Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une mémoire en morceaux

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 14 Fév 2011 - 9:10

Résumé : En France chaque année, il y a 250.000 victimes de traumatismes crâniens.... 8.500 ne retrouveront jamais la mémoire.

En France chaque année, il y a 250.000 victimes de traumatismes crâniens.... 8.500 ne retrouveront jamais la mémoire. Philippe a perdu la mémoire après une chute à ski. Cinq semaines de coma et à son réveil : le trou noir. Pendant des mois il doit reprendre sa vie à zéro, travailler autant son corps que sa mémoire. Victime d'un accident de voiture, Mélanie 22 ans, elle aussi apprend tout doucement à redevenir la jeune fille qu'elle était avant.

Revenir en haut Aller en bas
Stana
Chercheur
Chercheur
Stana

Nombre de messages : 87
Age : 44
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 23/03/2011

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyVen 29 Juil 2011 - 20:49

Ce doit être encore plus èpouvantable pour l'entourage de la personne amnesique que pour cette dernière.L'amnesique doit être désorientée,affolée par ce blanc total,et d'être entourée par ces êtres qui se disent ses amis,sa famille,etc...et ces lieux qui devraient lui être familiers,ce passé qu'on lui raconte et dont elle n'a aucune souvenir...Bien sûr,ce doit être atroce,je n'arrive même pas à imaginer.
Mais l'entourage:ceux qui aiment cette personne d'amour,d'amitié,d'amour filial!Ce doit être un déchirement permanant pour eux d'être subitement des inconnus aux yeux de l'être qu'ils chérissent,avec qui ils ont partagé de beaux souvenirs,et tout à coup...plus rien de la part de l'autre!
C'est évidemment une situation que personne n'envirait,que ce soit d'un côté ou de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 30 Juil 2011 - 13:42

J'imagine le choc que ce doit être pour un enfant de ne pas être reconnu par l'un de ses parents
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 9:40

Thérapie qui recharge et régénère au niveau cellulaire

...Depuis des siècles, les médecines traditionnelles orientales: Chinoise/japonaise/indienne, affirment que tous les êtres humains, mais aussi les animaux et les plantes, possèdent un champ d'énergie, une aura qui enveloppe le corps physique. Ce corps énergétique est porteur de nombreuses informations sur l'état physique, émotionnel et mental de la personne, pour une approche plus holistique de celle ci.

             La Thérapie Quantique créé un véritable pont entre les méthodes de soins traditionnelles et le monde captivant de la science quantique et des arts énergétiques.

La Biorésonance d'après Paul Schmidt

La biorésonance de façon générale, et celle d‘après Paul Schmidt en particulier, s‘explique facilement en prenant un exemple dans la nature. La forme la plus ancienne de la biorésonance est certainement la lumière de notre soleil. Lorsque elle arrive sur notre peau, elle déclenche des régulations. Ces régulations ne sont pas dues à la chaleur, mais aux rayons ultra-violets. La lumière ultra-violette est donc capable de déclencher la production de pigments.

             Visiblement, notre peau possède un système de régulation, qui déclenche la fabrication de pigments lorsqu‘elle reçoit les fréquences de la lumière du soleil. La pigmentation de la peau n‘est d‘ailleurs qu‘une régulation parmi d‘autres. La production de vitamine D par exemple, est également due à la lumière du soleil.

             Il est facile de comprendre, qu‘à côté de la bande de fréquences de la lumière du soleil il en existe d‘autres, qui déclenchent à leur tour, d‘autres régulations.

             Paul Schmidt prit conscience de ces relations de cause à effet dès 1976. En 1982 il fonda la société Rayonex Schwingungstechnik (Rayonex technologies des fréquences), qui depuis s‘occupe du développement de ses idées dans le domaine des médecines alternatives. Jusqu‘à sa mort le 2 septembre 1994. Il fonda ainsi la biorésonance exogène (agissant de l‘extérieur), qui porte aujourd‘hui son nom. Le point crucial de cette méthode consiste dans le repérage des causes agissant sur notre état de santé, tels que la géopathie, l‘électrosmog, une mauvaise alimentation, etc.

En bref

               Il est possible de capter les informations émanant du Champ Corporel et de détecter des dysfonctionnements et ainsi pouvoir les corriger. Pour cela, il s'agit de se mettre en résonance avec le Champ Corporel, c'est-à-dire se "brancher" sur les mêmes longueurs d'onde que celui-ci, comme on le fait lorsque l'on choisit le canal sur lequel on veut recevoir une radio. Il est ainsi possible de capter les signaux émis par les cellules et ainsi connaître l'activité du corps en direct ! ....C'est ce qu'on appelle la Biorésonance.


Un peu de théorie confirmée par les découvertes les plus récentes de la biophysique et de la médecine quantique:


             ...Chaque cellule, chaque partie du corps humain ainsi que les virus, les bactéries, les pollens, les plantes, les substances naturelles ou chimiques émettent une énergie spécifique sous forme de vibrations. Les vibrations émises par chaque cellule servent à la communication. La science a su démontrer qu'au sein de tout organisme vivant il existe une communication intercellulaire permettant de réguler le fonctionnement (croissance, sécrétion...).

                 Dans un corps sain la communication intercellulaire est harmonieuse. Cela permet à chaque cellule, respectivement à chaque partie du corps, d'accomplir la tâche qui lui est destinée, au profit de l'équilibre de l'ensemble de l'organisme. Lorsque des substances nuisibles (substances toxiques, surcharge de radicaux libres, virus, bactéries, etc.) ou agents physiques (des irradiations, électrosmog, pollution…) agissent sur le corps, ils créent des interférences et perturbent la communication entre les cellules. Si la communication entre les cellules est parasitée, le travail cellulaire peut être perturbé. Les conséquences se manifesteront plus ou moins rapidement: malaises indéfinis, baisse de rendement, fatigue chronique...

               Si la perturbation dure, cela peut entraîner des transformations organiques (lésions d'organe) accompagnées de symptômes spécifiques à une maladie.

Bien souvent les symptômes apparaissent là où siège déjà une « faiblesse » ou une fragilité héréditaire.

L'appareil PS10 de Rayonex avec lequel je travaille, permet de visualiser les problématiques. Les  informations reçues et analysées par ce système, me permettent d' entrer en relation avec les mécanismes énergétiques, physiologiques et psychiques des personnes à l'instant" t".


• Cellules/ Tissus.

• Système immunitaire/ lymphatique/ cardio-vasculaire/ voies respiratoires/ digestif/ système nerveux/ système hormonal/reins, vessie/ organes génitaux/ appareil locomoteur/ métabolisme/ organes des sens, peaux, cheveux dents.....

• Teste les allergies et les désensibilise.

• Analyse et harmonise l'état émotionnel et psychique.

• Teste et rééquilibre chaque réseaux énergétique du corps: méridiens, chakras

• Identifie les causes des maladies dues à des agents pathogènes.

                   Il est possible par exemple d'analyser la réactivité énergétique du cerveau ou du coeur, de sonder celle du système nerveux ou de l'activité hormonale, d'explorer les organes ou le fonctionnement des tissus… Il fournit des informations sur l'état fonctionnel du corps humain, sur l'état émotionnel et psychique de la personne. Il décèle les zones déficientes, en manque ou en surplus d'énergie, permettant de mieux comprendre l'origine d'une maladie, et même d'anticiper un problème physique .

Exemple: Vous avez un foie qui fonctionne relativement bien mais qui énergétiquement est affaibli. Il est alors possible de faire le nécessaire avant que l'organe ne tombe malade.

                   Adaptées à la gestion du stress et fatigue, aux allergies aiguës et chroniques telles qu'eczémas, asthme, rhume des foins et incompatibilités alimentaires. Elle est également utile lors de neurodermite, de migraine et de maladies touchant les organes internes (inflammations des parois de l'estomac par ex.), les cicatrices, les blessures...


L'acupunture thérapeutique par oscillation est simple et douce par sa mise en pratique. Elle ne requière pas d'aiguilles .


                   Parallèlement à l'utilisation de la biorésonance selon Paul Schidt dans le domaine humain, son utilisation dans le domaine vétérinaire a pu se développer  avec succès pendant ces dernières années. Depuis toujours les succès thérapeutique chez les animaux ont fasciné le monde médical et ils ont ainsi pu démontrer l'efficacité de la méthode sans aucun effet placebo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 10:20

Et pendant ce temps là c'est 75000 nouveaux cas par an de démences type Alzheimer et assimilées.....
Choisir ses priorités....
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:01

hiram83 a écrit:
Et pendant ce temps là c'est 75000 nouveaux cas par an de démences type Alzheimer et assimilées.....
Choisir ses priorités....
Que veux-tu dire ?
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:03

"La biorésonnance est considérée comme pseudo-scientifique, elle n'est pas reconnue en médecine scientifique. Les études scientifiques n'ont pas montré d'effet supérieur à l'effet placebo" wikipédia

Dans son article, « Fariboles quantiques – Quantoc : l’art d’accommoder le mot quantique à toutes les sauces », Richard Monvoisin a résumé le dévoiement des termes de la physique quantique par les promoteurs de ces thérapies, « véritable piratage des concepts quantiques à des fins, disons, mystico-médicales »
Dès lors, toutes les loufoqueries sont permises, comme par exemple la théorie du Cerveau Vibratoire Quantique (CVQ) qui est supposée relever de la « vision de l’Homme Vibratoire Biotique » et qui attribue l’autisme à un spasme du CVQ !

Danger arnaque !
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:17

Arrêtez d'être mené par le bout du nez en n'écoutant qu'un son de cloche...
Testez, c'est le meilleur moyen de ne pas se faire abuser..
L'expérience c'est ce qui est le plus sûr dans cette société de mensonge....
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:29

Un proche à testé les conseils d'un charlatan, un peu les mêmes conseils que tu donnes d'ailleurs, et le résultat à été catastrophique en souffrance et en dettes cumulées pour payer les séances dudit charlatan!
Dans les derniers jours de sa vie, il a regretté, mais trop tard, de s'être fait à ce point embobiné, d'avoir été aussi crédule.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:33

Tu réponds n'importe quoi... Je ne sais pas ce que ton ami a fait... il était sans doute naïf...
Quel rapport avec la biorésonnance...
As-tu bien lu de quoi il s'agit ? Je ne pense pas car ce que tu réponds est complètement hors sujet.
Tu dois tout confondre.. Pour qu'un échange soit intéressant, il faudrait tout d'abord que tu t'informes sur le sujet... C'est toujours la même histoire... C'est désolant... Une mémoire en morceaux 717651 

Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:37

Le charlatanisme est aussi vieux que le genre humain, et le premier médecin était probablement déjà en compétition avec le premier charlatan.

Assurément, aujourd'hui, nous sommes trop sophistiqués pour être dupés par les boniments d'un animateur de spectacle de guérisons ou leurrés par un vendeur d'huile de serpent ou d'un quelconque élixir avec la promesse de nous guérir de toutes les maladies, de l'asthme à la zoonose. Le colporteur moderne a adapté et raffiné ses techniques de telle façon que son commerce ainsi que ses produits ont pris de l'expansion.

Quand une fausse ou trompeuse publicité est délibérément, frauduleusement ou prétentieusement proposée pour un aliment, un médicament, un service, un appareil ou un produit de beauté, cela est du charlatanisme.

Peu importe que le charlatanisme soit pratiqué par le sorcier ou le médecin diplômé; par le chaman ou le pharmacien; par le fabricant de médicaments brevetés ou le fabricant de médicaments prescrits; par le fabricant de produits naturels ou le commis d'un magasin d'aliments naturels; par le conférencier spécialisé dans le domaine de la santé, le diététiste autodidacte, le guérisseur itinérant ou l'opportuniste d'un jour, ou nos plus respectueux industriels de l'alimentation, des produits pharmaceutiques, appareils et produits de beauté c'est quand même du charlatanisme.

Peu importe également le masque emprunté ignorance, superstition, peur, crédulité, folklore, mythe, demi-vérité ou mensonge, c'est encore du charlatanisme.

Et peu importe si le produit est inoffensif ou s'il apporte un soulagement psychosomatique; qu'il soit produit par une obscure compagnie ou bien une entreprise honorable sa promotion fait encore partie du charlatanisme.

Souvent, nos défenses modernes sont trop facilement pénétrées par la persuasion des fournisseurs spécialistes en supercherie qui nous présentent comme preuves des dessins anatomiques ingénieux, un jargon pseudoscientifique, des statistiques provenant de sondages soi-disant objectifs. Si nous devons nous défendre contre un barrage de fausses prétentions et de clichés trompeurs, nous devons apprendre à reconnaître les pratiques mensongères non seulement dans le charlatanisme mais aussi dans le monde de la publicité via les médias.


Source
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 11:51

Impossible de trouver un forum qui soit libéré de ces pollueurs qui ne savent absolument pas échanger sur des arguments proposés. Ne se bornent qu'à discréditer sans lire, sans être intéressé. complètement hors sujet.
Il se trouve que j'ai testé moi-même chez un thérapeute dans le 9e à Paris qui est également magnétiseur. Je ne peux en dire plus puisque mon expérience ne peut être vérifiée.
Donner l'exemple d'un ami... c'est ridicule.. Moi aussi je peux inventer un ami...
Si c'est ça ton argument.... tu ferais mieux d'attendre de trouver mieux...

Sais-tu ce qu'est un exemple concret ? Voir plus haut un exemple avec explication. On prend ou l'on rejette mais on a de quoi réfléchir comme l'exemple donné plus haut :

"notre peau possède un système de régulation, qui déclenche la fabrication de pigments lorsqu‘elle reçoit les fréquences de la lumière du soleil. La pigmentation de la peau n‘est d‘ailleurs qu‘une régulation parmi d‘autres. La production de vitamine D par exemple, est également due à la lumière du soleil. Il est facile de comprendre, qu‘à côté de la bande de fréquences de la lumière du soleil il en existe d‘autres, qui déclenchent à leur tour, d‘autres régulations.
etc..."

Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 13:37

Je ne suis pas du tout hors sujet, j'explique ce qu'est le mauvais côté des pseudo-sciences, ce qui est rejetable et mensonger.
Des expériences négatives sont aussi à prendre en compte lorsqu'on est honnête et objectif, et de ces expériences négatives il y en a à la pèle.
Tu nous vends de la "soupe" comme si elle ne pouvait être que bonne, et bien non, il y a de très mauvaises soupes qui rendent les personnes malades, voire qu'ils les tuent.

Je combattrais toujours ceux qui essayent de tromper, de bafouer, de profiter de la faiblesse psychologique de certaines personnes, d'essayer de leur vendre leur soupe parce qu'elles sont en difficulté, perdues dans leur malheur et se tournant par désespoir vers n'importe qui et faire n'importe quoi.

Je me battrais toujours pour que ces personnes en mal-être ne se fassent pas rouler dans la farine par des êtres malsains et n'aggravent leur santé physique et mentale par des personnes avides d'argent et de pseudo-pouvoir.
Tes propos sont une porte ouverte à l'endoctrinement comme font les sectes nocives, c'est de l'ordre de l'abus de faiblesse, ou du moins une tentative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 14:04

Anaïs a écrit:
hiram83 a écrit:
Et pendant ce temps là c'est 75000 nouveaux cas par an de démences type Alzheimer et assimilées.....
Choisir ses priorités....
Que veux-tu dire ?
Je veux dire que l'amnésie post-traumatique, c'est un épiphénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 14:06

Anaïs a écrit:
Arrêtez d'être mené par le bout du nez en n'écoutant qu'un son de cloche...
Testez, c'est le meilleur moyen de ne pas se faire abuser..
L'expérience c'est ce qui est le plus sûr dans cette société de mensonge....
Des gens l'ont fait, des gens qui sont payés pour, des scientifique. Conclusion: pas de gain thérapeutique par rapport au placebo.
Ite missa est. L'arnaque est démontée.....il n'y a plus que les aficionados du placebo qui plongent dedans....et gonflent le portefeuille des pseudos-thérapeutes.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 17:15

Dans ma famille, personne n'a jamais souffert d’Alzheimer ou de Parkinson, nous ne devons pas avoir le gène approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 19:06

Qu'Est-ce qui est démontré ? Des arguments....
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptySam 5 Avr 2014 - 23:20

Il est toujours difficile de parler de ces choses car vous aurez toujours des athées qui nieront totalement même si vous leur montrez des preuves et qui trouveront toujours une explication alambiquée, confuses pour refuser ses phénomènes

Soyez donc très prudent du jugement que vous pourriez avoir tout simplement parce que cela ne fait pas partie ou est à l'opposé des idées de votre éducation. Il ne faut pas avoir peur de se poser les vraies questions.

Je pense qu'on peut essayer de suivre Stéphane ALLIX, journaliste, qui a fait un gros travail, une enquête qui a suivi une démarche journalistique rationnelle en enquêtant, notamment aux Etats-Unis, sur les expériences de mort imminente.

Ces personnes qui font l'expérience de sortir de leur corps durant un comas ou une mort clinique.
Quels mécanismes se mettent en marche ? Avons-nous affaire à des hallucinations du cerveau ?

Il en est arrivé à la conclusion que non, qu'il s'agirait plutôt d'une forme de préparation à la mort, un peu comme le passager qui attend, dans la salle d'embarquement, le départ d'un vol imminent.

D'ailleurs, les personnes (non croyantes au départ) qui font ces expériences de mort imminente en reviennent apaisées. Il s'est aussi intéressé à ce qui fait la conscience, ce qu'en disent les spiritualités. Quel est cet esprit qui nous habite, cette âme qui perdure après la mort du corps ? Y a t il un fondement scientifique ?

La dimension spirituelle de l'être humain peut-elle être identifiée par les savants qui travaillent sur le cerveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 0:44

Ce n'est parce qu'un outragé te contredit qu'il faut t'arrêter de chercher dans cette voie Anais .

Laisse les rusés user de leur fourberies , ce n'est que pour protéger des gens qui pensent comme eux et qui de toute façon ne feront jamais avancer la science puisqu'ils s'y opposent en se basant sur l'obscurantisme et l'instinct de conservation . Leur évolution spirituelle n'en est qu'au stade de la recherche d'une conscience morale objective , qui d'ailleurs pour eux ne peut exister que dans la subjectivité plaçant l'homme à un niveau plus animal qu'humain , pour eux encore l'être est instinctif et ne peut posséder cette merveilleuse conscience morale qu'au prix de lourds sacrifices qu'ils ne seraient pas capables en fait de réaliser , comme par exemple l'abnégation , la sagesse , la sincérité l'altruisme , la compassion l'ouverture d'esprit qui permet de concilier science et spiritualité .
Les bas instincts qui les animent leurs font croire encore à la domination sur les faibles .Et la loi de territorialité un comportement naturel qu'il n'ont pas maîtrisé pour créer l'harmonie , la brutalité mise au service d'une fourberie bourgeoise aussi leur permet la bienséance et par des argumentations douteuses ils parviennent à s'asseoir le cul dans les meilleurs fauteuils ,en outre protégés par la hiérarchie des archontes ils se croient tout permis en définitive .

Un outragé il faut le classer parmi les ignorés .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 11:07

Anaïs a écrit:
Qu'Est-ce qui est démontré ? Des arguments....
HorizonB en a donné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 11:10

Anaïs, la science n'est pas une histoire de croyance même si au départ il y a un scientifique qui "croit" que son hypothèse est vérifiable ou pas. Il va donc tenter, à l'aide de méthodes de recherche, de transformer sa croyance en fait scientifique. Ce que vous évoquez est une croyance. Le fait scientifique est qu'il n'y a pas de gain thérapeutique significatif par rapport au placebo. En terme choisis, on dit ASMR 0 soit "amélioration du service médical rendu nul". C'est explicite!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 13:50

"La vérité est une science qui a de l'avenir..."

Confondre systématiquement "argument" et "affirmation" ne mènera jamais loin...
Je ne vois qu'affirmation sans apporter le moindre argument pour appuyer cette affirmation.
L'échange c'est apporter un argument détaillé contre un argument déjà avancé..
Sans argument détaillé, ce n'est que de l'affirmation et ça n'a absolument aucun intérêt.
Dans ce cas, tout le monde peut bien affirmer n'importe quoi... Pas intéressant, rien à relever jusqu'à présent... Apportez une preuve que ce qui est avancé n'est pas crédible... sinon, passez votre chemin...

Il faut avant d'échanger, élargir son "horizon", la science détient aujourd'hui les clés pour éclairer rationnellement ces phénomènes mais elle rechigne à les céder car elle ouvre l'accès à un territoire qui bouleverse nos interdits. Une fois que l'on a bien compris la mécanique de tout ça, on est capable de mieux la maîtriser et de rentrer dans un processus de dialogue avec finalement tout ce qui est "rationnel", là où tout le monde s'attendaient à quelque chose de complètement délirant.

L'égo est ce qui se développe lorsque le mental est déconnecté de l'esprit. A ce moment-là, se développe une espèce de mental conscient qui croit réaliser qu'il est le maître à bord et que c'est lui qui doit tout décider et donc c'est un égo sûr de lui qui considère qu'il est le Maître mais à ce moment là, il se met dans une situation où il n'est plus capable de recevoir d'informations.

Pour une meilleure évolution du sujet, merci à présent d'échanger d'argument à argument et non par affirmation gratuite...
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 15:45

Extrait d'articles de l'Afis (Association française pour l'information scientifique)

Médecine et pseudo-médecines : le problème de l’évaluation.

Prises dans leur globalité et sur la base de leurs fondements, les médecines non conventionnelles se placent sur un autre terrain que celui de la science ou de la médecine : celui de l’idéologie. Pourtant, afin d’obtenir un statut, une place à l’hôpital, et plus généralement dans nos systèmes de santé, ce n’est plus l’idéologie qui est mise en avant, mais une efficacité ou une utilité alléguée.

Et là se trouve une confusion majeure, savamment entretenue. Là où la médecine scientifique évalue un traitement particulier au cas par cas, en écartant toute considération idéologique, et selon des protocoles maintenant bien établis (évaluation en double aveugle contre placebo), les médecines non conventionnelles entendent affirmer leur validité globale (très souvent en refusant d’en apporter la preuve). Ainsi, si malgré tout, un traitement particulier inclus dans la pratique de telle ou telle approche parallèle se voit reconnaître une efficacité, ses partisans proclameront immédiatement la validité en général de leurs théories et du fatras idéologique associé. Ils ajouteront que la cause de l’efficacité est à rechercher dans cette vision du monde.

Nous pouvons dès lors considérer trois cas de figure, qui conduisent cependant à rejeter les médecines non conventionnelles et leurs prétentions à participer au système de santé.

Des pratiques jamais évaluées.

De nombreuses pratiques et de nombreux médicaments n’ont jamais été évalués. Ainsi, en homéopathie, bénéficiant d’une dérogation aux procédures de mise sur le marché1 et s’appuyant aussi sur le fait que les substances ne contiennent rien ou presque rien en termes de molécule active, la plupart des médicaments proposés et autorisés n’ont jamais fait preuve d’une quelconque efficacité au-delà des dires de certains patients, des homéopathes ou des entreprises pharmaceutiques spécialisées. Cette absence d’évaluation caractérise bien entendu les méthodes les plus folkloriques ou ésotériques (iridologie, urinothérapie, etc.).

Une efficacité similaire à celle d’un placebo.

Un nombre important de médicaments ou de traitements issus des médecines non conventionnelles ont toutefois fait l’objet d’évaluations rigoureuses. La conclusion quasi générale, c’est qu’ils ne font pas preuve d’une plus grande efficacité qu’un placebo, qu’une simple suggestion2. Il faut garder en tête qu’en médecine, la référence n’est pas l’absence d’action, mais la comparaison à un placebo. En effet, toute prise en charge, tout traitement quel qu’il soit, induit un phénomène de suggestion, un mécanisme réel.

Une technique spécifique qui ne valide pas la thérapie.

Enfin, certains médicaments ou traitements peuvent avoir un effet réel et avéré. Très souvent, il s’agit d’un mécanisme déjà connu et utilisé en médecine, mais sans emballage idéologique. C’est ainsi le cas de certaines manipulations en ostéopathie qui ne font que mettre en œuvre des techniques déjà connues. Parfois, mais de plus en plus rarement, une nouvelle molécule active peut être trouvée (cela se produit en étudiant certaines pharmacopées dites traditionnelles). Elle sera alors intégrée dans le corpus de la médecine scientifique, dépouillée encore une fois de son enveloppe idéologique.

Ce peut être également le cas de certaines actions. Ainsi, a-t-on montré que planter une aiguille dans le corps peut conduire à la libération d’adénosines susceptibles, par exemple, de calmer localement la douleur. Mais cet effet n’est lié ni aux nœuds ni aux méridiens de l’acupuncture (il se retrouve bien sûr également si on plante aux endroits indiqués par l’acupuncture). Cette dernière ne s’en trouve pas validée pour autant. Seulement, l’utilisation d’aiguilles plantées dans le corps, à des endroits qui sont totalement indépendants de la théorie de l’acupuncture, peut avoir une certaine efficacité (à comparer avec d’autres traitements), selon un mécanisme maintenant bien compris.

Source

Il me semble que l'Afis est à prendre plus au sérieux que les propos d'Anaïs, qui n'a d'ailleurs n'a jamais argumenté ou démontré quoi que ce soit.
Elle ne fait que des affirmations idéologiques que je qualifierais de propagandes "crasses"!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 15:57

Des propos ignobles, qui visent à reléguer les médecines traditionnelles non occidentales, au rang de superstitions, perso j'y vois toujours ce même un complexe culturel de supériorité écoeurant.  Une mémoire en morceaux 38896 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 16:26

... surtout que c'est de l'aveuglement pur et simple... la médecine officielle actuelle est vraiment à bout de souffle... Ne pas voir ça, c'est vraiment du conditionnement... Les gens meurent du traitement qu'on leur donne mais ils sont contents, c'est incroyable que beaucoup de malade se satisfasse de ça...Heureusement, un nombre de plus en plus croissant commencent à ouvrir les yeux. Ca bouge...les choses sont en train de changer et dans quelques années, la médecine officielle devra céder la place devant l'évidence...

On a largement détaillé, expliqué comment fonctionne le corps et certaines médecines alternatives (avec exemple à l'appui qui sont des faits) mais la conclusion pour beaucoup restent tout de même figée. Comment peut on a ce point ignorer ne serait-ce que la médecine chinoise (médecine qui commence a être prise en compte alors qu'il s'agit bien d'énergie...) incohérence, incohérence.... Une mémoire en morceaux 717651 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 16:28

[quote="HorizonB"]Extrait d'articles de l'Afis (Association française pour l'information scientifique)

Un nombre important de médicaments ou de traitements issus des médecines non conventionnelles ont toutefois fait l’objet d’évaluations rigoureuses. quote] Tu as pu le constater de tes yeux ?

Quelle naïveté !!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 17:30

Je ne vais tout de même pas te recoller la vidéo : "Magazine d'investigation Présenté par Elise Lucet : "Cash Investigation" "Les vendeurs de maladies"
Tout y est.
Que peux-tu donner comme argument contre cette évidence que l'on ne peut absolument pas faire confiance à un "commerce de médicaments" dont le but n'est pas de te guérir mais de faire de l'argent sur ton dos...
Les médecines alternatives sont là pour remédier à la situation. Et font tous les jours leur preuve.  

J'ai du mal à croire que des gens soient si bornés....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 21:30

Il ne faut pas confondre "commerce de médicaments" et "recherche de thérapeutique" même si l'intention commerçante tente de s'approprier les résultats de cette recherche. Heureusement qu'il existe des scientifiques "publics", qui ne sont pas salariés des puissances commerçantes, pour évaluer des méthodes, des molécules, des procédures et des protocoles. Ainsi, à titre d'exemple, même si l'origine même de la méthode RESC reste scientifiquement non démontrée à ce jour, les bénéfices thérapeutiques de cette méthode ont été évalués précisément et il en ressort qu'elle est efficace et donc intégrée dans l'arsenal "non conventionnel" de la médecine "conventionnelle".
PS: pour ceux qui ne connaissent pas la RESC http://www.resc.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyDim 6 Avr 2014 - 21:45

hiram83 a écrit:
Il ne faut pas confondre "commerce de médicaments" et "recherche de thérapeutique" même si l'intention commerçante tente de s'approprier les résultats de cette recherche. Heureusement qu'il existe des scientifiques "publics", qui ne sont pas salariés des puissances commerçantes, pour évaluer des méthodes, des molécules, des procédures et des protocoles. Ainsi, à titre d'exemple, même si l'origine même de la méthode RESC reste scientifiquement non démontrée à ce jour, les bénéfices thérapeutiques de cette méthode ont été évalués précisément et il en ressort qu'elle est efficace et donc intégrée dans l'arsenal "non conventionnel" de la médecine "conventionnelle".
PS: pour ceux qui ne connaissent pas la RESC http://www.resc.fr/
Le pouvoir médical est un vaste commerce... retenir le mot POUVOIR. Et c'est un système où tout le monde doit OBEIR, chacun dans sa case.
Sinon c'est le siège éjectable et si l'on insiste, si l'on devient trop dérangeant, alors ça peut aller jusqu'à la discrimination ce qui a conduit injustement beaucoup de médecins jusqu'à la prison. (et ne me parlez pas de complot..) ça c'est l'argument qui est devenu "mécanique" qui n'a pas de source fiable. Par contre la réalité de tas de médecins en exil, ça c'est la réalité
(voir les travaux de BENVENISTE repris par le professeur MONTAGNIER)... (beaucoup de chercheurs sont obligé d'aller à l'étranger pour continuer leur recherches...)

et ne me parlez pas de charlatans s'il vous plait ! la rengaine....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 9:43

Anaïs a écrit:

Le pouvoir médical est un vaste commerce... retenir le mot POUVOIR. Et c'est un système où tout le monde doit OBEIR, chacun dans sa case.
La médecine allopathique sauve des vies, tous les jours. Quand au pouvoir, lisez ceci:
Art L1111-4 du CSP: Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu'il lui fournit, les décisions concernant sa santé.
pour enfoncer le clou:
Art R4127.36 du CSP: Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 9:45

Anaïs a écrit:
beaucoup de chercheurs sont obligé d'aller à l'étranger pour continuer leur recherches...
La plus fréquente raison à ça est uniquement financière.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 9:49

Heureusement quand même que la médecine officielle sauve des vies de temps en temps !!
Et que dbeaucoup de médecins font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont...
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 9:53

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
beaucoup de chercheurs sont obligé d'aller à l'étranger pour continuer leur recherches...
La plus fréquente raison à ça est uniquement financière.

Pas du tout voir les travaux de BENVENISTE et Montagnier (entre autres) (voir "Benveniste avait raison") c'est très instructif !
Pourquoi nier l'évidence ! tu as regardé la vidéo ? C'est affolant non ? Tu trouves que tout est normal toi...
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 10:35

Après Hamer voilà venir Benveniste...Tu en as encore combien de charlots à nous faire la pub ?
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 10:46

HorizonB a écrit:
Après Hamer voilà venir Benveniste...Tu en as encore combien de charlots à nous faire la pub ?
Pour parler comme cela, tu n'as pas dû beaucoup t'informer... Ce sont encore des affirmations sans opinion personnelle. Juste un petit coup d'oeil sur WIKIPEDIA histoire de ?
Tu serais bien en peine d'expliquer ce que représente les recherches de Hamer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:00

Anaïs a écrit:
Heureusement quand même que la médecine officielle sauve des vies de temps en temps !!
Et que dbeaucoup de médecins font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont...
Sans vouloir me passer du cirage sur les pompes, je fais partie de ce petit million de professionnels de santé qui font leur job, accordant du fait un sérieux sursis à des dizaines de milliers de personnes tous les jours. Si c'est ça que tu appelles "de temps en temps".....
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:04


Anaïs a écrit:
HorizonB a écrit:
Après Hamer voilà venir Benveniste...Tu en as encore combien de charlots à nous faire la pub ?
Pour parler comme cela, tu n'as pas dû beaucoup t'informer... Ce sont encore des affirmations sans opinion personnelle. Juste un petit coup d'oeil sur WIKIPEDIA histoire de ?
Tu serais bien en peine d'expliquer ce que représente les recherches de Hamer...
Tu as une mémoire courte, sur le sujet de Hamer j'ai donné toutes les explications et les liens fiables pour démontrer son charlatanisme.
Et pour Beveniste voir : Source

"Ces travaux ont immédiatement été très critiqués et Benveniste soupçonné de conflit d’intérêt, de légèreté, voire même d'avoir bidonné ses résultats. D’autres doutaient que ces expériences soient reproductibles, condition sine qua none de recherches dignes de ce nom. Nature a tenté de reproduire ces travaux. En vain. Dans un papier titré “High dilution” experiments a delusion, les scientifiques concluent que cette expérience n’est pas reproductible.*"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:10

Anaïs a écrit:
hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
beaucoup de chercheurs sont obligé d'aller à l'étranger pour continuer leur recherches...
La plus fréquente raison à ça est uniquement financière.

Pas du tout
Bien sur que si! Les universités françaises "produisent" des chercheurs de haut-vol qui n'ont pas les financements nécessaires à la conduite de leurs recherches sachant que le cadre légal de ces financements est assez restrictif en France. J'ai un exemple familial en tête où la personne a échangé un poste dans l'industrie alimentaire des animaux de compagnie à Sophia-Antipolis pour un poste dans le même secteur en Floride. Avant elle quittait son petit T2 d'Antibes en renault clio pour se rendre au boulot, passant plus de temps à rechercher des financements pour l'année d'après qu'à manipuler des fioles, et aujourd'hui elle bénéficie d'un plan de 10 ans et elle quitte tous les jours sa villa avec piscine au volant de sa BMW pour se rendre à son boulot. Comme elle dit, avant elle n'aurait jamais pensé avoir une piscine, aujourd'hui elle doit faire attention à ce qu'un croco n'élise pas domicile dedans.
Comme dirait l'autre, yapafoto!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:14

HorizonB a écrit:

Anaïs a écrit:
HorizonB a écrit:
Après Hamer voilà venir Benveniste...Tu en as encore combien de charlots à nous faire la pub ?
Pour parler comme cela, tu n'as pas dû beaucoup t'informer... Ce sont encore des affirmations sans opinion personnelle. Juste un petit coup d'oeil sur WIKIPEDIA histoire de ?
Tu serais bien en peine d'expliquer ce que représente les recherches de Hamer...
Tu as une mémoire courte, sur le sujet de Hamer j'ai donné toutes les explications et les liens fiables pour démontrer son charlatanisme.
Et pour Beveniste  voir : Source

"Ces travaux ont immédiatement été très critiqués et Benveniste soupçonné de conflit d’intérêt, de légèreté, voire même d'avoir bidonné ses résultats. D’autres doutaient que ces expériences soient reproductibles, condition sine qua none de recherches dignes de ce nom. Nature a tenté de reproduire ces travaux. En vain. Dans un papier titré “High dilution” experiments a delusion, les scientifiques concluent que cette expérience n’est pas reproductible.*"
Certes. Toutefois il est impossible de nier les apports thérapeutiques de l'homéopathie qui sont bien supérieurs au placebo. Dans toutes les études faites, l'homéopathie montre une efficacité indéniable. On ne sait pas pourquoi ça marche, mais ça marche. L'histoire de la médecine est truffée d'exemples de thérapeutiques ayant prouvé leur efficacité bien avant que la science puisse expliquer pourquoi. C'est pour ça que la médecine n'est pas une science mais un art.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:28

hiram83 a écrit:
HorizonB a écrit:

Anaïs a écrit:

Pour parler comme cela, tu n'as pas dû beaucoup t'informer... Ce sont encore des affirmations sans opinion personnelle. Juste un petit coup d'oeil sur WIKIPEDIA histoire de ?
Tu serais bien en peine d'expliquer ce que représente les recherches de Hamer...
Tu as une mémoire courte, sur le sujet de Hamer j'ai donné toutes les explications et les liens fiables pour démontrer son charlatanisme.
Et pour Beveniste  voir : Source

"Ces travaux ont immédiatement été très critiqués et Benveniste soupçonné de conflit d’intérêt, de légèreté, voire même d'avoir bidonné ses résultats. D’autres doutaient que ces expériences soient reproductibles, condition sine qua none de recherches dignes de ce nom. Nature a tenté de reproduire ces travaux. En vain. Dans un papier titré “High dilution” experiments a delusion, les scientifiques concluent que cette expérience n’est pas reproductible.*"
Certes. Toutefois il est impossible de nier les apports thérapeutiques de l'homéopathie qui sont bien supérieurs au placebo. Dans toutes les études faites, l'homéopathie montre une efficacité indéniable. On ne sait pas pourquoi ça marche, mais ça marche. L'histoire de la médecine est truffée d'exemples de thérapeutiques ayant prouvé leur efficacité bien avant que la science puisse expliquer pourquoi. C'est pour ça que la médecine n'est pas une science mais un art.
Oh là là... c'est terrible pour nous tous, car tu représentes bien la société et le conditionnement.. on n'est pas sortie de l'auberge.. le pouvoir a encore de beaux jours devant lui avec ses "fidèles croyants".

Benveniste est l'un des plus grands chercheurs de son temps avec la mémoire de l'eau (si tu crois que l'homéopathie a prouvé son efficacité, tu ne peux remettre en question les travaux ce Benveniste puisqu'il s'agit justement de mémoire de l'eau quand on parle d'homéopathie !!

Hamer n'est pas du toute par contre dans le mystère, sa théorie s'explique très bien, on trouve clairement comment le cerveau fonctionne. Il a été demandé par trois fois au pouvoir médical de vérifier ses 5 lois d'erains qui ont été obligé d'être validées puis rejeté ensuite (voir pourquoi dans le détail du procès Hamer), Tes réponses ne valent absolument rien. Tu es conditionné et incapable de comprendre de quoi tu parles... Tu ne sais visiblement pas ce que représente l'homéopathie non plus... (ce ne sont pas "des plantes" comme je l'entends régulièrement de la bouche de ceux qui la discréditent...et qui n'ont rien compris...
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 11:30

Les essais cliniques et les méta-analyses montrent que l'homéopathie ne fonctionne pas mieux qu'un placebo. C'est notamment la conclusion de la plus exhaustive des méta-analyses réalisées à ce sujet par Aijing Shang et ses collègues, de l'université de Berne. Cette équipe a passé au crible les résultats de 110 essais cliniques menés sur l'homéopathie.

"The Lancet : résumé de l’étude:

- analyse des études portant sur les traitements homéopathiques et sur ceux de la médecine conventionnelle en se fondant sur les essais les moins sujets à des biais méthodologiques ou statistiques.
- l’étude amène à la conclusion que les effets cliniques de l’homéopathie sont ceux d’un placebo.

-Le travail relaté dans The Lancet est une étude méthodologique visant à comparer, pour des mêmes pathologies , 110 essais menés en confrontation de produits homéopathiques avec des placebos, avec 110 essais menés en confrontation de médicaments avec des placebos. Conclusion: tous les essais prétendument favorables à l’homéopathie, soit portaient sur des échantillons trop petits pour ne pas introduire de biais favorables au produit testé, soit ne respectaient pas des standards méthodologiques suffisants. Ainsi, aucun essai valide n’a jamais mis en évidence une action homéopathique différente d’un placebo.

-Argument sur le fond de l’étude: L’étude serait malhonnête. Pour inverser un résultat qui serait favorable à l’homéopathie, les auteurs sont accusés de faire « le choix d’éliminer de manière arbitraire et a posteriori des séries d’essais pour n’en retenir que 14 sur les 220 initiaux pour en tirer des conclusions finales défavorables à l’homéopathie ».

Contre argument: Le fond même de l’article du Lancet est précisément de montrer le biais statistique des trop petits échantillons ou de l’application d’une méthode de qualité médiocre. Dans ce cas, le résultat est toujours plus favorable au produit évalué face au placebo (que ce produit soit d’ailleurs un produit homéopathique ou non, voir encadré, résumé de l’étude). N’ont alors été retenus que les échantillons de taille et de qualité significatives. Rien d’arbitraire, bien au contraire, dans la sélection opérée."

Site l’internaute santé :

http://www.linternaute.com/sante/maux-quotidien/dossier/homeopathie/index.shtml

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 12:04

HorizonB a écrit:
Les essais cliniques et les méta-analyses montrent que l'homéopathie ne fonctionne pas mieux qu'un placebo. C'est notamment la conclusion de la plus exhaustive des méta-analyses réalisées à ce sujet par Aijing Shang et ses collègues, de l'université de Berne. Cette équipe a passé au crible les résultats de 110 essais cliniques menés sur l'homéopathie.

"The Lancet : résumé de l’étude:

- analyse des études portant sur les traitements homéopathiques et sur ceux de la médecine conventionnelle en se fondant sur les essais les moins sujets à des biais méthodologiques ou statistiques.
- l’étude amène à la conclusion que les effets cliniques de l’homéopathie sont ceux d’un placebo.

-Le travail relaté dans The Lancet est une étude méthodologique visant à comparer, pour des mêmes pathologies , 110 essais menés en confrontation de produits homéopathiques avec des placebos, avec 110 essais menés en confrontation de médicaments avec des placebos. Conclusion: tous les essais prétendument favorables à l’homéopathie, soit portaient sur des échantillons trop petits pour ne pas introduire de biais favorables au produit testé, soit ne respectaient pas des standards méthodologiques suffisants. Ainsi, aucun essai valide n’a jamais mis en évidence une action homéopathique différente d’un placebo.

-Argument sur le fond de l’étude: L’étude serait malhonnête. Pour inverser un résultat qui serait favorable à l’homéopathie, les auteurs sont accusés de faire « le choix d’éliminer de manière arbitraire et a posteriori des séries d’essais pour n’en retenir que 14 sur les 220 initiaux pour en tirer des conclusions finales défavorables à l’homéopathie ».

Contre argument: Le fond même de l’article du Lancet est précisément de montrer le biais statistique des trop petits échantillons ou de l’application d’une méthode de qualité médiocre. Dans ce cas, le résultat est toujours plus favorable au produit évalué face au placebo (que ce produit soit d’ailleurs un produit homéopathique ou non, voir encadré, résumé de l’étude). N’ont alors été retenus que les échantillons de taille et de qualité significatives. Rien d’arbitraire, bien au contraire, dans la sélection opérée."

Site l’internaute santé :

http://www.linternaute.com/sante/maux-quotidien/dossier/homeopathie/index.shtml

Cas clinique:
Tumeur cancéreuse T2N2M2 primitive à l'estomac avec métastases médiastinales et cérébrales avec altération des facultés cognitives sans syndrome de la veine cave. Protocole chimio en cours "ECF". Cette association est émétisante. Aucun antiémétique conventionnel efficace, en injectable comme en per os. Les carences alimentaires allaient mettre en jeu le pronostic. Contre toute attente, le patient a pu reprendre une alimentation et plus rien vomir à l'aide de "nux vomica" apporté par la famille.
Ses altérations cognitives excluent l'effet placebo puisque le patient n'avait pas conscience de prendre quelque chose qui lui éviterait de vomir.
Alors?
Comme traitements de supports, tout est bon à prendre, y compris les placebos. Ma constatation personnelle quotidienne démontre l'efficacité de l'homéopathie aussi je ne me gène pas pour la conseiller aux patients sans jamais me mettre en position délicate ni avec le crédo médical ni avec la Loi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 12:08

Anaïs a écrit:
si tu crois que l'homéopathie a prouvé son efficacité, tu ne peux remettre en question les travaux ce Benveniste puisqu'il s'agit justement de mémoire de l'eau quand on parle d'homéopathie !!
Ça n'a rien à voir! Si l'homéopathie est efficace, personne ne sait pourquoi. Il y en a qui évoque une "mémoire de l'eau". C'est une possibilité, mais elle n'a pas été prouvée dans les conditions requises par la méthode scientifique.
Il y a plein de traitements comme ça où l'on prouve son efficacité mais on est incapable d'expliquer pourquoi.
La pharmacocinétique et la pharmacodynamique de certaines molécules sont parfaitement inconnues.
A titre d'exemple, on connait fort bien l'activité anti Xa des HBPM, par contre on ne sait pas pourquoi elles peuvent parfois déclencher une CIVD....
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 12:23

Vive l'homéopathie monsieur B . Et j'ai testé ça fonctionne à condition de ne pas avoir un esprit bourru  Une mémoire en morceaux 279563 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 12:33

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
si tu crois que l'homéopathie a prouvé son efficacité, tu ne peux remettre en question les travaux ce Benveniste puisqu'il s'agit justement de mémoire de l'eau quand on parle d'homéopathie !!
Ça n'a rien à voir! Si l'homéopathie est efficace, personne ne sait pourquoi. Il y en a qui évoque une "mémoire de l'eau". C'est une possibilité, mais elle n'a pas été prouvée dans les conditions requises par la méthode scientifique.
Il y a plein de traitements comme ça où l'on prouve son efficacité mais on est incapable d'expliquer pourquoi.
La pharmacocinétique et la pharmacodynamique de certaines molécules sont parfaitement inconnues.
A titre d'exemple, on connait fort bien l'activité anti Xa des HBPM, par contre on ne sait pas pourquoi elles peuvent parfois déclencher une CIVD....

Tu as tout faux !! Et tu ne sais pas que l'homéopathie n'est pas autre chose que de la vibration, un code, une mémoire, de l'énergie, une énergie qui transporte de l'information...au cerveau !

Tu oses nommer "LANCET" voir ci-dessous en gras et bleu ce qu'est vraiment LANCET, la honte, le ridicule et ta croyance en tout ce qui brille...

Les coups tordus de la recherche en médecine (2) : de la "mémoire de l'eau" à la biologie numérique de Jacques Benveniste
17 août 2012 |  Par BERNARD SUDAN

La même méthode consistant à neutraliser une voie de recherche originale en dermatologie en 1978 (1) prouvant une réaction immuno-allergique avec l'haptène nicotine à l'origine de la dermite soi-disant séborrhéique a été utilisée dix ans plus tard en 1988 (2) par l'éditeur conservateur de la revue Nature John Maddox pour empêcher impérativement une nouvelle voie de recherche originale initiée par les travaux de Jacques Benveniste (3), la biologie numérique.

En effet, Jacques Benveniste démontrait avec son test de dégranulation des basophiles humains l'existence d'une réaction cellulaire en l'absence de molécules ce qui était "incroyable" (4) pour les "scientifiques" conservateurs qui ont montré depuis cette date leur totale incapacité à faire un progrès quelconque avec "leur biologie moléculaire", paradoxe étonnant mais logique. Le ridicule de cette tendance obscurantiste a atteint son paroxysme avec la production d'un vaccin anti-H1N1 sans pandémie et le fiasco de la production de 94 millions de doses inutiles de ce même vaccin en France ! (5)
De Pracontal et la "Mémoire de l'eau": n'est pas devin qui veut !

Michel de Pracontal s'était risqué à cette époque en publiant un livre (6) qui fait sourire plus de deux décennies après la publication des travaux de Jacques Benveniste: dans l'épilogue de son livre, de Pracontal se risque au scénario du succès d'un "vaccin homéopathique contre la grippe" après une étude en "double aveugle" par les laboratoires Boiron...en 2021 (page 223). Il ne fallait pas aller aussi loin car en 2010, la science officielle nous produisait un vaccin anti-H1N1 sans pandémie et évidemment sans étude en double aveugle contre placebo...On rigole et encore plus en relisant ce livre qui se fondait sur les témoignages de "chercheurs" dont Jacques Benveniste précisait l'incapacité totale à travailler "à la paillasse": "la recherche ne s'improvise pas sur deux tréteaux place de la Concorde".

A la même page, de Pracontal en rajoute avec "la revue Science et progrès qui publie un volumineux dossier intitulé "La vérité sur le lobby homéopathique". On peut voir ainsi le glissement sémantique concernant la misérable revue "Science et vie" qui s'était acharnée contre Jacques Benveniste devenu dans l'imagination de de Pracontal "Science et progrès": chacun aura le loisir de constater les "progrès de la science" depuis plus de deux décennies: les résultats sont nuls en médecine et le lobby allopathique a montré toutes ses hautes capacités à imposer des médicaments aux effets secondaires impressionnants !
Nous avons ainsi en quelques lignes la confirmation parfaite d'une thèse de Guy Debord dans son livre la Société du Spectacle (thèse 9):

"Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux"
Le discrédit escompté visait à empêcher la chute des ventes de dermo-corticoïdes dans le premier cas (B. Sudan) et à maintenir coûte que coûte la même recherche en biologie moléculaire sans envisager une autre solution pour ne pas ruiner l'industrie pharmaceutique dans le second cas (J. Benveniste).

Depuis 1988, nous avons accumulé les catastrophes médicales avec les scandales du Vioxx et des Coxibs, du Médiator,  les 15000 décès pendant la canicule de 2003 avec un ministre de la santé absent, le vaccin anti-H1N1 pour sauver l'industrie pharmaceutique en perdition sans oublier la cartographie du génôme humain par des polytechniciens qui devait tout résoudre et qui n'a rien résolu puisque la mortalité par cancer est toujours la même depuis bien longtemps. Il ne faut surtout pas oublier les conflits d'intérêt et l'influence néfaste de l'industrie du tabac et de l'industrie pharmaceutique pour imposer sa loi (7). La médecine et la maladie sont devenues des marchandises montrant ainsi le peu d'intérêt pour les patients que nous prouvent ceux qui veulent régimenter la recherche afin de stagner éternellement et prolonger les traitements aussi longtemps que possible pour faire de l'argent.

Les scandales du sang contaminé et de l'hormone de croissance montrèrent aussi que le système peut se permettre n'importe quoi sans être importuné, précisément au moment des travaux de Jacques Benveniste.

Voilà la triste réalité: aussi, je vais démontrer qui avait intérêt à bloquer les travaux de Jacques Benveniste ouvrant une nouvelle voie de recherche originale: la biologie numérique ou la communication cellulaire par basses fréquences, permettant d'entrevoir une autre possibilité thérapeutique par des traitements peu coûteux et rendant ainsi obsolète tous les traitements lourds, coûteux et ridicules actuels. L'homéopathie est tout à fait secondaire car il ne s'agit pas d'un problème moléculaire (absence de molécules au delà du nombre d'Avogadro) mais bien de la communication cellulaire par basses fréquences, mes derniers travaux avec des solutions salées en utilisant le pain dermatologique Massada contre la dermite séborrhéique, le psoriasis et d'autres maladies de la peau viennent le prouver très facilement ce qui provoque le désarroi des obscuratistes qui se sont fatigués à maintenir des "solutions" compliquées (8).

Les études en double aveugle contre placebo: une illusion et un phantasme de la bande Maddox, Steward et RandiAucune étude en biologie n'est reproductible à 100% et pour preuve nous avons les exemples malheureux des Vioxx, Mediator et autres pseudo-médicaments de l'industrite pharmaceutique vendus sans problème avec la connivence entre les politiques et l'industrie pharmaceutique et évidemment sans étude en double aveugle contre placebo.

Dès février 1989, je ridiculisais les "scientifiques" qui calmoniaient Jacques Benveniste en lui demandant des études en double aveugle contre placebo. En effet, ces pauvres chercheurs voulaient promouvoir les patchs contenant de la nicotine pour arrêter de fumer et donc favoriser la vente par Ciba de ces patchs. Ils publièrent alors dans la revue britannique the Lancet (9) une étude en simple aveugle contre un placebo qui contenait un mg de nicotine...Ma réponse dans la revue The Lancet en février 1989 (10) les a ridiculisé puisqu'un placebo ne contient aucun principe actif...et ainsi les détracteurs de Jacques Benveniste venaient de montrer leur manque d'argumentation six mois...seulement après la publication de Nature (2). Tous les tests biologiques ne sont donc pas reproductibles à cause de l'environnement, électromagnétique entre autres. Inutile de préciser qu'aucun de ces "chercheurs" n'a ensuite fait référence à ma réponse du Lancet !
Je tiens à préciser que le seul fait de tenir en main un tube peut modifier le contenu électromagnétique de ce même tube, donc empêche toute réplication possible, ce qui est un peu difficile pour les Metzger ou Hirst...
Les "brillants" résultats du système de recherche publique ou privée depuis les travaux de Jacques Benveniste: Téléthon et Généthon.


Une coïncidence incroyable voulait que le Téléthon soit créé en 1987 soit une année avant la publication des travaux de Jacques Benveniste en 1988. Il fallait donc impérativement ne pas laisser le chemin libre à une science innovante, la biologie numérique de Jacques Benveniste et pour cette raison, nous retrouvons tous les adversaires de cette nouvelle voie de recherche dans les multiples tentatives de récoltes de fonds pour la biologie moléculaire avec les Téléthons et autres mascarades pour enfumer la population.

Le décryptage du génome humain devait tout résoudre et évidemment n'a rien résolu: toute cette recherche occupe des dizaines de milliers de "chercheurs" dans une seule direction pour la solution la plus compliquée et la plus coûteuse contre des maladies rares... en oubliant les pathologies de masse comme le cancer et les allergies, sans oublier les maladies de la peau.
Pour montrer les liens entre industrie pharmaceutique et "recherche" de la biologie moléculaire, il suffit de parcourir le site du Généthon (http://www.genethon.fr/2012/07/04/alain-schwenck-expert-de-la-production-pharmaceutique-a-la-tete-de-genethon-bioprod/) et de voir les initiateurs de cette recherche avec le Genopole ( 23 octobre 1998 : lancement de Genopole Jacques Guyard, Dominique Strauss-Kahn, Jean-Paul Huchon, Claude Allègre: http://www.genopole.fr/IMG/pdf/livre-chap3.pdf)
La blocage systématique de toute recherche innovante: l'exemple de Bruno Robert, dernier directeur de recherche de Jacques Benveniste et de Luc Montagnier, lauréat Nobel de Médecine, émigré en Chine... pour pouvoir chercher librement, un paradoxe !
Pendant les années 90 et 2000, certains politiques se gaussaient contre la pensée unique en bloquant systématiquement tous les travaux innovants. On se souvient de Jacques Chirac confiant des missions à Georges Charpak. On voit ainsi le double langage qui consiste à faire le contraire de ce que l'on dit devant les caméras de télévisions.
On se souvient de la brève apparition de Bruno Robert, dernier directeur de recherche de Jacques Benveniste dans un article du JDD (http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Sida-Guerre-secrete-pour-le-brevet-du-siecle-76903)  pour évoquer ses derniers travaux en biologie numérique et la censure a posteriori de Wikipédia pour occulter la réalité de cette recherche innovante.
De son côté, Luc Montagnier qui disputait à Bruno Robert la paternité d'un brevet devait annoncer son exil en Chine...,"patrie des droits de l'homme"...pour chercher librement: un monde à l'envers (http://www.solidariteetprogres.org/Luc-Montagnier-s-exile-en-Chine-pour-lancer-un-nouveau-mouvement_07605).
De toute façon, ces conflits prouvent que la bataille est intense dans les coulisses de ce monde qui a tout bloqué pendant plusieurs décennies et que rien ne pourra arrêter ce changement de paradigme: voir une des dernières publications de L. Montagnier et collègues (11). Je tiens à préciser que de tels conflits pour la paternité d'un quelconque brevet ne servent à rien car les futurs traitements risquent de ne rien coûter (exemple concret: les sels de la Mer Morte en dermatologie).
Les conflits d'intérêts des "chercheurs" impliqués contre les travaux de Jacques Benveniste: Georges Charpak (PME) et Jean-Marie Lehn (Ciba et Novartis)
Pour quelles raisons les travaux de Jacques Benveniste pouvaient-ils déranger le physicien Georges Charpak, lauréat Nobel de physique ? On trouve la réponse dans le numéro de "L'Entreprise" de juillet/août 1998 (154, 52-53) où le physicien nous explique comment il est passé du Nobel à la PME en "se lançant dans la fabrication d'appareils offrant des perspectives spectaculaires en matière d'imagerie médicale" comme le relate le mensuel.
Evidemment pour développer un tel matériel il faut absolument des patients atteints de cancers et d'autres pathologies lourdes. Le cancer est ainsi un business fort lucratif car une fois le diagnostic précisé, ce sont ensuite les traitements anti-cancéreux et la chirurgie qui nécessitent beaucoup de "travail" ! On ne scie pas facilement la branche sur laquelle on se trouve...
Quant à Jean-Marie Lehn, lauréat Nobel de Chimie 1987, on peut très bien comprendre son trouble qu'il évoquait dans le quotidien Le Monde lors de la publication des travaux de Jacques Benveniste en 1988 (Le Monde, 30 juin 1988).
Les chimistes voyaient également d'un mauvais oeil un perturbateur du style de Jacques Benveniste puisqu'un changement de paradigme s'annonçait et les intérêts de l'industrie chimique et pharmaceutique étaient menacés, pour preuve simple et définitive, il suffit de constater que Jean-Marie Lehn était membre du conseil d'administration de Ciba à Bâle au début des années 90, alors présidé par Alex Krauer et ensuite membre d'une fondation de Novartis après la fusion Ciba et Sandoz en 1996...(Novartis Foundation for Sustainable Development) :http://www.novartisfoundation.org/page/content/index.asp?MenuID=290&ID=646&Menu=3&Item=47.3.5)
En conclusion, vouloir chercher et trouver une autre solution beaucoup plus simple à l'étiologie des cancers par exemple peut donc nuire à un tel business. On peut lire la longue liste des savants maudits et chercheurs exclus, livres de Pierre Lance (12,13,14) qui résument fort bien ce dossier des découvertes interdites dans ses trois volumes.
Un jour ou l'autre nous finissons toujours par trouver les causes à de tels comportements.
Les perles de ceux qui ne voulaient pas voir une nouvelle voie de recherche
Il suffit de regarder certaines émissions consacrées à l'affaire dite de la "mémoire de l'eau" et notamment une émission de la BBC intitulée "Heretics" en juillet 1994 pour entendre les perles des détracteurs de Jacques Benveniste.
Tout d'abord, on ne peut plus voir ces vidéos sur Internet...( par contre j'ai eu la chance de chercher dans mes archives et de trouver un exemplaire de la vidéo...et alors les surprises ne manquent deux décennies plus tard). On comprend mieux pourquoi certains n'ont pas intérêt à ressortir des archives...
En effet, alors que Jacques Benveniste nous décrit ses nouvelles expériences en étant lui-même à la manip...(trop compliquées pour les bureaucrates de la recherche), on voit deux de ses détracteurs, l'un du Collège de France et de l'Académie des "Sciences" (Marcel Schutzenberger) et l'autre de l'Institut Pasteur (Gabriel Gachelin) bafouiller n'importe quoi pour invalider les résultats de Jacques Benveniste sans aucune argumentation scientifique réelle.
Le plus comique était certainement Marcel Schutzenberger avec une cigarette aux doigts pour lequel la fumée de tabac ne provoquait rien et surtout pas l'haptène nicotine, qui en était resté à la "Mémoire de l'eau" et qui n'aurait jamais pu envisager la biologie numérique avec un effet biologique sans molécule.
Quant à Gabriel Gachelin de l'Institut Pasteur, il a montré ses réels capacités en oubliant de parler de ses propres travaux qui ne laisseront aucune trace.
Les deux temples du conservatisme, le Collège de France avec l'Académie des Sciences et l'Institut Pasteur ont montré leur réelle capacité d'innovation avec l'un de leur collègue, le "professeur" Claude Hanoun de l'Institut Pasteur, qui conseillait à toute la France de se faire vacciner contre le virus H1N1 en direct au journal télévisé du docile David Pujadas alors qu'il n'y avait aucune pandémie ! Au fait, il y avait un vaccin de Sanofi-Pasteur (conflit d'intérêts) sans oublier un autre de Novartis, pour remonter un peu les ventes de ces deux entreprises (5).
Le dirigisme de l'INSERM, du CNRS et autres organismes d'Etat: mise à l'écart de Jacques Benveniste, directeur de recherche à l'INSERM et blocage de carrière pendant 10 ans de Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche honoraire à l'INSERM.
La direction de l'INSERM a montré un zèle particulier à bloquer les travaux du chercheur Jacques Benveniste, alors directeur de recherches de l'Unité 200 à Clamart. C'est un paradoxe incroyable car n'importe quel citoyen est en attente d'une liberté de recherche des chercheurs dans une société qui se dit démocratique.
Les récents développements concernant le refus de recevoir la Légion d'Honneur par Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche honoraire à l'INSERM et dont la carrière a été bloquée pendant 10 ans démontrent fort bien l'influence de certains milieux et les liens entre les politiques et les industriels.
On comprend mieux aussi pourquoi le dossier de l'amiante, cancérigène connu depuis l'année 1906 en France alors que Denis Auribault, inspecteur départemental du travail à Caen publiait une note dénonçant la forte mortalité des ouvriers dans les filatures et dans les usines de tissage d'amiante (http://fr.wikipedia.org/wiki/Amiante). Au Royaume-Uni,  Lucy Deane décrivait ces effets concérogènes dès l'année 1898.
On comprend ainsi pourquoi ces vrais chercheurs ont eu tellement de difficultés à faire entendre leur voix (Annie Thébaud-Mony) et leur voie de recherche (Jacques Benveniste).
Les intérêts de l'industrie pharmaceutique: ne pas troubler les ventes de médicaments aux effets secondaires importants avec le soutien tacite et actif de l'Afssaps.
La récente affaire du Médiator est le dernier exemple montrant les difficultés des médecins intègres (Irène Frachon) tentant de faire entendre leurs observations et découvertes concernant les effets secondaires des médicaments. L'Afssaps a montré durant toutes ces années son véritable rôle avec de nombreux conflits d'intérêts entre ses membres et l'industrie pharmaceutique: business is business, au détriment des patients.
On peut aussi préciser qu'Henri Pradal, médecin et auteur du Dictionnaire critique des médicaments, édition 1977-1978, soulignait déjà la proximité des formules du Mediator et du Pondéral, et son absence d'efficacité attendue. A l'époque Henri Pradal passait pour quelqu'un de dérangeant...
J'ai vu récemment une personne atteinte d'une dermatite faciale sévère se faire prescrire par un dermatologue 8 tubes... de bétaméthasone (Diprosone) sans chercher une étiologie précise par des tests allergologiques et prescrire un mois plus tard à nouveau le même nombre de tubes ! A croire que ce dermatologue aura une "formation continue" au cours d'une croisière financée par le laboratoire pharmaceutique. On peut légitimement se poser des questions...
Les intérêts de l'industrie homéopathique: ne pas troubler les ventes de produits homéopathiques et surtout éviter la recherche en biologie numérique.
Jacques Benveniste avait écrit à des centaines d'homéopathes pour avoir leur soutien moral et financier. Il n'eut aucune réponse. On peut facilement comprendre pourquoi car résoudre l'énigme des dilutions homéopathiques, activité biologique sans molécule par basses fréquences spécifiques des molécules, engendrerait aussi la ruine de l'industrie homéopathique...
J'ai pu récemment confirmer cette opinion en voyant une nouvelle ordonnance par un autre médecin de la personne sus-citée avec une dizaine de dilutions homéopathiques variées, toujours contre une dermatite faciale sévère sans étiologie précise...
Le bonheur de toute la chaîne est assuré: les médecins qui prescrivent, les pharmaciens qui délivrent ces médicaments aussi bien allopathiques qu'homéopathiques sans oublier tous les laboratoires pharmaceutiques et homéopathiques pour se partager le gâteau. La biologie numérique de Jacques Benveniste n'est ainsi pas la bienvenue dans les deux camps... mais cela va changer !
Conclusion à l'attention des patients
L'enseignement de ce que nous vivons depuis plusieurs décennies aussi bien dans le domaine de la recherche qui est orientée selon les désirs de certaines personnes mal intentionnées que dans le domaine de la médecine et de ses traitements archaïques  nous prouve bien que seule la population est en mesure de s'adapter et de réagir par rapport à ces situations.
Il ne faut surtout pas chercher un traitement simple et peu coûteux et même gratuit... mais au contraire faire durer la maladie pour en tirer le maximum de profit en alimentant toute la chaîne (pseudo recherche, médecins, pharmaciens, industrie pharmaceutique). Ce système ne fonctionne que lorsque les patients sont innocents...et il semble que cette catégorie de patients soit devenue impatiente !
Patients impatients, n'avalez plus n'importe quoi, réfléchissez et ne donnez plus d'argent à des organismes qui ne produisent aucun travail de recherche efficace ! Il faut des résultats rapides, simples et peu coûteux !
Et méditez ceci:
Avant Copernic, il était évident que la terre était le centre de l'univers.
Jusqu'à Thomas Edison, il était évident qu'on s'éclairerait toujours à la bougie.
Jusqu'à sa mort, il était évident que Van Gogh n'avait aucun talent.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:00

Anaïs,
ce n'est pas en répétant mille fois des mensonges qu'ils deviendront des vérités !
Tu es une propagandiste soit "illuminée" soit par intérêt mercantile, je ne sais pas, mais ton comportement n'est pas sain du tout.
Les charlatans dont tu te fais la porte-parole sont nocifs à l'ensemble de la société, surtout aux plus fragiles d'entre eux.
Ta manière prosélyte de faire est une honte, je ne comprends même pas qu'on puisse le tolérer sur un forum public ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:02

Anaïs a écrit:

Tu as tout faux !! Et tu ne sais pas que l'homéopathie n'est pas autre chose que de la vibration, un code, une mémoire, de l'énergie, une énergie qui transporte de l'information...au cerveau !
Je me fous de ce que c'est! Peu importe! Personne n'a réussi à mettre en évidence le processus. Dans le corps humain, c'est la valse des molécules. De cette valse, nous ne connaissons que peu de choses. Un jour viendra où la cascade moléculaire sera mise en évidence. Ce n'est pas le cas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:06

Anaïs a écrit:

Tu oses nommer "LANCET" voir ci-dessous en gras et bleu ce qu'est vraiment LANCET, la honte, le ridicule et ta croyance en tout ce qui brille...
Ce n'est pas à moi qu'il faut dire ça et puis "the lancet" ne publie pas que des conneries où des choses risibles tant ils enfoncent des portes ouvertes.
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-quand-les-infirmiers-sont-surcharges-12717.asp?1=1
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:19

Ton attitude montre que tu es à bout d'arguments.. Ou plutôt tu ne trouves aucune raison de rejeter ni Hamer, ni Benveniste... Je ne suis là que pour les gens curieux.
Tu ne sais pas de quoi tu parles et jamais tu ne réponds aux questions.
Que sais-tu des 5 lois d'airain ? Rien je pense. Comment fais-tu alors pour te faire une opinion ?

C'est toi qui devrait avoir honte de parler comme tu le fais, comme un dictateur... Ce n'est pas de l'échange pour moi ce que tu fais ici.

Un vrai échange serait de me donner ton avis, un argument qui ferait s'écrouler la théorie de Hamer. Mais tu ne le peux pas vu que tu ne sais rien. Il ne suffit pas de bêler, il faut prouver... ce serait déjà plus intéressant pour moi et pour tout le monde je suppose... Tu ne pourras jamais prouver que la théorie de Hamer ne vaut rien vu qu'elle est géniale et qu'elle peut même se vérifier au quotidien dans notre vie..Il n'y a aucun hasard, la maladie n'apparaît jamais par hasard. Mais tu ne dois pas comprendre ce que cela veut dire....ou plutôt tu ne veux pas savoir, ce serait trop dérangeant... Il y a d'autres sujets ailleurs, si celui-ci te dérange, n'en dégoûte pas les autres... va voir ailleurs...

(La guéguerre, ça me saoûle...)
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:24

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

Tu as tout faux !! Et tu ne sais pas que l'homéopathie n'est pas autre chose que de la vibration, un code, une mémoire, de l'énergie, une énergie qui transporte de l'information...au cerveau !
Je me fous de ce que c'est! Peu importe! Personne n'a réussi à mettre en évidence le processus. Dans le corps humain, c'est la valse des molécules. De cette valse, nous ne connaissons que peu de choses. Un jour viendra où la cascade moléculaire sera mise en évidence. Ce n'est pas le cas pour le moment.

Si la science c'est compter sur l'avenir, c'est un peu facile... on ne sait pas pour demain mais bon allez, on y croit !! C'est nul ! Si c'est ça s'appuyer sur des preuves. Qu'elle se taise si elle ne sait pas aujourd'hui... c'est fou de suivre une logique pareille...

Demain est un autre jour. Comme le dit Guillemand, : les scientifiques parlent "du hasard" quand il ne comprennent pas quelque chose, c'est pratique, c'est le fourre tout !! Alors que le hasard n'existe pas (je ne parle pas dans le vide puisque la preuve existe que le hasard n'existe pas...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une mémoire en morceaux Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mémoire en morceaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une mémoire en morceaux
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Mémoire d'élève sage-femme
» Histoire et Devoir de Mémoire
» Sommeil et mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: Débat de société :: Ouvrons le débat-
Sauter vers: