Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guérir la dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Guérir la dépression   Jeu 25 Mai 2006 - 12:30

Je suis face au gouffre de la perte des sens, au rien qui se cache derrière le pourquoi des choses. Je sens que je suis regardé par du vide et du noir , l'absence de toute humanité, de toute grâce, toute croyance. Je ne crois plus en rien. Je ne crois plus en moi. » Dans son dernier ouvrage, “Tomber sept fois, se relever huit ”, Philippe Labro nous livre sans fard, son combat contre la dépression et sa victoire sur la “broyeuse”.
Aujourd'hui, trois millions de personnes souffrent de dépression en France. Mais la moitié d'entre elles n'ont pas consulté ou ne sont pas correctement traités. Pourtant, on peut désormais guérir de la dépression. C'est le message d'espoir que nous livre Philippe Labro. C'est le rappel que formule aussi le Dr Tawil, psychiatre : il ne faut surtout pas attendre pour consulter


“Comprendre et soigner la dépression”


La dépression touche aujourd'hui près de 3 millions de personnes en France. Mais consulter demeure toujours une démarche difficile.


Sami-Paul Tawil
Il est psychiatre et psychothérapeute, chef d'une unité d'hospitalisation dans le service de psychiatrie et de psychologie médicale de l'hôpital Saint-Antoine (Paris). Il a écrit “Le miroir de Janus, comprendre et soigner la dépression et la maniaco-dépression”.


Comment sait-on que l'on fait une dépression et pas une déprime ?


Il n'y a aucune commune mesure entre déprime et dépression. “Déprime” n'est d'ailleurs pas un terme scientifique. C'est un mot de vulgarisation, utilisé pour décrire un état de mal-être et d'inconfort, le plus souvent passager. Des coups de déprime peuvent arriver à chacun de nous.

La dépression est en revanche une véritable maladie. Et l'on commence à parler d'un état dépressif quand certains symptômes se manifestent toute la journée, depuis au moins deux semaines. Ces symptômes sont : une profonde tristesse, une auto-dévalorisation permanente, la conviction d'un état incurable et des idées morbides. Sur le plan physiologique, les personnes dépressives présentent des troubles du sommeil avec de fréquents réveils matinaux, de désordre du comportement alimentaire avec perte ou prise de poids. Lorsque tous ces signes sont présents et qu'ils perdurent, il devient urgent de consulter.

Mais tous les symptômes que je viens de décrire ne sont, le plus souvent, que la partie immergée de l'iceberg. Ce que vit le malade est extrêmement pénible : il a le plus souvent l'impression de stagner dans un univers glacial, insécurisant, sombre et presque irréel. Il garde le plus souvent une perception du monde extérieur, mais rien ne peut le détourner de sa souffrance. Il se sent paralysé, anesthésié psychiquement, affectivement et physiquement. Il se sent et se sait différent d'avant, s'en veut, en a honte, culpabilise et souffre.

Et pourtant, accepter sa dépression et consulter reste une démarche difficile...


On estime qu'il y a aujourd'hui en France, plus de trois millions de personnes touchées par la dépression. Or, 50 à 60 % des dépressifs ne sont pas traités, ou bien sous-traités ou mal traités. Des chiffres inquiétants surtout quand on sait que la dépression affecte aussi largement l'entourage proche du malade.

Mais les gens consultent toujours très tard. Le plus souvent parce qu'ils ont honte. Il est très difficile de reconnaître que l'on peut craquer nerveusement, qu'on a les nerfs qui lâchent. Mais ce que beaucoup prennent pour une faiblesse n'est autre qu'une maladie qui peut toucher tout le monde. Sauf qu'il s'agit d'une maladie psychique et cela fait peur. Une maladie physique rassurerait presque car bon nombre de gens pensent que l'on peut poser un diagnostic, identifier la bactérie, la tumeur, le microbe, définir le traitement et enrayer le mal. Une maladie physique, on peut parfois la voir, sur les radios ou au scanner...

Pas la dépression, pas l'angoisse : elles sont impalpables, elles restent au niveau d'un concept que l'on subit. La dépression n'est pas objectivable. Les premiers symptômes étant souvent somatiques, les patients passent souvent des examens sanguins ou biologiques pour comprendre ce qu'il leur arrive. Et la plupart du temps, ils ne donnent rien (sauf quand il s'agit de problèmes liés à un dérèglement thyroïdien). Aucun examen paramédical ne permet de prouver qu'il y a une dépression. Et pourtant, plus on la soigne tôt, plus rapide sera la guérison.

La dépression se guérit-elle aujourd'hui ?

Un état dépressif aigu peut guérir dans 80 % des cas. De nos jours, un traitement bien adapté permet d'atténuer les effets ravageurs de la dépression, notamment quand il y a des comportements à tendances suicidaires, puis de la guérir en quelques semaines.

Ici, à Saint-Antoine, quand nos patients sortent de chez nous, ils sont systématiquement confiés à un prescripteur et à un psychothérapeute. C'est une alliance thérapeutique que je recommande très vivement, elle donne de bien meilleurs résultats que la seule prescription médicamenteuse. Car le patient a un rôle-clef à jouer dans sa guérison, à condition qu'on l'informe sur les bienfaits des anti-dépresseurs mais aussi de la psychothérapie.Le malade dont l'histoire personnelle et les souffrances psychologiques ne sont pas prises en compte, risque fort de se retrouver livrés à eux-mêmes, isolés et anxieux devant ses boîtes de médicaments.


recueilli par Laurence Ravier



© Psychologies 2006 •
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Jeu 25 Mai 2006 - 12:36

La psychose maniaco-dépressive

La psychose maniaco-dépressive est caractérisée par des dérèglements de l'humeur, une alternance d'états d'excitation maniaque et de dépression mélancolique. En dehors de ses accès maniaques et/ou mélancoliques, la personne vit "normalement".

• En phase maniaque, le maniaco-dépressif a du mal à fixer son attention, il se sent euphorique, tout-puissant et n'hésite pas à prendre des initiatives inconsidérées. Achats compulsifs, déménagement impromptu, changement de job, activité sexuelle désordonnée, tout cela dans un état de fébrilité et d'exubérance.

• Un accès dépressif, de plus ou moins forte intensité, succède généralement à un accès maniaque. Pendant cette phase, le mélancolique n'a plus d'intérêt pour sa vie familiale, sa vie professionnelle, ses amis, ses hobbies. Le découragement, la tristesse, l'impression de ne pas être capable de vivre, le dégoût de soi s'installent rapidement. Cette mésestime de soi provoque une grande angoisse et des idées suicidaires fréquentes. Les activités quotidiennes comme se lever, s'habiller, manger, travailler, dormir deviennent impossibles. L'accès mélancolique qui durait en moyenne six mois est actuellement traité et résorbé en six semaines grâce aux antidépresseurs.

Un certain nombre de facteurs semblent prédisposer à la psychose maniaco-dépressive. Les psychiatres ont démontré l'existence d'une vulnérabilité génétique et biologique. Mais l'hérédité n'explique pas tout. Certains traumatismes psychologiques tels que la mort d'un proche, la perte d'un travail, un préjudice, un abandon et parfois même une promotion peuvent déclencher un épisode dépressif.

En ce qui concerne le traitement des troubles maniaco-dépressifs, les neuroleptiques et les antidépresseurs permettent de traiter les crises tandis que les sels de lithium sont utilisés à titre préventif afin d'éviter les rechutes. Le traitement dure plusieurs années. Parallèlement, les psychothérapies de soutien ou les thérapies cognitives et comportementales complètent l'action des médicaments.

Catherine Marchi, psychologue clinicienne, est diplômée de l'Université René Descartes Paris V.
Revenir en haut Aller en bas
ify
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Ven 1 Déc 2006 - 15:58

Un petit livre très vit lu, que je conseille à tout le monde, dépressif ou non. Il aide à
- mieux comprendre ce qu'est la dépression
- ses causes, y compris spirituelles
- ses phases
- son sens et ce qu'elle peut apporter de positif
- les moyens de guérir

http://www.recto-verseau.ch/auteurs/fritzsche_wiltrud.php
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 0:41

Very Happy Quand on lit ce genre de livres on se trouve toute les maladies,
Si tous les gens tristes et découragés sont des malades, on est entouré de maniaques.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
ify
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 8:30

jean a écrit:
Very Happy Quand on lit ce genre de livres on se trouve toute les maladies,
Si tous les gens tristes et découragés sont des malades, on est entouré de maniaques.
Tu l'as lu ??? J'en doute fort.

Un malade est malade. Une personne saine ne peut pas devenir malade à la lecture d'un livre, et certainement pas à la lecture de celui que j'ai reseigné, qui est très justement très optimiste et constructif.

Il y a une énorme différence entre une personne triste, découragée, et la dépression nerveuse (asthénie, "burnout"), qui est une maladie qui tue plus que le cancer et les accidents routiers. C'est la première cause de mortalité chez les jeunes aldultes.

Au lieu de la confondre avec un "vague à l'âme", ou même avec un "épuisement" (qui est la phase précédant la dépression), il faut au contraire la prendre très au sérieux, et aider les gens qui en souffrent au lieu de les culpabiliser, et donc de les enfoncer: ils sont particulièrement sensibles aux critiques du genre "ne te laisse pas aller, force-toi un peu", alors que justement, ils en ont fort envie, mais en sont incapables.

Mais pour cela, il faut d'abord savoir ce que c'est, donc se renseigner. Certains tempérament n'auront jamais de dépression (ils somatiseront autrement), et ceux là ont beaucoup de mal à comprendre ce que c'est. Etant passée par là, je peux vous affirmer que c'est la plus grosse difficulté pour guérir. Exemple: les nerfs "grillés" (comme des fils électriques, par surcharge) ne peuvent se reconstruire que par le REPOS ABSOLU, ou une action hyper simple (broderie, écouter de la musique: chacun avec les possibilités d'action qui lui restent). Il faut éviter les pensées, les émotions et les actions, qui passent aussi par les nerfs. Et cela prend beaucoup de temps ! Beaucoup ! J'ai mis 2 ans avant d'être de nouveau capable de lire plus que quelques pages d'un livre. Pourtant, j'ai eu les conditions de guérison idéales. Avant, j'aivais tenu des années avant de craquer, et c'est quand je suis devenue incapable d'écrire: ma main ne bougait plus, j'étais comme paralysée, que j'ai conculté. Mon médecin, une amie, m'a dit "ah, enfin, je t'attendais depuis au moins un an". Je lui ai demandé "pourquoi ne m'as-tu pas prévenue plus tôt?" "si je t'avais dit de te reposer, tu l'aurais fait?" "non, évidemment". Conclusion "parfois, il vaut mieux toucher le fond, comme cela on a une base solide pour reconstruire".

Celui qui fait une dépression, est celui qui est hyper actif, perfectionniste, contrairement à ce qu'on croit. Cette méconnaissance fait que beaucoup de gens s'y retrouvent, tout étonnés de ce qui leur arrive. J'ai un collègue de 50 ans, toujours actif et dynamique, qui y reste collé depuis plus d'un an (je parle de la phase d'incapacité totale, qui a duré chez moi 2 mois),il dit "je n'aurais jamais cru que cela pouvait m'arriver". Beaucoup, mal soignés, restent cassés à vie. Ma mère en fait partie, c'est très pénible.

Les émotions négatives renforcent le risque de dépression, bien sûr, mais ce n'est qu'un facteur parmi d'autres: quand je l'ai eue, j'était joyeuse, et même quand j'ai craqué, je l'était encore. Oui, je pleurais 5 heures par jour sans raison (j'étais sortie de plusieurs années très pénibles à tout point de vue), mais je n'étais pas triste, je n'ai jamais eu de "vague à l'âme". L'auteure cite 9 causes de dépression, il en faut plusieurs pour y arriver: une seule ne suffit pas.

Jean, il ne faut pas juger trop vite, sans connaître. Je t'en remercie, au nom des personnes de ton entourage qui vivent (ou vivront) cette très pénible épreuve, plus grave qu'un cancer. Mon fils est passé par là, et si je n'avais pas pu l'aider grâce à mon expérience, il se serait sûrement suicidé, il me l'a affirmé. Les vrais dépressifs cahent leur difficulté de vivre par tous les moyens, notamment par une hyper-activité parce qu'ils ne veulent pas "se laisser aller" puis c'est les crac, et je peux te dire que c'est très, très grave.

Je parle ici de la dépression complète, mais, prise plus tôt, on peut considérablement limiter les dégâts et guérir enquelques mois. Pour cela aussi, il faut connaître les symptômes, donc: apprendre...

Excusez-moi d'être si longue, mais la dépression est un phénomène mal connu, mal soigné... et quand j'en suis sortie grâce à une aide extraordianire de mon entourage, je me suis jurée d'aider tous ceux que je rencontre qui passent par là.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 9:38

vous avez lu "docteur knock" ? "les gens biens portant sont des malades qui s'ignorent" ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 9:43

ify,

j'ai certainement manqué le coche quelque part?

Ce n'est pas parce que l'on n'est pas accroc à certains livres que l'on est ignorant d'un sujet?

Non! je n'ai pas lu le livre en question, je ne le dénigre pas, j'ai simplement donné mon avis sur un genre de lecture qui ne m'attire pas particulièrement.

Sans être expert sur le sujet, je pense que dans ce genre de maladie, chaque cas est a analyser individuellement et qu'il n'y a pas une règle de conduite stricte à suivre suivant une expérience personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 9:51

florence_yvonne a écrit:
vous avez lu "docteur knock" ? "les gens biens portant sont des malades qui s'ignorent" ... Very Happy

Ha oui?
J'ai besoin d'urgence d'un ............
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 11:32

suis passé par là ....pas simple surtout pour les autres !
Revenir en haut Aller en bas
ify
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 16:17

jean a écrit:
Ce n'est pas parce que l'on n'est pas accroc à certains livres que l'on est ignorant d'un sujet?

Cher Jean,
J'ai horreur des polémiques, mais ici je me force un peu, parce que j'ai encore plus horreur des malentendus, procès d'intentions et autres déformations de propos..

D'abord tu déformes ce que j'ai dit. Où ais-je dit que j'étais "accroc à ce genre de livre"? Ce n'est pas du tout mon style. J'ai eu un problème, je l'ai résolu grâce aux bons conseils de mon médecin, et ce livre m'a énormément aidé, c'est d'ailleurs le seul que j'ai lu, et il est tout petit. Je partage cette expérience avec d'autres, dans l'espoir que cela les aidera aussi. Est-ce répréhensible ?

Je n'ai jamais imposé une"règle de conduite stricte à suivre suivant une expérience personnelle", ni généralisé mon cas, au contraire, si tu me lis bien. Je partage mon expérience, je donne une référence, cest tout. Je ne parle pas de ce que je ne connais pas. Je trouve également inutile d'expliquer plus de "théorie" que l'excellent résumé posté plus haut.

De plus, personne ne t'oblige à encore étudier ce sujet, surtout si tu en connais déjà assez...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ze Guru
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 16:45

mais donc maintenant, t'as plus le droit de déprimé puisque tu connais tout les méchanisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 16:53

parce que tu crois que c'est si simple ....et parce que tu crois qu'on en guérit vraiment ....un dépressif guéri reste toujours quelque part ....un être fragilisé .... c'est pour cela que vous devez me parler avec douceur ....et ne pas faire des allusions sur mon poids .... ni me contrarier ..... je cause pour quelqu'un en particulier ....



Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 16:55

piotr a écrit:
parce que tu crois que c'est si simple ....et parce que tu crois qu'on en guérit vraiment ....un dépressif guéri reste toujours quelque part ....un être fragilisé .... c'est pour cela que vous devez me parler avec douceur ....et ne pas faire des allusions sur mon poids .... ni me contrarier ..... je cause pour quelqu'un en particulier ....




cher piotr, mais non, tu n'es pas gros, juste un peu ...... enveloppé ....
Revenir en haut Aller en bas
Ze Guru
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 17:33

Ouais un peu comme toi...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 17:56

comme moi, :mdr95:
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 18:30

Very Happy ify,

Je l'ai toujours dit les mot déforment les pensées, pour éviter les malentendus, mieux vaut ne rien dire!


Je me suis certainemet mal exprimé car ta taduction ne correspond pas à ce que j'ai voulu exprimer.
La sénélité me guette. il me faut :miniinfirmière
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
ify
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 21:43

Ze Guru a écrit:
mais donc maintenant, t'as plus le droit de déprimé puisque tu connais tout les méchanisme ?

Tu as bien compris !!! Et sinon:


Eh, Jean, ne t'inquiète pas : ça m'arrive aussi... même souvent: la diplomatie n'est pas mon fort. :oops:

Alors je présente mes excuses anticipées, après coup, posthumes et tutti quanti, comme cela, je suis tranquille !!!

Non, non, il ne faut pas quelques petites estocades, ça fait du bien de temps en temps !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Lun 4 Déc 2006 - 23:10

la sénélité jean ? tu es sur que c'est la sénélité ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 7:50

florence_yvonne a écrit:
la sénélité jean ? tu es sur que c'est la sénélité ?

:suisdieu:

Non, j'ai dit ça pour vous faire plaisir!
N'oublies pas que je suis un Dieu, et ma jeunesse est éternelle
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 27328
Age : 57
Localisation : Sur ma chaise
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 9:57

jean a écrit:
florence_yvonne a écrit:
la sénélité jean ? tu es sur que c'est la sénélité ?

:suisdieu:

Non, j'ai dit ça pour vous faire plaisir!
N'oublies pas que je suis un Dieu, et ma jeunesse est éternelle

tu as raison, tu n'est pas senéle, sénile, peut-être, mais la sénilité n'est rien à coté de la sénélité.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 10:01

florence_yvonne a écrit:
jean a écrit:
florence_yvonne a écrit:
la sénélité jean ? tu es sur que c'est la sénélité ?

:suisdieu:

Non, j'ai dit ça pour vous faire plaisir!
N'oublies pas que je suis un Dieu, et ma jeunesse est éternelle

tu as raison, tu n'est pas senéle, sénile, peut-être, mais la sénilité n'est rien à coté de la sénélité.
Je me vengerais!!!!!!!!lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Ze Guru
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 12:17

non ça c'est pas astérix, c'est gargamel...
tu te trompe de bd....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 13:01

Jean arrive chez son médecin.

Jean : "je me prends pour Dieu"

Docteur : ça vous a pris quand"

Jean : "j'ai commencé par créer le soleil, puis la terre ...."
Revenir en haut Aller en bas
Ze Guru
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mar 5 Déc 2006 - 13:49

charles attends pour être médecin...
Revenir en haut Aller en bas
ify
Invité



MessageSujet: Re: Guérir la dépression   Mer 6 Déc 2006 - 7:55

Ze Guru a écrit:
mais donc maintenant, t'as plus le droit de déprimé puisque tu connais tout les méchanisme ?

Je vois que je n'avais pas répondu...

Je déplore d'abord que malgré toutes les explications qui aient été données ici, tu confondes encore déprime et "dépression nerveuse", qui sont aussi différentes qu'une verrue et un cancer.

La déprime, je ne connais pas: ce n'est pas dans mon caractère.

L'asthénie nerveuse, en effet, je ne veux plus jamais vivre cela, c'est épouvantable, il faut l'avoir vécue pour s'en rendre compte. J'ai eu d'autres épreuves dans la vie : je sors d'une maladie qui m'a rivée au lit pendant 8 mois avec des douleurs terribles, et je préfère encore celà à la dépression! Je le répète: une des grosses difficultés de la dépression est qu'elle est mal connue, mal perçue... et mal vécue par l'entourage. Quand une personne est en asthénie, c'est tout l'entourage qui en souffre et devait être soutenu psychologiquement.

Je n'ai jamais eu de tendance suicidaires même à ce moment là, mais j'ai compris pourquoi les personnes dans cet état se suicident: d'une part on n'est plus capable de ressentir la moindre sensation de plaisir (donc on n'a plus de raison de vie: je me suis rendue compte à quel point le plaisir était nécessaire pour vivre) parce que ces sensations passent aussi par les nerfs, qui ne fonctionnent plus, et d'autre part le moindre problème devient insurmontable puisqu'on n'a plus non plus la force d'y faire face. Et puis la guérison est si lente, si lente, et on est si mal compris par son entourage qui en souffre aussi, donc: culpabilité.... c'est effroyable.

Non, vraiment, il n'est plus QUESTION de revivre cela. J'ai eu 2 collègues qui est sont morts (suicide), les larmes me viennent là, maintenant, en parlant d'eux: s'ils avaient été bien soignés, bien entourés, ils seraient encore là, heureux, comme moi. Tous les 2 étaitent des types formidables, dynamiques, travailleurs, honnêtes, chaleureux, pères de famille, doués...

Je vais m'arrêter là sur ce sujet, cela ne me fais pas de bien d'y repenser et d'en parler. J'ai quand même voulu le faire parce que je sais que cela peut aider certaines personnes, même si elles ne se manifestent pas.

Et tant pis si cela en a ennuyé d'autres: celles-là ne sont pas concernées et, après tout, ne sont pas obligées de me lire ! Razz

Excellente journée à tous !


Dernière édition par le Mer 6 Déc 2006 - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guérir la dépression   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guérir la dépression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Millepertuis contre la dépression
» Anxiété ou dépression?... Ou les 2 ?
» Les églises d`orient sous la pression de l`islam radical
» L'Ennui ou la dépression spirituelle (l'acédie)...
» Je fais une dépression et ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Tout ce que vous avez envie de dire-
Sauter vers: