Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE NEANT

Aller en bas 
AuteurMessage
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: LE NEANT   Ven 7 Aoû 2009 - 11:20

LE NEANT:

Comme on le sait le concept de Néant a permis a maintes reprises d'assigner un statut Métaphysique à l'homme, non plus Néant mais Dieu au milieu et le Néant.

Donc c'est en tant que la Création fait participer l'homme au Néant qu'il soit métaphysique ou pas, limité et un bon sens je pense.

Si je dit que les Théodicées, dès Augustins, s'expliquent en se sens que l'erreur et éventuellement le péché qui rompt avec une problématique de la << Situation de l'Homme et dans l'Univers des Cosmologies Médiévales et Renaissantes >>

Je vais prendre un passage de (Descartes), lui définit pour la première fois la position de l'homme: je le cite: << Je suis comme un milieu entre Dieu et le Néant (je vais récrire les phrases en latin le contexte l'impose : ( médium quid inter Deum et Nihil).c'est - a - dire qu'il se place de tel sorte entre le Souverain qui est Etre, et le Non Etre ( inter summum ens et non ens), qu'il ne se rencontre de vrai, rien en moi qui me puisse conduire dans l'erreur en tant qu'un Souverain Etre m'a produit mais.. Si je me considère comme participant en quelque façon du Néant ou du Non Etre: c'est - a dire en tant que je suis pas moi même le Souverain Etre, je me trouve exposé à une infinité de manquements ( Méditatio IV) >>.

Bien après ce passage de ( Descartes) il me convient de dire que l'analyse que vient de faire Descartes est des plus angoissantes, qui affect un fondamental qui dévoile ainsi le Néant pour mettre au jour la constitutive du Néant à Existence Humaine. Le Néant est donc une condition qui rend possible a une révélation de l'Existant comme tel pour le << Dassein>>( il me semble que (Heidegger) a fait référence a ce sujet, a vérifier)

je pourrais ainsi poursuivre ainsi pendant plusieurs pages tant il existe des sens a donnée a ce domaine qui est le Néant, ( je parle en Théologie).

je vais encore vous donnez une citation de (Pascal)je le cite: << Qu’est - ce l'homme dans la Nature? Un Néant à l'égard de l'Infini, un tout a l'égard du Néant, un milieu entre Rien et tout >>

Cela résume bien le contexte de Rien et Tout.

(les Citations de Descartes et de Pascal, sont tirée de mes notes personnelles, ainsi que les citations latines) C.Q.F.D.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Ven 7 Aoû 2009 - 15:33

Je m'était procuré, il y a déjà quelque temps, l'ouvrage de Sartre :"L'être et le néant".

Il faut en avoir dans le ciboulot pour écrire 675 pages sur un sujet aussi simple que l'être et le néant ; moi, au bout d'une centaine de pages, j'avais compris l'essentiel de la thèse de Sartre : c'est que, finalement, le néant c'est quelque chose : évidemment, puisqu'on peut le nommer ; pourrait-on nommer quelque chose qui n'existe pas ?

Et, à titre d'illustration, Sartre cite l'anecdote suivante : il arrive dans un bistrot (c'était un client assidu des bistrots de St Germain des Prés, Sartre) ; il arrive donc dans ce bistrot où il s'attend à trouver son copain Pierre ; et qu'est-ce qu'il voir, en entrant dans ce bistrot ? Il VOIT que Pierre n'est pas là ; il Voit l'absence de Pierre, c'est-à-dire quelque chose qui n'est pas. Cette anecdote m'a profondément fait méditer ; et je n'en suis toujours pas revenu du mystère de l'être et du néant.

Plus sérieusement, et c'est là, je pense, le plus intéressant de ce qu'avance Sartre dans son ouvrage, c'est la capacité qu'a notre esprit de "néantiser". Nous nous heurtons à la dure "réalité" des choses, mais le génie que nous avons c'est d'être capable de dire : ces choses qui nous imposent leur présence, nous sommes capables de penser qu'elles pourraient ne pas être.

Tout simplement, les catégories mentales "d'être" et de "néant" sont des productions de notre pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Ven 7 Aoû 2009 - 18:23

Bonsoir J.P Mouvaux.

Tout a fait Mr Mouvaux., Je ne connaît que très peut Sartre , mais celui qui décrit l Mieux, Le Néant et Descartes. La Philosophie de Descartes, et d'une clarté exemplaire ( a Mon Avis). surtout !Cette Phrase que j'aime Bien et qui peut résumer, Nos Dires:

<< En Dissociant la Matière ou le Corps Machine de l'Ame ou de la Vie de l'Esprit >>

Est - ce que cette phrase Vous parlent ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Ven 7 Aoû 2009 - 22:21

bébert a écrit:
Bonsoir J.P Mouvaux.

Tout a fait Mr Mouvaux., Je ne connaît que très peut Sartre , mais celui qui décrit l Mieux, Le Néant et Descartes. La Philosophie de Descartes, et d'une clarté exemplaire ( a Mon Avis). surtout !Cette Phrase que j'aime Bien et qui peut résumer, Nos Dires:

<< En Dissociant la Matière ou le Corps Machine de l'Ame ou de la Vie de l'Esprit >>

Est - ce que cette phrase Vous parlent ?

Pour que je saisisse mieux son sens, il faudrait la replacer dans son contexte ; telle qu'elle est, c'est un peu court.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Ven 7 Aoû 2009 - 23:35

Bonsoir Bébert,

Il s'agit de la dissociation entre pensée et matière. C'est la base du dualisme, la naissance de la séparation entre corps et esprit JP. Mais il y avait des erreurs dans la théorie de Descartes. Après l'aboutissement de sa "méthode", il s'est enlisé à vouloir (devoir) démontrer l'existence de Dieu. Au grand mépris de Spinoza qui était athée, et qui se gaussait de la démonstration pitoyable de Descartes, affirmant que l'existence de Dieu était impossible.
Pourtant ils partaient du même postulat (la vérité est Une; Il faut donc trouver une science universelle, et réunir toutes les sciences en elle). Mais Descartes s'enfonce dans la théorie du doute -il imagine les choses un peu comme dans la matrice de Matrix- (il faut douter de tout, mais même si je doute, je doute encore de mon doute (et on tourne en rond). Mais si je pense que je doute, alors je pense, et si je pense, donc je suis. C'est là son évidence. Cependant pour trouver sa vérité première sur laquelle fonder sa science universelle, il faut remonter et douter encore. Et finalement, il n'avance pas.

Spinoza au contraire a souhaité partir de bases rationnelles, disant que l'on ne peut pas reculer sans fin, il faut bien commencer quelque part, même si les sens nous trahissent.
Nous avons un sens en nous, le sens de vérité. Et donc il part de là.
Il faut dire aussi qu'entre ces deux là, la relation était particulière, ils ne s'appréciaient pas vraiment. Spinoza était un peu plus "franc", il affirmait sa véritable pensée d'athée, or que Descartes se revendiquait croyant catholique, sans que l'on sache vraiment si c'était par conviction ou par crainte (on sait comment ça finissait à cette époque)! Il s'est d'ailleurs finalement fait piéger en devant démontrer l'existence de Dieu.

Il est aussi à l'origine de nombreuses pensées ayant entrainé l'homme dans la toute puissance, et lui permettant de s'introniser demi-urge (l'homme est supérieur puisqu'il est le seul à penser, donc à avoir une âme). La conséquence fut la légitimité de certaines des dérives humaines. Mais bon, c'est une autre histoire....

Le problème Bébert c'est que tu n'es pas clair, et que nous ne sommes pas sur un forum de philo. Je pense que ce genre de réflexion est de salubrité publique, mais commence par expliquer les bases:
Qui sont les philosophes que tu cites, quelles sont les différences entre eux, comment voyaient-ils le monde?
Et à quoi cela nous sert-il de savoir tout cela, en quoi cela peut-il changer notre quotidien?
De quelle façon pouvons-nous nous appuyer sur eux pour nous améliorer?
Et surtout, comment te positionnes-tu par rapport à leurs (hypo)thèses?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 0:06

J.P. Mouvaux/ Beltane.

Bien j'avez finit d'écrire ma réponse a Mr Mouvaux, et voila que Beltane vient pour me demander, d'arrêter ma Philo, ce que je vais faire immédiatement, car elle a raison de me dire que l'ont n'est pas sur un Forum de Philo, et de Donner tous les Arguments quelle me demande il ne m'est pas possible de m'expliquer sans faire de la Philo a Outrance.

Donc je coupe court a ma raison et garde mon texte je le finirait bien a placer mon texte.


Mais je glisserait de temps en temps un peut la Philosophie, c'est Bien Domage pour Moi et pour Vous, mais bon mes connaissances dans ce Sujet de la Philosophie était une de mes cartes Maîtresse. Et Du Coup Fait Tomber a cet instant mon château de carte Philo.

pas grave, autres arguments a démontrer.

Bien a Vous Mr et Mme Mouvaux, et Beltane,

En fait mon nom Véritable et Gilbert, je vais demander a Florence_Yvonne de mettre mon prénom a la place de mon Pseudo Bébert. cela serat plus simple, a condition que je reste sur ce Forum bien entendue, mais ça c'est a vous de prendre soit une mesure sur moi ou arrêter tout net mon action.

A Vous de Choisir soit de Me garder ou de me Virer, mais comme je le dit, on ne me vire pas d'un Forum je part de moi même, je n'ai jamais été viré de ma vie ce n'est pas maintenant que je suis en retraite anticipé, que cela va commencer.

J'en ait Finit, a vous de prendre votre déscision!

Bien a Vous

Je le Pense, Je Le Dit, Je l'Ecrit.
et je Signe: Gilbert
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 0:14

Juste une petite question svp:selon vous lorsqu'un philosophe comme Descartes parle de Dieu,fait-il allusion à Jésus-Christ ou à Dieu le Père Créateur du ciel et de la Terre etc.?

Ou peut-être préfèrent-ils rester dans le vague pour ne pas avoir à préciser leur pensée?

Désolé en passant de ne pouvoir apporter d'eau au moulin mais mes connaissances concernant les philosophes sont trop sommaires pour que je puisse intervenir autrement qu'en posant des questions!

Dit de cette façon ça semble très humble mais ne vous en faites pas pour moi,les apparences sont souvent trompeuses!^^
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 0:24

Bonsoir Chribou.

Vous avez lu mes Deux réponses au Sujet de la Philo.

Donc je ne vous donnerez aucune Réponse sur le sujet Demandez, je vous prie de bien vouloir m'excusez.

Une Réponse de Normand, Faite Comme Moi Lisez les Ouvrages Ecrit sur la Philosophie je peux vous donnez des références sans plus.

Dieu et Dieu.

Christ et Fils de Dieu le Père.

Christ n'ait Pas Dieu.

Bien a Vous!
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 0:32

Bonsoir Gilbert

Bien non mais tu sais bien que personne ici n'ira souhaiter ton départ!

Ensuite une section de philosophie a toujours existé que je sache sur ce forum alors tu es loin d'être hors-sujet lorsque tu ouvres un post de cette nature mais il est vrai comme l'a fait remarquer Beltane que la philosophie proprement dite n'est pas le tout premier sujet d'étude de ce lieu alors il se peut que certains membres aient plus ou moins d'intérêt pour ce genre de questionnements mais comme on est libre de se prêter à ces discussions ou pas je ne vois aucun problème à ce que tu veuilles en causer ici d'autant plus que plusieurs semblent avoir de très belles connaissances en ce domaine alors...

Bien à toi

Christian
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 0:49

Excuse-moi Gilbert mais j'étais à rédiger mes commentaires lorsque ton avant-dernier et dernier commentaires sont arrivés.

Concernant Dieu oui là on peut dire que tu es on ne peut plus clair quant à les définir mais ce n'est pas le cas pour tous et je trouve regrettable qu'il n'y ait pas une convention qui ferait par exemple que l'on garderait le vocable Dieu pour désigner Yahvé ou le Père dont parlait Jésus,le Fils pour Jésus ou le Christ,Allah pour le dieu des musulmans qui ne peut pas être le même Père puisqu'il n'ordonne pas les mêmes restrictions alimentaires,le Grand Manitou pour les amérindiens etc. et pour ceux qui comme moi n'osent pas trop préciser, La Source ou Cause première peut très bien faire l'affaire et là je m'arrête puisqu'hors-sujet!

Bonne soirée à vous
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 1:11

Chribou, plutôt Christian.

Oui j'ai bien compris le sens de Beltane, et de Toi même, mais bon il ai vraie aussi que parler philo sur un site Religions n'importunes personnes vues que la Philosophie et la Religion vont de Pairs.

Mais ce n'est pas grave.

Tu sait Christian, Mon Avis d'Homme, et de ne Jamais contredire qui que soit en Philosophie, donc je n'en reparlerais plus.,et je ne reviens jamais sur une déscision surtout le rappelle a l'Ordre comme celui de Beltane, et elle a Bien fait, cela m'apprendras a vouloir manger le Fruit avant qu'il soit sortit de Terre.

Pour me Virer Non je Pense pas j'ai écrit cela sous le coup de la Colère et de l'amertume, et comme tu le sait en ce moment je ne suis pas très en forme, je Viens de Perdre ma Mère et j'ai du mal a encaisser cette perte.

Plus que je suis Handicapé de la jambe droite écraser sur un chantier = amputation depuis 2000, n'arrange en Rien mon comportement qui ait souvent Agressif par moment, mon Franc - Parler n'ait pas beaucoups aimer sur les Forums, je n'aime pas mentir sauf quant il le faut, la j'avoue que j'ai mentis sur mon âge qui n'ait pas de 51, mais de 56 ans+ je n'ait pas deux enfants mais Un Seul et Unique, si j'ai fait ce mensonge était pour me garder un certain recule a un certain Forum religion.
Mais bon cette dame et venue Hier sur ce forum et maintenat je suis griller donc plus a rien a cacher de mon identité, maintenant quelle a découvert avec ma phrase, Fétiche, ( Je le Pense, Je Le Dit, Je L'Ecrit).

bien j'aime autant mieux de toutes façon j'aurais révéler mon identité véritable de plus ( la Dame la dernière inscrite n'ait pas revenue aujourd'hui sur le Forum donc déduction facile a comprendre).

Maintenant que tous et Clair pour moi comme Pour Vous, j'ai fait Mon Méa Culpa, je respire mieux, je ne pouvez garder cela en Moi.

Voilà Christian tu sait tout de Moi.

en espèrant garder ton amitié.
bien a Toi

et a Demain si Dieu Le Père Le Veut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 2:06

Gilbert,
Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit, ou alors, je me suis très mal exprimée.

Ma pensée est la suivante.
Lorsque l'on veut discuter de philosophie de façon complexe, on va sur un forum de philo. Là on pourra aisément entrer dans le vif du sujet et partager des considérations métaphysiques entre spécialistes et initiés.
Lorsque l'on veut parler de philo sur un forum où la majorité des gens n'y connaissent pas grand chose à part les grandes lignes, on prend la peine de "vulgariser" afin d'être compréhensible, pour que le message soit comprit de tous.

Cependant, pour vulgariser, il faut absolument être clair, et maitriser les concepts pour pouvoir les expliquer, ou tout au moins, donner envie à l'autre d'aller chercher des réponses. Mais surtout, il faut avoir l'envie de partager ses connaissances pour le bien-être de tous.
C'est très facile d'utiliser un registre vocable compliqué et de jeter de la poudre aux yeux. C'est plus difficile d'intégrer et maitriser vraiment ces concepts, pour les expliquer clairement aux autres afin de contribuer à l'élévation de celui qui ne demande qu'à savoir mais qui n'a pas les clés.

Ainsi je pourrais dire:
La volonté de puissance sublime l'ipséité, et l'aspect structural du surhomme suppose la déliquescence pontificatrice qui le relie encore à l'homme, et qui en est l'exanthème. Le panégyrique de l'homme demeure inextinguiblement antinomique à la praxéologie instinctive du surhomme.
Ou alors:
En devenant votre propre Maître vous pourrez développer votre indépendance et vous appartenir, mais pour acquérir cette puissance, il faut évoluer et détruire la boursoufflure qui maintient votre dépendance, afin de briser les chaines qui font de vous un homme faible. Encenser l'homme est contraire à l'analyse de ses actions, comme le ferait instinctivement le surhomme.
Voilà.

Rendre incompréhensible une lecture qui pourrait être simple est un problème d'égo (je ne parle pas pour toi Gilbert), sauf lorsque l'on est entre initiés, puisque le code est établi.

Aussi, je suis pour le débat philosophique, bien au contraire. Mais pas n'importe comment. Je pense que lorsque l'on ouvre un débat sur ce thème, s'il y a des questions, on doit répondre simplement et clairement aux gens qui les pose, sans se défiler.

Je suis arrivée ici quelques jours avant toi à peine Gilbert. Je ne connais pas grand monde, et je discute entre deux pages de world, puisque je travaille à la maison. Ce forum est une bouffée d'air, pour toi comme pour moi. Tu y as autant ta place que moi.
Mais chaque fois que je te demande d'approfondir ton raisonnement, tu te défiles en menaçant de partir.
Alors au final, soit tu le fais, sois tu acceptes les règles du jeu de la communication.
Je ne suis pas une savante ou quoique ce soit. Je suis une individu lambda qui aime creuser, et je suis bien ignorante. Beaucoup de gens m'apprennent ici, et je serais ravie d'aller un peu plus loin avec toi.

Maintenant c'est à toi de voir, la balle est dans ton camp.

Amicalement,
Beltane.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 2:20

Pour conclure Gilbert,
Le principe même de la philosophie est de débattre et de confronter les idées! Au contraire, il faut que tu le fasses. Mais fais le simplement, c'est tout. Je te l'ai dit, tu as certainement des choses à nous apprendre, alors sois simple. Il n'y a pas de compétition ici, il y a des échanges.
Pas besoin de mentir, de parler "noble" ou scientifique et de balancer des concepts à gogo. On s'en fou de ça, ce qui compte, c'est d'évoluer tous ensemble.
Ensemble, c'est tout!
;-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 2:31

Et pour Chribou!
Maintenant je sais que tu t'appelles Christian..;-)

Bref, pour répondre à ta question, il s'agit de Dieu, pas de Jésus.
Et je suis persuadée que tes connaissances musicales sont supérieures à mes connaissances en philosophie...

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 4:03

Rebonsoir Gilbert

Tout d'abord mes sympathies pour cette lourde perte que fut celle de ta mère ainsi que d'autres proches si j'ai bien compris.J'ai aussi perdu mon père l'hiver dernier et voilà que la santé de ma mère s'est énormément détèriorée récemment alors il m'est aisé de comprendre cette impression de vide qui se fait autour de nous et qui nous rappelle que nous ne sommes ici que momentanément...

Remarque tu n'aurais eu qu'à endurer la terrible épreuve de la perte d'une jambe et c'est déjà bien assez pour comprendre les effets que cela peut entraîner sur le plan psychologique alors ne te tracasse pas avec ces petites cachotteries,y a vraiment pas de quoi fouetter un chat.Au fait je t'avouerai que je savais depuis un certain temps déjà que tu étais ce sympathique Gilbert rencontré sur un autre forum et dont Julienne avait pris la défense de façon très ardente et qui laissait croire que vous vous connaissiez depuis un certain temps déjà.Bon terminé les potins! Very Happy

Et tant mieux donc si de t'être révélé ainsi t'a fait du bien! :censuré:

Amicalement

Christian
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10004
Age : 58
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 4:43

@Beltane

Merci pour cet éclaircissement divin!^^

Mais pour ce que sont mes connaissances musicales crois-moi elles sont très modestes mais s'il y a une chose dont je suis très reconnaissant envers la vie c'est d'avoir cette capacité que tu possèdes aussi manifestement de se laisser émouvoir par cette forme ultime de spiritualité que peut éveiller la musique lorsqu'elle est d'un certain Niveau!

La pratique de certains passages d'une étude de Chopin malgré une technique pianistique très chancelante m'a déjà amené à un état d'illumination que je n'oublierai jamais alors la Musique restera toujours pour moi le plus grand Art et le plus Noble!
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 138
Age : 61
Localisation : Dans le Monde
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 7:11

Bonjour Beltane.

Oui je sait que tu as raison sur toutes les lignes aussi bien les petites que les grandes, oui je te connaît peut mais on arrive a comprendre les personnes, tout ce que ma dit et vraie, oui je suis un peut conservateur, je l'admet, ce n'est pas un Mal en soit, mais quand même.

Oui j'ai des connaissances en Philosophie même assez élevé, mais je ne croyez pas en mettant ces deux messages que les textes étaient compliquer a comprendre pour certains ( es), Ton message et très clair j'ai reçue ton inéa. Je m'en souviendrez soit en sûr. et Ce qui ait de la question de menacer de quitter ce Forum, il n'en est pas question, j'ai écrit cela comme je le dit plus haut, par la Colère et l'amertume, quant ces choses la se rencontre eh bien ça fait Boum, c'est ce qui c'est passer chez moi.

Non je ne cherche pas a me défiler, au contraire, pour Moi je croyez ce que je disait était clair pour tous le Mondes, avec des personnes, qui pour la plupart sont plus avancer que moi en ce domaine, sur ce Forum. Mais tu sait expliquez un texte comme la Volonté de Puissance, ne ce décrit pas comme ça d'un claquement de Doigt, autour e la Philo il y a Tout, faut décrire le contexte ou se situe l'action de l'écrit, et les questions vous parviennent petit a petit, faut pas brusquer la Philo, mais bon ce qui connaisse le savent très bien, mais sait -tu que nous philosophons sans ce rendre compte!

Mais Bon, Finit tous ça Beltane, j'en ferais de moins en moins, ou pas du tout mais bon, tu ma réveiller de sur mon nuage, j'ai compris le sens de tes questions, la prochaine fois ( si prochaine fois), j'expliquerez ou je veut en venir sur un sujet définit, mais pour le moment je n'en discuterais pas.

Beltane sache que la question du Néant est très complexe, pour être exposer Ici, moi je stop ce débat, libre aux autres( Amis es) du forum, d'en faire ce qu'ils veulent.

Donc dorénavant, je m'astiendrais de Philo, mais comme ont aient sur un site de Religion, parlons de Dieu Le Père, et merci de m'avoir fait descendre de mon Piedestal.

Beltane Merci de tes commentaires clair et surtout Net.

Nous discuetrons surement a d'autres Occasions sur ce Forum, j'en suis sûr et certain même

Amitié Gilbert.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 11:39

Gilbert a écrit:
Chribou, plutôt Christian.

Oui j'ai bien compris le sens de Beltane, et de Toi même, mais bon il ai vraie aussi que parler philo sur un site Religions n'importunes personnes vues que la Philosophie et la Religion vont de Pairs.

Mais ce n'est pas grave.

Tu sait Christian, Mon Avis d'Homme, et de ne Jamais contredire qui que soit en Philosophie, donc je n'en reparlerais plus.,et je ne reviens jamais sur une déscision surtout le rappelle a l'Ordre comme celui de Beltane, et elle a Bien fait, cela m'apprendras a vouloir manger le Fruit avant qu'il soit sortit de Terre.

Pour me Virer Non je Pense pas j'ai écrit cela sous le coup de la Colère et de l'amertume, et comme tu le sait en ce moment je ne suis pas très en forme, je Viens de Perdre ma Mère et j'ai du mal a encaisser cette perte.

Plus que je suis Handicapé de la jambe droite écraser sur un chantier = amputation depuis 2000, n'arrange en Rien mon comportement qui ait souvent Agressif par moment, mon Franc - Parler n'ait pas beaucoups aimer sur les Forums, je n'aime pas mentir sauf quant il le faut, la j'avoue que j'ai mentis sur mon âge qui n'ait pas de 51, mais de 56 ans+ je n'ait pas deux enfants mais Un Seul et Unique, si j'ai fait ce mensonge était pour me garder un certain recule a un certain Forum religion.
Mais bon cette dame et venue Hier sur ce forum et maintenat je suis griller donc plus a rien a cacher de mon identité, maintenant quelle a découvert avec ma phrase, Fétiche, ( Je le Pense, Je Le Dit, Je L'Ecrit).

bien j'aime autant mieux de toutes façon j'aurais révéler mon identité véritable de plus ( la Dame la dernière inscrite n'ait pas revenue aujourd'hui sur le Forum donc déduction facile a comprendre).

Maintenant que tous et Clair pour moi comme Pour Vous, j'ai fait Mon Méa Culpa, je respire mieux, je ne pouvez garder cela en Moi.

Voilà Christian tu sait tout de Moi.

en espèrant garder ton amitié.
bien a Toi

et a Demain si Dieu Le Père Le Veut.

Cher Gilbert, il n'y a aucune raison pour que l'on ne veuille plus de toi sur ce forum et cela tant que tu en respecteras les règles qui sont simples à suivre, respect et tolérance.

De toute façon, s'il doit y avoir bannissement, ce sera avec mon accort et en deux ans, j'ai du bannir deux personnes (et encore, je les aurait réintégrées si elle s'étaient excusé).

Mes condoléances pour ta mère

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 11:49

Bonjour Gilbert,

Je rejoins Chribou et t'envoie moi aussi ma sympathie à travers ces épreuves que tu traverses.
Je suis ravie que tu restes parmi nous Very Happy

Le but de la philosophie est d'apprendre à penser par soi-même (pas simplement maitriser les réflexions des autres philosophes, au risque de ne devenir qu'un petit chien savant).
Ce qui veut dire raisonner, et prendre le risque de se voir attaquer par les critiques.
La plupart des philosophes se battaient comme des chiffonniers au sujet des concepts et de leurs visions des choses.

Philosopher c'est raisonner. En aucun c'est se soumettre à la passion destructrice de nos émotions.
Il faut apprendre à rester calme, zen, et repartir dans sa réflexion pour contrer les affirmations de l'autre, ou les valider.

Donc, pas de place pour l'émotion dans la philosophie. Descartes et Spinoza par exemple, puisque je parlais d'eux, pensaient tous deux que "nos sens nous trahissent". Et Nietzsche pensait que la non-maitrise de soi est une faiblesse.

Aussi donc, Gilbert, voici en résumé le meilleur conseil que je puisse te donner (même si les conseilleurs ne sont pas les payeurs):
Apprends à maitriser tes émotions (susceptibilité, colère etc...), à ne pas t'enflammer dans tes passions, et à garder la tête froide en toute occasion. Tu en tireras une grande force.

Ce n'est pas facile, je m'y exerce tous les jours. Mais c'est nécessaire.

Mes amitiés,
Beltane.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31500
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 11:52

Je vous lis et je prends conscience de mon manque de culture et de compréhension, dire que je suis incapable de faire la différence entre le vide et le néant.
Revenir en haut Aller en bas
venimeuse
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 103
Age : 67
Localisation : orleans
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 12:06

toute ma sympathie gilbert pour les épreuves que tu traverses.

Je n'ai aucune notion en philosophie mais j'aime vous lire dans vos échanges.
lol Florence je suis inculte dans ce domaine , je n'ai qu'une petite définition bien personnelle pour moi le vide est un peu comme un manque alors que le néant est le trou noir .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 12:22

Bonjour Venimeuse/Forence-Yvonne./Beltane.

Je vous remercie toutes ( tous), pour ces messages, je suivrez a la lettre les conseilles de Beltane.

Plus que cela Venimeuse, le Néant et L'infini.

Au sens négatif; grandeur dont l'analyse n'a pas de terme et n'aboutit pas à un élément indivisible, ou quantité illimitée.

Par contre au sens Positif, l'ëtre le plus Grand qui Soit, être premier, qui tire son existence de lui - Même ( qui est causse de soi) et non pas d'une chose extérieure.

Venimeuse voici un petit compte rendue du Néant.

Bien a Vous Toutes.
Revenir en haut Aller en bas
nonette
Etudiant
Etudiant
avatar

Nombre de messages : 218
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 12:42

florence_yvonne a écrit:
Je vous lis et je prends conscience de mon manque de culture et de compréhension, dire que je suis incapable de faire la différence entre le vide et le néant.

Peut-être qu'il n'y a pas de différence, et que chacun remplit son rôle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 17:08

Pour résumé simplement, copie d'une conversation intéressante sur le sujet:

"En fait il y a 3 "états" :
le vide : c'est ce qui reste quand on a retiré tout ce qui pouvait l'être (mais il reste toujours quelque chose d'insaisissable, appelé rayonnement de point zéro)
le rien : c'est l'absence de contenu, donc plus vide que vide en quelque sorte (et d'après ce que j'en sais, c'est physiquement impossible).
le néant : c'est l'absence de contenu ET de contenant, donc pas de matière, ni d'énergie, ni d'espace, ni de temps."

Une base chez les rosicruciens:
Nequaquam Vacuum, ce qui signifie : Le vide n'existe pas.

Mais pour tous ceux que le sujet intéresse, voici un lien assez simple et bien construit.
http://www.cosmovisions.com/neant.htm

Bonne prise de tête!;-)
Revenir en haut Aller en bas
nonette
Etudiant
Etudiant
avatar

Nombre de messages : 218
Age : 70
Localisation : france
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 20:12

'Et ce néant était Dieu' ! Maître Eckhart (je sais pas si l'orthographe est bonne) !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Sam 8 Aoû 2009 - 20:28

Venimeuse bonsoir.


Oui orthographe et bonne.

Et exact Dieu Le Père remplie tous, les Espaces il doit être La -haut, parmis ces milliards d'Etoiles.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 15:19

florence_yvonne a écrit:
Je vous lis et je prends conscience de mon manque de culture et de compréhension, dire que je suis incapable de faire la différence entre le vide et le néant.

"le vide" est un terme utilisé en physique : on dit qu'une bouteille est vide quand on a "vidé" ce qu'elle contenait : du vin, de l'eau par exemple ; dans ce cas elle est vide de liquide mais remplie d'air. En physique on discute de savoir si le vide absolu existe ou non : dans les machines à faire le vide, on n'obtient jamais un vide absolu ; il reste toujours quelques atomes en suspension.

tandis que "le néant' est un terme utilisé en philosophie.

Ici, en posant la question du "néant", on est en philosophie et pas en physique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 15:36

Bonjour J.P. Mouvaux.

Et Vous quelle ait votre avis sur le Néant, croyez - vous que le Néant et Le début de l'Infini ou la fin d'un espace temps ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 19:11

Gilbert76600 a écrit:
Bonjour J.P. Mouvaux.

Et Vous quelle ait votre avis sur le Néant, croyez - vous que le Néant et Le début de l'Infini ou la fin d'un espace temps ?

"néant", "infini", ce sont des idées, des projections de notre esprit.

Le néant, c'est une idée qu'on se fait ; c'est le contraire d'être : on voit des choses ; on se dit qu'elles pourraient "ne pas être".

Par contre, si on parle d'espace-temps, là, on n'est plus en philosophie mais en astrophysique ; et, en astrophysique on ne parle pas de "néant".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 19:38

j.p. Mouvaux Bonsoir.

un autre terme celui de la Néantisation, ce n'est pas a vous que je vais apprendre ce que la Néantisation:

Je le Fait quand même: La Néantisation est le pouvoir Propre a la Liberté, ce que je veut dire que cela peut être une possibilité d'Une Néantisation de L'être, (vous qui avait citer Sartre vous devez savoir de quoi je parle), alors je disait Donc oui une possiblité même de toute qualification de l'ëtre, vous connaissez le (Pour Soit)qui ai l'être qui se determine Lui-Même a une existence en tant qu'il ne peut pasavoir de liens avec Lui - Même.

pour en finir je dirais ceci: Une Puissance Proprement Humaine qui s'oppose à la Simple Positivité de L'ëtre.

Cet Encart vient de mes Notes personnels ( C.Q.F. D.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 23:03

Merci d'avoir comblé le vide de mes connaissances en matière de néant JP!

Gilbert, je connais l'angoisse de néantisation en psycho, que l'on rencontre parfois chez des sujets psychotiques. Cela concerne la peur de la perte du "Moi".
Est-ce de cela que tu parles?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Lun 10 Aoû 2009 - 23:19

Oui Beltane exactement ça
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 8:43

JPM a écrit:

pourrait-on nommer quelque chose qui n'existe pas ?
Avec les mots nous créons n'importe quoi, même ce qui n'existe pas.

J-P Mouvaux a écrit:
Gilbert76600 a écrit:
Bonjour J.P. Mouvaux.

Et Vous quelle ait votre avis sur le Néant, croyez - vous que le Néant et Le début de l'Infini ou la fin d'un espace temps ?

"néant", "infini", ce sont des idées, des projections de notre esprit.
...

Tout le vocabulaire qui exprime ces idées est, il est vrai, une projection de l'esprit.

En toute logique un vide exprime l'idée d'un contenu et a forcément un espace limité, ce qui est contraire à l'infini.
Le néant serait l'inexistence, donc on ne peut déterminer le rien.

Citation de Gilbert a écrit:
Descarte...
Le Néant est donc une condition qui rend possible a une révélation de l'Existant
C'est le genre de phrase qui sonne bien, mais qui, selon la logique, ne veut rien dire.

JPM a écrit:
Le néant, c'est une idée qu'on se fait ; c'est le contraire d'être

HAMLET. - Etre, ou ne pas être, c'est là la question. Y a-t-il plus de
noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune
outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter
par une révolte ?. Mourir... dormir, rien de plus ;... et dire que par ce
sommeil nous mettons fin aux maux du coeur et aux mille tortures
naturelles qui sont le legs de la chair
: c'est là un dénouement qu'on doit
souhaiter avec ferveur. Mourir... dormir, dormir ! peut-être rêver ! Oui, là
est l'embarras. Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la
mort, quand nous sommes débarrassés de l'étreinte de cette vie ?. Voilà
qui doit nous arrêter. C'est cette réflexion-là qui nous vaut la calamité
d'une si longue existence. Qui, en effet, voudrait supporter les
flagellations, et les dédains du monde, l'injure de l'oppresseur,
l'humiliation de la pauvreté, les angoisses de l'amour méprisé, les
lenteurs de la loi, l'insolence du pouvoir, et les rebuffades que le mérite
résigné reçoit d'hommes indignes, s'il pouvait en être quitte avec un
simple poinçon ?. Qui voudrait porter ces fardeaux, grogner et suer sous
une vie accablante, si la crainte de quelque chose après la mort, de cette
région inexplorée, d'où nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté,
et ne nous faisait supporter les maux que nous avons par peur de nous
lancer dans ceux que nous ne connaissons pas ?. Ainsi la conscience fait
de nous tous des lâches ; ainsi les couleurs natives de la résolution
blêmissent sous les pâles reflets de la pensée ; ainsi les entreprises les
plus énergiques et les plus importantes se détournent de leur cours, à
cette idée, et perdent le nom d'action...


Shakespeare, Hamlet, Acte III scène 1, Le monologue d'Hamlet
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 9:26

Gilbert a écrit:
je vais encore vous donnez une citation de (Pascal)je le cite:
<< Qu’est - ce l'homme dans la Nature? Un Néant à l'égard de l'Infini, un tout a l'égard du Néant, un milieu entre Rien et tout >>

Bel exemple des nobles absurdités qualifiées de pensées profondes... Si profondes que l'on n'en voit pas le fond...

Je n'ai pas le sentiment d'être un Néant dans la Nature, puisque j'existe
Petit, certes à l'égard de l'infini
Citation :
Un tout à l'égard du néant
Il ne peut y avoir de comparaison avec rien
Citation :
un milieu entre Rien et tout
???
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 9:36

Pascal Bonjour.

Qui ai Absurdes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 10:18

Voici ce que disent les bouddhistes à propos du néant:

La notion de vide dans le bouddhisme est dérivée de la notion de non
identité. Tout d'abord, le vide signifie l'espace creux à l'intérieur d'une
chose, l'absence d'identité de cette chose, et non l'absence de la chose
elle-même. L'image est celle d'un ballon. Le ballon est vide ; de même,
toute chose est dépourvu d'identité absolue.

Examinons le passage suivant du Samyutta Nikaya :
-- seigneur, pourquoi ce monde est-il appelé vide ?
-- c'est qu'il n'existe pas, dans le monde, des identités et des choses
possédant ces identités.

-- quelles sont les choses qui n'ont pas d'identité ?
Oeil, image et vue ne possèdent pas d'identité, ni ce qui appartient à
l'identité. De même, l'oreille, le nez, la langue, le corps, les pensées, leur
objet et leurs connaissance ne possèdent pas non plus d'identité, ni ce qui
appartient à l'identité.

Le bouddha affirme et moi de meme: "La matière est faite de vide"
Lorsque vous méditez assis dans une posture correct,vous pourrez observer à un moment donné le vide et voir la matière disparaitre,c'est à partir de cette vision là que le bouddha explique la notion de vide...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 10:35

Pascal.
Le Boudda affirme!!

Ton Boudda te Parle, alors mon Dieu le Père me Guide.

A Chacun sont Dieu, le Respect des Religions doit Règner sur le Forum.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 10:52

Gilbert76600 a écrit:
...

Qui ai Absurdes ?
Je suppose que cette question m'est adressée?

Je juge les idées, pas les personnes.
Ce n'est pas parce que la gente littéraire à admis la valeur de certains livres que l'on doit forcément approuver leur contenu.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 10:57

Bonjour Jean.

Tout a fait d'accord avec Toi sur ce coups La, Mais faut en prendre plus, qu'en Laisser.

Mais Bon a Chacun sa façon de Lire et dires les Choses.Et Comprendre ce que l'ont lis.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 11:05

Gilbert76600 a écrit:
Bonjour Jean.

Tout a fait d'accord avec Toi sur ce coups La, Mais faut en prendre plus, qu'en Laisser.

Mais Bon a Chacun sa façon de Lire et dires les Choses.Et Comprendre ce que l'ont lis.
cheers Ravi que tu me tutoies, je croyais que tu étais fâché

(cependant, tu ne m'empêcheras pas d'utiliser les petites images)LOL


Dernière édition par jean le Mar 11 Aoû 2009 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 11:09

Jean.

Sache que je me fache très raremment sauf quand il faut.

Quand a tes petits Smileys tu peut en mettre.

Bien a Toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 12:33

jean a écrit:
Gilbert76600 a écrit:
...

Qui ai Absurdes ?
Je suppose que cette question m'est adressée?

Je juge les idées, pas les personnes.
Ce n'est pas parce que la gente littéraire à admis la valeur de certains livres que l'on doit forcément approuver leur contenu.

Justement Jean,je vais poster un petit truc tout à l'heure à propos de ces fameux livres et tu me diras ce que tu en penses.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 15:03

Code:
La Néantisation est le pouvoir Propre a la Liberté,

l'être qui se determine Lui-Même

Une Puissance Proprement Humaine qui s'oppose à la Simple Positivité de L'ëtre.

Tout à fait, Gilbert. Avec la question : cette action de « néantisation » reste-t-elle sur le plan intellectuel ou se traduit-elle dans une action sur le plan social ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 15:11

Code:
une citation de (Pascal):
<< Qu’est - ce l'homme dans la Nature? Un Néant à l'égard de l'Infini, un tout a l'égard du Néant, un milieu entre Rien et tout >>

En termes plus simples : nous ne sommes pas rien ; mais face à l'immensité de l'Univers, nous ne sommes pas grand'chose.

"être ou ne pas être" ? autrement dit : cela vaut-il la peine de vivre ? avec toutes les misères qu'on rencontre en cette vie ! se suicider ? mais on a trop peur de ce qu'il pourrait y avoir "de l'autre côté" ; conclusion : nous continuons à vivre, en se posant toutes sortes de questions ; pourvu qu'on ne s'en laisse pas trop obséder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NEANT   Mar 11 Aoû 2009 - 15:17

J.P. Mouvaux.
A votre question j'aurais tendance, a dire les deux peuvent s'appliquer, s'il me faut choir je dirais sur le Plan Social oui il serait adaptable au sujet.

Mais bon cela et une affaire impression.

et la Votre serait Quoi par rapport au Sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE NEANT   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE NEANT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE GOUT DU NEANT
» Neant et néants / Autant de petits riens
» Deux phrases de Dogen
» La création du monde
» texte bouddhique sur la vacuité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: