Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'homme cet être cosmique...

Aller en bas 
AuteurMessage
maktub
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 59
Localisation : 03360
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: l''homme cet être cosmique...   Dim 17 Mai 2009 - 17:56

Concernant la reproduction de notre espèce car on s’imagine volontiers que la semence humaine une fois excrétée les spermatozoïdes se précipitent tous vers l’ovule et qu’une sorte de sélection naturelle s’effectue entre les gamètes mâles, pour ne laisser place qu’au plus rapide à l’atteindre et l’investir, mais il n’en est rien et en réalité tous se déplacent au grès du hasard allant parfois jusqu’à marquer la plus totale indifférence vis-à-vis de la cellule femelle et c’est la raison pour laquelle la nature se montre si prodigue lors de l’éjaculation des sécrétions sexuelles masculines faisant de la plupart des hommes d’impénitents gaspilleurs essaimant à tous vents, puisque en présentant leurs faveurs ils émettent à chaque orgasme de quoi théoriquement ensemencer des millions de femmes, mais il suffit de savoir que chacun des spermatozoïdes une fois émis se déplace en une minute à la vitesse d’environ 8 m/m pour rattacher l’homme à l’univers car ramené à l’échelle humaine cela reviendrait proportionnellement pour l’homme à se mouvoir à la vitesse de la lumière et il ne s’agit pas là de notre unique caractéristique cosmique puisque le fœtus s’apparente à l’origine à un astronome vivant en apesanteur au sein du giron maternel ainsi cette chrysalide humaine vivant dans un autre monde, ce minuscule cosmonaute emprisonné dans sa capsule confinée en atmosphère liquide, sera à terme éjecté dans un milieu radicalement différent dans lequel il fera par endosmose brutalement connaissance avec le froid, la clarté, la pesanteur et un élément gazeux dans lequel passant du confinement anaérobie fœtal au grand air il poussera son tout premier cri de détresse dans l’attente d’exhaler en fin de vie son dernier soupir, et qu’entre les deux la station debout crée chez lui diverses contraintes physiologiques telle la perte d’équilibre originelle que chacun d’entre nous apprend dés sa plus tendre enfance à maitriser, de fait nos organes sont conçus pour se passer de pesanteur ainsi la digestion ou la circulation sanguine sont assurées grâce à des contractions musculaires rythmiques dont les battements du cœur sont les échos et ces migrations fluctuelles ne tiennent nullement compte de la gravitation terrestre hors la pesanteur a toujours existée sur cette terre ce qui implique que ces facultés d’adaptation organique à l’apesanteur, facilitant les voyages spatiaux, nous apparentent au cosmos et qu’en plus de son éternel espoir spirituel de rejoindre le paradis céleste l’espèce humaine a été créée pour un jour physiquement voyager vers les étoiles encore faudra-t-il auparavant que ce pauvre singe à qui fut donné un cerveau trop grand pour lui parvienne au préalable à retrouver son discernements car plus que le manque de savoir c’est la profusion de savoirs inexacts qui l’égarent entrainant son instinct bestial et son libre arbitre à entrer psychologiquement en conflit jusqu’à effectuer le rejet de sa raison...
En conclusion l’homme atome se rattache à l’espace par ses composants organiques et semble non l’aboutissement mais le prolongement de l’évolution, une résultante qui parvenue au bout de son cycle temporel se voit physiquement détruit mais il est vraisemblable que l’esprit emprisonné de matière alors désincarné et libéré d’un réceptacle lié à l’attraction terrestre rejoint le cosmos pour s’y fondre en une palingénésie universelle qui de l’incréation engendra la création quand aux capacités neuronales humaines actuellement en veille et encore jamais sollicitées la nature n’est pas coutumière de quelque excédent superflu qui soit et un jour viendra ou nous comprendrons à quoi les milliards de neurones actuellement en sommeil faute de savoir les utiliser servent en réalité et dans l’attente laissons les hommes penser vaniteusement être les seules créatures douées d’intelligence dans l’univers au même titre qu’auparavant les mammouths croyaient naïvement que l’animal aux oreilles les plus grandes et au nez le plus long étaient l’aboutissement de l’évolution terrestre, cependant que dans un cas comme dans l’autre ces deux espèces sont sourdes à la réalité et ne voient pas plus loin que le bout de leur appendice nasale, ce qui pour l’animal était assurément dommageable mais littéralement préjudiciable aux hommes qui bien que victimes de pulsions bestiales, les poussant à devenir les bourreaux de leur destinée, ont le réel privilège d’appartenir à une espèce possédant la raison et donc les moyens intellectuels de temporellement se sublimer puis se transcender pour s’acquitter par une saine réflexion d’une hypothétique dette céleste, relevant d’un mythique tribut divin originellement contracté au paradis, sur les bénéfices inexploités mais patents de leur inégalable et fabuleuse nature humaine.
Maktub
Revenir en haut Aller en bas
http://bilkiss.artblog.fr
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: l'homme cet être cosmique...   Lun 18 Mai 2009 - 0:33

Je ne sais pas si Denis me contredira mais j'ai lu que le premier spermatozoide arrivé n'était pas le premier servi donc l'ovule a aussi son role de permissivité selective.

L'homme n'est vraiment pas taillé pour voyager dans l'espace avec des problemes d'osteoporose et de circulation et une fragilité aux radiations cosmiques. Peut etre faudra t'il s'inspirer de nos amis les animaux, de les comprendre plutot que les exterminer pour avoir peut etre une chance de s'extirper de cette planete. Le cafard présente des atouts Very Happy http://tf1.lci.fr/infos/sciences/espace/0,,3689407,00-super-cafards-nes-dans-espace-.html , les capacités métaboliques de l'ours en hibernation sont une réference en matière de vie ralentie et donc de voyage spatial long séjour etc.....

Je crois assurément que le paradis reste notre belle bleue et que l'homme vit au milieu d'un tresor d'inventivité naturelle dont il a peu conscience. Maintenant si l'homme devient l'instrument de sa propre evolution comme c'est probable il n'aura plus le titre d'etre humain pour avoir modifié son matériel génétique ou dérivé vers la technologie cybernétique. Mais il peut aussi se fourvoyer dans des experiences dangereuses et steriles et disparaitre à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: l'homme cet être cosmique...   Lun 18 Mai 2009 - 22:31

Qui vivra verra !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'homme cet être cosmique...   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'homme cet être cosmique...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme cosmique - Initiation christique
» La vie de l'homme après la mort: montée dans les sphères spirituelles dont les planètes sont les reflets, construction de son futur corps d'après les impacts de la vie précédente dans le Verbe Cosmique...
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: