Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avis de décés bis !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
florence_yvonne
Admin
Admin


Nombre de messages : 26750
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Mer 15 Aoû 2007 - 9:41

un visionnaire ce coluche
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Mer 15 Aoû 2007 - 22:53

visionnaire....philosophe aussi un peu....
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Mer 15 Aoû 2007 - 23:28

Citation :
Septour à écrit:
Jean, dire que quand le cerveau est mort, il n'y a plus rien est un dogme.
Non, c'est un raisonnement logique.


Le dogme, c'est affirmer que:

Citation :
... l'ame est la memoire de qui nous sommes en realite.
elle a emmagasine le souvenir de ttes nos vies anterieures et de notre origine divine, elle sait tout. quand un savant ( ou autre)fait une decouverte, il ne fait que redecouvrir un savoir enfouis.

Il suffit d'un AVC pour que le cerveau ne soit plus en état de mémoriser quoi que ce soit, et tu prétends qu'il y a un truc qui mémorise........
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Jeu 16 Aoû 2007 - 1:14

jean a écrit:
Citation :
Septour à écrit:
Jean, dire que quand le cerveau est mort, il n'y a plus rien est un dogme.
Non, c'est un raisonnement logique.


Il suffit d'un AVC pour que le cerveau ne soit plus en état de mémoriser quoi que ce soit, et tu prétends qu'il y a un truc qui mémorise........

Quand le cerveau est mort il n'y a plus rien.....médicalement, c'est vrai....sauf que la nature à horreur du vide et "rien" n'existe pas....
Les conséquences d'un AVC sur les fonctions cognitives et motrices sont variables d'un individu à l'autre d'une part, et selon la position précise de l'AVC d'autre part...
On sait que certaines maladies neurologiques (autisme par exemple) développent certaines facultés cognitives au delà de toutes espérances....on a des machines à calculer vivantes...Ici, à Pierrefeu, on a un malade qui connait l'annuaire du département par coeur....donnez-lui le nom, il donnera le numéro et l'adresse....donnez le numéro, il donnera le nom et l'adresse....donnez l'adresse, il donnera le nom et le numéro...et pourtant il a l'âge mental d'un enfant de 4ans et n'est pas capable de tenir sa cuiller....
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Jeu 16 Aoû 2007 - 9:06

Jung avait déjà remarqué pendant la guerre de 14 que des soldats survivaient avec des blessures incroyables à la tête et des cerveaux profondément abimés.


Voici une interview de Sir John Eccles, prix Nobel de médecine pour ses recherches sur le cerveau:

John Eccles
"La conscience n'a rien à voir avec le cerveau"


Pour John Eccles, neurologue, ancien prix Nobel, ce qui, dans la nature, différencie l'être humain, c'est la part de divin qu'il a en lui.

Psychologies : Dans votre livre Evolution du cerveau et création de la conscience (Fayard), qui propose une synthèse extrêmement complète et détaillée de l'évolution du cerveau, vous apportez une hypothèse révolutionnaire et qui va à
l'encontre de ce que disent généralement les neurologues : la conscience est indépendante du cerveau !

John Eccles : Je peux pratiquement dire que j'ai travaillé toute ma vie pour écrire ce livre. En ce qui concerne l'évolution du cerveau, je ne m'oppose pas du tout aux théories matérialistes. Je peux également dire que je me considère moi-même comme un matérialiste puisque, comme tous mes collègues, j'ai travaillé activement sur de la matière bien réelle, et j'ai fait de nombreuses découvertes reconnues. Les processus chimiques responsables de la propagation de l'influx nerveux m'ont
d'ailleurs valu le prix Nobel de médecine en 1963 ! Donc, je crois toujours que le cerveau humain doit être étudié afin que
nous puissions vraiment un jour comprendre le fonctionnement. Et il y a encore bien du travail ! Mais cela n'est valable que
pour la partie mécanique. Au-delà, la science n'explique plus rien...

Voulez-vous dire que la pensée et l'esprit ne sont pas des « sécrétions » du cerveau ?

Oui. Lorsque j'étais à l'université, j'étudiais l'anatomie du cerveau, avec la certitude que je n'étais pas seulement un
animal « évolué » : quelque chose de différent faisait de moi une personne. J'avais la conscience d'être. Alors, j'ai beaucoup lu et étudié la philosophie, en essayant de comprendre la nature de cette « conscience de soi », qui est pour moi la caractéristique la plus fondamentale de l'espèce humaine.

Est-ce l'âme ?

On peut l'appeler ainsi. Pendant toute ma vie, je n'ai jamais eu aucun doute sur son existence indépendante du corps. Ce
qui n'est pas le cas de la majorité des scientifiques.

Et pourquoi n'y croient-ils pas ?

Parce qu'ils ont été formés à l'école du matérialisme. C'est un moule extrêmement rigide composé d'un ensemble
de dogmes qui ne sont pas forcément expliqués scientifiquement ! Par exemple, affirmer que notre existence n'est qu'un
assemblage biologique sans essayer de comprendre tout ce qui n'entre pas dans ce cadre - sous prétexte que ce n'est pas
«scientifique» - est un dogme, pis, une superstition ! La science est pleine de superstitions, de croyances de toutes
sortes... Le plus navrant, c'est que le public est persuadé que la science a réponse à tout.

Pourtant, votre démonstration de l'évolution du cerveau est admise par tous...

Bien sûr ! Nos connaissances sont aujourd'hui suffisantes pour adopter un consensus général.

Comment peut-on résumer l'évolution de notre cerveau ?

Tout a commencé avec les hominidés, nos grands-parents, qui étaient déjà dotés d'organes très complexes, avec un système
de vision très élaboré. Au fur et à mesure, le cerveau n'a cessé de devenir de plus en plus performant. Marcher sur deux
jambes a entraîné une réorganisation du système nerveux. L'utilisation des mains et l'apparition du langage ont été
déterminants, et ont permis le développement du néocortex. C'était, à l'origine, une fine couche cérébrale qui s'est
considérablement développée et qui permet de multiplier les interconnexions entre les neurones. C'est ce qui différencie
l'homme du singe.

Le langage n'est-il pas la plus grande différence qui existe entre l'homme et l'animal ?

Entre autres choses. Disons que, dans le cerveau, l'aire du langage, «l'aire de Broca», est vraiment différente
un bébé humain naît avec une aire bien développée, dont la structure est adaptée à la grammaire de toutes les langues.
Et on voit les petits enfants babiller, s'entraîner, alors qu'un jeune singe est quasi muet.

Alors, qu'est-ce que la pensée ?

Elle peut être considérée comme un «champ de conscience» dépourvu de masse et d'énergie, qui exerce pourtant une influence
sur la transmission de l'influx nerveux en activant certaines particules biologiques élémentaires dans les synapses. Il est
difficile en science de concevoir l'influence d'un élément immatériel, la pensée, sur des organes matériels, les neurones.

«Chaque âme est une création divine implantée dans le foetus entre la conception et la naissance.»
C'est l'un des aspects du rapport entre l'esprit et la matière gui est au centre de nombreux débats chez les physiciens
contemporains.

Oui, et la physique des quantas m'intéresse beaucoup. Je suis entrain d'étudier la question de très près, en sachant
pertinemment que je ne suis pas physicien ! Ce que l'on appelle un «champ de probabilités» en physique pourrait
éventuellement être mis en rapport avec l'activité du cerveau.

Pour en revenir à la «conscience de soi », vous parliez de la « personne humaine »...

En effet, chacun d'entre nous fait en permanence l'expérience d'être une personne douée de la conscience de soi. Et pas
seulement consciente, mais sachant qu'elle est consciente. Or on a l'habitude de considérer une personne comme une
identification à l'ensemble de ses parties : visage, corps, membres... C'est une erreur. Si on est amputé d'une main,
d'un pied, ou que l'on devient aveugle, même si cette expérience est traumatisante et peut modifier notre comportement,
notre identité restera intacte. Si le corps n'est pas le siège de la personnalité consciente, c'est le cerveau, me
direz-vous... Mais on sait aujourd'hui que l'ablation de nombreuses parties du cerveau n'affecte pas la personne. Bien sûr,
des dommages causés à certaines zones peuvent perturber sérieusement la conscience, mais pas la conscience de soi.
Y compris dans des cas considérés comme extrêmes par la médecine.

Les cas sont rares, mais certaines personnes plongées dans le coma ont effectivement raconté, à leur réveil, tout ce qui
s'était passé autour d'elles...

Oui, cela arrive, et on ne peut proposer aucune explication pour ce genre de phénomène. Donc, si vous le voulez,
tous les problèmes liés à cette expérience de l'unité ressentie par le moi ne peuvent être ni expliqués par la science,
ni par la génétique avec sa loterie fantastiquement impossible, ni par l'environnement, qui ne détermine pas
l'unicité du moi, mais ne fait que la modifier.

Ne pourrait-on dire que notre moi est constitué de l'ensemble des expériences accumulées au cours de notre vie ?

Il est vrai que notre vie intérieure dépend des expériences de notre existence. Pourtant, même si les changements dus
à certaines circonstances sont extrêmes, on sera toujours le même moi, capable de retrouver dans sa mémoire sa propre
continuité en remontant jusqu'aux souvenirs les plus reculés de sa petite enfance. Quelles que soient les circonstances
de la vie, il ne peut jamais y avoir élimination du moi et son remplacement par un autre !

Lorsque l'on parle de «transformation», dans le développement personnel, il ne s'agit pas d'un remplacement de
personnalité, mais de la réalisation de cette personnalité. C'est ce que Jung appelait le « soi ».

Tout à fait ! Voilà l'expérience de l'unicité. Et puisqu'on ne peut pas l'expliquer d'une manière scientifique et
matérielle, je suis obligé de l'attribuer à une création spirituelle d'ordre surnaturel. Je peux aller plus loin en
disant que chaque âme est une création divine implantée dans le foetus à un moment compris entre la conception et la
naissance. Et je n'hésite pas à affirmer qu'aucune autre explication ne tient.

Vous êtes donc croyant...

Oui ! Et je l'ai toujours été. Mon travail «matérialiste», au lieu de la dissiper, a renforcé ma foi en l'âme humaine
et son origine miraculeuse par création divine. Pour moi, il existe non seulement un Dieu créateur de l'Univers, mais
aussi un Dieu aimant à qui nous devons notre être. J'ai aujourd'hui 89 ans, et, au terme de tant d'années de
recherche, je peux conclure que, sur notre planète, l'évolution biologique s'est transcendée elle-même en fournissant
la base matérielle - le cerveau humain - à des êtres conscients d'eux-mêmes. Notre vraie nature est alors de chercher
espoir et sens dans la quête de l'amour, de la vérité et de la beauté.

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR ERIK PIGANI
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Jeu 16 Aoû 2007 - 10:28

La thèse fondamentale développée par Régis Dutheil, physicien et biophysicien, et sa fille Brigitte, a pour objet la structure de notre conscience et celle de l'univers. Régis et Brigitte Dutheil notent que le dogme de la vitesse de la lumière est aujourd'hui remis en question par d'autres physiciens. Ils citent l'américain Feinberg qui, tout en préservant également la mécanique relativiste, postule l'existence, de l'autre côté du mur de la lumière, de champs de particules qui vont plus vite que celle-ci, jamais en deçà.

On peut en déduire l'existence de trois " types " de mondes de la matière :

-Le monde " souslumineux " qui est le monde ordinaire, que nous connaissons bien, celui de la physique classique newtonienne, constitué de bradyons, des particules dont la vitesse est inférieure à celle de la lumière.

-Le monde " lumineux " de la matière approchant ou atteignant la vitesse de la lumière. C’est le monde de la relativité d'Einstein, les luxons, particules dotées d'une vitesse égale à celle de la lumière.

-Le monde " superlumineux " de la matière dépassant la vitesse de la lumière, l'univers superlumineux des tachyons.

La nature de la conscience:

L'existence de notre conscience n'est pas douteuse. Par contre sa nature n'a jamais été clairement définie. Qu’est-ce que la conscience ? Pour les matérialistes, c'est une production du cerveau et elle disparaît à la mort.

Pour Régis Dutheil : la conscience et le cerveau aurait deux modes de fonctionnement : l'un normal, local et spatio-temporel, l'autre plus rare, non local.

1. la supra-conscience ; elle est composée de particules superlumineuses et qui se situe en dehors de notre corps, le monde "superlumineux" .

2. la conscience locale ; elle est encore appelée " moi sous-lumineux " et se compose de photons (elle appartient donc au monde " lumineux "). Elle se partage, avec le système nerveux, l'exploitation des informations qui lui parviennent de la supra-conscience. C'est elle qui pense, décide et résout les problèmes de la vie quotidienne.

Quand la supra-conscience communique avec la conscience locale, le transit serait réglementé par le cortex cérébral. Tout ce qui est nécessaire à notre vie quotidienne est filtré et transmis à la conscience locale. Le cerveau transforme les informations abstraites en hologrammes c'est-à-dire en images tridimensionnelles qui représentent pour nous la réalité.

Par contre, il n'existerait pas de communication dans le sens conscience locale vers la supra-conscience durant la vie, sauf dans quelques cas : le rêve, la méditation et l'usage de certaines drogues...

La véritable communication se ferait au moment de la mort physique. Les auteurs enseignent l'immortalité de la conscience locale qui, lors de la mort, se détache du corps physique et cherche à s'unir à son homologue superlumineuse.

Le "mur de la lumière":

A l'image du mur du son en aéronautique, il existerait un "mur de la lumière", séparant l'univers sous-lumineux (le monde tangible) et l'univers superlumineux. Dans l'univers superlumineux, il serait possible d'observer un événement avant sa cause. De même, selon les auteurs, "il y aurait pour un être vivant dans l'univers superlumineux une instantanéité complète de tous les événements constituant sa vie, les notions du passé/présent/futur disparaîtraient".

Ainsi, le Champ d'Energie Tachyonique (C.E.T.) serait un espace identifié comme contenant des particules se déplaçant à une telle vitesse, que la notion de temps y serait alors nulle pour toutes personnes s'y plaçant volontairement. Les travaux de Régis Dutheil, nous expliquent comment la conscience même de l'homme semble issue de ce champ (et semblerait invariablement y retourner).

A la mort , nous traverserions le mur de la lumière pour réintégrer l'univers de l'espace/temps superlumineux des tachyons. Sur ce qui se passe après la mort, les auteurs s'expriment prudemment car ils considèrent que cela est inaccessible ou inconcevable pour notre monde sous-lumineux.

Le monde " superlumineux, les NDE et le Bardo Thödol:

Dans leur premier ouvrage, les auteurs étudient les NDE en intégrant une étude du Dr. Melvin Morse, qui a démontré qu'une excitation électrique de la scissure de Sylvius, zone du cerveau située au-dessus de l'oreille droite ( foyer de l'âme ?), détermine les sorties hors du corps.

Ils reprennent le descriptif de Moody et la thèse d'un champ superlumineux en interprètant la rencontre avec l'être de lumière tout en faisant le lien avec la théorie holographique de Pribam et même avec un principe énoncé dans le Bardo Thödol.

La huitième phase d'une NDE fait apparaître aux yeux des témoins une lumière extrêmement brillante et des couleurs merveilleuses.

Dans un champ de matière superlumineuse, beaucoup moins dense que la matière sous-lumineuse, les photons (particules de lumière) ne sont pas absorbés comme dans l'univers sous-lumineux et remplissent de manière uniforme l'espace/temps de la conscience, ce qui explique le brillant particulièrement intense de la lumière.

De plus, ces particules lumineuses doivent probablement transporter l'information et la signification, d'où le côté signifiant et apaisant qui semble inhérent à cette lumière. Quant à la pureté naturelle des couleurs, elle est due au fait que les sensations du sujet ne sont plus atténuées par le cortex et se produisent à l'état brut.

Les paysages magnifiques observés par certains témoins ne sont que des hologrammes que leur conscience construit pour traduire l'information qui leur est donnée. Ces hologrammes sont la réplique en quelque sorte idéalisée des objets sous-lumineux. Ils peuvent être créés instantanément en un temps nul, mais également annihilés instantanément. Nous retrouvons là l'un des enseignements essentiels du Livre des mort tibétain, d'après lequel la pensée du défunt crée son environnement après la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Jeu 16 Aoû 2007 - 12:43

autrement dit, nous vivons dans un univers d'illusions ,mais assez vrai pour y croire, appele relatif, et lorsque nous mourons nous passons dans un univers ou dimension dite absolue ou tout est possible instantanement. c'est ce que disent les mystiques depuis tjrs.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Jeu 16 Aoû 2007 - 17:11

Une expression très « parlante » du vocabulaire « djeune » : on s’éclate.

On s’éclate : une explosion de plaisir.

Qu’est-ce que la mort ?

Notre organisme qui « s’éclate ».

La désintégration de l’atome : une explosion d’énergie.

Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9757
Age : 66
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Ven 17 Aoû 2007 - 14:34

Citation :
Hiram83 a écrit:
Quand le cerveau est mort il n'y a plus rien.....médicalement, c'est vrai....sauf que la nature à horreur du vide et "rien" n'existe pas....
"La nature à horreur du vide" ?
Je ne crois pas que la nature pense, "elle est"
Et en supposant que ce soit le cas, même si le vide n'existe pas, ce n'est pas une raison pour le remplir avec n'importe quoi et en particulier avec notre ignorance.

Citation :
Hiram83 a écrit:

On sait que certaines maladies neurologiques (autisme par exemple) développent certaines facultés cognitives au delà de toutes espérances....on a des machines à calculer vivantes...Ici, à Pierrefeu, on a un malade qui connait l'annuaire du département par coeur....donnez-lui le nom, il donnera le numéro et l'adresse....donnez le numéro, il donnera le nom et l'adresse....donnez l'adresse, il donnera le nom et le numéro...et pourtant il a l'âge mental d'un enfant de 4ans et n'est pas capable de tenir sa cuiller...

Hors sujet.
Cela ne prouve pas l’existence d’un concept pensant, mémorisant en dehors du cerveau.
Il est archi connu que certaines lacunes physiques développent d’autres facultés au delà des conceptions que l’on a de nos possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Ven 17 Aoû 2007 - 15:37

jean a écrit:
Cela ne prouve pas l’existence d’un concept pensant, mémorisant en dehors du cerveau.

En effet rien ne le prouve, comme d'ailleurs rien ne prouve le contraire, ce que j'ai tenté de montrer par ces deux textes. On en est toujours au stade des hypothèses, mais il me semble que celle d'Eccles, d'une conscience indépendante du cerveau rend mieux compte de certaines observations, notamment sur les NDE, ce qui me ferait pencher pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Sam 18 Aoû 2007 - 10:53

jean a écrit:

Citation :
Hiram83 a écrit:

On sait que certaines maladies neurologiques (autisme par exemple) développent certaines facultés cognitives au delà de toutes espérances....on a des machines à calculer vivantes...Ici, à Pierrefeu, on a un malade qui connait l'annuaire du département par coeur....donnez-lui le nom, il donnera le numéro et l'adresse....donnez le numéro, il donnera le nom et l'adresse....donnez l'adresse, il donnera le nom et le numéro...et pourtant il a l'âge mental d'un enfant de 4ans et n'est pas capable de tenir sa cuiller...

Hors sujet.
Cela ne prouve pas l’existence d’un concept pensant, mémorisant en dehors du cerveau.

Je ne crois pas être hors sujet. Qui peut l'être dans ce domaine où la science n'y voit pas clair? La nature à horreur du vide, c'est une expression populaire et ce n'est pas avec notre ignorance qu'on remplit l'espace, mais avec des hypothèses et des théories qui tiennent la route. Les scientifiques cherchent d'ailleurs dans ce sens. Puisque tu a l'air si sur de toi, peux-tu m'expliquer comment ce malade décrit plus haut, dont un scanner montre de nombreuses lésions cortico-sous corticales dues à des années de crises d'épilepsie, fait pour mémoriser les pages jaunes et blanches et sélectionner ensuite l'information selon tous les critères de tri qu'elle contient? Ce garls là, tu lui donne une rue et une ville, et il te cite les noms et numéros de tel des gens de l'endroit.
Je te souhaites bon courage dans ta démonstration parce que la médecine, elle, n'a pas encore de réponses à ce "prodige".
Revenir en haut Aller en bas
Lucael
Exégète
Exégète


Masculin Nombre de messages : 4390
Age : 105
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   Dim 19 Aoû 2007 - 15:46

hiram83 a écrit:
Je te souhaites bon courage dans ta démonstration parce que la médecine, elle, n'a pas encore de réponses à ce "prodige".

Seule l'hypothèse dualiste de Penfield et Eccles notamment permet d'expliquer ce genre de phénomènes. Dutheil de plus nous en donne une image très plausible. Naturellement la plupart des scientifiques, prisonniers de leurs concepts matériels ne sont pas encore prêts admettre ce type ce raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis de décés bis !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis de décés bis !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Utilisateurs du TBI => besoin de votre avis
» Avis de modifications
» Avis sur les lalib?
» Questions pour l'avis pédagogique
» Changement d'url : votre avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Parlez-nous de vous :: Tout ce que vous avez envie de dire-
Sauter vers: