Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes Zen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 15:20

Le maître se promène dans le potager en compagnie de trois disciples après

une longue séance de méditation, quand tout à coup, le plus jeune se dirige

vers les salades, et écrase sous sa semelle une limace. Le deuxième disciple,

sourcils froncés lui dit :

"Tu as eu tord d'écraser cette limace, car quand bien même il s'agit d'un

animal trés primaire, c'est néanmoins une forme de vie, et la vie est sacrée

et doit donc être respectée. "

et se tournant vers le maître : " N'est-ce pas maître ? "

et le maître lui répond : " Oui, tu as raison. "

Le premier disciple, réagissant avec verdeur, lui rétorque :

" Sans doute cette limace est respectable, mais elle mange nos salades, et

ces salades sont notre seule source d'alimentation en cette saison. J'ai donc

bien agit en défendant une vie plus évoluée que celle de cette limace : la

notre. "

et se tournant vers le maître : " N'est-ce pas maître ? "

et le maître lui répond : " Oui, tu as raison. "

Intervient alors le troisième disciple, plus mûr et plus avancé dans l'étude des

processus mentaux :

"Mais maître, le deuxième disciple vous a dit une chose, et vous lui avez

répondu qu'il avait raison. Puis le premier disciple vous a dit le contraire, et

vous lui avez aussi dit qu'il avait raison. Or on ne peut pas donner raison à une

chose et en même temps à son contraire !? "

et le maître lui répondit : " Oui, tu as raison. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 16:40

Oui ils ont raison!

Chacun a raison selon sa possibilité d'entendement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 17:15

C'est vrai Nitrof, tu as raison! ;-)
Revenir en haut Aller en bas
venimeuse
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : orleans
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 17:44

oui c'est vrai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 17:54

Enfin un topic où tout le monde a raison!!

Merci Pascal!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 18:00

Dans un petit temple perdu
dans la montagne,
quatre moines faisaient zazen.
Ils avaient décidé de faire une session
de méditation dans le silence absolu.

Le premier soir, pendant le zazen,
la bougie s'éteignit, plongeant le dojo
dans l'obscurité profonde.

Le moine le plus nouveau dit à mi-voix :
"La bougie vient de s'éteindre !"

Le deuxième répondit :
"Tu ne dois pas parler,
c'est une session de silence total."

Le troisième ajouta :
"Pourquoi parlez-vous ? Nous devons
nous taire et être silencieux!"

Le quatrième, qui était le responsable
de la session, conclut :
"Vous êtes tous stupides et mauvais,
il n'y a que moi qui n'ai pas parlé!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 18:11

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 18:27

Oui,les japonais le pratiquent à l'école,les élèves qui se déconcentrent reçoivent le "coup de baton". Mais ça ne fait aucun mal,ça détend...

Le conte zen qui suit,c'est moi qui l'aie imaginé

Il était une fois,un moine,qui vivait dans une région montagneuse.Il avait perdu toute notion de lieu et de temps,seul assis sur son nuage il se demandait ce qu'il pourrait bien faire à présent,car pour lui,tout était devenu clair,limpide il avait franchit la limite de toutes connaissances le vide absolu,il ne pensait plus ne dormait plus ne révait plus.
Soudain,un bruit de pas derrière lui le sortit de sa méditation,il se leva et se rendit compte qu'il n'était plus sur terre,mais dans les cieux.L'ange qui s'approchait de lui souriant lui dit alors:"Bonjour O moine,je vois que tu as franchi toutes les dimensions qui te séparais de moi!"
~~J'ai bien entendu tes pas,mais tu n'as pas de pieds?
~Je n'ai pas non plus de main,ni de tete...
~~O seigneur!ton etre est si pur,ta présence émane un tel amour!une telle paix!...
~Cet oeil,parfaitement pur,ce n'est que ton subconscient O moine...
Après cette vision mirifique,l'homme se sentit dégringoler à une vitesse inoui vers le bas et se retrouva à moitié étourdi par le choc au beau milieu d'une meule de foin!...
Pascal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 19:38

Dans les dojos zen on donne le coup de bâton sur des centres nerveux, soit celui qui stimule ou celui qui apaise selon le besoin du méditant.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici un texte du shobôgenzo de maître Dôgen(1200-1253):

''Aprendre la Voie de l'éveillé c'est s'apprendre soi-même. S'apprendre soi-même c'est s'oublier soi-même. S'oublier soi-même c'est se laisser attester par les dix mille existants. Se laisser attester par les dix mille existants c'est se dépouiller de son corps et de son coeur ainsi que du corps et du coeur de l,autre, Il y a la Trace de l'Éveil qui disparaît et demeure en repos, et on fait rejaillir constamment cette Trace(sans trace) de l'Éveil en repos.''

''Lorsque l'homme voyage en bateau et considère au loin la rive, il s'imagine la voir avancer. Si par contre il attache son regard bateau, il voit bien que c'est lui qui avance. De même si l'on discerne et affirme les dix mille existant en s'y impliquant obstinément de corps et de coeur on s'imagine à tort que son coeur et sa nature sont constants. Si l'on suit intimement la Trace des Éveillés qui est en soi et retourne en son propre lieu on voit clairement la raison pour laquelle les dix mille existants ne lui appartenant pas.''

Le moi qui perçoit et observe le mouvement du monde est lui-même en mouvement avec le monde, tout comme un homme sur son bateau. Comment peut-on alors voir correctement cet univers entier en mouvement sans se voir soi-même en mouvement?

La bûche une fois devenue cendre n'a plus à revenir une bûche, et pourtant ne considérez pas que la cendre soit l'après et la bûche l'avant. Sachez-le, la bûche demeure dans son niveau de la Loi dotée en elle-même de l'avant et de l'après, et bien qu'il y ait l'avant et l'apprêt, l'avant et l'après sont entrecoupés. La cendre demeure dans son niveau de la Loi dotée en elle-même de l'avant et de l'après. Comme cette bûche une fois devenue cendres ne redevient plus bûche, l'homme une fois mort ne revient plus à la naissance. L'homme n'est qu'un reflet de la nature de l'Éveille qui elle est permanente.

L'homme obtient l'Éveil comme la lune demeure au milieu de l'eau, la lune n'est pas mouillée l'eau n'est pas brisée.

La Vraie loi, Trésor de l'Oeil. ed. Sully. par Yoko Orimo exellent livre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 20:24

Bonsoir Nitrof,

Dernièrement je suis allé dans un forum bouddhiste,l'un des plus grands sur le net.Je me suis dis,chouette je vais pouvoir discuter avec des gens qui pensent vraiment comme moi.Au bout de quelques jours,j'avais lu déjà pas mal de textes ici et là,les uns simples facile à comprendre,d'autres quasiment incompréhensibles.Il y a là sur ce forum des maitres zen qui parlent entre eux,des hommes qui ont atteint l'éveil.Eh bien je dois dire que j'ai eu bien du mal à les comprendre et discuter avec eux d'ailleurs je n'ai pas insisté,leur langage à moins de bien connaitre le bouddhisme est quasiment incompréhensible.Bien que je les comprenais tout de meme car je devais faire des efforts immenses pour lire entre les lignes,jai abandonné.
Les discussions entre maitres zen peuvent durer toute une nuit,sans que l'un d'eux ne ce soit vraiment mis d'accord sur certains points de la doctrine...
Moi je leur ai dis " Vous savez je n'ai pas eu besoin d'apprendre la doctrine par coeur et de recevoir l'enseignement d'un maitre pour atteindre cette vérité dont parle le bouddha et qui est l'éveil" Je leur ais dis; "un homme qui ignore tout de la doctrine et qui n'a reçu aucune éducation scolaire est parfaitement capable de devenir un bouddha"... Et ils m'ont répondu "oui c'est vrai"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 20:40

Citation :
un homme qui ignore tout de la doctrine et qui n'a reçu aucune éducation scolaire est parfaitement capable de devenir un bouddha"... Et ils m'ont répondu "oui c'est vrai"...

Bonsoir Pascal,

Oui c'est vrai, mais quel est cet homme?

Crois-tu qu'il sentirait le besoin de défendre son ignorance?

Qu'est-ce qui pourrait perturber un tel homme?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 20:54

RIEN

Il serait guéri de son égo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 21:14

Nitrof a écrit:
Citation :
un homme qui ignore tout de la doctrine et qui n'a reçu aucune éducation scolaire est parfaitement capable de devenir un bouddha"... Et ils m'ont répondu "oui c'est vrai"...

Bonsoir Pascal,

Oui c'est vrai, mais quel est cet homme?

Crois-tu qu'il sentirait le besoin de défendre son ignorance?

Qu'est-ce qui pourrait perturber un tel homme?

Quel est cet homme?
Moi personnellement,je n'ai pas eu besoin de maitre,ni de livre.A l'époque je ne possédais qu'un seul patchwork de 100 pages sur la vie du bouddha,je pratiquais zazen dans la position du diamant,chaque jour,aussi quelques exercices divers c'est tout...
Cependant,je n'encouragerais jamais personne à en faire autant,je pense qu'en règle générale un élève doit se rendre au dojo,c'est mieux...Préférable et moins dangereux.

Défendre son ignorance?
Non,il n'aurait pas à le faire mais se heurterait-il peut etre comme moi à ces maitres zen que j'ai rencontrés sur le forum.Non je pouvais continuer à parler avec des élèves débutants...
Je dois préciser quand meme que,suite à mes expériences en la matière j'ai essayé d'écrire un livre sur ce que je savais,cela m'a pris dix ans, plus la souffrance que cela m'a occasionné,mais cela n'a pas marché pour l'édition.Mon manuscrit est soi-disant bourré de syntaxes.Mal écrit si tu préfères.
Mais qu'à cela ne tienne je n'insisterai pas,j'ai abandonné cette idée.Je suis en train d'écrire un roman,c'est plus facile à réaliser...

Qu'est-ce qui pourrait perturber un tel homme?
Un tel homme n'est pas différent d'un autre homme car l'éveil demeure en chacun de nous.
L'éveil est là depuis toujours...Nous devons le réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 21:54

Pascal,

En plus de 35 ans de pratique zen la seule blessure que j'ai eue c'est une entorse à la cheville gauche, je m'étais levé trop rapidement pour faire le kinhin. Rien de dangereux que de regarder un mur et laisser passé les idées sans en choisir une, sonner une clochette de temps à autre faire des salutations et récité quelques sutras.

Quand tu es dans l'illusion et le doute, un millier de livres ne suffisent pas.

Quand tu as compris, un seul mot est de trop.

Les ignares se délectent du faux clinquant et de la nouveauté.

Les gens cultivés trouvent leur plaisir dans l'ordinaire.

De la vallée,on voit de grandes choses.

Du pic, on n'en voit que des petites.

Quarante ans de recherche dans la forêt profonde.

Aujourd'hui, grand éclat de rire au bord du lac!

L'abandon de l'ego est satori.

Le rien inclus le Tout.

La main ouverte peut tout recevoir.

Une bouteille vide peut se remplir.

Le ciel vaste et profond n'est pas dérangé par le vol des nuages blancs.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 23:29

Pascal a écrit:
Dans un petit temple perdu
dans la montagne,
quatre moines faisaient zazen.
Ils avaient décidé de faire une session
de méditation dans le silence absolu.

Le premier soir, pendant le zazen,
la bougie s'éteignit, plongeant le dojo
dans l'obscurité profonde.

Le moine le plus nouveau dit à mi-voix :
"La bougie vient de s'éteindre !"

Le deuxième répondit :
"Tu ne dois pas parler,
c'est une session de silence total."

Le troisième ajouta :
"Pourquoi parlez-vous ? Nous devons
nous taire et être silencieux!"

Le quatrième, qui était le responsable
de la session, conclut :
"Vous êtes tous stupides et mauvais,
il n'y a que moi qui n'ai pas parlé!"

Et, du coup, lui aussi a rompu le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 5 Aoû 2009 - 23:37

Un élève en méditation vint voir son professeur et lui dit: "ma méditation est horrible! Je suis tellement distrait, ou mes jambes me font mal, ou je m'endors constamment, c'est vraiment épouvantable!"
"Ca passera", lui dit son professeur.
Une semaine plus tard l'élève revint voir son professeur: "ma méditation est magnifique! Je me sens en pleine conscience, paisible, vivant! C'est magnifique!"
"Ca passera", lui répondit le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Jeu 6 Aoû 2009 - 15:52

Tous passent même nous!

Je me sens comme quelqu'un qui a enfin franchi le fil d'arrivé, la course est terminée pour moi, je ne suis plus qu'un spectateur qui regarde ceux qui passent le fil et les en félicite.

Bonne continuité et n’oublier pas dans la vie les choses sont toujours comme ça qu'on les connaisse ou pas c'est comme ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Jeu 6 Aoû 2009 - 18:34

Salut Nitrof,

Tu l'sais bien! Lorsque le Bouddha eut tout compris, tout accompli, il n'a pas décidé le moins du monde d'abandonner "sa course" comme tu dis, il a enseigné, il a meme désiré que le monde entier connnaisse sa doctrine! sans aucune distinction de couleur de niveau ou de pensée!...

Regardes ton valeureux maitre lui ne t'abandonnera jamais...



[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 11 Nov 2009 - 13:20

Et toi Nitrof pourquoi t'es plus là?
J'espère que ce n'est pas moi qui t'ai fait fuir je te considérais comme mon ami,et pourquoi as-tu quitté justement sur ce fil que je t'avais tendu?
Réponds moi au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 11 Nov 2009 - 13:30

Mais que se passent - il ici.

Pascal tu ne fait fuir personne pourquoi cette affirmation!

Si ce n'est pas Toi peut être est - ce Moi qui fait partir ces gens?

ce que je vais écrire risquerais de ne pas faire plaisir a quelques - uns.

voila

pourquoi avez Vous donnez tous ou on ne vous voit plus, pourquoi êtes vous partis qui est - ce qui ne va pas, vous êtes tous des faux semblants vous n'êtes pas capable d'assumer vos responsabilité, vous n'avez aucun Coeur , vous êtes des faux jetons, des Poux Blancs, fuir n'est pas la SOLUTION, dites au moins vos raisons comme cela on rectifieras le tirs.

Alors AYEZ COURAGE DE DIRE POURQUOI VOTRE RAISON DE PARTIR

POUR MOI PERSONNELLEMENT VOUS ËTES ES LACHENT!

tant pis si j'ai été fort dans mon commentaire je n'aime pas les gens qui partent sans motifs apparants dites au moins ce qui va pas allez Courage.

Je Le Pense, Je Le Dis , Je L'ECRIT!

aceux que mon commentaire ne plait pas faite le moi savoir sur ce forum en direct pas en MP.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9113
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 11 Nov 2009 - 13:39

Pascal a écrit:
Et toi Nitrof pourquoi t'es plus là?
J'espère que ce n'est pas moi qui t'ai fait fuir je te considérais comme mon ami,et pourquoi as-tu quitté justement sur ce fil que je t'avais tendu?
Réponds moi au moins...

Pascal mon cher Pascal voici la preuve comme quoi tu te fais des idées qui parfois n'ont rien à voir avec la réalité puisque si Nitrof a quitté ce n'est absolument pas à cause de toi mais à cause de l'arrivée de cette extrémiste catholique de Julienne qui n'a même pas eu la décence d'admettre qu'elle avait déjà été inscrite ici sous un autre pseudonyme ce qui nous a tous lamentablement déçus et en plus elle nous arrivait en tant que modératrice et Nitrof par respect pour lui-même et le dégoût du mensonge a tout simplement décidé que sa place n'était plus ici et sur ce point je le comprends bien que les choses soient revenues à la normale depuis...

Bien sûr Julienne a d'autres qualités de coeur et de générosité pour compenser mais cette fois-là elle n'y était pas du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 11 Nov 2009 - 13:46

Bonjour Christian.

Tout a fait d'accord avec Toi sur Julienne, c'est pour ça le bordel que j'avez mis, et la je m'en doutez quelle était revenue sous un autre pseudo.
a+
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 61
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Contes Zen   Mer 11 Nov 2009 - 17:31

l'histoire trés connue ci dessus est a rapprocher du Koan , une devinette pour aider a réfléchir sur un sujet



dans le genre " quel est le bruit d'une seule main qui applaudit ?"



ce qui m'incline à penser que la maïeutique pratiquée par Socrate n'a certainement pas été inventée par lui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Sam 14 Nov 2009 - 21:08

Pascal a écrit:
Salut Nitrof,

Tu l'sais bien! Lorsque le Bouddha eut tout compris, tout accompli, il n'a pas décidé le moins du monde d'abandonner "sa course" comme tu dis, il a enseigné, il a meme désiré que le monde entier connnaisse sa doctrine! sans aucune distinction de couleur de niveau ou de pensée!...

Regardes ton valeureux maitre lui ne t'abandonnera jamais...

Very Happy « Qu’est-ce que le Bouddha ? » demande le moine à son maître zen. « Une spatule à crotte ! » répond le maître.

Comme le sixième Patriarche était là, le vent commença à faire claquer l’oriflamme. Deux moines se mirent à discuter là-dessus. L’un remarqua : « Regarde ! l’oriflamme bouge ! » À quoi l’autre rétorqua : « Non ! c’est le vent qui bouge ! »
Ils discutèrent interminablement sans pouvoir toucher au vrai. Brusquement, Hui Nêng mit fin à cette discussion stérile en disant : « Ce n’est pas le vent qui bouge, non plus que l’oriflamme, Honorables Frères, ce sont vos esprits qui bougent ! » Les deux moines restèrent cois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contes Zen   Mar 12 Jan 2010 - 17:09

Quelqu'un demanda :

Qu'est ce que le Bouddha?

- Le Mental est le Bouddha et il n'y en a pas d'autre.

Un moine demanda :

Pourquoi enseignez-vous que le mental n'est pas autre chose que Bouddah?

- Pour faire arrêter ses pleurs à un enfant.

Quand l'enfant s'arrête, que dites-vous?

- Ni Mental, ni Bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes Zen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes Zen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes Zen
» question sur la façon d'aborder les contes en 6 (stag)
» Quelques mises en scène de l'aria "Les oiseaux dans la charmille" (Offenbach, Les contes d'Hoffmann)
» Parodies de contes en 6ème
» Contes en 6e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: