Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le problème du TEMPS dans les religions ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 21:59

Citation :
Est ce que la plus petite partie de notre chimie a une mémoire independante de ses propriétés, Temps?

Tu peux expliciter un peu cette question s'il te plait ?


"une mémoire independante de ses propriétés"

Pourquoi une "partie de notre chimie" (???) aurait-elle une mémoire ???

Faut-il avoir une "mémoire" pour dépendre du temps ?
(Le moindre caillou a un certain âge, alors qu'il n' a aucune mémoire :
le temps n'est pas une "impression", ni une "perception" : c'est une DIMENSION de notre univers)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 22:11

Code:
"qui a toujours été" : cela veut dire "qui a un passé ...illimité, mais un passé tout de même...
"et qui est en perpétuel changement" : cela veut dire qui a une succession d'"après" ...
Donc, en une seule phrase, tu arrives à nier à la fin de ta phrase le début de ta phrase ...

Et c'est bien comme ça! et

Code:
Euh... nitrov! tu t'impliques encore trop comme référent, a dit le temps! peut etre atomisé?

Est ce que la plus petite partie de notre chimie a une mémoire independante de ses propriétés, Temps?

Pour moi une chose qui a toujours été n'a ni passé ni future, mais est toujours présente.

Tu interprètes avec les dimensions et des choses perceptibles avec nos sens qui ne sont que très limités.

Dans ma conception et mon vécu personnel il n'y a pas de succession, mais il y une apparence de changement , intérieurement tout est toujours là et pourtant mes yeux voient les choses changer.

Il y a aussi les symboles que j'ai placés plus haut sur ce fil qui peuvent nous donner une connaissance intuitive de ce que j'avance.Mathématiquement cela peut-être probablement démontrable puisqu'ils ont symbolisé leur équation par un symbole semblable aux perceptions mystiques.

Comme je l'avais dit plus haut (Quand on aura trouvé ce qui ne peut être décomposé, on aura trouvé le quelque chose qui n'a ni temps ni existence ni non-existence.)



Elles sont bien vos questions et remarques, mais quelles sont vos idées et connaissances sur ce sujet?

J'ai hâte de m’instruire un peu! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cré20diou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4230
Age : 62
Localisation : Marais poitevin
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 22:17

chat t'a raison !

ha ok, mon minou préféré, t'as raison on ne parles pas de lumière en général ou des loupiotes du ciel mais du soleil lui même

même en étant issus d'un soleil donc de la lumière ok


bas là oui la page que tu donnes parle de photosynthèse , le soleil était déjà démarré, la chaudière en marche

mais a la formation du soleil, même la terre devais éclairer aussi tant c'était un ch'tite boule de magma au début lol

faudrait déterminer quand est ce qu'on parle de "terre" avant même de considérer ce point (par exemple avec l'hypothése de théia, c'est avant ou aprés le choc que notre planete s'apelle terre ?) tout cela c'est des broutilles totalement subjective comme qu'est ce qu'une planète, a partir de quelle taille ...

bah , de toute manière je m'en fout dans le meilleur des cas j'irais jusqu'à donner raison au monothéistes sur ce point quitte a flouer les lois de la nature pourvu qu'ils arrêtent de nous casser les c. sur la vie sur terre

:monlivre:
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5671
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 22:57

Temps a écrit:
Citation :
Est ce que la plus petite partie de notre chimie a une mémoire independante de ses propriétés, Temps?

Tu peux expliciter un peu cette question s'il te plait ?


"une mémoire independante de ses propriétés"

Pourquoi une "partie de notre chimie" (???) aurait-elle une mémoire ???

Faut-il avoir une "mémoire" pour dépendre du temps ?
(Le moindre caillou a un certain âge, alors qu'il n' a aucune mémoire :
le temps n'est pas une "impression", ni une "perception" : c'est une DIMENSION de notre univers)

Par mémoire indépendante des propriétés je pensais à des possibilités autres que celles du carbone 14 qui permet de dater un echantillon de matière organique et donc de le situer dans le temps.
Je pensais à une traçabilité liée à la combinaison des particules élémentaires de la matière, c'est à dire liée à la forme. Si on admet l'existence des ondes de formes, c'est toute une organisation qui manifeste sa présence par des ondes particulières. On rentre alors dans un monde de perception au contraire ou les notions de passé et de présent se mélangent et dans lequel certains mediums peuvent se repérer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:05

Citation :
Pour moi une chose qui a toujours été n'a ni passé ni future, mais est toujours présente.

Bravo : tu touche là le fond du problème ...

"présente" ...comme tu dis ... c'est quand même du temps : le "présent"...

"toujours été" : c'est aussi une façon de paler du temps ...

Tu imagines en fait un "temps figé" ..., un "présent permanent" ...un "instant unique" ...

C'est comme ça que les catholiques essaient de me faire comprendre Dieu :
un être qui existe dans un " instant unique permanent "

Mon problème, c'est que le mot "instant" signifie (pour moi et selon le dictionnaire) un "MOMENT TRES COURT" ....donc un petit "moment de TEMPS" ...

Un "truc" qui est "présent" a donc du temps ...et donc un passé et un futur ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:16

Code:
le quelque chose qui n'a ni temps ni existence ni non-existence.)

Bonsoir Nitrof, et , (ni non-temps!?) puisqu'il demeure dans un éternel "temps" présent non?
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:18

Citation :
Par mémoire indépendante des propriétés je pensais à des possibilités autres que celles du carbone 14 qui permet de dater un echantillon de matière organique et donc de le situer dans le temps.

là tu parles de choses existantes TERRESTRES...(carbone 14)

Il y a d'autres moyen de dater des choses existantes : les étoiles etc...

Comme la photographie du fond diffus cosmologique ..par satellite WMAP etc
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:22

Citation :
puisqu'il demeure dans un éternel "temps" présent non?

concept à expliciter s'il te plait

Je me permets de rappeler que le temps est une dimension de l'univers matériel ...
(Théorie de la Relativité)

Au fait, connaissez vous le paradoxe des Jumeaux ...?
Hallucinant ...non ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5671
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:29

Cré20diou a écrit:


faudrait déterminer quand est ce qu'on parle de "terre" avant même de considérer ce point (par exemple avec l'hypothése de théia, c'est avant ou aprés le choc que notre planete s'apelle terre ?) tout cela c'est des broutilles totalement subjective comme qu'est ce qu'une planète, a partir de quelle taille ...
:

Effectivement p'tit père! La terre était peut etre rouge de colère mais elle a trouvé son maitre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 5671
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Dim 10 Jan 2010 - 23:46

Temps a écrit:
Citation :
Par mémoire indépendante des propriétés je pensais à des possibilités autres que celles du carbone 14 qui permet de dater un echantillon de matière organique et donc de le situer dans le temps.

là tu parles de choses existantes TERRESTRES...(carbone 14)

Il y a d'autres moyen de dater des choses existantes : les étoiles etc...

Comme la photographie du fond diffus cosmologique ..par satellite WMAP etc

On ne raisonne pas à la même echelle.Very Happy Et que nous dit ce cher satellite?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 0:04

Temps a écrit:
Citation :
Pour moi une chose qui a toujours été n'a ni passé ni future, mais est toujours présente.

Bravo : tu touche là le fond du problème ...

"présente" ...comme tu dis ... c'est quand même du temps : le "présent"...

"toujours été" : c'est aussi une façon de paler du temps ...

Tu imagines en fait un "temps figé" ..., un "présent permanent" ...un "instant unique" ...

C'est comme ça que les catholiques essaient de me faire comprendre Dieu :
un être qui existe dans un " instant unique permanent "

Mon problème, c'est que le mot "instant" signifie (pour moi et selon le dictionnaire) un "MOMENT TRES COURT" ....donc un petit "moment de TEMPS" ...

Un "truc" qui est "présent" a donc du temps ...et donc un passé et un futur ....

Présent est un mauvais terme, j'aurai du dire dans l'ici maintenant, mais la on va dire que s'il y a un ici il devrait y avoir un là ....

La nuit quand nous dormons sans rêve on a aucune conscience de temps et pourtant tout est là. Quand je fais de la méditation, tout est là, mais pas de conscience de temps.Dans la forme de méditation que je pratique on imagine rein tout passe puis viens et là viens (j'ai pas mieux comme mot pour le moment) un moment ou il n’y a rien et tout est un ensemble, mais la c'est un état d'être.

La difficulté est que je mélange mes états de conscience et les explications scientifiques qui pour moi peuvent les expliquer. Je ne peux vous faire vivre ces états, mais vous pouvez peut-être l'expliquer scientifiquement. L'approche philosophique est pour moi un brassage d'idée qui peut induire des intuitions.

On est dans un monde dimensionnel qui limite les explications que l'on peut donner de nos perceptions dépassant ces limites.

Toi ton approche me semble philosophique avec aucun symbolisme pour les mots et c'est bien comme ça.

Va juste falloir que j'emplois le même langage que toi et on va finir par se comprendre ! Very Happy

Pour l'instant ton présent peut-il être mon présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 0:06

Pascal a écrit:
Code:
le quelque chose qui n'a ni temps ni existence ni non-existence.)

Bonsoir Nitrof, et , (ni non-temps!?) puisqu'il demeure dans un éternel "temps" présent non?

Oui Pascale, mais c'est autant il, elle et tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 0:22

Temps a écrit:
Citation :
puisqu'il demeure dans un éternel "temps" présent non?

concept à expliciter s'il te plait

Je me permets de rappeler que le temps est une dimension de l'univers matériel ...
(Théorie de la Relativité)

Au fait, connaissez vous le paradoxe des Jumeaux ...?
Hallucinant ...non ?

@Temps,
"Il" demeure,eh bien le grand tout;;pour reprendre Nitrof,ou d'autres penseurs bouddhistes par exemple.
Je me base sur ces nouvelles théories,non encore validées certes "les cordes,multivers etc,pour affirmer que en définitif si l'espace est quasi infini c'est qu'il n'y a pas qu'un seul univers visible mais une multitude en parallèles tels des champs rectangulaires alignés.
Or si cela est infini,le temps y demeure également infini... "IL" le tout, est énergie mais aussi conscience,vie,matière etc,dimension temps aussi, en parfaite harmonie et interdépendance...éternel c'est fort plausible.

@Nitrof,
Ce qui fut,est et sera toujours en effet comme dis Temps peut-il résider indéfiniment dans un temps présent? Limités par nos sens physiques peu de chance de le démontrer à moins que Temps à une idée? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11133
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 14:14

chat-man a écrit:
Citation :

Il n'y a donc jamais eu de Terrre dans les ténèbres ....

Est ce qu'on peut estimer ce décalage entre un soleil opérationnel et la formation de la terre?

Euh datation admise du soleil: 4,5 milliard d'années et celle de la terre dans la même fourchette donc?

D'après ce document qu'est ce que vous comprenez? http://www.oca.eu/vigouroux/chp1/chp123.html

Lumière avant ou lumière après? Wink

Il aurait donc deviné, cet auteur du premier chapitre du Livre de la Genèse, que la terre était déjà là, et sans lumière, avant que le soleil ne s'allume.

Fortiche !
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 14:26

Effectivement, on a tendance a dater la Terre à 5 milliards d'années ...et le oleil à 4,57 milliards d'années ...

Mais même si la Terre est plus vieille que le Soleil ...il ne pouvait pas y avoir de vie dessus sans le Soleil ....
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11133
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:09

Code:
Y a t il sur ce fil des gens qui croient en un Dieu éternel et tout puissant, qui pourraient me dire comment ils conçoivent ce Dieu
Code:
J'ai pas l'impression qu'il y ait ici ce genre de gens.

Code:
Il y en a peut-être Jean-Pierre, mais malheureusement l'argumentation qui a souvent cours ici ne leur est pas vraiment favorable pour qu'ils puissent oser parler d'un tel Dieu sans qu'ils finissent par croire qu'on veuille se moquer d'eux.

C’est vrai.

Code:
leur discours ce termine toujours par une foi et croyance aveugle généralement ils sont coincés dans une secte et bien endoctriné.

Faudrait peut-être établir une règle qui nous interdise d'intervenir dans leur confession de foi et leur discours.

Personnellement cela m'éviterait de blesser ces gens de foi et moi ça leur éviterait de blesser ma logique et mon raisonnement.

Très juste.

Code:
Je n'ai pas encore rencontré de gens qui avait une telle croyance pouvant apporter des arguments valables et démontrables d'une preuve tangible de ce Dieu,

C’est la conception que nous avons héritée de la théologie catholique (et l’islamique ne vaut guère mieux) qui nous fait refuser ce Dieu là.

Qu’il y ait quelque chose comme une intelligence derrière le mystère de l’Univers, rien ne s’oppose à ce qu’on puisse le penser ; à condition, bien sûr, de reconnaitre qu’on ne peut pas y apporter de « preuve » ; pas plus, d’ailleurs, que de preuve de sa non-existence.

Pour ma part, voyant la bonne ordonnance, la beauté, parfois cruelle, de cette « création », j’ai du mal à penser qu’il n’y a pas « quelque chose », ou « Quelqu’un » là derrière.

Puissant ? Forcément, quand on voit le déploiement inimaginable de l’énergie dans cet Univers où nous vivons.

Est-il « bon » ? La réponse est forcément subjective : la « grippe cochonne », dont on nous a tant rebattu les oreilles, n’est évidemment pas bonne pour les humains ; mais elle fait très bien l’affaire du virus H1N1 ; s’il a une conscience, ce virus, il doit louer le Créateur ; tout en regrettant qu’il ne lui ait donné finalement si peu d’humains à dévorer.
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:15

Tres intéressant votre "fougères" sur les virus ....

je soumettrai la question à des catholiques :

"Dieu qui crée tout ... crée-t-il aussi les virus ...dont celui du Sida ...et si oui, pourquoi ?"

ils arrivent à répondre que l'existence d'un tigre est utile à l'humanité (histoire d'équilibre alimentaire) ...mais pour les virus ...

j'avoue que je n'y avais pas pensé

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:26

Pascal a écrit:
Temps a écrit:
Citation :
puisqu'il demeure dans un éternel "temps" présent non?

concept à expliciter s'il te plait

Je me permets de rappeler que le temps est une dimension de l'univers matériel ...
(Théorie de la Relativité)

Au fait, connaissez vous le paradoxe des Jumeaux ...?
Hallucinant ...non ?

@Nitrof,
Ce qui fut,est et sera toujours en effet comme dis Temps peut-il résider indéfiniment dans un temps présent? Limités par nos sens physiques peu de chance de le démontrer à moins que Temps à une idée? Very Happy

C'est ici et partout en même temps dans un temps sans temps ce que l'on essaie de décrire.

C'est tellement inimaginable cette chose qu'on en voit et en comprend que des partis l'ensemble en quelque sorte est inaccessible et incompréhensible mentalement.Tu pratiques le zen peut-être cet exemple va éclaircir ton questionnement.

Au début de la méditation on a un tas de pensés si on s'arrête a une on perd les autres c'est se que l'on fait en quelque sorte dans la discussion présente on discute des parti d'un tout et selon le point d'observation de chacun ça semble parfois contradictoire. Quand la méditation avance si on laisse passé les pensés on fini par en avoirs une vison d'ensemble, mais aucune ne retiens notre attention, par contre il n'y a pas de possibilité d'analyse on est conscient et on est tout simplement. Les pensées sont selon moi la manifestation d'une forme d'énergie et si on est capable d'en expérimenter l'ensemble on a un état d'ensemble. Dieu les dieux, etc. ne sont que des partis de l'ensemble et comme pour les pensés si on s'arrete a une parti ce la nous empêche d'avoir conscience de l'ensemble. Si l'on demeure dans un état de conscience d'ensemble c'est l'illumination et intuitivement on sait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:30

Code:
Puissant ? Forcément, quand on voit le déploiement inimaginable de l’énergie dans cet Univers où nous vivons.

Est-il « bon » ? La réponse est forcément subjective : la « grippe cochonne », dont on nous a tant rebattu les oreilles, n’est évidemment pas bonne pour les humains ; mais elle fait très bien l’affaire du virus H1N1 ; s’il a une conscience, ce virus, il doit louer le Créateur ; tout en regrettant qu’il ne lui ait donné finalement si peu d’humains à dévorer.

Tout a fait Jean-Pierre !

Code:
Temps: "Dieu qui crée tout ... crée-t-il aussi les virus ...dont celui du Sida ...et si oui, pourquoi ?"

ils arrivent à répondre que l'existence d'un tigre est utile à l'humanité (histoire d'équilibre alimentaire) ...mais pour les virus ...

Probablement pour la même raison que le tigre! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:32

Citation :
Au début de la méditation on a un tas de pensés si on s'arrête a une on perd les autres c'est se que l'on fait en quelque sorte dans la discussion présente on discute des parti d'un tout et selon le point d'observation de chacun ça semble parfois contradictoire. Quand la méditation avance si on laisse passé les pensés on fini par en avoirs une vison d'ensemble, mais aucune ne retiens notre attention, par contre il n'y a pas de possibilité d'analyse on est conscient et on est tout simplement. Les pensées sont selon moi la manifestation d'une forme d'énergie et si on est capable d'en expérimenter l'ensemble on a un état d'ensemble. Dieu les dieux, etc. ne sont que des partis de l'ensemble et comme pour les pensés si on s'arrete a une parti ce la nous empêche d'avoir conscience de l'ensemble. Si l'on demeure dans un état de conscience d'ensemble c'est l'illumination et intuitivement on sait.

et si tu arrêtais la fumette ... pour qu'on puisse comprendre un peu ..LOL
(c'est pas méchant ce que je dis...Moi, je marche au Pastis ...)
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11133
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:44

Très intéressant l’échange entre Nitrof et Temps :

Code:
une chose qui a toujours été n'a ni passé ni future, mais est toujours présente.
Code:
Bravo : tu touche là le fond du problème ...
Code:
"présente" ...comme tu dis ... c'est quand même du temps : le "présent"...
Code:
"toujours été" : c'est aussi une façon de paler du temps ...
Code:
Mon problème, c'est que le mot "instant" signifie (pour moi et selon le dictionnaire) un "MOMENT TRES COURT" ....donc un petit "moment de TEMPS" ...
Code:
Un "truc" qui est "présent" a donc du temps ...et donc un passé et un futur ....

Et voici les paradoxes du temps :

Le passé n’est plus ; le futur n’est pas encore ; et le présent n’est qu’une limite sans épaisseur entre passé et futur ; donc : rien n’est.

En fait, comme le notait Florence, il y a le temps « objectif » et le temps vécu, « subjectif ». Et lequel des deux est le « vrai » ?
Code:


Dans son ouvrage ; « Critique de la raison pure »,  de la même façon que Copernic a montré que la terre tournait autour du soleil et non l'inverse, Kant affirme que le « centre » de la connaissance est le sujet connaissant (l'homme ou l'être raisonnable), et non une réalité extérieure par rapport à laquelle nous serions simplement passifs. Ce n'est donc plus l'objet qui oblige le sujet à se conformer à ses règles, c'est le sujet qui donne les siennes à l'objet pour le connaître.

Kant distingue trois facultés :
- La sensibilité ou faculté des intuitions empiriques, par laquelle quelque chose nous est donné.
- L’entendement ou faculté des concepts. Les catégories pures de l’entendement sont les règles qui nous permettent d’organiser a priori l’expérience, comme par exemple la relation de causalité.
- La raison ou faculté des Idées. Une Idée ne pouvant correspondre à aucun objet donné dans l’expérience (Dieu, l’immortalité de l’âme, la liberté), de tels objets suprasensibles ne peuvent donc être objets de connaissance au sens défini plus haut.

Le donné empirique ne peut être organisé et donner lieu à une connaissance qu’à travers les formes a priori de notre esprit :
•   formes à priori de la sensibilité elle-même, que sont l’espace et le temps,
•   catégories pures de l’entendement qui constituent pour ainsi dire la structure logique inhérente à notre esprit, structure dans laquelle nous mettons en forme les données issues de la sensibilité pour en opérer la synthèse, et dont dérivent toutes les fonctions logiques de nos jugements. Si bien que la réalité en soi nous reste à jamais inconnaissable : nous n’avons accès qu’à une réalité phénoménale.

Par contre, nous vivons (ou certaines personnes vivent) des expériences très riches de temps « subjectif ». Le problème est que nous ne pouvons communiquer ces expériences qu’à ceux et celles qui en ont connu d’analogues ; alors que les données de « la science », qui a inventé des instruments de mesure d’un temps dit « objectif », sont communicables à tous.

Pour parler du temps, il faut donc toujours préciser si on se situe sur le plan « scientifique » ou sur celui de ces expériences personnelles où la notion de « preuve » n’a pas cours, et qui est le domaine, entre autres, des religions.

Et il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’ici, il est question du "problème du Temps dans les religions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 16:51

Code:
et si tu arrêtais la fumette ... pour qu'on puisse comprendre un peu ..LOL
(c'est pas méchant ce que je dis...Moi, je marche au Pastis ...)




Je ne fume plus, mais ça m’a aidé à une époque... Very Happy

On nomme ça la petite fumée!

Code:
Kant affirme que le « centre » de la connaissance est le sujet connaissant (l'homme ou l'être raisonnable), et non une réalité extérieure par rapport à laquelle nous serions simplement passifs.

C'est bien dit!
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 17:20

Ne partons pas sur le côté subjectif du temps car cela nous éloignerait du sujet

(du genre : "quand je m'emmerde je trouve le temps long, et quand je m'amuse ça passe vite ...donc une heure n'a pas la même valeur ...)

Non : une heure sur Terre, c'est une heure !

Par contre, ce qui est intéressant, c'est qu'une sonde spatiale qui passe à proximité d'une planète plus massive que la Terre ...voit son horloge avoir un décalage avec l'horloge terrestre ..
et il faut donc SYNCHRONISER : modifier l'horloge de la sonde !!!

Ca c'est vraiment intéressant : le temps ne s'écoule pas à la même vitesse sur la Terre que sur Mars ...par exemple ...
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 17:21

Ne partons pas sur le côté subjectif du temps car cela nous éloignerait du sujet

(du genre : "quand je m'emmerde je trouve le temps long, et quand je m'amuse ça passe vite ...donc une heure n'a pas la même valeur ...)

Non : une heure sur Terre, c'est une heure !

Par contre, ce qui est intéressant, c'est qu'une sonde spatiale qui passe à proximité d'une planète plus massive que la Terre ...voit son horloge avoir un décalage avec l'horloge terrestre ..
et il faut donc SYNCHRONISER : modifier l'horloge de la sonde !!!

Ca c'est vraiment intéressant : le temps ne s'écoule pas à la même vitesse sur la Terre que sur Mars ...par exemple ...
Revenir en haut Aller en bas
Temps
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 24
Age : 57
Localisation : France Ouest
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   Lun 11 Jan 2010 - 18:31

Bon alors, allons y pour les trucs scientifiques bizarroides mais réels :

1) le paradoxe des jumeaux ;

on prend deux freres jumeaux, on en laisse un sur terre et on en met un dans une fusée qui va tres loin et tres vite (je simplfie volontairement) et on le fait revenir sur terre ...

Chacun, au départ, avait une montre identique et qui fonctionne parfaitement.

Au retour du jumeau sur terre ..les deux montres n'indiquent pas la même heure !

L'un des deux jumeaux a vieilli plus vite que son frere : ils n'ont plus le même âge ....
l'un a, disons 43 ans 8 jours 7 heures et 45 minutes
l'autre a , dans ce cas 43 ans 8 jours 7 heures et 20 minutes

Alors, le temps c'est quoi ?

Quel âge a Lucifer ??
ou Saint Michel Archange ????
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le problème du TEMPS dans les religions ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le problème du TEMPS dans les religions ...
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le problème du TEMPS dans les religions ...
» L'intérêt du jeûne dans les religions/spiritualités qui le pratiquent
» synthèse espace et temps dans Lorenzaccio
» PLACE DES "VIEUX" DANS LES RELIGIONS ?
» La notion du temps dans la bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: Déisme-
Sauter vers: