Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Mer 15 Déc 2010 - 14:11

Le refus de la transfusion

Le rejet de la fête de Noël

La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ? Ou de la loi de Moïse ?

Et quels sont les versets du nouveau testament qui fixent ces règles ?


Dernière édition par florence_yvonne le Sam 25 Déc 2010 - 19:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Dim 19 Déc 2010 - 11:48

Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 23 Déc 2010 - 18:03

Je suis très déçue que personne ne prenne la peine de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10944
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 23 Déc 2010 - 18:11

florence_yvonne a écrit:
Le refus de la transfusion

Le rejet de la fête de Noël

La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ?
Evidemment non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 23 Déc 2010 - 18:21

florence_yvonne a écrit:
Le refus de la transfusion

Le rejet de la fête de Noël

La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ?

Et si oui, quels sont les versets du nouveau testament qui fixent ces règles ?


Chère Florence, je pense que non.
Je ne vois pas comment le nouveau testament aurait pu prendre en compte la transfusion.
Noël? Pas de raison. C'est l'anniversaire de la naissance de Jésus. Plutôt sympa, non? Very Happy
Les anniversaires sont des événements familiaux qui célèbrent des valeurs chrétiennes comme l'amour, l'amitié et la fraternité.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Sam 25 Déc 2010 - 12:44

Le rejet des fêtes procède d'une triste image de la religion. C'est assez étonnant, parce que les évangiles nous décrivent un Jésus changeant l'eau en pinard, et qui n'était pas le dernier à partager un bon repas et à guindailler, ce qui lui est reproché par d'autres tristes personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Lun 27 Déc 2010 - 14:18

Noël et une fête païenne que je sache et ce mot n'existe pas dans la bible.
JESUS dit ce faire une seul commémoration.

(Luc 22:19) 19 Il prit aussi un pain, rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : “ Ceci représente mon corps qui va être donné pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir de moi [...]
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Lun 27 Déc 2010 - 14:19

alain 425 a écrit:
Noël et une fête païenne que je sache et ce mot n'existe pas dans la bible.
JESUS dit ce faire une seul commémoration.

(Luc 22:19) 19 Il prit aussi un pain, rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : “ Ceci représente mon corps qui va être donné pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir de moi [...]

Peux-tu répondre à mes questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Lun 27 Déc 2010 - 16:12

Amada a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Le refus de la transfusion

Le rejet de la fête de Noël

La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ?

Et si oui, quels sont les versets du nouveau testament qui fixent ces règles ?


Chère Florence, je pense que non.
Je ne vois pas comment le nouveau testament aurait pu prendre en compte la transfusion.
Noël? Pas de raison. C'est l'anniversaire de la naissance de Jésus. Plutôt sympa, non? Very Happy
Les anniversaires sont des événements familiaux qui célèbrent des valeurs chrétiennes comme l'amour, l'amitié et la fraternité.

Le refus de la transfusion a dû en sauver quelques-uns au moment du scandale du sang contaminé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Lun 27 Déc 2010 - 17:20

florence_yvonne a écrit:
alain 425 a écrit:
Noël et une fête païenne que je sache et ce mot n'existe pas dans la bible.
JESUS dit ce faire une seul commémoration.

(Luc 22:19) 19 Il prit aussi un pain, rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : “ Ceci représente mon corps qui va être donné pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir de moi [...]

Peux-tu répondre à mes questions ?
je viens de répondre a une .
c'est la question ordinaire ou extraordinaire ?

on dirait l'inquisition présidé par TORGUEMADA.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Lun 27 Déc 2010 - 17:55

alain 425 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
alain 425 a écrit:
Noël et une fête païenne que je sache et ce mot n'existe pas dans la bible.
JESUS dit ce faire une seul commémoration.

(Luc 22:19) 19 Il prit aussi un pain, rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : “ Ceci représente mon corps qui va être donné pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir de moi [...]

Peux-tu répondre à mes questions ?
je viens de répondre a une .
c'est la question ordinaire ou extraordinaire ?

on dirait l'inquisition présidé par TORGUEMADA.

Dans un autre sujet, tu nous dit que nous ne sommes plus sous la loi de Moïse, mais celle de Jésus, pour ne pas faire de hors sujet, j'ouvre un nouveau sujet pour te demander des précisions, mais comme d'habitude, tu ne réponds pas aux questions qui te dérangent.

Le refus de la transfusion

Le rejet de la fête de Noël

La non célébration des anniversaires

Sont-ils des commandements de Jésus ? et si oui, peux-tu me citer les versets ?
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 51
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Mar 28 Déc 2010 - 8:49

florence_yvonne a écrit:
1.Le refus de la transfusion

2.Le rejet de la fête de Noël

3.La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ? Ou de la loi de Moïse ?

Et quels sont les versets du nouveau testament qui fixent ces règles ?


La plupart des règles de la Loi mosaïque ont été abolies mais les principes les sous-tendant sont rerstés en vigueur. Les observances de la Loi était "une ombre des choses à venir" (colossiens 2:17)

1. Actes 15:20. Interdit concernant la substance du sang et non selon son mode d'ingestion.

2. et 3. pour ces deux fêtes d'origines païennes: Mat 4:10 et Mc 12:29-30. Dieu désapprouve le culte rendu à d'autres dieux.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Mar 28 Déc 2010 - 10:28

Il y a une différence entre un culte rendu à d'autres dieux et des fêtes qui, à l'origine, étaient païennes mais ont perdu le caractère d'un culte au fil du temps.
Quand on célèbre un anniversaire à quel dieu est-on censé rendre un culte? À aucun, ça tombe sous le sens.
Quand on fête la Nativité de Jésus, à qui rend-on un culte? À Dieu, pas au soleil.
Ça tombe sous le sens, aussi. Sauf pour les esprits suspicieux qui veulent voir le mal là où il n'est pas pour mieux installer le régime de la sainte frousse.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Mar 28 Déc 2010 - 12:09

frdrcclnt7 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
1.Le refus de la transfusion

2.Le rejet de la fête de Noël

3.La non célébration des anniversaires

Font-ils partis de la loi de Jésus ? Ou de la loi de Moïse ?

Et quels sont les versets du nouveau testament qui fixent ces règles ?


La plupart des règles de la Loi mosaïque ont été abolies mais les principes les sous-tendant sont rerstés en vigueur. Les observances de la Loi était "une ombre des choses à venir" (colossiens 2:17)

1. Actes 15:20. Interdit concernant la substance du sang et non selon son mode d'ingestion.

2. et 3. pour ces deux fêtes d'origines païennes: Mat 4:10 et Mc 12:29-30. Dieu désapprouve le culte rendu à d'autres dieux.

Donc vous êtes toujours sous la loi de Moïse
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Mer 29 Déc 2010 - 20:16

Ce mutisme est indécent
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 51
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 22:15

florence_yvonne a écrit:
Ce mutisme est indécent

Tu n'as pas posé de question à ce que je sache, mais seulement fait une affirmation "vous êtes sous la Loi mosaïque". Peut-être avais-tu oublié le point d'interrogation? dans ce cas, excuse-moi de ne pas l'avoir vu.

Sur le fond: La Loi mosaïque et le Loi du Christ ont un seul auteur et sont conçues dans le même esprit. Paul explique clairement que le but de la Loi mosaïque était de préparer la venue du Christ. Le message du christ prolonge donc et éclaire la Loi mosaïque. Mais dans les principes sous-jacents il ne peut y avoir de contradiction. "Dieu ne change pas" énonce l'Ecriture.
Pour faire une comparaison, je dirais que la Loi mosaïque c'est la première année d'étude, la Loi du Christ c'est la deuxième année, et les "nouveaux rouleaux" qui seront ouverts après Har-Magguédon c'est la troisième année. Mais le programme de deuxième ne contredit pas le programme de première; il le prolonge et le complète, même s'il est différent. Et en première il y a des règles qu'il faut suivre et qui sont abandonnées à partir de la deuxième, alors que de nouvelles apparaissent.
De même que les élèves de deuxième ne sont plus en première mais continuent sur base des principes appris en première , les chrétiens ne sont plus sous la Loi mosaïque sans pour autant la contrdire dans les principes.
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 51
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 22:16

florence_yvonne a écrit:
Ce mutisme est indécent

Entre nous, tu ne pourrais pas mettre une robe un peu plus claire et plus gaie? Ca te rajeunirait un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 22:22

Qui possède les rouleaux qui seront ouverts après Har-Magguédon? Pourquoi attend-il pour nous les montrer, le canaillou?
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 51
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 22:58

On ne recoît le programme de troisième que quand on y entre. Le problème de celui qui est en deuxième, c'est pas d'étudier le programme de troisième mais de réussir en deuxième pour passer en troisième. Après on verra.

Les nouveaux rouleaux seront dévoilés après Har-maggédon. voir Révélation ou Apocalypse.

Dieu n'a pas révélé la Loi du christ avant la venue de celui-ci.

chaque chose en son temps. Un peu de patience et surtout courage, canaillou...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 23:27

frdrcclnt7 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Ce mutisme est indécent

Tu n'as pas posé de question à ce que je sache, mais seulement fait une affirmation "vous êtes sous la Loi mosaïque". Peut-être avais-tu oublié le point d'interrogation? dans ce cas, excuse-moi de ne pas l'avoir vu.

Sur le fond: La Loi mosaïque et le Loi du Christ ont un seul auteur et sont conçues dans le même esprit. Paul explique clairement que le but de la Loi mosaïque était de préparer la venue du Christ. Le message du christ prolonge donc et éclaire la Loi mosaïque. Mais dans les principes sous-jacents il ne peut y avoir de contradiction. "Dieu ne change pas" énonce l'Ecriture.
Pour faire une comparaison, je dirais que la Loi mosaïque c'est la première année d'étude, la Loi du Christ c'est la deuxième année, et les "nouveaux rouleaux" qui seront ouverts après Har-Magguédon c'est la troisième année. Mais le programme de deuxième ne contredit pas le programme de première; il le prolonge et le complète, même s'il est différent. Et en première il y a des règles qu'il faut suivre et qui sont abandonnées à partir de la deuxième, alors que de nouvelles apparaissent.
De même que les élèves de deuxième ne sont plus en première mais continuent sur base des principes appris en première , les chrétiens ne sont plus sous la Loi mosaïque sans pour autant la contrdire dans les principes.

Je" n'ai pas posé de question ?

Relis mes messages
Revenir en haut Aller en bas
frdrcclnt7
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 767
Age : 51
Localisation : Ukraine
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Jeu 30 Déc 2010 - 23:39

florence_yvonne a écrit:
Je" n'ai pas posé de question ?
Relis mes messages
Je réponds aux réponses à mes posts (fussent-ils énoncés sous forme de question) et je ne vais pas m'amuser (car ce n'est pas amusant) à lire tout ce qui a été écrit.

Tu as protesté quant au manque de réponse après ta réponse à mon post :"Donc vous êtes toujours sous la loi de Moïse". J'ai donc supposé que ça m'était adressé. Pour les questions posées à d'autres,...

Mais dans les 2 posts je répondais effectivement à la question 'les TJ sont-ils sous la Loi mosaïque?"

Et la réponse est claire, non?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Ven 31 Déc 2010 - 0:12

frdrcclnt7 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je" n'ai pas posé de question ?
Relis mes messages
Je réponds aux réponses à mes posts (fussent-ils énoncés sous forme de question) et je ne vais pas m'amuser (car ce n'est pas amusant) à lire tout ce qui a été écrit.

Tu as protesté quant au manque de réponse après ta réponse à mon post :"Donc vous êtes toujours sous la loi de Moïse". J'ai donc supposé que ça m'était adressé. Pour les questions posées à d'autres,...

Mais dans les 2 posts je répondais effectivement à la question 'les TJ sont-ils sous la Loi mosaïque?"

Et la réponse est claire, non?

Oui, vous êtes sous la loi de Moïse et vous ignorez celle de Jésus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Ven 7 Jan 2011 - 16:53

en dehors des cercles restreints de spécialistes de l’Antiquité ou de l’histoire des religions, on ne parle guère de Mithra. Et pourtant, Mithra a laissé sa marque dans nos sociétés occidentales, une marque toujours vivante.

Pour comprendre ce dont il s’agit, il faut faire un retour en arrière. Depuis des lustres, le solstice d’hiver a fait l’objet d’une célébration, sous diverses formes selon les cultures. Mais le symbolisme en est toujours le même: le solstice d’hiver marque bien la nuit la plus longue de l’année, mais c’est aussi le moment où les jours commencent à rallonger. Sous différentes interprétations, c’est la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Chez les Romains, autour de la date du solstice d’hiver, se déroulaient les Saturnales, une période de réjouissance. Elles célébraient le règne de Saturne, dieu des semailles et de l’agriculture. La fête ne durait d’abord qu’un jour; Auguste ordonna qu’elle se célèbre pendant trois jours, du 17 au 19 décembre; Caligula ajouta un quatrième jour.

Pendant la durée de ces fêtes, les tribunaux et les écoles étaient fermés, on ne pouvait entreprendre une guerre, ni exécuter un criminel et les esclaves bénéficiaient d’une liberté pleine et entière. Les maisons étaient décorées de feuillages et de branchages en l’honneur du dieu de l’agriculture.

Aux Saturnales succédait immédiatement la fête des Sigillaires (sceaux), ainsi appelée parce que sa célébration consistait surtout dans l’envoi que se faisaient les Romains de présents, tels que des cachets, anneaux, et autres petits objets de sculpture.

Les enfants recevaient en cadeau des adultes de petits sceaux et autres babioles. Cette fête des sigillaires donnait lieu à des festins pour lesquels les maisons étaient décorées de plantes vertes. Mais le culte le plus pratiqué alors dans l’Empire romain est celui de Mithra, dont le nom signifie à la fois «ami» et «contrat»; le dieu Mithra est l’ami des hommes, c’est le dieu de la lumière et de la justice, qui veille au respect des alliances et des serments.

Ce culte était très répandu chez les soldats romains qui, de la Perse, le transportent en Italie où il s’implante solidement, à Rome notamment. Les adorateurs de Mithra reconnaissaient une divinité unique, manifestée par la lumière des astres, surtout le Soleil, brillant et invincible, ennemi de la nuit et des démons. Mithra, ange de la lumière, était un serviteur du dieu Ormuzd, la lumière primitive, et l’intercesseur des hommes auprès de lui.

Cette religion était très austère; les initiés étaient soumis à des épreuves, puis «baptisés» par aspersion avec le sang d’un taureau. Les prêtres enseignaient que par la pratique de certains rites de purification et d’abstinence, on pouvait participer à la nature des astres lumineux et immortels.

Le 25 décembre, on célébrait Mithra: c’était la fête du Sol invictus, correspondant à la naissance de ce dieu solaire (Dies Natalis Solis Invicti, jour de naissance du soleil invincible), qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.

Le choix du 25 décembre provenait sans doute du calcul du nouveau calendrier julien (imposé par Jules César) fixant le solstice d’hiver à cette date erronée. Le culte prend une telle ampleur qu’en 274, l’empereur Aurélien le déclare religion d’État.

Le christianisme, qui commence alors à se répandre, se trouve en concurrence avec ces fêtes «païennes». Comment contrer ce culte qui le menace? Par la mise en œuvre d’un subtil syncrétisme pour assimiler la naissance du Christ au retour de l’astre solaire, au Sol invictus, en s’insérant ainsi dans une tradition déjà existante.

«Ce choix semble avoir été imposé aux chrétiens par l’impossibilité dans laquelle ils se trouvaient, soit de supprimer une coutume aussi ancienne, soit d’empêcher le peuple d’identifier la naissance de Jésus à celle du Soleil», d’expliquer Arthur Weigall dans Survivances païennes dans le monde chrétien (Paris, Payot). En 354, le pape Libère désigne officiellement le 25 décembre comme fête de la naissance du Christ, devenue Noël en français vers 1112, par évolution de l’ancien français nael, du latin natalis (dies), soit «le jour de la naissance».

Auparavant, on ignorait cette célébration, instituée pour contrer le culte de Mithra. Plusieurs dates avaient été avancées pour la naissance du Christ: le 6 janvier, le 28 mars, le 19 avril ou le 29 mai. Certaines sectes avaient choisi le 6 janvier, qui correspond aux épiphanies de Dionysos et d’Osiris – deux divinités de la végétation qui, comme le Christ, meurent et ressuscitent – et à la sortie du soleil dans la constellation de la Vierge, moment important pour les astrologues de l’Antiquité.

Aux IIIe et IVe siècles, c’est le 6 janvier, qui voit «l’épiphanie», c’est-à-dire la «manifestation» du Christ, date à laquelle l’Orient chrétien célèbre sa naissance.

Ainsi la tradition des cadeaux, des décorations, des bons repas associés aux fêtes de fin d’année a de lointaines origines et si Noël se célèbre le 25 décembre, c’est à Mithra que nous le devons. L’histoire est une continuité. (La tradition du sapin de Noël est plus récente et donne lieu à diverses hypothèses, dont l’une la fait remonter au XVIe siècle, en Alsace.)

« Retour
http://www.lexpress.to/archives/124/
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Ven 7 Jan 2011 - 16:56

Je te remercie d'avoir répondu
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 29765
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   Dim 9 Jan 2011 - 12:24

alain 425 a écrit:
en dehors des cercles restreints de spécialistes de l’Antiquité ou de l’histoire des religions, on ne parle guère de Mithra. Et pourtant, Mithra a laissé sa marque dans nos sociétés occidentales, une marque toujours vivante.

Pour comprendre ce dont il s’agit, il faut faire un retour en arrière. Depuis des lustres, le solstice d’hiver a fait l’objet d’une célébration, sous diverses formes selon les cultures. Mais le symbolisme en est toujours le même: le solstice d’hiver marque bien la nuit la plus longue de l’année, mais c’est aussi le moment où les jours commencent à rallonger. Sous différentes interprétations, c’est la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Chez les Romains, autour de la date du solstice d’hiver, se déroulaient les Saturnales, une période de réjouissance. Elles célébraient le règne de Saturne, dieu des semailles et de l’agriculture. La fête ne durait d’abord qu’un jour; Auguste ordonna qu’elle se célèbre pendant trois jours, du 17 au 19 décembre; Caligula ajouta un quatrième jour.

Pendant la durée de ces fêtes, les tribunaux et les écoles étaient fermés, on ne pouvait entreprendre une guerre, ni exécuter un criminel et les esclaves bénéficiaient d’une liberté pleine et entière. Les maisons étaient décorées de feuillages et de branchages en l’honneur du dieu de l’agriculture.

Aux Saturnales succédait immédiatement la fête des Sigillaires (sceaux), ainsi appelée parce que sa célébration consistait surtout dans l’envoi que se faisaient les Romains de présents, tels que des cachets, anneaux, et autres petits objets de sculpture.

Les enfants recevaient en cadeau des adultes de petits sceaux et autres babioles. Cette fête des sigillaires donnait lieu à des festins pour lesquels les maisons étaient décorées de plantes vertes. Mais le culte le plus pratiqué alors dans l’Empire romain est celui de Mithra, dont le nom signifie à la fois «ami» et «contrat»; le dieu Mithra est l’ami des hommes, c’est le dieu de la lumière et de la justice, qui veille au respect des alliances et des serments.

Ce culte était très répandu chez les soldats romains qui, de la Perse, le transportent en Italie où il s’implante solidement, à Rome notamment. Les adorateurs de Mithra reconnaissaient une divinité unique, manifestée par la lumière des astres, surtout le Soleil, brillant et invincible, ennemi de la nuit et des démons. Mithra, ange de la lumière, était un serviteur du dieu Ormuzd, la lumière primitive, et l’intercesseur des hommes auprès de lui.

Cette religion était très austère; les initiés étaient soumis à des épreuves, puis «baptisés» par aspersion avec le sang d’un taureau. Les prêtres enseignaient que par la pratique de certains rites de purification et d’abstinence, on pouvait participer à la nature des astres lumineux et immortels.

Le 25 décembre, on célébrait Mithra: c’était la fête du Sol invictus, correspondant à la naissance de ce dieu solaire (Dies Natalis Solis Invicti, jour de naissance du soleil invincible), qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.

Le choix du 25 décembre provenait sans doute du calcul du nouveau calendrier julien (imposé par Jules César) fixant le solstice d’hiver à cette date erronée. Le culte prend une telle ampleur qu’en 274, l’empereur Aurélien le déclare religion d’État.

Le christianisme, qui commence alors à se répandre, se trouve en concurrence avec ces fêtes «païennes». Comment contrer ce culte qui le menace? Par la mise en œuvre d’un subtil syncrétisme pour assimiler la naissance du Christ au retour de l’astre solaire, au Sol invictus, en s’insérant ainsi dans une tradition déjà existante.

«Ce choix semble avoir été imposé aux chrétiens par l’impossibilité dans laquelle ils se trouvaient, soit de supprimer une coutume aussi ancienne, soit d’empêcher le peuple d’identifier la naissance de Jésus à celle du Soleil», d’expliquer Arthur Weigall dans Survivances païennes dans le monde chrétien (Paris, Payot). En 354, le pape Libère désigne officiellement le 25 décembre comme fête de la naissance du Christ, devenue Noël en français vers 1112, par évolution de l’ancien français nael, du latin natalis (dies), soit «le jour de la naissance».

Auparavant, on ignorait cette célébration, instituée pour contrer le culte de Mithra. Plusieurs dates avaient été avancées pour la naissance du Christ: le 6 janvier, le 28 mars, le 19 avril ou le 29 mai. Certaines sectes avaient choisi le 6 janvier, qui correspond aux épiphanies de Dionysos et d’Osiris – deux divinités de la végétation qui, comme le Christ, meurent et ressuscitent – et à la sortie du soleil dans la constellation de la Vierge, moment important pour les astrologues de l’Antiquité.

Aux IIIe et IVe siècles, c’est le 6 janvier, qui voit «l’épiphanie», c’est-à-dire la «manifestation» du Christ, date à laquelle l’Orient chrétien célèbre sa naissance.

Ainsi la tradition des cadeaux, des décorations, des bons repas associés aux fêtes de fin d’année a de lointaines origines et si Noël se célèbre le 25 décembre, c’est à Mithra que nous le devons. L’histoire est une continuité. (La tradition du sapin de Noël est plus récente et donne lieu à diverses hypothèses, dont l’une la fait remonter au XVIe siècle, en Alsace.)

« Retour
http://www.lexpress.to/archives/124/

je te remercie de ta réponse sur noël mais je peux tu m'éclairer à propos de la position biblique sur la transfusion du sang humain ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour Alain : Loi de Moïse ou loi de Jésus ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour Alain
» Alain Juppé : "Mes Chemins pour l'école" - parution le 26 août 2015
» L'hypnose Ericksonienne pour l'ago & attaques de panique
» Ecrire pour guérir : un moyen de se libérer
» Une image de Jésus pour le forum au peigne fin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: