Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réchauffement climatique:BILAN

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réchauffement climatique:BILAN   Ven 5 Juin 2009 - 8:43

Vendredi 05 juin de 20h40 à 22h10 sur France 2
Documentaire (Environnement)
Home
Réalisateur : Yann Arthus-Bertrand



En quelques décennies, l'homme a rompu un équilibre fait de près de quatre milliards d'années d'évolution de la Terre. Il met désormais son avenir et celui de la planète en péril. Le prix à payer est lourd mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour prendre conscience de ...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 05 juin de 22h20 à 23h34 sur France 2
Emission spéciale
Comment sauver la planète ?
Présentateur : Yves Calvi ...
Invités : Yann Arthus-Bertrand, Maud Fontenoy ...
Suite à la diffusion du documentaire «Home», de Yann Arthus-Bertrand, Yves Calvi, entouré de spécialistes, s'interroge sur les solutions existantes pour sauver la planète. En quelques décennies à peine, la surconsommation a mis la Terre sur les genoux. Pollution de l'air, des sols et des mers, épuisement des ...
Revenir en haut Aller en bas
L'Ecossais
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 109
Age : 63
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Ven 5 Juin 2009 - 9:48

Pascal a écrit:
Vendredi 05 juin de 20h40 à 22h10 sur France 2
Documentaire (Environnement)
Home
Réalisateur : Yann Arthus-Bertrand

En quelques décennies, l'homme a rompu un équilibre fait de près de quatre milliards d'années d'évolution de la Terre. Il met désormais son avenir et celui de la planète en péril. Le prix à payer est lourd mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l'humanité pour prendre conscience de ...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 05 juin de 22h20 à 23h34 sur France 2
Emission spéciale
Comment sauver la planète ?
Présentateur : Yves Calvi ...
Invités : Yann Arthus-Bertrand, Maud Fontenoy ...
Suite à la diffusion du documentaire «Home», de Yann Arthus-Bertrand, Yves Calvi, entouré de spécialistes, s'interroge sur les solutions existantes pour sauver la planète. En quelques décennies à peine, la surconsommation a mis la Terre sur les genoux. Pollution de l'air, des sols et des mers, épuisement des ...

Bonjour Pascal,

Certes, l'homme n'a plus de respect pour quoi que ce soit, surtout plus pour lui-même, et il contribue très certainement, de par ses activités MILITAIRES et industrielles à défigurer Dame Nature, qui tôt ou tard se vengera sévèrement.


Néanmoins, il m'est avis, que le "réchauffement" climatique, est devenu le nouveau "Ben Laden"; l'ancien ayant repris une vie "paisible" avec la clique de criminels, qui le sortait du placard lorsqu'elle n'avait rien d'autre à se mettre sous la dent. Obama est en train de sectionner la mêche Irannienne, allumée par son prédécesseur, et invite fermement les sionistes à cesser toute nouvelle tentative de colonisation en Palestine.

Quel est le meilleur moyen de faire adhérer le citoyen à une ponction supplémentaire sur notre porte-monnaie? Un prétexte aussi spécieux que tous les autres. On le culpabilise, on joue sur l'affectif, et le tour est joué.
Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais de grâce, que l'on cesse de nous prendre pour des imbéciles, car nous ne le sommes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Ven 5 Juin 2009 - 12:07

Bonjour,Loup Ecossais,

Malheureusement,et comme toujours les gouvernements n'apportent jamais une solution satisfaisante aux phénomènes problématiques de société,on soigne toujours les effets mais jamais les causes.En l'occurence pour ce qui est du probllème de la pollution,ces responsables nous demandent de faire chacun de notre coté de l'écologie (à la maison) alors que la source du phénomène se situe en dehors de l'habitat; voiture polluantes,industrie qui crache le venin etc...
Tant qu'ils ne se décideront pas à produire des véhicules propres et ils en ont les moyens et la capacité,rien n'avancera.
Tant qu'ils ne se décideront pas à transformer les industries polluantes et pourtant il n'y a rien de plus facile à faire: Tout simplement au lieu d'envoyer la fumée dans les airs,la récupérer dans un batiment annexe prévu pour absorber ces déjections; quoi de plus facile à réaliser!...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Ven 5 Juin 2009 - 16:59

Sur RDI vendredi 5 juin à 19h30 : le film HOME
François Lavigne
B. Péd, M. Éd., L. Sc., M. Sc., D.E.S.S. Psy.

Ce long-métrage traite de notre magnifique planète Terre dont les êtres humains ont brisé l'équilibre de façon presque irrémédiable en seulement 50 ans...

Selon les scientifiques, il ne resterait qu'à peine 10 ans à l'humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée , des magnifiques richesses de la terre et changer notre mode de consommation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 8:14

Nous n'avons plus que 10ans pour réagir et tout "CHANGER"...
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 12:32

:jécoute: "j'ai mal à ma planète et elle est malade de l'homme"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 13:07

Le méthane est 100 fois plus dangereux que le Co2,le pire,c'est que ce sont les besoins en vitamine D de l'homme qui causent une bonne partie du problème de la pollution;en effet les scientifiques nous demandent de manger moins de viande pour limiter la production de bétail,tout simplement parce que ce dernier diffuse dans l'atmosphère une trop grande quantité de méthane:en un mot le pet de la vache est un ennemi de la nature...

La cerise sur le gateau c'est la sibérie! Figurez vous que sous la glace qui recouvre ce pays se trouve de gigantesques poches de gaz méthane.Or donc ces étendues de glace "FONDENT" en ce moment,et lorsque ces poches de méthane seront libérées dans l'atmosphère nous pourront dire adieu à tout espoir de revenir en arrière...
L'effet de cette bombe naturelle est comme une casserole de lait qu'on oublie de controler et qui à la fin "explose"...
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1038
Age : 65
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 13:44

Sans eau et sans oxygéne nous sommes morts. C'est la nature qui nous fournit cela. Et cela n'est pas illimité.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 15:53

Pascal a écrit:
Nous n'avons plus que 10ans pour réagir et tout "CHANGER"...
Amen.

Oui d'accord CHANGEONS TOUT tandis qu'il en est encore temps!

Pour ce faire plus de "niaisage" plus de bondieuseries et de tentatives d'investiguer des domaines dont nous avons perdu la trace à jamais mais du CONCRET en faisant face aux problèmes dans l'ICI MAINTENANT!

Et au diable la philosophie et tout le blabla!!!

Maintenant que faire???
Revenir en haut Aller en bas
L'Ecossais
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 109
Age : 63
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 16:04

Pascal a écrit:
Le méthane est 100 fois plus dangereux que le Co2,le pire,c'est que ce sont les besoins en vitamine D de l'homme qui causent une bonne partie du problème de la pollution;en effet les scientifiques nous demandent de manger moins de viande pour limiter la production de bétail,tout simplement parce que ce dernier diffuse dans l'atmosphère une trop grande quantité de méthane:en un mot le pet de la vache est un ennemi de la nature...

La cerise sur le gateau c'est la sibérie! Figurez vous que sous la glace qui recouvre ce pays se trouve de gigantesques poches de gaz méthane.Or donc ces étendues de glace "FONDENT" en ce moment,et lorsque ces poches de méthane seront libérées dans l'atmosphère nous pourront dire adieu à tout espoir de revenir en arrière...
L'effet de cette bombe naturelle est comme une casserole de lait qu'on oublie de controler et qui à la fin "explose"...

Le méthane (Ch4), est un élément naturel du sous-sol, qui n'existe pas qu'en Sibérie. Il existe sur toute la planète.

Quant aux bovins et ovins, c'est une imbécillité profonde que de les mettre en cause. Ce qui à mon sens est à mettre en cause, c'est la bêtise incommensurable de l'homme, qui, pour résoudre un problème dont il est la seule cause, est capable d'abattre ces deux espèces, afin que lui puisse continuer à polluer et s'enrichir, quitte à faire crever deux ou trois milliards d'individus, devenus autant de bouches inutiles à nourrir. Ça, c'est la réalité.

Il n'a plus qu'à construire une deuxième "arche", dans laquelle il exposera les espèces qu'il aura fait disparaître, comme il l'a fait pour les céréales naturelles.


Dieu a dit: « tu domineras sur les animaux ». Il n'a pas dit qu'il fallait tous les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 16:44

Loup Ecossais (Bonjour en passant) n'es-tu pas en conflit d'intérêt sur la question du bétail? Very Happy

Mais plus sérieusement réduire le troupeau n'implique pas forcément que nous tuions des animaux mais peut-être simplement que nous cessions d'accroître artificiellement les troupeaux et songer à réaccompagner tranquillement ces animaux d'élevage vers leur état naturel au fil de plusieurs générations en essayant de respecter un certain équilibre.

L'humanité elle-même est peut-être trop nombreuse et devra possiblement songer à réduire son cheptel et cela pourrait se faire très doucement et respectueusement si chaque couple acceptait librement de n'avoir qu'un seul enfant alors d'ici quelques dizaines d'années déjà la population aurait diminué.

Dites pourquoi est-ce que je vous entends crier au fascisme? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 19:40

Chribou a écrit:
Pascal a écrit:
Nous n'avons plus que 10ans pour réagir et tout "CHANGER"...
Amen.

Oui d'accord CHANGEONS TOUT tandis qu'il en est encore temps!

Pour ce faire plus de "niaisage" plus de bondieuseries et de tentatives d'investiguer des domaines dont nous avons perdu la trace à jamais mais du CONCRET en faisant face aux problèmes dans l'ICI MAINTENANT!

Et au diable la philosophie et tout le blabla!!!

Maintenant que faire???

Eh bien merci Chribou,tu m'ouvres les yeux,j'avais déjà pensé qu'il valait mieux parler de la nature plutot que de parler d'un "Dieu"puisque c'est exactement la meme chose...
Alors finalement c'est de la nature dont il faut nous occuper sérieusement avant d'entrevoir l'histoire d'un Dieu dont très peu d'hommes en connaissent le sens... cheers
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 20:14

Certains scientifiques n'osent pas avouer que c'est foutu et que le système va s'emballer avec le relargage des pièges à carbone. Alors.... carpe diem les amis!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Sam 6 Juin 2009 - 21:16

En fait c'est toi Pascal qui m'a réveillé et je t'en remercie en frappant mon imagination avec cette histoire de poches de gaz méthane sous la glace fondante en Sibérie et le non-retour que cela occasionnera ou occasionnerait si l'on préfère être optimiste!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Jeu 13 Aoû 2009 - 11:59

Bonjour a Tous (tes)

La Plus Belle Bêtisse c'est d'avoir crée l'Etat - D'Israel en 1948.
L'Erreur la Plus stupide, qui sont Donner un Etat - Israêl.

Tous ça n'est que Politique, le Monde a Changer et changreras encore, tant que les Lobbies de ce Monde seront a la Tête de cette empirisme, Mondiale.
Le Capitalisme, est le premier a être réformer, chercher la Cinquiéme Colonne qui se cachent aux travers de ce Monde, et qui font dictée leurs Lois.
Le Capitalisme, L'empirisme des Etats Américains, Anglais, Français et autres, tant que cela restera comme actuellement des conflits bien plus Horrible risque de se produire! Mais je Croit bien que cela a Commencer.

Regarder Vers le Proche et Moyen Orient!!!! La Est Le Danger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 18:53

L'accélération du réchauffement de la Terre est confirmée par l'analyse des températures moyennes. Si les 100 dernières années ont vu la température du globe s'accroître de 0,6 °C, les 25 dernières années atteignent une croissance de 1,7 °C sur un siècle, avec comme prévision 'officielle' un réchauffement de l'ordre de 1,4 à 5,8 °C d'ici 2100.

Néanmoins, cette fourchette, sur laquelle s'accordent la plupart des scientifiques, risque de devoir être révisée avec la découverte du dégel sans précédent que connaît actuellement une grande partie de la Sibérie occidentale.

Ainsi, selon Judith Marquand de l'université britannique d'Oxford et le botaniste Sergueï Kirpotine de l'université de Tomsk, à l'origine de cette découverte, toute la région subarctique de la Sibérie occidentale a commencé à fondre depuis 3 à 4 ans.

La fonte soudaine de ce qui est considéré comme la plus vaste zone gelée de la planète, d'une superficie équivalente à la France et à l'Allemagne combinées, pourrait libérer dans l'atmosphère des milliards de tonnes de méthane.

En se réchauffant plus rapidement que le reste de la planète (hausse des températures moyennes d'environ 3 °C durant les 40 dernières années), ce qui était, depuis 11 000 ans, une simple étendue de tourbe congelée se transforme rapidement en un paysage de lacs.

La conséquence de la fonte n'entraîne pas qu'une simple modification du paysage, car en fondant le pergélisol (sol congelé - en anglais 'permafrost') libère le méthane qui y est emprisonné. Les prévisions actuelles sur le réchauffement planétaire vont ainsi devoir être très vraisemblablement revue à la hausse puisque la Sibérie occidentale, selon Larry Smith de l'université de Los Angeles, contient environ 70 milliards de tonnes de méthane, soit un quart du méthane stocké à la surface de la planète (une particule de méthane contribue 21 fois plus à l'effet de serre qu'une particule de gaz carbonique, N.D.L.R.).

Plus d'info sur ce site :

http://www.prevensectes.com/opusdei.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 19:16

Bonsoir Nitrof.

Cet après - midi ont n'a visionnées le dernier Film a grands Budget( le titre en est 2012 tout cours) et bien ce film si quelqu'un de ce Forum la vue! relate bien de ce que tu vient de posté, la Fin du Monde par La Chaleur, éruption Solaire et tout suit la croûte terrestre atteint le noyau et c'est l'Apocalypse don certains parlent que l'ont serait plus proche de cette Fin des Temps par un truc de ce genre, que par l'aide d'une Intervention Divine!


C e que dit ce Monsieur don tu cite (Larry Smith de l'université de Los Angeles), n'a pas tord.
Mais ce n'est qu'un film diront certains mais un Film qui pourrait s'avère Exact comme bien des catastrophes avancées.
a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 19:57

Citation :
Gilbert76600 :
Bonsoir Nitrof.

Cet après - midi ont n'a visionnées le dernier Film a grands Budget( le titre en est 2012 tout cours)

Voici, je crois, une annonce du film donc tu parles Gilbert:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 20:03

Tout a fait Nitrof exactement ce Film.
On en sort pas tout a fait indemne, mais comme j'ai dis c'est un film rien de plus, mais quand même le message passe bien.
et ce film peut dans un temps futur être le sort qui nous attends.

a discuter peut être!!!


a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 20:13

Bonsoir à vous,

Voilà je remets ce texte à cette place pourquoi pas on est en plein dans l'actualité,je suis assez confiant en cette politique "verte" qui emmerge tout de meme au sein de L'UE...

A quelques jours du sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique, qui a pour but de signer un traité qui prenne le relais du protocole de Kyoto, Europe Ecologie a invité, samedi 21 novembre, les autres partis politiques à débattre de la question. Les partis de gauche ont refusé l'invitation.



Compte rendu Pour Jean-Louis Borloo, un plan d'aide aux pays pauvres est prioritaire
Portfolio sonore Climat : Sarkozy veut nouer une alliance avec les pays pauvres et insulaires
Les faits Limiter les naissances, un remède au péril climatique ?

Question à Mr Cohn-bendit (Europe Ecologie)

Comment appréhendez-vous le sommet de Copenhague qui se tient du 7 au 18 décembre ?

Ce n'est pas très bien engagé. La position européenne est une position attentiste : l'Union européenne a proposé de réduire de 20 % ses émissions de CO2 d'ici à 2020 [par rapport à 1990] et d'aller jusqu'à 30 % si d'autres Etats vont dans la même direction. De plus, l'Europe n'a pas chiffré la somme qu'elle propose pour aider les pays les plus pauvres à faire face au dérèglement climatique. De leur côté, les Américains ne sont pas prêts. Bref, on est dans une positions très difficile.

Quels sont les principaux points de blocage, selon vous ?

Il faut aller plus loin que ce que l'Europe ou les Etats ne sont pour l'instant prêts à aller : au moins 30 % de réduction des émissions de CO2 d'ici à 2020 et proposer la somme nécessaire pour aider les pays pauvres. En un mot, s'engager. Aujourd'hui, les Etats jouent une partie de poker menteur : "j'irai si toi tu y vas"... Personne ne sait exactement ce que va faire l'autre et on joue là-dessus. Notre rôle, et c'est le but de la réunion à l'Assemblée nationale, c'est d'essayer de clarifier les choses. Il faut pousser les Etats et l'UE à avancer.

Que pensez-vous du projet "justice climat" proposé par la France ?

Il n'y a rien de nouveau dans ce que dit Nicolas Sarkozy. La France doit adopter une position qui fasse évoluer la proposition européenne pour faire monter les enchères. Si l'Europe veut être à la pointe et forcer la main aux autres pays, il faut qu'elle s'engage. Et justement Nicolas Sarkozy et Angela Merkel [la chancelière allemande] ne s'engagent pas clairement.

Comment jugez-vous la position du président Obama ?

Le problème d'Obama est qu'il veut faire adopter sa loi sur la santé en priorité. La loi sur le climat ne sera débattue qu'après. Du coup, la position des Etats-Unis est également attentiste. Il faut que les Européens saisissent cette occasion de pousser les Américains à s'engager sur un accord politique à Copenhague pour qu'un traité international puisse être signé à Mexico [de nouvelles discussions sont déjà prévues à Bonn à la mi-2010 et à Mexico en décembre suivant]. Une position européenne à la pointe du combat poussera les Américains à s'aligner sur une proposition qui va plus loin que ce qu'entrevoient les Américains aujourd'hui.

La conférence de Copenhague arrive-t-elle trop tôt dans le calendrier américain ?

Ce n'est pas un problème de timing mais d'ambition. La conférence de Copenhague sera le tremplin d'un agenda de négociations qui passera par Bonn avant de s'achever au Mexique en décembre. La hauteur que les Etats atteindront dépendra de la force qu'ils mettront en partant du tremplin. C'est ça qui se joue à Copenhague. Copenhague nous donnera la dimension du possible. Un traité qui serait rejeté par le Congrès américain ne servirait à rien. C'est intelligent de partir d'une déclaration politique qui soit ambitieuse et qui permette que ce traité soit signé en 2010. Ce n'est pas six mois de différence qui sont le problème. Le problème aujourd'hui, c'est d'arriver à un traité contraignant et conséquent à Mexico.

Vous débattrez pour la première fois avec François Bayrou depuis une vive altercation en juin. L'écologie permet-elle de dépasser les conflits passés ?

C'est le premier débat qui a lieu : on a invité tous les partis politiques à venir débattre et François Bayrou a répondu positivement à l'invitation. Nous discuterons ensemble à une table ronde des politiques. Ce n'est pas un problème personnel entre François Bayrou et moi : il y aura des représentants de l'UMP, Michel Rocard (PS), une députée communiste... Je crois que l'urgence écologiste nous oblige à débattre ensemble. Après, on verra les points sur lesquels on est d'accord ou non mais il faut que l'opinion publique puisse comprendre les tenants et les aboutissants de notre débat.

Le PS et les partis d'extrême gauche ont refusé de venir débattre. Qu'en pensez-vous ?

Si le PS veut être absent des grands débats sur l'urgence climatique, c'est son problème. Les électeurs jugeront. Le PS et le PCF sont caricaturaux en disant 'On ne discute pas avec la droite'. Ce n'est pas 'discuter avec la droite' mais essayer de trouver une position commune qui fasse avancer la position française, qui elle-même fera avancer la position européenne afin qu'il y ait quelque chose de positif à Copenhague. C'est l'intérêt commun qui nous pousse à faire ce genre de débat. Si les socialistes ne le comprennent pas, personne ne pourra les aider.
Propos recueillis par Raphaëlle Besse Desmoulières
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 20:36

Bonsoir Pascal.

De Toute façon il est trop tard pour intervenir, il fallait le faire bien avant, maintenant que le mal est fait tout Monde cries Halte aux Gaspillages!

Maintenant que le Mal et Fait, tous les pays du Monde entiers sont au chevet de cette Planète qui n'est plus bleue.

Et que va t -il en ressortir de cela Rien comme d'habitude, Discuter n'est pas Agir!
aux lieu d'abattre les arbres pour faire des Pubs ! il ferait mieux de laisser les forêts comme celle d'Amazonie en l'Etat.


Les Ecologistes les Verts des Verts ils me font bien rire ceux La! Les Premiers a Gueuler et les derniers a agir!


Pauvre De Nous.

Pauvre Planète, Que va tu Devenir?

a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 22 Nov 2009 - 20:43

C'est de la faute des capitalistes,ils n'avaient pas à barrer la route des soixante huitards à l'époque.Mais qu'à cela ne tienne on se battra jusqu'au bout le port et l'emballage compris... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mar 24 Nov 2009 - 8:05

Salut tout le monde,

En fait l'écologie,c'est quoi?une politique ou une manière de vivre.
Eh bien aujourd'hui c'est un peu les deux,pour la bonne raison que les partisans de la nature se voient dans l'obligation de participer aux débats politiques afin de se faire entendre et surtout comprendre.Comprendre c'est fait,entendre est une autre histoire car tous les partis ne l'entendent pas de cette oreille,pour de multiples causes,l'économie entre autre.Pourtant il n'y a qu'un pas à franchir pour l'homme politique,c'est de se poser la question en lui-même: "Les enfants qui viennent après nous seront-ils en mesure de poursuivrent nos idéaux afin de les faire évoluer dans le bon sens?"...
Votre serviteur.




A quelques jours de la conférence de Copenhague, les climato-sceptiques, qui attribuent le réchauffement en cours à d'autres facteurs que l'activité humaine, prennent une place grandissante dans le débat public. Thomas Stocker, professeur de physique du climat à l'université de Berne (Suisse) et coprésident du groupe I du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), voit dans ces discours la "négation" de "faits établis" et conteste leur caractère scientifique.

L'American Physical Society soutient le GIEC

Sommée par certains de ses membres de changer sa position officielle sur le réchauffement climatique - pour y introduire des éléments de doute -, l'American Physical Society (APS) avait mandaté un comité des plus "éminents" physiciens pour évaluer la demande qui lui était faite. Mi-novembre, ce comité a "massivement" rejeté celle-ci, demandant que soit conservée sa déclaration de 2007, qui rejoint les conclusions du GIEC. L'APS regroupe 47 000 physiciens et compte parmi les plus grandes sociétés savantes.
Sur le même sujet
Washington devrait dévoiler dans les prochains jours ses objectifs en matière d'émission de gaz à effet de serre.
Les faits Washington prêt à présenter des objectifs de réduction de CO2
Les faits Les courriels de climatologues divulgués pour les discréditer
Entretien "L'augmentation du niveau de la mer pourrait coûter 10 crises financières"
Document Rapport du WWF sur le coût de la fonte des glaces pour les grandes villes côtières (en anglais)
Reportage L'Australie, dont 85 % de la population vit sur le littoral, redoute la montée des eaux
Compte rendu L'agriculture européenne émet trop de gaz à effet de serre

Les "climato-sceptiques" véhiculent dans les médias et sur Internet des informations contestant l'influence des activités humaines sur le climat. Sont-elles le reflet d'un véritable débat scientifique ?

Non. D'ailleurs, je ne qualifierais pas ces gens de "sceptiques", parce que le scepticisme est une démarche scientifique nécessaire qui porte tout progrès de la science. J'appellerais plutôt ces gens des "négateurs" ("deniers" en anglais), terme plus approprié, car ils ignorent les faits mis au jour par les sciences du climat depuis quarante ans. Et si le discours de ces négateurs s'intensifie, c'est parce que c'est aujourd'hui qu'il est nécessaire de prendre des mesures fortes afin qu'un objectif climatique soit fixé, et que nous réduisions nos émissions.

Ce "déni" de science a-t-il une influence sur les politiques ?

Sans doute. Ce que nous voyons sont les éléments d'une propagande très similaire à celle montée jadis par l'industrie du tabac, pour nier les effets de la cigarette sur la santé. Il est scientifiquement démontrable qu'il y a un parallélisme - aux Etats-Unis en tout cas - entre les efforts de lobbying de certains milieux et la dissémination du doute sur divers aspects du changement climatique, que ce soit ses causes ou ses effets prévisibles.

Aux Etats-Unis, de prétendus think tanks, financés par les industries pétrolières et minières, louent les services de scientifiques qui n'ont souvent jamais travaillé sur le climat, mais qui produisent des documents qu'ils diffusent, qu'ils mettent à disposition des médias, des décideurs politiques ou de leur entourage.

Certains comparent le GIEC à une inquisition qui dit le vrai et "excommunie" ceux qui portent une parole alternative.

C'est absurde. Le GIEC n'est pas une organisation qui enrôlerait des chercheurs qui deviendraient ensuite membres d'un cercle fermé... Notre structure organisationnelle est au contraire transparente et ouverte : elle permet à tout chercheur qui a une expertise dans la science climatique de faire valoir cette expertise.

Notre travail est fondé sur la littérature scientifique revue par les pairs. Nous évaluons celle-ci sans distinction, quand bien même elle a pu être publiée dans des conditions d'intégrité discutables - de telles situations ont d'ailleurs été débattues en France voilà quelques mois. Nous n'adoptons pas nécessairement les résultats publiés, même s'ils le sont dans des revues comme Nature, Science ou Earth and Planetary Science Letters, mais nous les évaluons à la lumière de l'ensemble des connaissances, qui compte nombre de faits désormais établis.

Quels sont-ils ?

Les principaux sont que la température moyenne globale a augmenté au siècle dernier de plus de 0,7 °C, que les océans se sont élevées de 17 cm, que les glaces ont perdu 10 % de leur couverture, que les eaux de surface de l'océan se sont acidifiées, source potentielle de problèmes de calcification pour certains organismes marins comme des planctons ou les coraux.

Plusieurs ensembles de preuves obtenues de manière indépendante établissent un lien causal entre ces observations et l'augmentation de la concentration atmosphérique des gaz à effet de serre. La teneur en CO2 est actuellement plus élevée de 29 % qu'au cours des derniers 800 000 ans au moins. La croissance du CO2 dans l'atmosphère est 200 fois plus rapide que dans les 100 derniers siècles. Enfin, cette augmentation de CO2 est le fruit de la combustion de ressources fossiles et de la déforestation. Tout cela, et il en existe d'autres, ce sont des faits établis.

On ne peut plus les contester ?

Pas les faits, mais bien sûr les incertitudes et les frontières de la science, en gardant une approche scientifique. Il ne suffit pas de dire : "Tout le monde se trompe, voici ce que je pense."

Quels sont les points qui sont encore en débat ?

Il reste de nombreuses questions ouvertes. Comme l'existence de "points de basculement" du système climatique. Par exemple, nous ne savons pas où se situe le seuil au-delà duquel la calotte glaciaire du Groenland serait condamnée à disparaître. Il reste aussi des questions sur la réponse globale de la végétation terrestre : nous pensons que, soumise au réchauffement, elle produira plus de gaz à effet de serre, ce qui contribuera à aggraver le réchauffement - mais nous ne savons pas la quantifier précisément. Un autre débat tient à la prédictibilité du climat à échelle de dix à vingt ans. C'est un domaine très jeune qui fera l'objet d'un chapitre entier dans le prochain rapport du GIEC.


Propos recueillis par Stéphane Foucart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mar 24 Nov 2009 - 17:46

La Chine et l'Inde vont manquer d'eau bientôt, je me demande ce que ça va faire quand plus des 2/3 de la population planétaire seront assoiffés?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mer 25 Nov 2009 - 7:40

Puisque c'est eux qui décident de tout ces foutus technocrates,et en plus on se croit en démocratie,MDR,et qu'ils se plaisent à rafistoler les effets néfastes plutôt que de prévoir prévenir et guérir certaines causes,ils vont bientot s'amuser comme des petits fous à pomper les océans à partir de tous les grands ports du monde,car son niveau va monter inexorablement pendant qu'ils continueront à produire des 4X4 pour ces messieurs c'est plus pratique? oui quand il y a des inondations bien sur ça roule mieux,en ville c'est la frime plutôt.
Pour ce qui est de l'eau de mer qu'ils auront pompée tels les russes la mer( ? )...ils pourront se donner bonne conscience en offrant cette eau aux pays qui en manqueront après tout la science est là à leur disposition pour faire le sale boulot...
La technocratie est le fruit des mauvais électeurs et des abstentionnistes.
Et j'ai moi-même pourtant fais tout ce que dieu m'a permit de faire hélas,combien ont-il levé la main pour...rien
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 62
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 6 Déc 2009 - 12:37

ce que je ne comprend pas dans ce sujet écologique c'est que même si il n'y avait pas de risque conséquent au réchauffement de la planéte (naturellement ou par activité humaine) il y a un risque mondial, un probléme énorme de répartition de ressource et même si on répartissait les richesse il y aurait encore un problème qui resterait : la gestion, les ressources épuisables, la terre cultivable, les fotêts, les mines, la resource en eau, en poissons seront d'autant plus diificile a produire et deviendront d'autant plus rare que la population sera importante

le probléme de base est la forte population mondiales dans tous les cas d'epéce et analyse de conjoncture , hors le seul sujet qui n'est pas débatu, jamais, en aucune maniére c'est de savoir si on est en droit de laisser la population mondiale exploser ainsi

tabou tabou tabou
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 6 Déc 2009 - 13:20

@cre20diou:

Tu admets quand même que le rechauffement climatique a des répercussions sur le biotope et les equilibres inter especes?

http://www.greenfacts.org/fr/changement-climatique-arctique/index.htm

Le commandant cousteau avait déjà evoqué ce problème de surpopulation (ce qui ne l'a pas empeché de procréer à un age canonique ) face aux ressources mais il était loin d'imaginer les graves bouleversements écologiques qui vont se produire et les désordres sociaux qui vont rejaillir.


Dernière édition par chat-man le Dim 6 Déc 2009 - 16:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 6 Déc 2009 - 13:21

Publié le 05/12/2009 à 17:36 - Modifié le 05/12/2009 à 19:02 Le Point.fr

CONFÉRENCE SUR LE CLIMAT
Bruxelles, Londres, Paris... Les Européens se mobilisent pour Copenhague

Avec AFP

Bruxelles, Londres, Paris... Les Européens se mobilisent pour Copenhague

Des dizaines de milliers d'Européens ont défilé samedi, à deux jours du début du sommet de Copenhague, comme ici à Londres où une "vague bleue" a déferlé sur la ville © ANDY RAIN / EPA
Vos outils


Sur le même sujet

* ÉTATS-UNIS Finalement, Barack Obama sera à la clôture de la conférence
* FRANCE Borloo plaide à l'Assemblée pour un accord ambitieux

Des vagues de manifestants déferlant sur Bruxelles ou Londres, un train écologiste allant de Belgique au Danemark : des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi, en Europe, à deux jours du début du sommet de Copenhague. Le train spécial baptisé "Climate Express" a quitté Bruxelles dans la matinée et devait rejoindre Copenhague une douzaine d'heures plus tard. À son bord, plusieurs délégations (France, Belgique, Luxembourg) de négociateurs, experts et militants écologistes se rendaient dans la capitale danoise pour le sommet de l'ONU sur le climat, avec une escale à Cologne pour embarquer leurs homologues allemands. 192 pays doivent participer, du 7 au 18 décembre, à ce sommet pour tenter de décrocher un accord remplaçant le protocole de Kyoto, qui arrive à échéance en 2012. Dans des discussions de dernière minute, le ministre français de l'Écologie Jean-Louis Borloo devait rencontrer samedi à Moscou le vice-Premier ministre russe, Igor Setchine, et un conseiller du Kremlin pour le climat.

Dans une dizaine de villes de France, des centaines de personnes ont battu tambours et frappé casseroles et boîtes de conserve pour "monter le son". Ces "flash-mobs" se sont tenues à 12 h 18 précises, en référence à la fin du sommet, le 18 décembre (12/18 en anglais). Dans le centre de Paris, les manifestants ont revêtu les couleurs orange, noir et blanc de l'Ultimatum climatique, qui rassemble onze ONG. À Bordeaux, devant une banderole proclamant "Climat : urgence J - 2", ils ont arboré des plastrons énonçant les rejets annuels de gaz à effet de serre dans différents pays (0,1 tonne par an pour un Malien, 8,7 tonnes par an pour un Français et 24,5 tonnes par an pour un Américain). Les Britanniques ne sont pas restés inactifs, avec un coup d'envoi donné en milieu de journée à Londres par une messe oecuménique ponctuée de prières. "Il semble qu'au cours des dernières décennies, peut-être le dernier millénaire, la race humaine n'a pas été très bonne envers le reste de la création, tout comme notre civilisation n'a pas été très bonne envers la race humaine", a estimé Rowan Williams, archevêque de Canterbury et chef de l'Église anglicane. "Ça nous rattrape", a-t-il dit.

"Arrêtons la fièvre de la planète"

Puis le point d'orgue de la journée s'est élancé : "La vague", manifestation organisée par la coalition Stop Climate Chaos (SCC), a déferlé dans les rues de la capitale, projetant également des ondes vers Glasgow (Écosse), Dublin et Belfast. Selon Scotland yard, environ 20.000 personnes grimées de bleu - pour représenter l'eau de la vague - ont arpenté Londres. À Bruxelles, jusqu'à 15.000 manifestants de tous âges se sont mobilisés pour réclamer un accord "ambitieux" à Copenhague. Beaucoup sont venus en famille, d'autres avec leurs bannières associatives, syndicales ou politiques, le tout formant une longue vague aux couleurs turquoise et vertes, qui a défilé dans le quartier des institutions européennes, habituellement déserté le samedi. Un groupe d'enfants tapant sur des tambours ouvrait la marche sans anicroche, rythmée aux cris de "act now" (agissez maintenant).

À Stockholm, plus de 200 manifestants ont parcouru la ville sous une légère bruine, jouant du tambour et brandissant des pancartes réclamant de l'action à Copenhague. Devant le palais royal, ils ont évolué au son du tube The Final Countdown ( Le Compte à rebours final ) du groupe national Europe. Les écologistes italiens ont préféré attendre le jour d'ouverture du sommet, organisant une manifestation à bicyclette intitulée "Copenhague appelle Rome". Le cortège doit se rendre dans des lieux phares de la ville avec un slogan : "Arrêtons la fièvre de la planète."
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 6 Déc 2009 - 13:46

Bonjour Gilbert,

Eh bien il n'est jamais trop tard pour bien faire,ne soyons pas pessimistes.Si tous nous disons qu'il est bien tard alors c'est du défaitisme,tu vois bien qu'il y a eu des dizaines de milliers de manifestant pacifistes et autres qui ont brandit le drapeau des verts,un symbole,ce n'est pas le meilleur mais au moins des voix et des slogans ont fusés dans la rue et ça c'est du positif.Non il n'est pas trop tard...ce sommet de copenhague sera un tournant décisif à la politique des écolos et il ne faut en aucun cas les en empecher,Obama et les Chinois mettent les pieds dans l'plat et c'est tant mieux...attendons la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 62
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Lun 7 Déc 2009 - 0:28

chat-man a écrit:
@cre20diou:

Tu admets quand même que le rechauffement climatique a des répercussions sur le biotope et les equilibres inter especes?

http://www.greenfacts.org/fr/changement-climatique-arctique/index.htm

Le commandant cousteau avait déjà evoqué ce problème de surpopulation (ce qui ne l'a pas empeché de procréer à un age canonique ) face aux ressources mais il était loin d'imaginer les graves bouleversements écologiques qui vont se produire et les désordres sociaux qui vont rejaillir.

j'ai pris conscience du réchauffement bien avant que le grand public n'en soit au courant, car avant que des supputation soient avancées sur le réchauffement du a l'activité humaine du monde contemporain, j'avais pric conaissance du réchauffement naturel (cyclique) de la terre notement par les publication de Leroye ladurie
*
tout a des répercution même un réchauffement naturel et tout est facteur de population
la terre ne craint rien elle , elle subsiteera, ce qui risque d'arriver ce sont des déplacement de population, désertification ... et cela sera plus ou moins facil a gerrer suivant le nombre de gens touchés

quoi qu'il advienne déjà, le sahel par le rallongement des périodes sans pluies, le sol ne pourra plus nourrir les troupeaux, cela se ressent jusqu'au sud Maroc
même si le réchauffement stagnait pour des raisons naturelle qu'on ne maitrise pas , comme on ne connait même pas les facteurs en jeu (d'un mini age glaciaire par exemple), on va de toute maniére vers des problèmes grave de gestion des sols, de la pèche ....

alors bien sur si je devait croire les scénario catastrophes d'une élévation des températures rapide et importante, bah cela ne peut pas améliorer les choses Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 62
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Lun 7 Déc 2009 - 0:58

Citation :
Plusieurs ensembles de preuves obtenues de manière indépendante établissent un lien causal entre ces observations et l'augmentation de la concentration atmosphérique des gaz à effet de serre. La teneur en CO2 est actuellement plus élevée de 29 % qu'au cours des derniers 800 000 ans au moins. La croissance du CO2 dans l'atmosphère est 200 fois plus rapide que dans les 100 derniers siècles. Enfin, cette augmentation de CO2 est le fruit de la combustion de ressources fossiles et de la déforestation. Tout cela, et il en existe d'autres, ce sont des faits établis.

il y a probléme de savoir si il y a "lien causale" quand même et la large fourchette des prévisions indique bien que cette causalité est incertaine de maniére quantitative, non pas par les mesure mais bien par le lien réel de cause a effet

je regardai il y a un moment le probléme de dégagement de méthane, ce qui est marrant c'est que les spéculation sur l'action du méthane on nous dit que c'est plus vecteur de réchauffement, on quantifie le méthane qui pourait rejoindre l'atmosphére mais on ne peut dire de combien cela jouerait

par moment je suis assez dubitatif sur les liens de causalité et effets respectif
surtout que l'on refuse de nous donner systématiquement et sans entourloupe une extrapolation simple du cycle naturel de réchauffement que l''on avait déjà observé


je me méfie extrêmement de la science mise au mains ds média car c'est justement les cas de méprise scientifique dans le monde contemporain

Attention, et j'insiste le problème est le même sauf que , je ne vois pas de discussion sur les mesures qu'on devrait prendre même s'il n'y avait pas d'emballement des température, et là je me demande

résumé ; on nous fait une fixette sur la réduction du co2, sans nous dire en quoi ce co2 joue vraiment sa part , et on ne parle pas de ce qu'il faudrat faire même si le co2 et methane ne joueraient que trés peu
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mar 8 Déc 2009 - 3:11

Gilbert4500 a écrit:
Bonsoir.

Plusieurs questions Questions a ce Sommet!

1) Combien va coûté se Sommet ?

2) Qui Va payée ?

3) Combien d'Arbre ont - ils abattue pour faire ces Affiches ?

4) Qui Nourrit tous ces gens La ?

5) Et combien de tonnes de déchets par Personnes, délégué a ce Sommet, pendant les 15 jours, que va durer ce machin?

192 Pays cela fait du monde, si tous les gens présents a ce Sommet prennent paroles combien de kilos voir plus de Co2 vont - ils rejetées ? Calcul a faire pas évident !


cela peut paraitre anodin, mais faut se posée ces questions! Vous l'êtes vous déjà poser?

a+

Intéressant ton questionnement Gilbert,merci!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 62
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mar 8 Déc 2009 - 12:59

j'arrête de discuter sur ce sujet cela m'a couté 5 joules, j'ai dépassé mon quota

jeux blague
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mar 8 Déc 2009 - 21:09

Code:
2) Qui Va payée ?

Les club de foot,les pollueurs,la nasa,le vatican...vaudrait pas mieux rouler à vélo? On dépense cinq fois moins d'énergie on va cinq fois plus vite et on va aussi cinq fois plus loin qu'à pied;celle là je l'ai piquée à Julos Beaucarne. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 20 Déc 2009 - 11:15

Bonjour à vous,

Suite à la mésentente habituelle de ces incapables de technocrates ...je préfère ne pas parler de ce qui va nous tomber dessus,de toute façon les écolos sont des guignols on préfère écouter le pape et ses bons soldats,la langue de bois,les oeillères et les oreilles bouchées,ainsi va la vie ainsi va la destruction...Merci aux responsables de la santé de l'humanité.

Journal Le Monde:


Après 12 jours de sommet, le bilan de la conférence mondiale sur le changement est peu reluisant pour ne pas dire extrêmement décevant et inquiétant." Sur son blog, dans un billet intitulé "Copenhague a accouché d’une souris et elle n’est même pas verte", le député socialiste Jean-Louis Bianco, résume bien les réactions d'une majorité de la classe politique française à la fin du sommet sur le climat.


"Un lamentable fiasco", estiment les Verts français. "Le résultat est aussi désespérant que les enjeux étaient d'importance, déplore leur porte-parole Djamila Sonzogni. La Chine et Obama sont les coupables numéro un, mais l'Europe a péché par sa désunion et son absence de leadership. Nous avons eu la preuve éclatante que nombre de nos responsables sont en fait des irresponsables."

Une analyse partagée par le MoDem : "Après de longues années de travail préparatoire, l'échec de Copenhague est un immense gâchis", estime Marielle de Sarnez. L'absence totale de l'Union européenne dans la dernière ligne droite, laissant en tête à tête la Chine et les Etats-Unis, aura pesé lourd. Les chefs d'Etats et de gouvernement européens ont dans cet échec une part de responsabilité".

Selon les Verts, "l'absence de contrainte et le non-transfert, tant de nouvelles technologies que de moyens financiers, du Nord vers le Sud, font qu'en l'état, les experts prédisent une hausse de 3,5°C. Le but initial de la conférence était de ne pas dépasser 1,5°C". Même déception pour Yannick Jadot, député européen Europe-Ecologie et ancien responsable de Greenpeace. "Les dirigeants des grands pays ont échoué lamentablement", dénonce-t-il. "Plutôt que d'assumer leur échec devant les pays les plus vulnérables qui n'ont pas pris part aux discussions finales, ils sont partis par la petite porte. Pire : ils nous font croire à un succès en mentant à l'opinion publique."

"ARROGANCE"

Pour Oxfam France Agir-Ici, le "sommet historique" a débouché sur une "fuite en avant historique". Selon cette ONG, la déclaration politique négociée par un petit comité de dirigeants mondiaux "ne résout en rien les désaccords qui ont bloqué les négociations depuis deux ans" et constitue "un déni de démocratie pour tous les pays qui n'ont pas été consultés dans son élaboration". Ce texte "ne donne aucune garantie que le péril climatique sera évité ou même que les pays les plus pauvres auront les moyens nécessaires pour s'adapter à la hausse des températures", souligne Romain Benicchio, d'Oxfam-France. Il signe "une fuite en avant qui n'offre rien d'autre qu'une vague aspiration à rester sous la barre des 2°C et qui renvoie les décisions les plus difficiles sur les réductions d'émission et le financement".

De son côté, le Réseau Action-Climat France fustige la façon dont "Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont tenté de faire passer en force un accord qui n'en était pas un". "Alors que Copenhague devait rassembler par un contrat de confiance l'ensemble des pays autour de la clause climatique, l'arrogance de quelques chefs d'Etat ébranle le processus même des négociations, souligne Morgane Créach, directrice du pôle international du réseau. Le multilatéralisme a peut-être malheureusement été remis en cause de manière irréversible."

POUR ESTROSI, "IL NE SERT À RIEN DE PLEURER"

Quant aux Amis de la Terre International, ils se disent, par la voix de leur président, Nnimmo Bassey, "écœurés de l'incapacité des pays riches à s'engager sur les réductions d'émissions de gaz à effet de serre qu'ils savent être nécessaires, en particulier les Etats-Unis qui en sont historiquement le premier émetteur mondial"

"Nous sommes naturellement tristes et déçus mais il ne sert à rien de pleurer pendant des jours et des semaines", a pour sa part déclaré Christian Estrosi. Le minstre de l'industrie estime qu'"il faut reprendre le combat, le temps que nous utiliserons pour pleurer sur cet échec c'est du temps perdu pour préparer les prochaines échéances". "L'heure n'est pas aux jérémiades mais à se remonter les manches."
Pierre Le Hir
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 20 Déc 2009 - 12:48

L'homme vient de démontrer sa véritable nature: Un incapable,pour la plupart entendons nous bien, et j'affirme que GIGurdjieff a raison quand-il dit que nos contemporains ne sont que des limaces! Pauvre de nous comme tu dis Gilbert,nous ne sommes hélas qu'une toute petite minorité à voir "le vrai sens de la vie"la bonté à l'égard de notre semblables,et moults philosophes et prophètes ou sages le déclarent "une minorité avec un vrai coeur" les autres:ont un coeur froid et dur ils s'autorisent à créer les lois sans pitié de LEURS SOCIETES,ils ont l'argent,donc le pouvoir,et un coeur plus dur encore que le discours de Gaétan,qui lui a parfaitement raison aussi et autant que les hommes éclairés qui donnent leurs avis sur le monde.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 20 Déc 2009 - 17:47

Il est très probable que la terre va nous survivre, elle en vue des choses semblables a nous déjà, elles sont disparues et autre chose a pris la place.

Comment voulez-vous que des gens qui ne respectent pas leur propre corps puissent respecter la terre où il habite?

Commençons par prendre bien soin de notre corps et de façon tout a fait naturel vous allez voir les gens deviendront très écologique, car ils s'auront qu'un corps en santé ne peut exister que dans un milieu sain.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Dim 20 Déc 2009 - 19:28

Bonsoir Gilbert,

Notre corps s'adapte souvent à ce qu'il supporte si on l'aime. Quand on aime, tout devient plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   Mer 13 Fév 2013 - 20:23

Ce sujet avait été posté dans la vidéothèque du forum.

Il vient d'être déplacé.



Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réchauffement climatique:BILAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réchauffement climatique:BILAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réchauffement climatique ou déréglement climatique??!!
» Global Warming (réchauffement climatique)
» Réchauffement climatique...ah bon !!!???
» Le Réchauffement climatique qu'en pensez-vous?
» Quel est l'impact du Soleil dans le réchauffement climatique actuel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Révélations/Interprétations/Théories :: Médias Actualités :: Politique, économie et société.-
Sauter vers: