Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mépris de la vraie religion

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mar 6 Sep 2011 - 23:33

il est tard..
heureux d'avoir fait ta connaissance..
a demain.. peut-être !!!
comme disent les agnos : on ne sait jamais !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mar 6 Sep 2011 - 23:34

agecanonix a écrit:
Et surtout qu'il se moque de ton explication ..
Qui était le chef? Very Happy Une multitude d'êtres humains sont nés depuis (si on croit à cette fable) à qui Dieu n'a pas demandé leur avis. Pourquoi aurait-il dû satisfaire Adam plus que tous les autres qui lui ont succédé sur la planète? Pourquoi avait-il besoin du sang innocent de Jésus pour pardonner aux hommes?
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mar 6 Sep 2011 - 23:35

agecanonix a écrit:
il est tard..
heureux d'avoir fait ta connaissance..
a demain.. peut-être !!!
comme disent les agnos : on ne sait jamais !!!!
Oui, à demain.


Dernière édition par Lucael le Mer 7 Sep 2011 - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mar 6 Sep 2011 - 23:43

Agecanonix, peux-tu m'expliquer comment un Dieu tout-puissant peut accorder le libre-arbitre à ses créatures? Il me semble que si l'homme en jouit véritablement, il est vraiment maître de sa destinée, n'est-ce pas? Comment alors Dieu peut-il rester tout-puissant, si la vie de ses créatures échappe à son contrôle? Cela me paraît absolument inconciliable: c'est soit l'un, soit l'autre, mais pas les deux en même temps. Qu'en penses-tu?

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 7:39

agecanonix a écrit:
S'il affirmait que tu n'es pas autorisé à lui imposer ton point de vue et qu'il est capable à lui seul de faire son propre bonheur et celui de sa famille.
Et surtout qu'il se moque de ton explication ..
Reprenons ton exemple. Imagine que ton fils, âgé de 15 ans, te dise qu'il veut aller vivre dans un squat avec des drogués... Tu lui dirais: "C'est bien mon fils, je respecte ta liberté?"
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 8:31

Lucael a écrit:
Reprenons ton exemple. Imagine que ton fils, âgé de 15 ans, te dise qu'il veut aller vivre dans un squat avec des drogués... Tu lui dirais: "C'est bien mon fils, je respecte ta liberté?"
Je suis d'accord avec Lucael: un Dieu réellement aimant ne peut pas jeter ses créatures dans un tel guêpier. Pourquoi faire? Les éprouver, trier le bon grain de l'ivraie? Si Dieu est tout-puissant, il lui était tout à fait possible de créer des êtres tous exempts de faiblesses. Si Dieu est omniscient, il sait d'avance quelles créatures seront dans le droit chemin et lesquelles fauteront. Dieu n'avait aucun motif sérieux de laisser le libre-arbitre aux hommes, car ce libre-arbitre peut se retourner contre lui (et c'est justement ce que les réactionnaires reprochent à notre époque contemporaine): mais un Dieu parfait peut-il se laisser aller à de telles frivolités? Dieu serait-il masochiste? Cela semble aberrant!

S'il existe vraiment un Dieu ayant créé le monde et les hommes, ce Dieu n'est ni bon, ni tout-puissant, ni omniscient tout à la fois: ces termes s'excluent les uns les autres. Le mieux qu'on puisse se dire, c'est que l'hypothèse d'un Dieu unique et créateur est une tentative désespérée de nos ancêtres de s'inventer une explication rassurante à leur environnement hostile. Mais l'examen poussé et impartial révèle vite que l'explication est bancale... donc fausse.

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 9:18

agecanonix a écrit:
Dieu est -il un père indigne voir un père absent ??

C'est un très bon résumé des questions qu'on peut se poser. Les qualités prêtées à Dieu par les hommes sont l'omnipotence et l'infinie bonté, et elles s'excluent mutuellement. Si Dieu était à la fois omnipotent et infiniment bon, il n'y aurait pas de tsunamis, de tremblements de terre, de cancer ni de sida. Tu remarqueras que je ne parle ni d'Auschwitz ni de la Somalie qui relèvent de la responsabilité humaine. Les théologiens chrétiens les plus malins sont obligés de renoncer à une de ces qualités divines, et il est moins douloureux pour eux de renoncer à la toute-puissance qu'à la bonté (Gabriel Ringlet, par exemple).

Si Dieu existe (ce que je crois) il est un père absent. Il est comme je l'ai dit sur un autre fil en voyage de noces avec Mère Térésa pour encore un bon moment. Je le sais, il m'a envoyé une carte postale. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 9:43

Il est bien évident qu'avec vos raisonnements vous ne l'entendiez pas ...

"Le coeur a ses raisons que la raison ignore...et si Dieu est absent de
vos coeurs c'est que vous l'avez enlevé..."

Vous vous en êtes séparé volontairement...

A force de dire que c'est ainsi on fini par y croire, c'est de l'autosuggestion.
A l'inverse on ouvre son être à la lumière de l'intuition et de la sagesse,on
ne croit pas on sait...
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 9:46

J'ai dû mal m'expliquer, Pascal. Je ne rejette pas Dieu mais l'idée étriquée qu'en donnent les religions.
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 10:04

Pascal a écrit:
A force de dire que c'est ainsi on fini par y croire, c'est de l'autosuggestion.
je te retourne le compliment: n'est-ce pas une définition qui s'applique parfaitement à la croyance religieuse?
Citation :
A l'inverse on ouvre son être à la lumière de l'intuition et de la sagesse,on ne croit pas on sait...
Non: tant que tu ne peux pas la vérifier, une intuition reste une intuition. Prétendre que croire c'est savoir, c'est se mentir!

Lundi, j'ai ouvert mon esprit à la lumière de l'intuition et de la sagesse, et j'ai "su" qu'Ahura Mazda et Arihman s'affrontaient depuis la nuit des Temps.

Mardi, j'ai ouvert mon esprit à la lumière de l'intuition et de la sagesse, et j'ai "su" que Krishna est l'être suprême.

Aujourd'hui, j'ai ouvert mon esprit à la lumière de l'intuition et de la sagesse et je sais que Mickey est Dieu et Lafcadio Mortimer son prophète...

Et demain? À chaque ouverture d'esprit à la lumière de l'intuition et de la sagesse sa nouvelle vérité "sue"?

Demain, j'ouvrirai comme tous les jours de ma vie mon esprit à la réflexion, à l'analyse, à la raison, pour être sûr que mes intuitions ne me fassent pas prendre des vessies pour des lanternes.

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 10:23

Lucael

Je ne dis pas ça pour toi je m'excuse pour avoir été un peu sec, mais enfin
c'est l'ambiance comme ça, agnostique pas sceptique c'est sûrement ce que
j'ai voulu dire.

Fibo

Je comprends ton scepticisme car je suis passé par là , et ce que je redoute
est d'y revenir mais pourtant tout est si clair et me semble t-il nous nous
rejoignons dans la critique du pouvoir de la religion en général elle qui se
divise de plus en plus,cela veut-il dire que les sectes vont bientôt la remplacer?

Et si les religions n'avaient pas pris le dessus est-ce que des sectes n'auraient
pas pullulées comme des champignons à la surface du globe?

Dieu n'est pas infaillible car si l'on enlève une pièce minuscule de la grande
horloge, elle s'arrête. Il faut la réparer, ou la remettre à l'heure et surtout
bien faire la maintenance et ne pas oublier qu'elle change toujours d'aspect
selon la technologie de l'époque,donc la perfection n'a pas de limite...







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 10:39

Citation :
Pascal a écrit:
A force de dire que c'est ainsi on fini par y croire, c'est de l'autosuggestion.

je te retourne le compliment: n'est-ce pas une définition qui s'applique parfaitement à la croyance religieuse?

Oui on peut s'autosuggestionner même en pensant que dieu est notre sauveur mais cela
ne suffit pas il faut aller vers lui,il ne peut venir à vous, c'est donc une faveur qu'il
vous donne,la liberté de conscience.



Citation :
Citation:
A l'inverse on ouvre son être à la lumière de l'intuition et de la sagesse,on ne croit pas on sait...

Non: tant que tu ne peux pas la vérifier, une intuition reste une intuition. Prétendre que croire c'est savoir, c'est se mentir!

J'ai vérifié et je n'ai pas eus les mêmes résultats que toi qui n'a pas vérifié en toi-même.
Je ne prétends pas que croire c'est savoir, mais écouter en soi.


Citation :
Demain, j'ouvrirai comme tous les jours de ma vie mon esprit à la réflexion, à l'analyse, à la raison, pour être sûr que mes intuitions ne me fassent pas prendre des vessies pour des lanternes.

C'est pourtant ce que tu prétends savoir ; dieu est un leurre tant mieux pour toi c'est un
répis qu'il te donne.Mais lorsqu'il te répondra il faudra que tu assures plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de Loi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1351
Localisation : France
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 11:03

Fibonacci a écrit:
Demain, j'ouvrirai comme tous les jours de ma vie mon esprit à la réflexion, à l'analyse, à la raison, pour être sûr que mes intuitions ne me fassent pas prendre des vessies pour des lanternes.

C'est bien Fibo.

Mais qu'est ce qui te rendra sûre que ta réflexion, tes analyses, ta raison ne te trompe pas ?

Cela ne suffit pas, ce n'est que construction d'hypothèses et de généralités.

C'est juste bon pour planifier son trajet à la boulangerie, s'il n'y a pas d'imprévu...
Revenir en haut Aller en bas
http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 12:12

Ce que tu écris est débile: la RAISON permet d'examiner des FAITS qui, s'ils sont avérés INCONTESTABLES, permettent d'obtenir quelques CERTITUDES, et aussi peu nombreuses qu'elles soient parfois, cela constitue un bon début. Nous sommes dans le domaine de l'objectivité: phénomènes et objets dont tout un chacun peut vérifier l'existence. En résumé: DU SOLIDE, DU CONCRET.

Si on s'en tient uniquement à ses impressions, à ses intuitions, AUCUNE CERTITUDE N'EST JAMAIS ATTEINTE... même si des gens comme toi se persuadent du contraire. Tout devient éminemment subjectif, personnel, confusément intransmissible. Je suis persuadé d'une chose, mon voisin du contraire et mon boulanger croit en une troisième chose, autant de théories que personne ne pourra jamais vérifier et encore moins confirmer... Bref: TOUT ET SON CONTRAIRE, AUTREMENT DIT: N'IMPORTE QUOI.

Entre les deux options, le choix me semble clair!

Qu'une personne préfère faire confiance à son intuition (qui peut partir dans tous les sens sans jamais rencontrer de bornes) qu'à sa raison (qui discrimine, examine, soupèse, ordonne, etc.) est pour moi une profonde perversion de l'esprit dont je ne comprendrai jamais la cause... C'est Coluche qui je crois parlait de personnes utilisant leur intelligence à leurs dépends...

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 12:22

Pascal a écrit:
Je comprends ton scepticisme car je suis passé par là , et ce que je redoute est d'y revenir mais pourtant tout est si clair et me semble t-il nous nous rejoignons dans la critique du pouvoir de la religion en général elle qui se divise de plus en plus,cela veut-il dire que les sectes vont bientôt la remplacer?

Et si les religions n'avaient pas pris le dessus est-ce que des sectes n'auraient pas pullulées comme des champignons à la surface du globe?
Tu sais, Pascal, je pense que la différence séparant religions et sectes se résume à la respectabilité qu'elles se donnent et que la société veut bien leur accorder. Pas question pour moi de délivrer quelque certificat d'honorabilité que ce soit.

Pascal a écrit:
Dieu n'est pas infaillible car si l'on enlève une pièce minuscule de la grande horloge, elle s'arrête. Il faut la réparer, ou la remettre à l'heure et surtout bien faire la maintenance et ne pas oublier qu'elle change toujours d'aspect selon la technologie de l'époque,donc la perfection n'a pas de limite...
Je ne comprends pas que tu ne puisses - apparemment - pas réaliser qu'un dieu unique et tout-puissant soit nécessairement infaillible. S'il commet des erreurs ou cède (même par bonté) une parcelle de sa toute-puissance, il ne peut plus être Dieu, LE Dieu unique des monothéistes! C'est une question de pure logique à laquelle même Dieu ne peut se soustraire, sans devenir un dieu de l'absurde, de l'arbitraire, du changement, de la partialité, etc. Ce dieu imparfait et soumis au changement, donc au temps, serait-il encore Dieu? Tu te rends compte que c'est impossible...

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 13:07

Fibonacci a écrit:
Je ne comprends pas que tu ne puisses - apparemment - pas réaliser qu'un dieu unique et tout-puissant soit nécessairement infaillible.
Y a-t-il un théologien dans la salle? Que je sache je n'ai pas souvent entendu les religieux parler d'infaillibilité divine, mais plutôt papale, ce qui signifierait que les papes se la pètent et se déifient un tantinet comme leurs prédécesseurs les empereurs romains.
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 14:36

Un dieu faillible est-il envisageable? Évidemment non. Un dieu unique, tout-puissant et omniscient ne peut se le permettre.

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 14:46

Je crois que Dieu s'il existe, est en construction et que c'est la spiritualisation de l'homme qui fait avancer le chantier. Il n'est donc ni infiniment bon, ni parfait. J'espère qu'il le sera un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:11

L'image est belle...

Fibo.

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30857
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:14

Lucael a écrit:
agecanonix a écrit:
S'il affirmait que tu n'es pas autorisé à lui imposer ton point de vue et qu'il est capable à lui seul de faire son propre bonheur et celui de sa famille.
Et surtout qu'il se moque de ton explication ..
Reprenons ton exemple. Imagine que ton fils, âgé de 15 ans, te dise qu'il veut aller vivre dans un squat avec des drogués... Tu lui dirais: "C'est bien mon fils, je respecte ta liberté?"

Et comment comptes-tu l’empêcher en le cloitrant dans sa chambre jusqu’à ses 18 ans, de toute façon ce ne sera que reculer pour mieux sauter

agecanonix a écrit:
Dieu est -il un père indigne voir un père absent ??


C'est pas faux
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30857
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:19

Fibonacci a écrit:
Un dieu faillible est-il envisageable? Évidemment non. Un dieu unique, tout-puissant et omniscient ne peut se le permettre.

Fibo.

Dieu peut tout se permettre sinon quoi ? ils sera puni par le Dieu de Dieu ?

Dieu n'a de compte à rendre à personne
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de Loi
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1351
Localisation : France
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:35

Si Dieu est impuissant il ne peut pas ressusciter Jésus.

Notre promesse future de ressurection après armaggedon selon le plan de Dieu.

---

- Les athées maudissent à jamais la réalité de leurs malheurs.
- Les Chrétiens espèrent dans le retour du sauveur pour mettre fin définitivement à leurs problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://libre.spirituel.clicforum.fr/index.php
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 106
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:47

Fibonacci a écrit:
L'image est belle...
Et forte, et sage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 15:59

florence_yvonne a écrit:
Dieu peut tout se permettre sinon quoi ? ils sera puni par le Dieu de Dieu ?

Dieu n'a de compte à rendre à personne
Trop cool! Je peux postuler pour ce boulot de rêve? (Le premier qui me dit de regarder "Bruce tout-puissant", je lui flanque mon pied où je pense!)

Fibo.


Dernière édition par Fibonacci le Mer 7 Sep 2011 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 30857
Age : 57
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 16:10

Coeur de Loi a écrit:
Si Dieu est impuissant il ne peut pas ressusciter Jésus.

Notre promesse future de ressurection après armaggedon selon le plan de Dieu.

---

- Les athées maudissent à jamais la réalité de leurs malheurs.
- Les Chrétiens espèrent dans le retour du sauveur pour mettre fin définitivement à leurs problèmes.

les chrétiens ne sont donc pas capable de régler leurs problèmes eux même ?
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   Mer 7 Sep 2011 - 16:15

Coeur de Loi a écrit:
Si Dieu est impuissant il ne peut pas ressusciter Jésus.
Je ne te le fais pas dire!

Jésus n'est pas ressuscité pour la simple raison que s'il est réapparu après son exécution, c'est qu'il n'y a pas succombé. C'est simple comme bonjour.

Quand une pomme tombe sur la tête de mon confrère Newton, il me vient immédiatement à l'esprit qu'elle s'est détachée de la branche du pommier sous lequel nous devisions (gaîment... avez-vous remarqué que l'on devise toujours gaîment?). Inutile d'imaginer qu'un chimpanzé céleste a malicieusement lâché l'objet de son fruité quatre heures depuis la voûte étoilée. Certains raffolent de cette histoire de Dieu-chimpanzé égarant les fruits de son goûter pour notre plus grand bonheur, et refusent obstinément de reconnaître que Newton et moi nous promenions dans un verger. La vérité toute simple toute bête ne leur paraît pas assez jolie, allez savoir pourquoi...

Fibonacci, mathématicien pisan et touriste spatio-temporel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mépris de la vraie religion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mépris de la vraie religion
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mépris de la vraie religion
» Vraie religion-fausse religion et division
» critères d'une Vraie Religion
» La religion chrétienne est la vraie religion; elle est sainte et parfaite
» La religion révélée VS La vraie religion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: