Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le tombeau de l'âme

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 13:30

J'ai lu que pour Platon, le corps est le tombeau de l'âme.

Donc, la pensée serait limitée par les exigences corporelles.

Est-ce que cela veut dire qu'un homme qui ne peux satisfaire ses besoins élémentaires, tels que se nourrir ou dormir n'a pas la capacité de s'élever spirituellement ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 14:32

Code:
J'ai lu que pour Platon, le corps est le tombeau de l'âme.

Donc, la pensée serait limitée par les exigences corporelles.

Comment ferions-nous pour penser si nous n'étions pas un corps vivant ?

Nous n'existerions même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 14:53

Citation :
pour Platon, le corps est le tombeau de l'âme.


La pensée de platon dit simplement que lorsque notre corps a cessé de vivre, l'âme aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
obie 1
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 48
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 15:23

ce n'est pas ainsi il me semble qu'il faut comprendre Platon mais dans le fait que le corps retient l'âme prisonnière et l'empêche d'exprimer l'ensemble de ses facultés, pour cela le corps est le tombeau de l'âme. car pour lui l'ame est déchu, tombée du ciel : phèdre : ref

évidement si on est pas spiritualiste et qu'on admet l'âme independement du corps, cette dernière périe avec le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 15:30

Il me semble que dans ce cas on parlerait de prison non?

Tombeau évoque plutôt la mort.

Aurais-tu la citation pour étayer ton idée?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 16:15

Code:
 Platon

L'âme définit l'homme : "dois-je t'expliquer que c'est l'âme qui est l'homme ?" (Alcibiade, 130c). Pour Platon, l’âme est déchue : elle est tombée dans le corps, alors qu’elle accompagnait les dieux dans le monde des Idées. La seule définition donnée par Platon est celle-ci : l'âme est "un mouvement qui se meut soi-même" (Phèdre, 245c-246& ; Lois, X, 896a), elle ressemble aux Idées, aux Formes idéales, au divin. L'âme comporte trois niveaux, facultés : 1) Epithumia (ἐπιθυμία), "l'appétit", la partie concupiscible, le niveau désirant, les envies inférieures (faim, soif, etc.), 2) Thumos (θυμός), "la colère", la partie irascible, le niveau agressif, les passions, et 3) Logistikon (λογιστικόν), "le raisonnable", la partie rationnelle, le niveau divin, la pensée, qui seule est immortelle (mythe de l’attelage et du cocher dans le Phèdre). La pensée de Platon a évolué. Dans le Phédon (vers 385 av. J.-C.), il admet une âme (65a, 77a, 80a, 105c) ; dans La République (vers 370 av. J.-C.), il admet trois parties de l'âme (IV, 436-441) ; dans le Phèdre il fait une présentation imagée de l'âme sous la figure d'un attelage avec un cheval noir qui représente la partie désirante, un cheval blanc qui représente la partie irascible, et le cocher qui représente l'esprit (246a, 253c) ; Platon, dans le Timée, à la fin de sa vie, admet trois âmes (69c, 89e). Ce tripartisme remonte à Pythagore (Diogène Laërce, VIII, 30).

Dans le Phédon et La République, Platon développe le mythe de la métempsycose suivant lequel l’âme après la mort du corps rejoint le monde des Idées ou un autre corps suivant les catégories du juste ou du méchant ; les trois espèces de réincarnation envisagées correspondent à la prédominance d'une des trois parties de l'âme : réincarnation en animaux licencieux si l'appétit domine, en bêtes de proie si l'agressivité domine, en animaux grégaires si la partie raisonnable domine (Phédon, 82 ; République, IV, 449-441). Précisons que le terme employé par les Grecs est "psychè"; le terme "âme" proviendrait lui d'une racine commune avec le atmân d'origine sanskrite, ce dernier se retrouve également dans le verbe allemand "atmen" qui signifie respirer, tout comme "psychè" signifie souffle vital.

source wikipedia

Mais, effectivement, le terme "prison" conviendrait mieux que celui de "tombeau".
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3435
Age : 75
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 17:27

Personne a écrit:
Tombeau évoque plutôt la mort.
Le tombeau évoque la mort du corps physique et la renaissance de l'âme (pour ceux qui croient en une vie dans l'au-delà).
A l'opposé, la naissance du corps physique correspond bien à la mort (partielle et provisoire) de l'âme.

L'un des objectifs principaux de tout travail spirituel consiste justement à éveiller, ou plutôt à réveiller l'âme (qui est en état de mort apparente) de façon à ce que ça soit elle qui prenne les commandes du corps physique de l'individu et de sa vie d'une manière générale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Denis
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 56
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 21:43

Deux remarques :

1) cette discussion a éventuellement un sens uniquement si on accepte le postulat de départ du dualisme corps/âme. Dans une perspective moniste, elle est sans objet.

2) Platon semble voir le corps comme un réceptacle qui fait déchoir, dévalorise l'âme. Cette pensée grecque - par l'entremise de Paul -va contaminer le christianisme primitif et engendrer toute cette littérature chrétienne qui condamne le corps, dévalorise la chair et exalte la prétendue "pureté de l'âme".
Revenir en haut Aller en bas
http://dketels.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 21:50

Je pense que pour comprendre cet aphorisme il faut se baser sur le concept
de la réincarnation. En effet la transmigration d'une âme s'effectue dans les
deux sens (terrestre et céleste) d'une manière cyclique si bien que l'esprit
n'occupe jamais la même sphère.
Le corps physique de l'âme peut d'une certaine manière ressembler à cette
chrysalide ou enveloppe et ce peut-être parfois l'image d'un tombeau lorsque
l'esprit, trop fatigué, déchargé retombe -c'est le cas de le dire- au sein d'une
enveloppe charnelle et n'a pas la puissance de se réveiller d'elle même,tombée
évanouie comme morte c'est alors que le corps physique peut-être assimilé selon
Platon à un tombeau,mais ce dernier peut aussi être un temple...
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8032
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 22:58

Denis a écrit:

2) Platon semble voir le corps comme un réceptacle qui fait déchoir, dévalorise l'âme. Cette pensée grecque - par l'entremise de Paul -va contaminer le christianisme primitif et engendrer toute cette littérature chrétienne qui condamne le corps, dévalorise la chair et exalte la prétendue "pureté de l'âme".
Paul ne parle pas de corps et d'âme mais de chair et d'esprit, ce qui n'est absolument pas la même chose.
C'est la lecture "grecque" de Paul qui a contaminé le christianisme pas Paul en lui-même qui était juif.
La chair désigne l'homme dans sa faiblesse, son égoïsme par exemple, ce qui le fait régresser. Par contre l'esprit désigne ce qui le met en contact avec Dieu. On peut avoir des pensées de chair comme on peut avoir un comportement (physique) spirituel. Ce n'est pas l'équivalent du corps et de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11501
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 13 Mar 2010 - 23:21

Code:
Deux remarques :

1) cette discussion a éventuellement un sens uniquement si on accepte le postulat de départ du dualisme corps/âme. Dans une perspective moniste, elle est sans objet.

Et c’est cette perspective « moniste » , « matérialiste » qui domine la pensée moderne.
Code:


2) Platon semble voir le corps comme un réceptacle qui fait déchoir, dévalorise l'âme. Cette pensée grecque - par l'entremise de Paul -va contaminer le christianisme primitif et engendrer toute cette littérature chrétienne qui condamne le corps, dévalorise la chair et exalte la prétendue "pureté de l'âme".

Et Augustin ne fera que renforcer cette dévalorisation du corps, qui a contaminé toute la théologie chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 1:02

Personne a écrit:
Citation :
pour Platon, le corps est le tombeau de l'âme.


La pensée de platon dit simplement que lorsque notre corps a cessé de vivre, l'âme aussi.

Il y aurait une possibilité pour l'ame de monter et de contempler les idees puis de redescendre sur le plan matériel pour s'investir politiquement c'est à dire dans la communauté humaine
Cette âme cherche à s'equilibrer entre differents besoins qui n'excluent pas les plaisirs du ventre ni les désirs affectifs et émotionnels avec l'arbitrage de la raison (âme tripartite).
Je ne comprends pas la dichotomie qui a été faite ni le fait que l'on ne considère pas son caractère evolutif au travers de ses différentes expériences terrestres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 10:10

Denis a écrit:
Deux remarques :

1) cette discussion a éventuellement un sens uniquement si on accepte le postulat de départ du dualisme corps/âme. Dans une perspective moniste, elle est sans objet.

2) Platon semble voir le corps comme un réceptacle qui fait déchoir, dévalorise l'âme. Cette pensée grecque - par l'entremise de Paul -va contaminer le christianisme primitif et engendrer toute cette littérature chrétienne qui condamne le corps, dévalorise la chair et exalte la prétendue "pureté de l'âme".

rien à ajouter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 10:24

lhirondelle a écrit:
Denis a écrit:


2) Platon semble voir le corps comme un réceptacle qui fait déchoir, dévalorise l'âme. Cette pensée grecque - par l'entremise de Paul -va contaminer le christianisme primitif et engendrer toute cette littérature chrétienne qui condamne le corps, dévalorise la chair et exalte la prétendue "pureté de l'âme".
Paul ne parle pas de corps et d'âme mais de chair et d'esprit, ce qui n'est absolument pas la même chose.
C'est la lecture "grecque" de Paul qui a contaminé le christianisme pas Paul en lui-même qui était juif.
La chair désigne l'homme dans sa faiblesse, son égoïsme par exemple, ce qui le fait régresser. Par contre l'esprit désigne ce qui le met en contact avec Dieu. On peut avoir des pensées de chair comme on peut avoir un comportement (physique) spirituel. Ce n'est pas l'équivalent du corps et de l'âme.

Il faut bien distinguer les deux notions ....

Dans la Bible hébraïque Nephesh est l'un des mots traduits par âme. L'équivalent en grec dans la Septante et le Nouveau Testament est Psyché en grec. Le mot Nephesh, (נֶפֶשׁ), qui peut être traduit de plusieurs autres façon, le plus souvent être vivant, souffle. Les autres "vies animales" (traduction approximative de nefesh 'hayim) sont également pourvues d'un nefesh.

Ce n'est qu'à propos de la Création de l'homme que la Bible mentionne la neshama que Dieu lui a insufflée (traduit par âme, mais litt. "souffle de vie") dans ses narines, faisant de lui un être vivant. (Gen. 2:7.). Dans le texte Biblique, l'homme ne possède pas une âme, il est une âme. À sa mort, l’homme retourne au Shéol, le néant, jusqu'à la résurrection. La Bible et le Coran comparent la mort à un sommeil.

Dans le judaïsme

Selon le Guilgoul haneshamot, issu de thèses kabbalistiques, il existe cinq niveaux d'âme.

Pour le judaïsme, l'âme est pure à la naissance; les gens naissent avec un yetzer haTov (יצר הטוב), une tendance à faire le bien, et un yetzer haRa (יצר הרע), un penchant au mal. Chacun jouit donc du libre arbitre, y compris en matière de mener sa vie.

La mystique juive, depuis le II° s., considère que l'homme possède, en plus du corps physique, plusieurs âmes. Les néo-platoniciens juifs Abraham ibn Ezra (vers 1150) et Abraham bar Hiyya distinguent trois parties : nêfesh, ru'ah, neshamah ; les kabbalistes ajoutent hayyah, yehidah. "Les cinq noms de l'âme, sont, dans un ordre ascendant : la nêfesh (esprit), le ru'ah (souffle, anima), la neshamah (âme, spiritus), la hayyah (vie), et la yehidah (union). Si on groupe en un acronyme les initiales de chacun de ces termes on obtient le mot naran-hai, NaRaN-HAI. C'est la doctrine du kabbaliste Isaac Louria, vers 1570, à Safed.

Platon

L'âme définit l'homme : "dois-je t'expliquer que c'est l'âme qui est l'homme ?" (Alcibiade, 130c). Pour Platon, l’âme est déchue : elle est tombée dans le corps, alors qu’elle accompagnait les dieux dans le monde des Idées. La seule définition donnée par Platon est celle-ci : l'âme est "un mouvement qui se meut soi-même" (Phèdre, 245c-246& ; Lois, X, 896a), elle ressemble aux Idées, aux Formes idéales, au divin. L'âme comporte trois niveaux, facultés : 1) Epithumia (ἐπιθυμία), "l'appétit", la partie concupiscible, le niveau désirant, les envies inférieures (faim, soif, etc.), 2) Thumos (θυμός), "la colère", la partie irascible, le niveau agressif, les passions, et 3) Logistikon (λογιστικόν), "le raisonnable", la partie rationnelle, le niveau divin, la pensée, qui seule est immortelle (mythe de l’attelage et du cocher dans le Phèdre). La pensée de Platon a évolué. Dans le Phédon (vers 385 av. J.-C.), il admet une âme (65a, 77a, 80a, 105c) ; dans La République (vers 370 av. J.-C.), il admet trois parties de l'âme (IV, 436-441) ; dans le Phèdre il fait une présentation imagée de l'âme sous la figure d'un attelage avec un cheval noir qui représente la partie désirante, un cheval blanc qui représente la partie irascible, et le cocher qui représente l'esprit (246a, 253c) ; Platon, dans le Timée, à la fin de sa vie, admet trois âmes (69c, 89e). Ce tripartisme remonte à Pythagore (Diogène Laërce, VIII, 30).

Dans le Phédon et La République, Platon développe le mythe de la métempsycose suivant lequel l’âme après la mort du corps rejoint le monde des Idées ou un autre corps suivant les catégories du juste ou du méchant ; les trois espèces de réincarnation envisagées correspondent à la prédominance d'une des trois parties de l'âme : réincarnation en animaux licencieux si l'appétit domine, en bêtes de proie si l'agressivité domine, en animaux grégaires si la partie raisonnable domine (Phédon, 82 ; République, IV, 449-441). Précisons que le terme employé par les Grecs est "psychè"; le terme "âme" proviendrait lui d'une racine commune avec le atmân d'origine sanskrite, ce dernier se retrouve également dans le verbe allemand "atmen" qui signifie respirer, tout comme "psychè" signifie souffle vita

Aristote

Aristote, dans son traité De l'âme (vers 330 av. J.-C.), fait l’économie du concept des Idées, l’âme et le corps ne sont plus deux réalités distinctes, mais une seule et même substance qui a pour matière le corps (ce qui est en puissance) et pour forme l’âme (ce qui est en acte). Il distingue trois ou quatre grandes fonctions ou facultés (dynameis) ou formes de l'âme (psyché), qui marquent les étapes d'un développement de l'âme. 1) La faculté nutritive (threptikê) est la capacité d'assimiler les éléments extérieurs, elle appartient à tous les vivants, plantes et animaux, qui croissent ; elle est groupée avec la faculté générative (gennêtikê), fonction de procréation. Ensemble, on a la fonction végétative. 2) La faculté sensitive (aïsthétikon) et discriminative apparaît chez les seuls animaux, avec les sens (du plus bas au plus haut : le toucher, le goût, l'odorat, l'ouÏe, la vue), la perception du plaisir et de la douleur, le désir, puis - pour l'homme - l'imagination et le bon sens (khoïnon aïsthétikon : l'homme sent qu'il sent et discrimine les diverses sensations), enfin 3) la faculté motrice, intermédiaire entre le désir et l'intellect, qui fait que les animaux les plus parfaits peuvent se mouvoir pour satisfaire leurs besoins. 4) La faculté pensante, la raison, l'intellect (noûs), n'appartient qu'à des êtres "comme l'homme et tout être de cette sorte ou supérieur, s'il en existe" (De l'âme, II, 3, 414b18)

en fait, il s'agit d'hypothèses hautement spéculatives qui révèlent des contenus bien différents ... qu'une fois encore les chrétiens prennent pour une réalité, base de délires en tous genres !
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 11:12

Et bien merci Piotrus pour cette synthèse plus large.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 11:20

La notion d'âme est complexe aussi chez les egyptiens et là j'espère que le spécialiste maison pourra nous donner des explications sur les différents concepts associés.
C'est que nos sages grecs ont fait quelques stages en Egypte aussi.

Personne, tu es ou? mais veux tu réintegrer ce corps s'il te plait!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 13:34

obie 1 a écrit:
ce n'est pas ainsi il me semble qu'il faut comprendre Platon mais dans le fait que le corps retient l'âme prisonnière et l'empêche d'exprimer l'ensemble de ses facultés, pour cela le corps est le tombeau de l'âme. car pour lui l'ame est déchu, tombée du ciel : phèdre : ref

évidement si on est pas spiritualiste et qu'on admet l'âme independement du corps, cette dernière périe avec le corps.

Platon était cathare sans le savoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 13:37

florence_yvonne a écrit:
obie 1 a écrit:
ce n'est pas ainsi il me semble qu'il faut comprendre Platon mais dans le fait que le corps retient l'âme prisonnière et l'empêche d'exprimer l'ensemble de ses facultés, pour cela le corps est le tombeau de l'âme. car pour lui l'ame est déchu, tombée du ciel : phèdre : ref

évidement si on est pas spiritualiste et qu'on admet l'âme independement du corps, cette dernière périe avec le corps.

Platon était cathare sans le savoir

lllooolll ... le povr ...s'ils avaient su .... cathare et hérétique ...bigre ...

Les Pères de l’Église des quatre premiers siècles furent tous grecs et platoniciens; vous ne trouvez pas un Romain qui ait écrit pour le christianisme, et qui ait eu la plus légère teinture de philosophie. J’observerai ici en passant qu’il est assez étrange que cette Église de Rome, qui ne contribua en rien à ce grand établissement, en ait seule recueilli tout l’avantage. Il en a été de cette révolution comme de toutes celles qui sont nées des guerres civiles: les premiers qui troublent un État travaillent toujours sans le savoir pour d’autres que pour eux.

L’école d’Alexandrie, fondée par un nommé Marc, auquel succédèrent Athénagoras, Clément, Origène, fut le centre de la philosophie chrétienne. Platon était regardé par tous les Grecs d’Alexandrie comme le maître de la sagesse, comme l’interprète de la Divinité. Si les premiers chrétiens n’avaient pas embrassé les dogmes de Platon, ils n’auraient jamais eu aucun philosophe, aucun homme d’esprit dans leur parti. Je mets à part l’inspiration et la grâce qui sont au-dessus de toute philosophie, et je ne parle que du train ordinaire des choses humaines.

Ce fut, dit-on, dans le Timée de Platon principalement que les Pères grecs s’instruisirent. Ce Timée passe pour l’ouvrage le plus sublime de toute la philosophie ancienne. C’est presque le seul que Dacier n’ait point traduit; et je pense que la raison en est qu’il ne l’entendait point, et qu’il craignit de montrer à des lecteurs clairvoyants le visage de cette divinité grecque qu’on n’adore que parce qu’elle est voilée.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 14:01

Si vous voulez citer un message ou bien utiliser l'écriture en gras pensez à décocher ces options sous vos messages

Désactiver le HTML dans ce message
Désactiver le BBCode dans ce message

Et faites le aussi dans votre profil à la rubrique "préférences"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 16:13

@Chatman,
Code:
La notion d'âme est complexe aussi chez les egyptiens

Dans les Upanishads indou on dénombre cinq corps...
Ca te donne une idée de la complexité d'un être et de sa compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 16:17

Tu ne confond pas avec les chakras ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 16:29

florence_yvonne a écrit:
Tu ne confond pas avec les chakras ?

Il y a 6 chakras sur lesquels nous pouvons se concentrer.
Un septième au sommet de la tête.Neuf chakras en tout...
Pour cinq corps...Faut s'y retrouver Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Denis
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 56
Localisation : Isère
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 17:07

lhirondelle a écrit:
Paul ne parle pas de corps et d'âme mais de chair et d'esprit, ce qui n'est absolument pas la même chose.
C'est la lecture "grecque" de Paul qui a contaminé le christianisme pas Paul en lui-même qui était juif.
Bonjour l'hirondelle,

Si Paul (ou Saul) était effectivement juif, il était pétri de culture grecque.

lhirondelle a écrit:
La chair désigne l'homme dans sa faiblesse, son égoïsme par exemple, ce qui le fait régresser. Par contre l'esprit désigne ce qui le met en contact avec Dieu. On peut avoir des pensées de chair comme on peut avoir un comportement (physique) spirituel. Ce n'est pas l'équivalent du corps et de l'âme.
C'est ta lecture et ton interprétation de la prose paulinienne. Hélas, historiquement les différentes églises chrétiennes en ont fait d'autres avec les dérives névrotiques (refoulement des pulsions sexuelles considérées comme mauvaises, voire sataniques, mortification du corps, auto-flagellation, jeûne, etc.) que l'on sait...
Revenir en haut Aller en bas
http://dketels.wordpress.com
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8032
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Dim 14 Mar 2010 - 17:27

Cette façon d'interpréter Paul ne vient pas de moi Wink Mais je suis tout à fait d'accord que la lecture qui en a été faite a posteriori était erronée et a amené comme tu le soulignes à des comportements névrotiques et ce dès les premiers siècles. Il n'y a qu'à se souvenir de l'ascèse indiscrète à laquelle ce sont livrés les premiers anachorètes Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 0:21

chat-man a écrit:
La notion d'âme est complexe aussi chez les egyptiens et là j'espère que le spécialiste maison pourra nous donner des explications sur les différents concepts associés.
C'est que nos sages grecs ont fait quelques stages en Egypte aussi.

Personne, tu es ou? mais veux tu réintegrer ce corps s'il te plait!
Tu veux un copié collé de Wikipédia ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 0:33

Non! un texte conséquent et personnel de plus de 10 lignes! nâ!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 8:05

Very Happy Ben il se trouve que j'ai remarqué que tout se passe mieux lorsque les membres ne donnent pas des arguments issus de leur cervelle.


Puis combien de fois j'ai lu: "celui qui sait ne parle pas"

Maintenant je culpabilise... n'est ce pas de l'orgueil que d'étaler son savoir?

Si tu veux des renseignements, je peux te proposer le forum de DDchampo il est très bien et un des plus sérieux.
Si tu cherches des ET ou du symbolisme à quatre balles ce forum ne te conviendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 10:54

Personne a écrit:

Si tu cherches des ET ou du symbolisme à quatre balles ce forum ne te conviendra pas.

Il me semble bien que ta mégalo s'amplifie ces derniers temps avec des relents paranoiaques!
Quand tu auras foutu tout le monde dehors et bien il y aura personne! C'est ce que tu souhaites?

C'est quoi un symbolisme à 5 balles pour toi alors! Il me semble que tu fais peu cas de l'histoire de l'art et des images qu'il suscite dans notre inconscient collectif.

Je ne vois pas en quoi je suis hors sujet si je demande à l'erudit egyptologue ce qu'il a retenu de la conception de l'âme chez les egyptiens antiques.
Evidemment je peux d'un clic me brancher sur un autre forum mais ton interpretation cartésienne et athéiste m'interesse!

Quel caractère!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 13:08

Mais, pourquoi serais-je obligé de répondre si je considère que ce que je pourais te dire risque d'être compris de travers pour la simple raison que ta question peut avoir plusieurs réponses suivant la période à laquelle on se réfère, et je n'ai pas envie de me casser la tête.


Qoi que je dises, je suis mégalo, parano et que sais-je encore, de quel droit te permets-tu de me juger ainsi?

C'est contraire à la règle.
Vas donc lire la charte.

PS Il est joli le petit machin vert.


Edit.

Citation :
Quand tu auras foutu tout le monde dehors et bien il y aura personne! C'est ce que tu souhaites?

Approfondis...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Age : 54
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 13:50

Pas mal aussi ta signature! ("A trop tirer sur la corde de la tolérance elle finit par casser.")

Fay çe que vouldras!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 17:29

@Personne,

Citation :
n'est ce pas de l'orgueil que d'étaler son savoir?

Que nenni ! Et , un prof est-il arrogant, ou pédant parce qu'il "étale" son savoir ?
Citation de Bouddha ; celui qui sait n'a pas d'orgueil quand il enseigne etc" puisque c'est naturel
de transmettre ce savoir de génération en génération...
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8032
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 17:33

Pourquoi est-ce qu'il n'y a pas plus de bouddhisme sur ce forum? Ce serait intéressant d'en avoir un qui s'y connait là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 18:00

Eh bien l'hirondelle, je vais copier coller un petit "septénaire"...tiens encore le 7; des versets de Bouddha.Voilà d'autre part le Bouddha enseigne que tout comme Platon savait ce qu'il affirmait du plus profond de son subconscient,tout homme qui s'est libéré et affranchi des liens de l'égo ,
n'a pas d'orgueil entre autre qualité de Bouddha...

Les sept formes de l’orgueil

Sept stances extraites du "Conseils au roi" concernant l’orgueil

Par Nagarjuna

406. La suffisance est présomption,
L’inattention éloigne de la vertu,
L’orgueil prend sept aspects
Que je vais expliquer séparément.

407. Prétendre être inférieur à l’inférieur,
Égal à l’égal,
Supérieur ou égal à l’inférieur,
Cela est dit orgueil [d’égoïsme].

408. L’orgueil extrême, c’est se flatter d’être égal
À ceux qui, par quelque [qualité], nous sont supérieurs ;
Penser que l’on est plus éminent
Que les plus éminents

409. Qui se prétendent supérieurs,
Est l’orgueil surpassant l’orgueil.
Il est très pervers,
Telle une tumeur infectée.

410. Par ignorance, penser « je »
Au regard des cinq [agrégats] vides
Dits « appropriation »,
Cela est [l’orgueil de] la pensée « je ».

411. Imaginer avoir atteint des fruits qui n’ont
pas été atteints,
Cela constitue l’orgueil de supériorité ;
Se louer de la perpétration de méfaits
Est connu par les sages comme l’orgueil erroné.

412. Se mépriser en disant :
« Je suis inutile »,
Cela est l’orgueil d’infériorité.
Tels sont, brièvement exposés, les sept [orgueils].

Ce texte est extrait du « Conseil au roi » de Nagarjuna
Tiré d’un ouvrage paru en 2000 aux Editions Point Sagesses au Seuil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 18:17

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mar 16 Mar 2010 - 18:27

Ce buste de platon est l'exact reflet de Saint Raphael pointant le ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mer 17 Mar 2010 - 5:42

chat-man a écrit:
Pas mal aussi ta signature! ("A trop tirer sur la corde de la tolérance elle finit par casser.")

Pas mal aussi la tienne ("Chercher à ëtre soi- mëme sans pour autant dire ce qu'il faut ëtre")
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mer 17 Mar 2010 - 8:40

@ Pascal


Pascal a écrit:
Ce buste de platon est l'exact reflet de Saint Raphael pointant le ciel...
Que nenni! Verifie l'exactitude de tes affirmations...

Le personnage pointant le doigt est Platon sous les traits de Léonard de Vinci

C'est une célèbre fresque de Raphaël: L'école d'Athènes.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mer 17 Mar 2010 - 9:04

Pascal a écrit:
@Personne,

Citation :
n'est ce pas de l'orgueil que d'étaler son savoir?

Que nenni ! Et , un prof est-il arrogant, ou pédant parce qu'il "étale" son savoir ?
Citation de Bouddha ; celui qui sait n'a pas d'orgueil quand il enseigne etc" puisque c'est naturel
de transmettre ce savoir de génération en génération...

Ce n'était pas une affirmation. A la limite... de l'ironie lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Mer 17 Mar 2010 - 11:15

Personne a écrit:
@ Pascal


Pascal a écrit:
Ce buste de platon est l'exact reflet de Saint Raphael pointant le ciel...
Que nenni! Verifie l'exactitude de tes affirmations...

Le personnage pointant le doigt est Platon sous les traits de Léonard de Vinci

C'est une célèbre fresque de Raphaël: L'école d'Athènes.


Oui mais Platon à le même faciès que Léonard de Vinci... Raphael était un visionnaire...?
Revenir en haut Aller en bas
obie 1
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 48
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Jeu 18 Mar 2010 - 19:11

Pascal a écrit:
Eh bien l'hirondelle, je vais copier coller un petit "septénaire"...tiens encore le 7; des versets de Bouddha.Voilà d'autre part le Bouddha enseigne que tout comme Platon savait ce qu'il affirmait du plus profond de son subconscient,tout homme qui s'est libéré et affranchi des liens de l'égo ,
n'a pas d'orgueil entre autre qualité de Bouddha...

Les sept formes de l’orgueil

Sept stances extraites du "Conseils au roi" concernant l’orgueil

Par Nagarjuna

406. La suffisance est présomption,
L’inattention éloigne de la vertu,
L’orgueil prend sept aspects
Que je vais expliquer séparément.

407. Prétendre être inférieur à l’inférieur,
Égal à l’égal,
Supérieur ou égal à l’inférieur,
Cela est dit orgueil [d’égoïsme].

408. L’orgueil extrême, c’est se flatter d’être égal
À ceux qui, par quelque [qualité], nous sont supérieurs ;
Penser que l’on est plus éminent
Que les plus éminents

409. Qui se prétendent supérieurs,
Est l’orgueil surpassant l’orgueil.
Il est très pervers,
Telle une tumeur infectée.

410. Par ignorance, penser « je »
Au regard des cinq [agrégats] vides
Dits « appropriation »,
Cela est [l’orgueil de] la pensée « je ».

411. Imaginer avoir atteint des fruits qui n’ont
pas été atteints,
Cela constitue l’orgueil de supériorité ;
Se louer de la perpétration de méfaits
Est connu par les sages comme l’orgueil erroné.

412. Se mépriser en disant :
« Je suis inutile »,
Cela est l’orgueil d’infériorité.
Tels sont, brièvement exposés, les sept [orgueils].

Ce texte est extrait du « Conseil au roi » de Nagarjuna
Tiré d’un ouvrage paru en 2000 aux Editions Point Sagesses au Seuil


et bien on peut tous suivre ces préceptes car on en est tous loin...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31495
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   Sam 20 Mar 2010 - 12:20

Je ne suis que l'ombre d'une petite fourmi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tombeau de l'âme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tombeau de l'âme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» documentaire le tombeau de Jésus sur TF1 le 29 mai!!!!!!
» Tombeau de Philippe Pot, Grand Sénéchal de Bourgogne.
» Où est le tombeau de Jésus
» PÈLERINAGE VIRTUEL AU TOMBEAU DE SAINT MARTIN DE TOURS
» On a retrouvé le tombeau de Jesus?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: