Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jésus et les ouvriers

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Personne
Admin
Admin


Nombre de messages : 9806
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 10:27

charles a écrit:
Puis-je, comme nouveau, proposer une autre lecture possible -parmi d'autres- de cette parabole ?

En n'oubliant pas, au passage, que la mention des "premiers seront derniers" doit être entendue dans un climat polémique.
Polémique Juive ou Chrétienne?

Citation :
Les ouvriers de la première heure ont une relation contractuelle. "Va travailler à ma vigne et je te donnerai autant".
Nous pourrions dire qu'ils sont sous le régime de la loi.

Les ouvriers qui suivent (jusqu'à la dixième heure) vont travailler sous le régime de la promesse:
"va travailler... et je donnerai ce qui est juste".

Enfin, les ouvriers de la onzième heure vont travailler sous le régime de la foi: "va travailler à ma vigne".
Rien n'est indiqué quant à la possibilité même d'une rétribution. Cependant, ils vont à la vigne.

Tous, quelle que soit la façon dont ils envisagent la relation à "Dieu" sont appelés. Tous reçoivent la même chose. Tous sont appelés, simplement à s'en réjouir, sans regarder d'un oeil mauvais...
Raisonnement contemporain qui n'était pas forcément celui de l'auteur du texte évangélique...

Cette vigne, c'est "la Maison d'Israël". (Isaïe 5; 7)

Dans le fond cette parabole est une incitation moralisante visant à servir une idéologie, une croyance.

Citation :
JPM à écrit:
Il faut dire que je suis très "matérialiste historique". Mais quand j'entends le langage de la foi comme l'exprime Charles, je m'incline.

C'est quoi le langage de la foi pour un athée croyant?
Citation :
Nitrof a écrit:
Comme on l'a déjà dit: on lui fait souvent dire ce que l'on désire entendre a la bible.
Tout à fait, s'il fallait donner un prix d'embrouilles et de discordes à un livre, il serait parmi les favoris.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 16:21

Citation :
C'est quoi le langage de la foi

C'est le coeur qui parle,
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11386
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 16:44

Code:
JPM à écrit:
Il faut dire que je suis très "matérialiste historique". Mais quand j'entends le langage de la foi comme l'exprime Charles, je m'incline.
Code:
C'est quoi le langage de la foi pour un athée croyant? 

Comme toujours, jean, et je t’en sais gré, tu me pousses dans mes retranchements.

Je vais donc essayer de m’expliquer :

En lisant cette parabole avec mes lunettes de « matérialiste historique », j’y vois le conflit entre les « premiers chrétiens » et les juifs

Code:
Polémique Juive ou Chrétienne?
Difficile de départager : animosité des « premiers chrétiens » à l’égard des juifs (patente dans les évangiles) ; animosité des juifs à l’égard des « goïms » (patente dans les textes du Talmud).

Code:
Cette vigne, c'est "la Maison d'Israël". (Isaïe 5; 7)
Comme tu dis ; et juifs et « premiers chrétiens » se disputent cet héritage

Code:
une incitation moralisante visant à servir une idéologie, une croyance.
Un conflit politico-religieux.

Venons-en maintenant au « langage de la foi » tel que l’exprime Charles :

D’accord que c’est un

Code:
« Raisonnement contemporain qui n'était pas forcément celui de l'auteur du texte évangélique... »

On peut tirer plusieurs « morales » d’une fable ou d’une parabole. Et ce que je comprend du commentaire de Charles, c’est la question de la « rétribution » :

Code:
"Va travailler à ma vigne et je te donnerai autant".
Nous pourrions dire qu'ils sont sous le régime de la loi.
Du contrat salarial si on peut dire

Code:
"va travailler... et je donnerai ce qui est juste".
Les ouvriers qui suivent (jusqu'à la dixième heure) vont travailler sous le régime de la promesse:

Avec la question : qui détermine ce qui est juste ?

Code:
"va travailler à ma vigne".
Enfin, les ouvriers de la onzième heure vont travailler sous le régime de la foi: Rien n'est indiqué quant à la possibilité même d'une rétribution.

Dans ce cas comme dans le précédent, l’ouvrier fait confiance au patron.

Mais je ne sais pas si Charles se retrouvera dans ce commentaire. Il est encore plus « croyant » que moi, Charles. Lui, il met un point entre le D et le ieu : D.ieu. Moi, celui à qui je me fie pour révéler un sens à ma vie, il ne s’appelle pas ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
charles
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 66
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 18:50

J-P Mouvaux a écrit:

Mais je ne sais pas si Charles se retrouvera dans ce commentaire. Il est encore plus « croyant » que moi, Charles. Lui, il met un point entre le D et le ieu : D.ieu. Moi, celui à qui je me fie pour révéler un sens à ma vie, il ne s’appelle pas ainsi.
Je ne sais Jean-Pierre.
Je viens de rentrer et je pars bientôt pour deux heures de kiné dans une salle de sport. Trois fois deux heures par semaine pour aider le corps dans la sclérose en plaques. Peu de temps pour répondre.
Pour le commentaire sur la parabole des ouvriers de la onzième heure, ce sera donc pour plus tard.

Quant à être plus croyant que toi, probablement pas :-) mais il n'y a pas d'instrument de mesure de la "croyance" et il faudrait encore comme l'écrivait Michel de Certeau, sj, du croyable disponible!
Quant au point que je mets de temps en temps à "Dieu", c'est parce qu'il faut bien écrire quelque chose et que j'hésite entre un blanc, des points de suspension, des guillemets pour parler de "celui/cela" qui nous dépasse et qui ne peut se définir qu'en "disant": "Je ne suis pas celui/celle que tu crois" (et je joue sur les sens de "croire").
Charles
Revenir en haut Aller en bas
http://lp.wontolla.com
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9806
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 19:18

Citation :
parler de "celui/cela" qui nous dépasse et qui ne peut se définir qu'en "disant": "Je ne suis pas celui/celle que tu crois" (et je joue sur les sens de "croire").
Qu'ils sont compliqués ces croyants

Du moment que c'est la même idée qui est évoquée, tu peux aussi bien l'appeler Chouchou ou Loulou... Même Dieu si tu veux. Il pensera ce que toi tu penses qu'il pense...
Citation :
C'est quoi le langage de la foi
Citation :
Nitrof à écrit:
C'est le coeur qui parle,

Pourquoi pas.... Comment tu entres en communication avec cet organe?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11386
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 19:20

Code:
"celui/cela" qui nous dépasse et qui ne peut se définir qu'en "disant": "Je ne suis pas celui/celle que tu crois" (et je joue sur les sens de "croire").

Alors, l'appeler Théo, Zeuspater, Elohim, Allah, Amon ou Aton, Vishnou, Thor, "grand manitou" .....on n'a que l'embarras du choix.

"Celui" ; "Il", ou "Elle", "El", pour dire que c'est "quelqu'un" et pas seulement un "ça".

Mais, si on est "chrétien", c'est à un homme nommé Jésus de Nazareth, dont certains disent qu'il est dieu, que nous adhérons.

C'est vrai qu'ils sont compliqués ces "croyants". Mais tu crois qu’il est simple le mystère de l’Univers ?

Jésus-Christ, mais « chouchou » ou « loulou » qu’est-ce que ça voudrait dire ?


Dernière édition par J-P Mouvaux le Mer 28 Jan 2009 - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
charles
Curieux
Curieux
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 66
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 19:25

J-P Mouvaux a écrit:

Mais, si on est "chrétien", c'est à un homme nommé Jésus de Nazareth, dont certains disent qu'il est dieu, que nous adhérons.
Oui, à un homme, Jésus, le Nazoréen, dont certains confessent qu'il est fils de Dieu, j'apporte mon adhésion.
Revenir en haut Aller en bas
http://lp.wontolla.com
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 20:17

Bonsoir à tous et pardonnez-moi de n'avoir pas lu toutes vos interventions, ce qui donnera peut-être un aspect plus virginal à ma réponse.

Le "salaire" auquel Jésus fait référence ici est bien entendu un salaire spirituel et la travail des ouvriers c'est notre vie. C'est donc une parabole sur la miséricorde: celui qui fait le mal mais qui se repent même une heure avant sa mort aura droit au paradis comme les autres, comme ceux qui ont mené une vie vertueuse de leur naissance à leur mort, s'ils existent. Personnellement je n'en connais pas, d'ailleurs.

C'est ce que répètent les évangélistes avec la mort du "bon larron" : "aujourd'hui tu seras avec moi au paradis".

C'est gentil mais c'est naïf. Prenons un cas extrême, et imaginons qu'Hitler, quelques jours avant de mourir, se comporte comme Saint François d'Assise. Ca effacerait son ardoise? Je ne peux pas me l'imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 21:06

Citation :
C'est gentil mais c'est naïf. Prenons un cas extrême, et imaginons qu'Hitler, quelques jours avant de mourir, se comporte comme Saint François d'Assise. Ca effacerait son ardoise? Je ne peux pas me l'imaginer.

Pardonner ne veut pas dire "effacer l'ardoise". Ce n'est pas faire comme si il ne s'était rien passé. C'est simplement cesser d'entretenir de la rancoeur.
Alors oui, si Hitler nous demandais sincérement de lui pardonner, nous pourrions stopper notre haine envers lui. Ca nous ferais du bien autant à nous qu'à lui dailleurs. Ca permettrais de cicatriser les blessures du passé (mais sans les effacer).
Et comme nous n'aurions plus de rancoeur, nous pourrions lui offrir le paradis.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 22:07

Il nous est souvent donné d'avoir des éléments de preuve nous permettant d'incriminer un individu et ainsi le neutraliser et nous en protéger mais que je sache il ne nous appartient pas de décider qu'un criminel est responsable du fait d'être devenu ce qu'il est devenu!

Nous faisons preuve d'une grande économie de "sagesse" je trouve lorsque nous condamnons un taureau d'arène à la mort parce que celui-ci est devenu trop agressif ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 22:45

Le coeur représente l'émotion intuitive exprimée ou perçu.
La tête représente le raisonnement l'analyse.
Citation :
Pense avec ton coeur et ressent avec ta tête.

Moi je donne le moin possible de non a se que plusieurs nomment Dieu de crainte d'en limité les possibilités et la pureté...

Il est très possible que quelqu'un qui atteint la réalisation a la fin de sa vie soi dispensé de ses erreurs puisqu'il ne les referait plus vu son état d'éveil.


Dernière édition par Nitrof le Jeu 29 Jan 2009 - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Mer 28 Jan 2009 - 23:33

Citation :
Enfin, les ouvriers de la onzième heure vont travailler sous le régime de la foi: "va travailler à ma vigne".

Cela peut-être le régime de la foi, mais ça peut être aussi un ordre non discutable, un régime dictatorial et esclavagiste.

Il n'y a aucune alternative c'est obligatoire faut que tu le fasses!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11386
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 0:23

Code:
Prenons un cas extrême, et imaginons qu'Hitler, quelques jours avant de mourir, se comporte comme Saint François d'Assise. Ca effacerait son ardoise? Je ne peux pas me l'imaginer.

Je me dis souvent : si j’avais été dans la situation des tortionnaires, nazis ou autres, ou dans la situation d’Hitler, qu’est-ce que j’aurais été capable de faire ? Je n’ai eu l’occasion de faire du mal qu’à la mesure de mes petits moyens ; alors, petit ou grand mal, du point de vue de la responsabilité personnelle, quelle différence ?

Code:
Citation:
Enfin, les ouvriers de la onzième heure vont travailler sous le régime de la foi: "va travailler à ma vigne".
Code:
Cela peut-être le régime de la foi, mais ça peut être aussi un ordre non discutable, un régime dictatorial et esclavagiste.

En effet, les préceptes les plus nobles peuvent être pervertis. Et il y a un proverbe latin :

Corruptio optimi pessima La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 0:59

Citation :
En effet, les préceptes les plus nobles peuvent être pervertis.

C'est la faiblesse des croyances dualiste, choisir un côté ou l'autre c'est diminuer l'entier.

La Vérité serait peut-être l'ensemble?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9806
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 1:10

Les hommes ont fait de la société un enfer parce qu'ils ont voulu en faire un paradis
(Holderlin au sujet du totalitarisme)
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 1:28

jean a écrit:
Les hommes ont fait de la société un enfer parce qu'ils ont voulu en faire un paradis
(Holderlin au sujet du totalitarisme)

N'a t-il pas dit cela simplement parce qu'il voulait essayer de faire une belle phrase?Du style "on attendait le Royaume mais c'est l'Eglise qui est venue" qui elle par contre donne à réfléchir assez sérieusement!

Désolé mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à souhaiter un Paradis sur Terre!

Gare à toi Holderlin

S'il n'y a pas de Paradis possible ici sur cette Terre très bien j'irai voir ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 7:52

Je réponds à Holderlin que les hommes qui ont fait de la société un enfer n'ont jamais voulu en faire un paradis que pour eux-mêmes en faisant l'impasse sur leur prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 16:09

Gaétan a écrit:
Citation :
Juste et équitable n'est pas de Dieu mais du diable, juste et équitable est un principe du diable, avec le diable, il faut être juste et équitable, tandis qu'avec Dieu, il ne saurait être question d'équité. Avec Dieu, vous devez donner sans rien espérer en retour


Qu'y a t-il de plus juste et équitable que cette rétribution dont parle la parabole des ouvriers.N'est ce pas un enseignement du Dieu s'exprimant à travers jésus Christ...?

Qu'est ce que la notion de don ou de partage; "donnes et tu seras payé mille fois de retour"Qu'est ce que l'enseignement du partage; que Dieu donne aux hommes à travers Jésus Christ et les prophètes?
Si ce ne sont pas là des lecons de justice et d'équité! qu'est ce que la justice alors?....


Nitrof a écrit,
Citation :
Qu'on découvre nos qualités faut travailler quand même dans un domaine ou l'autre a moin qu'un handicap ou une maladie nous en empêche. Si non ce n’est pas juste pour ceux qui nous font vivre à rien faire.

Bien entendu,l'homme doit se nourrir s'abriter et se reposer...Il lui faut donc travailler,mais en fonction de sa véritable nature de sa force,son intelligence,de ce qu'il découvre en lui et qui l'aidera à faire au mieux son travail.
A partir de là je ne vois pas pourquoi on nous fait faire n'importe quoi et n'importe comment,exactement comme si on était des robots programmables à souhait,c'est faux!

Et quand bien meme,si des hommes n'ont pas compris cela,certains patrons par exemple,
nous leurs dirons un jour comme Lénine l'a déclaré:"Si vous ne l'entendez pas ou ne le voulez pas,nous vous y obligerons"...C'est vrai pourquoi toujours laissez faire des ignorants voire meme patrons malfaisants et profiteurs

"Venez à moi vous tous qui etes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos.Prenez sur vous mon joug et laissez vous instruire par moi,car je suis doux et humble de coeur,et vous trouverez le repos pour vous memes.Le joug que je vous donnerai est facile à porter et le fardeau que je mettrai sur vous est léger."
Matthieu 11: 28. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 16:49

Pascal a écrit:
Nitrof a écrit,
Citation :
Qu'on découvre nos qualités faut travailler quand même dans un domaine ou l'autre a moin qu'un handicap ou une maladie nous en empêche. Si non ce n’est pas juste pour ceux qui nous font vivre à rien faire.

Bien entendu,l'homme doit se nourrir s'abriter et se reposer...Il lui faut donc travailler,mais en fonction de sa véritable nature de sa force,son intelligence,de ce qu'il découvre en lui et qui l'aidera à faire au mieux son travail.
A partir de là je ne vois pas pourquoi on nous fait faire n'importe quoi et n'importe comment,exactement comme si on était des robots programmables à souhait,c'est faux!

Et quand bien meme,si des hommes n'ont pas compris cela,certains patrons par exemple,
nous leurs dirons un jour comme Lénine l'a déclaré:"Si vous ne l'entendez pas ou ne le voulez pas,nous vous y obligerons"...C'est vrai pourquoi toujours laissez faire des ignorants voire meme patrons malfaisants et profiteurs

"Venez à moi vous tous qui etes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos.Prenez sur vous mon joug et laissez vous instruire par moi,car je suis doux et humble de coeur,et vous trouverez le repos pour vous memes.Le joug que je vous donnerai est facile à porter et le fardeau que je mettrai sur vous est léger."
Matthieu 11: 28. cheers

Croire en Jesus Christ, pour moi c'est comme croire au père Noël!

Je crois en quelque chose au-delà de tout ce que l'on peut imaginé, mais cette chose ne se préoccupe pas plus de nous que nous on se préoccupe d'une cellule formant l'ongle de notre gros orteil.

Je n'ai pas foi en Dieu, mais confiance en la Vie. Je fais le bien non pour plaire à un Dieu quelconque, mais par ce que je me sens bien quand je fais le bien et me sens mal si je fais le mal.

Il y a de bon et des mauvais patrons, comme il y a des bons et mauvais employés. Idéalement faudrait placer les bon avec les bon et les mauvais avec les mauvais ainsi ceux qui font le bien ne serait pas persécuté par ceux qui font le mal et ceux qui font le mal s'auto détruiraient, mais le mal c'est relatif, car pour certains une chose est mal et pour un autre c'est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Gaétan
Etudiant
Etudiant
avatar

Nombre de messages : 483
Age : 61
Localisation : Québec
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 20:46

Pascal a écrit:

Citation :
Qu'est ce que la notion de don ou de partage; "donnes et tu seras payé mille fois de retour"Qu'est ce que l'enseignement du partage; que Dieu donne aux hommes à travers Jésus Christ et les prophètes?
Si ce ne sont pas là des lecons de justice et d'équité! qu'est ce que la justice alors?....

La différence est que lorsque vous avez une rétribution de Dieu, des grâces, l'autre avec lequel vous avez fait affaire n'a pas de perte. Vous avancez vers les sphères céleste sans que l'homme pour lequel vous avez fait un travail ou qui vous a volé ne doive débourser de l'argent ou soit punis. Lorsque vous n'avancez pas vous régressez inexorablement vers l'enfer, le diable veut toujour que vous réglez vos comptes parce qu'il veut vous voir en enfer. Pour aller au ciel vous devez vous sacrifier pour les autres, c'est vous qui devez subir les pertes et non les autres.

Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11386
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 21:56

Code:
Croire en Jesus Christ, pour moi c'est comme croire au père Noël!

Le Père Noël n’existe pas. Mais il a bel et bien existé, au Ier siècle après J-C, des juifs qui ont été crucifiés par les romains, et les disciples de l’un d’eux : Jésus de Nazareth, se sont répandus dans le monde entier pour y diffuser son message. Telle est la base historique de notre foi en Jésus-Christ. C’est de là, de cette base historique solide, qu’il faut toujours repartir pour parler de Jésus-Christ.

Code:
Je crois en quelque chose au-delà de tout ce que l'on peut imaginé, mais cette chose ne se préoccupe pas plus de nous que nous on se préoccupe d'une cellule formant l'ongle de notre gros orteil.

Qui sait ? Qu’est-ce qui te permet d’affirmer cela avec une telle certitude ?

Code:
Je n'ai pas foi en Dieu, mais confiance en la Vie. Je fais le bien non pour plaire à un Dieu quelconque, mais par ce que je me sens bien quand je fais le bien et me sens mal si je fais le mal.

Confiance en la Vie, bien sûr !

Pourquoi mettre ce « nom de Dieu » sur Celui (ou celà) qui est l’auteur de la vie ?

Code:
pour certains une chose est mal et pour un autre c'est bien.

Attenter à la vie n’est-ce pas toujours mal ? Le dilemme se présente quand on se trouve devant la nécessité de perdre une vie pour qu’une autre naisse ou perdure : le vivant se nourrit du vivant.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6277
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Jeu 29 Jan 2009 - 23:03

Laissons le vivant s'occuper du vivant et dieu s'occuper des morts.
Maintenant l'homme a des devoirs envers la nature et toutes les créations qui l'ont porté au devant de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11386
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Ven 30 Jan 2009 - 1:10

Et laissons dieu dans la tête de ceux qui pensent encore que la source de la vie s'appelle "dieu".

Dieu est mort, mais son cadavre bouge encore.

Qu'on en finisse avec ce mot qui embrouille tout.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Ven 30 Jan 2009 - 1:45

"Va travailler à ma vigne et je te donnerai autant".

Il est dit quelque part dans Matthieu "Mon joug est doux et ma charge légère" alors travailler à la Vigne de Dieu n'est pas forcément pénible et dans ce cas le verbe travailler se voit libéré de sa racine ancestrale "tribulare" donc il n'est pas nécessaire de rétribuer davantage surtout que si l'effort a été plus considérable le sommeil sera d'autant plus récupérateur,et ça c'est de l'or!

:dodo30:
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9806
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Ven 30 Jan 2009 - 11:42

Citation :
J-P Mouvaux a écrit:
Le Père Noël n’existe pas.
Comment ça, le Père-Noël n'existe pas.... Il revient chaque année à la même période, comme Jésus.

Citation :
... Mais il a bel et bien existé, au Ier siècle après J-C, des juifs qui ont été crucifiés par les romains, et les disciples de l’un d’eux : Jésus de Nazareth, se sont répandus dans le monde entier pour y diffuser son message. Telle est la base historique de notre foi en Jésus-Christ. C’est de là, de cette base historique solide, qu’il faut toujours repartir pour parler de Jésus-Christ.

Si la religion chrétienne s'est répandue, c'est par la superstition, la peur et l'ignorance.
Les moyens de communications ont évolués au cours des siècles.
La croyance en l’existence de Mithra, "homme et dieu", s'était étendue de la Perse l'Espagne. ( Very Happy Les Romains ne sont pas allés en Amérique)

C'est en éliminant les concurrents que les ministres du Dieu chrétien se sont imposés.
L'erreur des sectateurs de Mithra, est de n'avoir pas intégrés les femmes, car elles sont un vecteur important de transmission.

L'islam a emboîté le pas et n'a rien à envier au christianisme.

Quant aux bases historiques solides tu repasseras...

Mais pour revenir au sujet, comme je n'ai pas l'habitude d'habiller l'actualité avec les guenilles du passé, et en me situant dans le contexte historique, il me semble que la parabole montre un chef qui recrute pour servir ses desseins et peu importe le moment où le mouvement sera rejoint, la satisfaction sera la même pour tous et également pour ceux qui arriveront par la suite.
Lorsque on suit un chef, c'est parce que l'on est persuadé de servir une cause juste et on agit par amour de et pour cette cause et non pour un intérêt personnel. Voilà pourquoi le maître est juste.

C'est le propre du recrutement et de la propagation.
Plus il y aura des vignerons, mieux la vigne sera entretenue...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   Ven 30 Jan 2009 - 11:54

Nitrof a écrit;
Citation :
Je n'ai pas foi en Dieu, mais confiance en la Vie. Je fais le bien non pour plaire à un Dieu quelconque, mais par ce que je me sens bien quand je fais le bien et me sens mal si je fais le mal.

On est d'accord,mais le grand tout;c'est cela que l'on appèle Dieu,par conséquent il n'y a pas de différence entre avoir la foi en Dieu et avoir confiance en la vie...Si l'énergie fait naitre la vie qui elle crée la matière ,tout dans le présent fonctionne dans l'interdépendance.Et nous memes vivons en interdépendance les uns avec les autres.

Ce mot; "Dieu,n'est pas pour moi un terme exact. Il y a d'abord le principe créateur que la majorité des hommes ne "voient pas",puis la vie,puis la matière.
Finalement,notre travail,c'est de faire en sorte que tout cela soit en harmonie non?...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jésus et les ouvriers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jésus et les ouvriers
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III
» Les ouvriers trop peu nombreux
» LES OUVRIERS MILITAIRES DE LA MARINE DE 1808 A 1813
» Ouvriers d'Artillerie
» 3ème régiment d'Ouvriers-marins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Révélations/Interprétations/Théories :: Médias Actualités :: Politique, économie et société.-
Sauter vers: