Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quid de la résurrection de la chair ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Gaétan
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 22 Juil 2008 - 17:38

Wang a écrit:

Citation :
Merci du compliment. Je vois que vous croyez les esprits sur parole, cette attaque contre l’Eglise de Dieu ne peut venir que de ces esprits. Essayez voir tout de même s’ils craignent l’eau bénite de l’Eglise satanique.

Je ne crois aucun esprit sur parole, ces attaques contre les église chrétiennes viennent d'expériences vécues à titre de médium face au diable et mauvais esprits, je suis donc à l'aise pour commenter les passages ésotériques de la bible qui traite des esprits.

Wang a écrit:

Citation :
Scientifiquement c’est impossible, bien sûr. Mais c’est tout aussi impossible de créer à partir de rien, à moins d’admettre que celui qui a tout crée à partir de rien, y compris vos esprits, a aussi le pouvoir de ressusciter des corps.

C'est impossible de créer a partir de rien.

Wang a écrit:

Citation :
Oui, justement la définition du miracle qu’un esprit ne pourra jamais faire. Seul Dieu peut ressusciter les morts (les Visiteurs), pas les sorciers ni les démons.

Personne ne peut faire de miracle, lorsque quelque chose est réalisé c'est parce que c'est physiquement possible.

Wang a écrit:

Citation :
Vous faites fausse route. Vous non plus n’avez pas lu ce que j’ai dit sur les propriétés du corps glorieux (subtilité, agilité). Et Jésus précise bien qu’il n’est PAS UN FANTOME. Son corps n’est pas un corps subtil comme celui des djinns et des fantômes : c’est un vrai corps physique, mais doté de propriétés nouvelles, qui n’est plus assujetti à la biologie et à la mort.

Lorsque vous parlez de corps ressuscité vous parlez d'un corps mort qui revient a la vie or c'est impossible et je vois que vous n'y croyez pas vous même, c'est son âme matérialisée que les apôtres ont vue.

Wang a écrit:

Citation :
Mais non ! C’est l’interprétation esotérique, spirite et gnostique. L’interprétation de l’Eglise catholique, affirme que Jésus parle ici de la vie de la grâce qu’il vien inaugurer (le royaume de Dieu est au milieu de vous).

C'est ça, on peut faire dire n'importe quoi aux paroles du Christ lorsqu'on les prend au sens figuré. Naître d'eau veux dire naître de l'utérus de la mère et naître d'esprit veux dire quitter son corps et naître dans le monde des esprits.

Wang a écrit

Citation :
Non. Le mot chair se prend en plusieurs sens dans l’Ecriture. Il signifie d’abord l’aspect corporel de notre être, toutes les œuvres purement humaines, bonnes ou mauvaises, mais aussi l’inclination au péché depuis la chute originelle. C’est ces deux dernier sens qui sont les vrais ici. Jésus parle ici de la vie de la grâce, de l’amitié entre l’homme et Dieu qu’il est venu restaurer.

Encore des paroles au sens propre que vous interprétez au sens figuré, vous ne passez pas votre examen.

Wang a écrit:

Citation :
Un esprit gazeux, ce n’est pas un esprit, c’est de la matière ! Vous confondez les corps subtils (corps astral) avec l’esprit (intelligence et volonté) qui est totalement irréductible à la matière, que ce soit de la terre, de l’eau, du feu ou du gaz.

Des esprits gazeux, j'en ai vu, a l'origine de la terre, il n'y avait que gaz, lorsque je parle de corps gazeux, je parle de gaz invisible mais qu'un médium peut voir, vous n'avez qu'a lire la transfiguration, on y parle aussi de gaz.

Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 1:09

Merci Wàng pour vos réponses.
Il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous sommes d'accord et certaines nuances qui nous opposent.

J'aimerai revenir sur la dialectique : foi et œuvres.

Nous l'avons vu, certains associent la foi et les œuvres et considèrent que l'une sans l'autre ne peut apporter le salut. C'est l'option retenue par, entre autres, le catholicisme.
D'autres relativisent les œuvres en considérant que seule la foi sauve, certains protestants optent pour cette position.

Pour ma part, je me positionne dans une troisième option : les œuvres valent plus que la foi.

Je m'explique : le Bien a un effet sur l'homme, le mal a un effet sur l'homme. Ces deux forces opposées sont agissantes en nous et autour de nous.
Avoir la foi mais ne rien faire contre le mal n'apporte pas le salut (sauf miséricorde qu'aucun homme ne devrait anticiper).
Œuvrer pour le Bien sans avoir la foi a un effet positif sur l'homme (sauf si le bien que l'on prétend répandre est un carcan, voir Staline par exemple).

A terme, pour rester cohérent avec le sujet de cette discussion, si la force du Bien agissant se développe grâce aux progrès des hommes (humanistes et spirituels en synergie), elle produira un tel effet sur la nature, la chair, les âmes que le Jour pourra se lever sur notre humanité.

Au vue de ce qui précède je pense qu'une bonne question serait : qu'est-ce que le Bien ?
Mais il faudrait sans doute ouvrir une autre discussion.

Wàng a écrit:
On ne parle pas du comportement des chrétiens, mais de théologie précise. Si vous mêlez les sentiments là dedans, ça va faire une mélasse (pas du tout détonante). Wink
Si la théologie doit être dissociée du comportement humain, chrétien de surcroit, alors cette science est inutile.
La vie spirituelle est celle qui nait dans nos tripes, puis monte à notre cerveau pour être réfléchie, et aboutie dans nos cœurs pour être accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 1:33

Crilange bonsoir.

On peut avoir une vie de foi sans pratiquer une oeuvre.
Et l'on peut avoir une vie faite d'oeuvres sans pratiquer la foi.
Si par pratique de la foi, j'entends prière, messe, adoration,
et lecture de la Bible.
Et l'on peut considérer que la foi est une pratique
du bien, comme les oeuvres sont une pratique du bien.
Alors qu'est-ce qui différencie ses deux actions ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 9:35

Code:
les œuvres valent plus que la foi.

Jacques 1:22
Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
1:23
Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,
1:24
et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.
1:25
Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

2:14
Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver?
2:15
Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
2:16
et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?
2:17
Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.
2:18
Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.


Ne pourrait-on pas dire que la foi est la source, et les œuvres, ce qui découle de la source ?

La foi, ne serait-ce pas ce qui fait que nous nous attachons, de toutes nos forces, au Bien ?

Code:
une bonne question serait : qu'est-ce que le Bien ?
Mais il faudrait sans doute ouvrir une autre discussion.

Tout à fait. Ouvre-la, crilange, cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 9:37

A BAB :

Bonjour BAB.

Citation :
Oui, mais je me demande si la Bible n'appelle pas plus à l'image qu'au spirituel ?
Non ! La Bible est simplement réaliste, c’est à dire qu’elle part toujours de choses concrètes et d’images charnelles, pour élever l’homme à la compréhension des mystères de la grâce. Comme je vous l’ai dit l’intelligence de l’homme (contrairement à celle de l’ange) part toujours des images ! Et beaucoup de gens aujourd’hui ne font plus la différence entre l’imagination et l’intelligence. La Bible, c’est tout l’inverse de la philosophie européenne éthérée d’aujourd’hui, qui déblatère sur des concepts fumeux qui ne sont reliés à rien du tout. N’oubliez pas : « Qui veut faire l’ange fait la bête. »

Citation :
Et si l'évangile n'est pas d'abord la conversion du charnel, avant celle de l'esprit.

Et quels sont les 4 niveaux de sens, Wang ?

Il y a le sens littéral et historique : l’histoire charnelle d’un peuple que Dieu a choisi et qui va vivre des tas d’aventures. Il y a le sens moral : la Bible est infaillible quand elle parle de ce qui est directement relié au salut, c’est à dire elle dit ce qu’est Dieu et comment le connaître. Il y a le sens allégorique : l’image charnelle du peuple juif et de l’ancienne alliance annonce le christ, l’Eglise et les mystères de la grâce. Il y a le sens eschatologique : l’histoire du peuple juif, est une parabole charnelle qui décrit l’ histoire et les combats spirituels que va vivre votre âme pendant sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 10:10

Citation :
Je ne crois aucun esprit sur parole, ces attaques contre les église chrétiennes viennent d'expériences vécues à titre de médium face au diable et mauvais esprits, je suis donc à l'aise pour commenter les passages ésotériques de la bible qui traite des esprits.

Quand Jésus parle d’esprits, c’est pour les expulser. La Bible condamne fermement la nécromancie.

Citation :
C'est impossible de créer a partir de rien.
C’est une pétition de principe ! Ce qui est impossible, c’est que le néant soit cause de l’être. Mais le néant n’a jamais existé ! Dieu est l’ipsum esse subsistant, c’est à dire que son essence est d’exister en acte. Il est cause de l’être par lui même. Il peut communiquer l’être.

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Que disent vos esprits ? Il y a nécessairement une cause de ce qui est, cette cause, qui est nécessairement pur acte d’être, est elle immanente à la création ?

Citation :
Personne ne peut faire de miracle, lorsque quelque chose est réalisé c'est parce que c'est physiquement possible.

Bien sûr que si que Dieu peut faire des miracles. Il est capable de créer des substances, et a un pouvoir sur l’être et le néant. Ce que n’auront jamais vos esprits. Et vous confondez le point de vue du comment de l’être (par la physique) et le point de vue de ce qui est, en tant qu’il est. Dieu n’est pas soumis à des lois physiques. Il EST. Ce qui est physiquement possible, cela relève du comment des réalités qui sont mues, mais Dieu n’est pas dans le devenir.

Vous, vous croyez l’inverse, c’est à dire que le monde peut être cause de lui même. Mais c’est cela qui est impossible.

[quote]Lorsque vous parlez de corps ressuscité vous parlez d'un corps mort qui revient a la vie or c'est impossible et je vois que vous n'y croyez pas vous même[quote]
Bien sûr que si que j’y crois ! C’est impossible seulement scientifiquement.
Citation :
, c'est son âme matérialisée que les apôtres ont vue.

Mais non ! C’est une affirmation gratuite. Les apôtre ont raconté que le corps a disparu, et vous en faites des menteurs, alors qu’ils sont morts pour leur foi.

Citation :
C'est ça, on peut faire dire n'importe quoi aux paroles du Christ lorsqu'on les prend au sens figuré.

Exactement, quand on les interprète en dehors du Magistère de l’Eglise que Jésus a institué pour « confirmer ses frères dans la foi ».

Citation :
Naître d'eau veux dire naître de l'utérus de la mère

Non, ça veut dire naître dans l’eau, comme une grenouille. lol! Vous racontez vraiment n’importe quoi…comme si Jésus était venu sur terre pour nous faire partager ses connaissances de sage-femme ! lol!

L’eau et l’esprit, c’est l’eau et le sang qui sont sortis du côté de Jésus. C’est la vie de la grâce, qui sort du cœur de Jésus : la kénose (l’eau) et la charité (le sang).

Citation :
et naître d'esprit veux dire quitter son corps et naître dans le monde des esprits.

Pas du tout. Dans ce contexte, cela veut dire naître à la vie de la grâce. Par exemple, une mère Téresa est quelqu’un qui est née de l’esprit, elle vivait de l’amour de Dieu. Ce qui n’est pas encore le cas de Nicodème dans l’Evangile.

Citation :
Des esprits gazeux, j'en ai vu, a l'origine de la terre, il n'y avait que gaz, lorsque je parle de corps gazeux, je parle de gaz invisible mais qu'un médium peut voir, vous n'avez qu'a lire la transfiguration, on y parle aussi de gaz.

Il ne s’agit ni d’un esprit (intelligence et volonté libre), ni d’un gaz physique atmosphérique, mais d’un corps subtil, le corps astral des occultistes. Wink Il est vrai qu’il existe des esprits qui ont un tel corps subtil (les djinns), mais ce n’est pas ça l’esprit en lui même. Il ne faut pas confondre l’esprit lui même et le corps subtil de cet esprit.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 10:12

Gaëtan : quand le diable vous dit qu’il a inspiré l’Eglise Catholique et le pape, vous le croyez ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 10:43

Bonjour Cri l’ange.

Citation :
Nous l'avons vu, certains associent la foi et les œuvres et considèrent que l'une sans l'autre ne peut apporter le salut. C'est l'option retenue par, entre autres, le catholicisme.
Le catholicisme dit que ce qui sauve, ce ne sont ni les œuvres ni la foi, mais la foi vive, c’est à dire l’amour en acte de Dieu et du prochain. Ce qui ne veut pas dire que ceux qui n’ont pas reçu la foi sont destinés à être damnés : cela fait juste partie de la sagesse de Dieu pour ce passage PROVISOIRE qu’est la terre. Mais Trente et Vatican II montre que les païens sont disposés au salut par les acte de charité naturelle qu’ils posent, ainsi que par les semences de l’esprit saint contenus dans leur religion. Tout comme les juifs étaient préparés au salut, par une loi barbare venant des anges. Wink

Citation :
Pour ma part, je me positionne dans une troisième option : les œuvres valent plus que la foi.
La Foi, c’est juste la connaissance de ce qu’est Dieu, de son projet de salut, et que cela est possible. Mais après, il faut choisir d’enter dans ce salut, et de répondre llibrement à ce premier amour venant de Dieu par des actes de charité ! Donc c’est indissociable.

Citation :
Je m'explique : le Bien a un effet sur l'homme, le mal a un effet sur l'homme. Ces deux forces opposées sont agissantes en nous et autour de nous.

Le mal n’est pas une hypostase. Wink En philosophie, on définit le mal par la privation. En effet, bonum est un transcendantal : tout ce qui est , dans la mesure où il est , est bien, et tout ce qui est bien, est. Wink

Citation :
Avoir la foi mais ne rien faire contre le mal n'apporte pas le salut (sauf miséricorde qu'aucun homme ne devrait anticiper).
Attention : dans l’Evangile de dimanche dernier, vous remarquerez que Dieu n’arrache pas l’ivraie qui pousse au milieu du bon grain. Wink Et la foi nous dit que tout ce que fait Dieu (comme permettre les maux relatifs d’ici bas), est bon. Donc prudence. Wink

Citation :
Œuvrer pour le Bien sans avoir la foi a un effet positif sur l'homme (sauf si le bien que l'on prétend répandre est un carcan, voir Staline par exemple).
Parce que Staline et vous, faites l’erreur de considérer deux principes, un bon et un mauvais. Or personne ne choisit jamais le mal pour lui même, même les sartriens qui se suicident ! Ceux-ci ne veulent pas la mort en elle même, mais veulent juste prouver par là la vérité de leurs opinions philosophiques. On choisit un mal relatif, toujours parce qu’on y discerne un bien. Staline a choisit de massacrer des millions de personnes pour assurer son pouvoir absolu. Lénine et Pol Pot ont fait la même chose par sadisme, parce qu’ils voulaient transformer le monde et la nature humaine (le bien visé).

Citation :
A terme, pour rester cohérent avec le sujet de cette discussion, si la force du Bien agissant se développe grâce aux progrès des hommes (humanistes et spirituels en synergie), elle produira un tel effet sur la nature, la chair, les âmes que le Jour pourra se lever sur notre humanité.
Vous comprenez d’après ce qui précède combien je me méfie de cela. Wink

Citation :
Au vue de ce qui précède je pense qu'une bonne question serait : qu'est-ce que le Bien ?
On peut le définir par son effet : c’est ce qui attire. Le bien est une fin, qui meut les êtres. Mais ces biens eux mêmes sont parfois ordonnés à une autre fin, parfois, trouvent leur fin en eux même. Si on remonte jusqu’aux deux fins dernières de l’homme, on voit que c’est aimer l’autre jusqu’à s’oublier soi même, ou s’aimer soi même jusqu’au mépris de l’autre. Mais dans les deux cas c’est toujours un bien qui meut, jamais un mal.

Citation :
Si la théologie doit être dissociée du comportement humain, chrétien de surcroit, alors cette science est inutile.

Non : mais on peut trouver des hypocrites partout. Donc sans séparer, il faut distinguer les domaines pour éviter les confusions intellectuelles.

Citation :
La vie spirituelle est celle qui nait dans nos tripes, puis monte à notre cerveau pour être réfléchie, et aboutie dans nos cœurs pour être accomplie.

Non, dans nos tripes, c’est la vie passionnelle qui naît, celle des passions de l’irascible et du concupiscible. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 13:47

Bonjour, wang ! comme hier, gamelle ouaf ouaf ! sieste et je reviens.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 14:39

Wàng a écrit:
A BAB :

Bonjour BAB.

Citation :
Oui, mais je me demande si la Bible n'appelle pas plus à l'image qu'au spirituel ?
Non ! La Bible est simplement réaliste, c’est à dire qu’elle part toujours de choses concrètes et d’images charnelles, pour élever l’homme à la compréhension des mystères de la grâce. Comme je vous l’ai dit l’intelligence de l’homme (contrairement à celle de l’ange) part toujours des images ! Et beaucoup de gens aujourd’hui ne font plus la différence entre l’imagination et l’intelligence. La Bible, c’est tout l’inverse de la philosophie européenne éthérée d’aujourd’hui, qui déblatère sur des concepts fumeux qui ne sont reliés à rien du tout. N’oubliez pas : « Qui veut faire l’ange fait la bête. »

Citation :
Et si l'évangile n'est pas d'abord la conversion du charnel, avant celle de l'esprit.

Et quels sont les 4 niveaux de sens, Wang ?

Il y a le sens littéral et historique : l’histoire charnelle d’un peuple que Dieu a choisi et qui va vivre des tas d’aventures. Il y a le sens moral : la Bible est infaillible quand elle parle de ce qui est directement relié au salut, c’est à dire elle dit ce qu’est Dieu et comment le connaître. Il y a le sens allégorique : l’image charnelle du peuple juif et de l’ancienne alliance annonce le christ, l’Eglise et les mystères de la grâce. Il y a le sens eschatologique : l’histoire du peuple juif, est une parabole charnelle qui décrit l’ histoire et les combats spirituels que va vivre votre âme pendant sa vie.

Même bonheur qu'hier, Wang (tu peux me tutoyer, si tu veux).
Donc même bonheur : rien à rajouter, rien à retrancher.

C'est vrai que l'époque d'aujourd'hui est au 'tout à l'image).
L'image frappe l'esprit et empêche de formuler.
La parole peut aussi frapper l'esprit, mais l'empêchement de la formulation
est moindre. Parole et image produisent donc, à la base, le même choc.

Merci pour les sens. Je pensais aux sens : sentir, ouïr, etc.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31497
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 14:52

Comment Jésus ferait-il passer son message aujourd'hui, utiliserait-il les médias ?
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:01

Le message de Jésus est dans son évangile.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31497
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:27

Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:32

En fait, la période actuelle est surtout celle de l’imaginaire. Bien sûr, quand je parle d’image, c’est une image visuelle, mais cela concerne aussi tous les sens internes et externes. La télévision et la publicité nous gavent d’images et de slogans, mais pire, elles n’encouragent pas à leur dépassement. Nous restons en plein prisonniers dans l’immanence de l’image, sans saisir ce qu’est l’intelligence, et nous confondons ce qui relève du rêve et ce qui relève du réel. D’ailleurs, le philosophe préféré des gens aujourd’hui encore, c’est Platon. Sa philosophie est le plus beau rêve que l’homme n’a jamais fait…mais il manque totalement de réalisme. Et notre intelligence, qui ne saisit plus de principes, qui n’est plus capable de juger, reste contaminée par le positivisme (la science moderne, bien que ses méthodes soient réalistes, est complètement dans l’immanence des lois et du relatif).

Heureusement, avec Internet, c’est un peu différent, l’intellect agent est plus valorisé. Car il est possible de chercher par soi même et de s’interroger sur la réalité.

Citation :
tu peux me tutoyer, si tu veux

Merci. Vous savez, ce n’est pas facile pour moi, car je ne suis qu’un enfant (chassez le naturel, il revient au galop), et j’ai reçu une éducation très catholique dont je suis encore traumatisé. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:33

florence_yvonne a écrit:
Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps

Il ne peut pas revenir, puisque Jésus dit : 'Je suis avec vous, jusqu'à la fin des temps'.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31497
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:36

Peut-être sommes-nous à la fin des temps, du moins celle de l'humanité
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 15:51

Heureusement, avec Internet, c’est un peu différent, l’intellect agent est plus valorisé. Car il est possible de chercher par soi même et de s’interroger sur la réalité.

Avec ou sans Internet, cela a été de tout temps, Wang.
A un moment donné, on est comme les oies : trop gavées,
et on se fait un petit régime.

Bon, tu me diras, que pour les oies, ont ne leur laisse
pas le temps d'êtres lassées....
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 17:34

florence_yvonne a écrit:
Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps

Il commencerait par débarrasser le message évangélique de tout le fatras théologique dont on l'a encombré.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 17:50

J-P Mouvaux a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps

Il commencerait par débarrasser le message évangélique de tout le fatras théologique dont on l'a encombré.

C'est pas sûr ! car 'tout ce qui sera lié sur terre, sera lié au ciel', et tout ce qui sera délié sur terre, sera délié au ciel'.

Bref ce n'est pas Jésus contre Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Gaétan
Etudiant
Etudiant
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 62
Localisation : Québec
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 23:10

Wang a écrit:

Citation :
Quand Jésus parle d’esprits, c’est pour les expulser. La Bible condamne fermement la nécromancie.

Ce n'est pas la bible qui condamne la nécromancie mais le diable et je ne l'approuve pas moi non plus. Voici le texte que j'ai écrit sur la transfiguration qui prouve que le Christ tout comme Abraham et Moïse etait un médium.

La transfiguration, La tob

J’attire l’attention sur l’évangile selon St. Marc 9.2-11 :Six jour après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean et les amène seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fût transfiguré devant eux, et ses vêtement devinrent éblouissants, si blancs qu’aucun foulon sur terre ne saurait blanchir ainsi. Élie leur apparut avec Moïse;ils s’entretenaient avec Jésus :«Rabbi, il est bon que nous soyons ici;dressons trois tentes :une pour toi, une pour Moïse, une pour Élie»Ils ne savaient que dire car ils étaient saisis de crainte. Une nuée vint les recouvrir et il y eut une voix venant de la nuée :«Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le!»Aussitôt, regardant autour d’eux, ils ne vinrent plus personne d’autre que Jésus, seul avec eux. Comme ils descendaient de la montagne, il leur recommanda de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme ressuscite d’entre les morts. Ils observèrent cet ordre, tout en se demandant entre eux ce qu’il entendait par «ressusciter d’entre les morts».

Je ne crois pas que Jésus fût transfiguré mais plutôt que les apôtres ont vu comme dans une autre dimension. Ils ont vu à l’intérieur du corps du Christ un autre esprit qui occupait son corps. Je ne crois pas non plus que Jésus s’entretenait avec Moïse et Élie mais plutôt avec des esprits inconnus des apôtres mais que Jésus connaissait. Jésus ne voulait pas que les gens sachent qu’il était un médium parce qu’il a recommandé que les apôtres n’en parlent pas. Concernant la nuée, il m’est arrivé parfois d’en voir des bruns, des gris, et une fois deux roses, ces nuages, lorsque je les voyais, me semblaient animés de vie.

Wang a écrit:

Citation :
Non, ça veut dire naître dans l’eau, comme une grenouille. Vous racontez vraiment n’importe quoi…comme si Jésus était venu sur terre pour nous faire partager ses connaissances de sage-femme !

L’eau et l’esprit, c’est l’eau et le sang qui sont sortis du côté de Jésus. C’est la vie de la grâce, qui sort du cœur de Jésus : la kénose (l’eau) et la charité (le sang).

Un bébé vit dans un liquide apparenté à de l'eau dans le ventre de la mère, à la naissance, les eaux se brisent et le bébé naît, c'est ce que cela veut dire naître d'eau et rien d'autre.

Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 23:20

belle au bois a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps

Il commencerait par débarrasser le message évangélique de tout le fatras théologique dont on l'a encombré.

C'est pas sûr ! car 'tout ce qui sera lié sur terre, sera lié au ciel', et tout ce qui sera délié sur terre, sera délié au ciel'.

Bref ce n'est pas Jésus contre Jésus.

Non ; c'est Jésus contre les curés et les théologiens.

Il était venu nous délier, ils essaient de nous lier à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 23 Juil 2008 - 23:48

Le langage de ma foi, te dis non, JP.
Les prêtres nous délient aussi.
Revenir en haut Aller en bas
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 0:43

belle au bois a écrit:
on peut considérer que la foi est une pratique du bien, comme les œuvres sont une pratique du bien. Alors qu'est-ce qui différencie ses deux actions ?
Je poserai que :
- la foi est une attitude intérieure, une attitude vis à vis de Dieu, vis-à-vis des hommes ;
- les œuvres, ce sont toutes les actions que l'on réalise et qui témoignent de notre amour pour Dieu et pour les hommes.
Quand on dit qu'un homme peut avoir les œuvres sans avoir la foi, cela veut dire qu'il agit par amour pour les hommes, mais qu'il n'a pas forcément l'amour de Dieu.
N'oublions pas que les religions occidentales, juives, chrétiennes, musulmanes, n'ont pas particulièrement brillé par leurs œuvres, les croyants portent la responsabilité de la perte de la foi dans les cœurs de nos contemporains. Ne jugeons pas ceux qui ont perdu la foi en Dieu mais qui ont gardé l'amour pour les hommes. Ils sont certainement plus spirituels que beaucoup de croyants ayant foi en Dieu mais ne faisant rien pour aimer les hommes (hors de leur famille et de leurs intérêts).

Ceci dit, je pense que l'idéal est d'avoir les deux : la foi et les œuvres, car il y a alors une synergie qui s'enrichit perpétuellement : la foi encourage les œuvres, les œuvres nourrissent la foi.
L'épître de Jacques (mon épître préférée), et notamment le passage cité plus haut par JP, dit tout cela bien mieux que moi.
Ce texte me semble d'une actualité étonnante. Je vous invite à le lire et le relire régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 0:55

Elle est belle cette lettre de Jacques.

Les croyants ne sont pas responsables de la perte de la foi.
Si on ne prie pas, si on ne va pas à la messe, si on ne lit pas
la Parole, et bien sûr si on ne va pas à la messe, il y a perte
de la foi. Ce n'est pas la faute des autres qui sont assidus à tout cela.

Quant aux oeuvres, si il n'y a pas la charité, c'est mieux de rester
à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 1:00

Wàng a écrit:
tout ce qui est, dans la mesure où il est, est bien
Vous parlez sans doute de ce qui se passait en Éden

Prenons l'exemple de la vérité et du mensonge : vous voulez dire que puisque le mensonge existe, il est bien ?
Non, je ne vous suis pas sur ce terrain trop relativiste (à moins que je ne vous comprenne pas).

Pour moi, le bien est ce qui est juste, le mal est ce qui déforme, souille, affadie le Bien.
Et ce mal, même s'il n'existe pas en tant que substance existe en tant qu'effet.
Vaincre le mensonge c'est rétablir la vérité (je parle au niveau profane).
Vaincre le mal c'est rétablir le Bien.

Citation :
dans nos tripes, c’est la vie passionnelle qui naît, celle des passions de l’irascible et du concupiscible. Wink
Vous avez un jugement de valeur sur cette chair pourtant créée par le Père.
Notre corps lui aussi est atteint par le mal, celui-ci cause notre souffrance, nos maladies et la mort.
Nous libérer du mal en exaltant la vertu aboutira à nous libérer des maux qui souillent nos corps et nos esprits.
Revenir en haut Aller en bas
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 1:39

Crilange. Le bien, c'est qui laisse la conscience tranquille, comme on dit. La conscience n'intervient en fait que pour signaler le mal, le mensonge, effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 7:11

belle au bois a écrit:
Il commencerait par débarrasser le message évangélique de tout le fatras théologique dont on l'a encombré.

C'est pas sûr ! car 'tout ce qui sera lié sur terre, sera lié au ciel', et tout ce qui sera délié sur terre, sera délié au ciel'. [/quote]

ça ma chérie, c'est du big flan inventé par des gens comme le prêtre Georges qui ont transformé Jésus en esclave du pape et marie en pompom girl. Jésus n'a jamais rien dit de tel, il a juste jeté hors du temple les "marchands" qui prétendaient le contrôler.

Dans le livre saint ou tu as lu cette énorme bêtise se trouve également un mode d'emploi pour les génocides avec - le comble du blasphème - l'affirmation que ces génocides sont voulus par dieu.

belle au bois a écrit:
Bref ce n'est pas Jésus contre Jésus.

Et ça c'est du Georges Bush... du prêtre Georges XXIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 17:33

J-P Mouvaux a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mais s'il revenait, il voudrait peut-être adapter son message aux hommes de notre temps

Il commencerait par débarrasser le message évangélique de tout le fatras théologique dont on l'a encombré.

Cela revient à affirmer que Dieu ne nous veut pas intelligents. Et après cela, ce sont les marxistes qui donnent des leçons d’obscurantisme aux chrétiens !

La théologie, est au service de l’Evangile et de la sainteté, et c’est tout ! La rejeter n’est vraiment pas un signe d’intelligence, et en plus, c’est super sympa pour ceux qui cherchent à comprendre ce qu’a dit « le théologien par excellence » (Thomas).

En plus, vous qui aimez bien Muhammad, vous devriez savoir que les premiers théologiens spéculatifs (rationnels), ce ne sont pas les chrétiens mais les arabo-musulmans Avicenne et Ibn Rushd (Averroès).
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
crilange
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Age : 54
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 18:43

Wàng a écrit:
vous devriez savoir que les premiers théologiens spéculatifs (rationnels), ce ne sont pas les chrétiens mais les arabo-musulmans Avicenne et Ibn Rushd (Averroès).
Petite précision en passant, Avicenne n'était pas arabe mais perse.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Jeu 24 Juil 2008 - 18:54

Wang, je me suis laissé emporter par des mots au delà de ma pensée.

Pardon donc, pour « le théologien par excellence » (Thomas), de même que pour Avicenne et Ibn Rushd (Averroès).

Je reconnais que ce furent de grands penseurs de leur temps, des "monuments historiques", si j'ose dire, un peu comme les cathédrales. Mais aujourd'hui, nous sommes en 2008, et les concepts philosophico-théologiques d'il y a 7 siècles ne collent plus pour rendre compte de l'objet de notre foi.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:17

Citation :
Quand on dit qu'un homme peut avoir les œuvres sans avoir la foi, cela veut dire qu'il agit par amour pour les hommes, mais qu'il n'a pas forcément l'amour de Dieu.

Non : ça veut dire que son amour pour les hommes est naturel. Very Happy Comme quand Marie-Madeleine cherche Jésus et ne le reconnait pas, son amour était trop humain. Elle ne pouvait pas le toucher, sinon par la Foy. Very Happy

Citation :
N'oublions pas que les religions occidentales, juives, chrétiennes, musulmanes, n'ont pas particulièrement brillé par leurs œuvres

Bof...ça, c'est la propagande athée et anticléricale qu'on nous sert à longueur de journée. La vérité, c'est que quand l'inquisition en 600 ans tuait 15000 personnes, la révolution française faisait pire en moins de 2 ans. Quand aux croisades, un jour l'histoire révisera son jugement là dessus quand on aura compris ce qu'est l'islam. Le christianisme, c'est st Vincent de Paul, les hopitaux et les écoles pour tous, la première démocratie européenne au XVème siècle, le projet européen après guerre, le respect de la personne.

Evidemment, c'est pas à la télé qu'on vous montrera les bons aspects du christianisme dans l'histoire européenne. Mais c'est pas une raison pour répéter bêtement que le christianisme est responsable de tous les maux du monde.

Citation :
, les croyants portent la responsabilité de la perte de la foi dans les cœurs de nos contemporains.

Moi, j'y vois le travail inlassable du démon depuis le XIIIème siècle. Il sait comment il faut faire pour défigurer l'image du christianisme dans l'opinion publique, petit à petit, et comment s'attaquer aux intelligences. Ces 2 aspects sont présents et inséparables depuis le XIIIème siècle, qui est l'âge d'or de l'Eglise. Les idéologies athées étaient déjà contenues en germe chez des philosophes et théologiens chrétiens venant après st Thomas, comme Duns Scott (qui est bienheureux par ailleurs) et Occam, qui a préparé Descartes.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
belle au bois
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2018
Age : 68
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:19

Wang bonjour. C'est que la grâce transforme un amour trop humain
en amour pour le divin.

Tiens, une rime lol!
Revenir en haut Aller en bas
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:29

Citation :
Vous parlez sans doute de ce qui se passait en Éden

Mais non ! Je ne suis pas en théologie quand je dis ça, mais en philosophie.

Citation :
Prenons l'exemple de la vérité et du mensonge : vous voulez dire que puisque le mensonge existe, il est bien ?

Mauvais exemple ! Le mensonge n'est jamais intelligible en lui même. Quand on ment, on vise toujours un bien relatif (ex : sauver sa face). C'est ce bien qui rend le mensonge intelligible : le mensonge, en tant que mal, n'est que privation de bien.

Citation :
Non, je ne vous suis pas sur ce terrain trop relativiste (à moins que je ne vous comprenne pas).

Effectivement, vous ne m'avez pas compris. Very Happy Je n'encourage pas le mensonge sous prétexte qu'il serait. lol!

Citation :
Pour moi, le bien est ce qui est juste, le mal est ce qui déforme, souille, affadie le Bien.
Et ce mal, même s'il n'existe pas en tant que substance existe en tant qu'effet.

Oui !

Citation :
Vaincre le mensonge c'est rétablir la vérité (je parle au niveau profane).
Vaincre le mal c'est rétablir le Bien.

Pourquoi la Bible dit elle que ce qu'a fait Dieu est bon, si le mal semble exister ? Wink

Citation :
Citation:
dans nos tripes, c’est la vie passionnelle qui naît, celle des passions de l’irascible et du concupiscible.

Vous avez un jugement de valeur sur cette chair pourtant créée par le Père.

Mais non ! Very Happy Ce n'est pas un jugement de valeur qui pose la vie passionnelle, c'est une analyse en philosophie du vivant. Simplement, la vie passionnelle et la vie végétative doivent être mises à leur place. Wink Heureusement que tout le monde ne réfléchit pas avec ses tripes, sinon, on serait mal barrés. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:32

crilange a écrit:
Wàng a écrit:
vous devriez savoir que les premiers théologiens spéculatifs (rationnels), ce ne sont pas les chrétiens mais les arabo-musulmans Avicenne et Ibn Rushd (Averroès).
Petite précision en passant, Avicenne n'était pas arabe mais perse.

Merci pour l'info ! C'est pas gentil pour les arabes, moi qui croyaient qu'ils avaient inventé la théologie scientifique... :(
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:38

J-P Mouvaux a écrit:
Wang, je me suis laissé emporter par des mots au delà de ma pensée.

Pardon donc, pour « le théologien par excellence » (Thomas), de même que pour Avicenne et Ibn Rushd (Averroès).

Je reconnais que ce furent de grands penseurs de leur temps, des "monuments historiques", si j'ose dire, un peu comme les cathédrales. Mais aujourd'hui, nous sommes en 2008, et les concepts philosophico-théologiques d'il y a 7 siècles ne collent plus pour rendre compte de l'objet de notre foi.

Pour un léniniste, c'est normal, car la dialectique marxiste doit évoluer avec les progrès de la science. Wink

Mais Dieu, lui, n'a pas changé depuis le XIIIème siècle...

De même, une métaphysique de l'être au delà du devenir, reste tout aussi valable. Ce qui est périmé, ce sont les erreurs scientifiques et les manquements théologiques, car il y avait des trucs qui n'étaient pas encore révélés à l'époque. Mais je fais davantage confiance sur ces points à un vrai thomiste, qu'à un mec qui essaie de bricoler une nouvelle théologie.

Etre révolutionnaire, c'est une attitude politique. Ca consiste à bazarder tout ce qu'on n'a pas compris, et, une fois qu'on est au pouvoir, on devient conservateur bien sûr. Wink Mais être révolutionnaire, ce n'est pas une attitude intellectuelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Wàng
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 35
Localisation : Marsejo
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Ven 25 Juil 2008 - 15:41

Belle au bois bonjour.

belle au bois a écrit:
Wang bonjour. C'est que la grâce transforme un amour trop humain
en amour pour le divin.

Tiens, une rime lol!

Oui ! Exactement ça. Dieu crée la grâce sanctifiante, mais compte sur notre volonté. Ca parait abstrait, ça ne l'est pas du tout quand on lit la vie des saints. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Lun 18 Aoû 2008 - 12:40

Wàng a écrit:
Citation :
La résurrection de la chair, cher ami, ne parle pas de notre chair après la mort. Celle-ci se décompose et se compose de nourriture pour la terre elle-même et ses habitants sous terre. La résurrection de la chair est celle d'aujourd'hui. Notre chair est appelée à vivre de la résurrection même de Jésus. Le Christ, par sa résurrection lui donne une nouvelle naissance, à cette chair, vivifiée et purifiée.

Je ne comprends pas du tout où vous voulez en venir ! Franchement, vous la trouvez joyeuse, votre chair d’aujourd’hui ressuscitée et qui va mourrir ?

Voici la parole de Marie qui est beaucoup plus simple et réaliste.

Citation :
"Nous allons au ciel en pleine conscience : celle que nous avons maintenant. Au moment de la mort, nous sommes conscients de la séparation du corps et de l'âme. Il est faux d'enseigner aux gens que nous renaissons plusieurs fois, et que nous passons dans différents corps. On ne naît qu'une fois. Le corps, tiré de la terre, se décompose après la mort. Il ne revivra jamais. L'homme reçoit un corps transfiguré. Quiconque a fait beaucoup de mal durant sa vie peut aller droit au ciel s'il se confesse, regrette ce qu'il a fait, et communie à la fin de sa vie".




Vous ne devez pas nier l’espérance théologale en ramenant tout à la métaphore : ça, c’est bon pour le communisme, qui veut construire un paradis sur terre…



Si quelqu'un sait à quel endroit je peux retrouver ces Paroles de Marie que Wàng cite j'aimerais bien voir dans quel contexte Elle aurait dit cela,merci!
Revenir en haut Aller en bas
labenoite
Curieux
Curieux


Féminin Nombre de messages : 7
Age : 85
Localisation : lourdes
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Lun 18 Aoû 2008 - 21:41

Moi, je pense que mon corps ressuscitera et que je retrouverai la-haut ceux que j'ai aimé.
Dieu est tout puissant! Il peut bien me redonner mon corps comme il était sur terre. Si non, comment on va se reconnaitre?
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 19 Aoû 2008 - 0:16

Bonjour Labenoite Je crois aussi que Dieu a tous les pouvoirs pour me redonner un corps adapté à ma nouvelle existence soit par le biais de la réincarnation qui me semble plus plausible ou soit par la résurrection ou par quelqu'autre moyen décidé par Dieu!


Pour revenir aux Paroles de Marie citées par Wàng ce n'est pas dans la Bible que l'on pouvait les retrouver mais à travers les messages prétendûment dictés par la Vierge de Medjugorje en 1982!...

"Lundi 10 octobre 2005
LA VIERGE NOUS PARLE DE LA MORT
Voici deux messages extrêmement intéressants que nous a donnés la Vierge de Medjugorje au sujet de la mort.
Le premier date du courant de l'année 86 :
"Si vous vous abandonnez à moi, vous ne vous apercevrez pas du passage de cette vie à l'autre. Vous commencerez à vivre la vie du Ciel sur la Terre".
-
Le second date du 24 juillet 1982 :
"Nous allons au ciel en pleine conscience : celle que nous avons maintenant. Au moment de la mort, nous sommes conscients de la séparation du corps et de l'âme. Il est faux d'enseigner aux gens que nous renaissons plusieurs fois, et que nous passons dans différents corps. On ne naît qu'une fois. Le corps, tiré de la terre, se décompose après la mort. Il ne revivra jamais. L'homme reçoit un corps transfiguré. Quiconque a fait beaucoup de mal durant sa vie peut aller droit au ciel s'il se confesse, regrette ce qu'il a fait, et communie à la fin de sa vie".
(notons au passage que le Catéchisme de l'Eglise Catholique dit exactement la même chose aux paragraphes 988 et suivants)."
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8033
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 19 Aoû 2008 - 9:57

Naturellement! Les Franciscains rebelles qui préparent les messages des pseudo-voyants connaissent leur catéchisme.
Medjurgorje est une vaste supercherie.
Il faudrait que tu lises l'ouvrage de Bouflet. S'il n'a pas pu éviter le ton du pamphlet il a eu du moins le mérite de relever les contradictions au sein même des messages attribuées à 'la Vierge' .
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
labenoite
Curieux
Curieux


Féminin Nombre de messages : 7
Age : 85
Localisation : lourdes
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 19 Aoû 2008 - 14:25

Moi, je crois que mon corps va se refaire la-haut, tout entier. Je voudrais savoir comment il sera, et quel âge j'aurai. Je suis vieille, bossue et toute ridée. Mon mari était vraiment pas beau quand il est parti.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 19 Aoû 2008 - 15:13

Notre corps matériel est adapté au monde matériel. Pour le monde spirituel, il fuat un corps spirituel.

"ce qui est semé est un corps humain, ce qui ressuscite est un corps spirituel..."

C'est pas moi qui le dis, c'est Saint Paul, dont c'est sûrement vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mar 19 Aoû 2008 - 16:10

A moins que ce corps que l'on dit matériel ne soit déjà qu'une représention de l'esprit et que nos sens qui nous permettent de le voir,le toucher et le ressentir sont eux aussi formés à partir de notre esprit qui a peut-être ramé bien longtemps avant de pouvoir les acquérir si bien que lorsqu'il en est privé ce n'est pas Saint-Paul mais Jésus qu'il supplie pour en retrouver l'usage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 0:21

J'ai appris que durant les croisades en palestine plutôt que de rapatrier le corps il était possible d'embaumer le coeur en vue de son enterrement sur le sol natal.
Est ce que cette pratique est inspirée du rite funéraire de l'Egypte antique?
Qu'en pensez vous en tant que chrétien?
Le corps une vue de l'esprit? (chribou), l'esprit une vue du corps (transfiguration)? Miroir donne moi le reflet de la vérité
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 9:26

Ni l'un ni l'autre. Le corps est un scaphandre adapté à notre vie ici. Il ne viendrait à l'idée de personne de se balader en scaphandre lors d'une réception où les autres sont en smoking.
Revenir en haut Aller en bas
labenoite
Curieux
Curieux


Féminin Nombre de messages : 7
Age : 85
Localisation : lourdes
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 10:16

Je voudrais qu'on m'explique mieux. Avant, l'église interdisait qu'on se basse bruler. On attendait au cimetière le jugement dernier. Maintenant, on part en fumée. Pourquoi l'église a
changé? Elle s'est trompé? Si elle se trompe, elle peut bien se tromper ailleur.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 15:52

Ca prouve bien qu'au moment de l'élaboration du dogme de la résurrection de la chair (du point de foi, si tu préfères, Lhirondelle), pour l'Eglise, au jour du jugement dernier, Dieu aurait récupéré les charognes pour leur rendre leurs organes et leur forme humaine, ce qui est assez gore. D'ailleurs, c'est ce que les bons pères m'enseignaient à l'époque du catéchisme. L'incinération aurait donc contrarié le plan divin en empêchant Dieu de farfouiller dans les tombes. Les choses ont évolué, l'Eglise ne voit plus les choses de la même manière, et elle accepte donc très logiquement l'incinération.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 16:43

Personnellement je considère que l'incinération n'est pas une pratique respectable ni respectueuse!Premièrement elle n'est pas écologique car elle émettrait des gaz nocifs pour l'environnement et ensuite elle n'exprime aucune reconnaissance du ventre envers cette Terre qui a nourri le défunt sa vie durant et prive d'humbles petites bestioles d'une récompense qu'elles auraient élégamment fort bien mérité en tant qu'ouvrières agricoles vertement dévouées!Pour pas cher un corps devrait être simplement enseveli dans son plus simple appareil sans nul besoin de caisson et encore moins de cerceuil aux vernis indigestes et engloutisseur d'héritage...

Pour l'évacuation c'est la même chose nous jouissons toute notre vie à manger et de plus l'évacuation est rarement un martyre mais même là l'homme "civilisé" est tellement peu reconnaissant qu'il s'est inventé un moyen de ne rendre à la Terre qui le nourrit le résidu en question que sous la forme la plus toxique qui soit en prenant soin d'envoyer le "tout" dans le même trou et dans l'eau en plus,elle que l'on souhaiterait plus limpide!
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 16:49

Bien d'accord avec toi. Quand on est mort, le corps qu'il soit brûlé ou enterré n'a aucune importance, alors autant être écolo.
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia
Sagittaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 68
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 17:09

Lucael a écrit:
Bien d'accord avec toi. Quand on est mort, le corps qu'il soit brûlé ou enterré n'a aucune importance, alors autant être écolo.

Pour ma part, je préfère qu'il soit brûlé puis ce n'est pas dans ce corps que nous serons ressuscités alors que penser de ceux qui ont péris dans un incendie, et de ceux dont il y a tellement d'années que il ne reste plus que de la cendre.

Je ne dis pas : le brûler après avoir prélevé un organe si cela peut aider un malade, je trouve plus propre d'incinérer et de remplacer des cimetières par des jardins publics et des espaces verts
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   Mer 20 Aoû 2008 - 17:33

Parfaitement d'accord avec toi Elise sur le fait qu'il soit préférable de libérer l'espace consacré aux cimetières mais ensevelissement et espace vert ne sont pas deux réalités qui sont nécessairement inconciliables du moment que l'on renonce à ces affreuses pierres tombales,de plus discrètes coordonnées informant sur l'emplacement du défunt seraient suffisantes pour permettre aux proches le recueillement souhaité du moins durant un laps de temps raisonnable.

Pour le reste (ou pour les restes Very Happy ) je n'ai pas très bien compris,es-tu pour ou contre le prélèvement d'organes?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quid de la résurrection de la chair ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quid de la résurrection de la chair ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quid de la résurrection de la chair ?
» Je crois en la résurection de la chair=notre corps reprendra vie
» "Je crois en la résurrection de la chair"
» Enseignements vidéo " la résurrection de la chair …j'y crois..."
» La résurrection selon Catherine Emmerich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: