Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
chat-man
A.A


Nombre de messages : 6341
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 10 Juin 2009 - 0:51

J-P Mouvaux a écrit:

J'ai souvent réfléchi à la question de la "réincarnation". A supposer que nous soyons la "réincarnation" de quelqu'un qui a vécu autrefois. La différence entre ce "quelqu'un" et "moi", c'est que lui, ou elle, n'est pas né(e) à la même date au même endroit de la terre.

Sinon, c'est vrai que, ce que "je" suis, ce n'est qu'une sorte de condensé de ce qu'ont été tous ceux dont je descends.

Si tu ne crois pas à la réincarnation comment se fait t'il qu'un certain savoir independant du contexte culturel présent puisse se reveiller? A penser que l'idée est possible tu n'es pas certain d'une relation constructive entre les differentes incarnations c'est ça ou j'ai mal compris ton propos?

Jung est tombé sur des psychotiques avec des connaissances très specifiques puisées à la source d'un passé revolu.
https://www.dailymotion.com/relevance/search/gustav+jung/video/xmzzs_carl-gustav-jung-fr-partie-2_shortfilms?hmz=746162
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 10 Juin 2009 - 1:24

Tibouc a écrit:
chat-man a écrit:
Tibouc a écrit:
Citation :
Si je me base sur ta signature Lucael comment l'homme peut il couper ce cordon ombilical avec ce qu'il croit etre son père geniteur?

Hum... En devenant l'égal du Père ?

Et reproduire les mêmes schémas?

Ll'enfant se libère de l'autorité de ses parents le jour où il devient adulte.
Qu'est ce qui te permet d'en etre certain sur le plan inconscient et dans ta vie de citoyen au sein d'une société reglementée et autoritaire dans l'application de ses lois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 10 Juin 2009 - 2:03

Citation :
J'aurais Sinon, c'est vrai que, ce que "je" suis, ce n'est qu'une sorte de condensé de ce qu'ont été tous ceux dont je descends. C'est une hypothèse à creuser...
il y a comme en toute chose des exceptions. Ce que je suis et descends sera mon plus tard!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 10 Juin 2009 - 11:17

Chatman a écrit:
[quote]Jung est tombé sur des psychotiques avec des connaissances très specifiques puisées à la source d'un passé revolu.
https://www.dailymotion.com/relevance/search/gustav+jung/video/xmzzs_carl-gustav-jung-fr-partie-2_shortfilms?hmz=746162[quote]

Mais c'est vous qui avez raison mon bon "chat...Oups non je voulais dire Carl-gustav!"
Si si.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 10 Juin 2009 - 18:03

Code:
La réincarnation n'existe pas. C'est une approche purement occidentale. Certes, tu vas me répondre, que, en Inde, la réincarnation existe. Eh bien non, mon frère. Ce n'est qu'une influence occidentale. René Guénon l'explique très bien, dans son ouvrage, "Les états multiples de l'être". Nous pouvons dire, qu'il y a des incarnations successives, mais jamais sur le même plan.

Entièrement d’accord avec toi sur ce point mon cher Loup. La « réincarnation » telle qu’on l’entend « par chez nous » est une conception occidentale de la philosophie indoue à laquelle elle se réfère. La logique occidentale et la logique extrême-orientale sont tellement différentes qu’on ne peut pas sans risque de distorsion transposer en Occident un concept extrême-oriental.

Code:
Sinon, c'est vrai que, ce que "je" suis, ce n'est qu'une sorte de condensé de ce qu'ont été tous ceux dont je descends. C'est une hypothèse à creuser...

Sur ce point, je reviens à chat-man :

Code:
Si tu ne crois pas à la réincarnation comment se fait t'il qu'un certain savoir independant du contexte culturel présent puisse se reveiller? A penser que l'idée est possible tu n'es pas certain d'une relation constructive entre les differentes incarnations c'est ça ou j'ai mal compris ton propos?

Jung est tombé sur des psychotiques avec des connaissances très specifiques puisées à la source d'un passé revolu.

Je pense en effet que nous avons, au fond de nous, la mémoire de tout le passé de ceux de qui nous descendons. Et on pourrait dire, en ce cas, que je « réincarne » en moi ce qu’ont été mes ancêtres. Mais il reste une chose évidente : le J-P Mouvaux né le 4-12-1927 à Sainghin-en-Mélantois, département du Nord, en France, il n’y en a qu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 11 Juin 2009 - 1:55

La personne que l'on est ne reviendra jamais les molécules et possiblement les atomes nous ayant composé conservent en mémoire certaine chose que nous avons vécu et été et composeront autre chose, donc il y a une continuité d'existence des composantes et ça pourrait être la mémoire de la terre et de l'univers, mais se qui créé notre identification individuelle c'est notre ego et ça sa disparaît.

D'un point de vu génétique notre ADN vient de nos ancêtres nous somme une continuité de leur mémoire génétique qui peut avoir été modifié par des accidents du par des faits naturels créant des stress et différent croisement.

Citation :
« Être vivant, c’est être fait de mémoire », écrivait Philip Roth. « C’est être fait aussi d’oubli », ajoute le biochimiste Jean-Claude Ameisen, d’ailleurs, la construction de notre mémoire , c’est-à-dire de notre « je », se fait en intégrant ce qui nous rend autre : ce qui ne nous change pas, paradoxalement, ne laisse pas de traces en nous. Parce que « nous sommes faits, de l’empreinte encore vivante en nous de ce qui a disparu, de ceux qui ont disparu, de la présence de l’absence ».

Et de citer Paul Eluard : « Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses ».
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 155
Age : 72
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 11 Juin 2009 - 3:57

Lucael a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Yahvé n'est il pas un ancien dieu du feu et du tonnerre comme Zeus ?
Zeus pater -> Jupiter -> Deus pater -> Dieu le père. Amusant, non?

Yahweh était le dieu des volcans adoré par les Madianites où s'est réfugié Moïse. Les volcans, le tonnerre, le feu... C'est chaud tout ça.
Le symbole du "Feu-Principe" , manifestation synthétique et processus d'action de la "Cause Première" insaisissable, se retrouve dans toutes les traditions.
Le mot même qui signifie "dieu" signifie aussi "brillant", "étincelant", et la racine "div" a servi à composer le mot qui désigne le jour, "dies". Chez les Indo-Européens, le nom du dieu suprême ...désigne toujours un père lumineux.

Dans l'Inde, où Indra est le dieu de la lumière, le créateur du monde et du soleil, le feu du sacrifice est le symbole du Feu divin.
Ce Feu divin explique l'ésotérisme du rite funéraire des Hindous, celui de brûler les cadavres en plein air sur un bûcher, face au soleil, ce foyer ardent vers lequel monte, avec la flamme, le principe vital immortel s'échappant de la fugitive enveloppe corporelle. Au travers de ce rite traditionnel perce le profond symbole avec lequel notre moderne et macabre crémation n'a évidemment pas le moindre rapport...

En Iran, le "Mazdéisme, la religion de Zoroastre, est avant tout l'adoration du Dieu Suprême, "Ahura Mazdâ", ou "Ormuz", le créateur brillant, majestueux, dieu de la Lumière, de la pureté, de la vérité, symbolisé par le Feu.
Selon le "Zend-Avesta", Ahura-Mazdâ, en prononçant le Verbe, engendre la lumière primitive qui donne naissance en suite à la lumière visible.
C'est la même distinction que celle de la Genèse.

A côté du Zoroastrisme, l'Iran présente une autre religion solaire, le "Mithraïsme". "Mithra" est lui aussi le dieu de la lumière. Sous l'aspect d'un feu irrésistible, il présidera à l'embrasement du monde, qui anéantira définitivement les ténèbres et mettra fin au mal.

L'idée du Feu-Principe, assimilée au Verbe créateur, existait chez les Egyptiens, qui appelaient le Soleil, "le premier-né, le fils de Dieu, le verbe". Sur la porte du temple de Thoumotsis III, à Médinet-Abou, on lit : "C'est lui, le Soleil, qui a fait tout ce qui est et rien n'a été fait sans lui jamais ; le père des choses, le créateur est la vie et la lumière."
Ce culte égyptien rendu au Soleil créateur prenait son éclat public au jour estival. Les fidèles se rendaient en foule à Saïs au Temple d'Isis, femme d'Osiris, le dieu solaire, mère d'Horus-Apollon et mère universelle.
Sous la 18ème dynastie, au XIVème siècle avant l'ère chrétienne, Aménophis IV adopta comme dieu unique "Aton", personnification du disque solaire. Il abandonna Thèbes et fonda comme capitale "Akhet-Aton", (horizon du disque solaire).

En Grèce, les mystères d' "Eleusis" symbolisaient d'une manière solennelle la croyance des Hellènes au feu rubescent, dieu animateur et créateur de l'Univers. Cette doctrine est pleinement affirmée chez Héraclite, qui considère la Feu comme la suprême unité, identifiée avec le tout, avec la nature, avec l'intelligence générale, avec la vie.

A "Rome", le culte de répondait à cet hommage rendu au Feu-Principe. De même la fête du Soleil, en l'honneur de Jupiter-Stator, était célébrée par des jeux publics et par des feux de joie. On allumait de grands brasiers sur les monts environnant la ville et, on pouvait en ce jour solsticial, offrir les branches du laurier consacré à Apollon, en holocauste au Soleil vainqueur.
Sous l'influence de la Syrie, où la religion solaire revêtait une importance particulière, le culte du Soleil prit beaucoup d'extension dans l'Empire romain quand les empereurs originaires de ce pays furent sur le trône. Aurélien éleva un temple au "Soleil invaincu" (Sol invictus). Pour Julien dit l'Apostat, au IVème siècle après J.-C., le soleil matériel est l'image du "Soleil spirituel", identique au Bien absolu.

Il est un personnage mythologique qui jouait chez les Anciens Grecs et Romains le même rôle de divinité solaire qu'Apollon, c'est "Héraclès" ou "Hercule". Le poète "Nonnus" lui adresse en ce sens une belle invocation : "O Hercule, roi du feu, modérateur de l'Univers, toi dont le manteau est parsemé d'étoiles ; ô Soleil, qui prend soin des mortels et qui, de son sceptre d'or, dissipe les ténèbres du monde...
Hercule meurt et finit sa carrière mortelle pour reprendre sa jeunesse aux cieux et y jouir de l'immortalité. N'est-ce pas là tout le symbolisme de la Lumière et de la Connaissance ? La mort d'Hercule n'est-elle pas celle de l'homme profane suivie de la résurrection de l'Initié au Feu de la Connaissance ?

Le mythe d'Héraclès, introduit par les Grecs, a prit rapidement de l'importance dans la Gaule méridionale. C'était l' "Héraclès Ogmios", que certains considèrent comme le dieu conducteur ou comme le dieu à "face solaire". Ce double sens symbolique semble avoir été pressenti particulièrement par les "tailleurs de pierre", les "lapidarii", de la Gaule hellénistique, qui avaient choisi Héraclès comme divinité tutélaire.

N'y-a-t-il pas encore un rapprochement à faire entre le Feu, la Lumière et saint Jean que le Christ appelle " Boarnerg", "fils du Tonnerre" ?
Que dire des "feux de la Saint-Jean, "extérieurs" l'été et "intérieurs" l'hiver avec l'illumination du sapin ?

Y-a de quoi développer, non ? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 11 Juin 2009 - 9:20

Lephenix a écrit:

Ce culte égyptien rendu au Soleil créateur prenait son éclat public au jour estival. Les fidèles se rendaient en foule à Saïs au Temple d'Isis, femme d'Osiris, le dieu solaire, mère d'Horus-Apollon et mère universelle.

J'avoue mon ignorance totale sur "le dieu solaire Osiris"

Pourriez-vous m'éclairer?

Citation :
...les Egyptiens, qui appelaient le Soleil, "le premier-né, le fils de Dieu, le verbe"
Source?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 11 Juin 2009 - 12:45

@ M. PHENIX:

Paradoxalement je ne vois pas le feu comme principe createur primordial dans la théogonie grecque ni dans celle plus humide de la mythologie egyptienne.

http://www.faisceau.com/zz_theo1.htm

La nuit et Erèbe qui engendrent le jour et la lumière. Interessant non?
Je crois que je vais garder mes "sottises" comme signature!


Dernière édition par chat-man le Ven 12 Juin 2009 - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:11

chat-man a écrit:
@ M. PHENIX:

Paradoxalement je ne vois pas le feu comme principe createur dans la théogonie grecque ni dans celle plus humide de la mythologie egyptienne.

http://www.faisceau.com/zz_theo1.htm :

Très beau site web!! :0a6:

http://www.faisceau.com/cont1.htm
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 10:01

je me demande aussi si l'histoire du " karma ", lié semble t-il à la réincarnation, n'a pas été un peu " remanié " par les occidentaux.
Dun point de vue logique je comprends ce que signifie le karma.
Par contre, je constate aussi que c'est un très bon " alibi ", en orient, pour établir l'echelle des dominances.
Ensuite, je ne peux m'expliquer ni accepter cela: si, en quelque sorte, nous " payons " de notre vie présente pour nos vies passées, qu'en est-il alors, par exemple, des enfants qui naissent avec une maladie mortelle ( qu'ont-il donc fait pour qu'ils doivent payer cela ? )...on voit bien ou peut conduire, dans ce cas la, l'acceptation de la logique du karma.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 11:01

Je n'ai pas suivie le débat, mais certains prétendent qu'entre le moment de la mort et celui de la renaissance, nous avons un moment pour faire le bilan de la vie passée et le choix de la vie future.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 16:57

toniov a écrit:
je me demande aussi si l'histoire du " karma ", lié semble t-il à la réincarnation, n'a pas été un peu " remanié " par les occidentaux.
Dun point de vue logique je comprends ce que signifie le karma.
Par contre, je constate aussi que c'est un très bon " alibi ", en orient, pour établir l'echelle des dominances.
Ensuite, je ne peux m'expliquer ni accepter cela: si, en quelque sorte, nous " payons " de notre vie présente pour nos vies passées, qu'en est-il alors, par exemple, des enfants qui naissent avec une maladie mortelle ( qu'ont-il donc fait pour qu'ils doivent payer cela ? )...on voit bien ou peut conduire, dans ce cas la, l'acceptation de la logique du karma.

Se qui composait notre corps au niveau atomique ne meurs pas donc cela peu conserver certaine chose en mémoire, mais pour le reste c'est très personnel a chacun. La réincarnation telle qu'enseignée je trouve ça un peut trop valorisant et facile pour notre ego personnel qui elle-même est formé d'un tas chose nous composant. Les autres croyances religieuses paradis etc.ça me semble être aussi très douteux.

Il est certain pour moi qu'il y ais une conscience d'Être et d'Amour qui dépasse se que nous pouvons imaginé et qui est selon moi notre finalité après une vie de conscience individuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 17:11

florence_yvonne a écrit:
Je n'ai pas suivie le débat, mais certains prétendent qu'entre le moment de la mort et celui de la renaissance, nous avons un moment pour faire le bilan de la vie passée et le choix de la vie future.

Mes sympathies Florence-Yvonne!

Ceux qui nous quitte continus de vivre en notre coeur et dans la conscience des expériences vécues avec eux dans nos cellules cela est certain. J'ai vécu une expérience qui m'a fait revivre mon passé ,mais quand ça été terminé je suis entré dans une lumière d'Amour j'étais cette lumière si telle est la mort cela est merveilleux et pas besoin de revenir pour quoi que se soi on va tous finir par se retrouver!

Pour l'instant la Vie sur terre se continu pour nous et vivons là le plus pleinement possible.


Dernière édition par Nitrof le Sam 13 Juin 2009 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 20:18

Toutes mes condoléances pour cette epreuve, Florence.

Nous sommes des esprits voyageurs c'est ainsi que je prends les choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 13 Juin 2009 - 23:18

Citation :
Ensuite, je ne peux m'expliquer ni accepter cela: si, en quelque sorte, nous " payons " de notre vie présente pour nos vies passées, qu'en est-il alors, par exemple, des enfants qui naissent avec une maladie mortelle ( qu'ont-il donc fait pour qu'ils doivent payer cela ? )...on voit bien ou peut conduire, dans ce cas la, l'acceptation de la logique du karma.

Voici comment je vois les choses : Quand nous mourrons, nous revoyons toute notre vie et décidons en fonction de cela quelle sera notre vie futur.
C'est cela pour moi la karma.
Si nous décidons d'avoir une maladie mortelle ce n'est pas une punition, mais simplement une expérience, un chemin à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 1:23

Pour ceux qui aiment le style de Victor Hugo mais parfois si chargé en références

http://www.poesies.net/hugodieu.txt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 12:40

Dieu vous a donner la vie?
Ce n'est pas pour vous l'enlever.
Esta la vista...
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 14:06

Tibouc a écrit:
Citation :
Ensuite, je ne peux m'expliquer ni accepter cela: si, en quelque sorte, nous " payons " de notre vie présente pour nos vies passées, qu'en est-il alors, par exemple, des enfants qui naissent avec une maladie mortelle ( qu'ont-il donc fait pour qu'ils doivent payer cela ? )...on voit bien ou peut conduire, dans ce cas la, l'acceptation de la logique du karma.

Voici comment je vois les choses : Quand nous mourrons, nous revoyons toute notre vie et décidons en fonction de cela quelle sera notre vie futur.
C'est cela pour moi la karma.
Si nous décidons d'avoir une maladie mortelle ce n'est pas une punition, mais simplement une expérience, un chemin à suivre.

Excuse moi, mais ça me parait un peu simpliste...de mon point de vue, bien sur ( je ne suis pas non plus une référence dans l'absolu )...
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 17:52

Question à Nitrof : Tu parles souvent de l'égo, mais qu'entends-tu exactement par ce mot ?
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 19:18

L'ego c'est la conscience que l'on a de soi même, qui est influencée selon nos humeurs, croyance et influence diverse c'est une perception mentale consciente, mais n'est pas la véritable conscience du Soi, le Soi n'a pas d'ego, il a été, il est et sera. Quand on perçoit les autres et se qui nous entoure de façon intellectuelle et individuelle on perçoit avec l'ego on cherche a interprété et catégorisé tout se que l'on perçoit. Il y a une autre perception qui elle ne cherche pas a interprété, mais ressent les choses ne cherche pas la différence, mais l'union, la communion avec ce qui est. Si tout se qui constitue notre corps avait un ego on existerait pas, le cancer est en quelque sorte une cellule qui a un ego hyper développé.

En passent une religion qui a des membres avec un ego hyper développé ne conduit pas a la perception divine, mais a du nombrilisme.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 21:25

Qui te dit que ta perception intuitive ne dépend pas de certains schemas d'evolution et d'une programmation basique liée à la survie de l'espèce.

Pourquoi la conscience de soi devrait etre aussi lavée de tout un cheminement intellectuel qui nous fait reflechir sur notre existence et nous pousse à nous transformer. Pour s'orienter dans un monde il faut quand même définir quelques referentiels ou integrer ceux qui existent déjà.

J'ai l'impression que tu opposes le concept d'energie vitale à celui de conscience individuelle."le soi n'a pas d'ego, il a été, il est et sera"
Y a t'il un soi personnel et un soi impersonnel pour TOI Very Happy et si oui ton toi impersonnel est de quelle nature et est il sujet à evoluer?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 21:31

En quelques sortes nitrof, l'égo est le moi freudien. Et j'ai dis ya pas longtemps que pour moi le "moi" freudien n'est pas Moi.
Mais pourquoi diaboliser l'égo comme tu le fait ?

L'égoisme est mauvais, l'égo en soi n'a rien de mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 22:16

"L'ego ne doit pas être éliminé : c'est l'idée d'un ego constant, fixe, fini, qui doit être éliminée.
L'ego est petit, étroit, l'ego est conditionné.
Aussi essayez de lui donner la plus grande expansion possible."
SWAMI PRAJNANPAD
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 14 Juin 2009 - 23:19

Tibouc a écrit:
En quelques sortes nitrof, l'égo est le moi freudien. Et j'ai dis ya pas longtemps que pour moi le "moi" freudien n'est pas Moi.

Comment se fait la communication entre l'ego et le Moi?
En cherchant dans le moi freudien pas de traces possibles du "Moi"? Si non! ou se balade le "Moi" Very Happy et quelle est sa nature?
Est ce que ton "Moi" integre le surmoi freudien?

Tout ça n'est pas aussi simple comme dirait Toniov! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 4:05

Citation :
Qui te dit que ta perception intuitive ne dépend pas de certains schemas d'evolution et d'une programmation basique liée à la survie de l'espèce.

Certainement pas moi! Dans la mémoire cellulaire de notre corps il y a beaucoup de donné d'enregistrer et si on réussi a faire taire un peut notre mental le corps peut s'exprimer.

Citation :
Pourquoi la conscience de soi devrait être aussi lavée de tout un cheminement intellectuel qui nous fait réfléchir sur notre existence et nous pousse à nous transformer. Pour s'orienter dans un monde, il faut quand même définir quelques référentiels ou intégrer ceux qui existent déjà
.


Il n'y a rien à laver, un cheminement qui n'est qu'intellectuel ne survit probablement pas après la mort. Quand j'ai revu ma vie lors de l'accident ou par d'autre expérience plus tard, il n'y avait que se que j'avais vécu et non se que j'avais réfléchi, appris ou cru.

Citation :
J'ai l'impression que tu opposes le concept d'énergie vitale à celui de conscience individuelle."le soi n'a pas d'ego, il a été, il est et sera"

On a bien des impressions. Very Happy Notre vraie nature n'a pas d'ego, mais elle a conscience d'être. On pourrait prendre comme exemple un corps qui englobe tout et dans lequel il y a une infinité de choses changeante. Les choses changeantes sont nous si on regarde à partir d'une de ses choses on se voit comme séparé du reste (perception de notre ego individuel) et on perd la communication d'avec l'ensemble, mais si on voit à partir du tout on est un tout avec aucun besoin de chercher a se particulariser ou de s'identifier on Est et on connaît tout se qu'il a en nous.

Citation :
Y a t'il un soi personnel et un soi impersonnel pour TOI et si oui ton toi impersonnel est de quelle nature et est il sujet à evoluer?

J'ai un petit soi personnel comme tout ce qui est incarné sur terre et il me permet de vivre consciemment l'individualisation dimensionnelle.

Dans le grand Soi il n'y a pas de dimension on a rien a comparé, mais c'est merveilleux .

C'est des choses difficiles a expliqué les mots peuvent avoir bien des significations selon nos cultures. Pour bien comprendre il faut vivre cela et pour vivre cela le mental n'est d'aucunes aide et même nuisible, après ce genre d'expérience on peut tenter de l'expliquer, mais cela est généralement mal interprété. Comment expliquer le goût du lait a quelqu'un qui en a jamais bu et s'il en a bu a t'ont besoin de mots?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 16:35

L'astrophysicien Marc Lachièze-Rey, spécialiste de physique théorique au Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et directeur de recherche au CNRS. « L'univers n'est-il qu'une immense mémoire ? »,
« en cosmologie, il n'y a pas de temps à proprement parler ».

« l'univers est à lui-même sa propre mémoire ».

« Ce qui définit la mémoire, c'est la transformation que les cellules ont vécu »

Il existe aussi une mémoire de la terre, comme l'a rappelé le géophysicien Xavier Le Pichon, professeur au Collège de France et membre de l'Académie des sciences. Certes, les informations que l'on tire de notre planète sont « disparates et incomplètes », parce que « l'environnement terrestre est éminemment changeant ». Il suffit, pour s'en convaincre, d'étudier les périodes de réchauffement (dû aux émanations de carbone et de méthane et donc à l'effet de serre) pendant « la glaciation permo-carbonifère », il y a 350 à 400 millions d'années quand ont été fabriquées et stockées les réserves de charbon et de pétrole. Mais nul doute que la terre a une mémoire et que « la vie a sans cesse dû s'adapter à son évolution irréversible ».


Selon l'expression de Jean-Claude Ameisen. « Ce qui définit la mémoire, c'est la transformation que les cellules ont vécu », « nous partageons avec l'univers vivant une généalogie commune faite de transformations et de métamorphoses » : une mémoire des cellules, stockée dans nos quelque 21.000 gènes humains, avec une « capacité d'évolutivité » prête à se manifester à l'occasion d'un changement environnemental.


Citation :
Ce que le paléoanthropologue Pascal Picq illustrera un peu plus tard avec le principe d'organisation bilatérale des pattes (ou des antennes) suivant l'axe antéro-postérieur - et non pas l'axe dorso-ventral - qui est contenu dans un « gène homéotique », mis en place il y a 30.000 ans et que les hommes ont en commun. avec la souris et la mouche drosophile ! Et ce spécialiste des grands singes de raconter, avec l'habileté pédagogique qu'on lui connaît, que les chimpanzés (qui peuvent apprendre 1 000 mots en moyenne) possèdent, comme l'homme, « des cultures de mémoire ».


Claire LESEGRETAIN à Lausanne
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 17:32

Citation :
"L'ego ne doit pas être éliminé : c'est l'idée d'un ego constant, fixe, fini, qui doit être éliminée.
L'ego est petit, étroit, l'ego est conditionné.
Aussi essayez de lui donner la plus grande expansion possible."
SWAMI PRAJNANPAD

Je suis parfaitement d'accord avec cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 17:43

Citation :
Comment se fait la communication entre l'ego et le Moi?
En cherchant dans le moi freudien pas de traces possibles du "Moi"? Si non! ou se balade le "Moi" et quelle est sa nature?
Est ce que ton "Moi" integre le surmoi freudien?

Comme dit Nitrof "on pourrait prendre comme exemple un corps qui englobe tout et dans lequel il y a une infinité de choses changeante" (au fait Nitrof faut mettre un "s" à changeantes !!! Wink lol! ).
Imagine une boîte que tu remplis avec des pensées, des émotions, des souvenirs etc. Il y a deux parties à ta boite : une petite appelée "conscient", l'autre, beaucoup plus grande, appelée "inconscient". Bien sur les deux parties communiquent et des pensées/émotions passent sans arrêt de l'une à l'autre.
Le contenu de ta boîte est en perpétuelle évolution, pourtant le contenant (la boîte) est toujours le même. Il est permanent.
Pour moi, le vrai MOI c'est cette boîte ! cheers

Est-ce que tu saisis mieux mon concept maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 18:09

Citation: "Ce que le paléoanthropologue Pascal Picq illustrera un peu plus tard avec le principe d'organisation bilatérale des pattes (ou des antennes)
suivant l'axe antéro-postérieur - et non pas l'axe dorso-ventral - qui
est contenu dans un « gène homéotique », mis en place il y a 30.000 ans
et que les hommes ont en commun. avec la souris et la mouche drosophile
! Et ce spécialiste des grands singes de raconter, avec l'habileté
pédagogique qu'on lui connaît, que les chimpanzés (qui peuvent
apprendre 1 000 mots en moyenne) possèdent, comme l'homme, « des
cultures de mémoire ». "




La "culture de mémoire" ne concernerait que la pensée operative ou logique? et la mémoire de culture n'existerait pas selon toi? L'inconscient collectif ? Des facilités ou des savoirs en prise avec le passé?
Dans quelle mesure tout est il à redecouvrir? ou "connaitre c'est se souvenir " de quoi? pour reprendre Platon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 18:53

Tibouc a écrit:
Citation :
Comment se fait la communication entre l'ego et le Moi?
En cherchant dans le moi freudien pas de traces possibles du "Moi"? Si non! ou se balade le "Moi" et quelle est sa nature?
Est ce que ton "Moi" integre le surmoi freudien?

Imagine une boîte que tu remplis avec des pensées, des émotions, des souvenirs etc. Il y a deux parties à ta boite : une petite appelée "conscient", l'autre, beaucoup plus grande, appelée "inconscient". Bien sur les deux parties communiquent et des pensées/émotions passent sans arrêt de l'une à l'autre.
Le contenu de ta boîte est en perpétuelle évolution, pourtant le contenant (la boîte) est toujours le même. Il est permanent.
Pour moi, le vrai MOI c'est cette boîte ! cheers

Est-ce que tu saisis mieux mon concept maintenant ?

Le moi freudien est conscient et inconscient! Dans quelles mesures ta definition est elle différente? (tu as dit "Et j'ai dis ya pas longtemps que pour moi le "moi" freudien n'est pas Moi.")

On va en rester là si tu veux bien, je ne suis qu'un poseur de questions avec peu de bagages en Psycho pour mon moi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 19:33

chat-man a écrit:

La "culture de mémoire" ne concernerait que la pensée operative ou logique? et la mémoire de culture n'existerait pas selon toi? L'inconscient collectif ? Des facilités ou des savoirs en prise avec le passé?
Dans quelle mesure tout est il à redecouvrir? ou "connaitre c'est se souvenir " de quoi? pour reprendre Platon.

Very Happy Je ne sais si j'ai bien compris les questions, mais.

Un enfant sauvage qui n'a eu aucune fréquentation humaine qu’elle sera sa culture?

Il est très probable qu'il y a une mémoire qui nous aide a survivre sur terre, mais s'il y avait une catastrophe majeure et que tous nos ordinateurs et manuels d'instruction disparaissaient et qu'il n'y ait personne pour nous les rappeler je doute fort que quelqu'un puisse parler d'Omer, Platon ou de Jesus de façon spontanée et naturelle.La mémoire des enseignements de ses personnages est passée où?

Par contre, quelque chose en nous nous pousserait a trouver le moyen de survivre.

Dès que notre corps commence à se former dans la mère des données émotionnelles vécues par la mère s'enregistrent en nous . Je doute fort que des données mentales si elles ne sont vécues émotionnellement par la mère s'enregistre avant notre naissance, par la suite notre milieu nous enseignera se don nous avons besoin pour y vivre.

Quant j'étais enfant on ma dit ne touche pas au poêle ça te brûlera, je lui est touché quand même, mais après je savais que ça brûlait et je n'y est plus touché.

L'avertissement était pour le mental la brûlure était physique et émotionnel. Pourrait-on dire alors que sans le physique et l'émotionnel on ne connaît rien?
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 20:10

Ne t'es tu pas dit un jour: j'ai déjà vecu cette situation ou je connais cette personne ou je connais intuitivement la solution de ce probleme ou pourquoi cet objet du passé me fascine t'il autant et me parle ou inversement, pourquoi cette femme m'attire irresistiblement etc......On ne peut pas tout expliquer par l'approche corporelle non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 20:26

Citation :
Le moi freudien est conscient et inconscient!

Il me semble que chez Freud, le moi est la partie consciente de l'esprit. Mais il n'est pas l'esprit. L'esprit étant composé du Moi, du ça et du surmoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 15 Juin 2009 - 21:07

Citation :
Ne t'es tu pas dit un jour: j'ai déjà vecu cette situation ou je connais cette personne ou je connais intuitivement la solution de ce probleme ou pourquoi cet objet du passé me fascine t'il autant et me parle ou inversement, pourquoi cette femme m'attire irresistiblement etc......On ne peut pas tout expliquer par l'approche corporelle non?

L'électromagnétisme pourrait expliquer quelques phénomènes, d'attraction et répulsion,la télépathie, bien des choses forment notre corps et parfois certaine chose nous font vibrer plus que d'autre quand elle sont en résonnance avec nous.

Probablement que tout le monde on eux de ce genre d'expérience, mais sans leurs corps serait-ce possible?
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 16 Juin 2009 - 0:48

Tibouc a écrit:
Citation :
Le moi freudien est conscient et inconscient!

Il me semble que chez Freud, le moi est la partie consciente de l'esprit. Mais il n'est pas l'esprit. L'esprit étant composé du Moi, du ça et du surmoi.

Peut etre une image, merci wikipedia!


Le vrai MOAAA de Tibouc c'est QUOAAA? Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 16 Juin 2009 - 13:34

Je croyais que l'ego était seulement la conscience de soi, de sa propre existence.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 20 Juin 2009 - 10:30

chat-man a écrit:
Qui te dit que ta perception intuitive ne dépend pas de certains schemas d'evolution et d'une programmation basique liée à la survie de l'espèce.

Pourquoi la conscience de soi devrait etre aussi lavée de tout un cheminement intellectuel qui nous fait reflechir sur notre existence et nous pousse à nous transformer. Pour s'orienter dans un monde il faut quand même définir quelques referentiels ou integrer ceux qui existent déjà.

J'ai l'impression que tu opposes le concept d'energie vitale à celui de conscience individuelle."le soi n'a pas d'ego, il a été, il est et sera"
Y a t'il un soi personnel et un soi impersonnel pour TOI Very Happy et si oui ton toi impersonnel est de quelle nature et est il sujet à evoluer?

Je suis daccord avec toi sur ce point de l'égo.
Il est trop facile de nier l'égo en le réduisant à une simple illusion ( ce qui est souvent fait ) ou en faisant de lui le créateur ( égocentrique et universel ) de toutes choses ( ce qui est souvent fait aussi ).
La réalité se trouve à mon sens dans la réconciliation des opposés. Mais encore faut-il etre assez haut pour percevoir ce qui réconcilie. Sri Aurobindo ( ou d'autres ) l'a peut etre perçu:
" Puisque donc nous admettons à la fois le fait que fait valoir le pur esprit de manifester en nous son absolue liberté et celui que fait valoir la matière universelle d'etre le moule et la condition de notre manifestation, il nous faut trouver une vérité qui puisse réconcilier entièrement ces antagonistes et donner à l'un et à l'autre la part qui leur est due dans la vie et la justification qui leur est due dans la pensée, sans priver aucun d'eux de ses droits, sans nier en aucun d'eux la vérité souveraine dont meme ses erreurs , meme l'exclusivité de ses éxagérations, tirent une force constante. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Corps, âme et esprit
» Le corps, temple de l'Esprit
» Castellane,Esprit-Victor-Elisabeth-Boniface,comte de,colonel
» Philosophie : je cherche un cours sur "La matière et l'esprit"
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: