Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Léo Ferré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Léo Ferré   Sam 11 Juin 2011 - 20:03

Léo était capable de parler de son époque et du sang ,de la misère
La guerre et du pouvoir de nos politiciens ...À cette époque c'était la libre expression ... Le sexe ,l'amour
La solitude


L'anarchiste



Madame la misère



Ni Dieu ,ni Maître


Ton style



Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 11 Juin 2011 - 20:59

La radiation je l'ai dans mon coeur et que si je l'avale et que je m'en habille
Avec elle je serais si belle et mon visage sera celui de la mort ,une faucheuse je deviendrais..moi qui cherchais ma plaçe sur terre
Offerte de la grâce de ses précurseurs nucléarisé qui me promette monts et merveilles et une nouvelle couleur de peau tâché de noir
Question d'affaire et de nécropole et de l'argent qui ne peu que qu'être au profit du maccabre
J'irais l'acheter ce lange noir et je vivrais sous la grisaille de cancer,désormais cette vorace, me dévorra la peau,elle ne me quittera plus jamais unis comme en amour, mais son parfum radioactif me consollera,des affreuses guerres,et qu'elle la mette en lambeau ma chaire ensanglanté , je m'éteindré doucement sous elle dans ma nouvelle vie radioactive compagne infidèle..elle metriche car elle couche avec toute les personnes c'est une garce et une saloppe
à qui l'amour arrachera mes maux et de ma frivolité, je danserais ma vie avec elle cette mante religieuse ..
Et que j' hurle nuit et jours,personne ne m'entendra ,qu'il ce meurt de ses jours de juin , ma transformation en mutant génétiquement modifié ce fera ..
Et si l'hier n'existe plus que par leurs d'aversité résolu à vous corrigez de la déchéance de ce monde sur le pavé et pourri..je m'en réjouis ,c'est fantastique
que d'avoir la lumière sous la mort..j'y vois plus clair
J'ai mal à mon coeur et des personnes que j'aime et de la terre qui s'assèche qui sans nourriture ...j'ai cette douleur ,je frémis et j'ai les poils qui se raidisse en hérissons et mes yeux pleurs mes désires et de ma solitude de l'âme au milieu de la mers immonde de la radiation et de ma biologie j'ai l'espoir qu'enfin ils agissent
Ce qui est peu probable mais une conscience allumé demande du temps
Assis sur la grève ,se soulève sa nature ..au doigt des hommes et de leurs folies
qui de Dieu rêve encore des mots sage amer..je ne suis pas de cette ailleurs ,je ne suis pas de lieu de pantomime et s'articule d'une chaire endimanché et blanchie
sous des ères moralisateurs
J'ai cette soif ,d'assoiffé ,cette soif comme celle de l' ivrogne abandonné
Sur la fadaise et de la terre fragile ..et de cette équilibre en géser
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 6:26

Leo Ferre J'adore ,je haĩs
Ce texte à touché mon coeur et J'ai pleuré ,la simplicité qui unis ...sa proximuité
Revenir en haut Aller en bas
Roxappho
Banni une semaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 812
Age : 32
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 11:45

Pandore a écrit:
Léo était capable de parler de son époque et du sang ,de la misère
La guerre et du pouvoir de nos politiciens ...À cette époque c'était la libre expression ... Le sexe ,l'amour
...la misogynie primaire.

Léo Ferré a écrit:
Elles nous emmerdent, vous comprenez, les femmes...
Je hais un certain type de femmes, surtout les femmes cultivées...
L'intelligence des femmes c'est dans les ovaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 18:12

Je ne le connais pas ,partage pour que j'entende cette parole
et que je rejette l'artiste..
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26798
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 18:38

Vu mon humeur du moment moi ce serait plutôt

Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Pierrot
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 128
Age : 61
Localisation : france ardêche
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 19:34


J'ai AIME Ferré ...et j'AIME encore ....

IL y avait du bon (que je trouvais mauvais !)
Il y avait du mauvais (que je trouvais bon !)

Du bon et du moins bon , comme en chacun de NOUS ...

Sachons reconnaitre , pour chaque "époque" ...le bon et le moins bon ...!


OUI ...."Avec le temps ...TOUT s'en va ...."
Revenir en haut Aller en bas
Roxappho
Banni une semaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 812
Age : 32
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Jeu 1 Déc 2011 - 21:08

Pandore a écrit:
Je ne le connais pas ,partage pour que j'entende cette parole et que je rejette l'artiste..
Si revendiquer an-archiste et être en même temps patri-archiste est une veste fumisterie de petits hommes médiocres.

Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 2 Déc 2011 - 18:46

Faut vivre avec un artiste pour comprendre ,ce genre de parole ..
Je comprend ..
Forcément l'artiste n'aime pas ce faire damné le pion ...
Encore moins se faire jouer dans la tête ..
et il faut le dire admirer son homme ,c'est un peu ça ..faire profil bas mais haut
Ce que je comprend dans la fameuse phrase ,c'est que la femme est hormonal ,
d'un tempérament ,ou d'humeur changeante ,qui varie selon son cycle ...
La femme est passion ,inspiration ..
Revenir en haut Aller en bas
Roxappho
Banni une semaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 812
Age : 32
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 2 Déc 2011 - 22:55

Pandore a écrit:
Ce que je comprend dans la fameuse phrase ,c'est que la femme est hormonal , d'un tempérament ,ou d'humeur changeante ,qui varie selon son cycle ...
La femme est passion ,inspiration ..
Ce n'est pas ce qui es dit.
Sinon, bonjour la vision réductrice pourrie...

Ca reste de la misogynie primaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6709
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 2 Déc 2011 - 23:39

Moi, je vois d'abord un bonhomme bourré de tics, avec une diction hésitante, un type torturé, ... Il dit des tas de conneries parce qu'il n'était pas au clair avec lui-même.
Quand on sait que la relation qu'il avait avec un chimpanzé acariâtre a mis son couple à mal et que sa compagne n'a pu rien faire d'autre que de faire abattre ses animaux intenables, on relativise la portée de ces propos d'un autre âge.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26798
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 3 Déc 2011 - 12:14

lhirondelle a écrit:
Moi, je vois d'abord un bonhomme bourré de tics, avec une diction hésitante, un type torturé, ... Il dit des tas de conneries parce qu'il n'était pas au clair avec lui-même.
Quand on sait que la relation qu'il avait avec un chimpanzé acariâtre a mis son couple à mal et que sa compagne n'a pu rien faire d'autre que de faire abattre ses animaux intenables, on relativise la portée de ces propos d'un autre âge.

C'est à cela que l'on reconnait les génies, ils sont fous et torturés
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 9 Déc 2011 - 19:01

La mimique corporelle sous l'analyse d'un artiste torturé ..
Et bien des millions de personnes le sont alors..
Ceci n'enlève rien ,une folie de l'esprit panzé..
Bardot tripp sur les phoques
Pour dautres les petits chiens avec des diamants dans le coup
J'avais un ami qui me disait : Les animaux sont mieux que les hommes
Autremendit ,tu ne l'aime pas et c'est tout ..
Voilà au moin un point clair
Maintenant coté artistiqueet création , nous analyserons le profil
et nous choissirons les oeuvres
Bonne idée ,je commencerai par les scientifiques,politiciens,banquiers et militaires

Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Ven 3 Fév 2012 - 1:21

Ce soir je suis tombé sur celle là ..

J'ai été surprise à la fin ,d'un bon je me suis levé de ma chaise et j'ai ris ,ha bien mer...alors ,je ne mis attendais pas du tout ..qu'est-ce qu'il surprenant ..

Léo Ferré chante Beaudelaire-Le vin de l'assassin
Il faut lui donner ça ,mais quelle voix ..c'est dur à trouver ,ce genre d'homme

Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 22 Sep 2012 - 7:05

Il faut savoir ,se laisser embarquer sur le dos par un homme
Il faut être à même de lui baiser les pieds,une tendre reconnaissance
une douceur de l'esprit et de l'âme unis
sous cette forçe abrupte ,sous ce rocher amer ,la femme se repose
Ce qui le fait souffrir est l'insoumission
comme au passé d'une mère acariâtre,il dérive le coeur en lambeau
l'âme est une déchirure martriarcal et sévère
sans amour ,sans déesse l'homme s'égare épuisé
L'homosexuel lui aspire en lui même et il me parle de feu et de guérison par le feu
et de l'âme purifiée de l'homme libéré
son caractère ,sa raison ..les saisons
mon millitaire fier sous ses drapeaux
de guerre et de désolation
Lui ,il éventre sa mère ,sa femme ,sa fille et il tue l'enfant
comme si ,ses morts ,soulagerait son bref instant de vie,en éloignant de sa malédiction éternelle, logé sous les sciècles
à l'hivers glacial ..oublié ,enneigé ,ensanglanté ,il c'est livré au meurtre
Sous les cartes et d'une roulette russe ,l'endetté se donna la mort
Il me dit :souffrir avec x dimension ,d'éternité et de l'amour et de l'ennuie
une phrase de léo ferré
cette main douce combien je la connaitrai,en claire lune
Qu'elle souffre cette femme vulgaire
En tellement de chagrin ,de haine et de chaine
cette lunatique éphémère qui à la nuit m'altère
une masculine fièvre d'où l'ennuie sous ta dérive
et mon souffle s'éteint ,oui il se meurt ,en clameur
en cris de rage et qui au petit jours fleurit,par les armes de sang
elle ira cueillir à mon coeur ,mon aurore putrid
mes jours,en de stupéfiante manière qui me décullotte et qui me la brise
La malicieuse gangrène du ciel écarte de moi ses démons
j'ai tant de souffrance qu'à l'aurore je prie le ciel de m'éloigner de ce lieu perfide
ma sainte figure est une pureté x de madonne
sans ce don d'amour ,j'en aurait été folle
une grande femme solicitant quelques tendresses ,sous des mains bien fleutrie
qui n'a de fin ,qu'à mon oreillé ,qu'une poupée éclaire mon âme
N'a de cesse d'avouer ,que mon étoile ,tu est mon impalpable
C'est l'unis née de l'an fanfaronnade ,d'une dragonne noire ,c'est de ta lubie manipulatrice que j'ouvre ma cuisse
Qu'elle t'étouffe ,ma dernière phrase,sous ton souffle
elle m'en veut ma mort,cette femme
étrangère de ma nature et qui sous l'épanouie s'avise en misogynie
cette x anatomiste,mon artiste,qui claironne la nuit ,sur les rues,de son amour
comme un rené d'évesque..sous un nouveau jours , en chevelure frissé
qui la caresse d'ennuit de vitriol
Qu'elle se branle cette petite tête fêlée,elle est d'un arrièrisme vertébré, elle se consume bien abandonné
Ma demesure courtisane en songe balancé ,te dit:combien de trissures et combien d'aimées t'arroguerai la mine
tu me demande tout court,et puis plus rien ,et en reine d'amour, tu te joue de mon nez
À prétrendre que sur ma couche dévoilée et en commissure bandées ,j'ai laissée de ma parrure à l'écriture choquante
Un quelque chose de sale ,à ce que tu dis
Et donc ,tu te moque,bien de mon nez et presqu'en éffronté
c'est une jolie brissure,qui est bien galbée en pas dansés
et si je n'ajoute pas à celà ,que sous ton palier rongé,tu me fait la moulure de la roulure et que tu me joue la feignure, sous des gifflures ,embellit mon hypocrite plus beau
tu es, si difficile ,qu'aucun vent n'atteint tes tifs ,tu te débite en paroles grasses et de tes soupirs anéantit ,avouant en toi ,maintenant de ton corps fût affaissé,de mon sourire
Qu'importe si me tue tue en boutade ,bientôt l'envol éloigné ,te dégoutera sur l'échec de tes fausses joies
Tu te dégoute ,d'un peu de tes bagnoles ,en dire ,c'est ma vomissure
que de l'argent ,en tisserand ,une vieille photo d'antan
se juxtapose en maitre,sous ma prose
si jamais ,elle t'apose la cicatrice ..un peu de sa solitude
En ayant aucune idée ,du pas trop pourquoi,n'y sa démesure, encore moins de sa raison
C'est le temps qui approche ,sous ses pas et ils s'en sont allé ,de sa friture
qu'elle te vomira à l'usure,de son malheur ,de par ta culpabilité de vivre
tu ajoute à cela ,quelques manquement ,sous une folie bien trop abrupte
mais de quel mal ,tu me ténue ,tu ne m'as sûrement,pas bien comprise
À ce stade qu'il parait ,je te déteste, toi l'homme sans mot et comme une bête sans peau
À ce qu'il parait ,je lorgnerais ta peau,une sorte de beau tableau
et en lampe de chevet ,une autre sorte de temps d'arrêt ,que tu éclairera de mes immondices,question de faire de moi ,ta police
un chaperon un peu triste ,sous le rouge du coquelicot
Donc tu guette le démon ,tu fais fît de moi,me traite en téton
De la mamelle nourricière d'antan et de ta passion de dérision ,que tu me brandis sous le nez, tu j'ajuxtapose les mensonges en raison ,sous les saisons de ma commissure amoindrit
Un clown ,un peu triste,les larmes aux yeux de la dame noire
je te hais depuis toujours et depuis d'hier et j 'ai le mal d'amour et c'est sous un air, un peu inquiet,que je t'écris cela.
Ne me parle plus de toi ,tu me joue l'amour et j'en ai plus qu'assez de tes détours
je n'étais rien pour toi ,qu'un plaisir de passade ,une douleur aimanté ,un mal nécessaire et un cauchemard verbeux
je te déteste,bien tu le vois et je ne regrette pas,de te l'avoir signifié
qu'être dans tes mains ,c'est comme être sous ta mort
Une matriarcal qui au petit jours ,pose ses paroles vaincu du maitre maudit
Tu es un criminel fou, qui crois que sur lui ,les meurtres sanglants, lui sauvreront la peau
qu'un peu de toi , la folle de Dieu ,soit sur ton pieux ,à ta peau d'ébene ,et sous ta cruauté ,d'un lourd passé de cannibal
Le tout résonne en moi ,cette encore d'autrefois ,sous tes jours de folies ,comme au coucher versant d'un jours de vin nouveau
Tu n'imagine même pas,la couleur des monts savoureux,
la distance du fièvreux
que de mécontentement soit sous le soupir de toi et du pathétique froid
une froidure d'antan qui gagne de ma peau et l'en frissonne
sous l'écriture bélligérant et potisférant qui l'emprisonne en tournure facticiels
Tu connais tout de Dieu et de leur sagesse et pourtant, 11 annnées sont bel et bien passées
Tu juge de mon âme et tu te juge de mes serments d'amour mais qui guide ton cerveau
Ma mervermeille d'illuminé ,qui git là ,des morts en caisseaux
Cette folle mégère d'autrefois, sous la x expériment, qui à cru à tord à mes poésies
Le 3 # débunke fait ta rage..ton aleph d'autrefois ,gémit une rage cléricale
D'une phrase bien lancé ,sous ta lame éffilée, d'une dame trop damnée, sous la roulure d'une bille,un joli rotatif
Je ne croyais pas en toi,à cette aventure un peu friponne ,mon homme bien aimée
Entre ses draps de satin bleuté,une chasse très bien gardé ,mon millitaire aimé
J'espérai x la jurée ,la conjurée du sort ,l'anéantir, sous le frimas de ma colère
sous le couvert ,d'une terre éloignée ,un canada très froid qui angèle ma foi
J'ai imaginé le pire et je l'ai menancé ,voulant la retenir de se dire ,en quelque atrocitée
Mais elle m'a ténue ,cette ingénue sous la maitrise habile de sa solitude
le meurtre ,le meurtre,le meurtre qui la tue ,qui la déchire ,la ronge jusqu'à la moelle
ses yeux sont tristes comme les torrents sans fond,mais toujours aussi claire que le soleil
C'est ma douce femme qui clapotte en sonoritées et de vents frais ,elle est ma chute d'onde résonnante
Peau de soie fine ...son o.k. ce ptit mots ecorchant le vivant
Une coupure verbale ,bien fignolée à tes blessures impatientes
je te hairai au petit jours ,comme mon unique vilain
Étiolle mes nuits en chagrins perdus et allume en moi le calabre
Vole à ma rescousse pour que ma vie soit encore voulu ,sous ta naissance
Le temps pour moi n'est pas imparti ou infini
Un cruel destin qui se donne au matin des larmes de sang versées ,mon clocher à mes douves ,mon âtre ,que ne saurait être ma personne sans toi
Dans cette espace sans fin ,pourquoi se mentir au coeur
La douleur fait mal quand glisse le temps sous toi ,mon amour est aveugle
Sous la pierre
Je lui fermerai les yeux mais pas mon coeur
cela m'étant rendu insupportable
Cette univers trop grand en monde de vipères
Je ne toucherais plus à ma mémoire
La supplice d'un aurore ,d'un seul petit jour ,soit le bénit ,en pastel flore ,d'un temps sans marque ,sans masque où à 17ans non encore sorti de l'oeuf ,tu souriais
en ce temps là où la vie n'était pas encore rouillé
Juste d'oublié le poids de la vie ,qui gâcherait tout
Rien n'est pire que l'incertitude ,mon alcôve et
Que du cruel destin qui se donne au matin
En marche des millitaires qui allument de mon cierge quand à minuit ,ils se reposent
sous la plume bénit et pleine de vie
soufflant d'un peu plus fort , sur ma bougie et qui s'écroulant d'ennuie ,ne soit plus morose
c'est à cette femme,sous cette cuisse maligne
qu'un jours de repos en plus ,d'où j'ai bien pleuré ma vie
la poète maudite ,qui n'a de prose ,que sur lui ,un peu de sa vie
tant de bien que de mal ,à l'aile fini ,elle est ma femme et son temps perdu


Ma trissure mon amour
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5599
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Léo Ferré   Sam 22 Sep 2012 - 9:46

Il s'est plaint ,le gros vilain méchant loup
Il gémit ,il se fâche ,que c'est dommage
Il souffre ,il m'endure ,il se meurt de ma parole passée
Brissure ,cassure ,cambrure,gelure, éraflure
trop habitué à la dentelle ,aux jolies moisselles
Qu'en idiotie de plaire son argent brandit,le multimillionnaire
tortonnaire des coeurs achetés
Il est très important de bien le spéculer à la baisse
Je vais le châtier ,le hair ,je jouerai sur tes cordes ,de ma sensible
tu me menacera,tu ne sais faire que cela
Verre de scotch à la main et cigares aux putains
Ta mitainerie d'acier ,ton canon allongé,sous ma mutinerie
Sera pour moi un immense plaisir calibré
Une fois bien pointé ,il va exploser
Il s'est plaint,le gros vilain méchant loup
Parce que sans moi ,il est foutu
Plus d'érection en direction de son nid
un pantin ,ma quatin du millésime titanesque
je veux le voir pâlir et perdre ses repères
Oublier sa carte ,sous nos quatre pattes
Je te déteste mon grand vilain méchant loup
j'avoue l'idée logé de ta mort et que j'en ai mis du temps à comprendre
La Grande esclandre organiser,de ton jour funèbre,sous la vie
Ma folie ravage et en jouie
Je te veux en noir ,deuil de passade
sans un mot ,sous le toit qui énerve ,si elle te rend rancit,fade et terne
Tu n'es qu'une pourriture ,une crasse fugasse de mon calvaire
un homme est toujours sans intérêt ,qu'un minable vers de terre
Que de cette enfer avec moi il m'a créé
Je te hurlerai, tout le jours
en versant mon sang sur ton corps
le temps de l'impropre,impromptue en nature démentiel
C'est l'imbicile docile ,qui déboutonne ton fruck
Il n'y aura plus de copains avec qui rire,ta boisade
Et tu boira à cette coupe sale que tu m'as promise
Quelques expliquations ,qui sonnent ,comme un idiot de service
Et tu ne fera pas d'argent ici,encore moins en merci
Le silence serait bienvenue ,en solitude
De tes vol encaissés ,dont tu m'as si gentillement dérobé
C'est qu'il se plaint mon gros vilain méchant loup
Toujours avec sa dent creuse ,en cerveaux ramolit
quelques mots jauni ,aux côtes munis
Pour lui une femme n'est qu'une pâture,une raignure
Mon éloge n'est jamais assez bien,pour cette homme fusain
Je veux ta mort ,la fin de ton cirque ridicule qui déambule l'abjectation
pourquoi ne pas te démolir,de mes mains d'airain
ensuite ,ton bonheur s'affichera sous tout les néons de Paris
La sens tu bien, est telle assez haute brandit
Je vais te l'ériger avec mes mots ,un peu salé
Qu'à la douleur de ta bouche éteinte ,je m'étreins
Le ,ne me touche pas ,la vieille en mine s'écris
mes yeux,se suffiront,en est-ce assez de ta philosophique
Tes Dieux menteurs ,à mon nez rieurs
Il a, la paresse d'ailleur, en maitre du temps vertueux
Une adirondack peiné ,sous la buée parisienne désirée
S'éclabousse sous ta frimousse de son BC (beau Cul)



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léo Ferré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léo Ferré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documentaire sur Léo Ferré
» Léo Ferré
» Le réseau ferroviaire français et européen : 1900 - horizon 2015
» La musique dans la rue ?
» La vague française de 1954:6 SEPTEMBRE 1954, ORIGNY, AISNE:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: La vidéothèque :: Musiques-
Sauter vers: