Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'usage du sang dans la bible

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 21:33

florence_yvonne a écrit:


Le mot transfusion non plus
Non mais l'interdiction du sang existait alors que le concept même de trinité est contraire aux enseignements du Christ et n'est qu'un recyclage de la philosophie de Platon.
Bonne soirée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 22:37

Pas l'interdiction du sang, l'interdiction de consommer de la viande non saignée.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 23:01

Eh oui, encore une invention des TJ......
Actes 15 : 20
Louis Segond Bible (1910)
mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang.
Darby Bible (1859 / 1880)
mais de leur écrire qu'ils s'abstiennent des souillures des idoles, et de la fornication, et de ce qui est étouffé, et du sang;

Martin Bible (1744)
Mais de leur écrire qu'ils aient à s'abstenir des souillures des idoles et de la fornication et des bêtes étouffées, et du sang.

Actes 15 :29
Louis Segond Bible (1910)
savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.
Darby Bible (1859 / 1880)
qu'on s'abstienne des choses sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez de ces choses, vous ferez bien. Portez-vous bien.

Martin Bible (1744)
[Savoir], que vous vous absteniez des choses sacrifiées aux idoles, et du sang, et des bêtes étouffées, et de la fornication; desquelles choses si vous vous gardez, vous ferez bien. Bien vous soit!

Ce qui me choque le plus c'est que les premiers chrétiens refusaient la consommation du sang y compris en cas de besoin médical, à l'époque le sang était considéré comme le remède de l'épilepsie et comme un fortifiant.
Des chrétiens ont souffert le martyr pour avoir refusé de manger du boudin et ainsi montré qu'ils étaient chrétiens.
Que tu trouves que nous faisons une application exagérée de ce commandement, c'est ton droit mais que des chrétiens consomment du sang me choquent profondément.
C'est comme si vous disiez aux martyrs des premier siècle, "vous êtes morts pour rien, ce que vous considériez comme impur et qui vous a parfois coûté la vie, nous le considérons comme quelque chose de bon à manger et nous rejetons totalement ce commandement désué"
Mais c'est vrai que ces gens là n'avaient pas bénéficié des lumières de l'Eglise, il n'avaient eu que l'enseignement du Christ et l'esprit saint.....
Bonne nuit,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 23:07

Les actes des apôtres ... une situation qui n'est plus la nôtre.
Nous ne risquons plus de choquer les judéo-chrétiens avec nos pratiques alimentaires. Il n'y a plus de judéo-chrétiens de nos jours.
Et puis ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui rend l'homme impur car cela va dans le ventre puis au lieu d'aisance ...
Je te donnerai la références demain, je vais aller dormir.
Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 23:12

Tertullien Apologétique TRADUCTION LITTÉRALE PAR J. P. WALTZING
Professeur à l'Université de Liège,Membre de l'Académie royale de Belgique.
Chapitre IX
9. Pour en revenir à ce repas de sang et aux plats |p39 de ce genre, dignes de la tragédie, voyez s'il n'est pas rapporté quelque part - c'est dans Hérodote, je pense - que certaines nations, pour conclure un traité, se sont procuré du sang tiré des bras, que l'une et l'autre partie buvait. Devant Catilina, il y eut aussi je ne sais quelle dégustation de ce genre. On dit encore que, chez certaines nations scythiques, tous les défunts sont mangés par leurs parents. - 10. Mais je cherche trop loin. Aujourd'hui même, chez vous, c'est le sang tiré de la cuisse ouverte, et recueilli dans la main, qu'on donne à boire aux fidèles de Bellone pour les initier. De même, ceux qui, dans un combat de gladiateurs dans l'arène, ont bu avec avidité, pour guérir la maladie comitiale, le sang chaud des criminels égorgés et découlant de la gorge, où sont-ils (sinon chez vous)? - 11. De même encore ceux qui se nourrissent de la chair de bêtes fauves venant de l'arène, qui se repaissent de la chair d'un sanglier ou d'un cerf. Ce sanglier, en luttant, s'est souillé du sang de l'homme qu'il a déchiré; ce cerf est mort couché dans le sang d'un gladiateur. On recherche même les membres des ours qui n'ont pas encore digéré la chair humaine; c'est un homme qui se gorge de la chair nourrie d'un homme. - 13. Vous qui mangez tout cela, combien peu vous êtes loin des prétendus repas des chrétiens! Et ceux qui, par une passion monstrueuse, convoitent les membres des hommes, sont-ils moins coupables parce qu'ils les dévorent vivants? N'est-ce pas par le sang humain qu'ils sont initiés à l'impudicité, parce qu'ils boivent ce qui doit seulement devenir du sang? Ce ne sont pas des enfants sans doute, ce sont des hommes faits qu'ils mangent!

13. Rougissez donc de votre aveuglement devant nous autres chrétiens, qui n'admettons pas même le sang des animaux dans des mets qu'il est permis de |p40 manger, et qui, pour cette raison, nous abstenons de bêtes étouffées ou mortes d'elles-mêmes, pour n'être souillés en aucune manière de sang, même de celui qui est resté enfermé dans les chairs. -14. Aussi, l'un des moyens que vous employez pour mettre les chrétiens à l'épreuve, c'est de leur présenter des boudins gonflés de sang, convaincus que cela leur est défendu et que c'est un moyen de les faire sortir du droit chemin. Comment pouvez-vous donc croire que ces hommes qui ont horreur du sang d'un animal (c'est une chose dont vous êtes persuadés) sont avides de sang humain? à moins peut-être que vous n'ayez, par expérience, trouvé vous-mêmes ce sang plus agréable au goût. - 15. Ce sang, il fallait donc l'employer aussi pour éprouver les chrétiens, aussi bien que le foyer du sacrifice, que le coffret à encens. Ils seraient, en effet, convaincus d'être chrétiens tout aussi bien en voulant goûter le sang humain qu'en refusant de sacrifier; il faudrait, au contraire, nier qu'ils soient chrétiens, s'ils ne le goûtaient pas, comme vous le feriez s'ils sacrifiaient. Et, assurément, le sang humain ne vous ferait pas défaut, au moment où vous interrogez les prisonniers et où vous les condamnez."
Si cela ne te suffit pas il ya aussi Minucius Felix (IIIe siècle): “Si grande est notre répugnance pour le sang humain que nous nous abstenons même d’employer dans notre alimentation du sang des animaux qui peuvent se manger.” — The Ante-Nicene Fathers (Grand Rapids, 1956) de A. Roberts et J. Donaldson, tome IV, p. 192.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 22 Nov 2010 - 23:30

Je n'ai pas besoin des références de Matthieu 15, je connais !
Que ce soit dans le premier ou le second testament, le sang est considéré comme sacré, appartenant à Dieu et ce principe s'est renforcé avec le sang répandu par le Christ.
Un peu de logique, si les apôtres n'avaient pas voulu choquer les judéo-chrétiens, ils auraient gardé la circoncision ou les sabbats qui étaient encore plus importants que le sang répandu.
Regarde l'argumentaire des chrétiens du 3ème siècle ci-dessus, il n'a rien à voir avec le judaïsme, il est une des particularités du christianisme.
Les apôtres et les anciens ont donné très peu de préconisations, viandes sacrifiées aux idoles, animaux étouffés, sang, fornication et plus rien n'est respecté !
Même la fornication est regardé avec complaisance.
On préfère écouter ses propres désirs plutôt que les quelques préconisations de la Bible !
Quant à l'amour qui est la seule valeur que défendent encore les religions chrétiennes, il ne pèse pas lourd dés qu'il est question de patrie, de défense.....
Mais évidemment, il s'agit là de la vison déformée d'un TJ qui préfère faire confiance à Dieu plutôt qu'aux hommes ou à son coeur.
Bonne nuit,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9806
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 8:10

[quote="né de nouveau"]

Citation :
Ce qui me choque le plus c'est que les premiers chrétiens refusaient la consommation du sang y compris en cas de besoin médical, à l'époque le sang était considéré comme le remède de l'épilepsie et comme un fortifiant.
Des chrétiens ont souffert le martyr pour avoir refusé de manger du boudin et ainsi montré qu'ils étaient chrétiens.
Que tu trouves que nous faisons une application exagérée de ce commandement, c'est ton droit mais que des chrétiens consomment du sang me choquent profondément.

Moi ce qui me choque, c'est à notre époque de prendre en compte des pratiques médicales de charlatans ignorants de l'antiquité.
Il est évident que la consommation de sang ne devait pas soigner les malades.

Une perfusion, ne passe pas par les voies digestives.
Croire que la vie est dans le sang était hérité d'une une croyance, puisque dans les textes mésopotamiens la vie fut donnée à l'homme avec le sang d'un dieu.

Citation :
Des chrétiens ont souffert le martyr pour avoir refusé de manger du boudin et ainsi montré qu'ils étaient chrétiens
C'est dans les actes des apôtres ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Mistral
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 69
Age : 57
Localisation : Terre
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 10:24

Le livre Vivre éternellement dit : "s’abstenir (...) du sang’ signifie refuser de l’absorber de quelque façon que ce soit."

S'abstenir du sang cela veut-il vraiment dire "de quelque façon que ce soit" ?
Ou bien est-ce à prendre dans un contexte bien particulier ?

Que dit Pierre quand il utilise le même terme ?

"Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des résidents temporaires, à vous abstenir des désirs charnels

Faut-il comprendre ici "tous" les désirs charnels quels qu'ils soient, y compris le manger, le boire, et autant d'autres désirs légitimes et nécessaires ?
Bien sûr que non, le verset est à prendre dans son contexte.

Le livre des Actes fait-il référence au fait de ne pas manger le sang. Là, on est d'accord ; mais fait-il également référence à une quelconque méthode moderne de transplantation de tissus non ingérés ?

Pourquoi aller au delà de ce qui est écrit ? Pourquoi ne pas tout simplement laisser la chose à la conscience de chacun, au lieu de légiférer à la place d'autrui.
Après tout, chacun rendra ses comptes à Dieu selon ce que lui-même a écrit, et ce qu'il a laissé en mesure de comprendre ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mistral
Chercheur
Chercheur


Masculin Nombre de messages : 69
Age : 57
Localisation : Terre
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 10:31

alain 425 a écrit:
Comment ont,-ils pus bâtirent une doctrine sur un mot qui n'existe pas ?

D'autres ont bâtit des doctrines de la même manière avec d'autres mots que l'on ne trouve pas non plus dans les écritures : "Organisation", "Collège central"....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 10:36

[quote="Personne"]
né de nouveau a écrit:


Citation :
Ce qui me choque le plus c'est que les premiers chrétiens refusaient la consommation du sang y compris en cas de besoin médical, à l'époque le sang était considéré comme le remède de l'épilepsie et comme un fortifiant.
Des chrétiens ont souffert le martyr pour avoir refusé de manger du boudin et ainsi montré qu'ils étaient chrétiens.
Que tu trouves que nous faisons une application exagérée de ce commandement, c'est ton droit mais que des chrétiens consomment du sang me choquent profondément.

Moi ce qui me choque, c'est à notre époque de prendre en compte des pratiques médicales de charlatans ignorants de l'antiquité.
Il est évident que la consommation de sang ne devait pas soigner les malades.

Une perfusion, ne passe pas par les voies digestives.
Croire que la vie est dans le sang était hérité d'une une croyance, puisque dans les textes mésopotamiens la vie fut donnée à l'homme avec le sang d'un dieu.

Citation :
Des chrétiens ont souffert le martyr pour avoir refusé de manger du boudin et ainsi montré qu'ils étaient chrétiens
C'est dans les actes des apôtres ça?

Bonjour Personne,
Je l'ai déjà dit, je comprends tout à fait que notre application de ces passages aux transfusions puissent choquer mais on dit d'un drogué qu'il consomme de la drogue alors qu'il ne le mange pas, on parle de nourrir le malade par perfusion.
Le fait que la vie soit dans le sang n'est pas particulière aux mésopotamiens, on retrouve cette idée dans toutes les civilisations y compris parmi les populations les plus anciennes puisque l'antropophagie est liée à cette idée.

La Bible ne parlent pas des martyrs sauf celui d'Etienne. Mais les textes que j'ai cité montre que les premiers chrétiens y accordaient une grande importance. Ces textes sont adressés aux autorités romaines donc si Tertullien dit que les romains se servent de ce moyen on peut le croire puisqu'il le rappelle aux romains eux-mêmes !
Pour nous, les commandements de Dieu sont pour notre bien et aujourd'hui, force est de constater que la transfusion sanguine est loin d'être anodine. Des professeurs refusent la transfusion pour eux mêmes et même un prix nobel de médecine a refusé une transfusion. Hormis les problèmes infectieux qui ont été mal géré, des études montrent que dans les traitements de cancer, les personnes transfusées présentent un taux de rechute plus élevé que les personnes non transfusées. Ce n'est pas pour ces raisons que nous préférons d'autres méthodes mais parce que nous considérons qu'il est plus important d'obéir à Dieu que de chercher à sauver sa vie à tout prix.
Personne n'en parle mais les TJ n'ont pas non plus d'arme chez eux et de la même façon, beaucoup sont morts plutôt que de tuer ou blesser ceux qui s'en prenait à eux.
Bonne journée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 10:42

Mistral a écrit:
Le livre Vivre éternellement dit : "s’abstenir (...) du sang’ signifie refuser de l’absorber de quelque façon que ce soit."

S'abstenir du sang cela veut-il vraiment dire "de quelque façon que ce soit" ?
Ou bien est-ce à prendre dans un contexte bien particulier ?

Que dit Pierre quand il utilise le même terme ?

"Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des résidents temporaires, à vous abstenir des désirs charnels

Faut-il comprendre ici "tous" les désirs charnels quels qu'ils soient, y compris le manger, le boire, et autant d'autres désirs légitimes et nécessaires ?
Bien sûr que non, le verset est à prendre dans son contexte.

Le livre des Actes fait-il référence au fait de ne pas manger le sang. Là, on est d'accord ; mais fait-il également référence à une quelconque méthode moderne de transplantation de tissus non ingérés ?

Pourquoi aller au delà de ce qui est écrit ? Pourquoi ne pas tout simplement laisser la chose à la conscience de chacun, au lieu de légiférer à la place d'autrui.
Après tout, chacun rendra ses comptes à Dieu selon ce que lui-même a écrit, et ce qu'il a laissé en mesure de comprendre ou pas.

Bonjour Mistral,
Tu as raison, c'est à la conscience de chacun et les TJ n'ont jamais demandé l'interdiction des transfusions ou n'ont cherché à l'imposer à quiconque. Chacun a son libre arbitre et agit selon sa conscience.
Le refus des transfusions est un choix des TJ et celui qui devient TJ le fait en connaissance de cause. Il est libre de quitter les TJ à tout moment et de faire d'autres choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 10:55

Mistral a écrit:
alain 425 a écrit:
Comment ont,-ils pus bâtirent une doctrine sur un mot qui n'existe pas ?

D'autres ont bâtit des doctrines de la même manière avec d'autres mots que l'on ne trouve pas non plus dans les écritures : "Organisation", "Collège central"....

En 1 Timothée 4 : 14 Paul parle du collège des anciens ou ainés. Le fait de nommer collège central le collège des anciens de Jérusalem qui organisait l'oeuvre au premier siècle ou celui qui gère aujourd'hui l'oeuvre au niveau mondial n'est donc pas étranger à ce que dit la Bible et n'est pas une invention.
Quant à organisation, c'est simplement la désignation en français de ce qui organise. C'est une conception que l'on retrouve dans la Bible
Exode 38 : 8 nous parle de service organisé pour le culte. Les écritures grecques nous montre une organisation des congrégations.

Franchement comparer ça à un mot inventé pour désigner une notion qui n'existe pas dans la Bible est vraiment exagéré !
Bonne journée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 11:31

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30857
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 14:20

né de nouveau a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Le mot transfusion non plus
Non mais l'interdiction du sang existait alors que le concept même de trinité est contraire aux enseignements du Christ et n'est qu'un recyclage de la philosophie de Platon.
Bonne soirée,
Pierre

C'est amusant, il me semble que vous célébrez la Cène, donc vous communiez hors il me semble que Jésus à dit

Matthieu 26:26-28 Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 14:53

a bon tu bois du sang a la messe le dimanche ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30857
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 15:31

alain 425 a écrit:
a bon tu bois du sang a la messe le dimanche ?

Je ne vais pas à la messe le dimanche
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 15:44

Désolée, je vais être crue.
A peu près mille ans avant notre ère, on pensait que le sang, le sperme et flux corporel semblable, étaient porteur de vie et entraînait un contact avec Dieu.

C'est à cause de ce contact qu'il fallait passer par un rituel de purification avant d'aller au temple. (pour éviter le double emploi^^)

Alors, est-ce que, aujourd'hui, alors que nous disposons de laboratoires, de microscopes, de tas d'instruments d'analyse , est-ce que nous pouvons encore soutenir que le sang, le sperme et les autres flux corporel entraîne un contact avec Dieu?

Dans le cas du sang, est-ce que celui qui est transfusé reçoit l'âme de celui qui a donné son sang? Est-ce qu'il lui prend sa vie?

Est-ce qu'on peut décoller son nez des caractères d'imprimerie et penser au sens profond du texte biblique?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 16:26

le mot sang appait près de 400 fois dans la bible et ce n'est pas anodin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 18:13

lhirondelle a écrit:
Désolée, je vais être crue.
A peu près mille ans avant notre ère, on pensait que le sang, le sperme et flux corporel semblable, étaient porteur de vie et entraînait un contact avec Dieu.

C'est à cause de ce contact qu'il fallait passer par un rituel de purification avant d'aller au temple. (pour éviter le double emploi^^)

Alors, est-ce que, aujourd'hui, alors que nous disposons de laboratoires, de microscopes, de tas d'instruments d'analyse , est-ce que nous pouvons encore soutenir que le sang, le sperme et les autres flux corporel entraîne un contact avec Dieu?

Dans le cas du sang, est-ce que celui qui est transfusé reçoit l'âme de celui qui a donné son sang? Est-ce qu'il lui prend sa vie?

Est-ce qu'on peut décoller son nez des caractères d'imprimerie et penser au sens profond du texte biblique?

Bonsoir Lhirondelle,

Tu as des preuves de ce que tu avances ? Ou est-il dit que la purification est faite parce que le sperme est un contact avec Dieu ?
Où est-il dit que le sang, la sueur, le sperme, l'urine entraînent des contacts avec Dieu ?
La purification devait avoir lieu car le sang et les sécrétions corporelles étaient considérés comme impurs, comme souillant l'homme et entraînaient un nettoyage, une purification.
Tu parles de science et de sens profond des écritures ? Eh bien la science nous apprend que le sang de chaque personne est unique, qu'il n'y en a pas deux pareil et le taux de récidive de cancer des personnes transfusées permet de voir que cet acte est loin d'être anodin.
Cela montre que le sang n'est pas un simple liquide mais qu'il est particulier à chacun.
Encore une fois si des gens ayant reçu l'esprit saint et ayant connu Jésus ont choisi de mourir plutôt que de transgresser ce principe c'est parce que Dieu lui accorde une grande importance.
Crois-tu que Dieu aurait laissé des chrétiens mourir pour rien ? Crois-tu qu'Il n'aurait pas utilisé son esprit saint pour les dissuader de faire cela ?
Le problème est simple, soit on s'appuie sur sa propre intelligence pour discerner le bien et le mal, soit on se fie à Dieu, à Sa parole et à Son esprit saint.
Nous avons choisi de croire Dieu plutôt que notre coeur ou le raisonnement humain.
Bonne soirée,
Pierre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 18:20

florence_yvonne a écrit:


C'est amusant, il me semble que vous célébrez la Cène, donc vous communiez hors il me semble que Jésus à dit

Matthieu 26:26-28 Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.

Sauf qu'il s'agit là d'un symbole. Le vin représente le sang de Jésus, il n'est pas son sang !
Nous ne croyons pas à la transbutation, la transformation magique du vin en sang.
Bonne soirée,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 19:11

[quote="né de nouveau]Bonsoir Lhirondelle,

Tu as des preuves de ce que tu avances ? Ou est-il dit que la purification est faite parce que le sperme est un contact avec Dieu ?
Où est-il dit que le sang, la sueur, le sperme, l'urine entraînent des contacts avec Dieu ?[/quote]
Pas l'urine ni la sueur, mais bien le sang et le sperme. Tu sais toi-même que ce sont des fluides humains liés à la vie et la transmission de la vie.
Et qui est source de vie?

Citation :
La purification devait avoir lieu car le sang et les sécrétions corporelles étaient considérés comme impurs, comme souillant l'homme et entraînaient un nettoyage, une purification.

Tu as des preuves? Ton interprétation est celle d'un homme moderne, qui pince le nez quand il hume certaines odeurs.
L'anthropologie est une science aussi. Ta religion accorde une valeur sacrée au sang, et maintenant tu me parles de souillure? Curieux!
La pureté dans la bible n'a rien avoir avec la propreté, ce n'est pas un manuel d'hygiène.
La pureté rituelle permet d'aller au temple et l'impureté rituelle, c'est ce qui en empêche, c'est tout.


Citation :
Tu parles de science et de sens profond des écritures ? Eh bien la science nous apprend que le sang de chaque personne est unique, qu'il n'y en a pas deux pareil et le taux de récidive de cancer des personnes transfusées permet de voir que cet acte est loin d'être anodin.
Cela montre que le sang n'est pas un simple liquide mais qu'il est particulier à chacun.

La science dit aussi que quand on en a perdu beaucoup, qu'on en a plus assez, on meurt. Les risques liées à la transfusion sont tout de même bien moindres que ceux liés à la perte de sang. Vous avez l'art de grossir les choses pour servir vos thèses.

Citation :
Encore une fois si des gens ayant reçu l'esprit saint et ayant connu Jésus ont choisi de mourir plutôt que de transgresser ce principe c'est parce que Dieu lui accorde une grande importance.

J'aimerais savoir qui. Le fait est que c'est tombé assez vite en désuétude.


Citation :
Crois-tu que Dieu aurait laissé des chrétiens mourir pour rien ? Crois-tu qu'Il n'aurait pas utilisé son esprit saint pour les dissuader de faire cela ?

Eh bien, il l'a fait puisque les chrétiens mangent du boudin sans sourciller.

Citation :
Le problème est simple, soit on s'appuie sur sa propre intelligence pour discerner le bien et le mal, soit on se fie à Dieu, à Sa parole et à Son esprit saint.

Si Dieu m'a fait un cerveau, c'est pour que je m'en serve. Se fier à Dieu, ce n'est pas renier son intelligence.
Parce que, si c'est le cas, si je pousse ton raisonnement jusqu'au bout, il faudrait être idiot pour se fier à Dieu.




Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 21:59

Impressionnant Lhirondelle,
Tu as décidé que le sperme et le sang entraînait un contact avec Dieu et voila, c'est comme ça parce que tu l'as décidé, c'est marqué dans la Bible ? non !
Le lévitique parle de pureté physique et de pureté rituelle, reprends le lévitique, il n'est pas question du temple ou du culte dans cette histoire, que ce soit sperme ou sang, écoulement quelconque, il entraînait un nettoyage de la personne, des vêtements, des objets ayant été touchés. Il s'agit ici du peuple pas de la prêtrise. Cela me révolte de voir ainsi mépriser la sagesse biblique ! La loi mosaïque est justement la preuve de l'immense sagesse de Dieu et du fait que Moïse a été inspiré par Dieu car c'est le seul peuple ayant eu bien avant que la sagesse humaine comprenne pourquoi, des règles d'hygiènes strictes ! Il ne s'agit pas là de rituels, de purification de prêtres ou d'initiés mais d'une loi qui s'applique à tous.

J'ai mis les témoignages de Tertulien, il s'adresse à des romains et leur dit qu'ils ont l'habitude de présenter des boudins pour mettre à l'épreuve les chrétiens !
Si il le dit à ceux qui le pratiquent c'est bien que cela existait ! C'était un des moyens employés pour convaincre quelqu'un de sa foi chrétienne et l'envoyer à la mort. Mais bien sur, du moment que cela ne va pas dans ton sens.....
Tu me dis :
"Eh bien, il l'a fait puisque les chrétiens mangent du boudin sans sourciller."
Tout simplement parce qu'ils n'ont pas l'esprit saint !
Moi je préfère me fier à ceux qui ont reçu directement l'esprit saint, qui ont connu Jésus qu'a ceux qui se sont fiés aux philosophes pour comprendre Dieu.

Oui tu as raison, tu as un cerveau c'est pour t'en servir, tu oublies juste que Jésus a dit "heureux ceux qui sont pauvres en esprit ou selon d'autres traductions, mendiants de l'esprit ou conscients de leur besoins spirituels.
Est-ce qu'un enfant qui écoute son père est un idiot parce qu'il n'agit pas selon sa propre intelligence ?
Eh bien moi j'écoute mon Père céleste parce que je sais qu'Il a plus de connaissance que moi. Je ne juge pas de ce qui est bon à prendre ou pas dans ses conseils car mon intelligence n'est rien face à Sa sagesse.
Si l'humanité avait suivi les lois de purification de la Bible, il n'y aurait pas eu d'épidémie de peste, ni de choléra mais il a fallu attendre des dizaines de siècles pour que l'homme comprenne vraiment l'intérêt de cette loi.

Quant à la transfusion, les scientifique savent très bien qu'il s'agit surtout de restaurer le volume et cela peut se faire avec des restaurateurs de volume qui ne contiennent pas de sang et sont moins dangereux.
Le sang est une solution de facilité.
Tu as parlé de mépris, je suis désolé mais j'en vois beaucoup dans ta réponse, j'espère me tromper.
Je te souhaite une bonne nuit.
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 22:28

né de nouveau a écrit:
Impressionnant Lhirondelle,
Tu as décidé que le sperme et le sang entraînait un contact avec Dieu et voila, c'est comme ça parce que tu l'as décidé, c'est marqué dans la Bible ? non !
Le lévitique parle de pureté physique et de pureté rituelle, reprends le lévitique, il n'est pas question du temple ou du culte dans cette histoire, que ce soit sperme ou sang, écoulement quelconque, il entraînait un nettoyage de la personne, des vêtements, des objets ayant été touchés. Il s'agit ici du peuple pas de la prêtrise. Cela me révolte de voir ainsi mépriser la sagesse biblique ! La loi mosaïque est justement la preuve de l'immense sagesse de Dieu et du fait que Moïse a été inspiré par Dieu car c'est le seul peuple ayant eu bien avant que la sagesse humaine comprenne pourquoi, des règles d'hygiènes strictes ! Il ne s'agit pas là de rituels, de purification de prêtres ou d'initiés mais d'une loi qui s'applique à tous.



Dieu est source de vie.
Le sang et le sperme sont des supports de la vie.
Donc je méprise la sagesse divine.
Bonsoir!
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 23 Nov 2010 - 22:39

J'ai dit que tu méprisais la sagesse divine puisque tu ramène la purification à un simple rituel religieux !
Je suis désolé mais je ne vois pas en quoi le sperme ou le sang entraînent un contact avec Dieu. Tu dis que c'est pour cela que c'était impur de s'approcher de Dieu mais le lévitique est plus pragmatique, un homme qui a du sperme sur lui doit se laver et laver ses vêtements, une femme qui a ses menstruations doit se laver et laver ses vêtements. Il s'agit là de souillures tout simplement, rien de religieux là derrière.
Désolé si je t'ai vexée, ce n'était pas mon but mais cela me fait vraiment mal de voir ramener des passages de la Bible à une sorte de rituel superstitieux sans voir la sagesse infinie de cette loi.
Ma réaction est la même qu'un enfant dont on critique le père. Cela me fait très mal à chaque fois surtout lorsque cela vient de quelqu'un d'aussi croyant que toi.
Bonne nuit,
Pierre

Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7691
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mer 24 Nov 2010 - 13:40

Eh bien je te renvoie la balle.

Pour moi le lévitique est une manière de célébrer la grandeur et la sainteté de Dieu.
Les rituels sont une manière de reconnaître que Dieu est source de vie dans les gestes quotidiens de la vie. Une manière archaïque, fondée sur l'idée du tabou, dans le sens premier du terme ( la distinction entre ce qui revient à Dieu et ce qui est profane), obsolète, naïve, mais quelque part, touchante dans son intention de célébrer Dieu et de le respecter.

Pour toi, c'est un livre d'hygiène.

Je ne fais pas un esclandre et je ne crie pas au scandale parce que tu réduis un livre biblique à un livre d'hygiène. Je trouve ça appauvrissant, c'est tout.

L'idée que le sang, le sperme, parce qu'ils sont vecteurs de vie, étaient perçus comme des manifestations, des émanations du sacré, ne vient pas de moi. C'est une idée partagée par pas mal d'exégètes.

Par contre considérer le sang menstruel ou le sperme comme une souillure, comme quelque chose de répugnant me heurte.
Dieu nous a fait avec une sexualité, ce n'est pas répugnant, c'est la vie.
Le sperme, le sang et les menstrues ne sont pas des sources d'infection dans un corps sain.
Naturellement, il vaut mieux se laver et éviter les odeurs, on vit en société.

Mais réduire un livre biblique à un manuel de savoir-vivre ou d'hygiène ... autant lire des ouvrages plus modernes en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'usage du sang dans la bible
Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Preuve scientifique dans la bible
» Les Contradictions dans la bible
» Satan, dans la Bible
» guerre sainte dans la bible
» Le symbolisme des chiffres dans la bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: