Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouddhisme unificateur

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 11:20

Salut Very Happy

Me voilà de retour après une très longue absence de ce forum.
Depuis quelques années, une spiritualité fondé originellement sur le bouddhisme, mais tirant beaucoup d'inspiration des autres religions et philosophies, se construit en moi. J'ai à plusieurs reprise souhaité l'écrire, mais j'ai beaucoup de mal à le faire. Il y a tellement de choses à dire, de sujets à aborder et j'ai tellement de choses à découvrir encore dans cette vie et dans mes vies futures. Je vais donc poser la base, mais il n'est pas certains qu'elle-même sera complète Very Happy

Les pièces d'un puzzle :
Une idée très importante se trouve dans le fondement. Une idée qui pose problème pour beaucoup de gens trop attacher à la forme des religions, ou aux dogmes. Cette idée est pourtant essentielle pour d'une part abolir les conflits inter-religieux, mais aussi comprendre le vrai sens de la vie spirituelle.

Cette idée est que chaque révélation venant des religions, spiritualités, ou même conclusion des philosophies du monde, sont des pièces d'un puzzle. C'est une fois rassemblé ces pièces que la compréhension ultime peut être atteinte et que la vie spirituelle peut s'accomplir pleinement.

Ainsi, le bouddha Siddhartha Gautama a révélé le fondement du bouddhisme, mais aussi une pièce parmi d'autres. Jésus, en a révélé une autre pièce, et d'autres avant eux et après eux. Il ne faut donc pas s'enfermer dans une révélation comme on le voit depuis des millénaires.

Le puzzle :
Ce puzzle est immense et donc particulièrement difficile à comprendre dans son entier. Il faut ainsi plusieurs vies pour en venir à bout. Je vais vous révéler ce que j'ai pu en comprendre pour le moment.

A l'origine, il y avait la conscience absolue, appelé aussi la divinité, mais ce dernier terme est réservé à un niveau de compréhension élémentaire. Les êtres ayant atteint un certain niveau de compréhension abandonnent l'idée de divinité pour un concept plus véridique, celui de conscience absolue. Il se peut qu'un terme plus approprié existe encore, car comme je vous l'ai dis, j'ai encore du chemin à faire et donc ne possède pas encore un niveau suffisant pour tout comprendre Very Happy

Pour simplifié, j'utiliserais tout de même le terme divinité Very Happy
La divinité était ignorante, comme un bébé venant de naître. Dans certaines religions, il est dit que dieu sait tout, que même les anges n'en savent pas autant. Mais cela est le fruit d'une compréhension encore incomplète. La divinité ne savait rien, à l'origine et n'existait dans aucune dimension. Ainsi, sa conscience était limité car comment être conscient de soi et de ce qui est hors de soi, quand il n'y a ni hors de soi, ni connaissance, ni d'expérience pour servir de ressources à cette conscience ? La divinité était donc conscient à un niveau très élémentaire. C'est à dire uniquement conscient de son seul désir.

Le seul est unique désir de la divinité était de créé et expérimenter cette création. Ainsi, le désir créatif de la divinité fit surgir de nul part un Univers très simple. Le désir de la divinité était si importante, que l'univers engendra d'autres Univers autour de lui-même. Ce fut la naissance du Multivers. Les Univers imprégné du désir créatif de la divinité se trouvèrent doté de la propriété d'évoluer, c'est à dire de faire émerger des particules, des atomes, des molécules et plus tard la vie, sans intervention divine.

Devant un tel spectacle, la divinité apprenait des choses. Il est par exemple dit dans la Bible que lorsque l'Univers fut créé et particulièrement la Terre, dieu vit que la lumière était bon pour faire émerger la vie. La Bible dit souvent au sujet de la genèse, "il vit que cela était bon". En effet, la divinité ne le savait pas avant Very Happy

Le désir engendra l'expérience, mais aussi la souffrance :
La divinité fut de plus en plus désireuse d'expérimenter la vie. Ce désir fut si fort qu'il entraina l'explosion de la divinité en un nombre incommensurable de petites consciences qui s'éparpillèrent dans les Univers. Ainsi, la vie reçu la conscience et l'expérience de ce qui fut créé pu commencer. Il existe toutes sortes de créatures capables de ressentir cette vie, de l'expérimenter à proprement parler. Nous ne sommes pas les seuls. Autour de nous d'autres animaux ont cette étincelle divine Very Happy

Le désir engendra la souffrance. Comme l'a découvert le bouddha Siddhartha Gautama, nous naissons dans la souffrance, nous souffrons lorsque ce que nous aimons ne sont plus là, nous souffrons lorsque nous sommes avec ceux que nous n'aimons pas... Mais, nous souffrons surtout de cette profusion de désirs qui nous assaillent. En effet, certains parmi nous désir posséder, consommer, entreprendre... Et lorsqu'on ne sait pas exactement pourquoi tout ces désirs nous envahissent, on les nourrit déraisonnablement et engendrons encore la souffrance. C'est ainsi que le mal existe dans notre monde. Nous sommes responsable de ce mal.

C'est tout pour le moment
Je crains de m'égarer un peu et de tout mélanger. Je vais donc arrêter là pour l'instant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
Brahim

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 76
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 12:55

Ashoka a écrit:

Les pièces d'un puzzle :
Une idée très importante se trouve dans le fondement. Une idée qui pose problème pour beaucoup de gens trop attacher à la forme des religions, ou aux dogmes. Cette idée est pourtant essentielle pour d'une part abolir les conflits inter-religieux, mais aussi comprendre le vrai sens de la vie spirituelle.

Cette idée est que chaque révélation venant des religions, spiritualités, ou même conclusion des philosophies du monde, sont des pièces d'un puzzle. C'est une fois rassemblé ces pièces que la compréhension ultime peut être atteinte et que la vie spirituelle peut s'accomplir pleinement.

Ainsi, le bouddha Siddhartha Gautama a révélé le fondement du bouddhisme, mais aussi une pièce parmi d'autres. Jésus, en a révélé une autre pièce, et d'autres avant eux et après eux. Il ne faut donc pas s'enfermer dans une révélation comme on le voit depuis des millénaires.
Bonjour Ashoka Very Happy

Sans être moi-même bouddhiste, je partage entièrement ton point de vue à ce sujet. C'est d'ailleurs ce que j'ai développé dans un autre topic. Comme quoi, on peut suivre des chemins différents et arriver aux mêmes conclusions. Mais, comme tu le dis si bien : "cette idée pose problème pour beaucoup de gens trop attachés à la forme des religions, ou aux dogmes".


Ashoka a écrit:

Le puzzle :
Ce puzzle est immense et donc particulièrement difficile à comprendre dans son entier. Il faut ainsi plusieurs vies pour en venir à bout. Je vais vous révéler ce que j'ai pu en comprendre pour le moment.

A l'origine, il y avait la conscience absolue, appelé aussi la divinité, mais ce dernier terme est réservé à un niveau de compréhension élémentaire. Les êtres ayant atteint un certain niveau de compréhension abandonnent l'idée de divinité pour un concept plus véridique, celui de conscience absolue. Il se peut qu'un terme plus approprié existe encore, car comme je vous l'ai dis, j'ai encore du chemin à faire et donc ne possède pas encore un niveau suffisant pour tout comprendre Very Happy

Pour simplifié, j'utiliserais tout de même le terme divinité Very Happy
La divinité était ignorante, comme un bébé venant de naître. Dans certaines religions, il est dit que dieu sait tout, que même les anges n'en savent pas autant. Mais cela est le fruit d'une compréhension encore incomplète. La divinité ne savait rien, à l'origine et n'existait dans aucune dimension. Ainsi, sa conscience était limité car comment être conscient de soi et de ce qui est hors de soi, quand il n'y a ni hors de soi, ni connaissance, ni d'expérience pour servir de ressources à cette conscience ? La divinité était donc conscient à un niveau très élémentaire. C'est à dire uniquement conscient de son seul désir.

Le seul est unique désir de la divinité était de créé et expérimenter cette création. Ainsi, le désir créatif de la divinité fit surgir de nul part un Univers très simple. Le désir de la divinité était si importante, que l'univers engendra d'autres Univers autour de lui-même. Ce fut la naissance du Multivers. Les Univers imprégné du désir créatif de la divinité se trouvèrent doté de la propriété d'évoluer, c'est à dire de faire émerger des particules, des atomes, des molécules et plus tard la vie, sans intervention divine.

Devant un tel spectacle, la divinité apprenait des choses. Il est par exemple dit dans la Bible que lorsque l'Univers fut créé et particulièrement la Terre, dieu vit que la lumière était bon pour faire émerger la vie. La Bible dit souvent au sujet de la genèse, "il vit que cela était bon". En effet, la divinité ne le savait pas avant
Je ne sais pas trop quoi dire au sujet de cette théorie.
Comment une divinité ou une conscience originelle (peu importe le nom qu'on lui donne) peut-elle être à l'origine d'un univers très sophistiqué alors qu'elle est elle-même ignorante ?
Cela donne l'impression que cette divinité originelle est un peu dépassée par des événements qu'elle a elle-même initiés.
Tout en respectant ta théorie, moi je ne m'avancerais pas trop dans ce domaine, que je pense être inconnaissable pour l'être humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
chat-man
A.A
chat-man

Masculin Nombre de messages : 6343
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 13:14

Je suis assez d'accord avec cette idée que la vie est un moyen de coloniser un systeme dimensionnel et de nourrir une forme de conscience par les tribulations de ses emergences materielles.
Mais j'ai la vague sensation que le jeu n'a pas été inventé à partir de rien mais qu'il se réinvente au fur et à mesure faisant de nous des creatures schizophrenes dont la memoire a été effacée volontairement.
Autrement dit nous serions l'instrument de ce jeu mais aussi les maitres d'oeuvre de son evolution peu importe la forme que nous prenions.
Je ne crois pas à l'existence d'un dieu omnipotent ou completement detaché du monde mais à des forces claniques de l'autre cote du miroir.
Le bouddhisme me parle aussi dans le sens ou il donne un choix d'ordre personnel et des clés spirituelles dans la recherche de l'interiorité et cultive sans cesse le doute sur l'illusion de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Chribou
Exégète
Exégète
Chribou

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 13:30

Entièrement d'accord avec toi Brahim et spécialement sur le dernier point que tu as soulevé.Cependant l'idée de puzzle à reconstituer d'Ashoka est très intéressante et je crois aussi que l'univers et la vie peuvent résulter d'un investissement et possiblement aussi d'un sacrifice temporaire de la divinité qui choisit de diviser une partie d'elle-même en une infinité de parcelles de vies qui en progressant vers l'harmonie permettent à cette divinité de s'harmoniser et de s'étendre encore davantage qu'il n'aurait été possible sans cet investissement qui lui rapportera son sel!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 14:58

Quel que soi la religion il y a toujours des gens attaché à la forme...

Faudrait pas oublier que dans le bouddhisme la vie en générale a des cycles création-réintégration -recréation etc., les croyances de l’Inde a eu une très forte influence sur les base du bouddhisme.
Avant le bouddha il y a eu au moins 5 autres bouddhas connu et probablement encore plus d’inconnu. A chaque fin de cycle l’univers se rétracte et condense tout son contenu comme dans un immense trou noir et réexplose pour repartir une nouvelle création , mais en réalité c’est le même matériel qui sert a reconstruire le tout . Il faut qu’il y ait au moins une personne ou du moins quelque chose qui atteigne l’état de bouddhiété avant la grande réintégration pour qu’il y ait continuité d’une certaine forme de conscience. Il y aurait donc une mémoire primordiale qui est sans cesse renouvelé adaptable et malléable dans ses formes et il y aura toujours un mouvement d’attraction et répulsion le tout en des périodes de temps qui sont pour l’instant incalculable.

Le but dans bouddhisme est d’atteindre l’état d’un bouddha pour conserver la mémoire, mais les pratiquants doivent faire de leur mieux pour atteindre le but en y attachant le moins de désir possible. (Tout voir mais ne rien prendre ni choisir mais actif en toute direction).

L’enseignement principal du bouddha est la libération de la souffrance par les 4 nobles vérités.
Pour le reste il y eu beaucoup d’ajout selon les contrée ou il a été enseigné . Le bouddhisme est une religion qui s’adapte a son milieu. Ex :Le Dalaï lama a dit si la science prouve que la réincarnation n’existe pas nous l’enlèverons de nos croyance pour prendre la version scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
chat-man

Masculin Nombre de messages : 6343
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 15:40

Et pourtant le mode d'election des chefs spirituels lamaistes est fondé sur ce système de reincarnation. Le dalai lama est donc pret à sacrifier la composante institutionnelle de son ordre?
J'ai toujours eu du mal a comprendre pourquoi les reincarnations avaient lieu dans un perimetre aussi etroit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 17:59

Je suis d'accord avec le Dalaï Lama lorsqu'il dit de retirer des croyances ce que la science à démontré comme faux et adopter la version que propose la science. Il est vain de s'attacher à une vérité parce qu'elle nous vient de nos parents, de notre guide spirituelle ou parce qu'elle nous plaît. Là encore, beaucoup d'entre nous nous accrochons à des idées que nous tenons pour vrai et il arrive qu'on y porte une telle importance qu'on souffre de devoir la remettre en question. C'est pourquoi il faut se détacher aussi des idées, des conclusions et préférer la connaissance juste Very Happy

Se détacher des idées ne veut pas dire de les rejeter, ou de les diaboliser. Il est seulement souhaitable d'étudier ce qui nous vient, et mesurer les bienfaits comme les méfaits pour réduire les conséquences qui peuvent survenir si nous faisons erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 19:58

Citation :
J'ai toujours eu du mal a comprendre pourquoi les reincarnations avaient lieu dans un perimetre aussi etroit

Tu as raison chat-man. Perso, je crois à la réincarnation mais Bouddha qui se réincarne toujours dans un asiatique, ça me fait doucement rigoler ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 20:00

Je suis d'accord qu'il ne faut pas s'enfermer dans des dogmes. C'est ce que disent les théosophes ; chaque religion contient une partie de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Brahim
modérateur
modérateur
Brahim

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 76
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 20:48

C’est tout à fait à l’honneur du Dalaï Lama de dire qu’il s’alignerait sur la science, si jamais celle-ci démontrait que la réincarnation n’existait pas et ce d’autant plus que cette notion est fondamentale dans le bouddhisme.

Il me semble tout à fait logique que nos croyances évoluent en fonction des découvertes scientifiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 22:18

Citation :
Chatman : Et pourtant le mode d'election des chefs spirituels lamaistes est fondé sur ce système de reincarnation. Le dalai lama est donc pret à sacrifier la composante institutionnelle de son ordre?
J'ai toujours eu du mal a comprendre pourquoi les reincarnations avaient lieu dans un perimetre aussi etroit
Tibouc : Tu as raison chat-man. Perso, je crois à la réincarnation mais Bouddha qui se réincarne toujours dans un asiatique, ça me fait doucement rigoler

Bouddhas : désigne une personne ayant, notamment de par sa sagesse réalisé l'éveil, ou transcendé la dualité …
Ill y a donc eu et aura une infinité de bouddhas car chaque être a en lui la possibilité d’être un bouddha donc logiquement il est très probable qu’il y eu et aura des bouddhas partout sur la planète et même ailleurs.

Il est rare qu’un seule enfant soit sélectionné pour être la réincarnation d’un Grand Lama ( le présent Dalaï Lama en eu plus de 6 enfant dans la présélection je crois) généralement il y différente épreuve entre les candidas pour savoir le quel a le plus de choses communes avec l’être recherché , l’astrologie est une des méthodes utilisé pour repérer le ou les candidats. De plus il arrive que des Lamas cherche la réincarnation de leur maître un peut partout sur la planète.

En occident on est habitué d'adorer les dieux pour un bouddhiste le monde des dieux n'est enviable. Un bouddha dans le bouddhisme c’est beaucoup plus qu’un dieu. Samyaksamuni Bouddha a été un humain qui c’est tout simplement éveillé… ceux qui l’on précédé étaient humanoïdes aussi et ceux qui l’on suivi ont et serons des humains.
Quand on fait des saluts a une statu de bouddha ( sauf pour certain rituel initiatique) c’est pas un bouddha particulier qu’on salut mais tous ceux qui ont été et seront des bouddhas donc c’est le travail , l’effort et la voie qui est salué et c’est aussi une marque d’humilité envers ceux qui on réussi ou réussiront dans cette voie.
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 23:02

Je ne suis pas certains que seuls les humains peuvent être éveillés. Une lionne qui est aujourd'hui décédée (mais pas à cause de son alimentation), est devenue d'elle-même végétarienne et ne montrait aucun signe de prédation. Cette lionne douce même avec des animaux généralement proies. Et de plus, quand on lui mettait de la viande devant elle, elle s'en détournait et préférait systématiquement les nourritures purement végétariennes. On en a beaucoup parlé dans la communauté végétarienne auquel j'appartiens.

Pourquoi cette lionne agissait ainsi, elle qui était ainsi avant même que les humains ne puissent influencer sa vie ? Parce qu'elle a peut-être pu s'éveiller, même si c'est une lionne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 23:11

Oui peut-etre qu'un jour cette lionne à manger une viande pourrie qui l'a rendu très malade, et que par la suite, par réacion elle a refuser de manger de la viande.^^
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 23:12

Brahim a écrit:
C’est tout à fait à l’honneur du Dalaï Lama de dire qu’il s’alignerait sur la science, si jamais celle-ci démontrait que la réincarnation n’existait pas et ce d’autant plus que cette notion est fondamentale dans le bouddhisme.

Il me semble tout à fait logique que nos croyances évoluent en fonction des découvertes scientifiques.

Pour le principe, c'est en effet une position honorable... mais d'un autre côté, il ne prend pas un risque énorme parce que je ne vois vraiment pas comment la science pourrait démontrer quoi que ce soit à propos de l'après vie de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Dim 27 Juil 2008 - 23:32

Citation :
Ashoka : Pourquoi cette lionne agissait ainsi, elle qui était ainsi avant même que les humains ne puissent influencer sa vie ? Parce qu'elle a peut-être pu s'éveiller, même si c'est une lionne

Le monde animal n’a pas la faculté de réflexion et n’a pas le même état de conscience qu’un humain. Selon le bouddhisme l’éveille ne peut être atteinte que dans une forme humaine et possiblement pour les demis dieux et les dieux (quoique pour eux c’est beaucoup plus difficile de se libéré et de trouver l’éveille les conditions de leurs mondes sont moins favorable que le monde des humains).

Il est possible selon le bouddhisme qu’un être humain s’incarne dans un animal pour vivre une certaine expérience qui lui permettra de ce perfectionné . (Dans le chamanisme c’est aussi possible)

Il serait donc possible que la conscience qui habitait la lionne soi humaine.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
chat-man

Masculin Nombre de messages : 6343
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 5:03

Ashoka a écrit:
Je ne suis pas certains que seuls les humains peuvent être éveillés. Une lionne qui est aujourd'hui décédée (mais pas à cause de son alimentation), est devenue d'elle-même végétarienne et ne montrait aucun signe de prédation. Cette lionne douce même avec des animaux généralement proies. Et de plus, quand on lui mettait de la viande devant elle, elle s'en détournait et préférait systématiquement les nourritures purement végétariennes. On en a beaucoup parlé dans la communauté végétarienne auquel j'appartiens.

Pourquoi cette lionne agissait ainsi, elle qui était ainsi avant même que les humains ne puissent influencer sa vie ? Parce qu'elle a peut-être pu s'éveiller, même si c'est une lionne Very Happy

Le cas d'une lionne vivant à l'etat sauvage qui détournait des petits gnous donc des proies potentielles pour assouvir un besoin maternel sans pouvoir les nourrir evidemment montre qu'il y a des mecanismes affectifs qui depassent aussi le simple aspect instinctif.
Les grands mammifères ne sont pas des machines sans emotions, denuees de conscience comme certains mammifères humains voudraient nous le faire croire.
Je crois avoir lu qu'une des emanations de bouddha l'avait été à travers un tigre blanc.
En attendant que pensez vous de ces tigres là:
http://www.weshow.com/fr/p/13205/tigres_bouddhistes
Au Myanmar du côte du lac inlé il existe un temple bouddhiste que j'ai visité qui est envahi par des chats que les moines dressent au saut à travers un cerceau pour la plus grande joie des touristes.
D'autres temples dans le nord abritent des singes qui vivent en bonne intelligence avec les moines.
Ces bouddhistes me sont vraiment sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Denis
Etudiant
Etudiant
Denis

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 56
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 11:13

Ashoka a écrit:
Une lionne qui est aujourd'hui décédée (mais pas à cause de son alimentation), est devenue d'elle-même végétarienne et ne montrait aucun signe de prédation. Cette lionne douce même avec des animaux généralement proies. Et de plus, quand on lui mettait de la viande devant elle, elle s'en détournait et préférait systématiquement les nourritures purement végétariennes. On en a beaucoup parlé dans la communauté végétarienne auquel j'appartiens.
Bonjour Ashoka,

Même si cette histoire est vraie, que prouve une aberration, apparue de plus chez un animal en captivité, ce qui perturbe pas mal son comportement habituel ? Les animaux carnivores ne sont pas équipés biologiquement pour digérer et assimiler durablement des végétaux (dentition, système digestif, flore intestinale).

Par ailleurs, en quoi est-ce mieux de manger des végétaux que des animaux ? Les végétaux aussi sont vivants, non ? Il y a des arguments pour choisir d'être végétarien, mais pour moi la sacralisation de la vie animale par son caractère arbitraire n'en fait pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
http://dketels.wordpress.com
Camio
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 91
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 11:46

Denis a écrit:

Par ailleurs, en quoi est-ce mieux de manger des végétaux que des animaux ? Les végétaux aussi sont vivants, non ? Il y a des arguments pour choisir d'être végétarien, mais pour moi la sacralisation de la vie animale par son caractère arbitraire n'en fait pas partie.

La faculté de pouvoir éprouver la souffrance à travers un système nerveux développé est souvent mise en avant. Mais c'est en général un argument utilisé par ceux qui veulent étendre les droits de l'homme aux animaux, on ne part donc pas de zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 13:08

Pour cette lionne, il est vrai que c'est un cas isolé. Il me semble que cela c'est déjà produit plus ou moins de façon similaire, mais ces phénomènes sont rares, donc en effet, ne sont pas des bases solides pour prouver qu'il s'agit d'une manifestation bouddhique. Mais, rien ne démontre le contraire non plus parmi tout les cas observés.

Concernant le végétarisme, de nombreux débats et informations sont disponibles sur des sites spécialisés et aussi non-spécialisés. Je ne souhaite pas lancer un tel débat ici, et invite donc à visiter les sources d'informations disponibles Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 13:15

Ben c'est dommage ashoka, j'ai justement lancé un sujet sur le végétarisme.
Mais si tu veux garder le silence, tu as le droit.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11510
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 14:03

Camio a écrit:
Denis a écrit:

Par ailleurs, en quoi est-ce mieux de manger des végétaux que des animaux ? Les végétaux aussi sont vivants, non ? Il y a des arguments pour choisir d'être végétarien, mais pour moi la sacralisation de la vie animale par son caractère arbitraire n'en fait pas partie.

La faculté de pouvoir éprouver la souffrance à travers un système nerveux développé est souvent mise en avant. Mais c'est en général un argument utilisé par ceux qui veulent étendre les droits de l'homme aux animaux, on ne part donc pas de zéro.

Pour autant qu'on puise en juger par la manifestation de signes extérieurs, les animaux semblent souffrir plus que les végétaux. Nous-mêmes, nous sommes des animaux et non des végétaux.

Il y a, dans le message initial de Ashoka un titre qu'il me paraitrait intéressant de développer :

Code:
Le désir engendra l'expérience, mais aussi la souffrance
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 31862
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 14:32

La souffrance ou la frustration ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11510
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 17:16

florence_yvonne a écrit:
La souffrance ou la frustration ?

Je suppose que la frustration fait souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 18:02

Si on n’a pas de désir peut-on avoir de la frustration ?

Je serais tenté de dire que s’il y a désir il y a possibilité de frustration et s’il y a frustration il a souffrance mais c’est le fait d’être privé de se que l’on désir qui crée la frustration.

Quand on est privé de quelque chose y a-t-il toujours frustration?
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 18:44

Le désir engendre en effet la frustration lorsqu'on est privé de ce dont on désir. Et j'aimerais préciser ce sujet justement Very Happy

La voie de la délivrance :
Pour se libérer des souffrances provoqué par le désir et donc pouvoir enfin entamé le cheminement vers la réalisation, il existe une voie appelé la voie du juste milieu. Le Bouddha Siddhartha Gautama l'a découvert, comme d'autres avant et après lui, est l'a énoncé dans le fondement de son enseignement. Mais de quoi s'agit-il au juste ?

Il ne faut pas croire que pour se délivrer il faut soit pratiquer la pauvreté extrême tendant vers la mortification ou soit pratiquer la voie de la jouissance extrême. Ces voies ne mènent qu'à plus de souffrance. En effet, le désir présent en nous entrainera la souffrance par la frustration engendré par la privation que l'on s'impose.

Je vais vous donner un exemple avec un projet informatique auquel je tiens personnellement. Je désire une réalité virtuelle très personnel et surtout revivre l'histoire d'un logiciel de ses balbutiements au plus haut niveau d'évolution qu'il arrivera à atteindre. Si en raison d'une mauvaise compréhension du principe "désir=souffrance", je cherche le renoncement à ce projet, j'en ressentirais une grande frustration. En effet, j'ai les capacités intellectuelles, le matériel, les connaissances et le courage de réaliser ce projet. Je maîtrise donc le résultat, c'est à dire que théoriquement, rien ne devrait empêcher ce projet de voir le jour. Si donc j'ai la possibilité de faire ce projet, et que je m'y refuse, toute ma vie ou au moins à l'approche de ma mort, je regarderais en arrière et regretterais au lieu de me concentrer sur ma vie et son aboutissement. Ainsi mon esprit sera tourmenté et la sérénité ultime ne pourra pas venir.

Quant à vouloir tout avoir, là encore, la souffrance proviendra par l'impossibilité d'obtenir ce qui est hors de notre pouvoir. Par exemple, si je désire empêcher une personne très âgées que j'apprécie particulièrement de mourir, car je n'accepte pas cette mort, alors n'ayant pas le pouvoir de la rendre immortelle, je serais de nouveau frustré, mais aussi très attristé une fois cette mort survenu.

La voie du juste milieu fonctionne donc sur deux règles. Savoir dire oui à un désir que l'on peut réaliser sans commettre de mal ni à soi ni aux autres. Et savoir dire non aux désirs qui échappe à notre pouvoir. Ainsi dans le premier cas, il est vivement encouragé de ne pas renoncer par manque de courage, ou pour d'autres mauvaises raisons, si rien de sensé ne justifie de se priver de quelque chose. Et c'est dans le deuxième cas qu'il est bon d'accepter le renoncement et se contenter pour apaiser toutes souffrances qui pourrait nous accabler aujourd'hui ou demain Very Happy

La délivrance ne nécessite donc pas de ne rien vivre, ou de tout vivre, mais de vivre rationnellement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 19:37

La voie du milieu c’est bien mais le milieu est-ce le même pour tous ?

Vivre rationnellement par ce que cela nous a été enseigné ou devenir rationnel par état d’être ?

L’état d’être comment nous vient-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 19:47

La voie du milieu c'est ce qu'on appelle la métriopathie. C'est la théorie à Epicure aussi. Il faut réaliser seulement les désirs qui amènent plus de plaisirs que de souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 20:19

Métriopathie = Disposition par laquelle on modère les passions.

Disposition en quel sens, disposition d’un ensemble de choses ou état d’être comme de disposer de quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11510
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 22:27

Mais que la vie serait monotone si nous n'avions pas de désirs ! Désirs qui nous amènent plaisirs et déplaisirs ; et c'est cette alternance de plaisirs et déplaisirs qui fait le piquant de la vie. De même qu'on apprécie le soleil quand cesse la pluie ; et y a-t-il plaisir plus grand que celui qu'on éprouve quand cesse une souffrance ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
J-P Mouvaux

Masculin Nombre de messages : 11510
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 22:28

Mais que la vie serait monotone si nous n'avions pas de désirs ! Désirs qui nous amènent plaisirs et déplaisirs ; et c'est cette alternance de plaisirs et déplaisirs qui fait le piquant de la vie. De même qu'on apprécie le soleil quand cesse la pluie ; et y a-t-il plaisir plus grand que celui qu'on éprouve quand cesse une souffrance ?
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
Tibouc

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Lun 28 Juil 2008 - 22:32

OUI. Le plaisir auquel on ne s'attend pas, la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Sam 16 Aoû 2008 - 11:24

J'ai bien entendu poursuivi ma recherche spirituelle, découvert une suite à l'extinction de l'égo Very Happy
Le bouddhisme nous enseigne que le Bouddha Siddhartha Gautama s'est libéré de son égo et atteint l'illumination. Il est dit qu'à sa mort, il pu atteindre l'état de Nirvana. Lorsque Siddhartha atteignit l'extinction de son égo, il pu voir de multiples réalités aux lois totalement différentes les unes des autres. Il a à ce moment là, compris ce qu'il été et ce qu'est la réalité. Mais, malgré sa libération de son égo, contrairement à ce que nous pouvions croire, il n'a pas atteint la connaissance ultime. En effet, on sait par des écrits que les femmes ont du lui montrer qu'elles pouvaient recevoir son enseignement pour qu'il accepte. De même on sait qu'au départ, il souhaitait la destruction des temples de Kajuraho en raison des statues érotiques sur les façades, et changea d'avis quand on lui expliqua que cela n'était pas tourné vers la satisfaction purement matérielle des sens mais d'une forme de spiritualité. Siddhartha n'avais donc pas obtenu la connaissance de toutes choses, mais seulement la connaissance de ce qu'il est vraiment, son essence divine, et la fin de son égo.

Ainsi, une fois Siddhartha mort, il pu apprendre une nouvelle chose qu'on ne retrouve pas dans son enseignement, car il ne le savais pas avant cette mort justement. C'est Jesus qui nous enseignera cette autre connaissance.

On dit dans la Bible que Jésus est mort sur la croix, et a ressuscité pour enseigner aux hommes comment devenir immortels. En effet, il dit que ceux qui suivront ses enseignements ne connaîtront plus la mort. L'idée de résurrection, de régénération du corps, de Jésus seul est unique dieu ou fils de dieu... sont des représentation maladroites, probablement mis en place pour des raisons politiques mais pas spirituelles. Le but était de garder les hommes dans l'ignorance pour servir ceux qui n'avaient pas compris eux-même la vérité.

Voici donc ce que Jésus, selon moi, nous a réellement enseigné et qu'à découvert d'autres Bouddha avant lui et après lui.
Jésus né de l'amour de Marie et de Joseph, avait déjà fait de nombreuses réincarnations et avait presque atteint dans une autre vie l'illumination. C'est dans cette vie-ci qu'il pu atteindre le dernier stade et anéantir son égo. Une fois devenu Bouddha, il enseigna la joie d'être libéré ("sauvé" dans la Bible). Il prêcha contre les sacrifices comme le faisait Siddhartha, prêcha contre la violence... Il enseigna aussi que la spiritualité devait être séparé de la politique en disant (Ce qui appartient à César, doit être rendu à César et ce qui appartient à Dieu, doit être rendu à Dieu). Ainsi, la religion qui naquit après la mort physique de Jésus ne représente pas son enseignement car il s'agit d'une manœuvre politique.

L'enseignement que j'ai compris aujourd'hui est celui-ci. Lorsque Jésus mourut sur la croix, c'est uniquement son corps qui cessa de vivre, mais pas son âme. Nous l'avions déjà compris avec les réincarnations, mais voilà ce qui va vous éclairer sur le sens de "il ne connaîtront plus la mort". Le Bouddha Jésus, ayant perdu le voile de son égo qui empêchait son âme de bénéficier des expériences de sa vie, pouvait enfin vivre réellement. En effet, l'égo, ou le sur-moi, est un voile qui filtre tout ce que nous vivons dans nos incarnations. Ainsi, l'âme éternelle ne peut se satisfaire de son expérience corporelle et est sans cesse soumis par l'égo éphémère. Nous naissons avec cet égo et lorsque notre corps meurt, l'égo meurt avec. Mais, l'âme ne peut se souvenir qu'un peu de ses vies antérieures car l'égo aura emporter ces richesses d'expériences avec lui. Celui qui laisse dominer son égo et ne s'en débarrasse pas, meurt en quelque sorte, car ce qu'il a été ne survit pas. En se réincarnant, il recommence sa vie, ce qui revient à être quelqu'un d'autre pour remplacer un mort.
La résurrection de Jésus n'est qu'un symbole. Jésus n'est pas revenu, dans son corps régénéré, ce symbole représente sa capacité à se réincarner sans oublier ses vies antérieurs et donc sa mort corporelle devient comparable à un sommeil, mais pas la mort. Voici donc pourquoi les Bouddha ne connaissent pas la mort Very Happy

Après l'illumination ne vient donc par forcément la fusion irrémédiable avec la divinité originelle, mais permet à l'âme divine de revenir vivre pleinement, débarrassé du voile de l'égo, ce qui existe ici et ailleurs. Mais qu'avons nous de si merveilleux à découvrir dans ces vies pour que les Bouddha reviennent au lieu de rester "là haut" ? Et bien, il existe une infinité de choses à découvrir Very Happy
Notre science estime la taille de l'Univers observé à 43 milliards d'années-lumière contenant 350 milliards de galaxies avec 30 000 milliards de milliards d'étoiles Very Happy
l'Univers dans sa taille actuelle est des milliards de fois plus grand que l'observable. De plus, il continue à grandir. Enfin, il existe d'autres Univers, ce qui laisse donc des possibilités de vies et d'expériences illimités Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Sam 16 Aoû 2008 - 15:33

Citation :
Ashoka :Jesus qui nous enseignera cette autre connaissance.
Very Happy

Et si Mahomet serait venu compléter ce que Jesus et Bouddha avait commencé et n’ont pas fini et que le Dalaï Lama ou Krishnamurti serait la continuité de cette lignée d’enseignement ?

Si quelqu’un vous a aidé et que vous lui reconnaissiez une autorité absolue, n’est-ce pas là une façon de faire obstacle à toute nouvelle aide éventuelle, non seulement en ce qui le concerne, mais aussi pour ce qui est de vous-même ?
L’aide n’est-elle pas partout autour de soi ? Pourquoi ne la chercher que dans une direction ? Et lorsque vous êtes si limité, si renfermé, quelle aide pouvez-vous recevoir ?
Par contre, lorsque vous êtes ouvert, vous êtes en état de percevoir l’aide infinie qui est en toutes choses, depuis le chant de l’oiseau jusqu’à l’appel de l’être humain, du brin d’herbe à l’immensité des cieux.
Le poison et la corruption entrent en jeu lorsque vous considérez une seule personne comme l’autorité infaillible, votre guide, votre sauveur.
Jiddu Krishnamurti


:hein:
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Mar 19 Aoû 2008 - 13:41

Concernant Mohamed, il fait partie des quelques guides spirituels qui nous apprennent que s'approcher de l'illumination ne protège pas des maladies du corps et de l'esprit. Je vais dire une chose que beaucoup de musulmans n'apprécieront pas, mais ma volonté n'est pas de blesser quiconque.

Mohamed, comme d'autres, est un être quasi illuminé mais ayant était, malgré cela, frappé par de troubles mentaux. Il ne faut pas y voir une preuve que Mohamed n'a rien de bon à apporter à la spiritualité, au contraire. Il a montré qu'il été un homme et non un être invulnérable et parfait. Dans sa vie, il a montré des signes d'un niveau d'évolution karmique avancé, et ce qui confirma cela fut l'apparition d'un être entouré de lumière. Cet être s'est présenté sous la forme de Gabriel, mais il ne faut pas s'attacher à cette forme qui est un moyen de communiquer aux gens en fonction de leurs symboles personnels. Ainsi, Mohamed reçu la révélation pour un peuple qui n'était pas familier de cette connaissance. C'est pourquoi, elle est resté très attaché aux symboles tel qu'un dieu extérieur, les prophètes...

Mohamed s'est longtemps sentit dépassé par ce qui lui arrivait et aussi par les réactions des gens qui soit l'écoutaient et l'aimaient comme un surhomme, soit le haïssaient comme la peste. Mohamed qui était un homme sur la voie de l'illumination a été touché par uen maladie mentale qui évolua progressivement, puis s'exprima brutalement lorsqu'il céda à la guerre. On voit dans le Coran, les Hadiths que Mohamed prêchait la paix, le respect... Son message était clairement celui de l'âme et non celui de l'égo ou de toutes autres manifestations mentales. Mais on voit aussi brutalement changer le message. La contradiction si présente dans l'Islam vient du fardeau qui s'abat sur Mohamed.

Il n'y a pas de doute à avoir sur les bonnes intentions de Mohamed et sur sa révélation. Par contre, les croyants ne doivent pas tomber dans le piège de l'idolâtrie. Car l'attitude qu'on beaucoup de musulmans envers Mohamed est celui des idôlatres. Mohamed semble être dépeint comme parfait, ou quasi parfait, un exemple à suivre absolument sans douter de quoi que ce soit. Mohamed est bien un guide spirituel, mais n'en faite pas un dieu ou un demi-dieu.

Mohamed dans sa souffrance nous a montré que le corps, le cerveau reste soumis à la matière et aux lois naturelles. Ainsi, même un bouddha, un être réalisé ayant atteint l'état de divinité parmi les vivants, peut être frappé par les maladies et perdre la raison. Car si l'âme reste intact, la folie comme l'égo a le pouvoir de voiler sa parole et ses actes et de vous détourner de la liberté offerte par la délivrance.

Dans le bouddhisme, on connaît un autre exemple avec le 6ème Dalaï Lama, Tsangyang Gyatso. Il choisit de ne pas restait un moine et partit vivre parmi les gens avec ses amis. Il avait un grand défaut, celui de boire trop dans les tavernes. Cela est le résultat d'un traumatisme. En effet, il a appris l'assassinat de son parrain, le Desi Sangyé Gyatso, par Lhazang Khan. Malgré ce problème, le 6ème Dalaï Lama fut un grand poète et apporta beausoup de sagesse au bouddhisme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Mar 19 Aoû 2008 - 15:48

Citation :
Ashoka : Mohamed, comme d'autres, est un être quasi illuminé mais ayant était, malgré cela, frappé par de troubles mentaux.Mohamed s'est longtemps sentit dépassé par ce qui lui arrivait

Quand on li l’histoire des prophètes (Jésus y comprit) ils semblent tous avoir eu des problèmes psychologiques et avoir été dépassé par les événements!

Citation :
Ashoka : Dans le bouddhisme, on connaît un autre exemple avec le 6ème Dalaï Lama, Tsangyang Gyatso.

Le sixième Dalaï-lama aimait les femmes une en particulier et aurait voulu avoir des enfants avec cette femme … Il était un maitre du tantrique et contrôlait son énergie sexuel (Je n’ai jamais dormi sans une amoureuse, ni répandu une seul goutte de sperme).

Les enseignements tantrique sont dans le temple secret du Dalaï lama (Lukhang) près du Potola à Lassa.

(Si mes pensées s’attachaient autant au saint Dharma qu’elles m’entraînent sans cesse vers mon amante, dans cette vie dans ce corps même, je serais un Bouddha totalement éveillé.
Si seulement la fille qui est entrée dans mon cœur devenait ma compagne pour le restant de mes jours : cela me donnerait autant de joie que de posséder une pierre précieuse tirée des profondeurs de l’océan.
La neige fond sur Dakpa Shelri ,la pure montagne de cristal gouttes de rosée de l’herbe suprême, Éclaire du Nâga démoniaque enrichi de nectar au parfum d’ambroisie que la Dakinie de la sagesses verse la liqueur. Si vous buvez avec la Vision pure les mondes inférieurs de l’existence n’auront jamais besoin d’être goûtés)
.
Rinchen Tsangyang Gyatso ,Sixième Dalaï-Lama. 1683-1706.
Revenir en haut Aller en bas
Ashoka
Curieux
Curieux
Ashoka

Masculin Nombre de messages : 34
Age : 36
Localisation : Près de Calais (62)
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Mar 19 Aoû 2008 - 18:16

Merci Nitrof pour ces précisions, je ne connais pas tout de la vie de chaque éveillé, car il faudrait plusieurs vies pour tout savoir Very Happy

Ce que j'ai cité comme vice, chez le 6ème Dalaï Lama, ce n'est pas le fait qu'il est quitté la vie monastique pour une vie parmi les hommes. Je ne considère pas cela comme un vice, car ce n'en est pas un. Je parlais de l'abus d'alcool. Car aimer la bière, n'est pas un mal non plus, tant que cela reste dans le respect du temple.

En effet, notre corps est un temple. Il n'y a pas de temple bâtit pour représenter l'Alpha et l'Omega. Le temple de la divinité originelle, c'est le véhicule de ce dernier, son avatar Very Happy C'est une des raisons pour laquelle celui qui sait doit respecter son corps, en prendre soin. Tout comme il doit prendre soin de ce qui l'entour, car là encore le temple prend autant de formes qu'il y a d'avatars possibles pour la conscience ultime.

Respecter son corps répond à une autre raison bien sûr, celui de favoriser le bien-être et donc éloigner des souffrances qui gêneront la concentration de celui qui est sur sa voie. La mort trop rapide lié aux conséquences d'un manque d'hygiène de vie, provoque une réincarnation avec quasi ou complète amnésie et gène donc aussi l'évolution de celui qui cherche. Un esprit sain dans un corps sain est donc une règle importante pour celui qui souhaite la délivrance Very Happy

Et comme je disais respecter aussi ce qui nous entour, car là encore, lorsque la nature est bousculé, que le déséquilibre est provoqué, la vie de chacun de nous est menacé et cela est encore un frein à notre réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
chat-man

Masculin Nombre de messages : 6343
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   Mer 20 Aoû 2008 - 1:11

Je pense que le thème de l'idolatrie est assez rejeté par l'islam qui proscrit toute représentation figurative imagée ou sculpturale à la différence du bouddhisme ou du catholicisme.
Pour ce qui est du culte de la personnalité l'eglise catholique fait aussi très fort avec sa pléthore de saints et ses statues embrassées par les fidèles.
On dit que le bouddha de Mahamuni (Mandalay) en Birmanie est une représentation contemporaine de siddharta gautama avec un visage pourvu d'un grand nez.
Regardez ce que la folie aurifère des birmans a fait de son corps au cours du temps.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouddhisme unificateur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouddhisme unificateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouddhisme unificateur
» Comment dois-je enseigner le Bouddhisme à mes enfants?
» Essais sur le bouddhisme zen (D.T. Suzuki)
» pratique du bouddhisme chinois ?
» Bouddhisme en occident

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Autres religions :: Animisme-Chamanisme - Nouvelles croyances-
Sauter vers: