Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 7:41

UG Krishnamurti, à ne pas confondre avec l'autre Krishnamurti, à été élevé de la meme façon et au meme endroit que Krishnamurti. Pour autant, ses conclusions sur la vie et le monde ne sont pas exactement les memes. Voila ce qu'il pense: "Je n'ai pas d'enseignement. Il n'y a rien à préserver. Enseigner signifie quelque chose qui puisse être utilisé dans le but d'amener un changement. Désolé, pas d'enseignement ici, mais seulement des phrases décousues et déconnectées. Ce qui est ici n'est que votre interprétation, rien d'autre. C'est pour cela que, ni maintenant ni jamais, il y aura de copyright quel qu'il soit sur ce que je dis. Je n'ai aucune revendication.

Je n'offre aucun enseignement et jamais ne le ferai. " Enseignement " n'est pas le terme qui convient. Un enseignement implique une méthode ou un système, une technique ou un nouveau mode de pensée qui soit appliqué dans le but d'amener une transformation de votre mode de vie. Ce dont je parle est en dehors du domaine de ce qui peut être enseigné ; c'est simplement une description de la façon dont je fonctionne. Ce n'est rien d'autre que la description de l'état naturel de l'homme, c'est la façon dont vous -- une fois débarrassés des machinations de la pensée -- fonctionnez également.

Mon enseignement, si c'est le terme que vous voulez utiliser, n'a pas de copyright. Vous êtes libre de le reproduire, le distribuer, l'interpréter, le prendre à contresens, le détourner, l'embrouiller, faites ce que vous voulez et même en revendiquer la paternité, sans mon autorisation ni celle de qui que ce soit.

Ce qui m'intéresse c'est de vous montrer que vous pouvez marcher, et s'il vous plaît, jetez toutes ces béquilles. Si vous étiez vraiment handicapés, je ne vous conseillerais pas de le faire. Mais l'idée d'être un handicapé vous est imposée par les autres qui veulent vous vendre leurs béquilles. Jetez-les et vous pouvez marcher. C'est tout ce que je peux dire. " Si je tombais..." : c'est là votre peur. Abandonnez vos béquilles, et vous n'allez pas tomber.

Les gens me qualifient " d'éveillé " - je déteste ce terme - ils n'arrivent pas à en trouver d'autre pour décrire la façon dont je fonctionne. Pourtant, je souligne bien qu'il n'existe aucun éveil. Je dis cela, car toute ma vie j'ai cherché et désiré être un éveillé, et, j'ai découvert qu'il n'existe rien de tel que l'éveil, et donc, la question de savoir si untel est éveillé ne se pose pas. Je me fiche d'un Bouddha du 6è siècle, sans compter des autres prétendants qui nous entourent. Ils ne sont qu'un tas d'exploiteurs dont la prospérité dépend de la crédulité des gens. Il n'y aucun pouvoir à l'extérieur de l'homme. L'homme a créé Dieu par peur. Donc, le problème c'est la peur et non Dieu.

L'état naturel n'est pas l'état dans lequel se trouve l'homme réalisé ou divinisé, ce n'est pas quelque chose à atteindre, à accomplir ou que l'on doive faire exister ; c'est là -- c'est l'état de vie. Cet état n'est autre que l'activité fonctionnelle de la vie. Par " vie " je n'entends pas quelque chose d'abstrait ; j'entends la vie des sens qui fonctionnent naturellement sans l'ingérence de la pensée. La pensée est un intrus qui s'introduit de force dans les affaires des sens. Sa motivation est le profit : elle dirige l'activité des sens pour en obtenir quelque chose et les utilise pour s'assurer de sa continuité.

Dieu est le plaisir ultime, la joie ininterrompue. Il n'existe rien de tel. Votre désir de quelque chose qui n'existe pas est la cause de votre problème. La transformation, moksha, la libération, et toutes ces balivernes ne sont que variations sur une même note : le bonheur en permanence.

Toutes vos expériences, toutes vos méditations, toutes vos prières, tout ce que vous faites, est égocentrique. Cela renforce le soi [ego], augmente son dynamisme, lui fait accumuler de la force, et donc vous emmène dans la direction opposée. Tout ce que vous faites pour vous libérer de ce soi est également égocentrique.

Il n'y a rien ici, uniquement vos données expérientielles relatives, votre vérité. Il n'existe aucune vérité objective. Rien n'existe au dehors de notre esprit ou qui soit indépendant de notre mental.

Le mental ou la pensée n'est ni votre ni mien. C'est notre héritage commun. Il n'existe rien de tel que votre mental et mon mental (en ce sens le mental est un mythe). Il n'y a que mental ; la totalité de ce qui a été su, ressenti et expérimenté par l'homme, transmis de génération en génération. Nous pensons tous et fonctionnons tous dans cette sphère mentale, tout comme nous partageons tous la même atmosphère pour notre respiration.

On vous a dit de pratiquer l'état sans désir. Vous l'avez pratiqué pendant trente ou quarante ans, mais le désir vous assaille toujours. Donc, quelque chose ne va pas quelque part. Il n'y a rien à redire au sujet du désir ; quelque chose doit donc clocher chez celui qui vous a dit de pratiquer l'état sans désir. Il (le désir) est une réalité ; ça (l'état sans désir) est faux - il vous falsifie. Le désir est là. En tant que tel, il ne peut être mauvais, il ne peut être faux, car il est bien là.

La nature humaine est fondamentalement violente, car la pensée est violente. Tout ce qui naît de la pensée est destructif. Vous pouvez essayer de la dissimuler avec phrases merveilleuses et romantiques : " Aime ton voisin comme toi-même. ". N'oubliez pas qu'au nom du " Aime ton voisin comme toi-même ", des millions et des millions de gens sont morts, en plus grand nombre que dans toutes les récentes guerres mises ensemble. Nous en sommes maintenant arrivés à un point où nous sommes capables de nous rendre compte que la violence n'est pas la bonne solution aux problèmes humains. Donc, la terreur apparaît comme l'unique possibilité. Je ne parle pas des terroristes qui font exploser des églises ou des temples et tout le reste, mais de la terreur ressentie par le fait qu'en détruisant son voisin, on pourrait se détruire soi-même. Cette réalisation est parvenue au niveau de l'homme ordinaire.

Le véritable problème, c'est la solution. Vos problèmes sont sans fin en raison des fausses solutions que vous leur avez inventés. Sans réponse, la question n'a pas lieu d'être. Elles sont interdépendantes ; vos problèmes et vos solutions vont de pair. C'est parce que vous voulez utiliser certaines réponses pour mettre fin à vos problèmes que ces problèmes sont sans fin. Les nombreuses solutions offertes par tous ces saints, les psychologues, les politiciens, ne sont pas vraiment des solutions du tout. C'est évident. Ils ne peuvent que vous exhorter d'essayer plus ardemment, de pratiquer toujours plus de méditation, de cultiver l'humilité, de vous tenir sur la tête, et encore et encore plus ; toujours dans la même veine. C'est tout ce qu'ils savent faire. Si vous rejetiez vos espoirs, vos peurs, votre naïveté et traiteriez ces types comme des hommes d'affaires, vous vous apercevriez qu'ils ne tiennent pas leurs promesses, et qu'ils ne le feront jamais. Mais, vous persévérez à gober les fausses promesses que vous proposent les experts.

Je ne peux jamais me tenir sur une plate-forme et faire une conférence. C'est trop artificiel. Discuter des choses de façon hypothétique ou abstraite est une perte de temps. Un homme en colère ne prend pas le temps de s'asseoir pour converser aimablement au sujet de la peur ; il est trop en colère pour le faire. Donc, n'allez pas me dire que vous êtes en crise ou que vous êtes en colère. Pourquoi parler de la colère ? Vous vivez, puis décédez dans l'espoir qu'un jour, d'une manière ou d'une autre, vous ne serez plus jamais en colère. Vous êtes tenaillés par l'espoir, et si cette vie vous semble trop désespérée, vous inventez une prochaine vie. Il n'y a pas d'autres vies à venir.

Cela ne m'intéresse pas de taper sur ce que d'autres ont dit (c'est trop facile) mais plutôt, d'abattre ce que je dis. Plus précisément, j'essaye d'enrayer ce que vous construisez à partir de ce que j'ai dit. C'est pourquoi je peux paraître contradictoire pour les autres. Je suis obligé, de par la nature de votre écoute, de toujours renier votre déclaration initiale avec une autre déclaration. Puis, la seconde déclaration est rejetée par une troisième, et ainsi de suite. Mon but n'est jamais une thèse dialectique confortable, mais la négation totale de tout ce qui peut être exprimé.".

Moi, ça me fait un peu froid dans le dos son histoire...et vous ?



.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 11:20

Citation :
Moi, ça me fait un peu froid dans le dos son histoire...et vous ?

L'illusion semble souvent plus aggréable que la pure et brute réalité

Fait-on preuve de Nihilisme lorsque l'on dit à un enfant que le Père Noël n'existe pas?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 12:05

Mon cher Toniov,

Je ne te l'ai jamais dit, mais je ne suis absolument pas dupe de ce qui se cache derrière ton humilité. J'ai appris, souvent à mes dépends, que plus l'homme est humble, plus il est évolué.
Tout ce qui brille n'est pas or, rien n'est plus vrai ni plus sensé que cette phrase dans notre monde d'illusion qui appartient souvent aux meilleurs acteurs.

A une époque, le nihilisme Nietzschéen m'a beaucoup attiré. Puis Camus m'a sauvée.

Je ne connaissais pas UG Krishnamurti. Et pour cette découverte, je te remercie profondément.

Citation :
"Chercher ne nait jamais de l'humilité.
Le désir de réaliser, pour arriver, fait partie de l'orgueil qui se cache comme demandeur.
Chercher, c'est l'arrogance, l'acceptation est l'humilité, et l'arrivée n'est que le premier moment de son départ." UGK

Il me semble que les deux Krishnamurti ne sont pas si éloignés que cela l'un de l'autre.

"-Vous n'avez aucun moyen de le savoir pour vous-même.
-Si je n'ai aucun moyen de le savoir, vous n'avez aucun moyen de communiquer"
(Discussion entre les deux Krishnamurti)

Citation :
"A moins d'être libéré du désir, de tous les désirs : moksha, libération, réalisation de soi, vous serez misérable. L'objectif suprême que la société nous a désigné est précisément celui qui doit disparaître. Faute d'être libéré de ce désir-là, vous ne pourrez pas vous délivrer de vos misères. Cette réalisation-là est essentielle, elle va droit au nœud du problème. C'est la société qui a établi cette priorité. C'est de ce désir de libération qu'il faut vous libérer. Tous les autres désirs retrouveront alors leur rythme naturel. Vous les supprimez soit par crainte des sanctions sociales soit parce que vous les considérez comme des ” obstacles ” à votre désir majeur – la libération."
UG

Magnifique...

Cet enseignement sort des sentiers battus. Il mérite le temps de la réflexion, que je vais d'ailleurs utiliser avant de pouvoir approfondir le sujet.

Je t'offre ce lien. Je n'ai pas eu le temps de l'approfondir, mais il me semble qu'il s'en dégage une pensée qui mérite aussi réflexion.
Si jamais tu y jettes un oeil, j'aimerais que tu m'en parles un peu.
http://www.istenqs.org/coeur.htm

Je reviendrai sur ce post un peu plus tard.
Bonne journée à toi...

Citation :
" Vous êtes vivant. Dès que vous introduisez la question : "comment vivre ?" vous avez fait de la vie un problème. Comment vivre a rendu la vie insignifiante. Dès que vous posez cette question, vous vous tournez vers quelqu'un pour la réponse et vous devenez dépendant. Et ce monsieur-là vous fait marcher ".

" Comment puis-je vous faire comprendre cette chose si simple. Il n'y a pas de comment....Ce comment demeure en rapport avec les réponses fournies par d'autres que vous; vous avez donc à rejeter toutes ces réponses."

" Le désir de libération est la cause de notre problème. Vous tenez à vous voir libre. Celui qui vous dit : "Vous n'êtes pas libre" est celui-là même qui vous parle d'un état de "libération" qu'on doit rechercher. Mais la recherche est la servitude, le refus de liberté"

""Vous ne pouvez vous résoudre à envoyer au diable et les solutions et ceux qui vous les font miroiter. Le passé entier de l'humanité vous étouffe - qu'il disparaisse et il ne reste plus que le courage d'être."

" Oubliez la société idéale, l'être humain idéal. Contentez-vous de voir comment vous fonctionnez. C'est cela qui importe. Ce qui prévient la pleine floraison de notre organisme dans son unicité, c'est notre culture. Elle a situé l'erreur - l'homme idéal - avant l'homme."

" Quand vous ne cherchez plus à devenir autre chose que ce que vous êtes, le conflit intérieur n'est plus. Si intérieurement vous n'êtes plus en conflit, il vous devient impossible de l'être avec la société "

UG Krishnamurti.

Ca ne me fait pas froid dans le dos, mais cela me trouble profondément. Je vais aller marcher cet après-midi et réfléchir à cela.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 12:30

Beltane et Jean,
Non, je ne me sens pas si évolué que ça...en tout cas pas assez pour comprendre et surtout peut etre ACCEPTER pleinement un discours tel que celui de UGK.
Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé; façon de dire que ce n'est pas ma voie.
Je ne m'y retrouve pas, tandis que dans Aurobindo, oui.
C'est meme assez particulier avec Aurobindo car j'ai un esprit critique plutot très développé et je dois dire que, toujours, dans tout ce que j'ai lu, quelque chose ne passait pas...avec Aurobindo cela ne se produit pas. Un petit bémol tout de meme: je parle de sa métaphysique ( que je trouve géniale ), mais je suis beaucoup moins fan de sa poésie, et son yoga, je ne me sens pas pret pour l'appliquer...

Je m'explique.
Aurobindo est le contraire d'un minimaliste. Le contraire aussi d'un nihiliste. Le nihiliste nie, Aurobindo intègre tout, et synthétise. Il voit en toutes choses une vérité et fait participer toutes choses à une vérité plus fondamentale, objet de sa métaphysique. Par exemple, ce qui lui a valu des critiques auprès de quelques grands sages - et pas des moindres - il ne rejette pas la pensée, le mental. Pour lui c'est un cheminement, transitoire mais necessaire, vers le supramental.
Il ne fait pas des phrases simples dans la façon dont il présente les choses; au contraire, ses phrases sont à rallonge et trés compliquées. C'est logique, puisqu'il tient compte de tout.
Mais ce n'est pas bien vu par les sages qui pronent la simplicité et le renoncement. Ceux ci voient cela d'un mauvais oeil meme... :hein:
D'ou leurs réactions.

Mais moi j'aime bien la subversion. Parfois.
Et puis je suis un optimiste né: je crois en l'homme, au sens de la vie, à l'évolution.
Impossible donc, en ce qui me concerne, de passer à coté de Aurobindo ou de Theilard.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 12:33

jean a écrit:
Citation :
Moi, ça me fait un peu froid dans le dos son histoire...et vous ?

L'illusion semble souvent plus aggréable que la pure et brute réalité

Fait-on preuve de Nihilisme lorsque l'on dit à un enfant que le Père Noël n'existe pas?

Je dois etre un grand enfant.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 13:01

Beltane a écrit:
"-Je t'offre ce lien. Je n'ai pas eu le temps de l'approfondir, mais il me semble qu'il s'en dégage une pensée qui mérite aussi réflexion.
Si jamais tu y jettes un oeil, j'aimerais que tu m'en parles un peu.
http://www.istenqs.org/coeur.htm


.

Ca ressemble un peu au discours de UGK.
Ce que je dis sur Aurobindo dans le post précédent peut s'appliquer a ce discours également.
Je cite l'un de ses discours:
"la peur de grandir"











Le choix d'une voie spirituelle est le plus souvent une décision mentale.

La fameuse revendication de l'ego spirituel : "Je cherche la voie qui me convient" est l'expression d'un choix de "la petite personne" fondé sur la peur. Ce choix est réellement un moyen d'éviter quelque chose (la Réalité) plutôt qu'un moyen de trouver quelque chose (La Réalité). Chaque fois que "nous nous pensons sur une voie", et en particulier "une voie qui nous convient", il peut être pertinent d'observer ce qui se joue en soi.



Le choix d'une démarche est toujours mental parce qu'un choix est toujours mental. A de rares exceptions, "quelqu'un qui fait un choix" est toujours "quelqu'un" et ce quelqu'un est ce que je désigne parfois ici par "la petite personne", celle-là même qui a créé la bulle de protection, de séparation et toutes les douleurs et peurs personnelles qui viennent avec.



Ce choix personnel, lorsqu'il rencontre un danger (un autre choix, par exemple), ferme le pont-levis et jette de l'huile bouillante sur tout ce qui s'approche ... tout en invoquant Dieu, à l'occasion. Le choix de la petite personne, aussi inspiré qu'il puisse paraître au premier abord, est un choix personnel par définition. Or, une quête spirituelle authentique conduit à une réalité impersonnelle que nous appelons de différents noms dans les traditions. Cette réalité est impersonnelle dans le sens où elle n'a rien à voir avec nos choix ainsi que toute l'illusion de la petite personne et sa volonté farouche de maintenir les structures de l'isolement.



Il n'y a pas de voie spirituelle. Il y a des choix plus ou moins inspirés qui n'ont rien à voir avec la Réalité qu'ils disent rechercher. La maternelle spirituelle n'est pas la fin de la quête. On y trouve des âmes en couches culotte qui font des choix de biberons avec des airs inspirés. Quel biberon apaisera mes larmes aujourd'hui ? et chacun exprime avec conviction le choix de son biberon tout en pleurant intérieurement sur le fait qu'un biberon en appelle un autre et que la quête est sans fin. L'étape "biberon" de la quête spirituelle est une étape qui fait partie du jeu mais quelque chose en nous tente de la faire durer bien au-delà des couches culotte.



La peur de grandir s'exprime au moins autant dans les milieux spirituels que partout ailleurs. En fait, le plus souvent, l'ego pense avoir trouvé une garderie sympathique dans une structure spirituelle. L'objectif plus ou moins conscient étant de se sécuriser plutôt que de prendre le risque de rencontrer le Réel. Et le biberon prend des noms ésotériques mais il reste un biberon. Le Réel est à l'origine et à la fin de toute quête. Le choix d'une voie spirituelle est la récupération par l'ego de l'Appel vers le Réel C'est un peu comme si une petite bulle d'oxygène apparaissait au fond de notre conscience et que, sur son chemin vers les niveaux conscients, elle était prise en otage par la peur qui en faisait tout autre chose que de l'oxygène, en tout cas rien qui fasse vraiment respirer.



L'impulsion Divine en soi est une bulle d'air. Elle appelle a prendre le risque de la Vie. Elle nous invite à découvrir notre véritable nature. Nous entendons tous cet Appel et nous y répondons tous... à travers le filtre de nos peurs et des croyances qui se sont construites autour. Ainsi, pour "trouver Dieu", nous rencontrons des êtres qui font du Yoga, qui deviennent hommes ou femmes d'affaire, qui pratiquent la méditation ou qui se consacrent presque exclusivement à l'acte sexuel, qui enseignent ou qui étudient etc. et tout cela n'ayant rien à voir avec l'objet de notre quête n'est pas un "problème" ... tant que nous n'en faisons pas "un choix déterminé".



J'enfonce le clou un petit peu fort ici, parce que cette option du "choix" m'apparaît comme l'écueil principal à l'écoute (et je parle, de manière ultime, de l'écoute de la Vie) et à la possibilité de grandir. Le "choix" est une sélection qui, pour quelqu'un qui vit sous le joug de l'ego et de la peur, est rarement un acte juste.



Mais tout cela ne signifie pas que nous ne devrions pas prendre de "directions relatives" dans notre existence. Non, j'évoque ici "la détermination terrorisée de l'ego dans ses orientations " qui est le plus souvent "un couvercle sur sa terreur de vivre" Tout cela prenant pourtant naissance avec l'Appel. Il est donc nécessaire de distinguer en soi ce qui nous sert de couvercle (de fermeture) de ce qui restaure "le passage que nous sommes" pour l'expression de la Réalité Divine. Ces mots espèrent réveiller "le courage de Vivre" chez ceux qui se sont laissé hypnotiser par la peur.



Je veux dire que "nous voulons tous grandir" et que "ce qui nous convient" nous maintient très souvent dans la mécanique de la séparation. Nous avons construit avec précision un système (parfois dit spirituel, parfois dit matérialiste) de protection qui produit dans notre existence l'opposé de ce à quoi nous aspirons vraiment. Sortons de sous nos couvercles... ce qui va en jaillir n'est peut-être pas un petit diable à ressort !



Fraternellement, Thierry


Bon... ( c'est moi qui parle à nouveau ).... ....si j'applique ce discours à la lettre il s'ensuit que Aurobindo est une " petite personne " qui s'agite avec son biberon dans une " maternelle de la spiritualité ". Very Happy

Rien que ça, ça pose un petit problème à mon avis...

D'autre part, si je prends toujours son discours à la lettre, pourquoi continue t-il à discourir ? Pourquoi participe t-il à des réunions, à des congrès ?....N'est ce pas un signe qu'il n'a lui meme pas réalisé ce dont il parle ? Cette mécanique de la séparation dont il parle, à mon avis, il en est toujours tributaire. Sinon parlerait-il encore ?

Il est facile de dire: vous ne voyez jamais rien, car tout ce que vous voyez est conditionné par le passé ( UGK disait souvent ça ). On le comprend d'un point de vue intellectuel. Mais UGK rajoutait aussi, explicitement, que LUI ne voyait pas les choses ainsi. Il faut le croire sur parole ?...
S'il était au dela de tout ça, pourquoi piquait-il des crises assez phénoménales ( on le voit sur les vidéos ) dans ses entrevues avec ses " disciples " ? N'aurait-il pas du se trouver au dela des fragmentations ( et donc des conflits ) de l'esprit ?

Enfin, une dernière question: par quoi et par qui ont été conditionnés K et UGK ? ( et oui... ) Ils sortent tous deux de l'école des théosophes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 14:51

Citation :
Enfin, une dernière question: par quoi et par qui ont été conditionnés K et UGK ? ( et oui... ) Ils sortent tous deux de l'école des théosophes...

Tout à fait.
Est-ce à dire que la théosophie, science occulte par excellence, est une telle arnaque que ses plus grands disciples se retournent contre elle?
(question ouverte)
Le lien que je t'ai mis, effectivement, corrobore la pensée d'UGK.

Je ne sais pas s'il a raison. Son discours me parait cependant très cohérent sur certains points.
MAIS..
Mercredi, lors de mon cours de yoga, il m'est arrivé une chose surprenante. Il est clair que ces cours n'ont rien à voir avec la formation classique (hatha) puisqu'il y a un mélange de différents enseignements (raja, bhakti etc...)
Donc pendant ce cours, je prenais une posture et j'effectuais un mouvement lorsque ma prof, ou mon Maître, chacun le voit comme il veut, me reprend et me précise qu'ainsi je n'arriverai à rien. Elle me repositionne, écarte mes épaules, me demande de travailler ma respiration. Au bout d'un temps elle appuie sur ma poitrine, au niveau du coeur, en me disant "vas-y, ouvre et laisse sortir".
Ce que j'ai fait, et tout d'un coup, je me suis mise à pleurer. Pas une tristesse sanglotante non (il ne me semblait pas être triste), mais des larmes inexplicables, profondes, certainement enfouies.
Ensuite, j'ai changé de position et j'ai vraiment senti l'énergie rayonnante du bonheur entrer en moi. Je sais que ça peut paraitre con ce que je dis, mais c'est vrai. Je me sentais légère et remplie d'un bonheur intense, je souriais, à l'extérieur, mais à l'intérieur aussi.
Ce qui est étonnant, c'est qu'en sortant, il me semblait encore rayonner, et les personnes que je rencontrais n'avaient pas la même attitude envers moi, comme si je les attirais.

Le lendemain c'était fini. Mais ça fait plusieurs fois que je sens des choses inexplicables se produire. Et en cela je te rejoins Toniov, je pense qu'UGK se trompe (mais pas sur tout).
Et je pense qu'Aurobindo (puisque ma prof est de son école) maitrisait cette "vie divine", et que sa technique pour l'enseigner est très puissante. Je ne suis qu'aux prémisses de cette découverte, mais je le sens déjà.

Cependant une question me travaille.
Si UGK, ou même K, connaissaient ces techniques, pourquoi s'en sont-ils éloignés? Pourquoi nous disent-ils qu'il ne faut aucun Maître (contrairement à Aurobindo), or que dans ces pratiques un bon Maître est nécessaire (aurais-je réalisé cette expérience si ma prof n'avait pas corrigé ma posture et débloqué mon chakra?)
J'aurais pu rester des heures ainsi, il ne se serait rien passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 15:03

Beltane.


Bien jolie ce Logo, au moins on tourne pas avec, Mais attention soucoupe volante va bientôt atterrir!

Cela est Bien on tourne on tourne ( silence)!

a+
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 16:11

Beltane,
Ce qu'il y a c'est que nous sommes tous très compliqués ( surtout dans nos sociétés ou l'abondance des richesses nous libère un peu des necessités basiques de la survie ). Alors que se passe t-il quand on a matériellement presque tout ce qu'il faut ? L'énergie se reporte ailleurs. Et que reste t-il ? L'existentiel.

Pour ce qui est de ton expérience, je pense que nous avons tous enfoui en nous tout un tas de choses. Si tout ce qui est en moi véritablement se libérait à l'instant, j'imploserai très probablement. Le probléme principal que nous rencontrons à ce sujet c'est que les mots sont impuissants à nous liberer des émotions, il ne font qu'en creer de nouvelles. Ainsi quand, par l'opération du Saint Esprit, ou par les manipulations de ta prof de yoga - pour reprendre ton exemple - quelque chose se libére, ça ne peut etre qu'excellent pour la santé et l'équilibre.

Bon, j'ai trouvé sur Internet l'édition complète de la Vie Divine, page par page ( il y en a 1500 ). Donc, pour toi et pour tous ceux qui voudraient consulter cet ouvrage:
http://sriaurobindoashram.com/Content.aspx?ContentURL=_StaticContent/SriAurobindoAshram/-09%20E-Library/-01%20Works%20of%20Sri%20Aurobindo/-02%20French/-18_La%20Vie%20Divine_Volume-18/-00_Table%20Des%20Matieres.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Ven 18 Sep 2009 - 17:44

Citation :
quelque chose se libére, ça ne peut etre qu'excellent pour la santé et l'équilibre
.

Oui c'est la phase de préparation. Je pense qu'elle va durer quelques mois, mais en réalité je ne sais pas combien de temps. C'est variable d'un individu à l'autre.

Nous avons tous des noeuds, des blocages, des tensions accumulées à l'intérieur parce que nous ne savions pas comment les gérer.
La psychanalyse tente de reprendre l'anamnèse pour trouver l'origine de ces traumatismes. C'est une bonne méthode, mais je pense que c'est insuffisant, et qui plus est, c'est une méthode qui enferme le sujet dans son passé.

A cela se rajoute le salut Indo-Pakistanais qui attise la force (vraiment), et diverses postures qui préparent à la méditation.
Je suis habituée à méditer. Pourtant la méditation qui suit n'a rien à voir avec les autres. Elle est beaucoup plus puissante.

En relisant UGK je le trouve matérialiste et nihiliste, effectivement. Et ce n'est pas un beau message en réalité. Intellectuellement je peux le comprendre, mais je le trouve dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 1:26

toniov a écrit:
jean a écrit:
Citation :
Moi, ça me fait un peu froid dans le dos son histoire...et vous ?

L'illusion semble souvent plus aggréable que la pure et brute réalité

Fait-on preuve de Nihilisme lorsque l'on dit à un enfant que le Père Noël n'existe pas?

Je dois etre un grand enfant.

En attendant tu n'as pas répondu à ma question.

Pourquoi parler de Nihilisme?
Encore une extrapolation du véritable sens d'un mot.
Citation :
Sens philosophique :
Le nihilisme désigne un scepticisme absolu, qui nie toute hiérarchie des valeurs, toute morale, toute croyance, toute transcendance et en particulier l'existence de Dieu.
Il n'accorde de l'importance qu'au "néant", qu'à la destruction et à la mort
Je ne vois aucun danger en ce qui concerne la première partie de la définition...
Pour la seconde partie...
Accorder de l'importance ,n'est pas le mot... La vie fait partie de la mort, et nous imaginons une frontière avec l'espoir que tout ne finit pas...
La vie continue, mais c'est uniquement par les gênes que nous transmettons que c'est possible, comme pour n'importe quel animal.

Ug ne peut être catalogué de "Nihiliste"

Mais il est vrai que l'on en arrive a dire, après tout, rien à foutre, gardez vos béquilles si vous êtes heureux avec.

UG a écrit:
Les gens me qualifient " d'éveillé " - je déteste ce terme - ils n'arrivent pas à en trouver d'autre pour décrire la façon dont je fonctionne. Pourtant, je souligne bien qu'il n'existe aucun éveil. Je dis cela, car toute ma vie j'ai cherché et désiré être un éveillé, et, j'ai découvert qu'il n'existe rien de tel que l'éveil, et donc, la question de savoir si untel est éveillé ne se pose pas. Je me fiche d'un Bouddha du 6è siècle, sans compter des autres prétendants qui nous entourent. Ils ne sont qu'un tas d'exploiteurs dont la prospérité dépend de la crédulité des gens. Il n'y aucun pouvoir à l'extérieur de l'homme. L'homme a créé Dieu par peur. Donc, le problème c'est la peur et non Dieu.
Evidemment que ce n'est pas un éveillé, il exprime tout simplement les choses telles qu'elles sont sans les enrober de confiture pour adoucir une digestion amère pour ceux qui baignent dans l'euphorie mystique
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 2:29

Heureusement que tu as précisé que tu donnais la définition philosophique du nihilisme Jean, c'est à dire le nihilisme passif (en opposition au nihilisme destructeur version russe).

Dérivé du latin nihil, qui signifie -rien-, le nihilisme est une doctrine considérant qu’il n’est rien de ce qui existe qui puisse être dit absolu.
Dans ce sens, UGK peut être défini en tant que tel.

Mais même dans la philosophie il y a plusieurs définitions du terme.
Pour Nietzsche, nihilisme des forts ou des faibles. Et le risque de certaines idées émises par UGK c'est de tomber dans un nihilisme des faibles, à savoir, le pathétique qui entraine l'homme dans l'idée que tout est vain.

Il fait peut-être partie des nihilistes forts (les croyances s'effondrent car elles sont dépassées), mais les dépasser n'est pas donné à tout le monde, c'est un long travail.
C'est en cela que je le trouve dangereux, car nombre de personnes sont tombées dans le piège du nihilisme et ont fini par se suicider (et c'est pas du blabla).
Le nihilisme peut aussi protéger de l'aliénation, de l'idéalisme et de la morale, mais ce n'est pas toujours le cas.
Citation :

Mais il est vrai que l'on en arrive a dire, après tout, rien à foutre, gardez vos béquilles si vous êtes heureux avec.
Je ne connais pas une seule personne qui n'a pas de béquilles.
Nous en avons tous, aussi variées soient-elles (religion, méditation, alcool, drogue, anti-dépresseurs etc....). Chaque exutoire est une béquille, même s'il y en a plus sains que d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 9:59

jean a écrit:
Citation :
Moi, ça me fait un peu froid dans le dos son histoire...et vous ?

L'illusion semble souvent plus aggréable que la pure et brute réalité

Fait-on preuve de Nihilisme lorsque l'on dit à un enfant que le Père Noël n'existe pas?

Le père Noël n'existe pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 10:59

Jean, je réponds à ta question.
Non, nous ne faisons pas preuve de nihilisme lorsque nous disons à l'enfant que le Père Noel n'existe pas. Mais plutot de réalisme. Puisque c'est nous qui avons déposé les cadeaux que l'enfant découvrira le lendemain.
Mais l'analogie que tu fais avec Dieu est hasardeuse.
Dans le premier cas, la distance qui nous sépare de l'arbre de Noel, donc de l'objet ou va se matérialiser le reve de l'enfant ( les cadeaux et le Père Noel ) est de quelques mètres ( la grandeur de la pièce ), dans le deuxième cas, la distance qui nous sépare de Dieu ( la " matérialisation " de nos reves métaphysiques ) est celle de l'univers ( donc probablement infinie ). Ce n'est pas tout à fait pareil.
Bien sur on peut toujours penser que Dieu est le Père Noel.
Je savais que UGK te plairait bien.
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 11:08

jean a écrit:
[.
Citation :
Sens philosophique :
Le nihilisme désigne un scepticisme absolu, qui nie toute hiérarchie des valeurs, toute morale, toute croyance, toute transcendance et en particulier l'existence de Dieu.
Il n'accorde de l'importance qu'au "néant", qu'à la destruction et à la mort
Je ne vois aucun danger en ce qui concerne la première partie de la définition...

Si, moi je vois un danger dans le fait de nier toute hiérarchie des valeurs et toute morale.
Je ne fais pas confiance à l'homme; il n' pas la maturité necessaire pour se passer de cela.
Le danger c'est l'anarchie totale.

Par contre, je vois aussi un danger a accepter toute hiérarchie des valeurs et toute morale.
C'est celui de l'enfermement, de la complaisance.
Il est necessaire de garder un esprit subversif, de savoir contester, pas pour supprimer forcément mais pour améliorer.

Donc, d'une façon ou d'une autre, ces choses la sont dangereuses.
Pauvres de nous...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 22:29

Bonsoir à vous,

Code:
Je ne connais pas une seule personne qui n'a pas de béquilles

Et moi je ne connais personne qui puisse se passer d'un maitre spirituel,surtout si d'un coté l'on songe que l'esprit n'existe pas et de l'autre qu'il existe,il faudrait tout de meme accorder ses violons,on a encore du temps devant nous.Mais dans l'immédiat nous n'avons pas le choix de prendre ou non un maitre,étant donné la dangerosité de ceertaines voies spirituelles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Sam 19 Sep 2009 - 23:13

Bonsoir.

Si, moi J'ai une béquille mais pas de le même sens que votre sujet.

A quoi sert-il de prendre un maître spirituel? cela ne sert a rien, c'est comme le bouddhisme!
Pour apprendre la vraie passion d'Un Saint ou d'Un Dieu, peut importe son nom; on apprend certainement mieux a travers des ouvrageset.
Au moins, notre argent, on sait ou il va ! ( je ne parle pas de la Bible) car ce Livre n'a aucun Sens!!!

( Même si c'est gratuits, cela ou autres choses, car on a Rien Sans Rien)

Faire des Courbettes a une Statue tel que le Bouddha , ou devant un crucifix n'a aucun Sens!!!


Il est dis tu honoreras aucune statues, ( si ne n'est pas ça rectifier).

Donc j'en déduit que pour ceux Qui croient en Christ Réincarné ( ce mot me feras toujours rire) et se prosternent devant un Crucifie ou un Homme y est Cloué, ils sont dans le Floue le plus complet!

Tandis que Prier Dieu le Père La Aucune Statue Aucun Crucifie Rien, pour l'honorer, on le Prie Point.

Dieu = Dieu Le Père!

Christ est son Fils !

Donc Christ n'est Pas Dieu!

a+
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 8:29

Gilbert a écrit:
( je ne parle pas de la Bible) car ce Livre n'a aucun Sens!!!

Je dirais plutôt que la bible à le sens que certains veulent lui donner... Wink


Citation :
Il est dis tu honoreras aucune statues, ( si ne n'est pas ça rectifier).
Pourquoi reprendre cette sentence biblique?

Penses-tu qu'un Dieu l'ait ordonné comme c'est écrit dans la Bible?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 8:44

tonioc a écrit:
Si, moi je vois un danger dans le fait de nier toute hiérarchie des valeurs et toute morale.

Il ne faut pas tout mélanger!

Nous ne parlons pas de l'anarchie.

Est-il nécessaire de préciser la différence entre une manipulation mentale et la nécessité d'organisation politique d'une vie en société?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 11:42

Bonjour Jean.

Oui , Pourtant cela est bien écrit dans la Bible Non! Et comme il paraît que cela est la Parole de Dieu ( Ou alors sa phrase a tourner a la dérision ) des scribes!

j'aurais dû écrire Idole ou Idolâtrie !

a+
Revenir en haut Aller en bas
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 11:56

Jean,
My name is TonioV... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 12:49

toniov a écrit:
Jean,
My name is TonioV... Very Happy

Oups!!!! Pardon!
Ki cé ki ka inversé les touches de mon clavier?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
toniov
Expert
Expert
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 63
Localisation : haute garonne
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 13:42

Jean,
Que penses tu du philosophe André Comte Sponville ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 14:15

Bonjour Toniov.


Je m'émisse un poil dans ta question de ce Philosophe.

Je ne te dirais que ce Philosophe et très bon, et il est un Humaniste, Pour voir sa vision , je te conseil cette ouvrage qu'il a co - signé avec Luc Ferry voici le titre de cette ouvrage:

<< La Sagesse des Modernes >>
ou ils décrivent les fondamentaux comme la quête de sens, La Liberté, et la sagesse.

voila mon avis!

a+
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26750
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   Dim 20 Sep 2009 - 15:31

Ce sujet me passe à 10 km au dessus de la tête
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et que pensez vous de celui la ? ou, quand le nihilisme rejoint le mysticisme...
» Tartimi : qu'en pensez vous ?
» "Le meilleur d’entre vous, est celui ..."
» Que pensez vous de ce genre d'individus?
» Que pensez-vous de l'haptonomie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Hindouisme-
Sauter vers: