Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une mémoire en morceaux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anaïs
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 4376
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:24

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

Tu as tout faux !! Et tu ne sais pas que l'homéopathie n'est pas autre chose que de la vibration, un code, une mémoire, de l'énergie, une énergie qui transporte de l'information...au cerveau !
Je me fous de ce que c'est! Peu importe! Personne n'a réussi à mettre en évidence le processus. Dans le corps humain, c'est la valse des molécules. De cette valse, nous ne connaissons que peu de choses. Un jour viendra où la cascade moléculaire sera mise en évidence. Ce n'est pas le cas pour le moment.

Si la science c'est compter sur l'avenir, c'est un peu facile... on ne sait pas pour demain mais bon allez, on y croit !! C'est nul ! Si c'est ça s'appuyer sur des preuves. Qu'elle se taise si elle ne sait pas aujourd'hui... c'est fou de suivre une logique pareille...

Demain est un autre jour. Comme le dit Guillemand, : les scientifiques parlent "du hasard" quand il ne comprennent pas quelque chose, c'est pratique, c'est le fourre tout !! Alors que le hasard n'existe pas (je ne parle pas dans le vide puisque la preuve existe que le hasard n'existe pas...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:26

HorizonB a écrit:
Anaïs,
ce n'est pas en répétant mille fois des mensonges qu'ils deviendront des vérités !
Tu es une propagandiste soit "illuminée" soit par intérêt mercantile, je ne sais pas, mais ton comportement n'est pas sain du tout.
Les charlatans dont tu te fais la porte-parole sont nocifs à l'ensemble de la société, surtout aux plus fragiles d'entre eux.
Ta manière prosélyte de faire est une honte, je ne comprends même pas qu'on puisse le tolérer sur un forum public ?!
Doucement les basses!
La critique est acceptable tant qu'elle ne remet pas en cause la démarche honnête et altruiste de millions de personnes dans le monde qui consacrent leur vie à tenter de soulager leurs contemporains qui souffrent avec les moyens qui leur tombent sous la main. Entre le Christ agonisant sur sa croix et le syndrome de la ceinture de sécurité, la seule façon connue de sauver la vie est de faire un trou dans le thorax pour drainer les plèvres. Sans ça, le type va mourir étouffé par un épanchement pleural. L'histoire de la médecine est fascinante! La médecine, dans le monde entier, c'est de l'empirisme, un art et pas une discipline scientifique, un savant mélange d'intuition et de rigueur d'observation, des constatations et des améliorations de pratiques qui se transmettent depuis la nuit des temps pour en arriver à faire la chasse aux risques. Risques infectieux, hémorragique, traumatique, cardiaque, rénal,....... Ne regarder la médecine que par la lunette scientifique est une grossière erreur, un piège mortel. Le premier thérapeute du malade est le malade lui-même! On ne peut pas ignorer la somme de malades qui recherchent une "autre solution", on ne peut pas ignorer la critique car oui, il est des thérapeutes corrompus par des conflits d’intérêts. Comme tous salariés, les scientifiques ont du mal à contrecarrer les intérêts économiques de leurs employeurs!
A mon avis, comme disait le Général, "il faut y mettre de l’État sinon ça merdoie!".


Dernière édition par hiram83 le Lun 7 Avr 2014 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:30

Anaïs a écrit:
Si c'est ça s'appuyer sur des preuves. Qu'elle se taise si elle ne sait pas aujourd'hui... c'est fou de suivre une logique pareille...
Si c'est ça! On appelle ça "l'evidence based medecine", l'art de soigner évolue en fonction des résultats obtenus en terme épidémiologique. Rien de plus et rien de moins. Sur quelle "autre logique" faut-il s’appuyer?
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 13:51

ok..
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 15:26


Anaïs a écrit:
Ton attitude montre que tu es à bout d'arguments.. Ou plutôt tu ne trouves aucune raison de rejeter ni Hamer, ni Benveniste... Je ne suis là que pour les gens curieux.
Tu ne sais pas de quoi tu parles et jamais tu ne réponds aux questions.
Des raisons de rejeter des charlatans j'en ai donné des dizaines, mais la mauvaise foi ne t'étouffe pas on dirait.
Tu n'es pas là pour des gens curieux, comme tu le dis, mais pour appâter des gogos ou des personnes en fragilités psychologiques.
Des réponses j'en ai donné aussi, des tas avec des liens, des sources, il n'y a cas les lire et argumenter avec autre chose que du prosélytisme.

Tiens, encore un Lien très explicite qui démonte complètement les théories farfelues de Benveniste.

 Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 15:34

Voir aussi comment s'y prennent les charlatans pour contourner la loi:

Quand les charlatans ont leurs entrées à l'hôpital

Lien avec vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyLun 7 Avr 2014 - 17:11

Non, tous les praticiens de ces "techniques parallèles" ou "douces" ne sont pas des charlatans ou les sous-marins d'organismes aux pratiques sectaires. Le fait que d'honnêtes thérapeutes, qui n'usurpent pas le titre de médecin, se réunissent en comité permettra justement de nettoyer un peu cette nébuleuse ou se côtoient d'honnêtes praticiens et escrocs en tout genre.
Un praticien est honnête quand il contribue à soulager le malade sans lui vider son compte en banque.
Un praticien est honnête quand il ne conseille pas à son patient d’arrêter toutes thérapeutiques autres que la sienne. C'est valable pour tous ceux qui revendiquent ce titre de thérapeute.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 21:08

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
Si c'est ça s'appuyer sur des preuves. Qu'elle se taise si elle ne sait pas aujourd'hui... c'est fou de suivre une logique pareille...
Si c'est ça! On appelle ça "l'evidence based medecine", l'art de soigner évolue en fonction des résultats obtenus en terme épidémiologique. Rien de plus et rien de moins. Sur quelle "autre logique" faut-il s’appuyer?

eh pépère !...tu devrais éviter d'écouter ce que tu dis...


La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis

Pendant les cinquante ans qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, la médecine académique a vécu dans le mythe qu'elle allait inventer, tôt ou tard, un médicament pour chaque maladie.

Pour vivre le plus longtemps sans maladies, il suffisait d'attendre que des chercheurs découvrent les médicaments efficaces. Soigner son alimentation, son hygiène et son mode de vie était considéré comme dépassé.

La stratégie a fonctionné au début : la médecine a inventé des vaccins et des antibiotiques contre la plupart des maladies infectieuses, qui ont paru efficaces parce que ces maladies ont fortement régressé.

Les chercheurs, dans les années 70, se sont laissé emporter par leur enthousiasme et ont promis aux populations qu'elles auraient bientôt des vaccins ou des médicaments qui permettraient aussi de guérir le cancer, les maladies cardiaques, l'arthrose, le diabète, l'obésité, la maladie d'Alzheimer et de Parkinson, la sclérose en plaques, les dépressions, les allergies… pourvu qu'on leur accorde les budgets nécessaires.

La suite, vous la connaissez : non seulement les promesses n'ont jamais été réalisées ; non seulement la plupart de ces maladies ont progressé, faisant de plus en plus de victimes comparativement à la population ; mais les tentatives de les soigner avec des médicaments chimiques a abouti à des scandales en séries, avec des dizaines de milliers de morts à la clé :

la pilule miracle contre l'arthrose, le Vioxx, aurait fait 40 000 morts [1] ;


les pilules miracle contre les maladies cardiaques, les statines, auraient fait 1 200 morts rien qu'en France [2] ;


la pilule miracle contre le diabète, le Médiator, aurait fait 1 800 morts [3].


Somnifères, antidépresseurs et tranquillisants se sont révélés porteurs de dangers excédant largement leurs effets bénéfiques. Pour les maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson, sclérose latérale amyotrophique), la médecine n'a fait aucun progrès. En un demi-siècle et malgré des dépenses colossales, elle n'a strictement trouvé aucun traitement, pas même pour ralentir ces maladies.

Quant au cancer, la déroute est totale : leur nombre a tout simplement explosé au cours de ces trente dernières années: + 107,6 % pour les hommes et + 111,4 % pour les femmes en France [5] !! Ainsi les « progrès » dont on se gausse sont-ils avant tout le fait de l'augmentation des diagnostics, grâce au dépistage massif. Mais la mortalité, elle, ne diminue absolument pas : entre 1980 et 2012, le nombre de décès par cancer a augmenté de 11 % chez l’homme et de 20,3 % chez la femme, correspondant grosso modo à l'augmentation de la population.

Face à cette Bérézina, l'ambiance dans les milieux médicaux universitaires est à la résignation, voire au cynisme. Puisqu'on ne peut de toute façon pas soigner les gens, puisqu'il n'y a plus eu depuis des années la moindre innovation intéressante dans le domaine des médicaments [6], reste à gérer les flux : diminuer la longueur des séjours à l'hôpital pour éviter la pénurie des lits ; limiter les remboursements de soins et de médicaments pour éviter la faillite du système ; développer les centres de soins palliatifs voire encourager l'euthanasie des malades et des personnes âgées au nom, bien entendu, du « progrès social ».

Les sociétés pharmaceutiques, elles, en sont réduites à intriguer pour faire autoriser par les autorités sanitaires des indications de plus en plus larges pour leurs médicaments, ou alors à réintroduire les mêmes molécules, sous de nouveaux noms, afin de renouveler la validité des brevets pour échapper à la concurrence des génériques.

Ces mesures pathétiques seraient excusables si elles étaient inévitables, s'il n'existait aucune autre solution.

Or, la réalité est tout autre.
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 21:30

... problème technique... erreur dans la surbrill
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 21:36

Anaïs a écrit:

les pilules miracle contre les maladies cardiaques, les statines, auraient fait 1 200 morts rien qu'en France [2] ;
Et elles en ont sauvé combien?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 21:37

Anaïs a écrit:

Somnifères, antidépresseurs et tranquillisants se sont révélés porteurs de dangers excédant largement leurs effets bénéfiques
Ah bon?
Çà a été mis en évidence par qui, comment et quand?
Quels sont les "effets bénéfiques" de ce genre de médicaments?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 21:41

Anaïs a écrit:

[/color]Quant au cancer, la déroute est totale : leur nombre a tout simplement explosé au cours de ces trente dernières années: + 107,6 % pour les hommes et + 111,4 % pour les femmes en France [5] !! Ainsi les « progrès » dont on se gausse sont-ils avant tout le fait de l'augmentation des diagnostics, grâce au dépistage massif. Mais la mortalité, elle, ne diminue absolument pas : entre 1980 et 2012, le nombre de décès par cancer a augmenté de 11 % chez l’homme et de 20,3 % chez la femme, correspondant grosso modo à l'augmentation de la population.
De 1960 à aujourd'hui, l'évolution des traitements des cancers a permis un gain de 7 à 100% du taux de survie à 5 ans selon le type de cancer considéré.
Tu parles d'une déroute!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyJeu 17 Avr 2014 - 22:02

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

[/color]Quant au cancer, la déroute est totale : leur nombre a tout simplement explosé au cours de ces trente dernières années: + 107,6 % pour les hommes et + 111,4 % pour les femmes en France [5] !! Ainsi les « progrès » dont on se gausse sont-ils avant tout le fait de l'augmentation des diagnostics, grâce au dépistage massif. Mais la mortalité, elle, ne diminue absolument pas : entre 1980 et 2012, le nombre de décès par cancer a augmenté de 11 % chez l’homme et de 20,3 % chez la femme, correspondant grosso modo à l'augmentation de la population.
De 1960 à aujourd'hui, l'évolution des traitements des cancers a permis un gain de 7 à 100% du taux de survie à 5 ans selon le type de cancer considéré.
Tu parles d'une déroute!

"Actuellement, toute personne critiquant ces politiques ou en désaccord avec elle est étiquetée comme hérétique, ignorée et ridiculisée. "
Pourquoi tu nies l'évidence comme ça.. Tu travailles pour un laboratoire pharmaceutique ?
La plupart des gens commence à prendre conscience, voient bien ce qu'il en est aujourd'hui.. C'est la honte... les médicaments tuent beaucoup trop.
Les antidépresseurs rendent fou.. puisque 30 % des gens meurent ou partent en maison psychiatriques à cause des médicaments (souvent liés à de mauvais mélanges en plus...)
Comment peut on concevoir une médecine dont les médicaments ont autant d'effets indésirables... C'est vraiment n'importe quoi. Beaucoup de malades (ou non malades d'ailleurs) sont juste habitués... conditionnés...et ne réagissent plus.. Ont leur interdit toute autre médecine qui est étiquetée "dangereuse"... c'est honteux, dangereux, c'est de la pure manipulation...

Exemple : Le système médico-pharmaceutique veut persuader les populations que le cholestérol est une cause majeure d'infarctus et d'accidents vasculaires cérébraux (attaques cérébrales), c'est faux ! Pourquoi racontent-t-il ça ? Pour vendre plus de médicaments anti-cholestérol..



Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 9:38

Encore de la désinformation de la part d'Anaïs !!!!!!
Tes chiffres sont pour la plupart faux! Tu ne donnes aucun rapport scientifique, tu ne fais qu'alléguer de la propagande anti-science, sans preuve.
Malhonnêteté de donner QUE les décès par médicaments, s'il est vrai qu'il y en a, c'est le rapport inconvénients et bénéfices qu'il faut mettre sur la table.

A titre d'exemple, il y a des morts sur la route à cause des accidents de voitures, va-t-on retirer toutes les voitures qui roulent ?

La détection des maladies comme les cancers se fait de plus en plus tôt et la thérapeutique est de plus en plus performante, ce qui malheureusement n'empêche pas des cancers d'apparaître.

Si tu as un jour un cancer Anaïs, tu te soigneras au jus de citron ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 11:13

Anaïs a écrit:

[/i]Pourquoi tu nies l'évidence comme ça.. Tu travailles pour un laboratoire pharmaceutique ?
C'est toi qui nie l'évidence de l'épidémiologie au profit d'une idéologie aussi ridicule qu'idiote....les mots sont dit.
Quand à mon activité professionnelle, regardes mon profil.....mais il semblerait que la totalité des concepts que tu explores le soient en toute superficialité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 11:17

Anaïs a écrit:

Exemple : Le système médico-pharmaceutique veut persuader les populations que le cholestérol est une cause majeure d'infarctus et d'accidents vasculaires cérébraux (attaques cérébrales), c'est faux !
Prouves-le!
En attendant je peux prouver que la maladie athéromateuse est causée par un excès de cholestérol, que cette maladie athéromateuse déclenche la cascade de coagulation formant des caillots de sang qui finissent par boucher l'artère, causant les infarctus. Pour ta culture personnelle, un accident vasculaire cérébral est dans 90% des cas un infarctus du cerveau.....les 10% qui restent sont des hémorragies causées par une rupture d'un vaisseau cérébral..... qui n'a rien à voir avec la maladie athéromateuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 11:20

En attendant Anaïs, tu donnes le nombre de morts causés par les effets secondaires des statines, bien souvent d'ailleurs consécutifs à une mauvaise observance du traitement, mais quand je te demande combien de vies ces médicaments sauvent, c'est silence radio!
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 13:23

hiram83 a écrit:
En attendant Anaïs, tu donnes le nombre de morts causés par les effets secondaires des statines, bien souvent d'ailleurs consécutifs à une mauvaise observance du traitement, mais quand je te demande combien de vies ces médicaments sauvent, c'est silence radio!
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Tu devrais arrêter de bêler et t'informer sérieusement... Malpoli !
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 13:36

hiram83 a écrit:
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Merci Hiram, ça fait un moment que je dis qu'anaïs est malhonnête dans le sens qu'elle donne que l'aspect négatif mais jamais le positif, c'est de la désinformation crapuleuse. Elle ne répond pas non plus lorsque je lui demande si elle avait un cancer comment elle se soignerait, quels produits ? Citron ? Prière ? Poudre de perlimpinpin ?
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 13:41

Des francs maçons comme ça ? on est mal .
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 13:47

HorizonB a écrit:
hiram83 a écrit:
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Merci Hiram, ça fait un moment que je dis qu'anaïs est malhonnête dans le sens qu'elle donne que l'aspect négatif mais jamais le positif, c'est de la désinformation crapuleuse. Elle ne répond pas non plus lorsque je lui demande si elle avait un cancer comment elle se soignerait, quels produits ? Citron ? Prière ? Poudre de perlimpinpin ?
Tu me demandes ce que je ferai ? J'utiliserais la théorie du docteur Hamer.
Ce que je fais déjà d'ailleurs, car si tu t'étais sérieusement informé, tu saurais que cette théorie est intéressante en prévention puisqu'on part du principe que tout part d'un conflit et du fonctionnement du cerveau... Mais tu ne comprends sûrement pas ce que je dis puisque tu t'appuies sur des "on dit" mais tu n'étudies par par toi même le fond des choses... Comment dans ces conditions oses-tu donner un avis... Vraiment infantile comme attitude... Tu ne sais absolument rien...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 15:23

Pouvez-vous m'expliquer pourquoi le médicament générique est parfois plus cher que l'original ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:26

Anaïs a écrit:
hiram83 a écrit:
En attendant Anaïs, tu donnes le nombre de morts causés par les effets secondaires des statines, bien souvent d'ailleurs consécutifs à une mauvaise observance du traitement, mais quand je te demande combien de vies ces médicaments sauvent, c'est silence radio!
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Tu devrais arrêter de bêler et t'informer sérieusement... Malpoli !
C'est l'hôpital qui se fout de la gueule de la charité!
De l'information, c'est toi qui en a besoin.
J'ai tout le loisir et suffisamment de connaissances médicales et pharmaceutiques pour pouvoir te donner des leçons en matière de santé publique et de rabattre ton caquet de petite fille qui fait un caprice.
Va te documenter!
Va lire les enquêtes épidémiologiques, va lire les revues spécialisées des sociétés médicales, toi qui t'improvise "expert" en pharmacologie mais qui ne sait pas la différence entre pharmacocinétique et pharmacodynamique, toi qui ne répond pas aux questions posées tant ton intellect est étanche à toute vision globale d'une problématique réelle, préférant le confort intellectuel du dogme et de l'idéologie de bas étage. Les escrocs ont raison de monter leur arnaque, ils ont des gogos dans ton genre pour relayer leurs foutaises.
La politesse est une marque de respect et il est hors de question que je respecte la misère intellectuelle élevée en vertu par un cancre qui ne sait pas de quoi il parle, ni avec qui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:29

florence_yvonne a écrit:
Pouvez-vous m'expliquer pourquoi le médicament générique est parfois plus cher que l'original ?
Je peux avoir un exemple de générique plus cher que l'original?
Si tu me cites le Spasfon, je répondrait que la boite générique contient 8 comprimés de plus que dans la boite princeps ce qui renvoie le comprimé générique 11% moins cher que le comprimé princeps.
Par contre, le médicament générique n'a pas un prix assez bas! Il est encore trop cher! Il est plus rentable pour un labo de fabriquer un générique que de se lancer dans la recherche pharmaceutique, y compris pour produire un "me too".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:33

Anaïs a écrit:
HorizonB a écrit:
hiram83 a écrit:
J'appelle ça, au bas mot, de la malhonnêteté intellectuelle. Elle mériterait une sanction de la part de la modération du forum qui laisse les extrémistes de tous poils s'exprimer ici.
Virez-moi cette dingue!
Merci Hiram, ça fait un moment que je dis qu'anaïs est malhonnête dans le sens qu'elle donne que l'aspect négatif mais jamais le positif, c'est de la désinformation crapuleuse. Elle ne répond pas non plus lorsque je lui demande si elle avait un cancer comment elle se soignerait, quels produits ? Citron ? Prière ? Poudre de perlimpinpin ?
Tu me demandes ce que je ferai ? J'utiliserais la théorie du docteur Hamer.
Ce que je fais déjà d'ailleurs, car si tu t'étais sérieusement informé, tu saurais que cette théorie est intéressante en prévention puisqu'on part du principe que tout part d'un conflit et du fonctionnement du cerveau... Mais tu ne comprends sûrement pas ce que je dis puisque tu t'appuies sur des "on dit" mais tu n'étudies par par toi même le fond des choses... Comment dans ces conditions oses-tu donner un avis... Vraiment infantile comme attitude... Tu ne sais absolument rien...
C'est bien!
En cas de cancer tu crèveras donc statistiquement 65% plus vite que quelqu'un de traité.
Et ne me dis pas que ta méthode évite le cancer! Le cancer ne s'évite pas. Même aux temps antiques on a relevé des traces de divers cancers. Le cancer existe depuis la nuit des temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:35

Loganj a écrit:
Des francs maçons comme ça ? on est mal .
Un franc-maçon est quelqu'un qui recherche la vérité et honni le dogme. Tant qu'il restera des êtres humains incapables par leur mode de pensée de devenir franc-maçons, on sera effectivement dans la m.rde.
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:54

Ok , non , perso je modère puisque aucun ne le fait ou très peu ... si j'avais dis ça je serais banni .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 17:56

hiram83 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Pouvez-vous m'expliquer pourquoi le médicament générique est parfois plus cher que l'original ?
Je peux avoir un exemple de générique plus cher que l'original?
Si tu me cites le Spasfon, je répondrait que la boite générique contient 8 comprimés de plus que dans la boite princeps ce qui renvoie le comprimé générique 11% moins cher que le comprimé princeps.
Par contre, le médicament générique n'a pas un prix assez bas! Il est encore trop cher! Il est plus rentable pour un labo de fabriquer un générique que de se lancer dans la recherche pharmaceutique, y compris pour produire un "me too".

Le Cortancyl, le KREDEX, l'ALFA AMYLASE 3000 U,
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 18:02

Dans la même officine, à une semaine d''écart :

Augmentin 1G/125Mg (Original)
Boîte de 12 sachets de 1G/125Mg
Prix : 9 Eu, 24 soit 0,77 Euros le sachet de 1G/125Mg.

Amoxicilline - Acide Clavulanique 1G/125Mg (Générique)
Boîte de 8 sachets de 1G/125Mg
Prix : 6 , 31 Eu soit 0,79 Euros le sachet de 1G/125Mg.

autre exemple de générique plus cher

Menaelle (Merck) = 5,06 €

Progesterone (biogaran)= 5,56 €

Voltatène (diclofénac) gel 1 % 2,67 €
sécu 35 % : 0.9345 € et mutuelle 65 % : 1.7355 €

Biogaran générique (diclofénac) gel 1 % 3,44 €
sécu 35 % : 1,204 € et mutuelle 65 % : 2,236 €


Dernière édition par florence_yvonne le Ven 18 Avr 2014 - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 18:03

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
HorizonB a écrit:

Merci Hiram, ça fait un moment que je dis qu'anaïs est malhonnête dans le sens qu'elle donne que l'aspect négatif mais jamais le positif, c'est de la désinformation crapuleuse. Elle ne répond pas non plus lorsque je lui demande si elle avait un cancer comment elle se soignerait, quels produits ? Citron ? Prière ? Poudre de perlimpinpin ?
Tu me demandes ce que je ferai ? J'utiliserais la théorie du docteur Hamer.
Ce que je fais déjà d'ailleurs, car si tu t'étais sérieusement informé, tu saurais que cette théorie est intéressante en prévention puisqu'on part du principe que tout part d'un conflit et du fonctionnement du cerveau... Mais tu ne comprends sûrement pas ce que je dis puisque tu t'appuies sur des "on dit" mais tu n'étudies par par toi même le fond des choses... Comment dans ces conditions oses-tu donner un avis... Vraiment infantile comme attitude... Tu ne sais absolument rien...
C'est bien!
En cas de cancer tu crèveras donc statistiquement 65% plus vite que quelqu'un de traité.
Et ne me dis pas que ta méthode évite le cancer! Le cancer ne s'évite pas. Même aux temps antiques on a relevé des traces de divers cancers. Le cancer existe depuis la nuit des temps.
Arrête donc avec tes certitudes. Tu ne vérifies rien mais tu continues à parler pour ne rien dire...
Tu ne sais absolument rien... Ne t'écoute plus parler, tu te fais du mal...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
florence_yvonne

Féminin Nombre de messages : 32783
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 18:05

Je continu

CELESTENE 2 mg Comprimé dispersible sécable Boîte de 20

Prix de vente TTC 3,93 €

Génériques

BETAMETHASONE BIOGARAN 2 mg Comprimé dispersible sécable Boîte de 20
Prix: 4,07€

Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyVen 18 Avr 2014 - 18:40

HorizonB a écrit:
Encore de la désinformation de la part d'Anaïs !!!!!!
Tes chiffres sont pour la plupart faux! Tu ne donnes aucun rapport scientifique, tu ne fais qu'alléguer de la propagande anti-science, sans preuve.
Malhonnêteté de donner QUE les décès par médicaments, s'il est vrai qu'il y en a, c'est le rapport inconvénients et bénéfices qu'il faut mettre sur la table.

A titre d'exemple, il y a des morts sur la route à cause des accidents de voitures, va-t-on retirer toutes les voitures qui roulent ?

La détection des maladies comme les cancers se fait de plus en plus tôt et la thérapeutique est de plus en plus performante, ce qui malheureusement n'empêche pas des cancers d'apparaître.

Si tu as un jour un cancer Anaïs, tu te soigneras au jus de citron ?

C'est pas très malin comme réflexion, les rapports scientifiques sont validés par ceux qui gagnent de l'argent avec les médicaments... C'est un cercle fermé... On ne scie pas la branche sur laquelle on est assis...
Comment peut-on parler comme tu le fais...
Reprends toi, ce sera bon pour toi et pour tout le monde. Nous avons besoin d'un grand nettoyage et toi tu couvres des escrocs (qui sont au pouvoir.... On tourne en rond vu que ce sont eux qui décident... C'est énorme ! et ça marche ! (enfin de moins en moins, la plupart des gens raisonnent mieux maintenant. Les choses sont en marche pour le nettoyage "en haut"... Je suis confiante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptySam 19 Avr 2014 - 1:17

Anaïs a écrit:

Arrête donc avec tes certitudes. Tu ne vérifies rien mais tu continues à parler pour ne rien dire...
Tu ne sais absolument rien... Ne t'écoute plus parler, tu te fais du mal...
Pour une seule fois dans ta vie, appliques donc tes propres et sages conseils à toi-même, ça t'éviteras de débiter des conneries par kilomètres.
Va lire et apprendre, tu reviendras me parler de tes délires hallucinatoires sur la médecine allopathique après.
Et n'oublie pas ta benzo pour dormir, ça fera des vacances.


Dernière édition par hiram83 le Sam 19 Avr 2014 - 4:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptySam 19 Avr 2014 - 1:21

florence_yvonne a écrit:
Je continu

CELESTENE 2 mg Comprimé dispersible sécable Boîte de 20

Prix de vente TTC 3,93 €

Génériques

BETAMETHASONE BIOGARAN 2 mg Comprimé dispersible sécable Boîte de 20
Prix: 4,07€

Tous tes exemples ne prouvent qu'une seule chose que j'ai déjà dite: les génériques sont trop chers, tout simplement. Il faut bien les payer les spots de pub pour les labos Biogaran à 100000€ les 30s entre le 20h et la météo!!!
Le médicament générique est une bonne idée, mais comme d'habitude il existe des lobbies pour venir se servir dans l'argent public avec une pelle!
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptySam 19 Avr 2014 - 10:11

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

les pilules miracle contre les maladies cardiaques, les statines, auraient fait 1 200 morts rien qu'en France [2] ;
Et elles en ont sauvé combien?
Tu minimises tous les succès qui ne sont pas chimiques... et tu essaie d'améliorer la posture de la médecine actuelle.
Mais tu ne donnes aucune sources claires. Car nous savons bien que cette médecine est loin d'être efficace. Elle décline...

Ton agressivité le prouve, si les malades étaient vraiment bien soignés (et guéris), tu répondrais avec tranquillité et intelligence et avec des exemples précis.
Tu parles du cancer et la barrière des 5 ans.. Sache qu'après 5 ans, ceux qui ont passés la barrière des 5 ans ne sont pas sauvés pour autant, tout le monde le sait. Il est temps d'aider sérieusement ces malades en leur faisant connaître comment fonctionne le cerveau.

Il est urgent de faire cela...
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptySam 19 Avr 2014 - 11:01

D'ailleurs si on traitait les premiers symptomes de tout dérèglement avec l'homéopathie , les pharmaciens seraient obligés de se recycler , dur ... Enfin pour mon avis ayant testé l'efficacité .
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptySam 19 Avr 2014 - 19:22

Quelques informations de base sur le fonctionnement du cerveau :

Notre cerveau est un ordinateur extrêmement performant : il calcule en permanence des milliard de données physiques et physiologiques pour nous maintenir en vie et en équilibre inter et externe. Sans que nous ayons besoin de nous en soucier.

Il a à sa disposition une banque de données qui remonte à l'apparition de la vie sur terre. En cas de nécessité, il puise dans ces données pour assurer notre survie.

Plus les circonstances sont légères, plus il puisera dans les données récentes, dans notre histoire personnelle ou familiale, par exemple. Plus le danger est grand, plus il ira chercher dans les ressources archaïques qui ont permis la survie il y a bien longtemps au temps des cavernes par exemple. Le cerveau est asservi à la loi biologique de la survie de l'individu et, dans un cadre plus grand, de la survie de l'espèce.

La maladie et le trouble comportemental sont souvent considérés comme arrivant par hasard, par manque de chance. Mais la biologie ne fait rien au hasard.

L'inconscient est intelligent et il n'y a pas de maladie ni de trouble qui n'ait un sens. La maladie est en fait une réaction biologique de survie à un événement qui a provoqué un stress ingérable.

En effet, il y a une chose pour laquelle le cerveau est très mal équipé, c'est le stress.

Quand le stress reste sous un seuil acceptable, tout va bien. Mais quand le stress franchit la barre (que ce soit brutalement ou par accumulation), le cerveau doit mettre en place une solution pour ne pas disjoncter. Il calcule le meilleur programme biologique pour la survie, ce qui se traduit par une maladie, un trouble un désordre. Parce que le gestion du biologique, ça, c'est sa spécialité.

La pensée fonctionne sur la base d'informations réelles, imaginaires, virtuelles ou symboliques. Mais le cerveau transforme tout en symbolique, il ignore la négation.

Un exemple : si vous avez peur de tomber, le stress monte, le cerveau ne sait pas quoi faire avec la peur. Par contre, il sait très bien réparer un os cassé, arrêter une hémorragie. Alors pour baisser son stress, il s'arrange pour vous faire tomber et ensuite il répare les dégâts. Ce faisant, il a éliminé la peur de tomber. C'est un peu caricatural, mais cela montre bien comment la maladie (le mal à dit) est installée par le cerveau. Vous souvenez vous de ce fait divers (d'hiver) : cet homme retrouvé mort de froid après une nuit passé enfermé dans une chambre froide… débranchée !

Un stress très élevé peut mettre en danger de mort. La maladie ou le désordre comportemental sont, pour le cerveau, des solutions parfaites qui assurent, selon ses critères de cerveau, la survie la plus longue et la plus gérable possible.

Allons un cran plus loin. Si vous n'avez plus de stress, ou si vous avez compris et réglé la situation qui provoquait le stress, le cerveau n'a plus de raison de vous garder malade, et il se met à réparer.

A travers l'expérience de nombreux thérapeutes, enrichie en permanence par leur pratique quotidienne à travers une mise en relation précise de types de stress avec les maladies des organes correspondants, le décodage biologique nous apporte un éclairage particulièrement intéressant sur le quant, le pourquoi et le comment de la maladie et les troubles du comportement et de la communication.
Source : La clé dans l'arbre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 3:25

Anaïs a écrit:
hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

les pilules miracle contre les maladies cardiaques, les statines, auraient fait 1 200 morts rien qu'en France [2] ;
Et elles en ont sauvé combien?
Ton agressivité le prouve, si les malades étaient vraiment bien soignés (et guéris), tu répondrais avec tranquillité et intelligence et avec des exemples précis.
Je ne savais pas que poser une question était agressif. Je note ton incapacité à répondre à ma question. Et bien je vais répondre à ta place avec tranquillité et intelligence:
En Septembre 2010 la HAS (Haute Autorité de Santé) a publié un rapport d'évaluation des statines.
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-09/5_statines-argumentaire_complet_maj_sept_2010.pdf
On peut y lire ceci:
"Le traitement par statines est efficace quel que soit le profil du patient. Son rapport coût-efficacité est jugé favorable en prévention secondaire, et en prévention primaire pour les patients à haut risque CV (cardiovasculaire, nd).
Toutes statines confondues, le traitement par statines diminue le risque de mortalité toutes causes de 10% et le risque d’événements cardiovasculaires de 15% à 23%, selon l’événement étudié. Sur le plan médico-économique, les études internationales sont convergentes sur l’efficience des statines en prévention primaire des patients à haut risque CV et en prévention secondaire, quelque soit le contexte de soins étudié."
Bien, reprenons calmement. Donc les statines baissent la mortalité des maladies CV d'environ 20%. Les maladies cardiovasculaires tuent 180000 personnes par an en France. Sans statines, c'est 20% de plus soit 32000 vies épargnées par les statines par an en France. 32000 vies sauvées contre 1200 DC, il n'y a pas photo sur le rapport bénéfices/risques.

Voilà, quand on est tranquille et intelligent, comment on ferme le claque-crotte d'une petite fille pas sage qui fait un caprice. Une mémoire en morceaux - Page 2 526570811 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 10:12

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:
hiram83 a écrit:

Et elles en ont sauvé combien?
Ton agressivité le prouve, si les malades étaient vraiment bien soignés (et guéris), tu répondrais avec tranquillité et intelligence et avec des exemples précis.
Je ne savais pas que poser une question était agressif. Je note ton incapacité à répondre à ma question. Et bien je vais répondre à ta place avec tranquillité et intelligence:
En Septembre 2010 la HAS (Haute Autorité de Santé) a publié un rapport d'évaluation des statines.
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-09/5_statines-argumentaire_complet_maj_sept_2010.pdf
On peut y lire ceci:
"Le traitement par statines est efficace quel que soit le profil du patient. Son rapport coût-efficacité est jugé favorable en prévention secondaire, et en prévention primaire pour les patients à haut risque CV (cardiovasculaire, nd).
Toutes statines confondues, le traitement par statines diminue le risque de mortalité toutes causes de 10% et le risque d’événements cardiovasculaires de 15% à 23%, selon l’événement étudié. Sur le plan médico-économique, les études internationales sont convergentes sur l’efficience des statines en prévention primaire des patients à haut risque CV et en prévention secondaire, quelque soit le contexte de soins étudié."
Bien, reprenons calmement. Donc les statines baissent la mortalité des maladies CV d'environ 20%. Les maladies cardiovasculaires tuent 180000 personnes par an en France. Sans statines, c'est 20% de plus soit 32000 vies épargnées par les statines par an en France. 32000 vies sauvées contre 1200 DC, il n'y a pas photo sur le rapport bénéfices/risques.

Voilà, quand on est tranquille et intelligent, comment on ferme le claque-crotte d'une petite fille pas sage qui fait un caprice. Une mémoire en morceaux - Page 2 526570811 
La médecine officielle ne guérit pas, elles ne fait la plupart des cas avec ses médicaments que supprimer les symptômes mais la maladie continue de courir sournoisement en silence, tu t'obstines à faire de la désinformation pour avoir le dernier mot et c'est grave.
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 14:17

Anaïs a écrit:
La médecine officielle ne guérit pas, elles ne fait la plupart des cas avec ses médicaments  que supprimer les symptômes mais la maladie continue de courir sournoisement en silence, tu t'obstines à faire de la désinformation pour avoir le dernier mot et c'est grave.
Tu n'es plus dans l'erreur de jugement, tu es dans autopersuasion obsessionnelle là!
Aucun malade n'a jamais guéri par médecine allopathique ? Tu le confirmes vraiment ?  Une mémoire en morceaux - Page 2 717651 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 14:21

HorizonB a écrit:
Anaïs a écrit:
La médecine officielle ne guérit pas, elles ne fait la plupart des cas avec ses médicaments  que supprimer les symptômes mais la maladie continue de courir sournoisement en silence, tu t'obstines à faire de la désinformation pour avoir le dernier mot et c'est grave.
Tu n'es plus dans l'erreur de jugement, tu es dans autopersuasion obsessionnelle là!
Aucun malade n'a jamais guéri par médecine allopathique ? Tu le confirmes vraiment ?  Une mémoire en morceaux - Page 2 717651 
Qu'Est-ce pour toi "la santé" ?
Revenir en haut Aller en bas
HorizonB
Expert
Expert
HorizonB

Masculin Nombre de messages : 2824
Age : 69
Localisation : France
Date d'inscription : 14/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 14:22

Je te conseille la lecture de ceci:

http://www.derives-sectes.gouv.fr/sites/default/files/publications/francais/guide_sante_complet.pdf

On parle de toi!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 14:24

J'espère toutefois aider en transmettant ces quelques informations ceux qui ingèrent des médicaments chimiques
Un geste anodin dangereux :
C’est une pratique courante et irréfléchie, en particulier lors de soins aux enfants, un peu rebelles aux remèdes, ou aux personnes âgées qui manquent de salive pour déglutir.
Au lieu de leur donner leur médicament tel qu'il se présente en sortant de la boîte, on le « déconditionne » : on écrase les pilules, on ouvre les gélules, et la poudre médicamenteuse est alors mélangée à un aliment pour la « faire passer ».Cette pratique apparemment anodine recèle des dangers insoupçonnés

• Les médicaments dits « à libération prolongée » sont conçus spécialement pour ne pas être absorbés d'un coup par l'organisme. Ils sont mélangés à des excipients, c'est-à-dire des produits qui, sans avoir d'effet actif par eux-mêmes, sont capables de modifier la consistance et les caractéristiques physiques du médicament, notamment sa vitesse d'absorption. De plus, l'enrobage du médicament est spécialement conçu pour le libérer à un moment donné : dans la bouche, ou au contraire dans l'estomac. Pilonner le médicament et le consommer en poudre fait agir tout le remède dès la première heure. Il peut alors se retrouver surdosé, puis ne plus faire d'effet par la suite, alors que son efficacité était censée durer plusieurs heures.
• Il existe aussi des remèdes gastro-résistants : ils sont conçus pour traverser intacts l'estomac très acide, et ne libérer les principes actifs que dans l'intestin. Les prendre sans la coque protectrice, c’est l’assurance de leur inefficacité. .
• Les capsules molles (qui glissent mal le long de l’œsophage), contiennent des liquides. Certains (huiles de poisson) ont mauvais goût, mais le déconditionnement n’est pas grave. D’autres, par exemple le Mantadix, un antiviral et anti-parkinsonien ne doivent absolument pas être déconditionnés.
• Les cytotoxiques par voie orale (Endoxan, Chloraminophène, etc.) ne doivent pas non plus être pris à l’état de poudre. Même chose pour la plupart des traitements anti-épileptiques.
Ces difficultés inavouées rejoignent la polémique sur les génériques : on oblige les labos à des essais thérapeutiques longs et onéreux. Puis on laisse passer des génériques aux qualités aléatoires, le plus souvent dues à une galénique différente.
Un site officiel utile (et gratuit)
Si ce déconditionnement est pour vous la seule manière de « faire passer la pilule », vous pouvez vous rendre sur un site qui a été créé par l'Agence Régionale de Santé de Normandie. Bien que d'apparence très arriéré, ce site contient des fiches complètes sur un grand nombre de médicaments, indiquant précisément quels peuvent être leurs risques et les moyens de les compenser, en particulier les médicaments de chimiothérapie.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis, avec Effervesciences
Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 15:04

HorizonB a écrit:
Anaïs a écrit:
La médecine officielle ne guérit pas, elles ne fait la plupart des cas avec ses médicaments  que supprimer les symptômes mais la maladie continue de courir sournoisement en silence, tu t'obstines à faire de la désinformation pour avoir le dernier mot et c'est grave.
Tu n'es plus dans l'erreur de jugement, tu es dans autopersuasion obsessionnelle là!
Aucun malade n'a jamais guéri par médecine allopathique ? Tu le confirmes vraiment ?  Une mémoire en morceaux - Page 2 717651 
Le problème c'est que tu ne comprends pas ce que tu lis...

Le problème c'est le manque de compréhension des mots.
"Soigner", ce n'est pas "guérir"

La Maladie
Se soigner et guérir
par Jacques Salomé

On me demande souvent, s’il y a une différence entre se soigner et se guérir ?

Le plus souvent je réponds : la différence fondamentale entre soigner et guérir, est la même qu’entre soi-nier et gai-rire, ce qui veut dire arrêter de se soi-nier et d’être transformé en soi-niais par des “soi-niants” ! Au-delà de ces jeux de mots un peu faciles, tenter quand même d’en dire plus sur ma compréhension des maladies, de ce mal-à-dire qui nous habite quand nous avons engrangé trop de messages négatifs, trop de violences verbales, physiques ou morales, quand nous avons oublié de nous respecter pu encore quand nous nous sommes laissés trop définir par les autres. Et inviter chacun à entendre les maladies comme des langages métaphoriques et symboliques, confirmer aussi le lien privilégié qui existe entre la qualité des relations significatives que nous avons dans notre vie avec l’état de santé.

Soigner, vu du côté du soignant, (même quand il n’est pas trop un soi-niant), c’est tenter de comprendre la cause, et de résorber, de supprimer, les effets négatifs de cette cause, d’en supprimer les conséquences. C’est vouloir réparer, atténuer, voire détruire le symptôme. C’est essayer d’enrayer la douleur, de diminuer la souffrance ou encore de restaurer un dysfonctionnement ou de prolonger la durée de la vie.

Alors que guérir (vu du côté d’un accompagnant en santé, et de celui qui sera en difficulté de santé), supposera d’essayer d’accéder au sens caché de la maladie. Maladie, entendue comme un langage désespéré, extrême, pour dire et cacher l’indicible d’un conflit, d’un traumatisme infantile ou actuel, d’une situation inachevée. Et donc de permettre à la personne malade, d’entendre ce qu’elle crie (avec des maux).

La guérison, au-delà des soins médicamenteux, des traitements chirurgicaux ou médicaux, supposera donc des soins relationnels, qui passent par une écoute de la maladie entendue comme un langage métaphorique ou symbolique, avec lequel nous tentons de dire et de cacher (je le souligne à nouveau) l’indicible. Guérir, dans sa finalité, supposera donc de permettre au malade de retrouver dans son histoire actuelle et passée la blessure originelle qui s’exprime, qui se crie avec un mal-à-dire qu’on appelle une maladie et parfois même une affection.

Curieux terme que celui d’affection, utilisé à la fois pour dire un ensemble de sentiments envers une personne aimée, recherchée, choisie, et pour qualifier un trouble, un dysfonctionnement, une souffrance. Le double sens de ce mot devrait d’ailleurs nous inviter à être plus vigilant, pour tenter d’entendre le sens profond (lié à l’affectivité maltraitée) de certaines maladies.

Guérir, au-delà des soins apportés pour réduire la souffrance, supprimer le symptôme, ou pour atténuer un dysfonctionnement, supposerait de permettre au malade d’entendre enfin, ce qu’il ne peut dire avec des mots, et qu’il va exprimer de façon silencieuse, mais visible avec des maux. Ceci en relation directe ou indirecte avec une blessure ou une violence reçue dans son enfance ou à une période cruciale (de vulnérabilité maximale) lors de son développement. Ou encore de retrouver dans son histoire (à partir d’un travail sur soi relevant d’une démarche centrée sur l’archéologie familiale et intime) les fidélités, les loyautés invisibles, les situations inachevées, les missions de réparation, les injonctions ou les auto-saboteurs qui l’habitent.

La médecine d’aujourd’hui, avec les progrès considérables qu’elle a fait, sait soigner avec une efficacité redoutable et une rapidité qui séduit, nous surprend, nous émerveille ou ne nous étonne plus tant cela est devenu normal, mais elle ne sait pas encore guérir.
On vous enlève un kyste, sans même vous ouvrir le ventre, mais on n’aura pas entendu que ce kyste, par exemple, tente de “parler” d’un enfant dont vous avez avorté et dont vous n’avez jamais parlé à personne. Enfant, qui “tente” à sa façon de se dire, de se manifester, d’exister.

La médecine est devenue de plus en plus technologique et opérationnelle, fonctionnelle et institutionnelle, interventionniste et ponctuelle, elle est de moins en moins relationnelle et intimiste, c’est pour cela qu’elle a beaucoup de mal à guérir. Car guérir serait une tentative pour réconcilier un être humain avec les situations inachevées de son histoire, pour le libérer des violences engrangées autour des pertes et séparations anciennes ou récentes, pour lui permettre de renoncer aux missions de réparations ou de fidélités qu’il a pu se donner dans son enfance, pour l’inviter à un lâcher-prise sur les conflits intra-personnels qu’il entretient, bref pour l’aider à ne pas cultiver en lui, dans son histoire ancienne ou plus récente tout ce qui pourrait être à l’origine de somatisations ou de mises en maux, qui vont blesser son corps, maltraiter son existence.

Pour la plupart d’entre nous, accepter d’entendre que les maladies sont des langages, suppose un “pas de côté”, pour sortir des explications rationnelles, logiques, pour dépasser les liens de causalité et accéder à la part d’irrationnel qui habite chacun et aux changements d’état de conscience qui sont accessibles à tout être humain.

Cela se passe quelquefois au travers d’une rencontre qui se révèle interpellante, bousculante. Il y a ainsi des rencontres magiques, rencontres imprévisibles, inattendues qui se font dans une autre dimension que la rencontre physique, on pourrait appeler cela rencontre d’âme à âme. Cela peut être, aussi, une rencontre physique de personne à personne, mais aussi passer par des lectures, l’écoute et le retentissement d’une phrase entendue à la radio, ou par des échanges et des partages plus structurés, lors d’une session de formation ou d’une démarche de changement dans un groupe d’éveil, de thérapie…

Il appartient à chacun de tenter de se responsabiliser pour rester dans une écoute respectueuse et dynamique des innombrables langages qu’utilise notre corps pour se faire entendre. En se rappelant qu’il est notre meilleur compagnon de vie, que c’est avec lui que nous allons parcourir l’essentiel du chemin et c’est bien avec lui encore que nous irons jusqu’au bout de notre existence. En tentant de rester, ce que je souhaite à chacun le plus vivant, le plus créatif et le plus dynamique possible pour pouvoir passer de l’autre coté, cela s’appelle mourir, toujours vivant et en santé.

Revenir en haut Aller en bas
Anaïs
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4376
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2014

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 15:22

hiram83 a écrit:
Anaïs a écrit:

Somnifères, antidépresseurs et tranquillisants se sont révélés porteurs de dangers excédant largement leurs effets bénéfiques
Ah bon?
Çà a été mis en évidence par qui, comment et quand?
Quels sont les "effets bénéfiques" de ce genre de médicaments?
Il suffit de regarder autour de toi... Questionne les gens qui savent se soigner et ceux qui tristement se raccrochent à leur drogue..
Tu verras la différence...
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 22:15

Le plus grand somnifère c'est bien la religion .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 22:24

Loganj te voici devenu athée et anti religieux, je savais bien que tu filais du mauvais coton  Une mémoire en morceaux - Page 2 279563
Revenir en haut Aller en bas
Loganj
Exégète
Exégète
Loganj

Masculin Nombre de messages : 7216
Age : 60
Localisation : France
Date d'inscription : 19/11/2013

Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 22:39

La religion c'est pour soi-même , on a pas besoin d'une béquille . Je vois que tu deviens hilare avec ton dogme alors cela m'intéresse encore moins .
La spiritualité évite les somnifères .

Bonne nuit .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 23:30

Si tu penses être au dessus des religions, si tu penses pouvoir faire fi des Ecritures et si tu te crois investi d'une mission d'enseigner, alors suis ton chemin, inventes ta propre religion, et vas prêcher dans le désert, mais ne fais pas des mélanges indigestes en déformant les traditions, en t'appropriant Pierre, Paul, Jacques selon tes lubies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 23:50

Anaïs a écrit:
les rapports scientifiques sont validés par ceux qui gagnent de l'argent avec les médicaments
Non, par ceux qui s'en servent.
Je te suggère de te pencher sur les procédures d'AMM.(Autorisation de Mise sur le Marché)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 EmptyDim 20 Avr 2014 - 23:53

Anaïs a écrit:

La médecine officielle ne guérit pas
J'ai un scoop pour toi: la guérison, ça n'existe pas.
La guérison, en français, signifie un retour à l'état antérieur avant la maladie. Or il est impossible de revenir à cet état antérieur parce que toutes les maladies laissent des séquelles. Ces séquelles ne sont pas forcément péjoratives (comme par exemple le phénomène de mémorisation immunitaire) mais elles existent.
Donc la médecine allopathique ne guérit personne......par contre elle sauve de nombreuses vies.


Dernière édition par hiram83 le Lun 21 Avr 2014 - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une mémoire en morceaux   Une mémoire en morceaux - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mémoire en morceaux
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une mémoire en morceaux
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Mémoire d'élève sage-femme
» Histoire et Devoir de Mémoire
» Sommeil et mémoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: Débat de société :: Ouvrons le débat-
Sauter vers: