Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'usage du sang dans la bible

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Lucael
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 4390
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Sam 26 Mar 2011 - 21:02

Vous me connaissez, je trouve cette interdiction sur base de versets bibliques mal interprétés absolument ridicule. Toutefois, j’aimerais poser une ch'tite question aux TJ cyberévangélistes: votre secte congrégation accepte-t-elle les transfusions homologues?

Pour vous éviter une recherche, je vous explique que la transfusion homologue est une transfusion de sang que le receveur a déposée dans une banque du sang en prévisions d'une intervention chirurgicale programmée.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 8:48

Lucael a écrit:
Vous me connaissez, je trouve cette interdiction sur base de versets bibliques mal interprétés absolument ridicule. Toutefois, j’aimerais poser une ch'tite question aux TJ cyberévangélistes: votre secte congrégation accepte-t-elle les transfusions homologues?

Pour vous éviter une recherche, je vous explique que la transfusion homologue est une transfusion de sang que le receveur a déposée dans une banque du sang en prévisions d'une intervention chirurgicale programmée.
On dit une transfusion AUTOLOGUE et pas homologue. Ici tu as déjà montré que tu sais de quoi tu parles...
La Bible dit que le sang, une fois sorti de l'organisme, doit retourner au sol...

Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 9:33

Tu as raison, je me suis trompé, je voulais parler de transfusions autologues. Pour le reste, ta réponse a le mérite de la clarté, et les arguments bidons du genre "Jéhovah dans son immense sagesse et sa sollicitude a voulu nous épargner les risques de la transfusion" ne tiennent plus, on est dans le respect borné d'une interprétation byzantine et intégriste d'une mauvaise traduction de la bible. Edifiant...

Citation :
La Bible dit que le sang, une fois sorti de l'organisme, doit retourner au sol...
Je suppose donc que quand tu te coupes, tu ne mets pas de pansement, et que tu laisses couler le sang par terre?
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 11:15

Lucael a écrit:
Tu as raison, je me suis trompé, je voulais parler de transfusions autologues. Pour le reste, ta réponse a le mérite de la clarté, et les arguments bidons du genre "Jéhovah dans son immense sagesse et sa sollicitude a voulu nous épargner les risques de la transfusion" ne tiennent plus, on est dans le respect borné d'une interprétation byzantine et intégriste d'une mauvaise traduction de la bible. Edifiant...

Citation :
La Bible dit que le sang, une fois sorti de l'organisme, doit retourner au sol...
Je suppose donc que quand tu te coupes, tu ne mets pas de pansement, et que tu laisses couler le sang par terre?
Ca dépend de l'importance de l'hémorragie. Parfois la coagulation suffit, mais parfois je mets un pansement. Mais même dans ce cas je ne mange pas le pansement après usage. Je le jette et le sang qu'il contient retourne bien au sol.

Excuse-moi mais tu commences à te rendre ridicule avec ce type de raisonnements.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 11:31

frdrcclnt7 a écrit:
Ca dépend de l'importance de l'hémorragie. Parfois la coagulation suffit, mais parfois je mets un pansement. Mais même dans ce cas je ne mange pas le pansement après usage. Je le jette et le sang qu'il contient retourne bien au sol.

Excuse-moi mais tu commences à te rendre ridicule avec ce type de raisonnements.
La notion de ridicule est tellement subjective. Je pourrais te rétorquer que ce que moi je trouve ridicule, c'est l'adhésion intégriste à une mauvaise traduction d'un texte de plusieurs milliers d'années qui de toute évidence n'est plus d'actualité. Le Lévitique par exemple prévoit que toute personne ayant fait l’amour pendant la période d'impureté de la femme (les règles) sera retranchée de son peuple, autrement dit, mise à mort. Trouves-tu ça pertinent et actuel? Cette condamnation du Lévitique ainsi d'ailleurs que l'interdiction de consommer du sang, que les TJ ont transformé en interdiction de la transfusion ne témoigne que d'une ignorance de ce qu'est le sang à l'époque où les textes ont été écrits. Dans l'antiquité, le sang était vu comme quelque chose de magique, les gens pensaient très logiquement qu'il contenait l'âme puisque celui qui le perdait mourait. On sait aujourd'hui grâce à l'évolution de la pensée, notamment scientifique, qu'il n'en est rien, et que cette interdiction, ainsi que la condamnation des rapports sexuels pendant les règles sont obsolètes.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 12:52

Lucael a écrit:
1. Le Lévitique par exemple prévoit que toute personne ayant fait l’amour pendant la période d'impureté de la femme (les règles) sera retranchée de son peuple, autrement dit, mise à mort. Trouves-tu ça pertinent et actuel?

2. Cette condamnation du Lévitique ainsi d'ailleurs que l'interdiction de consommer du sang, que les TJ ont transformé en interdiction de la transfusion ne témoigne que d'une ignorance de ce qu'est le sang à l'époque où les textes ont été écrits.

1. Actuellement on reconnaît toujours le danger accru d'infection lors des relations sexuelles pendant les règles:
http://www.pathol08.com/sexe/article.php?sid=1296 :
"- En cas de maladies sexuellement transmissibles, la présence de sang augmente le risque de contamination.
- En dépit de sa proscription, certaine activité coïtale se produit pendant les règles et peut présenter un facteur du risque pour les maladies et les infections sexuellement transmises (MST), y compris le HIV. Les raisons de cette augmentation de risque de MST pendant les règles sont peu connues : variations de la flore vaginale et d’immunité locale (Nowicki, Tassell, & Nowicki, 2000). "

http://www.everydayhealth.com/sexual-health/101/specialist/berman/sex-during-period.aspx :
"A woman's risk of sexually transmitted disease and infection is higher than normal during this time because the cervix opens to allow blood to pass through. Unfortunately, this creates the perfect pathway for bacteria to travel deep inside the pelvic cavity. A woman is also more likely to pass on blood-borne diseases like HIV and hepatitis to a partner during her period, and she's more likely to develop yeast or bacterial infections because the vagina's pH during menstruation is less acidic. "

2. Les TJ n'ont pas transformé l'interdit de la consommation et interdit de la transfusion; ils n'en consomment tout simplement pas, sous quelque forme que ce soit. La transfusion n'est qu'un des multiples modes de consommation. A vec le temps d'autres modes de consommation pourraient encore apparaître, mais le principe reste actuel: S'ABSTENIR DU SANG. L'interdit porte sur la substance (le sang) et non sur son mode d'ingestion.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 13:28

frdrcclnt7 a écrit:
Actuellement on reconnaît toujours le danger accru d'infection lors des relations sexuelles pendant les règles:
http://www.pathol08.com/sexe/article.php?sid=1296 :
"- En cas de maladies sexuellement transmissibles, la présence de sang augmente le risque de contamination.
Ben oui. Cela signifie-t-il qu'il faille "retrancher du milieu de leur peuple" ceux qui le font? Et en cas d'absence de MST, cela pose-t-il un problème? Tu esquives le fond de ma question qui est :"si ce passage est obsolète, pourquoi d'autres (comme la consommation du sang) ne le seraient-ils pas?" Et si tu admets, ce que j'espère, qu'il ne faut pas condamner à mort ceux qui ont des rapports sexuels pendant que la femme a ses règles, comment fais-tu le tri des passages bibliques qui sont dépassés et ceux qui sont intemporels?
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 18:39

Lucael a écrit:
frdrcclnt7 a écrit:
Actuellement on reconnaît toujours le danger accru d'infection lors des relations sexuelles pendant les règles:
http://www.pathol08.com/sexe/article.php?sid=1296 :
"- En cas de maladies sexuellement transmissibles, la présence de sang augmente le risque de contamination.
Ben oui. Cela signifie-t-il qu'il faille "retrancher du milieu de leur peuple" ceux qui le font? Et en cas d'absence de MST, cela pose-t-il un problème? Tu esquives le fond de ma question qui est :"si ce passage est obsolète, pourquoi d'autres (comme la consommation du sang) ne le seraient-ils pas?" Et si tu admets, ce que j'espère, qu'il ne faut pas condamner à mort ceux qui ont des rapports sexuels pendant que la femme a ses règles, comment fais-tu le tri des passages bibliques qui sont dépassés et ceux qui sont intemporels?
C'est la question qui s'est posée au 1er siècle, surtout parmi certains juifs devenus chrétiens qui voulaient imposer la loi mosaïque, dont la circoncision, aux chrétiens d'origine gentile . C'est pourquoi a eu lieu cette réunion à Jérusalem relatée en Actes chapitres 15, et d'où sont tirés ces mots : Actes 15:28-29
28 Car l’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : 29 vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. Portez-vous bien ! ”
Pour bien comprendre le contexte, lire le chapitre en entier. Ainsi de toutes les prescriptions de la loi mosaïque, ne resteraient en vigueur que ces points mentionnés par les apôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Dim 27 Mar 2011 - 19:58

frdrcclnt7 a écrit:
28 Car l’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : 29 vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. Portez-vous bien ! ”
Pour bien comprendre le contexte, lire le chapitre en entier. Ainsi de toutes les prescriptions de la loi mosaïque, ne resteraient en vigueur que ces points mentionnés par les apôtres.
Tu illustres parfaitement le danger de prendre littéralement ce qui est symbolique. Je vais t'aider: demande-toi quel est le sens de tout ce qui est énuméré dans le verset 29. Que peuvent bien représenter les idoles dans notre société actuelle, et le sang, et la fornication? Une petite aide: George Bush qui se prétend chrétien est un homme assoiffé de sang. Ça ne te fait penser à rien? On est bien loin de la transfusion sanguine, et pourtant je ne fais qu'employer une expression tombée dans le langage courant, c'est tellement évident. La bible offre toutes les clefs de la connaissance à celui qui utilise un peu son cerveau, et qui ne la lit pas au premier degré. J'avoue que tu m'intrigues, Frtghvwrz7 parce que tu sembles cultivé et intelligent et que tu ne comprends pas ces choses pourtant élémentaires. Tu me fais penser à Nicodème qui lui était "docteur en Israël" et qui ne comprenait pas au grand étonnement de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 6:37

Lucael a écrit:

Tu illustres parfaitement le danger de prendre littéralement ce qui est symbolique. Je vais t'aider: demande-toi quel est le sens de tout ce qui est énuméré dans le verset 29. Que peuvent bien représenter les idoles dans notre société actuelle, et le sang, et la fornication? Une petite aide: George Bush qui se prétend chrétien est un homme assoiffé de sang. Ça ne te fait penser à rien? On est bien loin de la transfusion sanguine
Dans la Bible, il y a des passages à teneur symbolique et d'autres à teneur littéeale. Qu'n est-il du passage concerné? Symbolique ou littéral?
Les apôtres voulaient-ils donner un sens symboloque à ces interdits? La question qui avait amené cette réflexion était celle de l'application de la CIRCONCISION, et plus largement de la loi mosaïque par les chrétiens. La circoncision, le sabbath, les sacrifices d'animaux, etc... , même s'ils avaient une signification symbolique, n'étaient pas en eux-mêmes des symbôles. Il n'y a donc aucune raison de penser que les termes 'sang', 'fornication' et 'idôles' étaient à prendre au sens symbolique. Faire cela serait la meilleure façon de vider les Ecritures de leur sens. L'adultère, les relations sexuelles hors-mariage, l'homosexualité, la bestialité, etc... sont condamnées dans la Bible. Donner un senbs symbolique est une façon de faire accepter ces pratiques inacceptables par Dieu, mais acceptables pour les FM ou pour d'autres. Cela aussi fait partie de l'apostasie:
(2 Timothée 4:3) 3 Car il y aura une période où ils ne supporteront pas l’enseignement salutaire, mais, selon leurs propres désirs, ils accumuleront des enseignants pour eux-mêmes, afin de se faire agréablement caresser les oreilles [...]

La soif de sang de certains enfreint quant à elle le principe d'aimer son prochain comme soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 10:08

Citation :
Tu as bien dit : "consommer" ; la bible parle effectivement s'abstenir du sang, donc de ne pas en consommer, c'est à dire le manger, l'ingérer par les voies digestives. Appliquer ces versets à une "transplantation" de tissus, c'est aller au-delà de ce qui est écrit.

Très bonne analyse !

Peut-on démontrer que la transfusion sanguine est une manière de "manger" du sang comme le prétend l'organisation Watch Tower ?

Il n'existe, en réalité, aucune base solide permettant d'affirmer une telle chose. Bien entendu, on connaît le procédé médical qui consiste à "nourrir" une personne par "voie intraveineuse", à cet effet on utilise certaines préparations liquides qui contiennent des nutriments tel que le glucose, et celles-ci sont injectées dans les veines de la personne afin de l'alimenter.
Cependant, comme cela est bien connu du corps médical et comme l'a parfois admis la Société Watch Tower, une transfusion sanguine n'est pas une façon d'absorber de la nourriture par voie intraveineuse; elle n'est, en fait, qu'une transplantation (d'un tissu liquide) et pas l'injection d'un nutriment. Dans le cas d'une transplantation rénale, le rein n'est pas; utilisé comme nourriture par le corps qui le reçoit. Il continue d'être un rein et conserve la même forme et la même fonction. Cela est également vrai en ce qui concerne le sang.
Quand celui-ci est "transplanté" d'un corps à un autre, il n'est pas "mangé" comme le serait une nourriture. Il garde ses caractéristiques de tissu liquide avec la même forme et la même fonction. Les cellules du corps ne peuvent pas utiliser du sang transplanté comme nourriture. Pour que le sang devienne une nourriture, il faudrait d'abord qu'il passse par le système digestif et qu'il soit transformé de manière à ce que les cellules puissent l'assimiler --- ainsi donc, il faudrait qu'il soit effectivement et littéralement mangé pour pouvoir servir de nourriture.

Quand des médecins pensent qu'il est nécessaire de procéder à une transfusion sanguine, ce n'est pas parce que le patient est sou alimenté Dans la plupart des cas, c'est parce que la personne manque, non pas de nourriture mais d'oxygène, ce déficit provenant d'une insuffisance du nombre des vecteurs qui ont pour fonction de transporter l'oxygène, à savoir les globules rouges. Il arrive aussi qu'on administre du sang afin d'apporter à l'organisme d'autres éléments tels que les facteurs de coagulation (comme les plaquettes), tels que les immunoglobulines contenant des anticorps, ou bien d'autres éléments encore, mais une fois de plus il faut répéter que cela ne constitue pas un moyen de "nourrir" quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 14:53

1. la Bible parle de s'abstenir de sang. L'interdit porte sur la substance pas sur le mode d'ingestion.
2. pourquoi l'idée de consommer se réduirait-elle au fait de manger? Quelqu'un qui consomme de la drogue la mange-t-il, s'en nourrit-il?
Ne consomme-t-on pas aussi des médicaments?

L'interdit biblique ne peut dépendre des différents sens attribués à un mot dans la langue française.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 15:07

frdrcclnt7 a écrit:
la Bible parle de s'abstenir de sang. L'interdit porte sur la substance pas sur le mode d'ingestion.
Et si la bible interdisait de marcher sur ses pieds? Ce serait comique et pratique: on reconnaîtrait les témoins de Jéhovah facilement en rue, parce qu'ils marcheraient sur les mains. Et puis ils seraient obligés de sonner aux portes avec leurs pieds...
Franchement...
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 15:19

Lucael a écrit:
frdrcclnt7 a écrit:
la Bible parle de s'abstenir de sang. L'interdit porte sur la substance pas sur le mode d'ingestion.
Et si la bible interdisait de marcher sur ses pieds? Ce serait comique et pratique: on reconnaîtrait les témoins de Jéhovah facilement en rue, parce qu'ils marcheraient sur les mains. Et puis ils seraient obligés de sonner aux portes avec leurs pieds...
Franchement...
Et bien, franchement, la bible ne l'interdit pas. Et d'ailleurs on n'a pas encore entendu parler de "scandale des pieds contaminés" chez les TJ cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 15:22

frdrcclnt7 a écrit:
Il n'y a donc aucune raison de penser que les termes 'sang', 'fornication' et 'idôles' étaient à prendre au sens symbolique. Faire cela serait la meilleure façon de vider les Ecritures de leur sens.
Si tu admets que la bible a une signification intemporelle valable pour l'homme d'aujourd'hui, il faudrait donc condamner les adorateurs de Vichnou ou de tout autre dieu que le dieu des chrétiens, les mangeurs de boudin et ceux qui honorent très chrétiennement Madame plus que nécessaire? Et au fond, ce qui est nécessaire, c'est combien de fois par semaine? Juste le nombre de fois qu'il faut pour obéir à l'injonction divine "Croissez et multipliez-vous"? Et quand Madame est enceinte, abstinence complète, le devoir vis-à-vis de Dieu étant rempli?

Tu n'as rien compris. Les actes des apôtres sont truffés de symboles qu'il faut comprendre et ne pas prendre ua premier degré. Demande-toi plutôt ce qu'ils signifient. Je te renvoie au chapitre 5 des Actes, tu crois vraiment qu'Ananie et Saphire ont été tués par l'Esprit Saint?
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 16:15

Lucael a écrit:
1. Si tu admets que la bible a une signification intemporelle valable pour l'homme d'aujourd'hui, il faudrait donc condamner les adorateurs de Vichnou ou de tout autre dieu que le dieu des chrétiens, les mangeurs de boudin et ceux qui honorent très chrétiennement Madame plus que nécessaire?

2. Et au fond, ce qui est nécessaire, c'est combien de fois par semaine? Juste le nombre de fois qu'il faut pour obéir à l'injonction divine "Croissez et multipliez-vous"? Et quand Madame est enceinte, abstinence complète, le devoir vis-à-vis de Dieu étant rempli?
1. Il n'y a effectivement qu'un seul vrai Dieu

2. Selon la Bible la sexualité n'est pas réservé à la procréation
(Proverbes 5:18, 19) 18 Que ta source d’eau soit bénie, et réjouis-toi avec la femme de ta jeunesse, 19 biche digne d’amour et charmante chèvre de montagne. Que ses seins t’enivrent en tout temps. Sois constamment grisé par son amour.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 16:30

Citation :
1. la Bible parle de s'abstenir de sang. L'interdit porte sur la substance pas sur le mode d'ingestion.
2. pourquoi l'idée de consommer se réduirait-elle au fait de manger? Quelqu'un qui consomme de la drogue la mange-t-il, s'en nourrit-il?
Ne consomme-t-on pas aussi des médicaments?

L'interdit biblique ne peut dépendre des différents sens attribués à un mot dans la langue frança

on peut affirmer que cette exhortation à "s'abstenir du sang" fait clairement référence à l'acte qui consiste à manger du sang. D'ailleurs, la Tour de Garde du 15 septembre 1978 (page 23), cite le professeur Eduard Meyer qui explique que dans ce texte il faut, par le mot 'sang'; entendre "la consommation de sang qui fut interdite par la loi imposée à Noé (Gen 9:4) et donc également à l'humanité tout entière". Une telle "consommation" équivalait à manger du sang.

La lettre qui fut rédigée par les apôtres et par les anciens de Jérusalem et que l'on trouve dans le chapitre 15 du livre des actes, utilise le terme "s'abstenir" à propos des choses sacrifiées aux idoles, du sang, de ce qui est étouffé et de la fornication. Le terme Grec qui est employé (apékhomai) signifie fondamentalement "se tenir à l'écart de." Les publications de la Watch Tower laissent entendre que, pour ce qui est du sang, ce terme est à prendre dans un sens absolu et qu'il englobe toutes les acceptions.
Mais ce terme, tel qu'il est utilisé dans les écritures, emporte t-il vraiment le sens absolu que lui prêtent les TdJ ?
Ou bien ne doit-il pas plutôt être pris dans un sens relatif, n'ayant qu'une application spécifique et limitée ?

Que ce terme puisse ne pas s'appliquer de manière absolue mais de façon spécifique et bien définie, on peut le constater en examinant d'autres passages où il est également utilisé, par exemple en I Timothée 4:3. Ici, Paul avertit Timothée que certains enseignements pernicieux seraient introduits dans la congrégation par de prétendus chrétiens, ces derniers "interdisant de se marier et prescrivant de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour être pris avec action de grâces."
De toute évidence, Paul ne voulait pas dire que ces hommes ordonneraient aux chrétiens de s'abstenir totalement, et de toutes les façons, de tous les aliments créés par Dieu. Cela aurait signifié une totale privation de nourriture avec la mort pour conséquence. Il est clair que Paul ne faisait allusion qu'aux aliments spécifiquess qui seraient proscrits par ces hommes, ces aliments étant manifestement ceux qui étaient interdits sous la loi Mosaïque.
De même, on trouve cette exhortation en I Pierre 2:11:
"Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des résidents temporaires, à continuer de vous abstenir des désirs charnels qui combattent contre' I'âme."
Si l'on devait prendre cette expression de manière littérale, dans un sens absolu, cela signifierait que l'on ne pourrait satisfaire aucun désir charnel, quel qu'il soit. Ce n'est assurément pas là, le sens des paroles de l'apôtre. Nous éprouvons tous de nombreux "désirs charnels", tel que le désir de manger, de respirer, de dormir, de se divertir, de même qu'une multitude d'autres désirs qui sont tous parfaitement convenables et légitimes. Ainsi, "s'abstenir des désirs charnels" doit être compris à la lumière du contexte qui entoure ces paroles, celui-ci ne faisant pas référence à tous les désirs charnels, mais seulement à ceux qui sont malfaisants et impurs et qui, effectivement, "combattent contre l'âme."
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 16:48

Le seul usage acceptable du sang a toujours été la propitiation. Dans les autres cas, il devait retourner au sol

(Lévitique 17:13-14) 13 “ ‘ Quant à tout homme d’entre les fils d’Israël ou à tout résident étranger qui réside comme étranger au milieu de vous, qui prend à la chasse une bête sauvage ou un oiseau qui se mange, celui-là devra alors en verser le sang et le couvrir de poussière. 14 Car l’âme de toute sorte de chair est son sang par l’âme [qui est] en lui. Voilà pourquoi j’ai dit aux fils d’Israël : “ Vous ne devez manger le sang d’aucune sorte de chair, car l’âme de toute sorte de chair est son sang. Quiconque le mangera sera retranché. [...]


(Deutéronome 12:16) Seulement, le sang, vous ne devrez pas le manger. Tu le verseras à terre comme de l’eau.

(Deutéronome 15:23) Seulement, son sang, tu ne devras pas le manger. Tu le verseras à terre comme de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 16:58

Citation :
Le seul usage acceptable du sang a toujours été la propitiation. Dans les autres cas, il devait retourner au sol

Merci de ne pas répondre à mon argumentation et d'engager une discusion ou l'on passe du coq à l'âne.
Je ne savais pas que les chrétiens étaient soumis à la loi mosaïque ?!


Toutefois il y a plus grave encore, c'est le fait qu'on fasse dire à ce texte quelque chose de totalement différent de ce qu'il veut dire en réalité. Toute lecture de ce passage fait apparaître très clairement qu'ici, Dieu ne parle du sang que par rapport à l'abattage d'animaux et ensuite par rapport au meurtre d'êtres humains.
En ce qui concerne les animaux, leur sang devait être versé à terre afin d'indiquer ostensiblement que la vie qui était ainsi sacrifiée (à des fins alimentaires), ne pouvait l'être que grâce à une permission divine et non pas en vertu d'un droit naturel.

Et pour ce qui est des humains, l'homme qui versait le sang de son semblable devait payer cet acte de sa vie, car la vie humaine étant un don de Dieu, personne n'avait le droit de disposer à volonté de la vie d'autrui. Le sang versé des animaux abattus ou des humains assassinés représentait la vie que ceux-ci avaient perdue. Cela est vrai aussi des textes de la Loi Mosaïque qui sont régulièrement cités et qui demandent que le sang soit "versé à terre."
Dans tous les cas, ces versets font référence au sang d'animaux qui ont été abattus. Le sang représentait la vie qui avait été retranchée et pas la vie encore présente dans l'animal.
Les transfusions sanguines ne sont en aucun cas effectuées avec du sang provenant d'animaux abattus ou d'humains assassinés, le sang est issu d'un donneur vivant qui, ensuite, continue à vivre.
Au lieu de signifier la mort de quelqu'un, un tel sang est destiné à une finalité diamétralement opposée, à savoir la préservation de la vie. Cela ne veut pas dire que la transfusion sanguine constitue une pratique médicale souhaitable ni qu'elle offre d'indéniables avantages, mais cela montre simplement qu'il n'existe aucun rapport réel ni aucun vrai parallèle entre le mandement de la Genèse concernant la mise à mort d'un animal et le fait que l'on ne devait pas manger son sang, et l'utilisation du sang lors d'une transfusion. Le paralléle n'existe tout simplement pas.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 52
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Lun 28 Mar 2011 - 17:36

Le plus souvent la transfusion raccourcit la vie.
Pour les croyants la vie véritable n'est accessible que par la foi dans le sang versé du Christ.

Nous ne sommes plus ous la loi mosaïque mais les principes restent identiques. Le seul usage acceptable du sang dans la Bible est l'usage propitiatoire. Il n'y a aucun autre usage reconnu.
Si tu me montres un autre usage du sang reconnu dans la Bible, on peut discuter.
La vie est symbolisée par le sang et la vie appartient à Dieu; c'est pourquoi nous n'avons pas le droit d'utiliser le sang. Il appartient à Dieu.
Il est possible d'obtenir la vie véritable grâce au sang du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:04

Citation :
Le plus souvent la transfusion raccourcit la vie.
Pour les croyants la vie véritable n'est accessible que par la foi dans le sang versé du Christ

Voilà un beau tir de diversion....hors sujet....nous discutons pour l'instant des bases bibliques de l'interdiction de la transfusion sanguine par la WT...cette interdiction trouve-t-elle un fondement biblique ?
En plus ton affirmation "Le plus souvent la transfusion raccourcit la vie" est purement gratuite et arbitraire.

Citation :
Nous ne sommes plus ous la loi mosaïque mais les principes restent identiques.

Les chrétiens ne sont pas sous la loi Mosaïque, il est absurde de citer des textes issus de cette loi afin d'en revendiquer la pertinence dans le problème en question.
Etant donné que les chrétiens ne sont pas tenus d'obéir à un code de lois, mais qu'ils sont soumis à la "loi royale de l'amour" et à la "loi de la foi", ces points méritent certainement qu'on les médite avec sérieux.

"Ne devez rien à personne, sinon de vous aimez les uns les autres; car celui qui aime son semblable a accompli la loi. En effet, le code écrit: "Tu ne dois pas commettre d'adultère, Tu ne dois pas assassiner, Tu ne dois pas voler, Tu ne dois pas convoiter, et tout autre commandement qu'il puisse y avoir, se résume en cette parole, à savoir: "Tu devras aimer ton prochain comme toi-même." L'amour ne fait point de mal au prochain; l'amour est donc l'accomplissement de la loi."

Toute lecture de ce passage fait apparaître très clairement qu'ici, Dieu ne parle du sang que par rapport à l'abattage d'animaux et ensuite par rapport au meurtre d'êtres humains. En ce qui concerne les animaux, leur sang devait être versé à terre afin d'indiquer ostensiblement que la vie qui était ainsi sacrifiée (à des fins alimentaires), ne pouvait l'être que grâce à une permission divine et non pas en vertu d'un droit naturel.
Et pour ce qui est des humains, l'homme qui versait le sang de son semblable devait payer cet acte de sa vie, car la vie humaine étant un don de Dieu, personne n'avait le droit de disposer à volonté de la vie d'autrui. Le sang versé des animaux abattus ou des humains assassinés représentait la vie que ceux-ci avaient perdue. Cela est vrai aussi des textes de la Loi Mosaïque qui sont régulièrement cités et qui demandent que le sang soit "versé à terre."

Un autre point qui a trait à la même question et qui me pose problème, c'est que les Témoins de Jéhovah disent que Dieu interdit que l'on mange du sang parce que celui-ci symbolise la vie; ils expliquent que cette dernière est d'une grande valeur aux yeux de Dieu et qu'au travers de l'interdiction de manger du sang, Dieu désire que l'homme devienne pleinement conscient de la valeur de la vie. Et ceci me semble tout à fait juste. Toutefois j'ai du mal à comprendre comment le symbole pourrait avoir une plus grande valeur que la chose qu'il symbolise.
Il est un fait que, dans la plupart des cas, les transfusions sanguines sont d'une utilité discutable et elles peuvent même se révéler dangereuses, cependant, dans un très petit pourcentage de cas, la transfusion est l'unique moyen qui permet de maintenir une personne en vie jusqu'à ce qu'un autre traitement lui soit administré; ceci est vrai, par exemple, lors d'une grave hémorragie interne qui ne peut être immédiatement stoppée. Il me semble qu'en de telles circonstances, laisser mourir une personne afin de préserver le symbole de la vie est une contradiction en soi, et équivaut à attribuer plus d'importance au symbole qu'à la chose qu'il symbolise. De même que les Témoins de Jéhovah, je suis pleinement convaincu qu'un vrai chrétien se doit d'être prêt à donner sa vie, si la situation l'exige. Mais donner sa vie alors que Dieu ne le demande pas ou ne le souhaite pas vraiment, ne me semble pas être un acte ayant une grande valeur.


Paul prouvent également qu'il ne considérait pas que les décisions qu'avaient pris les apôtres lors du concile de Jérusalem (Actes chapitre 15) constituaient une "loi."

Si ces décisions avaient eu force de Loi; jamais il n'aurait écrit aux Chrétiens de Corinthe comme il le fit; jamais il n'aurait déclarer que la consommation de viande offerte aux idoles était une question de conscience; jamais il n'aurait eu à expliquer que, dès lors, la question qui importait était de savoir Si cette consommation risquait, ou non, de faire trébucher quelqu'un. Considérer que la lettre qui fut envoyée de Jérusalem constitue une loi et, sur cette base, affirmer que le fait qu'elle fasse référence au sang indique que les Chrétiens restent assujettis aux ordonnances de la loi Mosaïque concernant le sang, équivaut manifestement à faire fi des déclarations de l'apôtre Paul à l'égard de cette question corollaire des "choses sacrifiées aux idoles;" des déclarations qui montrent qu'un tel raisonnement est erroné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:13

mon beau frère vient de mourir et pourtant il a reçu une transfusion.

comme quoi le sang n'est pas non plus la panacée.
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:20

Citation :
mon beau frère vient de mourir et pourtant il a reçu une transfusion.
comme quoi le sang n'est pas non plus la panacée.

Avec tout le respect que je dois à votre beau-frère, en quoi son exemple nous éclaire-t-il sur le fait de savoir si OUI ou NON l'interdiction de la transfusuion sanguine est BIBLIQUE ?
Lisez-vous les post des autres ?
Tenez-vous compte des arguments bibliques presentés ?

Paul prouvent également qu'il ne considérait pas que les décisions qu'avaient pris les apôtres lors du concile de Jérusalem (Actes chapitre 15) constituaient une "loi."

Si ces décisions avaient eu force de Loi; jamais il n'aurait écrit aux Chrétiens de Corinthe comme il le fit; jamais il n'aurait déclarer que la consommation de viande offerte aux idoles était une question de conscience; jamais il n'aurait eu à expliquer que, dès lors, la question qui importait était de savoir Si cette consommation risquait, ou non, de faire trébucher quelqu'un. Considérer que la lettre qui fut envoyée de Jérusalem constitue une loi et, sur cette base, affirmer que le fait qu'elle fasse référence au sang indique que les Chrétiens restent assujettis aux ordonnances de la loi Mosaïque concernant le sang, équivaut manifestement à faire fi des déclarations de l'apôtre Paul à l'égard de cette question corollaire des "choses sacrifiées aux idoles;" des déclarations qui montrent qu'un tel raisonnement est erroné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:22

dit moi que veux dire le mot' abstenir' d'après toi ?
Revenir en haut Aller en bas
alexandre
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 880
Age : 56
Localisation : sud de la france
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:27

Citation :
dit moi que veux dire le mot' abstenir' d'après toi ?

C'est bien ce que je pensais, vous ne LISEZ PAS les posts !
Vous êtes plus préoccupé par votre dogme et la defense de votre organisation que par un véritable échange.



La lettre qui fut rédigée par les apôtres et par les anciens de Jérusalem et que l'on trouve dans le chapitre 15 du livre des actes, utilise le terme "s'abstenir" à propos des choses sacrifiées aux idoles, du sang, de ce qui est étouffé et de la fornication. Le terme Grec qui est employé (apékhomai) signifie fondamentalement "se tenir à l'écart de." Les publications de la Watch Tower laissent entendre que, pour ce qui est du sang, ce terme est à prendre dans un sens absolu et qu'il englobe toutes les acceptions.
Mais ce terme, tel qu'il est utilisé dans les écritures, emporte t-il vraiment le sens absolu que lui prêtent les TdJ ?
Ou bien ne doit-il pas plutôt être pris dans un sens relatif, n'ayant qu'une application spécifique et limitée ?

Que ce terme puisse ne pas s'appliquer de manière absolue mais de façon spécifique et bien définie, on peut le constater en examinant d'autres passages où il est également utilisé, par exemple en I Timothée 4:3. Ici, Paul avertit Timothée que certains enseignements pernicieux seraient introduits dans la congrégation par de prétendus chrétiens, ces derniers "interdisant de se marier et prescrivant de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour être pris avec action de grâces."
De toute évidence, Paul ne voulait pas dire que ces hommes ordonneraient aux chrétiens de s'abstenir totalement, et de toutes les façons, de tous les aliments créés par Dieu. Cela aurait signifié une totale privation de nourriture avec la mort pour conséquence. Il est clair que Paul ne faisait allusion qu'aux aliments spécifiquess qui seraient proscrits par ces hommes, ces aliments étant manifestement ceux qui étaient interdits sous la loi Mosaïque.
De même, on trouve cette exhortation en I Pierre 2:11:

"Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des résidents temporaires, à continuer de vous abstenir des désirs charnels qui combattent contre' I'âme."
Si l'on devait prendre cette expression de manière littérale, dans un sens absolu, cela signifierait que l'on ne pourrait satisfaire aucun désir charnel, quel qu'il soit. Ce n'est assurément pas là, le sens des paroles de l'apôtre. Nous éprouvons tous de nombreux "désirs charnels", tel que le désir de manger, de respirer, de dormir, de se divertir, de même qu'une multitude d'autres désirs qui sont tous parfaitement convenables et légitimes. Ainsi, "s'abstenir des désirs charnels" doit être compris à la lumière du contexte qui entoure ces paroles, celui-ci ne faisant pas référence à tous les désirs charnels, mais seulement à ceux qui sont malfaisants et impurs et qui, effectivement, "combattent contre l'âme."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   Mar 29 Mar 2011 - 10:51

J'attend toujours une réponse concernant le mot 'abstenir' contenue dans le livre des actes
et pas de l'érgotage sèmentique.

(Actes 15:20) 20 mais de leur écrire de s’abstenir des choses qui ont été souillées par les idoles, et de la fornication, et de ce qui est étouffé, et du sang [...]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'usage du sang dans la bible   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'usage du sang dans la bible
Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Preuve scientifique dans la bible
» Les Contradictions dans la bible
» Satan, dans la Bible
» guerre sainte dans la bible
» Le symbolisme des chiffres dans la bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: