Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mar 30 Aoû 2011 - 18:54

Ce sont deux pays avec lesquels nous avons été en guerre.
L'Allemagne nous a envahis, occupés, maltraités, puis nous avons fait la paix et aujourd'hui nous sommes des nations amies. Il n'y a plus de haine entre nous. On se souvient, mais on a pardonné. Et on essaie de construire des choses ensemble.

Nous avons envahi, colonisé et dominé l'Algérie et nous l'avons sans doute mal traitée. Puis nous avons été chassés et nous sommes restés sur cette mauvaise impression et il n'y a jamais vraiment eu de paix sincère, même en dépit des accords d'Evian, entre les esprits français et algériens. Et les Algériens nourrissent toujours de la haine pour nous. Il n'est pas possible de faire quoi que ce soit avec l'Algérie.

La différence. Nous avons colonisé un de ces pays et nous n'avions pas un fou du nom de Hitler à notre tête qui pourrait servir d'excuse. L'Allemagne est un des pays dont la culture est la plus proche de la nôtre, un même sang coule dans nos veines.
L'Algérie et la France ont une culture très différente et n'ont jamais rien eu en commun, historiquement. De plus, nos religions sont très différentes, opposées et sujettes à discorde.
Enfin, les Algériens nourrissent cette haine de la France qui leur donne un os à ronger et que leur dirigeants entretiennent savamment afin de mieux les gouverner.
Pourtant, nombreux sont les Algériens qui sont venus librement en France et qui y sont restés. Mais eux-mêmes ont toujours cette haine de notre pays.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3434
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 12:55

Bonjours Amada,

Tu abordes là un sujet très vaste et très compliqué. Pour situer le contexte des relations franco-algériennes, j’aborderais ici uniquement l’aspect historique.

L’histoire franco-allemande ne ressemble pas du tout à l’histoire franco-algérienne, même si dans les deux cas, il y a eu guerre et occupation de l’un par l’autre. C’est la raison pour laquelle, il me semble qu’on ne peut pas comparer ces deux histoires et les mettre en parallèle.

Dans le cas de l’histoire franco-allemande, il y a eu certes une guerre très dure. Cependant, l’occupation (partielle) allemande de la France n’a duré que de 1940 à 1945, soit cinq ou six ans. Une fois libérée, la France avait pu reprendre aisément le cours de son histoire, qu’elle n’avait d’ailleurs jamais oublié. Dans ce cas, il s’agissait plus d’une occupation allemande que d’une véritable colonisation.

En ce qui concerne l’Algérie, il s’agissait d’une véritable colonisation de peuplement. Après l’occupation française en 1830, outre les français, des européens de toutes origines (portugais, espagnols, italiens, crétois, grecs, etc) venaient s’installer en Algérie, devenaient français et obtenaient de larges faveurs, au détriment de la population algérienne autochtone.
Cette colonisation dura 132 ans, ce qui veut dire que plusieurs générations d’algériens n’avaient jamais connu ce que c’est que d’être citoyen à part entière d’un état indépendant. Ils sont nés, ont vécu et sont morts comme citoyens de seconde zone dans leur propre pays. Cela laisse forcément des traces dans l’inconscient collectif d’un peuple.

Un deuxième facteur avait largement contribué à la détérioration des relations franco-algériennes ; il s’agit de la guerre de libération algérienne. Celle-ci avait été atroce et avait duré sept ans et demi (plus que l’occupation allemande de la France). Ce fut la guerre de décolonisation la plus dure qu’a connu le continent africain, où toutes les atrocités ont été commises et durant laquelle plusieurs centaines de milliers d’algériens sont morts.

Un troisième facteur avait ruiné, pour une longue période, les relations entre les français et les algériens et avait creusé un fossé entre eux. Il s’agit des activités terroristes de l’OAS, Organisation Armée Secrète, composée par des extrémistes pieds noirs et des français métropolitains d'extrême droite (partisans de l'Algérie française) qui, voyant l’indépendance de l’Algérie se profiler à l’horizon, avaient commencé à pratiquer la politique de la terre brûlée. A titre d’exemple et sans rentrer dans les détails, entre le 19 mars 1962 (date du cessez le feu) et jusqu’à quelques jours avant l’indépendance algérienne (05 juillet 1962), pour la seule ville d’Alger, les commandos de l’OAS tuaient en moyenne une centaine de civils algériens par jour, des gens qui allaient au travail, allaient faire leurs courses ou étaient attablés dans un café …

A la suite de tout cela, une haine réciproque s’était solidement établie entre les français et les algériens. Les pieds noirs français avaient la rage de perdre leur pays, l’Algérie (car il s’agit bien du leur), dans lequel ils vivaient depuis plusieurs générations et les algériens haïssaient les français à cause de toutes les atrocités et des injustices qu’ils leur avaient fait subir.


Dernière édition par Brahim le Mer 31 Aoû 2011 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10718
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 14:16

Excellente mise au point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 15:03

Brahim a écrit:
Bonjours Amada,

Tu abordes là un sujet très vaste et très compliqué. Pour situer le contexte des relations franco-algériennes, j’aborderais ici uniquement l’aspect historique.

Merci Brahim,

En effet, tu présentes les choses d'une façon très claire et très compréhensible.
Il s'agit en effet, d'une histoire très compliquée et très dure.

J'espère qu'un jour les Algériens et les Français pourront de nouveau avoir des liens d'amitié et que la paix sera enfin à l'ordre du jour entre nos deux nations.

Bonne journée, à toi, Brahim. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 15:20

IL semble avoir divergence d'opinion quand à cet évènement ,je lis autre chose dans cette article et il est difficile pour moi de me forger un avis ..
Comme je ne suis pas experte ...
Citation :
Membres du CRI (Collectif des Rapatriés Internautes), nous sommes très attentifs aux parutions et productions diverses qui touchent à l'histoire de notre communauté et à l'interprétation qui en est faite. Notre site Internet http://www.lecri.net accueille prés de 50 000 visiteurs par an. Nous tenons à vous exprimer une vive protestation concernant l'angle de vue et le contenu de votre publication "France-Algérie, journal d'une passion" qui se prétend être "Une histoire des relations franco-algériennes de 1830 à nos jours" . Nous avons examiné la période 1830 à 1962 qui nous concerne plus particulièrement.
L'énumération de faits sans analyse des causes et du contexte, ne peut qu'amplifier le malentendu et la mise à l'index de la période française. A ce regrettable manque de profondeur entrevu au fil des pages s'ajoute de honteuses supputations et de malencontreuses erreurs sur des évènements tragiques pour notre communauté notamment en ce qui concerne les journées du 26 mars et du 5 juillet 1962. Sous entendre que la fusillade du 26 mars à Alger serait due à une provocation de l'OAS et à une panique des tirailleurs algériens (mis sciemment en première ligne), tiennent plus de la fable que de la réalité historique. Affirmer qu'il y aurait eu une cinquantaine de morts, alors que les études les plus sérieuses parlent de 80 morts et plus de 200 blessés, et omettre que les corps ne furent pas rendu aux familles révèlent le manque de soucis d'information objective Idem pour le 5 juillet 1962 à Oran où l'OAS, encore lui, en serait le facteur déclenchant. Même si le conditionnel est employé, la réalité aurait du vous inciter à préciser que les derniers commandos de l'OAS avaient quitté Oran en fin juin. Pour ces deux drames, le nombre des victimes prêterait à sourire si les sujets traités n'étaient pas aussi sérieux. Assurer qu'il y eut à Oran 26 victimes alors que 6 heures d'exactions permirent aux joyeux manifestants d'occire plus de 2000 civils et d'en faire disparaître au moins 500 touche à la désinformation la plus honteuse et au mépris des personnes décédées et de leurs familles.
Tous vos chapitres méritent une critique approfondie mais nos observations tiendraient dans un recueil d'un nombre de pages supérieur au votre. Nous sommes ébahis que votre conseiller historique, Monsieur Marseille, ait pu laisser passer de telles énormités. La question de l'utilité de votre ouvrage se pose. Ses répercutions portée par votre réputation de sérieux auront un effet désastreux pour ceux qui désireraient s'informer pleinement sur cette époque douloureuse à plus d'un titre, et qui prendront pour argent comptant, les diverses allégations et imprécisions relevées au fil des pages

http://www.lecri.net/action/larousse.htm
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3434
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 16:32

Pandore, je ne pense pas que le site du CRI qui, comme son nom l'indique, doit être administré par des anciens rapatriés d'Algérie, probablement partisans de l'Algérie française, soit le meilleur endroit pour se faire une opinion juste.

Je te conseillerais plutôt de consulter l'article de wikipédia concernant l'OAS, qui est certainement plus neutre et plus objectif. A la fin de l'article, tu trouveras une liste des exactions qui avaient été commises de part et d'autre. Mais ceci ne représente qu'une infime partie de ce qui s'était réellement passé.

Il ne fait aucun doute que l'OAS était une organisation terroriste qui luttait non seulement contre les algériens, mais aussi contre l'administration française de l'époque à qui elle reprochait de vouloir accorder l'indépendance à l'Algérie. D'ailleurs, c'est un commando de cette organisation qui avait essayé de tuer le Général De Gaulle (attentat du Petit Clamart, 1962) qui était à l'époque, Président de la République.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 18:08

Brahim a écrit:
Pandore, je ne pense pas que le site du CRI qui, comme son nom l'indique, doit être administré par des anciens rapatriés d'Algérie, probablement partisans de l'Algérie française, soit le meilleur endroit pour se faire une opinion juste.

Je te conseillerais plutôt de consulter l'article de wikipédia concernant l'OAS, qui est certainement plus neutre et plus objectif. A la fin de l'article, tu trouveras une liste des exactions qui avaient été commises de part et d'autre. Mais ceci ne représente qu'une infime partie de ce qui s'était réellement passé.

Il ne fait aucun doute que l'OAS était une organisation terroriste qui luttait non seulement contre les algériens, mais aussi contre l'administration française de l'époque à qui elle reprochait de vouloir accorder l'indépendance à l'Algérie. D'ailleurs, c'est un commando de cette organisation qui avait essayé de tuer le Général De Gaulle (attentat du Petit Clamart, 1962) qui était à l'époque, Président de la République.

Je suis de l'avis de notre ami Brahim.
Par ailleurs, je n'ai pas voulu soulever, dans mon intervention initiale, une polémique sur les raisons profondes et détaillées de ce que l'on a appelé pudiquement "les événements d'Algérie". Mais je me pose la question de la possibilité d'un retour à la paix entre nos deux pays et peut-être un jour de la naissance d'une amitié plus confiante, impliquant le pardon mutuel et la volonté de tourner une page sanglante du passé.
Je sais que pour ceux qui l'ont connue, cette guerre a été horrible.
Mais toute guerre est horrible, car plus aucune loi ni règle n'existe et les pires abominations y sont commises.
Et même si on appartient à un camp, des deux côtés on commet des horreurs.
Avec l'Allemagne, la guerre a été différente et beaucoup plus courte, mais des horreurs ont été commises des deux côtés et on n'y peut rien.
Je pense tout de même que la grande différence de culture qui existe entre la France et l'Algérie est une entrave importante à la normalisation des relations entre les deux pays.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10718
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 18:16

[quote="Pandore"]IL semble avoir divergence d'opinion quand à cet évènement ,je lis autre chose dans cette article et il est difficile pour moi de me forger un avis ..
Comme je ne suis pas experte ...
Citation :
Membres du CRI (Collectif des Rapatriés Internautes),
Qu'il y ait divergence d'opinion quant à cet évènement, c'est bien sûr.
Comme le font remarquer Brahim et Dionysien, ce n'est pas des nostalgiques de l'OAS qu'il faut attendre une vue objective sur ces évènements.
Par contre, je pense au million de rapatriés d'Algérie, Maroc, Tunisie :

Citation :
Un million de
rapatriés
Au
début de l'été 1962, des milliers de famille prises de panique se pressèrent
dans les ports et les aérodromes pour gagner la France, attendant parfois
plusieurs jours un embarquement.
On comptait, au 31 juillet 1985, 968 685 rapatriés d'Algérie,
263 357 du Maroc et 179 985 de Tunisie.
http://felina.pagesperso-orange.fr/doc/alg/piedsnoirs.htm
On peut imaginer le traumatisme de ces "pieds noirs" quittant un pays qui était le leur depuis plusieurs générations.
Il a été facile aux terroristes de l'OAS d'instrumentaliser ce traumatisme tout à fait compréhensible pour engager leur entreprise de subversion de la République Française.
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 18:22

Je vois une autre différence entre l'Algérie et l'Allemagne. Il ne faut pas avoir peur de le dire, l'Algérie est une dictature, et les tyrans ont souvent besoin d'un ennemi de leur peuple, réel ou imaginaire pour asseoir la cohésion nationale autour de leur pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 18:58

Lucael a écrit:
Je vois une autre différence entre l'Algérie et l'Allemagne. Il ne faut pas avoir peur de le dire, l'Algérie est une dictature, et les tyrans ont souvent besoin d'un ennemi de leur peuple, réel ou imaginaire pour asseoir la cohésion nationale autour de leur pouvoir.

C'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3434
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 20:41

Amada a écrit:
J'espère qu'un jour les Algériens et les Français pourront de nouveau avoir des liens d'amitié et que la paix sera enfin à l'ordre du jour entre nos deux nations.

Amada, je partage avec toi ce voeux, à cent pour cent.

Même si les gouvernements des deux pays sont souvent comme chien et chat, il existe des liens profonds d'amitié entre un grand nombre de citoyens français et algériens, ainsi que d'innombrables mariages mixtes. Ces liens d'amitié existent déjà ; il ne tient qu'à nous de les cultiver, de les nourrir et de les faire vivre ... en attendant que ça aille mieux entre ceux qui gouvernent ces deux pays.

A ce titre, je partage l'avis de notre ami Lucael : le fait que l'Algérie soit encore une dictature n'arrange pas les choses ... mais cela changera un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 21:14

Dyonisien a écrit:
Il fut un temps où l'Allemagne avait trouvé ses ennemis : nos frères, les Juifs..
Bien sûr, Dyonisien, et la prise de conscience au fond de soi que tous les hommes sont frères casse le mécanisme et nous rend libres.
Revenir en haut Aller en bas
Brahim
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3434
Age : 74
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Mer 31 Aoû 2011 - 21:32

J-P Mouvaux a écrit:
Par contre, je pense au million de rapatriés d'Algérie, Maroc, Tunisie :

Citation :
Un million de
rapatriés
Au
début de l'été 1962, des milliers de famille prises de panique se pressèrent
dans les ports et les aérodromes pour gagner la France, attendant parfois
plusieurs jours un embarquement.
On comptait, au 31 juillet 1985, 968 685 rapatriés d'Algérie,
263 357 du Maroc et 179 985 de Tunisie.
http://felina.pagesperso-orange.fr/doc/alg/piedsnoirs.htm
On peut imaginer le traumatisme de ces "pieds noirs" quittant un pays qui était le leur depuis plusieurs générations.
Il a été facile aux terroristes de l'OAS d'instrumentaliser ce traumatisme tout à fait compréhensible pour engager leur entreprise de subversion de la République Française.

Oui JP, un million de pieds noirs avaient dû quitter l'Algérie en l'espace de quelques mois, voire de quelques semaines, car il leur fallait absolument quitter ce pays avant l'indépendance. Si je me souviens bien, durant les dernières semaines, l'afflux de partants était tel qu'ils ne pouvaient pas prendre plus de deux valises par personne, ce qui les obligeait à abandonner tout le reste de leurs biens, ainsi que leurs maisons que beaucoup d'entre eux n'avaient pas eu le temps de vendre. Le fait de quitter leur pays, dans lequel ils vivaient depuis plusieurs générations et dans ces conditions, était certainement une très dure épreuve pour ces pieds noirs.

Pourtant, les accords d'Evian (entre la France et l'Algérie), juste avant le cessez le feu, avaient prévu que le million de pieds noirs français allaient rester en Algérie et que leur sécurité serait garantie. Je suis convaincu que les exactions aveugles commises par l'OAS et leur politique de la terre brulée avaient définitivement ruiné tout espoir de cohabitation entre les français d'Algérie et le reste de la population algérienne. Les pieds noirs l'avaient d'ailleurs bien compris ; c'est la raison pour laquelle ils avaient choisi de partir, par peur des représailles, alors qu'ils avaient parfaitement le droit de rester légalement au sein de l'Algérie indépendante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-pelerin.com
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5551
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Jeu 1 Sep 2011 - 8:09

Merci à vous Brahim,moi dans mon coin de pays ,tout cela ,n'était pas très clair..
Vous savez Amada,le pardon est quelque chose qui non seulement prend du temps ,mais se mérite et encore là ,il y aura des dérapages à la moindre incartade..
La mémoire n'oublie jamais facilement les abus ,les morts ...
Toute ses guerres et tant de morts ,c'est vraiment affreux .
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10718
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   Jeu 1 Sep 2011 - 16:55

Oui, l'OAS porte une lourde responsabilité dans cette affaire.

Mais les liens qui se tissent, au fil des années, entre français, françaises et algériens, tunisiens, marocains, font qu'un espoir raisonnable est permis pour l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos rapports avec l'Allemagne et l'Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos rapports avec votre famille
» Vos rapports avec la hiérarchie
» Règles du Savoir-Vivre dans la Société Moderne par la Baronne Staffe: rapports avec les professeurs
» avoir des rapports avec son epouse en periode de viduité?
» Les femmes tondues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines-
Sauter vers: