Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le nom de DIEU dans les églises

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
lhirondelle
Admin
Admin


Nombre de messages : 7471
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Lun 1 Nov 2010 - 20:43

né de nouveau a écrit:
Encore une fois modératrice belge,
Je t'ai demandé de m'appeler par mon pseudo, il faudrait t'y tenir.


né de nouveau a écrit:
tu réponds à côté ! On ne parle pas ici d'étymologie mais du nom lui même.
J'ai répondu à ton interpellation et je n'ai jamais parlé d'autre chose que de l'étymologie de ce nom.

né de nouveau a écrit:

Une partie de ma famille s'appelait Galin qui en latin vulgaire des premiers siècles en Gaule signifiait coq, est-ce que sous prétexte que ce mot est désormais inusité les personnes portant ce nom devraient en changer ?
Aucun rapport avec la question.
né de nouveau a écrit:
Tu nies les choses les plus évidentes ! Le tétragramme est le nom de Dieu, il est utilisé tout au long de l'ancien testament !
Je ne l'ai jamais nié. Ce sont des accusations sans fondements.
né de nouveau a écrit:
Quand à Sander et Trenel, ils disent bien qu'il s'agit du nom de Dieu et pas d'un verbe. Ils expliquent son étymologie, c'est tout !
Et j'ai fait la même chose.
né de nouveau a écrit:
Pardon j'ai oublié la majuscule à églises, le drame, je pense que tout le monde avait compris.
Etant donné que cette faute d'orthographe est récurrente chez les TJ qui fréquentent ce forum et que j'ai, à plusieurs reprises, relevé la nuance, je ne peux y voir qu'un fâcheuse tendance à réécrire le dictionnaire.


Citation :
Que tu le veuilles ou non, lorsque tu dis Dieu, tu te contentes d'un titre qui peut s'appliquer à beaucoup y compris au dieu de ce système de choses : Satan !



L'origine du mot dieu/Dieu relève du sanskrit et décrit un jour lumineux.
Satan signifie adversaire.
Quand je m'adresse à Dieu, le Père de Jésus et mon Père, je ne m'adresse pas à mon adversaire.
Si tu en es à penser qu'une entité autre que le Dieu que tu adores va prendre sa place parce que tu t'es trompé de vocable, ta religion relève bel et bien de la superstition.



Citation :
Mais tu ne crois certainement pas au diable car selon ta dernière phrase, qui est tout à fait parlante, la Bible est une superstition !
Je n'ai jamais prétendu que la bible est une superstition, tu prends un malin plaisir à déformer tout ce que je dis!
Diable signifie, ce qui se met en travers, ce qui rompt le dialogue.



Citation :

Tu sembles agacée que je n'emploie pas ton pseudonyme mais c'est toi qui a dit "Un nom sert à appeler quelqu'un, à le nommer. Je ne vois pas pourquoi un substantif ne peut pas faire fonction de nom propre."
Comment se fait-il que tu n'acceptes pas pour toi ce que tu trouves normal pour Dieu ?
Je n'ai pas voulu faire de remarques sur l'orthographe d'Alain jusqu'à présent, parce que je trouverais indélicat de mettre le doigt sur un trouble fonctionnel comme la dyslexie. Mais je constate que les TJ ont vraiment des gros problèmes en français, en vocabulaire comme en syntaxe.
"Modératrice belge" n'est pas un substantif mais un groupe nominal composé d'un substantif et d'un adjectif. Et, contrairement à ce que tu laisses croire, le tout est dans l'intention quand on nomme une personne. Il se fait que cette expression a une connotation persifleuse.
Ajoutons que, si les Juifs ont cessé d'utiliser le tétragramme, c'est que dans leur culture sémitique, nommer quelque chose ou quelqu'un, c'était se l'approprier.
Il serait temps de s'en souvenir.

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Lun 1 Nov 2010 - 21:22

Tout est parti de ta déclaration : "Un substantif peut très bien faire office de nom propre, quant au trétragramme, c'est une forme verbale archaïque."Puis tu as répondu à nouveau à Alain :
"Bien sûr, mais il n'en demeure pas moins une forme verbale"
Il n'était pas question d'étymologie ici mais de la nature du mot. Alain te disait que c'était un nom propre et tu lui répondais que c'était une forme verbale !
Mais bon, nous sommes finalement d'accord, c'est l'essentiel.
Je te rassure, les TJ ne refont pas le dictionnaire, les publications TJ mettent un E à Eglise lorsqu'elles citent des obédiences et un e à église lorsqu'elles parlent d'édifices. Ne voit dans nos fautes que de l'étourderie et en aucun cas une volonté quelconque de détourner les mots.
Concernant "modératrice belge", je n'ai pas trouvé de substantif suffisamment précis pour te caractériser dont j'ai eu recours à l'ajout d'adjectif mais le problème reste le même. Peut-on utiliser un substantif ou un groupe nominal en lieu et place d'un nom propre.
Personnellement, la raison de la superstition juive m'est totalement égale, Jésus a dit ce qu'il pensait des pharisiens, ils n'ont pas changé après la mort de Jésus !
Enfin, alors que je te pose une question sur le Nom dans l' Apocalypse de Jean tu m'as répondu :Je ne suis pas attachée à cette sorte de ... superstition!
Je n'ai pourtant rien inventé :
Apo 3 : 12 Le vainqueur, j'en ferai une colonne dans le temple de mon Dieu,
il n'en sortira jamais plus, et j'inscrirai sur lui le nom de mon Dieu,et le nom de la cité de mon Dieu, la Jérusalem nouvelle qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau." TOB
Apo 14 : 1 Et je vis : L'agneau était debout sur la montagne de Sion, et avec lui les cent quarante-quatre mille qui portent son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts."TOB
Si pour toi c'est de la superstition, pas pour nous car c'est dans la Bible !
Bonne nuit,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Lun 1 Nov 2010 - 22:01

Citation :
Personnellement, la raison de la superstition juive m'est totalement égale, Jésus a dit ce qu'il pensait des pharisiens, ils n'ont pas changé après la mort de Jésus !

Jésus était juif. Et s'il se disputait souvent avec les pharisiens, c'est parce qu'il les fréquentait.
Les évangiles ont été rédigés plusieurs décennies après la mort de Christ, ils reflètent les dissensions entre les premières communautés chrétiennes et l'intelligentsia pharisienne.
Mais ces explications me mènerait trop loin, pour le moment, je suis assommée par une trachéite et les antibiotiques pour la soigner.

Jésus appelle Dieu "Abba", "Père", mais il ne le nomme pas par le tétragramme, c'est un juif pratiquant. Il n'a jamais parlé de superstition à propos de cet usage non plus. Et je te rappellerai que les pharisiens n'étaient qu'une des factions juives de l'époque. A côté de cela, il y avait les zélotes, les esséniens et les saducéens.
Les juifs ne prononcent pas le tétragramme par respect, non par superstition, pour ne pas "mettre la main" sur Dieu, se l'approprier.





L'Apocalypse est un livre écrit au temps de la persécution. Il est crypté, le code était connu des destinataires. Il ne me viendrait pas à l'idée de le prendre au pied de la lettre, vu qu'il n'a pas été écrit dans ce but.

Je reprends ta citation:

Apo 14 : 1 Et je vis : L'agneau était debout sur la montagne de Sion, et avec lui les cent quarante-quatre mille qui portent son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts."TOB

Paul, non plus n'emploie pas le tétragramme

Citation :
χάρις ὑμῖν καὶ εἰρήνη ἀπὸ θεοῦ πατρὸς ἡμῶν καὶ κυρίου Ἰησοῦ Χριστοῦ.

que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !
1 Co 1,3

Toutes les épitres sont truffées de ce genre d'expressions.


Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 8:07

bible de l'épée
exode 3:15
Dieu dit encore à Moïse: Tu diras ainsi aux enfants d'Israël: le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob m'a envoyé vers vous. C'est là mon nom éternellement; c'est là ma commémoration dans tous les âges.


3:16
Va, et assemble les anciens d'Israël, et dis-leur: YEHOVAH, le Dieu de vos pères m'est apparu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac, et de Jacob, et m'a dit: Certainement, je vous ai visités, et j'ai vu ce qu'on vous fait en Égypte.


il est bien dit ici YEHOVAH et C'est là mon nom éternellement. il n'est pas question que sont nom sois Père mais bien YEHOVAH.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 8:09

lhirondelle a écrit:
Citation :
Personnellement, la raison de la superstition juive m'est totalement égale, Jésus a dit ce qu'il pensait des pharisiens, ils n'ont pas changé après la mort de Jésus !

Jésus était juif. Et s'il se disputait souvent avec les pharisiens, c'est parce qu'il les fréquentait.
Les évangiles ont été rédigés plusieurs décennies après la mort de Christ, ils reflètent les dissensions entre les premières communautés chrétiennes et l'intelligentsia pharisienne.
Mais ces explications me mènerait trop loin, pour le moment, je suis assommée par une trachéite et les antibiotiques pour la soigner.

Jésus appelle Dieu "Abba", "Père", mais il ne le nomme pas par le tétragramme, c'est un juif pratiquant. Il n'a jamais parlé de superstition à propos de cet usage non plus. Et je te rappellerai que les pharisiens n'étaient qu'une des factions juives de l'époque. A côté de cela, il y avait les zélotes, les esséniens et les saducéens.
Les juifs ne prononcent pas le tétragramme par respect, non par superstition, pour ne pas "mettre la main" sur Dieu, se l'approprier.





L'Apocalypse est un livre écrit au temps de la persécution. Il est crypté, le code était connu des destinataires. Il ne me viendrait pas à l'idée de le prendre au pied de la lettre, vu qu'il n'a pas été écrit dans ce but.

Je reprends ta citation:

Apo 14 : 1 Et je vis : L'agneau était debout sur la montagne de Sion, et avec lui les cent quarante-quatre mille qui portent son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts."TOB

Paul, non plus n'emploie pas le tétragramme

Citation :
χάρις ὑμῖν καὶ εἰρήνη ἀπὸ θεοῦ πατρὸς ἡμῶν καὶ κυρίου Ἰησοῦ Χριστοῦ.

que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !
1 Co 1,3

Toutes les épitres sont truffées de ce genre d'expressions.


Soigne toi bien, une trachéite ce n'est pas rigolo.
Bon rétablissement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 10:35

JESUS emplois le tétragramme .
(Luc 4:16-19) 16 Et il vint à Nazareth, où il avait été élevé ; et, selon son habitude le jour du sabbat, il entra dans la synagogue, et il se leva pour lire. 17 On lui remit alors le rouleau du prophète Isaïe, et il ouvrit le rouleau et trouva l’endroit où il était écrit : 18 “ L’esprit de Jéhovah est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres, il m’a envoyé pour prêcher aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, pour renvoyer en liberté les écrasés, 19 pour prêcher l’année que Jéhovah agrée.  [...]
bible CHOURAQUI
14. Iéshoua‘ revient en Galil dans la puissance du souffle.
La rumeur sort dans tout le pays d’alentour autour de lui.
15. Il enseigne dans leurs synagogues, et tous le glorifient.
16. Il vient à Nasèrèt, où il a grandi.
Il entre le jour du shabat dans la synagogue, selon son habitude,
et se lève pour lire.
17. Le volume de l’inspiré Iesha‘yahou lui est donné.
Il ouvre le volume, et trouve le lieu où il est écrit:
18. Le souffle de IHVH-Adonaï est sur moi; il m’a messié
pour annoncer le message aux pauvres,
pour proclamer aux captifs: Libération !,
aux aveugles: Voyez ! pour renvoyer libres les opprimés,
19. et proclamer une année d’accueil par IHVH-Adonaï.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 12:55

C'est une citation de citation, puisque dans ce passage, Jésus lit à la synagogue. Si tu t'imagines qu'il a confondu le qéré et le kétiv, tu te fais pas mal d'illusion. Rien ne dit dans le texte qu'il ait prononcé le tétragramme: ça ne se faisait pas et il ne l'a pas fait. Il se serait fait lynché avant même d'avoir eu l'occasion de prêcher. Seul le grand prêtre prononçait le Nom le jour du grand pardon, au Yom Kippour.

Si tu regardes la traduction de Chouraqui, tu verras que le tétragramme (le kétiv, ce qui est écrit) est suivi d'Andonaï (le qéré, ce qui doit être lu)

Voici le texte grec du passage d'évangile cité:

Πνεῦμα κυρίου ἐπ’ ἐμέ, οὗ εἵνεκεν ἔχρισέν με εὐαγγελίσασθαι πτωχοῖς, ἀπέσταλκέν με κηρύξαι αἰχμαλώτοις ἄφεσιν καὶ τυφλοῖς ἀνάβλεψιν, ἀποστεῖλαι τεθραυσμένους ἐν ἀφέσει,

Le terme employé, mis en gras, veut dire Seigneur, et rien d'autre. Il y a autant de tétragramme dans le second testament que de bégonias sur la lune.

Citation :
bible de l'épée
exode 3:15
Dieu dit encore à Moïse: Tu diras ainsi aux enfants d'Israël: le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob m'a envoyé vers vous. C'est là mon nom éternellement; c'est là ma commémoration dans tous les âges.


3:16
Va, et assemble les anciens d'Israël, et dis-leur: YEHOVAH, le Dieu de vos pères m'est apparu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac, et de Jacob, et m'a dit: Certainement, je vous ai visités, et j'ai vu ce qu'on vous fait en Égypte.


il est bien dit ici YEHOVAH et C'est là mon nom éternellement. il n'est pas question que sont nom sois Père mais bien YEHOVAH.
Si on suit ton raisonnement, il faut blâmer Jésus et Paul d'avoir prier Dieu en l'appelant Père.

Note qu'en Ex 3:15, le nom que Dieu emploie pour se désigner est "Dieu de vos pères, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac et Dieu de Jacob"! Dans le texte hébraïque: El et Elohim.
Ce n'est qu'au verset 16 qu'on voit apparaître le tétragramme.
http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0203.htm
Si Dieu ne devait être évoqué que par le seul et unique tétragramme, pourquoi est-ce que la bible emploie d'autres mots, comme El, avec toutes ses variations, et Elohim?

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 13:49

Désolé mais si tu lis Kurios et Théos aujourd'hui dans le nouveau testament, cela ne veut pas dire pour autant que Jésus ou les apôtres n'ont pas employé le tétragramme !
Pendant des années, des biblistes nous ont expliqué à nous TJ que le nom de Dieu avait été abandonné bien avant le Christ et que celui-ci n'avait pas pu le lire puisque la septante ne comportait pas le tétragramme ! En effet, toutes les copies de septante portaient kurios ou théos à la place du tétragramme. Et puis, on découvre le manuscrits du Qumran et là, surprise, tous les manuscrits comportent le tétragramme y compris la septante !
Les manuscrits exploitables les plus anciens du Nouveau Testament date du 4ème siècle et font partie selon les historiens des manuscrits collectés par Constantin.
Alors question : si le texte original de la Septante a été perverti en y effaçant le nom de Dieu, pourquoi le texte du NT ne l'aurait pas été !
Est il logique de penser que les apôtres aient remplacé le nom lors de citations de texte hébreu ? Matthieu a écrit son évangile en hébreu et certaines sources juives disent que le tétragramme était présent.
On peut évidemment dire Dieu ou Père pour désigner Jéhovah mais il est anormal d'ignorer son nom propre . On peut dire le Christ, le Messie mais on continue d'employer aussi Jésus.
Je ne fais que passer, soigne toi bien, l'avantage avec un forum, c'est que tu te reposes la voix :)
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 14:11

Je ne pense pas qu'on prononçait encore le tétragramme à l'époque de Jésus. Le texte hébreu était lu à la synagogue, il fallait juste le traduire après en araméen. On n'a pas touché au texte hébreu. Seulement, ce n'est parce que c'est écrit que c'était lu comme ça.

Citation :
Est il logique de penser que les apôtres aient remplacé le nom lors de citations de texte hébreu ?
D'abord, les apôtres ne parlaient pas hébreu, mais araméen! Ils avaient dans l'oreille la version araméenne pas l'hébraïque.

Ensuite, les apôtres ne sont pas évangélistes à une exception près.

Encore faut -il admettre que l'évangile selon Matthieu se rattache à l'apôtre Matthieu, ce qui ne fait pas l'unanimité. Il faut plutôt penser à une communauté qui avait été fondée par l'apôtre. En tout cas, cet évangile a été écrit après l'an 70, bien longtemps après la mort de Jésus.
Mais pour en revenir à Matthieu, le scribe, il n'a pas écrit son évangile en hébreu, mais en grec, et là, la version est faite.

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 15:26

commentaire de la bible annotée sur exode 3:14,15.
Citation :
JE SUIS m'a envoyé. Ce nom : JE SUIS, préparé par l'explication précédente, est la réponse précise à la question : Quel est son nom?
Ce nom est en réalité celui de Jahvé (que nous prononçons Jéhova, d'après une tournure employée chez les Hébreux pour éviter de prononcer et de profaner le nom sacré). Seulement Jahvé est la troisième personne : Il est : c'est ainsi que l'homme parle de Dieu; tandis que Dieu dit ici : Ehjé, Je suis, à la première personne, parce que c'est lui qui parle de lui-même.
Ce nom de Jahvé est paraphrasé par l'Apocalypse (1.1)
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 16:50

Des bibles annotées, il y en a pas mal. De laquelle parles-tu?
De toute façon, ça ne change rien à l'emploi d'El ou d'Elohim.


Dernière édition par lhirondelle le Mar 2 Nov 2010 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mar 2 Nov 2010 - 21:54

lhirondelle a écrit:
Des bibles annotées, il y en a pas mal. De laquelle parles-tu?
De toute façon, ça ne change rien à l'emploi d'El ou d'Elohim.
celle de NEUCHATEL désolé pour le manque de précision
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Mer 3 Nov 2010 - 17:21

Nom
à partir du premier couple, les humains ont reçu un nom. La plupart du temps ce nom avait une signification.
certains noms ont été donnés par Dieu (p.e. Ismaël, Isaak, Jean, Jésus …)
Moyen d’identification
par ce nom, une personne spécifique était désignée.
un nom nous aide à comprendre de quel personnage biblique nous parlons.
Valeur légal
les personnes liaient leur nom à une promesse. Le nom était garant de l’exécution de ladite promesse
Avoir un bon nom
peut être affecté du nom que les autres nous donnent. (Ici, c’est la réputation qui est visée)
la Bible montre qu’ « un bon renom est plus précieux que de grandes richesses »
on espérait que son bon nom fût transmis aux enfants
Essayez d’appliquer à vous-même chaque point concernant le nom Divin. Le nom de Dieu a une signification. nous parlons du Dieu de la Bible. Le nom de Dieu dans la Bible l’identifie comme le Dieu des Juifs et des Chrétiens. Il y a beaucoup de Dieux avec beaucoup de noms. Le nom de Dieu ne change pas. C’est en tout cas vrai pour sa signification. Il y a cependant différentes formes de ce nom. Dans les écritures de la Bible, son nom est associé à ses promesses et à sa réputation. Le nom de Dieu est employé aussi bien par les croyants que par les non croyants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 13:00

lhirondelle a écrit:

Encore faut -il admettre que l'évangile selon Matthieu se rattache à l'apôtre Matthieu, ce qui ne fait pas l'unanimité. Il faut plutôt penser à une communauté qui avait été fondée par l'apôtre. En tout cas, cet évangile a été écrit après l'an 70, bien longtemps après la mort de Jésus.
Mais pour en revenir à Matthieu, le scribe, il n'a pas écrit son évangile en hébreu, mais en grec, et là, la version est faite.
Libre à toi de tout remettre en doute comme l'a largement fait la Haute Critique.
Quant à moi, voici mes raisons de penser différemment :
1)Date de rédaction de Matthieu
 Les souscriptions qui figurent à la fin de l’Évangile de Matthieu sur de nombreux manuscrits (tous étant postérieurs au Xe siècle de n. è.) indiquent que le récit fut écrit vers la huitième année qui suivit l’ascension du Christ (vers 41 de n. è.). Cela n’est pas contredit par les témoignages internes. Le fait que l’Évangile ne mentionne pas la réalisation de la prophétie de Jésus sur la destruction de Jérusalem donne à penser qu’il fut rédigé avant 70 de n. è. (Mt 5:35 ; 24:16.) D’un autre côté, l’expression “ jusqu’à ce jour ” (27:8 ; 28:15) indique qu’un certain laps de temps s’écoula entre les événements considérés et la date de la rédaction.

2)Écrit au départ en hébreu.
 Des témoignages externes attestant qu’au départ Matthieu rédigea son Évangile en hébreu remontent aussi loin qu’à Papias de Hiérapolis, du IIe siècle de n. è. Eusèbe cita ces paroles de Papias : “ Matthieu réunit donc en langue hébraïque les logia. ” (Histoire ecclésiastique, traduction par G. Bardy, Paris, 1978, III, XXXIX, 16). Au début du IIIe siècle, Origène fit référence au récit de Matthieu et, commentant les quatre Évangiles, dit selon une citation d’Eusèbe : “ D’abord a été écrit [...] selon Matthieu, premièrement publicain, puis apôtre de Jésus-Christ : [...] en langue hébraïque. ” (Histoire ecclésiastique, Paris, 1955, VI, XXV, 3-6). Jérôme (des IVe et Ve siècles de n. è.) écrivit dans son œuvre De viris illustribus (Des hommes illustres), au chapitre III, que Matthieu “ composa [...] en Judée, pour ceux qui avaient cru parmi les circoncis, l’Évangile du Christ, et le rédigea en caractères et en langage hébraïques. [...] L’Évangile hébreu se trouve aujourd’hui encore dans la bibliothèque de Césarée, que le martyr Pamphilus avait formée avec le soin le plus grand ”. — Par F.-Z. Collombet, Paris, 1840, tome 7, p. 15.

Tu as dis que l'Apocalypse était un texte codé à cause de la persécution mais la persécution régnait à Jérusalem pour d'autres livres ! D'autre part, Jean a écrit juste après son évangile et ses lettres, sont-ils eux aussi codés ? As-tu une preuve que ce texte était crypté ?

La Bible n'est pas un supermarché où on choisit ce que l'on prend pour soi dans les rayons. La Bible est un tout écrit sous l'inspiration de Dieu et c'est sous inspiration que Paul a dit (2 Timothée 3:16-17) 16 Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre, pour discipliner dans la justice, 17 pour que l’homme de Dieu soit pleinement qualifié, parfaitement équipé pour toute œuvre bonne.
(TMN)
Bonne journée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 13:09

L'inspiration, ce n'est pas la dictée et on ne lit pas un poème comme une formule mathématique.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 13:27

Tu sais Lhirondelle, je ne sais pas pour Alain mais moi j'ai arrêté l'enseignement général à la fin du collège.
Je n'ai fait que du latin et je ne parle ni le grec, ni l'hébreu, ni l'araméen !
Je m'interresse et je me documente mais je suis un autodidacte qui fait des erreurs.
Alors, plutôt que d'essuyer quelques remarques méprisantes sur telle ou telle de mes affirmations, je vais me référer à un site que tu a mentionné l'autre jour : le site aéropage.
Celui qui a crée ce site, Didier Fontaine, a édité deux livres dont un qui s'appelle "Le nom divin dans le Nouveau Testament".
Et lui contrairement à moi, a suivi quelques études :
- Diplômé de Lettres Classiques de l'Université Jean Monnet de Saint-Étienne,
- Diplômé de Grec Biblique et d'Hébreu Biblique auprès de l'Institut Catholique de Toulouse,
- Certifié de Langues Bibliques auprès de l'Institut Catholique de Toulouse.
Un aperçu de son ouvrage est disponible ici :
http://www.areopage.net/name.html
Bonne journée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 13:38

lhirondelle a écrit:
L'inspiration, ce n'est pas la dictée et on ne lit pas un poème comme une formule mathématique.
Tu penses donc comme les musulmans qui disent que les rédacteurs de la Bible avaient des désirs et que Satan a pu corrompre le message de Dieu !
Je considère la Bible comme un message de Dieu aux hommes, chaque rédacteur a dit les choses avec ses mots, son style mais la pensée est la pensée de Dieu.
Au plaisir,
Pierre


Dernière édition par né de nouveau le Jeu 4 Nov 2010 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 14:59

Non, absolument pas, je ne pense pas comme les Musulmans. Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 18:06

lhirondelle a écrit:
Non, absolument pas, je ne pense pas comme les Musulmans. Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit.
Mea culpa, je suis allé un peu loin, je te prie de bien vouloir m'en excuser.
La question que je me pose est celle-ci : lorsqu'on estime que tous n'est pas à prendre en compte dans la Bible, comment être certain de ne pas passer à côté d'une chose importante qui était vraiment un message de Dieu ?
Au plaisir,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 20:09

Est-ce que tu pratiques la lapidation?
Non! Du moins je l'espère ;-) pourtant selon certains passages du premier testament, il y a des cas où il faudrait l'appliquer.
Est-ce que, lorsque tu éprouves du désir en regardant une femme qui n'est pas la tienne, tu t'éborgnes?
J'espère que non. Pourtant, si l'on prenait certains passages de l'évangile au pied de la lettre, il faudrait le faire.
Tu ne crois pas non plus que le Christ à la Cène a voulu faire boire son propre sang à ses disciples.
Je pense que tout est à lire dans la bible, mais il faut pouvoir remettre certaines choses dans leur contexte, tenir compte du genre littéraire, de la manière de s'exprimer des personnes qui ont rédigé les textes. En fait, la meilleure clé de lecture, à mes yeux, c'est celle-ci: Dieu est amour. Et avec cette clé-là, on comprend mieux comment remettre certains passages dans leur contexte.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 20:44

Tout à fait d'accord avec toi, je ne sais pas si tu sais ce qui est arrivé à Tertulien.
Lors de sa conversion au christianisme il a été frappé par la déclaration de Jésus :" il y a ceux qui ont choisi de devenir eunuques pour le royaume de Dieu" il a pris au sens littéral et un couteau et hop, on n'en parle plus ! Un peu impulsif ce Tertulien !
Concernant, le premier testament Dieu voulait que la nation soit pure d'où les mesures radicales de la loi. Mais à coté de ça, il y avait plein de mesures généreuses, les villes de refuge, les jubilés, le droit de glanage. Une société de partage et d'entraide plutôt que d'égoïsme et de réussite personnelle.
Il y a un exemple qui m'a toujours frappé, c'est lorsque l'arche est transportée à Jérusalem, elle menace de tomber alors un homme avance la main pour la retenir et Dieu le fait mourir. Evidemment il a violé la loi de Dieu qui lui interdisait de la toucher mais cela partait d'un bon sentiment, voire d'un réflexe. Si Dieu l'a puni c'est pour montrer qu'il faut lui faire pleinement confiance. D'autres sont choquées par les gamins qui se moquent de prophète et qui se font dévorer par une ourse. Dans tous ces cas, je me dis que Dieu a fait un exemple mais finalement, si Il les ressucite, qu'auront -ils perdu ? Une vie imparfaite de quelques dizaines d'années dans un monde plus ou moins hostile. Du coup la sanction devient bien mince.
Bonne soirée, j'espère que les antibio font effet :O)
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lucretia
Professeur
Professeur
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 70
Localisation : .
Date d'inscription : 14/10/2009

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 20:52

Citation :
Lors de sa conversion au christianisme il a été frappé par la déclaration de Jésus :" il y a ceux qui ont choisi de devenir eunuques pour le royaume de Dieu" il a pris au sens littéral et un couteau et hop, on n'en parle plus ! Un peu impulsif ce Tertulien !

"C'est Origène qui s'est coupé les ....!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 20:58

Tu as raison Lucretia, je suis fatigué, le changement d'heure ne me réussit pas !
Merci d'avoir rectifié !
Bonne soirée,
Pierre
PS : Origène ne s'est pas converti, il est né dans une famille chrétienne, c'est Tertulien qui s'est converti et qui est resté entier. Désolé pour ce mélange !
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 21:09

Bon. Ça me saoule un peu ces discussions sur la bible, surtout prise au premier degré et comme références de toutes choses comme font les Témoins de Jéhovah. Moi je ne suis pas témoin, je n'ai rien vu.

Voici un texte que j'ai emprunté sur le site de l'Église réformée de France (donc sérieux, hein Lhirondelle)

Récemment, un célèbre animatrice radio américaine fit remarquer que l'homosexualité est une perversion :

"c'est ce que dit la Bible dans le livre du Lévitique chapitre 18, verset 22 « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme, ce serait une abomination ». "La Bible le dit, un point c'est tout", affirma-t-elle.

Quelques jours plus tard, un auditeur lui adressa une lettre ouverte qui disait :

Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la Loi de Dieu. J'apprends beaucoup à l'écoute de votre programme et j'essaie d'en faire profiter tout le monde. Mais j'ai besoin de conseils quant aux autres lois bibliques.
Par exemple :
- Je souhaiterais vendre ma fille comme servante (Exode 21;7).
- À votre avis, quel serait le meilleur prix ?

La Bible enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu'ils soient achetés dans une nation voisine (Lév. 25;44). Un ami affirme que c'est applicable aux Mexicains mais pas aux Canadiens.
- Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ?
- Pourquoi ne puis-je pas posséder des esclaves canadiens ?

J'ai un voisin qui tient à travailler le samedi. La Bible (Exode 35;2) dit clairement qu'il doit être condamné à mort.
- Suis-je obligé de le tuer moi-même ?
- Pourriez-vous d'une manière ou d'une autre me soulager de cette question gênante ?

Autre chose. La Bible (Lév. 21;18) dit encore qu'on ne peut s'approcher de l'autel de Dieu si on a des problèmes de vue. J'ai besoin de lunettes pour lire.
- Mon acuité visuelle doit-elle être de 100% ?
- Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse ?
- Je pense aussi au pape qui ne voit plus grand chose…

J'ai besoin d'un dernier conseil.
Mon oncle ne respecte pas la Bible (Lév.19;19) en semant deux sortes de graines dans le même champ. De même, sa femme porte des vêtements faits de différents tissus, coton et polyester. De plus, il passe sa journée à médire et à blasphémer.
- Est-il nécessaire d'aller jusqu'au bout de la procédure embarrassante qui consiste à réunir tous les habitants du village pour lapider mon oncle et sa femme comme le prescrit la Bible (Lév.24;10 à 16) ?
- Ne pourrions-nous pas plutôt les brûler vifs au cours d'une réunion familiale privée, comme cela se fait avec ceux qui couchent avec des parents proches, ainsi qu'il est indiqué dans le Livre Sacré (Lév. 20;14)?

Je m'en remets entièrement à votre aide.

Cordialement vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 21:24

Très bien tournée la lettre !
Il y a juste un petit problème, toutes ces règles étaient dans la Loi mosaïque, dans l'ancienne alliance. Jésus a accompli la Loi et a donné une nouvelle alliance.
Toutes ces lois sont donc devenus obsolètes. Par contre, certaines parties de la loi mosaïque se retrouvent dans le christianisme, le rejet de la pratique de l'homosexualité en fait partie.
Nous sommes dans la partie enseignement des TJ c'est un peu logique qu'on parle de la Bible :)
Bonne soirée à toi,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   Jeu 4 Nov 2010 - 21:34

né de nouveau a écrit:
Celui qui a crée ce site, Didier Fontaine, a édité deux livres dont un qui s'appelle "Le nom divin dans le Nouveau Testament".
Et lui contrairement à moi, a suivi quelques études :
- Diplômé de Lettres Classiques de l'Université Jean Monnet de Saint-Étienne,
- Diplômé de Grec Biblique et d'Hébreu Biblique auprès de l'Institut Catholique de Toulouse,
- Certifié de Langues Bibliques auprès de l'Institut Catholique de Toulouse.
Un aperçu de son ouvrage est disponible ici :
http://www.areopage.net/name.html
Bonne journée,
Pierre
Ce livre est très intéressant, c'est une bonne compilation de choses bien connues par les exégètes et les spécialistes depuis longtemps. Le chapitre 6 notamment explique bien que c'est la prédication de Paul aux Gentils et l'hellénisme qui a coupé les racines du christianisme avec le judaïsme. Logique, d'ailleurs, les Juifs des premiers siècles étaient un peu comme les habitants du village d'Astérix: fous et se battant tout le temps. Ca faisait un peu désordre dans le bel empire romain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le nom de DIEU dans les églises   

Revenir en haut Aller en bas
 
le nom de DIEU dans les églises
Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» le nom de DIEU dans les églises
» Et Dieu dans tout ça ?
» Psaume 28. Main de Dieu dans la tempête
» Psaume 23. Entrée solennelle de Dieu dans son Temple
» Bénédiction du 23 Mars : "Sauve-moi, mon Dieu, dans ton amour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: