Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Brahim
modérateur
modérateur


Nombre de messages : 3435
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 28 Fév 2009 - 16:14

Personnellement, je dirais plutôt : Lorsque l'élève est pret, le Maitre apparait (aux yeux de l'élève).
Ce n'est pas au Maitre d'être prêt ou pas ; en réalité le Maitre est toujours prêt car cela fait partie de son rôle.
Parc contre, tant que l'élève n'est pas prêt, il est incapable de reconnaître le Maître (et d'accepter son enseignement), quand bien même celui-ci se trouverait en face de lui.
En général, le Maître "sent" l'élève qui est prêt et celui qui ne l'est pas ; il propose son enseignement au premier et se retient face au second.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 28 Fév 2009 - 17:07

Brahim a écrit:
Personnellement, je dirais plutôt : Lorsque l'élève est pret, le Maitre apparait (aux yeux de l'élève).
Ce n'est pas au Maitre d'être prêt ou pas ; en réalité le Maitre est toujours prêt car cela fait partie de son rôle.
Parc contre, tant que l'élève n'est pas prêt, il est incapable de reconnaître le Maître (et d'accepter son enseignement), quand bien même celui-ci se trouverait en face de lui.
En général, le Maître "sent" l'élève qui est prêt et celui qui ne l'est pas ; il propose son enseignement au premier et se retient face au second.

Pourquoi y aurait-il un seul maitre ?
Quand " l'élève " est pret n'est ce pas parceque son regard à déja changé ?
Et le " Maitre " alors, n'est-il pas partout ? Dans tout ce que la vie nous permet d'expérimenter ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 28 Fév 2009 - 17:47

Je crois que le véritable enseignement ou savoir ne peut etre transmis que par l'intermédiaire d'un grand maitre à un élève ou un apprenti.
Acquérir seul une connaissance livresque ou s'instruire par l'intermédiaire de tout ce qui nous entoure et que la vie nous permet d'expérimenter,c'est bien pour les gens qui aiment l'indépendance et qui savent que leur propre esprit est assez évolué et capable de se passer d'un gourou.On peut aussi profiter du fait que les écoles de zen se répandent de plus en plus en Europe,pour pratiquer la discipline.
Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit, ça ne s'apprend pas comme ça....
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 28 Fév 2009 - 18:18

Je crois que c'est Lao Tseu qui disait "le sage cherche la vérité, l'imbécile l'a trouvée." Le doute, allié à la raison nous permet de ne pas devenir des monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 28 Fév 2009 - 18:41

toniov a écrit:
Pourquoi y aurait-il un seul maitre ?
Il n'y a pas un seul maitre ; il en existe une multitude. Certains sont connus et beaucoup d'autres sont totalement inconnus. De même, les voies qui mènent vers la "connaissance" sont multiples et variées. Aucune ne peut prétendre détenir à elle seule la vérité.

toniov a écrit:
Quand " l'élève " est pret n'est ce pas parceque son regard à déja changé ?
Entièrement d'accord.

toniov a écrit:
Et le " Maitre " alors, n'est-il pas partout ? Dans tout ce que la vie nous permet d'expérimenter ?
Le fait d'avoir un maitre (en chair et en os) n'empêche nullement l'élève de bénéficier de l'enseignement de son propre "maitre intérieur" et des expériences que la vie met sur son chemin. D'ailleurs, le propre de l'élève est d'arriver un jour à s'émanciper de l'influence de son maitre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 1 Mar 2009 - 10:50

Lucael a écrit:
Je crois que c'est Lao Tseu qui disait "le sage cherche la vérité, l'imbécile l'a trouvée." Le doute, allié à la raison nous permet de ne pas devenir des monstres.

Ce vieil adage n'a plus rien à voir avec les moeurs actuelles...Enfin c'est mon avis.
Si Lao Tseu vivait de nos jours il chanterait comme Béart:

Le premier qui dit la vérité,
Il doit etre exécuté...

De nos jour la vérité,...Il vaut peut etre mieux de la garder pour soi afin d'éviter de se faire huer et ridiculiser par la majorité des bien pensants de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 1 Mar 2009 - 12:39

Brahim a écrit:
toniov a écrit:
Pourquoi y aurait-il un seul maitre ?
Il n'y a pas un seul maitre ; il en existe une multitude. Certains sont connus et beaucoup d'autres sont totalement inconnus. De même, les voies qui mènent vers la "connaissance" sont multiples et variées. Aucune ne peut prétendre détenir à elle seule la vérité.

toniov a écrit:
Quand " l'élève " est pret n'est ce pas parceque son regard à déja changé ?
Entièrement d'accord.

toniov a écrit:
Et le " Maitre " alors, n'est-il pas partout ? Dans tout ce que la vie nous permet d'expérimenter ?
Le fait d'avoir un maitre (en chair et en os) n'empêche nullement l'élève de bénéficier de l'enseignement de son propre "maitre intérieur" et des expériences que la vie met sur son chemin. D'ailleurs, le propre de l'élève est d'arriver un jour à s'émanciper de l'influence de son maitre.

Je suis d'accord avec ce que tu dis.
Précisions: Quand je souligne: " Pourquoi y aurait-il un seul maitre ? ", je veux dire par la: " Pourquoi faudrait-il s'adonner à un seul maitre ? ". Sous entendant que des maitres, il y en a beaucoup...quand on sait les reconnaitre.
Quand tu parles des voies de la connaissance, tu nous dis " Aucune ne peut prétendre détenir à elle seule la vérité ". Et je suis encore parfaitement d'accord la dessus. Mais il faut pousser le raisonnement jusqu'au bout: meme si mon expèrience du monde aboutit à faire de moi un etre éclairé, il n'est pas du tout certain que " ma " vérité soit exactement celle d'un autre, qui peut en fait se révéler tout aussi "écliré " que moi. Ceci pour dire qu'il existe peut etre une Vérité avec un grand " V ", mais que nous humains sommes toujours soumis en partie à la subjectivité. Je crois qu'avant la Vérité il y a toujours NOTRE vérité. Ce positionnement doit aboutir, je crois, à une forme de recul et de modestie.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 1 Mar 2009 - 12:47

Lucael a écrit:
Je crois que c'est Lao Tseu qui disait "le sage cherche la vérité, l'imbécile l'a trouvée." Le doute, allié à la raison nous permet de ne pas devenir des monstres.

Je reprends ce que je dis ici depuis le début:
Je préfère ceux qui cherchent et qui sont allés loin dans cette recherche car ce sont ceux la qui m'éclairent. Je fuis ceux qui se sont définitivement installé dans leur vérité en prétextant qu'il s'agit de La Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 16 Avr 2009 - 13:12

lhirondelle a écrit:
Tu ne quittes pas réellement ton corps, c'est une impression qui est donnée par une activité inhabituelle du cerveau. On peut la créer en occasionnant certains stimuli.


Si nous ne quittons pas notre corps physique et que les sensations reçues en rapport avec la décorporation ne sont que divaguations du cerveau , alors la mort est reine du monde...
L'univers n'est qu'un enfer sans amour où règne le chaos et la désolation.


Un mystique authentique ne cherche pas une définition toute faite de la Vérité, en supposant d’ailleurs qu’il en existe une, mais il éprouve le besoin et le désir de mieux comprendre le sens de l’existence.

EXTRAIT recueilli dans la bibliothèque du subconscient de la terre...

Devant de telles propriétés, qui font davantage penser à un conte de fée qu’à la réalité, on serait tenté de rejeter tout cela dans le domaine imaginatif. L’hypothèse d’un effet psychique subjectif dû à la mort clinique à été émise mais elle ne tient pas car les récits liés à la décorporation ont une objectivité vérifiable. Le problème n’est donc pas d’affirmer que ce n’est pas possible.

Le problème est que cela est.

Certains philosophes américains ont donc essayé de se pencher sur la question. Il leur est apparu d’abord que le phénomène de la décorporation n’est pas nouveau. Selon ces traditions, on peut discerner dans l’être humain trois degrés de vie auxquels correspondent trois corps parfaitement adaptés l’un à l’autre pour former une seule personne: le corps physique, le corps astral et le corps mental.

Le corps physique est le siège des facultés végétatives comme la nutrition, la reproduction, la croissance. Il est aussi le siège d’un autre corps, appelé le corps astral. C’est le corps physique qui est source de l’existence du corps astral, à tel point que, selon eux, la survie de ce dernier est assez éphémère après la mort du premier. Une simple comparaison permet de comprendre leur point de vue: le corps astral est comparable, dans son rapport avec le corps physique, à un champ magnétique autour d’un électro-aimant. Si l’on coupe l’électricité, le champ magnétique s’arrête à son tour. S’il subsiste, c’est d’une manière éphémère, sous la forme par exemple d’électricité statique.


De même, après la mort du corps physique, le corps astral s’en sépare et subsiste un certain temps en se nourrissant de sa propre énergie, avant de disparaître à son tour d’où l’expérience de la décorporation. Le corps astral est, avec le corps physique, siège des facultés psychiques comme les sensations, les passions, l’imagination et la mémoire.

Le corps mental n’est autre que ce que nous appelons l’esprit, siège de l’intelligence et de la volonté. Ils ne lui donnent le nom de « corps » que par métaphore car selon eux, il dépasse cette notion pour être entièrement spirituel.

Le corps mental est immortel et indestructible. C’est lui qui, dans la sagesse hindouiste, se réincarne à travers les âges.

Cette explication occidentale traditionnelle, loin de s’opposer à la philosophie occidentale et traditionnelle, semble au contraire prendre la réalité selon un regard complémentaire. Aristote, père de notre philosophie, distingue de la même façon trois degrés de vie mais son analyse s’attache moins à la cause matérielle de la vie. Le mérite de la philosophie orientale semble être ici de rendre intelligible un phénomène que l’occident ne fait que découvrir.

Cela ne reste bien sûr encore qu’une explication hypothétique, une piste de recherche qui devrait pourtant encourager la science à s’intéresser au phénomène. En effet, si le corps astral existe et est matériel, il doit y avoir moyen d’en mesurer la présence.
Si on analyse avec précision le témoignage de ceux qui ont frôlé la mort, ils n’affirment pas avoir vu avec leur oeil matériel, de la même manière qu’ils voyaient les infirmières s’agiter dans la pièce. Ils parlent plutôt de vision intérieure d’intuition intellectuelle d’une présence. Cette intuition leur semble tellement puissante qu’ils n’arrivent pas à la décrire. Nous semblons être au-delà du monde sensible pour toucher à une dimension spirituelle, a priori inaccessible à la science qui ne mesure que le monde matériel.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 16 Avr 2009 - 20:19

Ou est la partie de mon esprit immortel en ce moment Pascal?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 16 Avr 2009 - 21:56

RE Chat-man

"La corrole éternelle de notre ame" chantait Claude Nougaro.

J'ai toujours pensé que c'était la corrole qui entoure notre tete.Personnellement depuis que je pratique le Zen,je vois lorsque je suis dans une demi obscurité,des rayonnements élliptiques partant de chaque coté de mes tempes et me donnent la nette impression que je possède une corolle.
Le corps astral est le pendant exact du corps physique,mais ce n'est pas l'esprit.

L'esprit distinct fait partie intégrante de cette fameuse corrole.Je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 17 Avr 2009 - 2:03

Il y a beaucoup plus que la fameuse corrole, il y a toujours plus que ce que l'on a...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 17 Avr 2009 - 12:49

Nitrof a écrit:
Il y a beaucoup plus que la fameuse corrole, il y a toujours plus que ce que l'on a...

éh bien cher Nitrof,cela dépend comme tu dis de l'endroit où l'on se trouve,du lieu de soi-meme d'où l'on porte un regard sur le monde.
De là où j'observe la vie,je peus voir et comprendre personnellement que le fait de posséder telle ou tellle autre chose ne m'apporte pas nécéssairement le bien etre.
Pour ma part je ne possède rien et rien ne m'appartient exepté le fait de subvenir à mes modestes besoins ...Je suis encore plus pauvre que Job.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 18 Avr 2009 - 0:34

Si l'on se compare a un milliardaire on est pour la lus part très pauvre, mais comparée a un Éthiopien on est pour la plus par très riche.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 18 Avr 2009 - 14:31

Citation :
Si l'on se compare a un milliardaire on est pour la lus part très pauvre, mais comparée a un Éthiopien on est pour la plus par très riche.

Il y a une morale à cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 18 Avr 2009 - 15:03

Si le monde était moral il serait plus facile et simple de croire en l'existence de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 18 Avr 2009 - 15:22

sociable insociabilité dirait un philosophe à propos de l'humanité et pourquoi pas morale immoralité sachant ce que l'inverse a donné avec ses pratiques cultuelles dans un passé récent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 18 Avr 2009 - 15:46

Citation :
Si le monde était moral il serait plus facile et simple de croire en l'existence de Dieu

Oui, et c'est l'argument de beaucoup d'athées. Par exemple : des enfants meurent de faim en Afrique, donc Dieu n'existe pas.
Ou bien : "j'ai arrêté de croire en Dieu, c'était pas réciproque" comme Jean Dujardin dans Contre-enquête qui joue le rôle d'un flic dont la fille a été violée et assassinée.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Dim 19 Avr 2009 - 21:44

Croire en dieu et offrir nos prières a ceux qui ont faims, c'est pas très nourrissant pour ceux qui n'ont presque rien.

Ce qui n'est pas beaucoup plus reluisant les groupes religieux qui envoient de la bouffe avec des missionnaires (non mangeable le cannibalisme est interdit!)

Ca me fait penser a une technique pour dompter des animaux on donne une récompense s’ils sont gentil.
Revenir en haut Aller en bas
DarkReveng
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 48
Age : 28
Localisation : Aulnay sous bois
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 20 Avr 2009 - 21:06

Sur ce point la religion rend aveugle ceux qui prie pour ceux qui ont faim et ceux qui ont faim qui prient pour ne plus avoir faim.

La perceptive d'un "paradis" les encouragent à accepter leurs conditions de vie et donc à ne pas se révolter. Ceux qui prient pour ces gens là ne se révolte pas parce qu'il pense que les personnes mourant de faim iront au paradis .

Le premier cas est compréhensible puisque ces personnes ont perdu tout espoirs ( à part celle d'une vie meilleur dans l'au delà ) et n'ont pas la force de lutter. Mais ceux qui mangent à leur faim n'ont aucune excuse de laisser la religion les aveugler et les empêchait de se battre ( mais vraiment se battre ) pour ceux qui meurent de faim.

Ajouté à cela tout les choses que vous enseignent la société d'aujourd'hui ( nottament par la Télévision).

On obtient un cocktail de personne qui ont les capacités de changer les choses , mais qui ne font rien soit par intérêt , soit par ceux qu'ils n'en ont rien à foutre ou pire parce qu'ils ne voient rien )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Lun 20 Avr 2009 - 22:30

Very Happy Quand dieu donnera la permission à satan de s'amuser avec eux et qu'ils seront comme Job ils comprendront peut-être que leur dieu est un petit plaisantin!
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 21 Avr 2009 - 8:06

Lucael a écrit:
Si le monde était moral il serait plus facile et simple de croire en l'existence de Dieu

A quoi ça sert de croire en Dieu?

Tibouc a écrit:
]Oui, et c'est l'argument de beaucoup d'athées. Par exemple : des enfants meurent de faim en Afrique, donc Dieu n'existe pas.

L'athée que je suis ne peut prendre en compte ce genre d'argument qui n'a pas de sens...

Le bien existe, le mal aussi de là a leur attribuer une personnalité agissante en dehors de la volonté humaine, le pas a été franchi par les religions qui en on fait des êtres se mouvant dans l'ombre à proximité de tout être humain.

Satan, un mot, un adjectif (signifiant simplement "adversaire") devenu un être agissant, bien exploité par la propagande religieuse à travers les dessins illustrant les textes médiévaux, les sculptures et les vitraux des églises et les sermons...

Lorsque un homme était malade, il fallait l'exorciser, c' était le malin qui provoquait les maladies, d'où probablement...l'expression "douleur maligne"...
La maladie pouvait être aussi l'expression de la volonté divine, la punition pour les pêcheurs.
Ou le désir divin de lier l'élu aux souffrances purificatrices...
Sanction ou possession...
Les découvertes scientifiques des causes nuisibles ne semblent pas avoir eu d'influence sur des cerveaux, incapable de se libérer le l'empreinte profonde des superstitions.

Qu'au XXIe siècle, des êtres prétendus raisonnables aient de nos jours ces idées du Moyen-âge est inquiétant pour l'évolution de la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 21 Avr 2009 - 15:53

Nitrof a écrit:
Very Happy ils comprendront peut-être que leur dieu est un petit plaisantin!

Ou une énorme plaisanterie!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 21 Avr 2009 - 16:23

Code:
A quoi ça sert de croire en Dieu?

A évacuer le mystère de l'Univers.

Pour moi, je préfère garder ce mystère, qui fait la beauté fascinante de cet Univers.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mar 21 Avr 2009 - 19:07

Citation :
A quoi ça sert de croire en Dieu?

A avoir confiance en la vie (et en la mort par la meme occasion)

Citation :
L'athée que je suis ne peut prendre en compte ce genre d'argument qui n'a pas de sens...

N'empeche que j'ai rencontré beaucoup d'athées qui m'ont dit ça : si dieu existait, il ne laisserait pas le monde dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 0:06

Le monde dans cet état, c'est tout simplement la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 10:44

J-P Mouvaux a écrit:
Le monde dans cet état, c'est tout simplement la nature.

Justement nous parlions du corps et de l'esprit et nous avions vu que c'était l'esprit de l'homme qui décidait de telle ou telle action,ceci veut donc dire que l'esprit domine le corps.
Est-ce à dire que le monde intangible de l'esprit est différent de celui de la nature qui elle représente plutot un monde physique et tangible?.

Bouddha Gautama affirmait: "La force mentale est supérieure dans ses effets maléfiques à la force physique,dont-elle se sert tout simplement.Le corps est l'esclave de l'esprit."

Peut-on dire que ces deux mondes sont différents ; celui de la nature et celui de l'esprit?.
Si oui,alors n'est-ce pas l'esprit de l'homme qui modèle la nature à son gré et la transforme pour son équilibre personnel?. Ce peut-etre une réalité, mais il n'en va pas ainsi à l'heure actuelle où cette nature subit plutot un déséquilibre à l'échelle planétaire.

Le monde dans cet état: pollué à l'extrème,au point de se disloquer et nous faire tous périr,est-ce vraiment la nature elle-meme qui s'est ainsi transformée?.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 16:13

L'esprit ne domine pas le corps, ce serait plutôt le contraire selon moi.

Nous devons comprendre et bien sentir notre corps si nous voulons bien connaître l'esprit.

Essayez de gravir un escalier en courant et en pensant a chacun de vos mouvements, si vous faite cette expérience il est très probable que vous ne vous rendrez pas en haut sans avoir trébuché monté sans penser, laisser le corps se déplacé seul par instinct et tout ira bien. Si l'esprit n'était que le mental bien des choses ne fonctionneraient pas convenablement, mais là encore ce n'est que des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 16:19

L'esprit n'est pas le mental. Le mental est lié au corps et en particulier au cerveau. L'esprit est indépendant, il est notre véritable identité, et il survit à la mort car il est éternel.
En tout cas, c'est ce que je crois, moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 16:44

Il est difficile de s’entendre avec des mots, car âme ou l'esprit on parfois la même signification selon la culture des gens qui interprète.

Moi aussi je crois que le mentale est liée au corps.

Dans le cheminement que j'ai adopté, on travaille sur les corps physique (la mémoire cellulaire), émotionnel et mental pour avoir un esprit libre et c'est probablement la meilleure approche que j'ai connue.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 17:02

J'ai l'impression que "âme" est un mot-valise dans lequel les gens mettent ce qu'ils veulent. C'est pourquoi j'évite de l'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 21:01

Code:
Est-ce à dire que le monde intangible de l'esprit est différent de celui de la nature qui elle représente plutot un monde physique et tangible?.

Il n'y a pas deux mondes.

Il y a un monde organisé selon les lois "naturelles" : et l'être humain : corps matériel, animé, et pensant, fait partie de ce monde naturel, à la fois dépendant de ce monde naturel et de ses lois, et, en même temps, capable, de par son action physique, dirigée par son esprit, de transformer, dans une certaine mesure, le monde naturel dans lequel il est inséré.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Mer 22 Avr 2009 - 21:23

Je suis désolé J-P mais je ne suis pas de ce monde, même si je suis dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 0:40

Tibouc a écrit:
L'esprit n'est pas le mental. Le mental est lié au corps et en particulier au cerveau. L'esprit est indépendant, il est notre véritable identité, et il survit à la mort car il est éternel.
En tout cas, c'est ce que je crois, moi.

Parle à mon mental, mon esprit est malade Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 0:43

Tibouc a écrit:
Je suis désolé J-P mais je ne suis pas de ce monde, même si je suis dans ce monde.

Tu es donc un extra-terrestre venant d'un autre monde ?
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 1:47


"Aaaaah.... voilà ton vrai visage!"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 8:16

Nitrof a écrit:
Il est difficile de s’entendre avec des mots, car âme ou l'esprit on parfois la même signification selon la culture des gens qui interprète.

Moi aussi je crois que le mentale est liée au corps.

Dans le cheminement que j'ai adopté, on travaille sur les corps physique (la mémoire cellulaire), émotionnel et mental pour avoir un esprit libre et c'est probablement la meilleure approche que j'ai connue.


L'homme occidental se conçoit souvent comme un sujet séparé d'objets,comme un corps détaché du cosmos: Zazen fait éclater cette illusion de la raison,le corps et l'esprit sont un.
Ce sont des fréquences différentes d'une meme vibration,des formes de la meme énergie.

Le Zen est la lumière de l'origine,penser avec le corps,c'est la voie pour etre en harmonie avec soi-meme.Un corps saint dans un esprit saint.On peut donc dire cher Nitrof,que c'est finalement par le corps physique que tout commence... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 16:56

Un esprit électromagnétique enfoui dans les profondeurs de nos cellules s'attirant et se repoussant selon leur polarité.
Revenir en haut Aller en bas
Tibouc
Libre-penseur spirituel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1677
Age : 29
Localisation : Pas de ce Monde
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 23 Avr 2009 - 17:22

Code:
Tu es donc un extra-terrestre venant d'un autre monde ?

Exact.
C'est une des théories que j'ai établies sur moi, quand j'étais petit.
En fait, j'ai toujours pensé que j'étais étranger à ce monde. Ce qui ne veut pas dire que je m'y sente mal, mais j'ai l'impression de venir "d'ailleurs", d'une autre planête ou d'un au-delà.
Ou peut-etre bien que nous sommes dans la matrice, ou dans la caverne de Platon. En tout cas, il y a un monde ailleurs et la vie terrestre n'est qu'un etat passager.
Revenir en haut Aller en bas
http://quetedugraal.forumgratuit.org
maktub
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 59
Localisation : 03360
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 25 Avr 2009 - 19:46

Tout un chacun a dans sa jeunesse eu la sensation d'être un esprit incarné dans le corps matière d'autant que 20 ans est un age ou toutes les expériences psychotropiques (qui s'y frotte... ) sont accessibles les interdits étant fait pour être transgressé et puis l'age aidant cette sensation d'être emprisonné s'estompent et on contrôle ses évasions illégales ou légales (hic)
Revenir en haut Aller en bas
http://bilkiss.artblog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Jeu 30 Avr 2009 - 22:07

1. la supraconscience; elle est composée de particules superlumineuses et qui se situe en dehors de notre corps, le monde " superlumineux .

2. la conscience locale ; elle est encore appelée " moi sous-lumineux " et se compose de photons (elle appartient donc au monde " lumineux "). Elle se partage, avec le système nerveux, l'exploitation des informations qui lui parviennent de la supraconscience. C'est elle qui pense, décide et résout les problèmes de la vie quotidienne.

Quand la supraconscience communique avec la conscience locale, le transit serait réglementé par le cortex cérébral. Tout ce qui est nécessaire à notre vie quotidienne est filtré et transmis à la conscience locale. Le cerveau transforme les informations abstraites en hologrammes c'est-à-dire en images tridimensionnelles qui représentent pour nous la réalité.
Par contre, il n'existerait pas de communication dans le sens conscience local vers la supraconscience durant la vie, sauf dans quelques cas : le rêve, la méditation et l'usage de certaines drogues...
La véritable communication se ferait au moment de la mort physique. Les auteurs enseignent l'immortalité de la conscience locale qui, lors de la mort, se détache du corps physique et cherche à s'unir à son homologue superlumineuse.

Compliqué ? non. C'est la « caverne » de Platon, les mythes hindous, tibétains, les hypothèses de Bohm, Capra, Pribram réunis. La philosophie de base est la même : la conscience est la réalité fondamentale, notre monde n'est qu'une image. Sauf que la théorie de Dutheil développe, affine et précise mathématiquement ce concept. Autre intérêt : l'univers superlumineux des tachyons explique des phénomènes aussi étranges que la synchronicité, la voyance, la médiumnité, la réincarnation, les régressions dans les vies antérieures et la plupart des paradoxes de la mécanique quantique !
Pour comprendre la théorie des tachyons et de la dimension superlumineuse, imaginons la conscience (ou l'esprit) comme un champ infini de particules porteuses de toutes les informations que reçoit notre cerveau. Ce champ se situerait entre deux univers : celui que nous connaissons, composé de particules dont la vitesse est inférieure à celle de la lumière, et celui dans lequel toutes les particules vont toujours plus vite que la lumière. Évidemment, nous ne pouvons pas avoir conscience de cet univers, car notre cerveau agit alors comme un filtre qui nous permet de vivre notre vie au jour le jour, seconde après seconde.

« Dans cet univers, la causalité n'existe plus puisque tous les événements sont accessibles en même temps. Évidemment, cette représentation dépasse toutes les possibilités conceptuelles de notre cerveau ! Donc les êtres humains ont un moi fondamental, superlumineux, qui se projette sous une forme sous-lumineuse (notre monde matériel) dont le cerveau est le filtre qui permet de figer les événements. »

Les nouvelles orientations de la science, particulièrement en physique, en astrophysique et en mathématiques, modifient nos conceptions sur l’homme, sa place dans l’Univers, sa vie et sa mort.
Tout ce qui est vivant à une conscience, capable d’informer et de s’informer, ayant donc un sens, une signification, il est donc Esprit. Mais les néognostiques vont plus loin encore. Ils considèrent que tout élément existant possède une sorte de conscience. J.E. Charon l’admet pour les électrons qui seraient des " microtrous noirs ", particules élémentaires vecteurs de l’Esprit (" éons "), liés à la Vie à tous ses niveaux. Ils considèrent que le cosmos est aussi une conscience, l’univers étant fait de formes conscientes d’elles-mêmes, et d’interaction de ces formes, par information mutuelle : Conscience Indicible, Réalité Suprême....
Tout notre être essaie de remonter vers l’Unité, vers l’Indicible... face " endroit " de cette conscience cosmique universelle, et c’est la mort qui peut nous introduire dans cette autre dimension, " porte ouverte, déchirure, vertige... "

Pour plus de détail:
http://www.outre-vie.com/La%20mort%20et%20la%20science/science.htm
Revenir en haut Aller en bas
Denis
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 56
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 10:41

Nitrof a écrit:
1. la supraconscience; elle est composée de particules superlumineuses et qui se situe en dehors de notre corps, le monde "superlumineux" .

2. la conscience locale ; elle est encore appelée " moi sous-lumineux " et se compose de photons (elle appartient donc au monde " lumineux "). Elle se partage, avec le système nerveux, l'exploitation des informations qui lui parviennent de la supraconscience. C'est elle qui pense, décide et résout les problèmes de la vie quotidienne.
Bonjour Nitrof,

Essayons de procéder scientifiquement, avec ordre et méthode. Quelles sont les preuves expérimentales de l'existence d'une supposée "supraconscience" ou d'un monde "superlumineux" ? Hormis les affirmations de ton billet : néant. Quelles sont les preuves expérimentales que notre conscience - que tu appelle locale - est composée de photons ? Hormis encore tes affirmations : néant.

Tu nous présentes une jolie construction spéculative basée sur... rien de consistant. Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. Je taxe donc l'ensemble de ton exposé et du site auquel tu te réfères de faribole et de conte à dormir debout.

La question de la dépendance ou de l'indépendance du corps et de l'esprit dépasse, et de loin les divagations irrationelles que tu nous présentes. Voir ici : Problème corps-esprit
Revenir en haut Aller en bas
http://dketels.wordpress.com
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 12:35

J-P Mouvaux a écrit:
Code:
A quoi ça sert de croire en Dieu?

A évacuer le mystère de l'Univers.

Pour moi, je préfère garder ce mystère, qui fait la beauté fascinante de cet Univers.

Moi aussi.
Je dirai meme plus: toutes les traductions de ce mystère ( Christianisme, Bouddhisme...etc ) me semblent dénaturer le Mystère fondamental de l'univers. J'en viens meme a en croire que nos simples idées le dénaturent. Mais je ne peux pas m'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 14:29

Denis a écrit:
Bonjour Nitrof,

Essayons de procéder scientifiquement, avec ordre et méthode. Quelles sont les preuves expérimentales de l'existence d'une supposée "supraconscience" ou d'un monde "superlumineux" ? Hormis les affirmations de ton billet : néant. Quelles sont les preuves expérimentales que notre conscience - que tu appelle locale - est composée de photons ? Hormis encore tes affirmations : néant.

Tu nous présentes une jolie construction spéculative basée sur... rien de consistant. Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. Je taxe donc l'ensemble de ton exposé et du site auquel tu te réfères de faribole et de conte à dormir debout.

La question de la dépendance ou de l'indépendance du corps et de l'esprit dépasse, et de loin les divagations irrationelles que tu nous présentes. Voir ici : Problème corps-esprit

Bonjour Denis,

Pour découvrir, il faut vouloir savoir, pour savoir il faut explorer l'inconnu et dans l'inconnu on vogue sur un océan de construction spéculative. Ces constructions sont souvent occasionnées par des intuitions, intuition qui conduit à de grandes découvertes comme celle qui permet à l'homme de voyager dans l'espace, etc. Déjà la terre était plate, et le centre de l'univers, si personne n'avait osé chercher on croirait toujours qu'elle est plate et le centre de l'univers.

(La « caverne » de Platon on ne vois que des ombres) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythe_de_la_caverne

Toi qu'a-tu de mieux à proposer?

Que peux-tu nous démontrer de plus réel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 15:45

bonjour Denis,

Code:
Essayons de procéder scientifiquement, avec ordre et méthode.

Code:
Je taxe donc l'ensemble de ton exposé et du site auquel tu te réfères de faribole et de conte à dormir debout.

Code:
les divagations irrationelles que tu nous présentes.

Essayons de procéder scientifiquement,avec ordre et méthode dis-tu.
Cela m'amène à te poser une petite question au passage:"Ou est la procédure scientifique,ordonnée et méthodique que tu nous proposes?"....

D'autre part on peut s'apercevoir que tu n'as aucune culture spirituelle qui pourrait éventuellement t'aider à analyser le texte de Nitrof. "Quelles sont les preuves" sont 4 mots qui définissent tes arguments,c'est bien peu pour une procédure ordonnée...

Et pour terminer,je m'aperçois personnellement qu'au lieu de chercher comme nous nous l'avons fait,tu te contente simplement de nous taxer de débiles mentaux...

Voilà ce que je pense de ton intervention infructueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Denis
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 56
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 18:40

Nitrof,

Entièrement d'accord avec toi sur le "vouloir savoir". Cependant je ne pense pas qu'on doive inventer un autre monde pour expliquer le réel. C'est en observant attentivement le réel et en observant que les bateaux qui par temps clair s'éloignent à l'horizon commencent par disparaitre par la coque que les grecs ont eu l'idée que la terre n'était pas plate. c'est en observant et en mesurant attentivement le mouvement des planètes que l'on a pu réfuter le modèle géocentrique et invalider le modèle des épicycles de Ptolémée. Ce n'est pas en fantasmant que l'on fait de la bonne recherche scientifique mais en interrogeant le réel, en le mesurant en l'observant et en expérimentant et je n'ai rien trouvé de tel dans ton billet sur la "conscience superlumineuse".

Pascal,

Si je demande des preuves c'est que c'est la base de la démarche scientifique et si la "culture spirituelle" amène à gober tout et n'importe quoi, je veux bien me passer de ce genre de culture. Je pense qu'il est important quand on essaye de se frotter à un tel sujet (la dépendance corps-esprit) de s'assurer de la réalité de ce qu'on avance et qu'il est plus fructueux d'être prudent dans ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
http://dketels.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 19:37

Avec les math et les accélérateurs de particules on va finir par trouver quelque chose si ce n’est déjà fait!

http://images.google.ca/images?sourceid=navclient&hl=fr&rlz=1T4ACAW_frCA314CA315&q=acc%C3%A9l%C3%A9rateur+de+particule&um=1&ie=UTF-8&ei=LjH7SfDwJo-MNbixpL0E&sa=X&oi=image_result_group&resnum=5&ct=title

1 - la vitesse de la lumière est la limite ... inférieure.
2 - dans ce monde, à des vitesses très supérieures à la vitesse de la lumière, l'"addition" des vitesses fonctionne (c'est-à-dire que dans notre monde, la loi V1 + V2 pour un mouvement composé fonctionne à des vitesses très basses, dans mon monde imaginaire la loi V1 ¤ V2 ( ¤ pour symbole de l’addition ) est valable pour des vitesses très, très, très grandes.
3 – à la frontière (à la vitesse de la lumière ) les lois de composition se rejoignent.

Un des résultats est le suivant : la loi d’addition des vitesses pour ce monde (« ¤ ») pour des vitesses très, très grandes est : Vc = Va ¤ Vb (avec en fait Vc tel que : 1/Vc = 1/Va + 1/Vb)

Et dieu géométrisa!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 21:54

toniov a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Code:
A quoi ça sert de croire en Dieu?

A évacuer le mystère de l'Univers.

Pour moi, je préfère garder ce mystère, qui fait la beauté fascinante de cet Univers.

Moi aussi.
Je dirai meme plus: toutes les traductions de ce mystère ( Christianisme, Bouddhisme...etc ) me semblent dénaturer le Mystère fondamental de l'univers. J'en viens meme a en croire que nos simples idées le dénaturent. Mais je ne peux pas m'en passer.

Il y a deux "disciplines" qui nous branchent sur le mystère fascinant de l'Univers : les sciences : astro-physique, biologie, sciences humaines ; et les arts : poésie, musique.

S'il y a quelque chose de bien dans les religions c'est la mystique quand elle s'exprime par le moyen de la poésie ou de l'architecture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Ven 1 Mai 2009 - 22:21

J-P Mouvaux a écrit:

S'il y a quelque chose de bien dans les religions c'est la mystique quand elle s'exprime par le moyen de la poésie ou de l'architecture.
Very Happy La vision du coeur monte a la tête
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 2 Mai 2009 - 11:40

Je rêve tant d’une autre vie,
De partir très loin avec lui !
Je rêve d’échapper aux fausses voix divines,
Celles qui guident les moutons vers l'abime.

Je rêve de la liberté des oiseaux
Qui ignorent les frontières et les idéaux,
Qui volent dans la nuit, sous la pluie,
Dans le vent, contre les éléments.
Je rêve comme eux d’être libérer de la peur de tomber,
Je rêve de courir sur le fil des secrets,
Connaitre ceux de Gaïa pour la protéger.
Je rêve d’un monde de vert, de bleu et de violet,
Je rêve d’amour, de paix, de fraternité !
Mais hélas je rêve éveillée,
Et la vie ici est un cauchemar glacé,
Où j’erre sans nom, sans visage,
Où mon esprit calciné dort dans les nuages,
Où mon âme n’est qu’une terre fragile, sans but
Et mon cœur un torrent de sang vidé d’absolu.

A présent je ne demande qu’à croire,
Mais croire en quoi quand il fait noir ?


Inspiré du film « Into the wild »

Mais ce poème n’est pas de moi ; je l’ai trouvé sur Google en faisant

« poèmes La vision du coeur monte a la tête »
[code][center][code]
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   Sam 2 Mai 2009 - 12:05

J-P Mouvaux a écrit:
toniov a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Code:
A quoi ça sert de croire en Dieu?

A évacuer le mystère de l'Univers.

Pour moi, je préfère garder ce mystère, qui fait la beauté fascinante de cet Univers.

Moi aussi.
Je dirai meme plus: toutes les traductions de ce mystère ( Christianisme, Bouddhisme...etc ) me semblent dénaturer le Mystère fondamental de l'univers. J'en viens meme a en croire que nos simples idées le dénaturent. Mais je ne peux pas m'en passer.

Il y a deux "disciplines" qui nous branchent sur le mystère fascinant de l'Univers : les sciences : astro-physique, biologie, sciences humaines ; et les arts : poésie, musique.

S'il y a quelque chose de bien dans les religions c'est la mystique quand elle s'exprime par le moyen de la poésie ou de l'architecture.

C'est ce que je pense, oui. Toutes ces disciplines m'interessent. L'art en premier puisque je suis peintre. la mystique aussi, sinon je ne serais pas la à discuter. Et la science idem, du moins ce que je reussis à en comprendre.
Non, le seule chose à laquelle je me refuse c'est de creer une image définitive de Dieu. Parceque je demeure persuadé que la plupart des conflits humains liés à la spiritualité, démarrent à partir de cela: à partir du moment ou une image de Dieu est définie de façon catégorique, unilatérale: c'est ce que font toutes les religions, me semble t-il. D'autre part, je suis certain que toutes les " images définitives " sont incomplètes, parceque l'homme est imparfait.
Je saisis, en ce monde, ce que je peux saisir, comprendre, de Dieu. Et ça me suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépendance et indépendance du corps et de l'esprit ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corps, âme et esprit
» Le corps, temple de l'Esprit
» Castellane,Esprit-Victor-Elisabeth-Boniface,comte de,colonel
» Philosophie : je cherche un cours sur "La matière et l'esprit"
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: