup plus noble que s'il est carbonisé directement ,ce qui me semble contre-nature.Dommage que Denis ne soit pas là (en tant que biologiste si je ne me trompe pas) il pourrait élaborer un peu plus sur le sujet...
Salut Chribou,

Voilà, je suis de retour de vacances... Notre corps, même vivant héberge une multitude d'organismes microscopiques uni- ou pluricellulaires. La plupart sont utiles voire indispensables à de nombreuses fonctions comme la digestion et la défense contre les pathogènes.

L'action des microorganismes décomposeurs sur notre corps après notre mort dégage aussi du CO2 (dioxyde de carbone) au bout du compte. Cela se fait seulement sur un temps un peu plus long que la crémation. Je ne dirais pas qu'une méthode est plus "noble" que l'autre. La crémation, si les cendres sont dispersées remet plus rapidement les différents éléments en circulation dans l'écosystème alors que les corps pourissent longgtemps en vase clos dans les housses plastiques réglementaires des cercueils.
Revenir en haut Aller en bas
labenoite
Curieux
Curieux


Féminin Nombre de messages : 7
Age : 84
Localisation : lourdes
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 29 Aoû 2008 - 20:55

Moi je n'y comprend rien dans vos salamalecs. Mr le curé m'a dit qu'on se reverrait la-haut
comme on était sur terre. Si mon mari est autrement, je ne peux pas le reconnaitre, et puis il ne m'intéresserait plus. Pour les apparitions de Medzugorgé, on m'a dit que c'était des moines franciscains qui tiraient les ficelles et que pendant la guerre de 1940 il y avait des camps de concentration qui étaient tenus par des franciscains, des camps ou les prisonniers étaient torturés. Est-ce-que c'est vrai? Alors, ils sont bien capables de tromper encore les gens!
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 29 Aoû 2008 - 21:07

labenoite a écrit:
Moi je n'y comprend rien dans vos salamalecs. Mr le curé m'a dit qu'on se reverrait la-haut
comme on était sur terre. Si mon mari est autrement, je ne peux pas le reconnaitre, et puis il ne m'intéresserait plus. Pour les apparitions de Medzugorgé, on m'a dit que c'était des moines franciscains qui tiraient les ficelles et que pendant la guerre de 1940 il y avait des camps de concentration qui étaient tenus par des franciscains, des camps ou les prisonniers étaient torturés. Est-ce-que c'est vrai? Alors, ils sont bien capables de tromper encore les gens!

Il ne faut pas croire n'importe quoi. Wink Pour Medjugorje (qui a beaucoup de partisans et de détracteurs pas forcément objectifs), la décision de l'Eglise est encore en suspens. Si cette apparition vous déstabilise, oubliez. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 29 Aoû 2008 - 21:11

Wàng a écrit:
labenoite a écrit:
Moi je n'y comprend rien dans vos salamalecs. Mr le curé m'a dit qu'on se reverrait la-haut
comme on était sur terre. Si mon mari est autrement, je ne peux pas le reconnaitre, et puis il ne m'intéresserait plus. Pour les apparitions de Medzugorgé, on m'a dit que c'était des moines franciscains qui tiraient les ficelles et que pendant la guerre de 1940 il y avait des camps de concentration qui étaient tenus par des franciscains, des camps ou les prisonniers étaient torturés. Est-ce-que c'est vrai? Alors, ils sont bien capables de tromper encore les gens!

Il ne faut pas croire n'importe quoi. Wink Pour Medjugorje (qui a beaucoup de partisans et de détracteurs pas forcément objectifs), la décision de l'Eglise est encore en suspens. Si cette apparition vous déstabilise, oubliez. Wink

Je suis tout-à-fait de ton avis Wang au sujet de Medjugorje. Il y a d'ailleurs une commission qui se réunit à Rome et étudie la question, du moins c'est ce que j'ai lu sur un forum catholique. Je n'ai rien pour ma part contre Medjugorje pour moi c'est à peu près 50/50 ... j'attends la décision de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 29 Aoû 2008 - 23:41

Citation :
Je suis tout-à-fait de ton avis Wang au sujet de Medjugorje. Il y a d'ailleurs une commission qui se réunit à Rome et étudie la question, du moins c'est ce que j'ai lu sur un forum catholique. Je n'ai rien pour ma part contre Medjugorje pour moi c'est à peu près 50/50 ... j'attends la décision de l'Eglise.

cheers Moi aussi, j'attends la fin des apparitions et je commence à être impatient. Wink Ca ne m'empêchera pas de m'y rendre en pélerin avant la décision finale vu les témoignages dont j'ai eu l'écho.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6702
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 30 Aoû 2008 - 11:10

Vu l'argent que ça rapporte, vous allez devoir attendre longtemps :lol:
Je voudrais tout de même vous rappelez que l'évêque du lieu et son successeur (qui est nommé par le pape) a fait un constat de non-supernalité, que la conférence épiscopale lui a emboîté le pas, même s'il y a souci pastoral pour les gens qui se déplacent pour y prier, que jamais la sacré congrégation n'a infirmé dans le cours de l'histoire de tels constats, que les gens du village et des alentours n'y croient plus, que l'endroit où habitent les "voyants" s'appelle l'allée des millionnaires, que ceux-ci ont été surpris plus d'une fois à mentir (concernant les apparitions) et que lorsqu'on examine le corpus des messages de A à Z on s'aperçoit que la "Vierge" se contredit, etc.
Ainsi que, en ce qui concerne l'ECR, les apparitions et révélations privées ne sont pas des points de foi. En clair : on n'est pas obligé d'y croire même quand c'est reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 30 Aoû 2008 - 11:18

Wàng a écrit:
Citation :
Je suis tout-à-fait de ton avis Wang au sujet de Medjugorje. Il y a d'ailleurs une commission qui se réunit à Rome et étudie la question, du moins c'est ce que j'ai lu sur un forum catholique. Je n'ai rien pour ma part contre Medjugorje pour moi c'est à peu près 50/50 ... j'attends la décision de l'Eglise.

cheers Moi aussi, j'attends la fin des apparitions et je commence à être impatient. Wink Ca ne m'empêchera pas de m'y rendre en pélerin avant la décision finale vu les témoignages dont j'ai eu l'écho.

Wang à l'occasion tu pourrais nous donner échos des témoignages ?
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 34
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Sam 30 Aoû 2008 - 11:24

lhirondelle a écrit:
Vu l'argent que ça rapporte, vous allez devoir attendre longtemps :lol:
Je voudrais tout de même vous rappelez que l'évêque du lieu et son successeur (qui est nommé par le pape) a fait un constat de non-supernalité, que la conférence épiscopale lui a emboîté le pas, même s'il y a souci pastoral pour les gens qui se déplacent pour y prier, que jamais la sacré congrégation n'a infirmé dans le cours de l'histoire de tels constats, que les gens du village et des alentours n'y croient plus, que l'endroit où habitent les "voyants" s'appelle l'allée des millionnaires, que ceux-ci ont été surpris plus d'une fois à mentir (concernant les apparitions) et que lorsqu'on examine le corpus des messages de A à Z on s'aperçoit que la "Vierge" se contredit, etc.
Ainsi que, en ce qui concerne l'ECR, les apparitions et révélations privées ne sont pas des points de foi. En clair : on n'est pas obligé d'y croire même quand c'est reconnu.

Attention : ce n'est pas parce que ces révélations privées n'apportent rien, pas de nouveau dogme, qu'elles sont inutiles pour notre époque et que l'Eglise n'y engage pas son infaillibilité (tout comme pour la cannonisation des saints). En conclusion, je dirais qu'on est quand même obligé de croire que la Vierge est apparue à Fatima et à Lourdes, ce qui ne veut pas dire que notre foi s'en trouve changée.

Quand à l'évêque du lieu, il a été désaisi par Rome du dossier pour une raison simple : on ne doit pas condamner une apparition parce que la tête des voyants et des franciscains ne revient pas à Sa Seigneurerie. Il faut trouver une hérésie indiscutable, ce qui n'est pas le cas pour l'instant, car il n'y a rien de vraiment sérieux et d'objectif dans ce que vous rapportez (Lucaël dit la même chose que vous de l'Eglise catholique cupide et manipulatrice, et des Evangiles #trafiqués# et #contradictoires#.). Very Happy


Dernière édition par Wàng le Sam 30 Aoû 2008 - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quid de la résurrection de la chair ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quid de la résurrection de la chair ?
» Saint Willibrord Evêque, Saint Florent Evêque et confesseur, commentaire du jour "Je crois à la résurrection de la chair"
» Je crois en la résurection de la chair=notre corps reprendra vie
» "Je crois en la résurrection de la chair"
» Enseignements vidéo " la résurrection de la chair …j'y crois..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: