Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lac riche en sel
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 4
Age : 42
Localisation : Dans mon kibboutz de lumiere
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Jeu 8 Juil 2010 - 17:23

D´apres certaines de mes lectures, il me semble que ce qui fait d´emblée la différence entre orthodoxes et catholiques est le fait que les orthodoxes ne reconnaissent pas
la primauté du pape. Toutefois , j´avais entendu dire qu´il y a d´autres divergences, même si elles sont moins marquées que, par exemple, entre protestants et catholiques:
quelqu´un ici pourrait-il m´expliquer ces divergences ?
Je vous remercie d´avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Jeu 8 Juil 2010 - 17:58

concernant la trinité et le filioque ça fait des siécle que ses deux religions se querelles.
Revenir en haut Aller en bas
Kséniya
Curieux
Curieux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : Russie, Moscou
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 10:44

Il serait curieux de comparer le catholisisme et l'orthodoxie au cours de la discussion avec un catholique pratiquant. La différence théologique est aussi intéressante que la différence entre les rites, la langue de l'office.
Mesdames et Messieurs, je vous attends. :)
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 17:08

Il y a, bien sûr, le refus de la prétention hégémonique romaine ; sinon, la différence de style de célébrations liturgiques est plus importante que l'histoire du "filioque". Rien n'égale la beauté des célébrations liturgiques "orthodoxes".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 17:12

les sentiments passe avant la raison dans le culte n'est pas forcément toujours bon.
Revenir en haut Aller en bas
Kséniya
Curieux
Curieux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : Russie, Moscou
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 19:08

J-P Mouvaux a écrit:
Il y a, bien sûr, le refus de la prétention hégémonique romaine ; sinon, la différence de style de célébrations liturgiques est plus importante que l'histoire du "filioque". Rien n'égale la beauté des célébrations liturgiques "orthodoxes".
En ce qui concerne le style de célébrations liturgiques: il existe un rite dans l'Eglise orthodoxe d'après lequel tout doit être naturel. Pas de fleurs artifices (c'est l'idéal), pas d'instruments musicaux (voilà pourquoi on chante). Comment la tradition catholique d'employer l'orgue pendant l'office est-elle apparu?

P.S. Il est mieux de dire "un rite" ou "le rite" dans cette phrase?


Dernière édition par Kséniya le Sam 31 Juil 2010 - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kséniya
Curieux
Curieux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : Russie, Moscou
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 19:11

alain 425 a écrit:
les sentiments passe avant la raison dans le culte n'est pas forcément toujours bon.
Pardon, le sens de l'énoncé n'est pas clair. %)
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9073
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 21:49

Kséniya a écrit:


P.S. Il est mieux de dire "un rite" ou "le rite" dans cette phrase?

Ici "un rite" aurait été plus approprié. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6578
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 30 Juil 2010 - 22:15

D'après l'article de Wikipedia que je viens de consulter, l'orgue a été introduit dans les églises au temps de Charlemagne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27orgue

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Sam 31 Juil 2010 - 8:43

Kséniya a écrit:
alain 425 a écrit:
les sentiments passe avant la raison dans le culte n'est pas forcément toujours bon.
Pardon, le sens de l'énoncé n'est pas clair. %)
ce que je voulais dire que les gens sont plus attachés aux chants lithurgiques donc aux sentiments que sur la foi véritable et ses traditions passent même avant la bible.
Revenir en haut Aller en bas
Kséniya
Curieux
Curieux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : Russie, Moscou
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Sam 31 Juil 2010 - 11:30

Chribou a écrit:
Kséniya a écrit:

P.S. Il est mieux de dire "un rite" ou "le rite" dans cette phrase?
Ici "un rite" aurait été plus approprié. Wink
Merci. :)
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6578
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Sam 31 Juil 2010 - 22:21

alain 425 a écrit:

ce que je voulais dire que les gens sont plus attachés aux chants lithurgiques donc aux sentiments que sur la foi véritable et ses traditions passent même avant la bible.

Seul Dieu sait ce qui se passe dans le cœur des gens.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Kséniya
Curieux
Curieux
avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : Russie, Moscou
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Dim 1 Aoû 2010 - 11:52

lhirondelle a écrit:
alain 425 a écrit:

ce que je voulais dire que les gens sont plus attachés aux chants lithurgiques donc aux sentiments que sur la foi véritable et ses traditions passent même avant la bible.

Seul Dieu sait ce qui se passe dans le cœur des gens.
D'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Lun 2 Aoû 2010 - 14:47

Kséniya a écrit:
Chribou a écrit:
Kséniya a écrit:

P.S. Il est mieux de dire "un rite" ou "le rite" dans cette phrase?
Ici "un rite" aurait été plus approprié. Wink
Merci. :)
ça change en rien au fond de la question.
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Lun 26 Nov 2012 - 14:29

Voici mon éclairage à ce sujet, que j'ai posté dans ma présentation, suite à la demande que Tibouc m'avait fait en ce sens dans le passé:

- La première à mentionner, connue de tous quasiment, concerne le Filioque. Si les catholiques croient que le Saint Esprit procède du Père et du Fils (en latin Filioque), les orthodoxes n'ont jamais accepté cette addition au Credo de Nicée-Constantinople, normatif pour toute l'Eglise. Cette addition fut malgré tout introduite unilatéralement par l'Eglise d'Occident et en violation du principe de conciliarité valable pour tous, car il était bien spécifié dans le Credo même qu'il ne devait en aucune mesure être retouché... Les orthodoxes restent donc pleinement fidèles à la formulation des Pères du Concile: "... Je crois en l'Esprit Saint, Seigneur qui donne la vie, qui procède du Père, qui est adoré avec le Père et le Fils, qui a parlé par les prophètes ...". A la limite, on pourrait dire également avec Olivier Clément: "... l'Esprit procède du Père et repose sur le Fils ...". Cette différence est essentielle pour un orthodoxe, car pour ce dernier le Filioque rompt avant tout l'équilibre trinitaire, amoindrit l'égalité parfaite des trois Personnes de la Sainte Trinité, et entraîne à terme une confusion théologique entre la Personne divine du Saint Esprit et la grâce (avec tous les conflits possibles que cela entraîne, comme la Réforme protestante)...

- Autre différence évidente aux yeux de beaucoup, l'évêque de Rome est uniquement considéré comme Patriarche de l'Eglise de Rome, et nullement comme Pape universel, ayant une primauté juridique avec à la clef une reconnaissance de sa supériorité sur tous les évêques d'Orient et d'Occident. Le principe synodique, ou conciliaire, en vigueur dans les Actes, est resté intact en Orthodoxie, et aucun évêque n'est au-dessus des autres. Le Patriarche Oecuménique de Constantinople est premier en honneur, mais il n'a pas le droit de décider tout seul, et il n'a pas l'infaillibilité que revendique le Pape, qui appartient seulement au Concile Oecuménique, reconnu par tous dans le Saint Esprit. Décréter le Pape infaillible, c'est mettre l'homme à la place du Dieu-Homme. Or l'Eglise orthodoxe confesse avec force que seul le Christ est l'unique et véritable chef de l'Eglise et qu'il est invisiblement présent en elle pour la guider dans l'inspiration de l'Esprit...

- Le rôle de l'icône: l'icône est un moyen de connaître Dieu et de s'unir à Lui. Elle ne peut donc se définir comme un élément décoratif, ni même seulement comme une illustration de l'Ecriture comme c'est la tendance dans les églises catholiques. Au contraire, elle fait partie intégrante de la liturgie qui nous rend accessible à Dieu par la beauté. Dieu en effet ne s'est pas uniquement fait entendre; Il s'est fait aussi voir; Il s'est fait aussi Visage.

- Il n'y pas une liturgie dans un seul rite, mais quatre liturgies pour un même rite dans l'Orthodoxie:
. La liturgie de St Jean Chrysostome (liturgie habituelle des dimanches et des jours de semaine)
. La liturgie de St Basile le Grand (employée dix fois par an; elle diffère peu de celle de St Jean Chrysostome mais les prières secrètes sont plus longues)
. La liturgie de St Jacques, frère du Seigneur (un fois par an le 23 octobre)
. La liturgie des Présanctifiés (spécialement pendant les jours de semaine du Carême à l'exception des dimanches, du jeudi saint et du samedi saint)

Il faut aussi rajouter l'existence de deux rites occidentaux: un pratiqué chez des orthodoxes d'origine anglicane, et la liturgie selon saint Germain de Paris, qui date du 6e siècle dans son origine. On peut trouver ce dernier dans certaines paroisses orthodoxes canoniques francophones. Précisons également que dans la liturgie orthodoxe, le prêtre se doit d'être marié, le célibat n'est réservé qu'aux moines et aux évêques; à la différence des catholiques où le célibat est imposé à tous...

- Les orthodoxes communient sous les deux espèces, pain et vin aussi bien pour le clergé que les fidèles, alors que pour les catholiques, seuls les officiants communient sous les deux espèces. De plus, les orthodoxes utilisent uniquement du pain levé pour la communion, qui symbolise le corps ressuscité du Christ, à l'inverse des catholiques qui utilisent un pain azyme non levé, l'hostie. Signalons aussi que l'usage du jeûne total avant l'Eucharistie à partir de la veille au soir est toujours en vigueur en Orthodoxie, et n'est donc pas simplement optionnel comme dans le Catholicisme. Parce que en Orthodoxie, l'Eglise est condition de l'Eucharistie, et l'unité dans l'Eglise condition de la communion eucharistique, il ne peut y avoir "intercommunion"... Pour finir, l'Orthodoxie ne pratique pas, hors de la liturgie, le culte des éléments consacrés comme cela peut se constater dans le Catholicisme, avec l'exposition de l'hostie, la bénédiction donnée avec celle-ci, l'adoration des hosties réservées...

- Les catholiques croient au Purgatoire, alors que les orthodoxes n'affirment que l'existence de l'Enfer et du Paradis: il y a le respect des Pères, qui affirment qu'il faut s'en tenir au dépôt de la foi, sans rien ajouter ni retrancher. Au contraire donc des catholiques, qui estiment que l'Église devrait évoluer pour parfaire l'intelligence qu'elle a des dogmes.

- La théologie et la spiritualité de l'Orthodoxie est avant tout apophatique, tandis que dans le Catholicisme, la place de la scolastique est première et prépondérante. D'ailleurs le thomisme reste la philosophie officielle du Catholicisme.

- L'Église Orthodoxe ne compte pas les sacrements comme l'a fait, le premier, Pierre Lombard au XIIe siècle. Limiter à sept les sacrements, c'est restreindre la puissance du Saint Esprit au nom d'une philosophie toute humaine. Le cosmisme de l'Orthodoxie conduit à affirmer qu'en fait il y a un nombre infini de sacrements, qui n'agissent pas automatiquement (pas de croyance dans l'ex opere operato des catholiques, et de par celà, l'épiclèse revêt toute sa valeur dans la liturgie orthodoxe).

- Le chrétien orthodoxe croit et confesse que le mystère de l'Eucharistie s'accomplit non par les seules paroles de l'Institution et par leur vertue propre proférée par le prêtre in persona Christi comme chez les catholiques, mais par tout l'ensemble de la prière eucharistique par la force, l'effet et la grâce du St Esprit. Il n'y a pas de "vice-Christ".

- Entre Catholicisme et Orthodoxie, il y a trois différences majeures pour ce qui concerne la Vierge:

. Les orthodoxes croient en la Dormition de la Vierge (seule son âme a été recueillie par Jésus à sa mort), tandis que les catholiques croient plutôt en l'Assomption (non seulement son âme, mais aussi son corps). Le dogme de l'Assomption insinue l'idée que la Vierge serait montée de la terre au ciel avec son corps sans passer par la mort. Autrement est la tradition ancienne de l'Église Orthodoxe, qui parle de Dormition, avec l'arrière-plan que la Mère de Dieu est morte et ressuscitée avant de monter au ciel. Pour compléter, sa tombe est située clairement à Jérusalem, alors que les catholiques malheureusement envisagent d'avantage Ephèse, selon une tradition beaucoup moins ancienne que celle de l'Église Orthodoxe...

. Pour plusieurs raisons théologiques, l'Orthodoxie ne dit pas que la Vierge a été préservée du péché originel, mais qu'elle a été victorieuse du péché. Donc l'Eglise orthodoxe a rejeté le dogme de l'Immaculé Conception, qui considère Marie comme préservée du péché originel, lot de la descendance d'Adam. En plaçant ainsi la Vierge à part, en l'enlevant au destin commun de toute l'humanité, ce dogme offre une possibilité de libération du péché originel avant la croix et donc par le seul moyen de la grâce. Dans ce cas, pour que la Rédemption eût lieu, il fallait que cette même croix exista déjà, que la Vierge jouisse de son effet avant terme. Ce qui est incompréhensible pour la pensée des Pères grecs, car cela remet alors en cause tout le plan de salut après la chute. Si en effet le Fils de Dieu avait assumé la nature humaine d'une mère qui n'aurait pas hérité du péché originel, il n'aurait pas assumé de facto la nature humaine déchue du commun des mortels pour ensuite la transfigurer, la ressusciter, l'exalter et la sauver... Car rappelons le, la chair du Christ vient de sa mère Marie... Dès lors le Christ ne peut être l'unique Sauveur de toute l'humanité, y compris de la Vierge. De même, l'acceptation de la volonté divine par la Vierge lors de l'Annonciation ne peut plus se faire au nom de toute l'humanité, puisqu'elle se trouve hors de la condition du monde déchu, n'ayant plus à attendre le salut avec le reste des hommes du fait des conditions de sa conception. Pour finir, si la Mère de Dieu était sans péché originel, comment a-t-elle pu mourir? Dire qu'elle serait morte volontairement serait faire d'elle un second Sauveur...

. Les orthodoxes affirment, dans le respect de la Tradition, que c'est la Vierge qui couronne le Christ, et non pas l'inverse comme chez les catholiques, suite à une innovation iconographique remontant au XIIe siècle. En affirmant ce point de vue, c'est toute une compréhension théologique de la conception du Christ dans la virginité de Marie qui est défendue...

- Le Filioque a permis l'élaboration de ce qu'on appelé l'augustinisme, ce qui a fait aussi que la compréhension du péché originel est différente entre catholiques et orthodoxes; pour ces derniers, le salut est le don gratuit de Dieu, mais l'homme créé libre et responsable de ses actes, peut et doit collaborer avec Dieu dans l'œuvre de salut. Les catholiques ont une vision plus restreinte, avec une conception de la prédestination en rapport... D'où également une compréhension du baptême différente entre ces deux églises, puisque le péché originel n'est pas interprêté pareillement selon l'Orthodoxie et le Catholicisme.

http://www.forum-religions.org/t1377-bonjour-a-toutes-et-a-tous
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Mer 28 Nov 2012 - 16:08

Je poste ici un complément d'information écrit dans un autre fil: "... dans le catholicisme, et par la suite de facto dans le protestantisme, la transmission du péché originel par la génération est permise car toute l'humanité a péché avec Adam. Dans cette perspective, selon l'augustinisme le plus strict, les âmes des petits enfants morts sans baptême vont en Enfer. D'ailleurs à ce sujet, épouvantés des conséquences de leur propres doctrines, les catholiques l'ont atténuée dans un second temps avec l'invention des Limbes (ce qui est une position aujourd'hui abandonnée dans le catholicisme depuis la fin du XXe siècle seulement, quoiqu'en final on ne peut qu'espérer que les enfants soient sauvés, pas plus, car l'arrière-plan historico-théologique reste intact). Pour un orthodoxe, cette transmission de ce péché dit originel conduit à des pensées quasi blasphématoires: "... Plusieurs hommes sont damnés, Dieu le voulant, les hommes ne le voulant pas ..." (Lettre d'Augustin à Vital). Fulgence de Ruspe a même renforcé ce point de vue dès le VIe siècle en affirmant que les enfants morts sans baptême sont condamnés au "... feu de la Géhenne, aux peines infinies du feu éternel ..." (De veritate praedestinationis et gratiae Dei)

Or le péché, la faute est perçue différemment chez les orthodoxe, parce que la notion du péché originel est comprise autrement: "... Apprenez ceci, l'âme n'a point péché avant d'entrer dans ce monde. Nous sommes venus sans péché et c'est par le libre arbitre que nous péchons ..." (Saint Cyrille de Jérusalem, Catéchèses, 4, 19).
Si donc le péché, avec pour conséquence la mort, est entré dans le monde avec Adam, ce que ce dernier a transmis est avant tout une faiblesse, non une faute... Et ce sont des entités maléfiques qui profitent de cette faiblesse pour nous faire pécher... Notre libre arbitre rend compte de la faiblesse de notre nature face au mal: en ce sens, le baptême chez les orthodoxes est un vrai départ pour un cheminement vers la déification. Car le vrai salut, c'est de quitter nos tuniques de peau et de revêtir le corps de gloire de la résurrection inaugurée par le Christ. Les fautes sont rachetées comme conséquences des tentations mauvaises propres à notre libre arbitre non éclairé, et non pas comme conséquence de notre nature même comme dans le catholicisme... Ce qui est un fardeau moindre en tant que tel, et un vrai encouragement à aller de l'avant humainement parlant avec le Christ... Car la faute, le péché n'est pas une fin en soi; et ici le combat spirituel du chrétien prend toute sa valeur si on combat non pas ce qui serait de l'ordre de l'héritage pur et simple, mais ce qui appartient à notre libre arbitre, notre liberté même, plus ou moins dévoyée. Ce Saint Esprit qui nous illumine, c'est l'espoir de toute vie en Christ, pour rejoindre la cohorte des anges de notre Dieu .."

http://www.forum-religions.org/t5213p220-jesus-priait-comme-mohammed-as
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Ven 28 Déc 2012 - 11:23


Un autre texte précisant les choses, posté ailleurs, que je poste dans ce fil à titre de complément d'information...

La pratique du droit canon orthodoxe et du droit canon catholique diffère dans l'"élasticité" de sa pratique:

"... vous vous permettez un amalgame entre droit canonique orthodoxe et règles de droit au sens commun du terme. D'autant que si l'on s'en tient à notre région du monde, la pensée latine a érigé naturellement en système de pensée des jurisdismes aussi bien dans le droit canonique que dans la théologie dogmatique, qui ne peuvent être transposables en tant que tel en Orthodoxie. Je vous rappele, si vous êtes donc réellement chrétien orthodoxe, que la pensée scolastique n'est pas celle de notre Eglise, et que sur le plan individuel les souplesses d'interprétation existent, et ne sont en rien comparables à ce qui existe dans le catholicisme, et à tout ce qui fait son juridisme (Tribunal de la Rote etc...). Cela, par exemple, existe dans le monde russe [où se pratique] un juridisme [...] beaucoup plus souple, notamment sur un plan individuel... [et il en résulte que] les theologoumenon ont une place en Orthodoxie qui n'a rien à voir avec [...] le dogmatisme catholique ..."

A titre d'illustration avait été posté cette citation d'un ouvrage orthodoxe: "... Tel est en général le style de l'Orthodoxie: elle se contente d'un minimum indispensable de dogmes obligatoires. C'est l'inverse du catholicisme romain qui tend à formuler par des canons tout l'inventaire dogmatique de l'Eglise. Certes, de nouvelles formules dogmatiques ne sont pas impossibles dans l'Orthodoxie, formules qui seraient fixés par de nouveaux conciles oecuméniques; mais à strictement parler, le minimum déjà existant suffit à constituer une base inébranlable pour le développement de la doctrine; cette dernière peut se développer sans nouvelles formules dogmatiques, en se manifestant dans la vie de l'Eglise et en formant de nouvelles assises de l'enseignement théologique (theologoumena). La prédominance des theologoumenon sur les dogmes est un avantage propre à l'Eglise orthodoxe, qui est étrangère à l'esprit légaliste, même en matière de doctrine. L'orthodoxie n'en éprouvait et n'en éprouve aucun dommage dans la vie pratique, même quand il existe une certaine diversité d'opinions théologiques ..." (Serge Boulgakoff, "l'Orthodoxie", cf. 'La dogmatique orthodoxe') ..."

Il y aussi une conception de la conciliarité qui diffère: "... dès le IIIe siècle après JC, on voit apparaître des conciles convoqués pour régler des crises ou des conflits locaux, tels que la question des lapsi. Ils peuvent être célébrés à tous les niveaux : local, régional, provincial. L'objectif est toujours, au-delà des circonstances précises de la réunion, de conforter et d'harmoniser la foi d'une Église particulière. Et c'est là que votre interprétation catholique des choses vous trahit: car ce n'est qu'à l'époque de la réforme grégorienne que les papes élargirent la portée et la composition des synodes. Pour distinguer les assemblées extraordinaires et générales ou encore universelles des synodes locaux, l'expression de "synode général" fut réservée aux conciles convoqués ou présidés par le pape... Là on quitte stricto sensu l'Orthodoxie, car cette réforme est largement tributaire, notamment pour ce point précis, de l'action du pape Grégoire VII, pape en 1073; or il est déjà hors de la catholicité de l'Eglise chalcédonienne indivise, car [...] le schisme date de 1054 ..."

http://www.forum-religions.org/t5428p40-alors-va-t-on-attendre-encore-longtemps-la-fin-des-temps
Revenir en haut Aller en bas
Klysco
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 44
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Mar 21 Mai 2013 - 14:30

On peut aussi se référer à ce livre consacré à la question : "Le Nouveau catéchisme contre la foi des pères: une réponse orthodoxe" de Mgr Photios et Archimandrite Philarète. (VCO il me semble).

Il a été mis en ligne sur le blog d'une de ces proches (son épouse ?), je posterais le lien par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4872
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Mar 21 Mai 2013 - 17:36

J-P Mouvaux a écrit:
Il y a, bien sûr, le refus de la prétention hégémonique romaine ; sinon, la différence de style de célébrations liturgiques est plus importante que l'histoire du "filioque". Rien n'égale la beauté des célébrations liturgiques "orthodoxes".


Tout à fait d'accord bien qu'un peu trop long à mon gôut!
Revenir en haut Aller en bas
Rhodan
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 53
Localisation : Brussels
Date d'inscription : 09/07/2014

MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   Mer 9 Juil 2014 - 15:57

Je pense que plusieurs ont donné d'excellentes réponses

Un point important aussi est la LIBERTE Théologique. L' Orthodoxe est un Théologien.
Certains sujets de " foi" sont en réalité ouvert.
Si certains " dogmes" ont été ( à regret) fermé c'est justement pour clôre certains débats, ou pour donner des explications précises.

Ainsi, souvent l' Orthodoxie se permet des formes qui peuvent paraître osée à un Chrétien Occidental
Puisque l' objectif final du Chrétien Orthodoxe est de devenir " participatif" à la Nature de Dieu ( la vision Béatifique du Catholique)
C'est une vision très optimiste de la vie Chrétienne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles sont les principales différences entre orthodoxie et catholicisme romain ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Quelles sont vos VALEURS ?
» Quelles sont les caractéristiques d'une chanson ?
» Quelles sont vos phobies ?
» Quelles sont vos passions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien orthodoxe-
Sauter vers: