Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réincarnation

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin


Nombre de messages : 30622
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Ven 26 Oct 2007 - 19:09

Alors, ce n'est pas du tout comme ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation   Ven 26 Oct 2007 - 22:35

ici,il te faut prendre des substances hallucinogenes pour avoir les memes effets avec tes 5 sens. pour le reste il te faudra attendre d'avoir franchi le mur de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30622
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Ven 26 Oct 2007 - 23:30

J'ai essayé un joint quand j'étais jeune, j'ai été extrêmement déçue, je n'ai pas vue la différence avec une cigarette normale, je n'ai pas vu d'éléphant rose, juste le quotidien comme d'habitude

Par contre, un soir que je rentrais bourrée chez moi, j'ai vu une girafe au bord de l'autoroute
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 72
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: De la réincarnation   Ven 26 Oct 2007 - 23:36

septour a écrit:
salut jean
tout est croyance jusqu'a preuve du contraire
(???) et j'en suis conscient (???) . je sais que ce que j'affirme n'a jamais ete prouve, aussi j'evite de dire a quiconque qu'il a tort, meme si vivsiblement c'est le cas. ce qui me fait ch.. (Oh !!!) , c'est celui qui vient claironner du haut du petit tas de livres qu'il a lus, sans autre experience pertinente ( quand savez-vous ? ),

que je suis un intellectuellement faible et que je me complais dans l'absurdite de theories fumeuses.
Nous n'avons jamais dit cela, vous ramenez toujours tout à vous !

Nous exprimons simplement notre point de vue, et nous clamons haut et fort notre certitude en essayant de nous expliquer le mieux possible. L'usage des mots, dans ces domaines n'est pas évident, c'est la raison pour laquelle nous essayons d'être le plus précis et le plus rigoureux possible. Cela semble vous poser un problème de discuter sur les "idées" et des convictions, mais si vous vous sentez néanmoins concerné à titre individuel, il s'agit là de votre problème, pas du nôtre.


j'ai tout de meme plus de 40 ans de recherches intenses derriere moi,d'inombrables nuits de reflections a n'en plus dormir, de pas loin d'un millier de livres lus et aussi 4ans a avoir pratique le spiritisme.si je suis encore dans l'erreur, j'ose croire que je me suis au moins rapproche de ce qui est vrai[/i].

Nous répétons une fois encore, que ce n'est pas les "phénomènes" constatés que nous mettons en cause, mais bien leurs interprétations erronées !

lephenix


Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 72
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: De la réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 0:44

Brahim a écrit:
Monsieur (Madame ?) Lephenix

Vous avez bien entendu parfaitement le droit de défendre votre croyance anti-réincarnationiste (c'est ce que nous faisons tous, plus ou moins, concernant nos propres convictions), cependant, nous ne comprenons pas votre acharnement à vouloir à tout prix ridiculiser cette théorie qui, à notre humble avis, n'est pas plus ridicule que les autres.

Supposons (nous disons bien, supposons) que les théories réincarnationistes soient stupides, absurdes et ridicules (nous reprenons là vos propres termes), quelles seraient, selon vous, les réponses justes, intelligentes et scientifiquement vérifiables aux questions de la mort et de l'après mort ?

Cordialement,

*** * ***
Brahim


Bonsoir Monsieur Brahim,

Cette confusion du psychisme et du spirituel a été particulièrement exploité par deux mouvements contemporains, dont Guénon a minutieusement retracé le développement historique en même temps qu'il en étudiait les doctrines et les pratiques : le "Spiritisme" et le "Théosophisme".

Comme on le sait, le spiritisme prétend expliquer les phénomènes "semblables à ceux qu'on a observés de tous temps dans ce qu'on appelle "les maisons hantées", par l'intervention d'un être humain désincarné".

En admettant même que cela fût vrai, dit Guénon, "s'ensuivra-t-il nécessairement que cet être soit immortel, c'est-à-dire que son existence posthume ait une durée réellement indéfinie" ?

On voit sans peine qu'il y a là une extension illégitime de l'expérience, consistant à attribuer l'indéfinité corporelle à un fait constaté pour un temps défini ; et, même en acceptant l'hypothèse spirite, cela seul suffirait à en réduire l'importance et l'intérêt à d'assez modestes proportions.

L'attitude des spirites qui s'imaginent que leurs expériences établissent l'immortalité "n'est pas mieux fondée que celle d'un homme qui, n'ayant jamais vu mourir un être vivant, affirmerait qu'un tel être doit continuer à exister indéfiniment dans les mêmes conditions, pour la seule raison qu'il aurait constaté cette existence dans un certain intervalle".

Les spirites prétendent, il est vrai, que les communications qu'ils obtiennent avec les "esprits" se rattachent au "culte des morts" traditionnel ; en réalité, répond Guénon, "ce culte, sous quelque forme qu'il se présente, n'implique nullement une communication effective avec les morts ; tout au plus pourrait-on parler peut-être, dans certains cas, d'une sorte de communication idéale, mais jamais de cette communication par des moyens matériels dont l'affirmation constitue le postulat fondamental du spiritisme".

Si Guénon ne met pas en doute la réalité des phénomènes sur lesquels les spirites basent leurs expériences, il nie, par contre, catégoriquement l'hypothèse selon laquelle ces phénomènes impliqueraient la possibilité pour l'être humain vivant de communiquer avec un autre être humain désincarné.

"Pour que deux êtres puissent communiquer entre eux par des moyens sensibles, écrit-il, il faut que tous deux possèdent des sens, et, de plus, il faut que leurs sens soient les mêmes, au moins partiellement ; si l'un deux ne peut avoir de sensation, ou s'ils n'ont pas de sensation commune, aucune communication de cet ordre n'est possible."

Et, partant de cette constatation très évidente, Guénon ajoute : "Le monde corporel comportant des possibilités indéfinies, doit contenir des êtres dont la diversité est pareillement indéfinie ; pourtant, ce monde tout entier ne représente qu'un seul état d'existence, défini par un certain ensemble de conditions déterminées, qui sont communes à tout ce qui s'y trouve compris, encore qu'elle puissent s'y exprimer de façon extrêmement variée.

Si l'on passe d'un état d'existence à un autre, les différences seront incomparablement plus grandes, puisqu'il n'y aura plus de conditions communes, celles-là étant remplacées par d'autres, qui, d'une façon analogue, définissent cet autre état ; il n'y aura donc plus cette fois aucun point de comparaison avec l'ordre corporel et sensible envisagé dans son intégralité, non plus seulement dans telle ou telle de ses modalités spéciales, comme celle qui constitue, par exemple, l'existence terrestre.

Des conditions comme l'espace et le temps ne sont aucunement applicables à un autre état, parce qu'elles sont précisément de celles qui définissent l'état corporel ; si même il y a ailleurs quelque chose qui y correspond analogiquement, ce "quelque chose" ne peut, en tout cas, donner lieu pour nous à aucune représentation ; l'imagination, faculté de l'ordre sensible, ne saurait atteindre des réalités d'un autre ordre, pas plus que ne le peut la sensation elle-même, qui lui fournit tous les éléments de ses constructions.

"Donc, ce n'est pas dans l'ordre sensible que l'on pourra jamais trouver un moyen d'entrer en rapport avec ce qui est d'un autre ordre ; il y a là une hétérogénéité radicale, ce qui ne veut pas dire une irréductibilité principielle : s'il peut y avoir communication entre deux états différents, ce ne peut être que par l'intermédiaire d'un principe commun et supérieur à ces deux états, et non directement de l'un à l'autre.

Mais il est bien évident que la possibilité que nous envisageons ici ne concerne à aucun degré le spiritisme.

A ne considérer que les deux états en eux-mêmes, nous dirons ceci : La possibilité de communication nous apparaissait tout à l'heure comme extrêmement improbable, alors qu'il ne s'agissait pourtant encore que d'êtres appartenant à des états différents, la communication entre eux est une impossibilité absolue.

* ****
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 72
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: De la réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 1:24

Brahim a écrit:
Sam a écrit:
Personnellement toutes les personnes que je connais, ayant tenté ce genre de pratique, sont mortes de graves incidents. Il faut savoir que les Esprits se vengent et qu'en general ils n'arrivent a interroger que des Esprits vicieux et dangereux.
Ce que tu dis là est très intéressant. Un jour je discutais avec un connaisseur en spiritisme, il m'avait dit qu'en général, les personnes qui pratiquent le spiritisme n'arrivent à rentrer en contact qu'avec des esprits de bas niveau (qui ne sont d'ailleurs pas forcément et pas toujours les esprits des défunts avec lesquels on cherche à nouer le contact). Selon cet ami, les esprits élevés (il en existe) ne perdent pas leur temps à venir papoter avec les humains. D'une manière générale, durant ces séances, les humains ne peuvent attirer et rentrer en contact qu'avec les esprits plus bas, ou à la limite, du même niveau qu'eux.


Il y a pire que le refus de toute spiritualité, c'est la pseudo-spiritualité, la spiritualité à rebours.

Le caractère essentiel de cette "pseudo-spiritualité" est d'être "parodique" ; elle imitera les aspects de la spiritualité véritable, mais non sans que cette imitation ne comporte "un élément grotesque" qui ne saurait échapper à des observations "non suggestionnées".

De cette parodie, Guénon cite plusieurs exemples pris dans le "domaine public" : "les pseudo-rites "civiques" et "laïques", qui visent à fournir à la "masse" un substitut purement humain des vrais rites religieux ... ; le "naturisme" ... dont le véritable propos est de faire croire que l' "état de nature" se confond avec l'animalité" ... "l'organisation des loisirs" ..., idée contradictoire en elle-même et qui menace ... le simple repos de l'être humain".

L'une des plus frappantes caractéristiques de la "pseudo-spiritualité" est la confusion qu'elle commet entre les domaines "psychique et spirituel".

Cette confusion, remarque Guénon, est déjà ancienne, si l'on songe que Descartes "confondait en une même entité tout ce qui n'est pas le corps, cette entité étant indifféremment désignée par les termes d' "âme" et d' "esprit".

De nos jours, cette confusion est devenue familière, où le nom d' "esprit" est donné couramment "à des entités psychiques qui n'ont certes rien de spirituel".

On peut d'ailleurs commettre la confusion du psychique et du spirituel de deux manières : soit en réduisant le spirituel au psychisme (ce qui est le fait d'une certaine psychologie moderne), soit en prenant au contraire le psychisme pour le spirituel.

La seconde confusion est sans doute plus dangereuse que la première, car elle conduit ceux qui la commettent à se donner l'illusion de la spiritualité, alors qu'ils obtiennent des résultats d'ordre purement "sensible".

La raison pour laquelle tant de gens se laissent égarer par cette illusion est assez simple au fond : certains recherchent avant tout de prétendus pouvoirs, c'est-à-dire en somme, sous une forme ou une autre, la production de phénomènes plus ou moins extraordinaires ; d'autres s'efforcent de "centrer" leur conscience sur des prolongements inférieurs de l'individualité humaine, les prenant à tort pour des états supérieurs, simplement parce qu'ils sont en dehors du cadre où s'enferme généralement l'activité de l' "homme moyen".

Bien entendu, il ne s'agit aucunement ici de nier la réalité des "phénomènes" en question comme tels ; ils ne sont même que trop réels, pourrions-nous dire, et ils n'en sont que plus dangereux ; ce que nous contestons formellement, c'est leur valeur et leur intérêt, surtout au point de vue d'un développement spirituel, et c'est précisément là-dessus que porte l'illusion".

* ****
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 72
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: De la réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 1:59

jean a écrit:
Citation :
Pour celles et ceux qui souhaitent être édifiés sur ce dont il s'agit, la lecture de ces deux ouvrages leur sera d'un grand profit : "L'ERREUR SPIRITE" et "LE THEOSOPHISME, HISTOIRE D'UNE PSEUDO-RELIGION" de René Guénon.
Pas besoin d'être édifié par Guénon qui ne vaut pas mieux avec ses propres délires.

Penser par soi-même et non avec les idées des autres est préférable...

Citation :
séduire certains d'entre eux, qui aiment l'exotisme
Il en sait quelque chose... Puisque lui même a été séduit.

Citation :
Cet état d'esprit, fréquent chez ceux qu'on appelle les "gens du monde", est assez comparable à celui des philosophes modernes qui éprouvent le besoin d'employer des mots extraordinaires et prétentieux pour exprimer des idées qui, en somme, ne diffèrent pas très profondément de celles du vulgaire.
C'est un genre déplaisant à lire...
Very Happy Et dieu sait si il y en a sur les forum
...


Bien Cher Jean,

Vous avez raison, René Guénon s'est laissé séduire ... par la Grâce de Dieu !

Nous vous proposons de visiter, ce lien, qui retrace les "délires" du "Serviteur de l'Unique".
Nous vous recommandons tout particulièrement le petit reportage qui évoque, comme vous dites, "son goût pour l'exotisme"...

http://arlesquint.free.fr/rene%20guenon.html

Vous dites : "Penser par soi-même et non avec les idées des autres est préférable..." et vous avez raison.
Nous pensons qu'effectivement, ce serait le premier pas à faire, pour nous libérer des théories spirites et réincarnationistes ...

C'est un genre déplaisant, et Dieu sait s'il y en a sur ce forum ! :mdr95:

Très cordialement

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 9:33

Si je comprends bien, la vraie spiritualite, c'est la sienne, et la pseudo-spiritualité, celle des autres? Merci en tous cas pour cet aperçu de la pensée guénonienne qui ne me donne pas envie d'aller plus loin. Les arguments de Guénon sont étonnants chez un homme reconnu par tant de beaux esprits comme supérieurement intelligent: la communication est impossible parce qu'ils 'ont pas d'organes comparables aux nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 12:20

jean a écrit:
Citation :
Et alors ? qu'est-ce qui s'est passé ?
Je vous raconterai çà ce soir @ +++


La séance a commencé avec le verre au centre de la table et un alphabet placé autour du verre.
Chaque personne devait poser son index sur le verre de manière à le toucher légèrement.
Comme on le sait, les esprits ne se manifestent que dans la nuit.
Et l’attente fut longue. « Esprit es-tu là ? Esprit es tu là » Fut répété plusieurs fois…n’importe quel esprit fait l’affaire ; l’esprit semblait se faire prier.
C’était une évidence, dans l’assemblée il y avait des ondes négatives, et on demanda d’avantage de concentration.
Soudain on sentit le verre bouger et on demanda à l’esprit de s’identifier ; doucement le verre se déplaça en direction d’une lettre, que l’on prenait soin d’inscrire sur une feuille (l’esprit ne répète pas) puis une autre lettre, et ainsi de suite. Ce qui s’inscrivait était incohérent…Alors, le verre sembla s’affoler, déplaça les lettres et finit par tomber….. Que s’était-il passé ? Les ondes négatives furent évoquées, l’esprit n’était pas content.
Nous passons donc à une autre méthode.
Mettre les mains à plat sur la table en formant autour une chaîne d’union.
Même scénario, on demande à l’esprit de se manifester, comme il avait déjà été titillé, il ne tarda guère. On sentit la table vibrer…C’était pourtant une énorme table en chêne, assez lourde… L’assemblée ne semblait pas rassurée après plusieurs vibrations de la table notre hôte décida d’arrêter la séance, évoquant un danger inconnu qui pourrait se manifester.

En rentrant chez nous, ma compagne semblait troublée… Je me devais de lui donner des explications.

Pour le verre, j’avais remarqué les deux frères assis face à face, ce qui leur permettait d’orienter le verre et évidemment de mon côté, je déviais la direction du verre.
Quand à la table, j’avais la jambe contre le pied de la table.
Je ne l’ai jamais dit à nos hôtes qui de bonne foi sont restés persuadés de la manifestation de l’esprit. J'avais passé une bonne soirée qu'il aurait été dommage de gâcher avec des révélations inutiles.
Je reste néanmoins toujours partant pour ce genre d’expérience.
Après enquête, devinez qui était l’onde négative ?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 13:11

Merci Jean pour ce témoignage.

L'onde négative ? ... elle provenait probablement de Jean. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 64
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 15:07

Etant jeune, pour m'amuser et pas curiosité, j'ai déja fait ce genre d'expérience. En effet les objets " bougent " mais je n'ai jamais vu un objet bouger par lui meme ou entrer en lévitation. Il y a toujours un contact physique entre les personnes présentes et les objets. A mon sens, ce sont les mouvements inconscients des personnes qui " déplacent " les objets. Il n'en reste pas moins que l'expérience peut quand meme présenter un certain interet.
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:02

(j'ai pas mal de retard sur ce topic... je ferai donc peut-être plusieurs posts)

florence_yvonne a écrit:
Personnellement, je crois à la mémoire génétique, sans elle, une abeille ne saurait construire une ruche, ni une araignée une toile, ni les oiseaux leurs nids, parce qu'a mon avis, il n'y a pas d'école pour cela.

Il faut bien reconnaitre que la mémoire génétique a de solides limites... l'homme n'est pas capable de faire quoi que ce soit sans apprentissage, et il semblerait que beaucoup d'animaux ont besoin d'apprentissage pour certaines tâches (voler pour les oiseaux par exemple).

A défaut d'école, les animaux apprennent en observant leurs parents et congénères... tout comme nous.
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:11

Lucael a écrit:
Ton âme elle n'oublie pas. Quand tu es à l'écoute de ta conscience tu as tous les renseignements nécessaires.

florence_yvonne a écrit:
Non, je ne le pense pas, je pense que le compteur est à zéro à la naissance, sinon, jésus ne pourrais pas parler de l'innocence des enfants, car leurs âmes seraient chargées de toutes les erreurs et fautes de leurs vies précédentes.

Ben d'abord, cette réponse suppose que la version du nouveau testament, réécrite au 3e ou au 4e siècle après JC est rigoureusement exacte et impossible à contredire, ce qui signifie que "l'esprit d'un dieu qui a toujours raison" habite perpétuellement les représentants de l'Eglise et intervient pour les empecher de commettre des erreurs... le simple fait qu'ils aient pu élire un ancien nazi comme Pape démontre largement que ce n'est pas le cas, pour qui aurait des doutes...

Pour ce qui est de la conscience, il est vrai qu'on a aucun souvenirs de nos vies antérieures (quoique certains prétendent en avoir, grâce à des "transes" provoquées par des méditations ou des substances illicites...), et pourtant, bien souvent une petite voix intérieure nous donne une impression de "déjà vécu" et un 6e sens plus ou moins fort nous indique qu'on est en train de se planter... on ne l'écoute pas toujours.

Et si ce 6e sens n'était qu'un souvenir inconscient d'une situation similaire vécu dans le passé ? Une situation ou aucun apprentissage ne peut nous donner la solution, justement parce qu'il faut l'avoir vécu.
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:16

Lephenix a écrit:
Cette expression : ... "tous des parties de Dieu", nous paraît contestable. En effet, d'après vous, Dieu peut donc se diviser ?

Toujours d'après vous, nous serions donc des "demi-dieu" ou des "bouts-de-dieu" d'un Dieu amputé ?

D'autre part, et nous nous sommes déjà expliqués là-dessus, dire que nous sommes "tous égaux" est une absurdité en soi ! Car cela revient à dire que nous sommes "identiques", et qu'il n'y a aucune différence entre nous.

Si nous ne pouvons nous différencier, cela signifie que nous ne sommes plus qu'un !

Pour être "plusieurs" il faut être différents, il faut nécessairement des distinctions, qui permettent d'être soi-même !

Je suis admiratif devant cette brillante et logique démonstration de la non-divinité de Jésus, fils de Dieu. Si vous étiez à Nicée dans une vie antérieure avec une telle sagesse, vous avez du connaitre l'expérience déplaisante d'une condamnation pour hérésie, et peut être même des sévices physiques qui l'accompagnent généralement.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30622
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:16

le serpent a écrit:
(j'ai pas mal de retard sur ce topic... je ferai donc peut-être plusieurs posts)

florence_yvonne a écrit:
Personnellement, je crois à la mémoire génétique, sans elle, une abeille ne saurait construire une ruche, ni une araignée une toile, ni les oiseaux leurs nids, parce qu'a mon avis, il n'y a pas d'école pour cela.

Il faut bien reconnaitre que la mémoire génétique a de solides limites... l'homme n'est pas capable de faire quoi que ce soit sans apprentissage, et il semblerait que beaucoup d'animaux ont besoin d'apprentissage pour certaines tâches (voler pour les oiseaux par exemple).

A défaut d'école, les animaux apprennent en observant leurs parents et congénères... tout comme nous.

L'homme ne possède pas à la naissance les connaissances qu'il s'est artificiellement forgé, mais, tu as l'air d'oublier le réflexe de sucion que possèdent tous les nouveaux nés, ainsi que le fameux "réflexe de la marche" avec lequel nous naissons tous.

Comment expliques-tu que les tortues, abandonnées à l'état d'oeufs dans le sable aient le même instinct qui les poussent vers la mer dès l'éclosion que leurs parents ? ainsi que le réflexe de revenir pondre sur la plage qui les ont vu naitre ? de nombreux animaux abandonnés par leurs parents avant la naissance, reproduisent d'instinct le corportement de leurs parents qu'ils n'ont jamais vu
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:21

florence_yvonne a écrit:
septour a écrit:
le cercle spirite de france est une reference mondiale sur le sujet , eux fourniront l'adresse et les references, sois sans crainte. si tu tapes dans google : spiritisme tu tomberas assuremment sur des sites et des forums dedies a cette pratique.

Je croirais au spirite qui m'inviteras gratuitement à assister à une réunion, je ne croirais jamais une personne qui en fait commerce.

Si c'est le seul critère sur lequel tu te bases, tu ne dois pas croire en beaucoup de choses... car toutes les religions sont dirigées par des prêtres rémunérés... le commerce de l'Esprit Saint rapporte des millions de dollars aux télévangélistes.

J'ai l'impression que tu viens de lire la bible d'un bout à l'autre dans un moment ou ton esprit critique était en sommeil et que tu as avalé tout son contenu comme argent comptant... un tel changement, ça fait peur.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30622
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:25

Je crois que spirituel et argent ne font pas bon ménage
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Réincarnation   Sam 27 Oct 2007 - 23:30

Lephenix a écrit:

DU DELIRE THEOSOPHIQUE : Une dernière mise au point !...

Rappelons ce que nous avons déjà dit, il y a quelques jours, au sujet du réincarnationisme, qu'il était une invention toute moderne (XIXème siècle), issu de l' "apparition" du "spiritisme" et d'organes transmetteurs comme la "société théosophique".

C'est fatiguant d'argumenter contre l'avis d'une société aussi respectable... aussi je serai bref:

Les Sources du Jourdain

Citation :
C’est aux environs de Césarée de Philippe près de Banias, qu’il leur demanda : ´Que dit-on de moi autour de vous ?ª (Mc 8,27). Manière très pédagogique de mettre en route leur propre réflexion. Les réponses fusent : ´Certains disent que tu es Jean Baptiste ressuscité, d’autres que tu es Elie qui doit revenir, d’autres que tu es un prophète...ª

A moins de considérer le nouveau testament a été rédigé au XIXe siècle, force est de constater qu'avant cette époque, certains croyaient fermement qu'un esprit défunt pouvait revenir dans un nouveau corp.

Je regrette de ne pas avoir de source un peu plus sérieuse que cette brillante société théosophique pour appuyer une affirmation aussi dogmatique, mais je ne vous ferai pas l'injure d'insister... ça me donnerait juste droit à un nouveau tour de gramophone.
Revenir en haut Aller en bas
Ilibade
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 69
Age : 58
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Réincarnation   Dim 2 Mar 2008 - 8:03

Lephenix a écrit:
Nous ne pouvons songer à entreprendre ici une étude absolument complète de la question de la réincarnation, car il faudrait un volume entier pour l'examiner sous tous ses aspects.
Voilà exactement la première phrase du chapitre 6 de la 2° partie du livre "L'erreur spirite" de René Guénon. Lephenix cite directement les phrases même de Guénon, sans rendre objectif le fait qu'il les cite.

C'est pourquoi, on a du mal à croire que Lephenix parle par lui-même. Mais étant moi-même guénonien depuis plus de 30 ans, il me faut toutefois reconnaître que Guénon, si brillant dans l'exposé de certains aspects des traditions, a été très maladroit dans la façon de traiter la réincarnation.

Un certain nombre d'erreurs se glissent dans les exposés.

C'est au spiritisme français, que cette théorie fut empruntée par le théosophisme d'abord, puis par l'occultisme papusien et divers autres écoles
Non ! La réincarnation est partie intégrante de toutes les traditions anciennes, y compris la tradition biblique, où l'on peut reconnaître le procédé de la réincarnation dans divers versets, de sorte que, le processus religieux contribue à sortir l'être des contingences temporelles. Et nous avons alors l'éveil ou la résurrection qui est le processus permettant de mettre un terme aux cycles d'incarnation. Résurrection ou libération sont donc contraires de la réincarnation. Cela signifie que si l'on admet la possibilité de cette libération ou de la résurrection, on admet aussi le cycle des générations (cycle des incarnations). Dans la Bible, il est dit que IHWH est Dieu d'un cycle à l'autre, et qu'il punit sur plusieurs générations, c'est-à-dire plusieurs incarnations, l'incarnation étant ce qui est "généré" par l'âme individuelle et qui compose ce qu'on appelle dans le NT, la portion "Gentille" de l'individu, le Gentil ( mot basé sur la racine gen, comme génétique, gens, gent, génèse, génital, général, génération, etc ...) et qui constitue la part de l'âme liée au corps physique, par opposition au Juif, membre d'Israêl, qui constitue la part intellectuelle et spirituelle de l'âme.

Il n'y a dans cette réalité métaphysique aucun lien que ce soit aux doctrines spirites modernes.

il reste que la réincarnation soit l'équivalent d'une simple conception philosophique ; effectivement, elle n'est que cela, et elle est même au niveau des pires conceptions philosophiques, puisqu'elle est absurde au sens propre de ce mot.
Ici Guénon se trompe. le processus est en effet lié à deux choses :
1- Les choses temporelles se rapportent à des cycles de temps, dont chacun se caractérise par un début, une fin et entre les deux une durée. Par ailleurs, les cycles temporels définissent entre eux une loi de succession, qui fait que, lorsqu'un cycle s'achève, un autre cycle commence. Ces temps définissent une succession chronologique.
2- la notion d'éternité, qui est au contraire sans début et sans fin et qui, non dualisée, ne donne pas place à un passé ou un futur, n'étant proprement qu'au présent, dans un état logique qui constitue un résumé instantané de tout ce qui est, mais dans une vision consciente au présent qui déroule seulement une succession logique

Pour comprendre ces notions, faisons référence à l'expression un temps, des temps et la moitié d'un temps.

L'expression se rencontre en premier lieu dans Daniel 7,25
Daniel 7:25 Il prononcera des paroles contre le Suprême (araméen 'illay), violentera les Consacrés au Suprême, préméditera de modifier les temps (araméen zeman) et la loi, et ils seront donnés entre ses mains pour un temps, des temps et la moitié d’un temps.(araméen 'iddan)

Le mot zeman désigne un "instant", c'est-à-dire un point sans étendue et sans durée du temps. C'est un temps de rendez-vous, un point remarquable. La notion de temps du mot 'idda évoque une durée, une période, une étendue du temps, comme par exemple une année. La traduction française ne distingue pas entre ces deux notions et le mot "temps" est indifféremment employé, même par Chouraqui. Or si l'on représente le temps comme une droite, le point ou l'instant peut être une borne servant à délimiter une durée. Ainsi, si l'on envisage qu'une période est une durée de temps, limitée et reconductible, chaque période sera représentée par un segment de droite ('idda) qui est à chaque extrémité bornée par un point (zeman). Le sens de la phrase de Daniel évoque ces deux notions relatives au fonctionnement du temps et la Bible est bien plus mathématique qu'on le croit ordinairement.

Si l'on devait distinguer les notions d'éternité, de perpétuité et de cycle temporel, on pourrait affirmer, que l'éternité n'a ni commencement, ni fin et qu'elle ne peut pas faire l'objet d'une succession temporelle. Par contre, des périodes de temps ont bien deux bornes, l'une à leur début, et l'autre à leur fin, comme un segment temporel. Par ailleurs, les périodes peuvent subir une loi de succession et s'enchaîner les unes aux autres, chaque période étant alors encadrée entre une période précédente et une période suivante. Toutefois, il existe un cas spécial de période qui ne répond pas à cette définition. Il existe en effet une période qui n'est la suivante d'aucune autre : cette période spéciale est la première période, et on peut parfaitement concevoir que sur un axe éternel, le Temps soit marqué seulement à partir d'une position, faisant naître une première période, qui n'est la suivante d'aucune autre. L'ensemble des périodes, de l'autre côté de l'axe, peut alors se poursuivre indéfiniment, et cela, par l'enchaînement des périodes, s'appelle la perpétuité. La perpétuité est donc ce qui a un commencement et qui n'a pas de fin. Et donc, perpétuité et éternité ne sont pas synonymes, puisque l'éternité n'a pas de début.

Si on analyse ce fonctionnement de la perpétuité, nous y voyons :
1- UN TEMPS = UNE PÉRIODE SPECIALE = première période ou période initiale : d'Adam à Noé.
2- DES TEMPS = DES PERIODES enchaînées à la première, puis entre elles, dans le cadre d'une succession cyclique : la boucle Noé à Noé.

Et nous en venons maintenant à la demi-période finale. Cette demi-période finale est curieuse, car elle signifie l'arrêt des cycles temporels. Elle n'est donc pas compatible avec la perpétuité qui est le fonctionnement du temps, ayant un début mais pas de fin. Comment le texte sacré introduit-il une explication de cette demi-période ?

Et bien, sans le processus de rédemption qui est introduit par le NT et qui consiste en la crucifixion suivie d'une résurrection, la vie semble suivre la voie normale, laquelle achève un cycle temporel d'existence, ce qui est la mort physique. Et donc, la boucle Noé-->Noé semble indiquer une succession de générations ou d'incarnations, où l'âme acquiert une forme corporelle cyclique, limitée dans le temps.

Mais par la voie messianique, l'être individuel reproduit les conditions qui annulent l'effet du temps cyclique, en proposant durant le cycle, une sortie du temporel et l'émergence de l'éternel dans la conscience humaine. L'être prend conscience de sa dimension éternelle. Cela se produit alors même que le corps physique n'est pas encore mort, et cet évènement se produit au milieu d'un cycle temporel, quand les conditions d'intersection entre la sinusoïde temporelle et l'axe des abcisses (invariant éternel) se produit.

En effet, si l'on trace une courbe sinusoïde classique, on s'aperçoit que pour chaque cycle (ou période), celle-ci croise l'axe des abcisses au début (ou fin) de la période, et au milieu de la période, lors du renversement de la courbe. Il y a donc deux moments privilégiés qui sont la moitié du cycle et la fin du cycle, où le Temporel croise l'Eternel.

Si la résurrection est l'alternative à la réincarnation, alors celle-ci ne peut intervenir qu'à la moitié du cycle, puisque la réincarnation relève de la succession des générations et qu'elle intervient à la fin du cycle temporel lors de la mort physique. Cette mort est la perte de la part générée par l'âme, c'est-à-dire de la partie corporelle et temporelle de l'être, mais cela n'est pas équivalent à la perte de l'âme individuelle. Tout au plus, cette âme individuelle, n'ayant plus de corps, sera inconsciente des choses sensibles, mais pas forcément de l'intégration d'éléments mémorisés qui sont alors examinés en succession logique dans une conscience de l'être qui est pleinement au présent et sans aucune inconscience.

Ainsi, pour un adepte des voies religieuses libératoires du Temps, il s'agit de réaliser en lui, une nouvelle naissance, celle de l'être éternel, naissance qui ne peut démarrer effectivement que si l'être devient conscient de sa dimension éternelle. Alors, il va construire les conditions matérielles d'un nouveau corps, appelé par les traditions corps céleste, ou corps mystique, ou encore enfant céleste, et qui n'est pas apparent dans notre espace-temps, mais dans un autre système et dans d'autres dimensions. Cette "grossesse" entraîne chez les mystiques certaines douleurs qui sont aussi décrites dans les textes sacrés comme "douleurs de l'enfantement". Cette voie de salut est une désynchronisation ou une asynchronisation au temps cyclique, et le mystique, peu à peu, devient le Maître du temps. Il peut contrôler ce temps, l'accélérer ou le ralentir. Et donc, on peut admettre que les enseignements religieux visent à l'obtention de cette réalité qui se produit à la moitié d'un cycle d'incarnation, quand l'Eternel croise le temporel.

Et donc :
3- LA MOITIE D'UN TEMPS = le demi-cycle précédent la rédemption.

Le schéma de Daniel évoque donc le fil conducteur dans le temps, de tout être conscient quelle que soit son espèce et son statut. Cet être conscient commence par un premier cycle, suivi de plusieurs cycles en succession (en boucle) et enfin d'un cycle spécial qui ne dure qu'une demi-période avant d'inverser cette conscience de l'emprise temporelle vers une existence éternelle et plus universelle.

Mais Daniel dit autre chose.
Daniel 7:25 Il (le blasphémateur) prononcera des paroles contre le Suprême, violentera les Consacrés au Suprême, préméditera de modifier les temps (araméen zeman= bornes ou instants) et la loi, et ils seront donnés entre ses mains pour un temps, des temps et la moitié d’un temps.(araméen 'iddan=durées cycliques)
Il dit que le blasphémateur changera les instants, c'est-à-dire les bornes. Or la faute originelle se déroule en Eden et Eden est un lieu éternel et non temporel. En tant que royaume d'éternité, il n'a pas de bornes temporelles. Changer les instants, c'est changer la loi des bornes, et ceci est indispensable pour créer le Temps. Il est nécessaire d'initier les cycles et de produire leur succession. Changer la loi des bornes revient ici à imposer des bornes contraires au Suprême éternel. Le verset parle donc en réalité de l'institution du Temps et de la soumission au temps des âmes fautives, génératrices des corps génétiques. Cette soumission est naturellement sous l'égide d'un principe non éternel.

Ce principe temporel est écrit IHWH dans le texte sacré. On le traduit habituellement par "Je serais", montrant par là son attachement au futur du Temps. Si l'on tient compte que l'Eternel est invariant, il n'y a donc pas de futur et de passé dans l'Eternel. Tout y est dans un présent immuable. Ce présent prend tout l'axe. Mais dans le temps, on peut envisager le futur et le passé, séparés par une borne qui est mouvante sur la courbe, et qui est un point, un instant, notre présent, qui conditionne notre attention consciente dans le Temps.

Compte tenu que la langue hébraïque ne connaît pas le temps présent dans l'écriture des verbes et des actions, en hébreu, une action est soit au passé, soit au futur. On dit que les choses sont soit inaccomplies (futur) soit accomplies (passé). Il n'y a donc aucune façon de prononcer IHWH (forme inaccomplie de hawah, la vivante) au présent, et donc il n'y a en hébreu aucune façon de prononcer IHWH en tant que "l'Eternel", puisque l'éternel est un présent constant. C'est pourquoi, on le nomme IOWAH en rapport avec le passé ou IEWEH en rapport avec le futur. Cela fait d'IHWH un principe qui s'inscrit dans la perpétuité. Cela montre que le principe qui génère le temps et qui est le "blasphémateur" dans Daniel est IHWH (tel que le voit la conscience humaine). Il est aussi celui qui punit les fautes sur plusieurs générations (incarnations) (toujours selon la conscience humaine), ce qui s'apparente au principe du karma, où l'enchaînement des causes et des effets est la loi de l'enchaînement des cycles.

Si, au moment de la mort du corps physique, l'être n'a pas développé un autre corps mystique, alors l'être reproduit les conditions d'Eden, où Adam se trouve nu. Les mêmes causes produisent les mêmes effets, et c'est pour cela que l'être plonge dans la recherche d'un corps qui lui permette d'être conscient et, par la vie, même temporelle, d'exercer son discernement. La réincarnation est donc un processus résultant de la faute, mais qui est réversible par la religion dont le but est l'engendrement (et non la génération) du corps mystique.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5718
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Réincarnation   Mar 4 Mar 2008 - 0:16

Je pense que l'idée de réincarnation est sous entendue dans le christianisme.
L'idée messianique ayant échoué on peut en déduire que nous sommes tous des fils de Dieu et à travers le symbole du chrisme souvent inscrit dans un cercle nous sommes l'alpha et l'omega.
L'aleph(taureau, force) par sa brusquerie aboutit à Tau (la croix) alors que l'alpha qui peut representer l'ichtus (le poisson) depasse la croix pour se joindre "au grand O" et le cercle est là pour rappeler qu'il y a possibilité de cycle et que l'omega peut rejoindre l'alpha (ouroboros ou cycle des reincarnations).
La croyance en la venue d'un nouveau christ sous entend aussi des mondes avec des portes d'acces.
Hindouisme, bouddhisme, orphisme, ecole pythagoricienne.... beaucoup de croyances parlent de reincarnations ou de metempsychose.
Est ce que les templiers ne croyaient pas non plus à des temps liés.
Pourquoi certains cathares affirmaient qu'ils pourraient revenir 700 ans après.
Si l'on dispose l'alphabet grec sur un cercle en admettant par le jeu de la guematrie qu'omega est le chiffre 600 on retrouve l'alpha en respectant les memes intervalles de temps en 700 ou temps 1.
Est ce que le chiffre 7 est le chiffre d'une periodicité dans les reincarnations?
Il y a en tout cas un chiffre interessant en numérologie c'est le chiffre 9
A n'importe quel chiffre rajouter lui 9 ou un multiple et vous aurez toujours l'expression de ce nombre.

Ex je prends 13 le chiffre maudit: c'est l'expresion du 4 (1+3=4)

Si je lui rajoute 9 ou 18 ou 27.... j'aurai toujours l'expression du 4
(22,31,40)
Le neuf fabrique du neuf alors je vous dis à bientôt dans 900 ans... 90.... 9 .... Very Happy

Eh la! j'peux rester encore un moment!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrisme


Dernière édition par chat-man le Mar 4 Mar 2008 - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Ilibade
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 69
Age : 58
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Réincarnation   Mar 4 Mar 2008 - 7:20

Citation :
Est ce que le chiffre 7 est le chiffre d'une periodicité dans les reincarnations?
Le chiffre 7 est le chiffre de Shiva, qui signifie 7, 7 étant le nombre parfait de ce qui est en mouvement, et qui est le principe des êtres individuels.

Comme, le V ou le B ont souvent la même prononciation, et qu'il s'agit du digamma, il est possible de voir en Shiva une inversion de Vishnu. La racine SHIV inversée donne VISH, et comme VISH est l'homme éternel, SHIV est alors l'homme temporel, l'homme étant ISH comme en hébreu, et son inversion étant SHI dans le monde manifesté des formes.

On retrouve en hébreu le 7 dans le mot Shib'a :
Genèse 26:33 Il le crie: Shib‘a – Sept –, d’où le nom de la ville de Beér Shèba‘ – le Puits de Sept – jusqu’à ce jour.

Les mots Sheba, Shaba et Shabbat sont tous en rapport avec le 7° ou le nombre sept. C'est le jour du repos d'Elohim après les 6 jours de la création. Cette religion de Shiva est végétarienne et quelque part, la religion d'IHWH est au contraire orientée vers les sacrifices d'animaux et la consommation de viande.

Alors que Caïn propose des offrandes végétariennes (utilise les bovins à la culture), Abel, élève des ovins à des fins de sacrifices. Il reçoit l'approbation d'IHWH, et cette considération semble montrer que la religion d'IHWH est en inversion de celle de Shiva. Cette religion de Shiva et du brahmanisme est remplacée par celle de l'Abrahmane ou Abraham, le non-brahmane, qui inverse le courant shivaïte que l'on retrouve en Arabie et en Ethiopie, chez les Sabéens et dont la reine de Saba (la reine du Sept) influence Israêl. Les mot Sabéens et Saba ne font aucun doute sur l'origine indienne non seulement de la tradition ancienne, mais aussi de celle de la religion juive.

L'équilibre entre les deux traditions se fait au milieu, entre l'Inde et l'Egypte, dans ce qu'on appelle le Pays entre deux fleuves (entre deux traditions), la Mésopotamie, et c'est à Babylone que se fixe jusqu'au 4° siècle le messianisme juif. Mais ce messianisme est très comparable à la religion de Vishnu, l'homme-dieu éternel, tout comme le Christ est aussi le Nouvel Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Réincarnation   Mer 5 Mar 2008 - 15:07

Citation :
Chat-man a écrit:


Pour corroborer tes dires j'ai trouvé cet article concernant les similtudes entre l'histoire de Krishna l'une des incarnations de Vishnu et le mythe du christ chretien mais je ne connais pas la véracité des references. Peut etre pourras tu corriger certains faits au passage.

Krishna de l'Inde
Les similitudes entre le personnage Chrétien et le messie Indien sont nombreuses. En effet, Massey trouve plus de 100 similarités entre les deux, et Graves, qui inclut les divers évangiles apocryphes dans son analyse, en liste plus de 300. Il est intéressant de remarquer qu'une ancienne écriture usuelle de Krishna en anglais était "Christna", ce qui fait ressortir son rapport avec "Christ". On peut encore noter que, tout comme le messie Juif, beaucoup de gens pensaient que Krishna avait physiquement existé.


Pour la comparaison de Jésus avec les mythes orientaux voir:
http://www.forum-religions.org/autres-f81/jesus-et-krishna-t1318.htm#16030
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
obie 1
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 48
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Réincarnation   Dim 14 Juin 2009 - 23:14

Jen e sais pas si notre ami " le phénix " renaître de ses cendres mais balayer plus d'un siècle de recherche sur l'occultisme , le metapsychisme , le spiritisme , en citant à tour de bras l'oeuvre de guénon qui , entre nous sois dit, est bourrée d'erreurs et d'inexactitudes c'est faire preuve de légèreté.

Bon , vous ne croyez pas en la réincarnation , soit , sans citer qui que ce soit mais juste votre pensée personnelle : qu'est que la vie pour vous ? croyez vous en Dieu ? pensez vous atteindre la parfection morale et intellectuelle en 1 seule vie ?

moi ce qui m'interesse c'est ce que vous aller repondre sans passer par la bible ou divers auteurs , parceque citer des pans entiers d'ouvrages tous le monde est capable de le faire !

ah au fait Le Spiritisme est croissance constante depuis 50 ans ,et Le conseil spirite internationnal à été reçu à l'ONU par Kofi anan ( excusez moi si j'écorche l'orthographe ) pour nous demander notre point de vue sur l'état actuel du monde et de la société humaine , les théosophes n'en faisaient pas partie . C'est à l'heure actuelle + de 20 millions de personnes déclarées oeuvrant pour la plupart pour des oeuvres caritatives gratuitement. sans compter les sympathisants de tout bords.


Pour revenir sur la réincarnation , c'est vieux comme le monde et ça fait partie intégrante de l'humain. Lavoisier l'a confirmé : rien ne se perd etc..... il doit en être de même pour l'humain qui fait parti intégrante de la nature.

De toute manière ma foi me suffit et j'ai nulle intention d'essayer de vous prouver que j'ai raison car votre point de vue est déjà fait.


Par contre , nous ne faisons plus depuis longtemps les séances avec les verres ou les oui-ja , mais par incorporation , écriture automatique ou semi-automatique , par dessins ou visions par flash ou mediumnité auditive.

bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réincarnation   Lun 15 Juin 2009 - 11:42

Obie 1 a écrit,
Code:
Pour revenir sur la réincarnation , c'est vieux comme le monde et ça fait partie intégrante de l'humain. Lavoisier l'a confirmé : rien ne se perd etc..... il doit en être de même pour l'humain qui fait parti intégrante de la nature.

Si l'on accepte ce principe universel de (la réincarnation), alors finalement pour toi la vraie vie se manifeste où précisément; Sur la terre ou bien dans les champs celestes?...
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5718
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Réincarnation   Lun 15 Juin 2009 - 12:55

@ Obie1:

Peux tu nous parler de certaines séances de spiritisme ou expériences paranormales qui t'ont permis de recolter des informations. Certaines choses se sont elles revelées exactes et y a t'il un caractère de dangerosité à communiquer avec des forces occultes?

En ce qui te concerne puisque tu crois à la réincarnation as tu reussi à remonter dans ton passé?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
obie 1
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 48
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Réincarnation   Lun 15 Juin 2009 - 14:17

Pascal a écrit:
Obie 1 a écrit,
Code:
Pour revenir sur la réincarnation , c'est vieux comme le monde et ça fait partie intégrante de l'humain. Lavoisier l'a confirmé : rien ne se perd etc..... il doit en être de même pour l'humain qui fait parti intégrante de la nature.

Si l'on accepte ce principe universel de (la réincarnation), alors finalement pour toi la vraie vie se manifeste où précisément; Sur la terre ou bien dans les champs celestes?...

La vraie vie est double :

1 - ta vie comme esprit incarné sur terre pour évoluer et te racheter de tes erreurs passées mais pas seulement , pour continuer une oeuvre inachevée seul ou en groupe , le but étant de multiplier les expériences afin d'acquérir des qualités et de se débarrasser de tes défauts.
Chacun de nos actes à une répercution sur notre environnement proche et cela génère des conséquences bonnes ou mauvaises dont il nous faudra rendre compte, Dieu ne nous puni pas , c'est nous même qui nous punissons en enfreignant ses lois, l'enfer ou le paradis est un état que nous nous créons mentalement à la suite de nos bonnes ou mauvaises actions.
St Paul l'a très bien précisé. ainsi que bon nombre d'écrivains philosophes , l'enfer de Dante par exemple mais il y en a d'autre.

2 - ta vie en tant qu'esprit libéré qui entre dans l'astral , notre vraie patrie; la nous faisons le bilan : le fameux jugement dernier des catholique. Notre conscience fait le point avec notre guide qui ensuite après un temps plus ou moins long non déterminable nous amène à notre demeure astrale : cela exprime ce que disait le Christ : " il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ". Ce sont des villes fluidiques crées par ideoplastie collectives ou vivent les esprits d'un même état. c'est très important car libéré de notre enveloppe corporelle , ce sont nos vibrations qui permettent de nous reconnaitre en tre nous d'un point de vue spirituel, les criminels ne fréquentreront pas des personnes d'un niveau moral supérieur : la s'exprime la justice divine dans toute sa grandeur et exprime la parole : à chacun selon ses oeuvres !

Dans l'astral tu prépareras ta future réincarnation en vue de rembourser tes débits envers Dieu ou de bénéficier de tes crédits c'est à dire du progrès que tu auras accomplis, la possibilité d'évoluer encore en spiritualité et intelligence et bien sur rembourser tes dettes . tout cela se mets en plce dans l'astral et s'effectue dans la chair

j'espère t'avoir un peu éclairé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réincarnation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réincarnation
Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: Esotérisme-
Sauter vers: