Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SOCIOLOGIE / L'argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maktub
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 58
Localisation : 03360
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 15:32

L'homme pense naïvement être un consommateur pour la société mais en réalité il s'agit avant tout d'un objet de consommation; un consommable; pour le système capitaliste, un système qui a été créé par et pour une élite qui n'a pas tant besoin de cerveau que de bras ainsi au sujet de l'argent à la surface de cette planète sont-ils quelques millions à le posséder et sommes nous quelques milliards à nous faire posséder...

Les hommes ont cru autrefois pouvoir battir une civilisation en idolâtrant un homme dieu, puis plus récemment en se passant de dieu, mais au final on ne peut malheureusement que constater l'échec qui en résulte aux travers le tragique naufrage de nos valeurs spirituelles et morales, et la lamentable faillite de nos illusoires et superficiels idéaux, et derrière ce médiocratisme existentiel planétaire s'apparentant à de l'archaïsme émotionnel, juste au delà de cette décadence aux allures de fin du monde, se dissimule l'argent...
Argent totem, icône chaotique planétairement déifiée, procurant à l'espèce humaine une jouissance anarchique supérieure à la conscience du divin et du sacré, Argent idole face à laquelle tous les hommes se courbent avec bassesse, marchandant et commerçant leurs corps et leurs âmes, sans pudeur ni fierté !
Depuis des millénaires, et qu'elles que soient les époques, l'erreur de tous les systèmes est de croire que faire miroiter le bonheur matériel au peuple évite de poser d(autres problème mais un moment finit irrémédiablement par venir ou il ne parait plus que que la conservation de l'ordre établi justifie celle des injustices, des misères, et des vices qui en découlent et la régissent et ou, même au prix de la violence, la société est prête, au nom de la liberté, à lutter contre son déclin et l'emprise de l'argent roi !
Certes l'homme se nourrit de Pain quotidien mais la nature humaine est ainsi faite que s'il n'est tartiné d'idéal, et beurré d'espérance, il finit par perdre son gout et arrive forcément un temps ou, même si le peuple est sciemment plongé dans l'ignorance et la dépendance de substances enivrantes, la différence entre les classes sociales tend à s'accentuer et les destins sans horizon battis à force humiliations sur des montagnes de désillusions, les vies grises et modestes emplies de peines et de soucis, font faces aux excès de luxe et de lucre d'une caste privilégiée et corrompue...
Alors la société se sclérose en arrivant au point ou elle ne supporte plus ni ses déviances et ses vices, ni les remèdes qui l'en guérissent, et c'est à ce moment précis qu'elle implose et se retourne contre ses maitres en un sanglant labour et que le peuple rachète par le sang un ordre nouveau qui pallie aux défaillances morales engendrées par le paganisme et la désagrégation des mœurs et des valeurs que tout système sur le déclin, aux fins d'égarer les hommes, instaure en dernier recours comme dogme aussi je vous le dis l'argent n'est rien d'autre qu'une idole façonnée, gravée, puis imprimée dans de l'écorce de bois et en vérité le pouvoir des idoles, comme de toutes illusions fantasmagoriques, ne dépend en réalité uniquement que du consentement et de la coopération de tous ceux qui, avec volupté, s'y abandonnent !!!

===> Lien de l'article (Troisième en déroulant la page)
Revenir en haut Aller en bas
http://bilkiss.artblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 16:52

Beaucoup de gens croient avoir plus de valeur que d'autres par leur classe sociale (richesse) leur instruction, par noblesse et pouvoir politique ou religieux.
Quand ils vont mourir rien de cela ne les suivra et souvent s’ils ont été malhonnêtes et injustes dans leur vie l'inquiétude et l'incertitude les aura persécutés et les persécutera jusque dans la leur mort.Croyez-vous qu'un opportuniste ne craint pas les autres opportunistes? Il voit des complots, des conspirateurs partout, il craint toujours de perdre quelque chose.

Regardez-la plus part de nos hommes politiques sont-ils en paix avec eux-mêmes et leurs voisins?

La crise économique présente est due au fait que des gens croyant avoir plus de valeur que d'autre s'accaparent du pouvoir et des richesses.

Ne trouvez-vous pas curieux que pour régler le problème économique les pays doivent aider les banques et autre multi national en leur donnant de l'argent qu'ils non pas donc ils empruntent a qui nos gouvernements?
Ils allongent nos dettes nationales qui elle est payée par nous contribuable qui par ce don en quelque sorte au vrai riche permet a nos banques d'allonger nos dettes pour nous donner de la liquidité,mais nous nous devrons hypothéquer nos arrières arrière petits enfants. Cela assure à ceux qui ont la richesse matérielle la main mise sur nous pour des générations.
Le problème ne sera pas réglé de cette façon, car tout l'argent revient toujours aux mêmes profiteurs et les pauvres n'auront que des dettes allongées de génération en génération pour faire tourner un système aux valeurs illusoires.(du pain et des jeux comme disaient les Romains)

L'esclavage n'a jamais été aboli elle n'a que changé de méthode pour le recrutement...
Revenir en haut Aller en bas
maktub
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 58
Localisation : 03360
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 18:14

Je suis entièrement de votre avis, en fait les régimes démocratiques sont à l'existentialisme ce que l'industrie pornographique est au voyeurisme, tous deux façonnent nos choix comportementaux et nos fantasmes, nourrissant l'imagination populaire, emprisonnant nos sens, nous assujettissant collectivement sous prétexte libéral à tous les excès et au final nous sommes non seulement le produit de nos gènes mais également le résultat de nos société qui sciemment nous égarent avec d'autant plus de facilité que l'homme est animal sociable possédant un cerveau réactif spongieux qui, stimulé de façon semblable, induit des sentiments similaires mais également des émotions, des passions, des plaisirs et des besoins identiques ainsi suffit-il de formater par le biais audiovisuel une population pour conditionner une population et médiatiquement formater ses désirs et ses aspirations et croyez moi ceux qui au sommet nous dirigent connaissent parfaitement la marche à suivre ainsi chacune de nos faiblesses existentielles sont-elles exploitées et au besoin même engendrées !!!
La question que devrait poser le peuple à ses dirigeants est...
Auprès de qui la dette extérieure de la France a t-elle été contractée et à qui sont versés les cinquante milliards annuels d'intérêts car lorsque vous et moi empruntons nous sommes redevable et je serai curieux de savoir avec qui les gouvernements successifs composent... En fait je connais la réponse mais je ne puis la donner et, au risque de vous décevoir, la plupart de nos hommes politiques sont en paix avec eux mêmes du simple fait d'être totalement dépourvus non de conscience mais de scrupules et à mon sens deux plaies idéologiques ont successivement meurtri puis aliéné l'humanité, deux modèles didactiques de pensées uniques...
L'une est le communisme, centré sur le collectivisme et le nécessaire à acquérir, et l'autre le libéralisme, axé sur le superflu à satisfaire, deux révolutions socioculturelles philosophiquement contradictoires qui sont paradoxalement parvenus à un résultat existentiel identique car le manque ou l'excès engendrent tous deux la misère l'unique différence étant qu'elle soit matérielle chez les uns et psychique chez les autres ainsi le monde occidental se compose essentiellement de frustrés puisqu'il se partage désormais entre les désargentés, frustrés de ne pas posséder, et les esclaves endettés frustrés de posséder des biens achetés à crédit démodés avant même que les traites ne soient finies de payer, les uns et les autres étant soumis à d'éternels tentations et donc sciemment plongé dans de perpétuelles frustrations ...
Maktub
Revenir en haut Aller en bas
http://bilkiss.artblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 19:31

Peut-être devrons-nous disparaitre pour faire place a quelque chose de meilleur.

Pour l'instant la terre a toujours une certaine beauté, souhaiter que tout aille mieux, vivre chaque instant en écrasant le moin de chose possible avec nos gros pieds, trouver la poutre qu'on a dans notre oeil plutôt que de pointé notre voisin avec sa paille, être modéré en tout chose et aussi libre intérieurement qu'il nous est possible de l'être...
Revenir en haut Aller en bas
maktub
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 58
Localisation : 03360
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 20:45

Je ne pense pas que nous devions disparaitre pour faire place à quelque chose de meilleur, pour preuve les générations précédentes ont laissés place à une décadence allant en s'amplifiant, et puis se serait se dérober et laisser la charge aux générations futures car en vérité ce meilleur est enfoui en chacun d'entre nous et ne demande qu'à éclore......
Pauvre de nous esclaves soumis et aliénés à notre chair, nous cantonnant dans nos perceptions subjectives notre vie durant, nous desséchant affectivement dans un substrat émotionnel réduit à néant, pauvres de nous esprits captifs de la matière , prisonnier de notre rôle et de notre image qui en perpétuelles représentations, sous des apparences d'adultes accomplit, dissimulons l'enfant en manque d'amour étouffé par son besoin d'offrir un surplus à son prochain en retour, pauvre de nous arrogants, prétentieux, suffisants, fiers d'êtres humains, ce qu'en réalité nous ne sommes qu'à demi, pauvre de nous submergé par notre orgueil, submergé par notre égo qui face à nos imperfections nous fourvoyons quotidiennement dans nos illusions, nous y complaisant jusqu'à nous auto persuader d'être lumière alors que nous sommes pour la plupart conscient d'avoir échoué et de n'être que des ombres destinés pour la majorité à rejoindre les ténèbres...
Maktub
Revenir en haut Aller en bas
http://bilkiss.artblog.fr
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   Jeu 18 Déc 2008 - 21:22

Nitrof a écrit:
Peut-être devrons-nous disparaitre pour faire place a quelque chose de meilleur.

Pour l'instant la terre a toujours une certaine beauté, souhaiter que tout aille mieux, vivre chaque instant en écrasant le moin de chose possible avec nos gros pieds, trouver la poutre qu'on a dans notre oeil plutôt que de pointé notre voisin avec sa paille, être modéré en tout chose et aussi libre intérieurement qu'il nous est possible de l'être...

Excellent programme !

Qu'a-t-on besoin d'y rajouter quoi que ce soit ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOCIOLOGIE / L'argent   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOCIOLOGIE / L'argent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOCIOLOGIE / L'argent
» je lis, tu lis, nous lisons... l'Argent!!
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» Astrum Argentum ("étoile d'argent")
» La maladie de Medjugorje » : l’argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Sociologie-
Sauter vers: