Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Attila
Expert
Expert


Nombre de messages : 2778
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:07

hiram83 a écrit:
Attila a écrit:

Un sacré clou dans la botte de la FM, vous en conviendrez...
Pourquoi?
Parce que la FM, à la base, fonctionne comme l'organisme qui chapote les Témoins de Jéhovah, la Watch Tower Bible and Tracs Society, càd recherche de possible postulant, initiation, recevabilité de l'élève, engagement par serment et conditionnement psychologique qui abouti à un enfermement sectaire.

L'une comme l'autre de ces illustres coteries vous diront sur le même air offensé que chaque membre est libre de pousser la porte et de partir comme il est venu, sauf que là il n'y a personne pour le raccompagner vers les "ténèbres" d'où ils eurent la bonté de l'extraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:10

Je croyais que la maçonnerie était issue des ordres templiers et qu'eux mêmes avaient puisé leurs connaissance à Jérusalem pendant les croisades au contact des musulmans à moins que ce ne soit des kabbalistes... Elle ne puise pas ses racines dans l'occident, elle est judéo-chrétienne, certainement plus  judéo que chrétienne, d'ou l'origine mythique attribuée à Hiram, architecte de Salomon.

Pour ce qui est de la position de 'église catholique :  

Citation :
le 26 novembre 1983, une déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi alors dirigée par le cardinal Joseph Ratzinger (devenu depuis le pape Benoît XVI) réaffirme l'interdiction faite aux catholiques de rejoindre la maçonnerie sous toutes ses formes ou tendances. Le 2 mars 2007 le Vatican redit son opposition aux francs-maçons. « L'appartenance à la Franc-maçonnerie et à l'Église catholique sont incompatibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:16

Attila a écrit:
hiram83 a écrit:
Attila a écrit:

Un sacré clou dans la botte de la FM, vous en conviendrez...
Pourquoi?
Parce que la FM, à la base, fonctionne comme l'organisme qui chapote les Témoins de Jéhovah, la Watch Tower Bible and Tracs Society, càd recherche de possible postulant, initiation, recevabilité de l'élève, engagement par serment et conditionnement psychologique qui abouti à un enfermement sectaire.

L'une comme l'autre de ces illustres coteries vous diront sur le même air offensé que chaque membre est libre de pousser la porte et de partir comme il est venu, sauf que là il n'y a personne pour le raccompagner vers les "ténèbres" d'où ils eurent la bonté de l'extraire.
Il n'y a rien de comparable entre les TJ et les francs-maçons, vraiment rien. Il n'y a pas d'initiation chez les TJ alors que c'est le fondement de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie ne "chapeaute" personne.
Quand à rentrer chez les TJ est chose aisée, ils viennent même nous chercher à domicile. En sortir est plus compliqué et il faut savoir résister parfois jusqu'aux menaces. Rentrer en maçonnerie n'est pas simple, il faut dégoter une adresse, postuler, se rendre disponible pour des entretiens, la loge doit voter...... par contre pour sortir, il suffit de faire une lettre de démission ou ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain.
Décidément non, la franc-maçonnerie et les TJ sont deux structures bien différentes, sans oublier la principale de différence: les TJ se veulent une religion, la maçonnerie n'a jamais demandé et ne demandera jamais à être considérée comme une religion.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:18

Citation :
le dieu de Russell n'était pas Jésus ou l'Eternel, il suffit de voir les symboles qu'il affectionnait, ceux de l'Egypte, du dieu soleil (ennemi de l'Eternel : Nombres 33:4).
Nbre 33:4 - LEternel exerçait aussi des jugements contre leurs dieux...
Comment  cet éternel peut juger ce qui n'existe pas puisqu'il est l'unique ?
Very Happy Ce Dieu craint donc l'existence d'autres dieux?

D'autre part un symbole reste un symbole, il représente "une idée", un moyen pour en expliquer le sens, pas une divinité.


Dernière édition par Personne le Mar 15 Oct 2013 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:22

JR a écrit:
Je croyais que la maçonnerie était issue des ordres templiers et qu'eux mêmes avaient puisé leurs connaissance à Jérusalem pendant les croisades au contact des musulmans à moins que ce ne soit des kabbalistes...
Whaou! Voilà qui devrait laisser Tourniac sur le cul!
La franc-maçonnerie empreinte d'abord aux confréries de bâtisseurs du moyen-âge desquels ils utilisent outils et folklore. Tous les ordres monastiques militaires ont été donneurs d'ordre pour ces confréries allant jusqu'à protéger les membres militairement. Quand certains templiers se sont enfuis lors de cette année 1307, c'est dans ces confréries qu'ils trouvèrent refuge le temps de foutre le camp du royaume de France, seul royaume où les templiers n'étaient plus en "odeur de sainteté".
La rancune entre l'église et la maçonnerie vient de là.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:27

Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:32

JR a écrit:
Je croyais que la maçonnerie était issue des ordres templiers et qu'eux mêmes avaient puisé leurs connaissance à Jérusalem pendant les croisades au contact des musulmans à moins que ce ne soit des kabbalistes... Elle ne puise pas ses racines dans l'occident, elle est judéo-chrétienne, certainement plus  judéo que chrétienne, d'ou l'origine mythique attribuée à Hiram, architecte de Salomon.
Ben voyons ! Qu'il y eut des contacts privilégiés entre Templiers et musulmans est un fait. De là à dire que la FM ne puise pas ses racines en occident est une affirmation sans fondement. L'Ordre fut créé par 9 chevaliers, dont Hugues de Payns, fondateur, et premier grand Maître de l'Ordre. La légende rapporte que les premiers chevaliers furent logés dans l'une des ailes du temple de Salomon, d'où leur nom. Pour autant, mais ça c'est mon avis, ainsi que celui d'un certain nombre de Frères, la Franc-Maçonnerie n'a absolument rien à voir avec le judaïsme...

JR a écrit:
Pour ce qui est de la position de 'église catholique :  

le 26 novembre 1983, une déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi alors dirigée par le cardinal Joseph Ratzinger (devenu depuis le pape Benoît XVI) réaffirme l'interdiction faite aux catholiques de rejoindre la maçonnerie sous toutes ses formes ou tendances. Le 2 mars 2007 le Vatican redit son opposition aux francs-maçons. « L'appartenance à la Franc-maçonnerie et à l'Église catholique sont incompatibles.
Oui. Et c'est à bon droit. La sanction a néanmoins été assouplie. Cela dit, la première condamnation de la FM spéculative, par la bulle papale "In Eminenti", ne fut que la conséquence des prises de position de la maçonnerie anglaise, à l'égard de l'église catholique, en ayant substitué le nom de Dieu à celui de GADLU, appellation introduite par l’iconoclaste Calvin, et la déchristianisation des rituels par les pasteurs protestants Anderson et son acolyte Désagulliers. L'Eglise voyait là, une nouvelle tentative de schisme organisée par les mêmes protestants. Il fallait donc réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:34

Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
Comme caricature, on peut difficilement faire mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:41

Citation :
Il n'y a rien de comparable entre les TJ et les francs-maçons, vraiment rien. Il n'y a pas d'initiation chez les TJ alors que c'est le fondement de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie ne "chapeaute" personne.
Qu'est-ce donc que le principe d'obédience et d'inféodation dans la FM...
 
Citation :
Quand à rentrer chez les TJ est chose aisée, ils viennent même nous chercher à domicile. En sortir est plus compliqué et il faut savoir résister parfois jusqu'aux menaces. Rentrer en maçonnerie n'est pas simple, il faut dégoter une adresse, postuler, se rendre disponible pour des entretiens, la loge doit voter...... par contre pour sortir, il suffit de faire une lettre de démission ou ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain
Bien que le mode de recrutement diffère, il n'est pas aisé d'entrer chez les TJ...ils doivent se plier à un mode de vie extrêmement contraignant avant d'être reçus comme des "Frères".
 
Citation :
Décidément non, la franc-maçonnerie et les TJ sont deux structures bien différentes, sans oublier la principale de différence: les TJ se veulent une religion, la maçonnerie n'a jamais demandé et ne demandera jamais à être considérée comme une religion.
Allons, allons...vous oubliez la Constitution d'Anderson à laquelle les loges française se sont tardivement ralliées et qui stipule l'obligation d'appartenir à la religion chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 10:56

Attila a écrit:
Citation :
Il n'y a rien de comparable entre les TJ et les francs-maçons, vraiment rien. Il n'y a pas d'initiation chez les TJ alors que c'est le fondement de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie ne "chapeaute" personne.
Qu'est-ce donc que le principe d'obédience et d'inféodation dans la FM...

Une obédience est une structure "administrative", donc non initiatique, qui fédère plusieurs loges, pouvant pratiquer des rites différents. Ces structures n'existaient pas dans la maçonnerie opérative, qui pas ailleurs, n'avait que trois degrés : Apprenti, Compagnon et Maître. Le maître était en fait le conducteur des travaux du chantier.
Quant à être inféodé, le Frère ou la Soeur n'est inféodé qu'à son serment...


Citation :
Quand à rentrer chez les TJ est chose aisée, ils viennent même nous chercher à domicile. En sortir est plus compliqué et il faut savoir résister parfois jusqu'aux menaces. Rentrer en maçonnerie n'est pas simple, il faut dégoter une adresse, postuler, se rendre disponible pour des entretiens, la loge doit voter...... par contre pour sortir, il suffit de faire une lettre de démission ou ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain
Bien que le mode de recrutement diffère, il n'est pas aisé d'entrer chez les TJ...ils doivent se plier à un mode de vie extrêmement contraignant avant d'être reçus comme des "Frères".

Ils doivent surtout laisser 10% de leur salaire pour enrichir leur gourou...
 
Citation :
Décidément non, la franc-maçonnerie et les TJ sont deux structures bien différentes, sans oublier la principale de différence: les TJ se veulent une religion, la maçonnerie n'a jamais demandé et ne demandera jamais à être considérée comme une religion.
Allons, allons...vous oubliez la Constitution d'Anderson à laquelle les loges française se sont tardivement ralliées et qui stipule l'obligation d'appartenir à la religion chrétienne.
Faux. Ce n'est pas du tout ce disent les Constitutions.

« Un Maçon est obligé de par son Titre d'obéir à la Loi Morale et s'il comprend bien l'Art, il ne sera jamais un Athée stupide ni un Libertin irréligieux. Mais bien que dans les Temps Anciens les Maçons fussent obligés dans chaque pays d'appartenir à la Religion de ce Pays ou de cette Nation, quelle qu'elle fût, il est maintenant considéré comme plus opportun de seulement les soumettre à cette Religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, qui consiste à être des Hommes Bons et Honnêtes ou Hommes d'Honneur et de Sincérité, quelles que soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer ; ainsi, la Maçonnerie devient le Centre d'Union et le Moyen de concilier une véritable Amitié parmi des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement Éloignées. »

Difficile de faire mieux pour laisser entrer " l’adversaire " dans le Temple...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:05

Citation :
Une obédience est une structure "administrative", donc non initiatique, qui fédère plusieurs loges, pouvant pratiquer des rites différents. Ces structures n'existaient pas dans la maçonnerie opérative, qui pas ailleurs, n'avait que trois degrés : Apprenti, Compagnon et Maître. Le maître était en fait le conducteur des travaux du chantier.
Quant à être inféodé, le Frère ou la Soeur n'est inféodé qu'à son serment...
Bien sur, comme les TJ !
Citation :
Ils doivent surtout laisser 10% de leur salaire pour enrichir leur gourou...
:-) non, vous n'y êtes pas du tout sur ce coup là...la vie d'un TJ est faites de renonciations multiples et diverses.

J'accepte votre remarque au sujet des Constitutions.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:15

Hugues a écrit:
Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
Comme caricature, on peut difficilement faire mieux...
Tu crois un peu trop aux fictions des salles obscures...
Crois-tu vraiment que ces valeureux chevaliers défendaient la veuve et l'orphelin sur les routes de Jérusalem...

Ce n'est pas une caricature; il n'est pas interdit de croire au mythe des chevaliers de la table ronde
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:26

Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
C'est un gag?
Un peu d'histoire?
9 Types dont le plus riche était le comte de Champagne décident de monter un ordre monastique militaire avec une règle écrite par un moine bénédictin du nom de Bernard de Clairveaux. Munis de cette règle, 3 d'entre eux partent non pas à Rome mais à Byzance y faire approuver leur règle, Hugues de Payns y est introduit grand maître en 1120 au Concile de Naplouse. Ils partirent ensuite à Jérusalem, alors en paix après la croisade. La place du Temple leur fut donnée en campement, la milice des pauvres chevaliers du Christ devint la milice du Temple, les templiers. Ils restèrent sur place 1 petite année et plièrent bagage "à l'anglaise" direction Rome. En 1125, au concile de Troyes, La règle de l'ordre est adoptée par le Pape. En 1145, à peine 20 ans plus tard, l'Ordre du Temple était devenu les banquiers de l'Europe entière, avait "inventé" le chèque et la lettre de change, fait construire d'innombrables commanderies, fermes, fortifications, routes.
Et tout ça sans verser une seule goutte de sang.
Il faut attendre le second siège d'Ascalon, 1153, pour voir les templiers en action au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:27

Vi...un peu comme ces assureurs sur la vie qui comptent sur les dépôts non réclamés de leurs clients.
Ajouter à cela des gens qui font profession de milice pour protéger la santé de leur clients et vous avez le parfait cocktail mafieux.


Dernière édition par Attila le Mar 15 Oct 2013 - 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:29

Personne a écrit:
Hugues a écrit:
Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
Comme caricature, on peut difficilement faire mieux...
Tu crois un peu trop aux fictions des salles obscures...
Crois-tu vraiment que ces valeureux chevaliers défendaient la veuve et l'orphelin sur les routes de Jérusalem...

Ce n'est pas une caricature; il n'est pas interdit de croire au mythe des chevaliers de la table ronde
Que les templiers aient commis des exactions, je ne crois pas que l'on puisse le nier. Etait-ce dans les proportions que tu décris ? Rien de moins sûr. Ils ont tout de même sauvés des dizaines de milliers de pèlerins, régulièrement attaqués et pillés par les sarrasins.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:35

Hugues a écrit:
Etait-ce dans les proportions que tu décris ?
Quelle proportion ?
J'ai bien précisé pour la plupart

Very Happy  Ne sais-tu pas lire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:38

hiram83 a écrit:
Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
C'est un gag?
Un peu d'histoire?
9 Types dont le plus riche était le comte de Champagne décident de monter un ordre monastique militaire avec une règle écrite par un moine bénédictin du nom de Bernard de Clairveaux. Munis de cette règle, 3 d'entre eux partent non pas à Rome mais à Byzance y faire approuver leur règle, Hugues de Payns y est introduit grand maître en 1120 au Concile de Naplouse. Ils partirent ensuite à Jérusalem, alors en paix après la croisade. La place du Temple leur fut donnée en campement, la milice des pauvres chevaliers du Christ devint la milice du Temple, les templiers. Ils restèrent sur place 1 petite année et plièrent bagage "à l'anglaise" direction Rome. En 1125, au concile de Troyes, La règle de l'ordre est adoptée par le Pape. En 1145, à peine 20 ans plus tard, l'Ordre du Temple était devenu les banquiers de l'Europe entière, avait "inventé" le chèque et la lettre de change, fait construire d'innombrables commanderies, fermes, fortifications, routes.
Et tout ça sans verser une seule goutte de sang.
Il faut attendre le second siège d'Ascalon, 1153, pour voir les templiers en action au combat.
Je ne sais plus qui disait, il y a l'histoire écrite et celle qui est cachée...
  Je n'ai pas en mémoire la formule exacte.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:39

Attila a écrit:
Citation :
Il n'y a rien de comparable entre les TJ et les francs-maçons, vraiment rien. Il n'y a pas d'initiation chez les TJ alors que c'est le fondement de la franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie ne "chapeaute" personne.
Qu'est-ce donc que le principe d'obédience et d'inféodation dans la FM...
Obédience je comprends. Une obédience est un regroupement de loges, au minimum 3. L'obédience est une fédération de rites qui sont pratiqués par ses loges au 3 premiers degrés de la maçonnerie dite "symbolique", apprenti, compagnon et maître. Inféodation je ne comprends pas. Peux-tu éclairer ce concept stp?
 
Citation :
Quand à rentrer chez les TJ est chose aisée, ils viennent même nous chercher à domicile. En sortir est plus compliqué et il faut savoir résister parfois jusqu'aux menaces. Rentrer en maçonnerie n'est pas simple, il faut dégoter une adresse, postuler, se rendre disponible pour des entretiens, la loge doit voter...... par contre pour sortir, il suffit de faire une lettre de démission ou ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain
Bien que le mode de recrutement diffère, il n'est pas aisé d'entrer chez les TJ...ils doivent se plier à un mode de vie extrêmement contraignant avant d'être reçus comme des "Frères".
Le mode de vie des frères n'a pas grande importance. Le candidat doit avoir certaines qualités, c'est tout. De vieux textes maçonniques, les "old charges" parlent d'une sélection physique, la règle des "3B" (pas de borgnes, boiteux ou bancales) qui n'est plus appliquée aujourd'hui. Il est aisé de comprendre qu'en maçonnerie opérative, celle du métier de bâtisseurs, se devaient de recruter des apprentis en bonne forme physique....c'est hard comme taf. Toutefois rien sur le mode de vie, sinon que le candidat soit un citoyen paisible, honnête, travailleur........le reste, on s'en fout un peu. On sait très bien que l'homme est duel, il recèle en lui le bon comme le mauvais, on a donc tous nos défauts.
 
Citation :
Décidément non, la franc-maçonnerie et les TJ sont deux structures bien différentes, sans oublier la principale de différence: les TJ se veulent une religion, la maçonnerie n'a jamais demandé et ne demandera jamais à être considérée comme une religion.
Allons, allons...vous oubliez la Constitution d'Anderson à laquelle les loges française se sont tardivement ralliées et qui stipule l'obligation d'appartenir à la religion chrétienne.
Non, c'est faux. Dans son article relatif au devoir des frères envers la religion, on lit ceci dans les constitutions d'Anderson:
Un Maçon est obligé par sa tenure d'obéir à la Loi morale et s'il comprend bien l'Art, il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux.
Mais, quoique dans les temps anciens les Maçons fussent astreints dans chaque pays d'appartenir à la religion de ce pays ou de cette nation, quelle qu'elle fût, il est cependant considéré maintenant comme plus expédient de les soumettre seulement à cette religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, et qui consiste à être des hommes bons et loyaux ou hommes d'honneur et de probité, quelles que soient les dénominations ou croyances qui puissent les distinguer; ainsi, la Maçonnerie devient le centre d'union et le moyen de nouer une véritable amitié parmi des personnes qui eussent dû demeurer perpétuellement éloignées.

Voilà, nulle trace d'appartenance chrétienne obligatoire. D'autant que ce sont des constitutions, pas un livre saint.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:42

Personne a écrit:
hiram83 a écrit:
Personne a écrit:
Les templiers étaient pour la plupart des brigands avec une auréole de sainteté.
S'ils se sont enrichis, c'est en pillant et en massacrant au nom du christ.
C'est un gag?
Un peu d'histoire?
9 Types dont le plus riche était le comte de Champagne décident de monter un ordre monastique militaire avec une règle écrite par un moine bénédictin du nom de Bernard de Clairveaux. Munis de cette règle, 3 d'entre eux partent non pas à Rome mais à Byzance y faire approuver leur règle, Hugues de Payns y est introduit grand maître en 1120 au Concile de Naplouse. Ils partirent ensuite à Jérusalem, alors en paix après la croisade. La place du Temple leur fut donnée en campement, la milice des pauvres chevaliers du Christ devint la milice du Temple, les templiers. Ils restèrent sur place 1 petite année et plièrent bagage "à l'anglaise" direction Rome. En 1125, au concile de Troyes, La règle de l'ordre est adoptée par le Pape. En 1145, à peine 20 ans plus tard, l'Ordre du Temple était devenu les banquiers de l'Europe entière, avait "inventé" le chèque et la lettre de change, fait construire d'innombrables commanderies, fermes, fortifications, routes.
Et tout ça sans verser une seule goutte de sang.
Il faut attendre le second siège d'Ascalon, 1153, pour voir les templiers en action au combat.
Je ne sais plus qui disait, il y a l'histoire écrite et celle qui est cachée...
  Je n'ai pas en mémoire la formule exacte.
Ce ne sont que les faits sur lesquels tous les historiens sont d'accord et dont on a les preuves écrites. Le reste, chacun est libre de supposer ce qu'il veut, il y a des "légendes"...
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:46

hiram83 a écrit:
il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux.
Je souhaiterais avoir ton avis sur cette remarque, car je pense qu'il peut y avoir diverses interprétations.
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:51

hiram83 a écrit:
Ce ne sont que les faits sur lesquels tous les historiens sont d'accord et dont on a les preuves écrites. Le reste, chacun est libre de supposer ce qu'il veut, il y a des "légendes".
Naturellement dans les grandes lignes, politiques telles qu'elles étaient entrevue à une époque ou "La France" n'existait pas et dont la géographie n'était composée que de Duchés et de Comtés.

En règle générale, étant très curieux en histoire, je ne suppose pas.
Mais je ne vois point d'objection à ce que les frangins se rattachent aux mythes qui font qu'à l'heure actuelle ils prétendent être les héritiers d'une noble et honorable tradition.


Dernière édition par Personne le Mar 15 Oct 2013 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 11:52

Personne a écrit:
Hugues a écrit:
Etait-ce dans les proportions que tu décris ?
Quelle proportion ?
J'ai bien précisé pour la plupart

Very Happy  Ne sais-tu pas lire ?
Tu as parfaitement raison.  Rectification. Etaient-ils en majorité des brigands ? Rien n'est moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 12:08

Citation :
... Inféodation je ne comprends pas. Peux-tu éclairer ce concept stp?
 
Il n'avait semblé que vous étiez chacun respectueux de différentes traditions...rectifié/pas rectifié ou autres imposition d'orientation qui font de vous des soumis à une forme sur un fond commun.
 
Citation :
Le mode de vie des frères n'a pas grande importance. Le candidat doit avoir certaines qualités, c'est tout. De vieux textes maçonniques, les "old charges" parlent d'une sélection physique, la règle des "3B" (pas de borgnes, boiteux ou bancales) qui n'est plus appliquée aujourd'hui. Il est aisé de comprendre qu'en maçonnerie opérative, celle du métier de bâtisseurs, se devaient de recruter des apprentis en bonne forme physique....c'est hard comme taf. Toutefois rien sur le mode de vie, sinon que le candidat soit un citoyen paisible, honnête, travailleur........le reste, on s'en fout un peu. On sait très bien que l'homme est duel, il recèle en lui le bon comme le mauvais, on a donc tous nos défauts.
 
Soit pour le mode opératif mais nierez-vous, qu'en ce qui concerne le spéculatif, les Constitutions d'Anderson sont à l'origine indissociables d'un état religieux pour l'imposer comme nécessaire et pour aller jusqu'à interdire de consommer du sang animal selon la loi noachide...?
Ces Constitutions sont restées très vivantes dans les loges américaines jusqu'au point de produire et d'alimenter le courant sectaire de ce pays du 19 ième d'où a émergé les Adventistes du Septième Jour et pour finir les Etudiants de la Bible de C.T Russell.
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 15:55

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:
Hugues a écrit:

Nous comptons dans nos rangs un certain nombre d'hommes d'église et non des moindres.
" non des moindres " dites-vous ?
sur quel critère vous basez-vous pour dire cela ?
en effet, je conçois qu'un chrétien entre dans la franc-maçonnerie par ignorance, mais un chrétien ayant une bonne connaissance de la Parole de Dieu, sera confronté tôt  ou tard à un choix.
Des simples curés, des évêques, ..... on voudrait bien un bedeau, ça changera un peu.
" non des moindres " se revèle être " des simples " curé ?
- je suis convaincu qu'un chrétien entrant dans la franc-maçonnerie est de bonne volonté, ignorant des enjeux spirituels qui se cachent derrières les rites, sermons et  pratiques occultes qui se déroulent au sein des loges.
hiram83 a écrit:
Hugues a écrit:
salimou a écrit:
il y a certains rituel que tu ne pas pratiquer si tu as Jésus dans ton coeur.
Lesquels, par exemple ?
Par exemple pour le point ultime de l'initiation des Templiers, lorsque le candidat est amené devant une grande table triangulaire, couverte d'un tissu de velours noir, illuminée par des bougies, exposant 11 coupes d'argent et un crâne humain trônant sur la Bible. Ce stade est censé représenter le dernier souper. L'aspect visuel est plus satanique que chrétien, en particulier pour celui qui est accoutumé à la table du Seigneur dans les églises. Le candidat doit prendre part à 5 libations. Les 3 premières sont faites à la mémoire des héros franc-maçons, du roi Salomon, de Hiram, le roi de Tyr, et de Hiram Abif. Le 4e toast est à la mémoire de Simon de Cyrène, le 5e est le plus sinistre de tous. Le candidat fait la libation au-dessus d'un crâne humain ! " L'éminent commandeur " lui fait répéter un voeu qui dit entre autres :

de même que tous les péchés du monde ont été, une fois pour toute, portés sur la tête de notre Sauveur, que tous les péchés de la personne à qui appartiennent ce crâne, ainsi que les miens, soient entassés sur ma tête. Et que cette libation comparaisse en jugement contre moi si jamais je viole sciemment ou involontairement mon voeu le plus solennel de Chevalier du Temple et que Dieu me vienne en aide... (Ibid, p 227-228)

Pouvez-vous imaginer un chrétien faire ce voeu en pensant qu'il fait partie d'un "ordre chrétien " ?
Il n'y a pas "d'ultime initiation" en maçonnerie. Ou plutôt si, elle s'appelle la mort. Il existe des templiers en maçonnerie, les KT, aux USA et pas ailleurs. Le KT n'est pas initié (ça a déjà été fait), il est armé. Les formes de chevaleries en maçonnerie sont accessible non pas par l'initiation mais par l'armement. Ces rituels que vous citez sont bidonnés, ils n'existent pas. Votre "démonstration" ci-après tombe donc à l'eau.
Ces rituels ne sont pas bidonnés (Ibid p. 217), il existent bien, ils sont satanique et non pas chrétien !
- le côté macabre de la franc-maçonnerie est une réalité !
- tu parles d'initiation, mais trouves-tu normal de faire boire du sang de chèvre lors d'une initiation ? ce fut le cas en Turquie.

Concernant l'initiation d'un franc-maçon, voici le point culminant de l'apprenti :

" Avant tout, je promets et je jure sincèrement et solennellement, avec une ferme résolution de faire de même... me soumettre à la sentence d'avoir la gorge tranchée, la langue arrachée et le corps enterré dans du sable de mer brut, à marée basse, là où la mer descend et monte 2 fois en 24 heures, si jamais je viole l'engagement de mon grade d'apprenti. Que Dieu me vienne en aide et me garde dans l'exercice de mes fonctions "

Le vénérable maître : " Au vu de votre sincérité, vous pouvez à présent détacher vos mains et embrasser le livre qui est dans votre main, qui est la saint Bible. "

Voilà où sont les mensonges du rituel ! A l'évidence, avoir la gorge coupée et la langue arrachée violerait les droits du candidat, qui consistent à ne rien dire à sa famille qui l'aime et qui dépend de lui.

Plus important, ce voeu viole les droits du chrétien envers Dieu. Ces voeux détiennent le record en matière de violation des commandements de Dieu !
- Si le candidat prend le voeu au sérieux, il viole le 6éme commandement : " Tu ne tueras point " (Exode 20:13), en jurant sur son propre meurtre.

Certains francs-maçons disent que ce voeu est factice et qu'il ne signifie pas ce qu'il dit. Si c'est le cas, ils violent le 3ème commandement qui est : " Tu ne prendras point le nom de Dieu en vain " (Exode 20:7)
- Le candidat invoque le nom de Dieu et embrasse même la Bible pour montrer sa sincérité. S'il ne prend pas au sérieux ce voeu, il prend le nom du Seigneur en vain.

En jurant sur l'équerre et le compas, il viole le 2ème commandement qui est contre l'idolâtrie (Exode 20:4), puisque ces objets équivalent à des images gravées. Ils reposent sur un autel d'adoration et sont traités avec un respect extrême par les francs-maçons.

Le dieu de la franc-maçonnerie n'est pas le Dieu biblique, et, en participant à la cérémonie de voeu, le candidat viole le premier commandement : " Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face " (Exode 20:2-3)

Ce qui fait qu'un total de 4 commandements sur 10 sont violés dans un seul acte !



hiram83 a écrit:

Hugues a écrit:
salimou a écrit:
c'est plutôt une secte créé par un franc maçon comme le scientologie et les mormons, et d'autres !
Mais non. Qui vous a mis de telles idées en tête ? Renseignez-vous, avant de faire de telle assertions.
C'est déjà fait, ce sont des faits vérifiables par tous.
Il est relativement connu que la franc-maçonnerie attire les occultistes. Se revendiquer maçon quand on "monte" une "secte" est donc présenté comme un gage de sérieux. Il n'est rien de plus faux! Un maçon qui se laisse aller à se croire investit d'une mission sacrée de "sauver" ses contemporains est un maçon fou, un pauvre con envahi par son égo. Luc Jouret, fondateur de l'ordre du temple solaire était lui aussi franc-maçon et membre de l'AMORC. Il est la preuve de ce que j'avance.
Bien entendu, tous les gourous ne sont pas francs-maçons pour autant, la majorité des francs-maçons ignorent le côté occulte.  Mais il est frappant de constater que le fondateur de l'organisation des TJ, que le fondateur de l'Eglise mormone, que le fondateur  de la scientologie, que le gourou du temple solaire que vous citez, et que la fondatrice de la science chrétienne sont francs-maçons (ou femme de franc-maçon). il en existe probablement plus.

mon interrogation est légitime, comprends mon point de vue, la majorité des francs-maçons sont ignorants de ces choses, et sont sincères et sympathique (comme vous sur ce forum), mais je reste convaincu que l'établissement de ces sectes et leurs entretien n'est pas le fruit d'un dégénéré isolé. une minorité au sommet, se moque des autres et du monde. J'en veux pour preuve, que suite aux décès de Charles Russell (qui exigea une toge romaine), le 2ème président Rutherford continua sur sa lancé en comparant par exemple la " franc-maçonnerie " aux rochers des montagnes d'Apocalypse 6:15 (le mystère accompli à la page 137), sans parler du symbole sur la couverture, de sa sélection de l'oeuvre de Caspar David Friedrich comportant l'oeil de lucider (création p. 320), etc...

tous ces dirigeants fondateurs ne sont pas chrétien, bouddhiste, musulman, mais franc-maçons.
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 15:55

Hugues a écrit:
salimou a écrit:
hiram83 a écrit:
On ne peut pas être franc-maçon si l'on est pas chrétien, telle est la fonction primaire de la franc-maçonnerie.
je ne savais pas que les musulman maçon et autres étaient chrétien ?
soyons sérieux !
Vous n'avez pas compris ce que veut dire hiram. La maçonnerie traditionnelle (opérative, est née du christianisme. Elle était même exclusivement catholique). Ce que veut dire hiram (il me corrigera au besoin), c'est que dans certaines obédiences, musulmans et juifs peuvent être reçus maçons dans les loges bleues. Pour celles qui pratiquent au-delà, musulmans et juifs ne peuvent pas y accéder parce que la prestation du serment les met face à une énorme difficulté, qui est l'acceptation de Jésus-Christ.
Hiam Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.

Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.

Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "

La franc-maçonnerie ne voit Jésus ni comme divin ni comme ressuscité. En ne prenant pas position, la franc-maçonnerie prend position. Essayant de n'offenser personne, elle offense Celui envers qui elle devrait être la plus concernée.
- Albert Pike donna un enseignement sur le "souper fraternel" du Rite écossais, lequel est une sorte de souper du seigneur pour le grade de Prince Mercy. C'est une moquerie blasphématoire de l'institution de Christ, car il enseigne :

"... ainsi, que le pain que nous mangeons et le vin que nous buvons ce soir entrent en nous et créent les particules identiques qui furent dans le corps de Moïse, Confucius, Platon, Socrate ou Jésus de Nazareth. Dans le vrai sens du terme, nous mangeons et buvons les corps des morts... "

Pike enseigne que nous mangeons un partie du corps mort de Jésus ! Désolé, mais le Jésus biblique n'est pas mort ! Il est vivant, et il y a aucune particule de poussière de Son corps physique flottant dans l'atmosphère que nous puissions consommer ! La résurrection de Jésus est le pilier central du christianisme. Jésus est ressuscité des morts comme le dit la Bible, et les écrits de Pike sont une hérésie horrible et perverse de la pire sorte. Il renie la résurrection de Christ ! Il désigne le Dieu du christianisme comme un des Baal, ou faux dieux. (Ibid p. 226)

D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 18:11

Attila a écrit:
Citation :
... Inféodation je ne comprends pas. Peux-tu éclairer ce concept stp?
 
Il n'avait semblé que vous étiez chacun respectueux de différentes traditions...rectifié/pas rectifié ou autres imposition d'orientation qui font de vous des soumis à une forme sur un fond commun.
C'est le cas de toute association d'êtres humains: le partage de conventions sociales autour de convictions philosophiques communes. Ce n'est pas spécifique à la franc-maçonnerie
 
Citation :
Le mode de vie des frères n'a pas grande importance. Le candidat doit avoir certaines qualités, c'est tout. De vieux textes maçonniques, les "old charges" parlent d'une sélection physique, la règle des "3B" (pas de borgnes, boiteux ou bancales) qui n'est plus appliquée aujourd'hui. Il est aisé de comprendre qu'en maçonnerie opérative, celle du métier de bâtisseurs, se devaient de recruter des apprentis en bonne forme physique....c'est hard comme taf. Toutefois rien sur le mode de vie, sinon que le candidat soit un citoyen paisible, honnête, travailleur........le reste, on s'en fout un peu. On sait très bien que l'homme est duel, il recèle en lui le bon comme le mauvais, on a donc tous nos défauts.
 
Soit pour le mode opératif mais nierez-vous, qu'en ce qui concerne le spéculatif, les Constitutions d'Anderson sont à l'origine indissociables d'un état religieux pour l'imposer comme nécessaire et pour aller jusqu'à interdire de consommer du sang animal selon la loi noachide...?
Oui, je le nie. Lisez les constitutions d'Anderson, elles sont disponibles sur le net.
Ces Constitutions sont restées très vivantes dans les loges américaines jusqu'au point de produire et d'alimenter le courant sectaire de ce pays du 19 ième d'où a émergé les Adventistes du Septième Jour et pour finir les Etudiants de la Bible de C.T Russell.
Les constitutions sont un socle, une base, en aucun cas un aboutissement ou quelque chose de complet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 18:25

salimou a écrit:
Hugues a écrit:
salimou a écrit:
je ne savais pas que les musulman maçon et autres étaient chrétien ?
soyons sérieux !
Vous n'avez pas compris ce que veut dire hiram. La maçonnerie traditionnelle (opérative, est née du christianisme. Elle était même exclusivement catholique). Ce que veut dire hiram (il me corrigera au besoin), c'est que dans certaines obédiences, musulmans et juifs peuvent être reçus maçons dans les loges bleues. Pour celles qui pratiquent au-delà, musulmans et juifs ne peuvent pas y accéder parce que la prestation du serment les met face à une énorme difficulté, qui est l'acceptation de Jésus-Christ.
Hiam Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.
Il n'y a rien à comparer puisque ce sont les mêmes. Le franc-maçon, comme de nombreux chrétiens, est capable de faire la distinction entre le maître Jésus et le Christ.

Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.
C'est faux. De nombreux rites (RER, REAA, RAPMM, RF1783 à ma connaissance) font une référence directe au Christ Jésus et aux évangiles.

Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "
La suite? Vous ne l'avez pas? Ensuite vous me parlez d'un rituel pratiqué aux USA, les rituels francophones du 18ème mentionnent en toutes lettres: "Tu es Emmanuel car maintenant le Christ vivant est en toi". On ne peut pas être plus clair.

La franc-maçonnerie ne voit Jésus ni comme divin ni comme ressuscité. En ne prenant pas position, la franc-maçonnerie prend position. Essayant de n'offenser personne, elle offense Celui envers qui elle devrait être la plus concernée.
Vous vous trompez lourdement. Seule la maçonnerie symbolique des 3 premiers grades est universaliste. Le reste est purement chrétien....mêmes les shrines.
- Albert Pike donna un enseignement sur le "souper fraternel" du Rite écossais, lequel est une sorte de souper du seigneur pour le grade de Prince Mercy. C'est une moquerie blasphématoire de l'institution de Christ, car il enseigne :

"... ainsi, que le pain que nous mangeons et le vin que nous buvons ce soir entrent en nous et créent les particules identiques qui furent dans le corps de Moïse, Confucius, Platon, Socrate ou Jésus de Nazareth. Dans le vrai sens du terme, nous mangeons et buvons les corps des morts... "

Pike enseigne que nous mangeons un partie du corps mort de Jésus ! Désolé, mais le Jésus biblique n'est pas mort ! Il est vivant, et il y a aucune particule de poussière de Son corps physique flottant dans l'atmosphère que nous puissions consommer ! La résurrection de Jésus est le pilier central du christianisme. Jésus est ressuscité des morts comme le dit la Bible, et les écrits de Pike sont une hérésie horrible et perverse de la pire sorte. Il renie la résurrection de Christ ! Il désigne le Dieu du christianisme comme un des Baal, ou faux dieux. (Ibid p. 226)
Pike, Pike, vous n'avez que Pike à la bouche alors que je vous ai signifié que cet individu n'était pas un historien de la maçonnerie et n'était pas théologien. Pike n'avait aucun piuvoir sur les contenus des rituels. Jamais aucune puissance maçonnique n'a donné à Pike pouvoir de s'exprimer en son nom ou de réformer les rituels et leur contenu. Comme je vous l'ai dit, il s'est contenté d'unifier le rite dans le sud des états-unis, il était bien plus occupé à casser du négro avec son KKK.

D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)
Vous ne prenez comme références que des auteurs Américains. La maçonnerie américaine est TRÈS particulière au point que les maçons français et anglais y perdent leur latin. Lisez Guénon, Tourniac, Ursin.....vous verrez, ça surprend!
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 18:46

Hiram a écrit:
Oui, je le nie. Lisez les constitutions d'Anderson, elles sont disponibles sur le net.
Cependant l'édition puritaine de 1738 fait référence à la loi noachide pour définir un bon Maçon, certes au grand dam d'Anderson ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 18:53

salimou a écrit:
hiram83 a écrit:
salimou a écrit:
" non des moindres " dites-vous ?
sur quel critère vous basez-vous pour dire cela ?
en effet, je conçois qu'un chrétien entre dans la franc-maçonnerie par ignorance, mais un chrétien ayant une bonne connaissance de la Parole de Dieu, sera confronté tôt  ou tard à un choix.
Des simples curés, des évêques, ..... on voudrait bien un bedeau, ça changera un peu.
" non des moindres " se revèle être " des simples " curé ?
- je suis convaincu qu'un chrétien entrant dans la franc-maçonnerie est de bonne volonté, ignorant des enjeux spirituels qui se cachent derrières les rites, sermons et  pratiques occultes qui se déroulent au sein des loges.
hiram83 a écrit:
Hugues a écrit:
Lesquels, par exemple ?
Par exemple pour le point ultime de l'initiation des Templiers, lorsque le candidat est amené devant une grande table triangulaire, couverte d'un tissu de velours noir, illuminée par des bougies, exposant 11 coupes d'argent et un crâne humain trônant sur la Bible. Ce stade est censé représenter le dernier souper. L'aspect visuel est plus satanique que chrétien, en particulier pour celui qui est accoutumé à la table du Seigneur dans les églises. Le candidat doit prendre part à 5 libations. Les 3 premières sont faites à la mémoire des héros franc-maçons, du roi Salomon, de Hiram, le roi de Tyr, et de Hiram Abif. Le 4e toast est à la mémoire de Simon de Cyrène, le 5e est le plus sinistre de tous. Le candidat fait la libation au-dessus d'un crâne humain ! " L'éminent commandeur " lui fait répéter un voeu qui dit entre autres :

de même que tous les péchés du monde ont été, une fois pour toute, portés sur la tête de notre Sauveur, que tous les péchés de la personne à qui appartiennent ce crâne, ainsi que les miens, soient entassés sur ma tête. Et que cette libation comparaisse en jugement contre moi si jamais je viole sciemment ou involontairement mon voeu le plus solennel de Chevalier du Temple et que Dieu me vienne en aide... (Ibid, p 227-228)

Pouvez-vous imaginer un chrétien faire ce voeu en pensant qu'il fait partie d'un "ordre chrétien " ?
Il n'y a pas "d'ultime initiation" en maçonnerie. Ou plutôt si, elle s'appelle la mort. Il existe des templiers en maçonnerie, les KT, aux USA et pas ailleurs. Le KT n'est pas initié (ça a déjà été fait), il est armé. Les formes de chevaleries en maçonnerie sont accessible non pas par l'initiation mais par l'armement. Ces rituels que vous citez sont bidonnés, ils n'existent pas. Votre "démonstration" ci-après tombe donc à l'eau.
Ces rituels ne sont pas bidonnés (Ibid p. 217), il existent bien, ils sont satanique et non pas chrétien ! Ils sont bel et bien bidonnés, aucun rituel maçonnique ne se déroule tel que vous l'avez décrit à aucun degré d'aucun grade d'aucun rite.
- le côté macabre de la franc-maçonnerie est une réalité !
Bof. des symboles. La croix et son Christ crucifié sont macabres eux aussi pourtant personne n'en fait un fromage.
- tu parles d'initiation, mais trouves-tu normal de faire boire du sang de chèvre lors d'une initiation ? ce fut le cas en Turquie.
La structure qui pratique de tels rites ne peut en aucun cas être reconnue comme une structure maçonnique. Se dire franc-maçon ne suffit pas pour l'être, encore faut-il que la communauté des maçons reconnaissent la qualité maçonnique pour l'avérer. Ce qui s'est passé en Turquie n'est pas de la maçonnerie.

Concernant l'initiation d'un franc-maçon, voici le point culminant de l'apprenti :

" Avant tout, je promets et je jure sincèrement et solennellement, avec une ferme résolution de faire de même... me soumettre à la sentence d'avoir la gorge tranchée, la langue arrachée et le corps enterré dans du sable de mer brut, à marée basse, là où la mer descend et monte 2 fois en 24 heures, si jamais je viole l'engagement de mon grade d'apprenti. Que Dieu me vienne en aide et me garde dans l'exercice de mes fonctions "
Ce n'est pas la bonne formule du serment. Il y en a tellement sur le net que le profane ne sait plus laquelle choisir...Very Happy 

Le vénérable maître : " Au vu de votre sincérité, vous pouvez à présent détacher vos mains et embrasser le livre qui est dans votre main, qui est la saint Bible. "
Là encore c'est bidonné. Dans aucun rituel on ne fait embrasser la Bible. La main droite sans gant posée dessus oui, embrassée non.

Voilà où sont les mensonges du rituel ! A l'évidence, avoir la gorge coupée et la langue arrachée violerait les droits du candidat, qui consistent à ne rien dire à sa famille qui l'aime et qui dépend de lui.
Voilà ou sont vos mensonges, ne sachant pas quoi faire pour salir la franc-maçonnerie et les franc-maçons, vous allez même jusqu'à cautionner des sources douteuses et à inclure en maçonnerie ce qui n'est pas maçonnique. Le serment de l'apprenti l'appelle au silence, silence qui constitue sa première discipline dans la loge....dans la loge seulement.

Plus important, ce voeu viole les droits du chrétien envers Dieu. Ces voeux détiennent le record en matière de violation des commandements de Dieu !
- Si le candidat prend le voeu au sérieux, il viole le 6éme commandement : " Tu ne tueras point " (Exode 20:13), en jurant sur son propre meurtre.
La "gorge tranchée" signifie une séparation de l'organe de la voix d'avec les poumons donc une impossibilité de parler. Je consent à avoir la gorge tranchée signifie je m'astreint moi-même au silence en loge dans laquelle je m'interdit de demander la parole.

Certains francs-maçons disent que ce voeu est factice et qu'il ne signifie pas ce qu'il dit. Si c'est le cas, ils violent le 3ème commandement qui est : " Tu ne prendras point le nom de Dieu en vain " (Exode 20:7)
- Le candidat invoque le nom de Dieu et embrasse même la Bible pour montrer sa sincérité. S'il ne prend pas au sérieux ce voeu, il prend le nom du Seigneur en vain.
Aucun candidat n'invoque le nom de Dieu ni n'embrasse la Bible. Vos sources sont fausses. Le nom de Dieu est prononcé à haute voix, mais pas au grade d'apprenti.

En jurant sur l'équerre et le compas, il viole le 2ème commandement qui est contre l'idolâtrie (Exode 20:4), puisque ces objets équivalent à des images gravées. Ils reposent sur un autel d'adoration et sont traités avec un respect extrême par les francs-maçons.
Les outils de la géométrie sont des symboles, pas des idoles. Un maçon ne peut pas être accusé d’idolâtrie parce que ces symboles l'aident à penser la réalité qui l'entoure. Les rituels maçonniques ne sont pas des rituels liturgiques et la franc-maçonnerie n'est pas une religion. On pourrait accuser un catholique romain qui se prosterne devant une relique d’idolâtrie.

Le dieu de la franc-maçonnerie n'est pas le Dieu biblique, et, en participant à la cérémonie de voeu, le candidat viole le premier commandement : " Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face " (Exode 20:2-3)

Ce qui fait qu'un total de 4 commandements sur 10 sont violés dans un seul acte !
Le Dieu du christianisme n'est donc pas le Dieu biblique et chaque chrétien qui prie Jésus ou Marie violent donc exactement le même commandement.



hiram83 a écrit:

Hugues a écrit:
Mais non. Qui vous a mis de telles idées en tête ? Renseignez-vous, avant de faire de telle assertions.
C'est déjà fait, ce sont des faits vérifiables par tous.
Il est relativement connu que la franc-maçonnerie attire les occultistes. Se revendiquer maçon quand on "monte" une "secte" est donc présenté comme un gage de sérieux. Il n'est rien de plus faux! Un maçon qui se laisse aller à se croire investit d'une mission sacrée de "sauver" ses contemporains est un maçon fou, un pauvre con envahi par son égo. Luc Jouret, fondateur de l'ordre du temple solaire était lui aussi franc-maçon et membre de l'AMORC. Il est la preuve de ce que j'avance.
Bien entendu, tous les gourous ne sont pas francs-maçons pour autant, la majorité des francs-maçons ignorent le côté occulte.  
La majorité des franc-maçons en savent bien plus sur la franc-maçonnerie que vous. Cessez de nous prendre pour des cons en nous disant que nous sommes ignorant de la structure philosophique dans laquelle nous avons choisis d'entrer
Mais il est frappant de constater que le fondateur de l'organisation des TJ, que le fondateur de l'Eglise mormone, que le fondateur  de la scientologie, que le gourou du temple solaire que vous citez, et que la fondatrice de la science chrétienne sont francs-maçons (ou femme de franc-maçon). il en existe probablement plus.
Je me suis déjà exprimé sur ce sujet. Des fadas, des cons qui ont un égo plus gros que l'arc de triomphe et qui se sont improvisés gourous où je ne sais quoi d'autre.

mon interrogation est légitime, comprends mon point de vue, la majorité des francs-maçons sont ignorants de ces choses,
Cessez de me prendre pour un con et de prendre les frères pour des cons sinon je vais finir par en devenir un. Dernier avertissement.
et sont sincères et sympathique (comme vous sur ce forum), mais je reste convaincu que l'établissement de ces sectes et leurs entretien n'est pas le fruit d'un dégénéré isolé.
C'est votre droit de penser ça. Pourtant vous n'avez pas l'ombre d'un début de preuve sur ce "collège" mystérieux.
une minorité au sommet, se moque des autres et du monde. J'en veux pour preuve, que suite aux décès de Charles Russell (qui exigea une toge romaine), le 2ème président Rutherford continua sur sa lancé en comparant par exemple la " franc-maçonnerie " aux rochers des montagnes d'Apocalypse 6:15 (le mystère accompli à la page 137), sans parler du symbole sur la couverture, de sa sélection de l'oeuvre de Caspar David Friedrich comportant l'oeil de lucider (création p. 320), etc...

tous ces dirigeants fondateurs ne sont pas chrétien, bouddhiste, musulman, mais franc-maçons.
Etre franc-maçon ne fait pas un religieux dans une religion appelée franc-maçonnerie. LA FRANC-MAÇONNERIE N'EST PAS UNE RELIGION. J'en ai marre de le répéter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 18:53

Attila a écrit:
Hiram a écrit:
Oui, je le nie. Lisez les constitutions d'Anderson, elles sont disponibles sur le net.
Cependant l'édition puritaine de 1738 fait référence à la loi noachide pour définir un bon Maçon, certes au grand dam d'Anderson ;-)
Citez svp.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mar 15 Oct 2013 - 20:16

hiram83 a écrit:
Attila a écrit:
Hiram a écrit:
Oui, je le nie. Lisez les constitutions d'Anderson, elles sont disponibles sur le net.
Cependant l'édition puritaine de 1738 fait référence à la loi noachide pour définir un bon Maçon, certes au grand dam d'Anderson ;-)
Citez svp.
 
Voui chef, voilà chef  
 
Voici cette Version datée de 1738 :
 
 « Un maçon s’oblige à observer la loi morale comme un vrai noachide; et s’il comprend droitement le métier, jamais ne sera stupide athée ni libertin sans religion, ni n’agira jamais contre sa conscience. Au temps jadis, les maçons chrétiens devaient se conformer aux usages chrétiens de chaque pays où ils voyageaient ou travaillaient. Mais la maçonnerie existant en toutes les nations même de religions différentes, le seul devoir est aujourd’hui d’adhérer à cette religion où tous les hommes s’accordent (sauf pour chaque frère à garder son opinion particulière), c’est-à-dire d’être hommes bons et vrais, ou hommes d’honneur et de probité, n’importe les appellations, religions ou croyances qui les distinguent : car ils s’accordent tous sur les trois grands articles de Noé, et c’en est assez pour préserver le ciment de la loge. Ainsi la maçonnerie est le centre de leur union, et le moyen de concilier des personnes qui auraient dû, autre­ment, rester sans cesse éloignées les unes des autres.»
- See more at: http://www.gadlu.info/textes-fondateurs-de-la-franc-maconnerie/constitutions-danderson-1738#sthash.vmrIZL2D.dpuf
 
http://www.gadlu.info/textes-fondateurs-de-la-franc-maconnerie/constitutions-danderson-1738
 
Et un Maçon qui exerce la loi morale comme une vrai noachide ça peut très bien faire une secte américaine cultivant la phobie du sang jusque dans l'absurde comme le fera la WT...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 8:18

Personne a écrit:
hiram83 a écrit:
Ce ne sont que les faits sur lesquels tous les historiens sont d'accord et dont on a les preuves écrites. Le reste, chacun est libre de supposer ce qu'il veut, il y a des "légendes".
Naturellement dans les grandes lignes, politiques telles qu'elles étaient entrevue à une époque ou "La France" n'existait pas et dont la géographie n'était composée que de Duchés et de Comtés.

En règle générale, étant très curieux en histoire, je ne suppose pas.
Mais je ne vois point d'objection à ce que les frangins se rattachent aux mythes qui font qu'à l'heure actuelle ils prétendent être les héritiers d'une noble et honorable tradition.
Ils ne prétendent rien. Certains historiens maçonniques dont le truculent Roger Dachez vont même jusqu'à nier toute imbrication templière dans la maçonnerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 8:24

Personne a écrit:
hiram83 a écrit:
il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux.
Je souhaiterais avoir ton avis sur cette remarque, car je pense qu'il peut y avoir diverses interprétations.
Merci!
Effectivement, il y a divers avis sur cette phrase qui a fait couler beaucoup d'encre. Mon avis est que cette phrase est la "traduction" profane de l'instruction destinée aux maîtres.
Il leur est demandé: "où est le maître-maçon?"
Ce dernier répond: "au centre du cercle parce qu'ainsi placé il ne peut pas se perdre".
J'entends donc par cette phrase que le maçon doit savoir faire preuve de retenue (pas un boulot facile) dans son positionnement spirituel. Il est spécifié "s'il entend bien l'art"...et de quel art s'agit-il?
L'art royal?
Pourquoi-pas, mais alors peut-il être libertin mais pas irréligieux, athée mais pas stupide?....probablement que oui. Toute la difficulté consiste en ne pas cumuler les tares.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 8:34

Attila a écrit:
hiram83 a écrit:
Attila a écrit:
Cependant l'édition puritaine de 1738 fait référence à la loi noachide pour définir un bon Maçon, certes au grand dam d'Anderson ;-)
Citez svp.
 
Voui chef, voilà chef  
 
Voici cette Version datée de 1738 :
 
 « Un maçon s’oblige à observer la loi morale comme un vrai noachide; et s’il comprend droitement le métier, jamais ne sera stupide athée ni libertin sans religion, ni n’agira jamais contre sa conscience. Au temps jadis, les maçons chrétiens devaient se conformer aux usages chrétiens de chaque pays où ils voyageaient ou travaillaient. Mais la maçonnerie existant en toutes les nations même de religions différentes, le seul devoir est aujourd’hui d’adhérer à cette religion où tous les hommes s’accordent (sauf pour chaque frère à garder son opinion particulière), c’est-à-dire d’être hommes bons et vrais, ou hommes d’honneur et de probité, n’importe les appellations, religions ou croyances qui les distinguent : car ils s’accordent tous sur les trois grands articles de Noé, et c’en est assez pour préserver le ciment de la loge. Ainsi la maçonnerie est le centre de leur union, et le moyen de concilier des personnes qui auraient dû, autre­ment, rester sans cesse éloignées les unes des autres.»
- See more at: http://www.gadlu.info/textes-fondateurs-de-la-franc-maconnerie/constitutions-danderson-1738#sthash.vmrIZL2D.dpuf
 
http://www.gadlu.info/textes-fondateurs-de-la-franc-maconnerie/constitutions-danderson-1738
 
Et un Maçon qui exerce la loi morale comme une vrai noachide ça peut très bien faire une secte américaine cultivant la phobie du sang jusque dans l'absurde comme le fera la WT...
Mouais, c'est capillotracté presque au point de rupture mais ça se tient.
Il existe des "versions" des constitutions d'Anderson tout simplement parce qu'il existe plusieurs rites et chaque rite à fait sa "sauce". Un courant maçonnique a voulu "fixer" dans l'ancien testament toute la maçonnerie des 3 premiers degrés, je pense que c'est une erreur. Quand on demande au nouvel apprenti s'il consent à verser son sang pour signer son serment, c'est une allusion directe au sacrifice volontaire du Christ pour nous "racheter" d'avoir croqué cette fameuse pomme. La Justice de Dieu est tombée, sa Clémence nous permet d'avoir la possibilité de nous racheter.
Bien sur, le sang ne sera pas versé.
Je dis ça pour tous les fondus qui croient qu'il y a du satanisme dans tout ce que font les francs-maçons....même quand ils vont chier le matin, leur crotte est démoniaque....... je rigole....mais je ne devrais pas....lol:lol!: 
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 9:26

Hiram a écrit:
Il existe des "versions" des constitutions d'Anderson tout simplement parce qu'il existe plusieurs rites et chaque rite à fait sa "sauce
Parlons plutôt de dérive puritaine...de celle qui influencera la FM américaine au temps des pionniers.

Rappelons que C.T Russell fut élevé dans l'église Presbytérienne avant de rallier la FM.
Selon les conventions d'Anderson chez ces gens la loi noachide a du sens, celui de ne pas manger du sang animal ou de la viande étouffée.

Pour Russell, rien à dire ce commandement de Noé est resté du niveau de la gentille dinette.

Mais avec ses successeurs et les progrès médicaux sur la transfusion sanguine cela deviendra une marotte mortifère qui tuera des milliers d'individus au nom d'un dogme idiot .
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 9:36

hiram83 a écrit:
Mouais, c'est capillotracté presque au point de rupture mais ça se tient.
Il existe des "versions" des constitutions d'Anderson tout simplement parce qu'il existe plusieurs rites et chaque rite à fait sa "sauce". Un courant maçonnique a voulu "fixer" dans l'ancien testament toute la maçonnerie des 3 premiers degrés, je pense que c'est une erreur. Quand on demande au nouvel apprenti s'il consent à verser son sang pour signer son serment, c'est une allusion directe au sacrifice volontaire du Christ pour nous "racheter" d'avoir croqué cette fameuse pomme. La Justice de Dieu est tombée, sa Clémence nous permet d'avoir la possibilité de nous racheter.
Bien sur, le sang ne sera pas versé.
Je dis ça pour tous les fondus qui croient qu'il y a du satanisme dans tout ce que font les francs-maçons....même quand ils vont chier le matin, leur crotte est démoniaque....... je rigole....mais je ne devrais pas....lol:lol!: 
Tu as oublié de préciser, que nous ne mangeons pas non plus les petits enfants et ne sacrifions pas de vierge à Moloch. Je dis ça parce que je vois d'ici salimou fondre sur nous comme un aigle, avec de nouvelles révélations puisées dans Morale et Dogmes de Pike...
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 9:54


A défaut votre digne société pourrait être à la base d'un des plus grand scandale sanitaire du XX siècle, en ayant consciemment inoculant le virus de la loi noachide sur le sang dans la secte Watch Tower.
Ce qui aura pour triste conséquence, entre autres, la mort de milliers d'enfants sous la tutelle de sectaires sans conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 10:27

Attila a écrit:

A défaut votre digne société pourrait être à la base d'un des plus grand scandale sanitaire du XX siècle, en ayant consciemment inoculant le virus de la loi noachide sur le sang dans la secte Watch Tower.
Ce qui aura pour triste conséquence, entre autres, la mort de milliers d'enfants sous la tutelle de sectaires sans conscience.
lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Mer 16 Oct 2013 - 10:56

salimou a écrit:
Hiam Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.
Parce que vous savez quel Jésus est professé en Loge ? Vous n'êtes pas FM, que je sache...

salimou a écrit:
Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.
Même réponse que ci-dessus...

salimou a écrit:
Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "
Et alors ? Cette pratique est spécifique au REAA. Ce n'est pas une généralité...

salimou a écrit:
La franc-maçonnerie ne voit Jésus ni comme divin ni comme ressuscité. En ne prenant pas position, la franc-maçonnerie prend position. Essayant de n'offenser personne, elle offense Celui envers qui elle devrait être la plus concernée.
- Albert Pike donna un enseignement sur le "souper fraternel" du Rite écossais, lequel est une sorte de souper du seigneur pour le grade de Prince Mercy. C'est une moquerie blasphématoire de l'institution de Christ, car il enseigne :

"... ainsi, que le pain que nous mangeons et le vin que nous buvons ce soir entrent en nous et créent les particules identiques qui furent dans le corps de Moïse, Confucius, Platon, Socrate ou Jésus de Nazareth. Dans le vrai sens du terme, nous mangeons et buvons les corps des morts... "
Salimou, pour la dernière fois, Pike n'est que le monsieur qui a structuré SON rite, en aucun cas la Franc-Maçonnerie, qui existait bien avant lui et d'autres...

salimou a écrit:
Pike enseigne que nous mangeons un partie du corps mort de Jésus ! Désolé, mais le Jésus biblique n'est pas mort ! Il est vivant, et il y a aucune particule de poussière de Son corps physique flottant dans l'atmosphère que nous puissions consommer ! La résurrection de Jésus est le pilier central du christianisme. Jésus est ressuscité des morts comme le dit la Bible, et les écrits de Pike sont une hérésie horrible et perverse de la pire sorte. Il renie la résurrection de Christ ! Il désigne le Dieu du christianisme comme un des Baal, ou faux dieux. (Ibid p. 226)
Est-ce que "Morale et Dogmes" est le seul ouvrage que contient votre bibliothèque ? Je me fiche pas mal de ce Pike dit. Je ne suis pas concerné...

salimou a écrit:
D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)
Chaque être humain est un Christ potentiel, parce que nous avons tous une parcelle de l'étincelle divine en nous. Notre objectif est de retrouver notre état originel, un corps glorieux, androgyne, affranchi des lois qui régissent la matière...
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 2:58

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:
Hiram Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.
Il n'y a rien à comparer puisque ce sont les mêmes.
J'avais également rajouté que :

Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.

Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "
La franc-maçonnerie ne voit Jésus ni comme divin ni comme ressuscité

Jésus n'est même pas divin selon les francs-maçon :

D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)

hiram83 a écrit:

Le franc-maçon, comme de nombreux chrétiens, est capable de faire la distinction entre le maître Jésus et le Christ.
Le franc-maçon méprise l'interdiction d'appeler une autre personne que lui (Jésus) " maître " (Matthieu 23:8-10), en appelant le dirigeant de la Loge " vénérable maître ".
Jésus a pourtant dit que vous ne pouvez pas servir 2 maîtres ! " Car, où il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre " (Matthieu 6:24)
Les francs-maçons s'approprient non seulement un titre réservé à Jésus, mais en plus ils ajoutent un adjectif à leurs " maître ", qui signifie que ceux-ci méritent d'être adorés

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:

Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.
C'est faux. De nombreux rites (RER, REAA, RAPMM, RF1783 à ma connaissance) font une référence directe au Christ Jésus et aux évangiles.
ah non ! voici ce que nous lisons :

" [La franc-maçonnerie]... respecte tous les grands réformateurs. Elle voit en Moïse le législateur des juifs; en Confucius, Zarathoustra, Jésus de Nazareth et Mahomet de grands enseignants de moralité et d'éminents réformateurs, si ce n'est plus.  (Albert Pike, Morals and Dogma, p. 525)

quelle honte !

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:

Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "
La suite? Vous ne l'avez pas?
désolé, mais je ne considère pas cela comme une réponse

hiram83 a écrit:

Ensuite vous me parlez d'un rituel pratiqué aux USA, les rituels francophones du 18ème mentionnent en toutes lettres: "Tu es Emmanuel car maintenant le Christ vivant est en toi". On ne peut pas être plus clair.
Entend ce que je dis, Jésus est cité textuellement, mais il n'est pas le Jésus biblique (ni divin, ni ressuscité). la religion des francs-maçons n'est pas le christianisme, pas plus que leur " dieu " n'est le Dieu du christianisme

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:

- Albert Pike donna un enseignement sur le "souper fraternel" du Rite écossais, lequel est une sorte de souper du seigneur pour le grade de Prince Mercy. C'est une moquerie blasphématoire de l'institution de Christ, car il enseigne :

"... ainsi, que le pain que nous mangeons et le vin que nous buvons ce soir entrent en nous et créent les particules identiques qui furent dans le corps de Moïse, Confucius, Platon, Socrate ou Jésus de Nazareth. Dans le vrai sens du terme, nous mangeons et buvons les corps des morts... "

Pike enseigne que nous mangeons un partie du corps mort de Jésus ! Désolé, mais le Jésus biblique n'est pas mort ! Il est vivant, et il y a aucune particule de poussière de Son corps physique flottant dans l'atmosphère que nous puissions consommer ! La résurrection de Jésus est le pilier central du christianisme. Jésus est ressuscité des morts comme le dit la Bible, et les écrits de Pike sont une hérésie horrible et perverse de la pire sorte. Il renie la résurrection de Christ ! Il désigne le Dieu du christianisme comme un des Baal, ou faux dieux. (Ibid p. 226)
Pike, Pike, vous n'avez que Pike à la bouche alors que je vous ai signifié que cet individu n'était pas un historien de la maçonnerie et n'était pas théologien. Pike n'avait aucun piuvoir sur les contenus des rituels. Jamais aucune puissance maçonnique n'a donné à Pike pouvoir de s'exprimer en son nom ou de réformer les rituels et leur contenu. Comme je vous l'ai dit, il s'est contenté d'unifier le rite dans le sud des états-unis, il était bien plus occupé à casser du négro avec son KKK.
Pike est tout de même du 33° degré, en plus d'être surnommé « le Platon de la franc-maçonnerie » (Hall Manly P., The Phoenix, The Philosophical Research Society, Los Angeles, 1975, p. 37).

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:

D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)
Vous ne prenez comme références que des auteurs Américains. La maçonnerie américaine est TRÈS particulière au point que les maçons français et anglais y perdent leur latin. Lisez Guénon, Tourniac, Ursin.....vous verrez, ça surprend!
ça ne change absolument rien, car la franc-maçonnerie a le même déni du " divin Jésus "  et " du vrai Dieu " dans tous les pays, s'il y a des choses qui semblent différer sur la forme, le fond est le même. la franc-maçonnerie est un religion.
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 2:59

Spoiler:
 
aux vu des références posées au dessus , j'avoue que cette remarque me fait sourire.
- tu as beau t'énerver, cela ne change absolument rien aux faits.
- je crois que le souci est que tu prends mon opinion comme une agression, alors que je ne fait que souligner références à l'appui, qu'on ne peut pas suivre 2 religions ou 2 maîtres à la foi. Chacun est libre d'être franc-maçon s'il le désir, je me souci juste pour les chrétiens qui se font piéger spirituellement en ouvrant une porte à satan sans même sans rendre compte. J'aime les chrétiens francs-maçons, ce ne sont pas des monstres à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 3:16

Hugues a écrit:
salimou a écrit:
Hiam Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.
Parce que vous savez quel Jésus est professé en Loge ? Vous n'êtes pas FM, que je sache...
Je ne sais que trop bien que le Jésus de la franc-maçonnerie est mort, non ressuscité, qu'il n'est pas divin non plus.
- j'ai posé des références plus haut.

Hugues a écrit:

salimou a écrit:
Jésus est mentionné dans les écrits maçonniques au milieu d'une foule d'autres "grands enseignants " ou "réformateurs". Il n'est jamais présenté comme quelqu'un de plus important que Bouddha ou Mohamed. Celui-là n'est pas le Jésus de la Bible.
Même réponse que ci-dessus...
alors même réponse qu'au dessus
Hugues a écrit:

salimou a écrit:
Même dans le manuel le plus important de rituel, la franc-maçonnerie refuse catégoriquement de confesser le règne du seigneur et la résurrection de Jésus-Christ. Par exemple, dans le rituel du jeudi saint du 18° du Rite écossais, appelé la Rose-Croix d'hérédone nous trouvons ceci :

" Nous nous rencontrons ce jour pour commémorer la mort de " Jésus ", non comme inspiré ou divine, car ce n'est pas à nous de décider "
Et alors ? Cette pratique est spécifique au REAA. Ce n'est pas une généralité...

salimou a écrit:
La franc-maçonnerie ne voit Jésus ni comme divin ni comme ressuscité. En ne prenant pas position, la franc-maçonnerie prend position. Essayant de n'offenser personne, elle offense Celui envers qui elle devrait être la plus concernée.
- Albert Pike donna un enseignement sur le "souper fraternel" du Rite écossais, lequel est une sorte de souper du seigneur pour le grade de Prince Mercy. C'est une moquerie blasphématoire de l'institution de Christ, car il enseigne :

"... ainsi, que le pain que nous mangeons et le vin que nous buvons ce soir entrent en nous et créent les particules identiques qui furent dans le corps de Moïse, Confucius, Platon, Socrate ou Jésus de Nazareth. Dans le vrai sens du terme, nous mangeons et buvons les corps des morts... "
Salimou, pour la dernière fois,
waouhhh, toi aussi ?

Hugues a écrit:

Pike n'est que le monsieur qui a structuré SON rite, en aucun cas la Franc-Maçonnerie, qui existait bien avant lui et d'autres...
si tu regarde mes références, je n'ai pas cité que lui, mais qu'importe, il est considéré comme l'un des plus grands !

Hugues a écrit:
salimou a écrit:
Pike enseigne que nous mangeons un partie du corps mort de Jésus ! Désolé, mais le Jésus biblique n'est pas mort ! Il est vivant, et il y a aucune particule de poussière de Son corps physique flottant dans l'atmosphère que nous puissions consommer ! La résurrection de Jésus est le pilier central du christianisme. Jésus est ressuscité des morts comme le dit la Bible, et les écrits de Pike sont une hérésie horrible et perverse de la pire sorte. Il renie la résurrection de Christ ! Il désigne le Dieu du christianisme comme un des Baal, ou faux dieux. (Ibid p. 226)
Est-ce que "Morale et Dogmes" est le seul ouvrage que contient votre bibliothèque ?
comme si je n'ai cité que lui ? Wink
Hugues a écrit:

Je me fiche pas mal de ce Pike dit. Je ne suis pas concerné...
si toi tu t'en moque, sache que certains trouvent qu'il est judicieux de voir ce que les dirigeants francs-maçons ont écrit uniquement pour les leurs, et non pour les cowans (les non-francs-maçons) et les oreilles indiscrètes (Ibid., p. 12.).

Hugues a écrit:
salimou a écrit:
D'éminent auteurs francs-maçons sont tous tombés d'accord pour nier la divinité de Christ. Clymer, un franc-maçon de haut niveau, écrit :

"...en divinisant Jésus, l'humanité prive les chrétiens d'une puissance éternelle dans chaque âme humaine, un Christ latent (embryonnaire) dans chaque homme. Ainsi en divinisant un homme (par exemple Jésus), ils ont fait de l'humanité un orphelin. " (Clymer, R. Swineburne, The Mysticism of Masonry, 1900, p.47)

De même, le franc-maçon J.D. Buck affirme :

" Les théologiens ont, les premiers, fait un fétiche de l'impersonnelle et omniprésente divinité. Puis ils ont arraché les chrétiens du coeur de l'humanité afin de diviniser Jésus, et d'avoir un dieu-homme qui leur est propre ". (Buck, J.D., Symbolism or Mystic Masonry, 1925, p.57)
Chaque être humain est un Christ potentiel, parce que nous avons tous une parcelle de l'étincelle divine en nous. Notre objectif est de retrouver notre état originel, un corps glorieux, androgyne, affranchi des lois qui régissent la matière...
ton discours est purement  maçonnique et non chrétien.
c'est ton droit, bien entendu, mais je pensais parler à un chrétien au sens biblique (qui vit l'évangile).
Revenir en haut Aller en bas
salimou
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 366
Age : 46
Localisation : france
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 3:23

Hugues a écrit:

Tu as oublié de préciser, que nous ne mangeons pas non plus les petits enfants et ne sacrifions pas de vierge à Moloch. Je dis ça parce que je vois d'ici salimou fondre sur nous comme un aigle, avec de nouvelles révélations puisées dans Morale et Dogmes de Pike...
Je vois que tu me juges, en plus de faire de l'humour sur les enfants, mais sache que certaines personnes arborant fièrement le logo de la franc maçonnerie, ont commis des abominations sataniques envers des enfants !

je te conseil de voir cette vidéo en 2 parties, la deuxième partie est très dure à voir, c'est un témoignage d'une enfant marqué :

partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=1l_J0TmwwQk
partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=xO3Go6-khiE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 8:28

Attila a écrit:
Hiram a écrit:
Il existe des "versions" des constitutions d'Anderson tout simplement parce qu'il existe plusieurs rites et chaque rite à fait sa "sauce
Parlons plutôt de dérive puritaine...de celle qui influencera la FM américaine au temps des pionniers.

Rappelons que C.T Russell fut élevé dans l'église Presbytérienne avant de rallier la FM.
Selon les conventions d'Anderson chez ces gens la loi noachide a du sens, celui de ne pas manger du sang animal ou de la viande étouffée.

Pour Russell, rien à dire ce commandement de Noé est resté du niveau de la gentille dinette.

Mais avec ses successeurs et les progrès médicaux sur la transfusion sanguine cela deviendra une marotte mortifère qui tuera des milliers d'individus au nom d'un dogme idiot .
Ce n'est pas le franc-maçon qui va te répondre, c'est l'infirmier.
La transfusion est un acte sur prescription médicale, on transfuse deux sortes de produits: les PSL (produits sanguins labiles c'est à dire les concentrés de globules rouges, le plasma frais congelé et le concentré plaquettaire) et les extraits humains (immunoglobulines, albumine, certaines protéines spécifiques, hormones).
On ne transfuse pas par hasard, chaque produit possède ses indications.
Ce qui pose problème aux TJ sont les PSL.
Or ces PSL sont utilisés principalement pour deux raisons:
1/ En urgence quand une carence engage le pronostic vital, chez l'enfant comme chez l'adulte.
2/ En support lors d'un besoin épisodique et symptomatique dans le cadre d'une maladie chronique. Ce support peut revêtir un caractère d'urgence, dans ce cas on bascule dans le cas 1.
Les textes et les jurisprudences sont très claires à ce sujet lorsque l'acte médical heurte la conviction religieuse. En urgence le médecin est le seul juge! Il peut même s'opposer à l'autorité parentale d'un simple coup de fil au procureur. Pas un TJ de ce pays ne va mourir quand une transfusion pourrait le sauver!
J'ai personnellement transfusé un TJ contre son grès, ni le toubib ni moi n'avons été inquiétés.
Si tu es encore septique, je peux te trouver les différents articles de Loi dans le code de la santé publique.
Dans quelques cas particuliers, quand on sait que la transfusion ne règlera pas le problème initial et ne fera qu'améliorer l'état général d'une façon transitoire, que finalement le but de cette transfusion était de soulager le malade et rendre plus supportable sa fin de vie, quand la transfusion se déroulait dans un cadre de soins palliatifs, ben on laisse tomber. Après tout, chacun est libre d'avoir la volonté de souffrir sa mort. On a le droit de ne pas souffrir et les soignants mettront tout en œuvre pour la soulager, mais si le malade veut ressentir de la souffrance pour "vivre" ses derniers instants on doit aussi respecter ça. Et puis les PSL et extraits sanguins sont des denrées rares et chères. Je connais une ampoule de 10ml d'un produit à perfuser dilué dans un flacon d'albumine, ça coûte 3500€ la perfusion! C'est le traitement de la porphyrie.
Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 9:28

salimou a écrit:
J'aime les chrétiens francs-maçons, ce ne sont pas des monstres à mes yeux.
Tant mieux.
Mais j'ai reconnu la "propagande" TJ dans vos écrits.
Et vous n'écoutez absolument pas ce que je vous dit.
Vous avez une source sure, un 32REAA. Considérez-moi comme une source sure. Et puis 32REAA ça veut rien dire, la clef de ce rite se trouve au 30. Les 31, 32, 33 ça sert à rien, c'est purement "administratif" pour ceux qui prennent des responsabilités au sein de ce régime. La clef symbolique, la fin de l'histoire, c'est au 30.
Quand vous me présentez des choses dont je nie la qualité maçonnique. Vos extraits de rituels, votre vidéo. Je vous dis que ce n'est pas de la franc-maçonnerie. Si vous connaissiez la franc-maçonnerie, vous sauriez que se dire franc-maçon ne suffit pas pour l'être. Je vais ouvrir un fil là dessus dans la section du forum consacrée à la franc-maçonnerie. En effet, l'instruction de tout franc-maçon qui se déroule par question-réponse dit ceci:
Q: êtes vous franc-maçon?
R: Mes frères et compagnons me reconnaissent en effet pour tel.
Voilà qui est explicite. On ne peut revendiquer une qualité maçonnique que si le reste de la communauté maçonnique reconnait cette qualité. Et quand je nie, et je ne suis pas le seul franc-maçon à le faire, la qualité maçonnique de ce que vous me présentez, ça ne vous pose pas de problèmes.
Ensuite, toute votre diatribe biblique ne concerne que la franc-maçonnerie américaine et qu'un seul rite, le REAA. Souffrez que les Américains ne soient pas seuls au monde, qu'ils ne représentent qu'1/5 de la maçonnerie mondiale quand l’Europe représente les 3/5. Sachez ensuite que le rite maçonnique le plus pratiqué au monde reste le rite anglais type émulation et que le REAA se classe en seconde position, le rite français est médaille de bronze.
Si vous voulez m'aimer en tant que chrétien franc-maçon, respectez moi quand je vous dit que ce que vous me présentez n'est pas maçonnique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 9:43

salimou a écrit:
Hugues a écrit:
salimou a écrit:
Hiam Abif =/= Hiram de la Bible

Il faut se méfier des apparences pieuses. Nous devons examiner le type de Jésus que la Loge professe, puis le comparer au Messie biblique.
Parce que vous savez quel Jésus est professé en Loge ? Vous n'êtes pas FM, que je sache...
Je ne sais que trop bien que le Jésus de la franc-maçonnerie est mort
Vous vous obstinez à savoir une erreur.
Tenez, je vais vous faire un cadeau d'infirmier franc-maçon.
Vous connaissez le mécanisme létal du supplice de la crucifixion?
Je vais vous le dire: la mort par étouffement est due à un hémo-pneumothorax induit par la traction du poids du corps sur une cage thoracique tendue par la position des bras. Pour accélérer le processus en évitant que le supplicié pousse sur ses jambes pour soulager ses poumons, on lui brisait les genoux.
Vous savez ce qu'est un hémo-pneumothorax?
C'est un décollement des plèvres, membranes qui entourent les poumons et dont la cohésion l'une contre l'autre maintien les poumons, qui se trouvent séparées par une collection d'air et de sérosités sanglantes. Les poumons se rétrécissent sous cet envahissement de l'espace pleural.
Vous savez comme moi que Jésus a gardé ses genoux intacts.
Mieux! Le légionnaire qui a percé le flan a permis l'évacuation de cet hémo-pneumothorax et aux poumons de reprendre leur place. On ne fait pas différemment aujourd'hui en installant un drain thoracique. Les sérosités ont giclé, ce qui signifie qu'elles étaient sous pression donc que le sujet était vivant. Faute de quoi ces sérosités n'auraient pas été expulsées. Pour avoir de la pression dans un corps humain, il faut que le cœur batte. Si vous coupez la chair d'un mort il ne saignera pas. Ce brave légionnaire a en fait sauvé la vie de Jésus. Il n'était pas mort quand le légionnaire lui a percé le flan et j'en fiche mon billet qu'il n'était pas mort quand il a été descendu de la croix!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 9:50

salimou a écrit:
Hugues a écrit:
Pike n'est que le monsieur qui a structuré SON rite, en aucun cas la Franc-Maçonnerie, qui existait bien avant lui et d'autres...
si tu regarde mes références, je n'ai pas cité que lui, mais qu'importe, il est considéré comme l'un des plus grands !
Par qui?
Là est la question!
Que Pike ait joué un rôle dans la maçonnerie, nous sommes d'accord. Mais quel fût ce rôle?
Pike a unifié la structure écossaise du REAA dans la juridiction maçonnique du sud des états-unis, il a créé un suprême conseil écossais des états confédérés!
Avec la mort de la confédération, son suprême conseil a été "noyé" dans celui des états de l'union.
Voilà.
Pike est une "figure" maçonnique parce qu'il représente à lui seul tout le paradoxe de la maçonnerie: réunir sous un idéal humaniste des gens qui ne le sont pas. Pike était un raciste esclavagiste, il fut grand sorcier du KKK.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 9:51

Hiram a écrit:
Voilà.
Visiblement vous ignorez pas mal de choses sur l'histoire des Témoins de Jéhovah...
Je n'ignore rien de ce que la transfusion est devenu depuis la technique du bras à bras jusqu'à celle du fractionnement...

La Watch Tower s'est cruellement fait remarquée à L'ECHELLE MONDIALE par son refus systématique de tout compromis et ce jusqu'à un passé très récent.

L'histoire de cette secte démontre sans guère d'ambiguïté qu'à l'origine existait un Franc-Maçon qui, ayant décidait de créer une secte, a importé de sa tradition noachide puritano/FM un dogme imbécile, et au demeurant inoffensif, tant qu'il n'intervient pas dans le domaine médical.

Hélas la WT sautera le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 67
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 10:00

hiram83 a écrit:
salimou a écrit:
Hugues a écrit:
Parce que vous savez quel Jésus est professé en Loge ? Vous n'êtes pas FM, que je sache...
Je ne sais que trop bien que le Jésus de la franc-maçonnerie est mort
Vous vous obstinez à savoir une erreur.
Tenez, je vais vous faire un cadeau d'infirmier franc-maçon.
Vous connaissez le mécanisme létal du supplice de la crucifixion?
Je vais vous le dire: la mort par étouffement est due à un hémo-pneumothorax induit par la traction du poids du corps sur une cage thoracique tendue par la position des bras. Pour accélérer le processus en évitant que le supplicié pousse sur ses jambes pour soulager ses poumons, on lui brisait les genoux.
Vous savez ce qu'est un hémo-pneumothorax?
C'est un décollement des plèvres, membranes qui entourent les poumons et dont la cohésion l'une contre l'autre maintien les poumons, qui se trouvent séparées par une collection d'air et de sérosités sanglantes. Les poumons se rétrécissent sous cet envahissement de l'espace pleural.
Vous savez comme moi que Jésus a gardé ses genoux intacts.
Mieux! Le légionnaire qui a percé le flan a permis l'évacuation de cet hémo-pneumothorax et aux poumons de reprendre leur place. On ne fait pas différemment aujourd'hui en installant un drain thoracique. Les sérosités ont giclé, ce qui signifie qu'elles étaient sous pression donc que le sujet était vivant. Faute de quoi ces sérosités n'auraient pas été expulsées. Pour avoir de la pression dans un corps humain, il faut que le cœur batte. Si vous coupez la chair d'un mort il ne saignera pas. Ce brave légionnaire a en fait sauvé la vie de Jésus. Il n'était pas mort quand le légionnaire lui a percé le flan et j'en fiche mon billet qu'il n'était pas mort quand il a été descendu de la croix!
 
Bien sur que non et c'est pour cette raison que les compagnons de Jésus ont tant insisté pour récupérer le corps rapidement.
La quantité de produit utilisé pour le rite mortuaire est un indice qu'ils ont été utilisés à des fins thérapeutiques.
Une fois rétabli Jésus s'est barré dans le sud de la Gaule avec sa mère, sa femme et quelque autres où ils vécurent heureux et eurent tés peu d'enfants.


Dernière édition par Attila le Jeu 17 Oct 2013 - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 10:12

[quote="Attila"]
Hiram a écrit:

La Watch Tower s'est cruellement fait remarquée à L'ECHELLE MONDIALE par son refus systématique de tout compromis et ce jusqu'à un passé très récent.
Le code de déontologie médicale est le même au niveau mondial et chaque pays a su l'inclure dans ses dispositifs législatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   Jeu 17 Oct 2013 - 10:16

Attila a écrit:
L'histoire de cette secte démontre sans guère d'ambiguïté qu'à l'origine existait un Franc-Maçon qui, ayant décidait de créer une secte, a importé de sa tradition noachide puritano/FM un dogme imbécile, et au demeurant inoffensif, tant qu'il n'intervient pas dans le domaine médical.
Aucun FM ne refusera de consommer du sang où une transfusion, quand à la médecine elle a toujours su ce qu'elle devait faire.
Ce refus "sanguin" est une interprétation à la lettre de la bible que suivent les TJ, les francs-maçons ne sont pas concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les origines maçonnique des témoins de Jéhovah
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» Historique de la formation des témoins de Jéhovah
» Témoins de Jéhovah au Canada : Un père en colère...
» Les crimes des Témoins de Jéhovah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: