Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La politique israélienne et responsabilité du judaïsme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
J-P Mouvaux
Admin
Admin


Nombre de messages : 11142
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 14:31

C'est vrai que l'emploi du terme nazi" pour désigner les juifs sionistes est provocant. mais jusqu'où faudra-t-il pousser la provocation pour que la conscience de la "communauté internationale" s'éveille sur cette tragédie que subit depuis plus de 60 ans le peuple palestinien ?
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10001
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 14:56

J-P Mouvaux a écrit:
C'est vrai que l'emploi du terme nazi" pour désigner les juifs sionistes est provocant. mais jusqu'où faudra-t-il pousser la provocation pour que la conscience de la "communauté internationale" s'éveille sur cette tragédie que subit depuis plus de 60 ans le peuple palestinien ?

Voilà!!!


Mais pour y répondre ,jusqu'où il faudrait aller je ne sais pas mais s'il faut aller jusqu'à déposer des bombes pour se faire entendre certains vont s'ennuyer du temps où l'on se contentait simplement de les traiter de nazis!

Tout ce que je sais en tous cas c'est que la censure ou la désapprobation timide du sionisme vient servir cette "cause" de façon inespérée.

De plus si en mon for intérieur je désirais ardemment que ce sombre projet réussisse je m'y prendrais exactement de la même façon que l'Hirondelle et les autres sur différents forums s'y prennent,cette façon d'essayer de noyer le poisson dans l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 16:44

J-P Mouvaux a écrit:
C'est vrai que l'emploi du terme nazi" pour désigner les juifs sionistes est provocant. mais jusqu'où faudra-t-il pousser la provocation pour que la conscience de la "communauté internationale" s'éveille sur cette tragédie que subit depuis plus de 60 ans le peuple palestinien ?

Franchement, tu penses vraiment qu'apposer le terme nazi à celui de juif dans un forum va faire changer les choses? Si c'est le cas, je te conseille de déposer tes souliers devant la cheminée le soir du 24 décembre.

On a déjà affaire à des gens qui sont sur leur quant à soi, à cause des persécutions que leur peuple a subi lors des siècles précédents, je ne vais pas y revenir. Ce n'est pas en les traitant de toutes sortes de noms d'oiseaux qu'on va les faire changer d'avis. On ne fait que les conforter dans leur sentiment d'être perpétuellement en danger. Et qui se sent en danger est sur la défensive, voit des ennemis partout et tire dans le tas. CQFD! Qui va casquer en fin de compte? Ceux que tu désires protéger, il n'y a pas photo.

Si tu veux mettre un terme à ce conflit, il faut rétablir la confiance entre les deux communautés, israéliennes et palestiniennes. Et ça, ça ne se fait pas sur un forum. C'est l'oeuvre de personnes comme le curé de Nazareth qui organise des rencontres, des séjours en famille entre Juifs et Arabes. Des initiatives comme celles-ci: http://nswas.org/rubrique56.html
Ou encore, le cas dramatique de ce médecin palestinien qui raconte en direct au téléphone à la télévision israélienne à son ami juif que les bombardements viennent de tuer ses filles.
Ça, ça peut provoquer des prises de conscience. Pas chez tout le monde, mais chez certains oui. Ce sont des choses qui poussent à réfléchir, à ne pas bêler avec le troupeau.

Mais ce ne sont pas des gargarismes de mots à 50 centimes qui vont faire avancer le schmilblik. Qu'un Juif israélien traite son gouvernement de nazi, il en a parfaitement le droit, il s'agit de SON gouvernement. Mais il y a des mots qu'on ne peut employer que lorsqu'on fait partie du même groupe de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11142
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 17:40

Code:
Franchement, tu penses vraiment qu'apposer le terme nazi à celui de juif dans un forum va faire changer les choses?

On a déjà affaire à des gens qui sont sur leur quant à soi, à cause des persécutions que leur peuple a subi lors des siècles précédents, je ne vais pas y revenir. Ce n'est pas en les traitant de toutes sortes de noms d'oiseaux qu'on va les faire changer d'avis. On ne fait que les conforter dans leur sentiment d'être perpétuellement en danger. Et qui se sent en danger est sur la défensive, voit des ennemis partout et tire dans le tas. Qui va casquer en fin de compte? Ceux que tu désires protéger.

Pour commencer, je ne « désire protéger » personne ; je n’en ai pas les moyens. Je suis simplement curieux de voir jusqu’où tous les juifs qui soutiennent l’entreprise sioniste en Palestine s’enfonceront dans leur mensonge, qui consiste à vouloir encore se faire passer pour des victimes. Je sais bien que le jeu que nous jouons là en leur « mettant le nez dans leur caca » est à double tranchant. C’est une révolte, une colère, devant une telle injustice, soutenue par la « communauté internationale », qui nous fait ainsi crier.

Code:
Si tu veux mettre un terme à ce conflit, il faut rétablir la confiance entre les deux communautés, israéliennes et palestiniennes. Et ça, ça ne se fait pas sur un forum.

Là encore, je ne prétends pas avoir les moyens de « mettre un terme à ce conflit », et, bien sûr, comme tu dis : « ça, ça ne se fait pas sur un forum » ; sur un forum, nous ne faisons que confronter, entre nous, nos positions divergentes, sur ce sujet, comme sur d’autres.
A quoi ça sert ? Je te dirai que je n’en sais rien. Peut-être simplement à nous défouler.

Tu cites l’exemple de ce curé de Nazareth, de ce médecin palestinien ; bien sûr que ce sont ceux-là qui font avancer la cause de la réconciliation entre ces deux peuples ; de même que les rares juifs qui, de l’intérieur de leur communauté, critiquent la politique de l’Etat d’Israël.

Maintenant, tes petites piques, et autres mots du genre :

Code:
je te conseille de déposer tes souliers devant la cheminée le soir du 24 décembre.
CQFD!
il n'y a pas photo
bêler avec le troupeau.
des gargarismes de mots à 50 centimes

tu peux te les garder ; ça ne fait pas non plus «avancer le schmilblik. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 18:55

J-P Mouvaux a écrit:
Code:
Franchement, tu penses vraiment qu'apposer le terme nazi à celui de juif dans un forum va faire changer les choses?

On a déjà affaire à des gens qui sont sur leur quant à soi, à cause des persécutions que leur peuple a subi lors des siècles précédents, je ne vais pas y revenir. Ce n'est pas en les traitant de toutes sortes de noms d'oiseaux qu'on va les faire changer d'avis. On ne fait que les conforter dans leur sentiment d'être perpétuellement en danger. Et qui se sent en danger est sur la défensive, voit des ennemis partout et tire dans le tas. Qui va casquer en fin de compte? Ceux que tu désires protéger.

Pour commencer, je ne « désire protéger » personne ; je n’en ai pas les moyens. Je suis simplement curieux de voir jusqu’où tous les juifs qui soutiennent l’entreprise sioniste en Palestine s’enfonceront dans leur mensonge, qui consiste à vouloir encore se faire passer pour des victimes. Je sais bien que le jeu que nous jouons là en leur « mettant le nez dans leur caca » est à double tranchant. C’est une révolte, une colère, devant une telle injustice, soutenue par la « communauté internationale », qui nous fait ainsi crier.

Code:
Si tu veux mettre un terme à ce conflit, il faut rétablir la confiance entre les deux communautés, israéliennes et palestiniennes. Et ça, ça ne se fait pas sur un forum.

Là encore, je ne prétends pas avoir les moyens de « mettre un terme à ce conflit », et, bien sûr, comme tu dis : « ça, ça ne se fait pas sur un forum » ; sur un forum, nous ne faisons que confronter, entre nous, nos positions divergentes, sur ce sujet, comme sur d’autres.
A quoi ça sert ? Je te dirai que je n’en sais rien. Peut-être simplement à nous défouler.

Tu cites l’exemple de ce curé de Nazareth, de ce médecin palestinien ; bien sûr que ce sont ceux-là qui font avancer la cause de la réconciliation entre ces deux peuples ; de même que les rares juifs qui, de l’intérieur de leur communauté, critiquent la politique de l’Etat d’Israël.

Maintenant, tes petites piques, et autres mots du genre :

Code:
je te conseille de déposer tes souliers devant la cheminée le soir du 24 décembre.
CQFD!
il n'y a pas photo
bêler avec le troupeau.
des gargarismes de mots à 50 centimes

tu peux te les garder ; ça ne fait pas non plus «avancer le schmilblik. »

Maintenant, tes petites piques, et autres mots du genre : ...comment croire à la paix ....comment croire en une réconciliation ... je partage ta remarque Jp ....
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 19:49

Emile Shoufani, curé de Nazareth, directeur d'école.
http://www.yannchollet.com/Shoufani%20interview%20page%202.htm

Citation :
En tant que directeur d’école votre objectif est d’apprendre aux jeunes à dialoguer et à vivre ensemble, ce n’est pas difficile par rapport aux événements actuels ?

Le contenu de notre démarche ne change pas. Même pendant les événements nous tenons à établir ces rencontres. Les dialogues entre les professeurs, les parents d’élèves et les élèves continuent. Il faut cela pour revenir à de vraies valeurs démocratiques. Rappelons que l’état donne des aides à l’école, c’est donc reconnaître que les arabes israéliens sont des citoyens comme les autres.

Certains élèves devenus adultes vous poussent à croire que cette tentative d’ouverture débouche sur quelque chose de concret, de positif ?

Sur des choses concrètes directement non, ce n’est pas le but. Le but c’est que dans la formation que nous donnons aux élèves (16 à 18 ans), il y a le souci d’une éducation pour la paix. Dans le programme de l’école ils apprennent, comme d’autres matières, à dialoguer, à être patient, à ne pas être violent. La réponse à telle ou telle objection ne doit pas être prise comme une violence verbale. Cette éducation constitue la personne et la personnalité des élèves. Cela débouche sur le fait de ne pas avoir peur de l’autre. Que l’élève juif est là, qu’il existe, que je l’ai rencontré, que je le connais et vice versa. La construction et l’expérience des élèves sont essentielles. Dans cette connaissant il y a le respect qui peut déboucher sur une amitié durable.

Par rapport à votre action vous est-il arrivé de craindre pour votre vie ?

Ça me soucis peu. Comme citoyen Israélien, je dresse des critiques à l’action gouvernementale, c’est le jeu de la démocratie qui est indispensable. Je le fais dans ce sens. Ce n’est pas une position anti-Israélienne. Je veux simplement dire que la démocratie me donne le droit de critiquer et surtout de crier contre l’injustice et pour la non-violence, pour le droit des humiliés et des pauvres. Nous voulons des méthodes non violentes dans le dialogue. Ça ne plaît pas toujours à ceux qui ne voient que par des actes barbares. Ils attaquent les autres sous couvert des mots terroristes ou extrémistes. Je n’entre pas dans ce dialogue. Dans cette question Israélo-palestienne, il doit y avoir une justice et un droit pour les deux peuples. Que je ne plaise pas à tout monde, c’est certain. On vit dans une ambiance de violence, je dérange dans mon discours, donc oui je ne suis à l’abri de rien.

Pouvez-vous jouer un rôle encore plus important ? Comme celui de médiateur ?

Je ne suis pas tout seul, des juifs et des arabes pensent à la paix. Pour ma part, je tente de prouver par la vie de chaque jour et par mon travail que cette paix est possible. D’autres doivent suivre et prendre les choses en mains. Etre médiateur sur le plan de la rencontre, essayer d’ouvrir des portes, de discuter, de trouver des solutions, oui je suis celui là.

Manque-t-il toujours des intellectuels parmi la communauté arabes israélienne ?

Comparés à la capacité du monde juif, il nous manque effectivement des milliers de gens. Le but de l’école s’est véritablement de former des jeunes qui vont dans les universités israéliennes. Le dialogue à l’intérieur de l’état israélien doit être à égalité entre les deux populations. On est parti en 1948 d’une communauté qui n’avait plus de têtes car les intellectuels étaient tous partis. Nous n’étions qu’une communauté rurale. Pour amener un dialogue à égalité et se comprendre, nous devons former une jeunesse, femmes et hommes, pour y arriver.

Que vous inspire un humain qui a des bombes autour de lui et qui allume la mèche ?

Je répondrais indirectement. Ma propre vie est de servir l’homme. J’ai moi-même besoin des autres pour vivre. Le christ s’est fait homme avec un visage, celui des plus pauvres et de la victime. C’est aspect révèle la valeur de l’humain. L’homme porte ainsi en lui-même une parcelle divine. L’homme est unique, irremplaçable. C’est pour cela que je rejoins par la foi cette réalité. L’autre qui est en face est un monde à connaître, une richesse, un être à aimer. Cette pensée me donne une force. Dans la peur, la guerre, c’est d’autant plus vrai. Ça me donne l’assurance de ne pas avoir peur de l’autre. Tout cela pour dire que gâcher une valeur unique et irremplaçable n’est jamais bon. Nous ne sommes pas des numéros. Les numéros, on les efface. J’efface l’anonymat et le numéro pour mettre un visage.

http://www.yannchollet.com/Shoufani%20interview%20page%202.htm

Voir aussi:
http://www.alliancefr.com/magazine/hommes/shoufani.html
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 20:38

Chribou a écrit:
De plus si en mon for intérieur je désirais ardemment que ce sombre projet réussisse je m'y prendrais exactement de la même façon que l'Hirondelle et les autres sur différents forums s'y prennent,cette façon d'essayer de noyer le poisson dans l'eau...

Je commence à effectivement fortement soupçonner lhirondelle d'avoir de réelles sympathies pour les assassins juifs

J'aimerais que chacun se donne la peine de lire ce petit fait divers qui est passé totalement inaperçu (bien qu'il soit énorme et que je l'ai déjà posté trois fois dans ce forum) et me dise franchement si un pays qui adopte un tel comportement mérite un autre qualificatif que "nazi".

Citation :
La Cour ne compatit pas

Nurit Peled Elhanan 14 Octobre 2009

Mercredi, nous – membres des Combattants du mouvement de paix, des femmes de Mahsom Watch (checkpoint Heb), membres du Forum des familles endeuillées pour la paix et l’écrivain David Grossman – avons assisté à l’audience de la Haute Cour de Justice sur la question de clore pour manque de preuve, le dossier d’enquête sur la mort de Abir Aramin, âgé de 10 ans, il y a trois ans. L’audience prévue pour 11h et ensuite pour 9h et puis pour 10h, a commencé à 2h. Les journalistes couraient de long en large dans le corridor (Qui est mort ? Une petite fille ? Vraiment ? Excusez-moi, Monsieur, votre fille est-elle morte ? Oui. Alors vous êtes Bassam Aramin ? Non, je suis Rami Elhanan. Oh pardon. Alors, où est ce Aranim ? Et qui êtes-vous ? Nous sommes de Mahsom Watch. De quel checkpoint? Que faites vous ici? Et qui êtes vous ? Je suis une amie. De ces Palestiniens ? Oui. Comment se fait-il ? Puis-je vous interviewer. Avez-vous eu aussi une fille qui est morte ? Vraiment ? Quand ? Comment ? Comment s’appelait-elle ? Et après tout cela vous êtes à leurs côtés ? Mais à la fin de la journée, aucun Israélien n’a rapporté ce qui s’était passé.



Salwa et Bassam Aramin ne sont pas juifs et ils ne sont pas israéliens. Ils vivent sous une occupation cruelle et ils ont subi tout ce qu’elle a à offrir : l’exile, l’emprisonnement et le meurtre de leur petite fille Abir par une balle en caoutchouc tirée probablement par le fusil d’un soldat garde des frontières, qui était assis dans une jeep blindée et aurait enfoncé le canon de son fusil par l’ouverture apparemment conçue dans ce but et aurait visé et tiré vers la tête de la gamine qui se tenait à côté de sa sœur à un kiosque achetant apparemment des bonbons pendant la pose entre la première classe et la seconde. Le projectile avait été enlevé d’en dessous du corps de la petite fille et transférée aux autorités. Les témoins visuels ainsi que les soldats gardes frontière, ont témoigné qu’il n’existait pas de supposé danger pour leurs vies et que le tir avait été fait – si il avait été fait – en contravention avec les instructions. Deux pathologistes ont témoigné qu’il était probable que la fracture dans le petit crâne de Abir aurait pu être provoqué par une balle de caoutchouc. Le médecin de garde à l’hôpital de Hadassah a dit que ce n’était pas une vraie balle. La vidéo de la reconstruction de l’incident n’a pas été donnée à la défense ou à la Cour, parce que les soldats qui auraient tiré, c’est-à-dire qui avaient enfoncé le canon du fusil par l’ouverture faite spécialement dans ce but, avaient visé et tiré sur la tête de la petite fille Abir, apparaissaient dans l’enregistrement.



La conseil de l’état, bégayant, non préparée et négligée, était là comme un commandant de peloton en charge de nouvelles recrues tournant le dos au public et réfuta les allégations. Donc on a trouvé un projectile ? Et alors ? Qui sait depuis combien de temps il était là. Donc des gens ont témoigné, et alors ? Ils (ces Arabes) peuvent dire n’importe quoi, cela constitue-t-il un témoignage ? Donc personne ne lançait de pierres à cet endroit, et alors ? Dans une rue voisine, on lançait des pierres. Si vous étiez à ma place dit-elle en riant à Michael Sfard, l’avocat de Aramin, vous en auriez fait une bouchée à l’heure qu’il est.



Une bouchée



La juge Beinish rappelle à Sfard - deux fois – qu’il y a eu des incidents semblables dans le passé et que les soldats ont rarement été jugés ou même inculpés, donc il vaudrait mieux simplement l’oublier. La conseil de l’état, avec un rire : J’ai eu le plaisir d’assister à de tels procès.



Une bouchée. Plaisir.



Mais Salwa et Bassam Aramin n’ont pas d’autre choix que de chercher justice dans un tribunal israélien. Ils réclament que la vérité vienne à la lumière dans un tribunal des occupants – des tueurs. « Pour que je puisse trouver le repos et que Abir puisse trouver le repos, » dit Salwa aux journalistes. Le crime parfait a écrit un jour Jean-François Lyotard, n’est pas seulement le meurtre mais aussi la suppression du témoignage et la réduction au silence des voix des victimes. Et la plus grande injustice est de forcer les victimes à chercher justice dans le tribunal de leurs bourreaux.



Comme la juge Beinish l’a suggéré dans ses commentaires à Sfard, le sang des Palestiniens est bon marché dans ce pays. Personne n’a jamais été puni pour avoir tué des Palestiniens – enfants, adultes, nouveaux-nés, vieillards. Les meurtriers juifs sont tous en train de se promener parmi nous, libres et heureux.



Ceux qui ont assassiné nos enfants juifs, les suicidés à la bombe palestiniens, ont au moins dit « laissez-moi mourir avec les Philistins »* et nous ont épargné toute question sur leur présence dans le monde. Le meurtrier d’Abir Aramin, sans aucun doute, a passé sa soirée dans un bar (crotte ! quelle sale journée ! Une petite fille a marché droit dans mon viseur !), et il continuera à passer beaucoup d’autres soirées dans beaucoup d’autres bars, tandis que les parents de Abir cherchent justice de la part des occupants, des oppresseurs.



Mon fils Yigal, âgé de 17 ans s’est trouvé toute la journée dans la salle d’audience avec une expression choquée sur le visage. Cette nuit là est il parti pour Auschwitz avec ses camarades de classe.



Pour son bien, j’ai espéré, j’ai prié, j’ai imploré, j’ai presque crié vers les juges somnolents – Beinish, Arbel, Frocaccia – de trouver une parcelle d’humanité, de sentiments maternels en eux et de regarder dans les yeux Salwa, qui n’a pas cessé de pleurer, et le visage livide de Bassam, et de dire : la Haute Cour de Justice sympathise avec vous au sujet de la mort de la petite Abir.



Ils ne l’ont pas fait.



* Les Juges 16 :30

Traduit de l’hébreu par George Malent
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 20:46

Citation :
Je commence à effectivement fortement soupçonner lhirondelle d'avoir de réelles sympathies pour les assassins juifs
Peu me chaut.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11142
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 21:39

Actualité :


Code:
AFP - 09/03/2010 à 21h03
Israël poursuit la colonisation en pleine visite Biden,
Israël a donné mardi son feu vert à la construction de 1.600 nouveaux logements à Jérusalem-est annexée, en pleine visite du vice-président américain Joe Biden venu relancer le processus de paix.
L'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas a vivement réagi, estimant qu'"il s'agit d'une décision dangereuse qui menace les négociations", d'autant qu'elle survient 24 heures après l'annonce de la mise en chantier de 112 logements dans une colonie juive de Cisjordanie occupée.
Les deux annonces israéliennes sont survenues au moment où les Etats-Unis annonçaient lundi qu'Israéliens et Palestiniens avaient commencé des négociations indirectes sous l'égide de leur émissaire George Mitchell.
"La décision de construire à Jérusalem-est revient à dire que les efforts américains ont échoué avant même que ne commencent les négociations indirectes", a dit le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeina, appelant les Etats-Unis à "répondre immédiatement aux provocations israéliennes".
Après avoir rencontré dans la journée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président Shimon Peres, M. Biden s'est dit "très heureux" du lancement de discussions indirectes.
"Nous espérons que ces pourparlers déboucheront sur des négociations directes. Le président (Barack) Obama et moi-même sommes persuadés que la meilleure garantie à long terme pour la sécurité d'Israël est une paix globale au Moyen-Orient", a-t-il souligné, réitérant le soutien "total" des Etats-Unis à la sécurité de l'Etat hébreu.

Cause toujours ! Je fais ce que je veux !

Code:
Dans l'émission "Salut les terriens", animée par Thierry Ardisson, Eric Zemour a notamment déclaré samedi soir: "l'immigration se concentre dans certains quartiers, et les autochtones s'en vont", "quand on vit en France, on donne un prénom français" à son enfant, "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est un fait".

Ils font tout ce qu’ils veulent ; rien ne les arrête.

En même temps, des hommes comme Emile Shoufani, curé de Nazareth, travaillent à la réconciliation des deux peuples. Pour quel résultat ?
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 22:11

lhirondelle a écrit:
Citation :
Je commence à effectivement fortement soupçonner lhirondelle d'avoir de réelles sympathies pour les assassins juifs
Peu me chaut.

Je constate que l'article cité ne te chaut pas davantage, et la mauvaise opinion que j'ai de toi s'en trouve définitivement confirmée.

Dans ces conditions, tu comprendras que peu me chaut que mon vocabulaire ne te déplaise.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 22:45

La charte m'y contraignait-elle? Que non point. En tirâtes-vous quelque jugement téméraire? Assurément!
Et auriez-vous, d'aventure, commenté l'article que je postai? Vous vous en gardâtes! Vous en fis-je le reproche? Que nenni!

Au demeurant, le sujet de ce fil n'est pas ma personne qu'elle vous soit haïssable ou aimable. Il serait peut-être opportun que vous vous en souvinssiez.

Citation :
En même temps, des hommes comme Emile Shoufani, curé de Nazareth, travaillent à la réconciliation des deux peuples. Pour quel résultat ?

Ils ne sont sans doute pas spectaculaires mais ils sont là. La paix commence dans le cœur de l'homme et lorsqu'on veut changer le monde, il faut commencer par soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 10001
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mar 9 Mar 2010 - 22:51

le serpent a écrit:
J'aimerais que chacun se donne la peine de lire ce petit fait divers qui est passé totalement inaperçu (bien qu'il soit énorme et que je l'ai déjà posté trois fois dans ce forum) et me dise franchement si un pays qui adopte un tel comportement mérite un autre qualificatif que "nazi".

La Cour ne compatit pas

Nurit Peled Elhanan 14 Octobre 2009

Le seul problème avec ce texte c'est qu'il n'est pas très bien rédigé,il faut souvent deviner ce que l'auteur essaie d'expliquer.

Mais bon on comprend que le juge n'a non seulement aucune espèce de compassion à l'égard des parents désenfantés mais en plus il va jusqu'à manifester du plaisir à entendre leurs malheurs démontrant ainsi ignominieusement sa bassesse et celle de tous ses concitoyens qui acceptent d'être représentés par lui!

Bien entendu dans un pays normal constitué par des gens le moindrement civilisés de tels comportements ne verraient jamais le jour ou sinon seraient rapidement réprimés!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11142
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 0:01

Code:
membres des Combattants du mouvement de paix, des femmes de Mahsom Watch (checkpoint Heb), membres du Forum des familles endeuillées pour la paix et l’écrivain David Grossman

Ces personnes-là, oui, relèvent l'honneur du peuple juif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 3:50




Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 3:55

Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 8:27

Chribou a écrit:
Le seul problème avec ce texte c'est qu'il n'est pas très bien rédigé,il faut souvent deviner ce que l'auteur essaie d'expliquer.

Mais bon on comprend que le juge n'a non seulement aucune espèce de compassion à l'égard des parents désenfantés mais en plus il va jusqu'à manifester du plaisir à entendre leurs malheurs démontrant ainsi ignominieusement sa bassesse et celle de tous ses concitoyens qui acceptent d'être représentés par lui!

Bien entendu dans un pays normal constitué par des gens le moindrement civilisés de tels comportements ne verraient jamais le jour ou sinon seraient rapidement réprimés!

Le texte a été traduit de l'hébreu en anglais puis de l'anglais en français... mais le sens en reste on ne peut plus clair.

Pour le reste, je crains que les pays civilisés ne soient une espèce en voie d'extinction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 8:28

lhirondelle a écrit:
La charte m'y contraignait-elle? Que non point. En tirâtes-vous quelque jugement téméraire? Assurément!
Et auriez-vous, d'aventure, commenté l'article que je postai? Vous vous en gardâtes! Vous en fis-je le reproche? Que nenni!

Au demeurant, le sujet de ce fil n'est pas ma personne qu'elle vous soit haïssable ou aimable. Il serait peut-être opportun que vous vous en souvinssiez.

Citation :
En même temps, des hommes comme Emile Shoufani, curé de Nazareth, travaillent à la réconciliation des deux peuples. Pour quel résultat ?

Ils ne sont sans doute pas spectaculaires mais ils sont là. La paix commence dans le cœur de l'homme et lorsqu'on veut changer le monde, il faut commencer par soi-même.

Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9807
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 9:03

Si certains membres semblent avoir des sympathies particulières, il se peut que l'interlocuteur suggère d'y d'attribuer une certaine mentalité totalement erronée.

Et puis, quand ce serait autrement, un débat d'idées (sic), ne doit pas être un procès d'intentions.


Citation :
(...) La paix commence dans le cœur de l'homme et lorsqu'on veut changer le monde, il faut commencer par soi-même.
A condition de ne pas se persuader de changer en restant en perpétuelle mutation...
La paix commence dans le coeur de l'homme, c'est bien joli, mais celui qui souffre, qui est persécuté, ne peut se limiter à cette belle maxime, non parce qu'il pense à lui, mais à l'avenir de ses enfants.


Nitrof, tes vidéos sont intéressantes d'autant que le thème a déjà été évoqué sur notre forum.

@ +
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 13:00

Personne a écrit:
Si certains membres semblent avoir des sympathies particulières, il se peut que l'interlocuteur suggère d'y d'attribuer une certaine mentalité totalement erronée.

Et puis, quand ce serait autrement, un débat d'idées (sic), ne doit pas être un procès d'intentions.

Je suis content que quelqu'un le relève. Imaginez, ne fut-ce qu'un instant, que je renvoie l'ascenseur à ceux qui me pointent du doigt ....



Citation :
La paix commence dans le coeur de l'homme, c'est bien joli, mais celui qui souffre, qui est persécuté, ne peut se limiter à cette belle maxime, non parce qu'il pense à lui, mais à l'avenir de ses enfants.

C'est vrai, personne. Mais dans l'exemple que j'ai donné plus haut, il s'agit d'un homme qui a essayé d'aller plus loin que sa propre douleur. L'interview ne peut pas rendre le contenu de tout un livre (que j'ai lu). Déracinement, exil et autres violences et humiliations ... pourtant cet homme a choisi une autre voie que celle des armes.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 14:31

lhirondelle a écrit:

Je suis content que quelqu'un le relève. Imaginez, ne fut-ce qu'un instant, que je renvoie l'ascenseur à ceux qui me pointent du doigt .....


Si tu renvoies sur un tel sujet tu seraient comme une nazie qui défendrait ses collègues nazis qui perpètrent les crimes contre l'humanité...

Je sais que tu aimes avoir toujours raison, mais parfois ça devient harassant cette manie et ça dépasse le jeu de mots. Wink


Dernière édition par Nitrof le Mer 10 Mar 2010 - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 14:33

Cette vidéo est très éloquente :




Il faudrait protéger les bons juifs des extrémistes qui sont parmi eux, on pourrait aller dans les cartiers Juifs avec des drapeaux Isrsélien et on les détruit, les extrémistes vont nous attaquer à coup sûr, ceux-là on les enferme dans un hôpital psychiatrique quelque soit leur statut social...

La non-violence fonctionne quand les peuples trouvent que les agresseurs sont dégueulasses, mais là dans les cas des extrémistes juifs c'est pas des gens normaux, mais de psychopathes qui contrôle l'information et nos gouvernements, ce n'est PAS UN PAYS QUE ÇA LEUR PREND, MAIS UNE HOPITAL PSYCHIATRIQUE sur une île perdue au centre du pacifique.

Je retourne à mes boisés!
Revenir en haut Aller en bas
le serpent
Expert
Expert


Nombre de messages : 1188
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 16:03

lhirondelle a écrit:
La charte m'y contraignait-elle? Que non point. En tirâtes-vous quelque jugement téméraire?

Je ne peux émettre de "jugement téméraire" sur quelqu'un qui n'a pas le courage de ses opinions [les propos diffamatoires et insultants ont été modérés. Prière d'en rester au sujet L'hirondelle]

Citation :
Il faudrait protéger les bons juifs des extrémistes qui sont parmi eux, on pourrait aller dans les cartiers Juifs avec des drapeaux Isrsélien et on les détruit, les extrémistes vont nous attaquer à coup sûr, ceux-là on les enferme dans un hôpital psychiatrique quelque soit leur statut social...

Mais comme le montre la vidéo, ils sont protégés par la police française...

Pétain avait beaucoup de défaut, c'était un vilain bonhomme qui a bien mérité sa condamnation à mort, mais contrairement au gouvernement français d'aujourd'hui, il avait l'excuse d'être dans un pays "occupé".
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 11142
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 16:07

Le titre de ce débat est : La politique israélienne et responsabilité du judaïsme.

Il faut donc aller au fond des choses : y a-t-il, dans le judaïsme, quelque chose qui est à la base de la politique israélienne ?

Si on prend la « Torah », qui est le « texte fondateur » de la religion juive, on trouve, à la base, une « promesse » faite à Abraham, qu’il lui serait donné une postérité nombreuse, et une terre, qui va du Nil à l’Euphrate :

Genèse 15.18
Code:
En ce jour-là, Yahvé fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate,

Quelle que soit la date où des scribes judéens ont compilé des textes ou traditions pour en faire ce qu’on appelle « la Bible », l’histoire d’Abram-Abraham – personnage mythique ou historique, peu importe – renvoie à une époque qui est celle du bronze moyen.
Selon une hypothèse qui a été émise par Bernard Lamborelle sur ce forum, cet « Abram » pourrait bien avoir existé et avoir été le vassal d’un roi mésopotamien amorrite qui lui aurait donné un droit sur cette terre de Canaan ; par la suite, cette « alliance », politique, entre un suzerain et son vassal, aurait été transformée en une « Alliance » d’origine divine. On voit tout de suite à quel point la sacralisation de ce droit a pu lui donner la valeur qu’il a pris dans l’idéologie du peuple juif, dans la période historique où il avait pouvoir sur cette terre : un, deux, trois ???? siècles « avant Jésus-Christ ».
Cette « Alliance » de Yahvé avec son peuple, lui donnant un droit divin sur cette terre, est reprise, dans l’épopée de « l’Exode », sous une autre forme : un peuple « en servitude » en Egypte, en sort, et va conquérir cette « terre promise » de Canaan.

Or, que voit-on aujourd’hui ? L’idéologie sioniste reprend cette mythologie de la « Terre Promise » par Dieu, pour en faire une loi supérieure aux lois humaines. Un des signes récents, entre bien d’autres, de cette revendication d’un droit ancestral divin sur la Palestine, le classement en lieux sacrés juifs du « Tombeau des patriarches à Hébron », et de la « Tombe de Rachel » près de Bethléem, deux lieux qui, selon le partage de la Palestine en 1948, avaient été attribués à la partie arabe de la Palestine.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 16:17

Mais les sionistes sont-ils vraiment religieux? En partie, oui. Mais les ultra-religieux sont exemptés du service militaire et vivent dans leurs petits ghetto. Un comble quand on y pense: un pays juif où des juifs s'isolent d'eux-mêmes de la société ... laïque.
Et, aussi étonnant que cela paraisse, il y a une minorité de juifs ultra-religieux qui vivent en Israël et sont anti-sionistes au point de porter le deuil le jour de la fête nationale israélienne!
Ce que je veux dire c'est que le rapport avec l'idée religieuse d'une terre promise n'est pas aussi simpliste que ça.
Quand est née l'idée de créer l'Etat d'Israël, la Palestine était sous occupation anglaise. Et le problème qui se pose là-bas aujourd'hui est bien le problème du colonialisme: des Européens - juifs en l'occurence- et leur descendance qui viennent s'installer avec leur culture importée dans un pays du Proche-Orient où vivent des Arabes.

J'ai un jour écouter l'interview d'une ancienne agente du Mossad (elle avait écrit un livre), elle a fini par admettre - presque malgré elle- que la solution au conflit, c'était d'améliorer la qualité de vie des Palestiniens, que là où ou quand les Palestiniens avaient un niveau de vie décent, ils ne pensaient pas à se faire sauter avec une ceinture d'explosifs autour de la ceinture. Si on va au bout des choses, elle faisait porter la responsabilité de son gouvernement à la situation actuelle, à mots couverts, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30622
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 17:54

Rien ne justifie la politique colonialiste.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7631
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   Mer 10 Mar 2010 - 18:04

Non, en effet! Mais les Amériques ont été largement colonisées, est-ce qu'il faut demander à tout ce beau monde de revenir qui en Espagne, qui en Angleterre, qui en France, qui en Irlande, etc. ?
Des gens de bonne volonté, même si leurs dirigeants ne le sont pas, luttent pour vivre en harmonie avec les premiers occupants du pays. Seulement ça ne fait pas la une des journaux. Je reçois gracieusement une petite brochure trimestrielle qui parle d'initiatives que les médias passent allègrement sous silence.( pour en rassurer certains: elle n'est pas éditée par des milieux juifs^^)

Je n'ai pas encore eu le temps de scanner les articles pour vous les poster ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La politique israélienne et responsabilité du judaïsme   

Revenir en haut Aller en bas
 
La politique israélienne et responsabilité du judaïsme
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La politique israélienne et responsabilité du judaïsme
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» synagogue HOURVA, nouvelle "provocation" israëlienne?
» Le 4 eme cavalier
» Le shofar ou corne de bélier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Mythes et légendes :: Révélations/Interprétations/Théories :: Médias Actualités :: Politique, économie et société.-
Sauter vers: