Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le message chrétien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Le message chrétien   Jeu 15 Sep 2011 - 11:46

Ce message s'exprime dans des textes vieux de plus de deux millénaires, réunis dans ce qu'on appelle "la Bible", sans compter tous les "apocryphes". Ces écrits font partie du patrimoine culturel de l'humanité, patrimoine qui appartient à tous, sans qu'aucune institution religieuse ne puisse prétendre avoir le monopole de son interprétation.

Ce que je vais dire est l'expression de ma foi personnelle ; encore que je pense que cette foi puisse être partagée par d'autres.

Je suis chrétien, voilà ma gloire, mon espérance et mon soutien.

Cette proclamation, refrain du cantique que nous chantions dans notre enfance, je la fais toujours mienne ; avec toutefois la revendication de mon droit à réinterpréter ce message, formulé dans une culture tellement éloignée de la nôtre.

Telle est ma "profession de foi" ; c'est la conviction profonde que la vie, l'histoire humaine, a un sens, en dépit de tout ce qu'elle peut avoir de tragique, d'atroce parfois même.
Et que plus rien n'est "sacré" hormis la personne humaine. Avec toutefois la modestie de reconnaître que nous sommes, avec nos frères vivants, animaux et végétaux, des "produits" de la nature.

Et cette conviction, qui me vient de ma tradition chrétienne, consciemment assumée, je la retrouve chez bien d'autres, qui y sont parvenus par des chemins différents.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Jeu 15 Sep 2011 - 13:31

Dyonisien a écrit:
Et mi

Ech chu crétin
Ch'carrie du fien
Din min gardin
Aveuc min kien
Min kien rue l'cul
Euch' qué ch'l'cul
Euch' chu crétin
Ch'carrie du fien..

Hi ! Hi ! Hi ! pas mal.

Et, à propos de "fien", un dicton de chez nous :

Citation :
Carrie du fien à t'porte ;
Marrie t'fil' au loin.

Mais s'il te prend l'envie d'un peu de sérieux, tu pourrais réagir aussi à ma "profession de foi" actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 5592
Age : 52
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Jeu 15 Sep 2011 - 19:10

OUi c'est bien vrai Jean-Pierre ,nous sommes une partie intégrante de la nature ..
Je suis tout à fait en accord avec cela ..
Pour ce qui en est des écrits apocryphes ,j'en suis moins sur
N'ont t'ils pas été bannis par le vatican ,comme étant des textes héritiques
Oui ,je vois que ce n'est pas reconnu par l'église car les juifs ne les ont jamais reçu
dans le canon ou recueil des livres sacrés les apocryphes
ils n'en auraient conservés que 22 ,voilà pourquoi pendant des sciècles les chrétiens ne les connurent tout simplement pas ..
Philon connait ses livres ..cites quelques phrases et expressions
Et puis Josèphe dans sa tréponse à Appion s'exprime sur les livres canoniques et apocryphes :il ne peut y avoir de plus certains que les écrits autorisés parmis nous ...ect
Donc ,les apocryphes sont des livres hérétiques
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Jeu 15 Sep 2011 - 19:49

Dyonisien a écrit:
Bien sûr, J-P
Tu commences à me connaître un peu..
Oui, c'est pourquoi on peut s'expliquer franchement et clairement.
Citation :

Ta profession de foi est tout-à-fait teintée d'humanisme..
Tu affirmes ta croyance au Dieu chrétien sans vouloir l'imposer aux autres..
Pour être clair, où as-tu vu, dans ma "profession de foi", que j'ai parlé d'un "Dieu" ?
Pour moi, le mot "Dieu" est un mot périmé, qui a servi longtemps à désigner, dans la culture indo-européenne, cette force mystérieuse, apparemment intelligente, qui anime la nature.
Si je me réfère au message chrétien, c'est parce que je pense que, si on poursuit sa logique, on aboutit, justement, à l'abolition de la notion d'une divinité extérieure au monde, et que, du coup, il n'y a plus d'autre "sacré", de "divin", que l'homme lui-même. C'est ainsi que je pense que cette "profession de foi" que je fais n'est pas seulement "teintée d'humanisme", mais qu'elle est humaniste.
Je pense que la théologie chrétienne n'a pas su saisir la véritable portée de ce message chrétien qui, dans sa logique, aboutit à l'humanisme athée, cet humanisme que les "humanistes" de la Renaissance, et leurs successeurs, ont mis au jour, à partir de l'héritage grec et contre l'institution chrétienne.

Je sais que ma démarche pourra paraître fort alambiquée. Que veux-tu, j'ai été nourri à la dialectique jésuite.

Citation :
Je
partage ton avis sur le droit d'interpréter les textes dits saints..
Qui n'ont rien de "saint", ayant été écrits par des hommes.

Citation :
J'ai lu avec intérêt la
traduction des derniers écrits apocryphes tirés de la bibliothèque de
Nag Hammadi.. Même s'il faut lire prudemment ces textes gnostiques, ils
jettent un regard différent de celui que l'on nous a imposé.
De ce que je crois savoir, ces écrits sont l'expression du courant "gnostique" qui a fleuri dans les premiers siècles "chrétiens" et qui a été éliminé par les "orthodoxes" de l'église de Rome, de même que par ceux des églises orientales ; et dont les héritiers ont été massacrés lors de la "croisade des albigeois" par les chevaliers nordistes.
Pas de quoi être fiers de nos ancêtres "chti".
Salut à toi aussi !

Mais de où es-tu donc originaire pour si bien parler le "chti" ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le message chrétien   Jeu 15 Sep 2011 - 23:28

Cha va ti z'autes !?

Mi j'di qu'eul bipe (bible) al rraconte hin gros qu'jésus y a dit
aimer vous eul z'uns et l'z'autes ...
Revenir en haut Aller en bas
Fibonacci
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 675
Age : 51
Localisation : Sous la voûte étoilée
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 16 Sep 2011 - 6:48

Vinguette! J'm'étot inscrit su in forum d'Nortiauds è on m'l'avot pon dit??? Boh, c'n'étot mie grav, j'étot d'mie ben loing: dju sos neye da nau belles Ardennes, au S'dan (patrie ed'Turenne). Ça fait rin, dju r'vinrai co, mes fi!

Bondjou à tertous, saprés verrats d'monses!

Fibo.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 16 Sep 2011 - 10:05

L'zArdennais, z'êtes pas un tiot peu wallons ?

Mais, pour en revenir au message chrétien.

In est tertous un tiot peu frères, hein !

Et in veut ben même inveuc les normands, les bertons, les lorrains, l'zalasaciens, les parisiens, les juifs, les arabes, l'zauvergnats et les marseillais, et même l'éméricains.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9148
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 16 Sep 2011 - 16:57

Citation :
Si je me réfère au message chrétien, c'est parce que je pense que, si on poursuit sa logique, on aboutit, justement, à l'abolition de la notion d'une divinité extérieure au monde, et que, du coup, il n'y a plus d'autre "sacré", de "divin", que l'homme lui-même.

Je pense que la théologie chrétienne n'a pas su saisir la véritable portée de ce message chrétien qui, dans sa logique, aboutit à l'humanisme athée, cet humanisme que les "humanistes" de la Renaissance, et leurs successeurs, ont mis au jour, à partir de l'héritage grec et contre l'institution chrétienne.

N'y aurait-il pas un ch'ti peu de provocation de ta part ici mon cher Jean-Pierre? Very Happy

Enfin il me semble que le message chrétien fait assez largement référence à Dieu pour qu'il soit exclu de pouvoir légitimement s'imaginer qu'il puisse aboutir vers quelque athéisme que ce soit.

J-P j'ai parfois l'impression que tu prêtes à Jésus de meilleures intentions qu'il n'en avait lui-même et que par charité chrétienne tu lui fais porter la projection de ta propre sagesse que l'on sait très empreinte d'humanisme mais au risque de te décevoir son message allait souvent dans le sens que si on ne suivait pas précisément le chemin qu'il nous exhortait de suivre on allait droit en enfer et non pas vers le Père son soi-disant Dieu d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 16 Sep 2011 - 21:43

Citation :
N'y aurait-il pas un ch'ti peu de
provocation de ta part ici mon cher Jean-Pierre?
Non, Chribou, il n’y a pas trace de provocation dans ce que je dis ; c’est l’aboutissement de longues années de réflexion sur ce fameux « message chrétien » ; c’est le résultat d’une « re-lecture » de ce message, en le prenant, non plus comme un message « révélé » et contenant une « vérité » intouchable, comme l’ont prétendu, et nous ont fait croire, les ecclésiastiques de tous les temps.

Les écrits dans lesquels s'exprime ce « message » ont été écrits par des hommes, selon les cadres de pensée de leur temps, et qui ne sont plus du tout les nôtres.

C'est vrai que ce « message chrétien » "fait largement référence à Dieu", tout simplement parce que c’était dans leur cadre de pensée ; de même qu’ils pensaient que la terre était plate. Mais la terre n’est pas plate, et il n’y a pas de Dieu là-haut, dans le ciel, à juger nos actes et à condamner à l’enfer ceux qui ne suivaient pas les consignes qu’imposaient les clercs de ce temps-là.
Ces croyances que partageaient les auteurs de ces textes sont périmées, et il nous appartient maintenant de regarder ces textes avec un regard critique et de voir s’il ne contient pas des éléments de leur propre dépassement.

Je ne « prête » à Jésus aucune « intention » que ce soit. Nous ne savons même pas s‘il a existé ; et, en tous cas, pas tel que nous le décrivent les évangélistes. Nous ne savons de qu’il aurait pu dire que ce que ces évangélistes lui « ont fait dire ».
Et ce n’est aucunement « par charité chrétienne » que je lui ferais « porter la projection de ma propre sagesse ». C’est, au contraire, la « rumination » de ces textes qui m’a conduit à en tirer des conclusions qui n’étaient sûrement pas dans les intentions de leurs auteurs, qui ne soupçonnaient certainement eux-mêmes la portée de ce qu’ils écrivaient. Et ce serait donc plutôt de ces textes que j'ai tiré ce que tu appelles ma "propre sagesse"

C’est ainsi que, dans la logique de « l’exaltation » d’un homme rejeté, condamné à la mort la plus infamante, je vois s’amorcer la logique d’une réprobation des bourreaux de tous les temps et la réhabilitation des victimes de tous les temps.

C’est ainsi que, dans la logique de la « divinisation » d’un homme, et, justement, de cet homme humilié à mort, je vois s’amorcer la logique des la « sacralisation » de la personne humaine, avec, comme corollaire, la négation de toute « divinité » extérieure à l’humain.

Pour ce qui est de « l’humanisme », je n’irai pas à prétendre que sa source, et sa source unique, est dans ce « message chrétien » ; les grecs, notamment, y sont évidemment pour quelque chose, avec un sens du tragique de la condition humaine plus désespéré encore peut-être que celui de la tradition juive, puis chrétienne. Et il y a des réflexions de Paul sur la comparaison de la sagesse grecque et de la "folie" chrétienne, des considérations qui méritent qu'on s'y attarde.

Mais, de tout ceci, on peut discuter. Je ne prétends à aucune « vérité ».
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9148
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Sam 17 Sep 2011 - 22:31

J-P Mouvaux a écrit:

Non, Chribou, il n’y a pas trace de provocation dans ce que je dis ; c’est l’aboutissement de longues années de réflexion sur ce fameux « message chrétien » ; c’est le résultat d’une « re-lecture » de ce message, en le prenant, non plus comme un message « révélé » et contenant une « vérité » intouchable, comme l’ont prétendu, et nous ont fait croire, les ecclésiastiques de tous les temps.

Les écrits dans lesquels s'exprime ce « message » ont été écrits par des hommes, selon les cadres de pensée de leur temps, et qui ne sont plus du tout les nôtres.

C'est vrai que ce « message chrétien » "fait largement référence à Dieu", tout simplement parce que c’était dans leur cadre de pensée ; de même qu’ils pensaient que la terre était plate. Mais la terre n’est pas plate, et il n’y a pas de Dieu là-haut, dans le ciel, à juger nos actes et à condamner à l’enfer ceux qui ne suivaient pas les consignes qu’imposaient les clercs de ce temps-là.
Ces croyances que partageaient les auteurs de ces textes sont périmées, et il nous appartient maintenant de regarder ces textes avec un regard critique et de voir s’il ne contient pas des éléments de leur propre dépassement.

Je ne « prête » à Jésus aucune « intention » que ce soit. Nous ne savons même pas s‘il a existé ; et, en tous cas, pas tel que nous le décrivent les évangélistes. Nous ne savons de qu’il aurait pu dire que ce que ces évangélistes lui « ont fait dire ».
Et ce n’est aucunement « par charité chrétienne » que je lui ferais « porter la projection de ma propre sagesse ». C’est, au contraire, la « rumination » de ces textes qui m’a conduit à en tirer des conclusions qui n’étaient sûrement pas dans les intentions de leurs auteurs, qui ne soupçonnaient certainement eux-mêmes la portée de ce qu’ils écrivaient. Et ce serait donc plutôt de ces textes que j'ai tiré ce que tu appelles ma "propre sagesse"

C’est ainsi que, dans la logique de « l’exaltation » d’un homme rejeté, condamné à la mort la plus infamante, je vois s’amorcer la logique d’une réprobation des bourreaux de tous les temps et la réhabilitation des victimes de tous les temps.

C’est ainsi que, dans la logique de la « divinisation » d’un homme, et, justement, de cet homme humilié à mort, je vois s’amorcer la logique des la « sacralisation » de la personne humaine, avec, comme corollaire, la négation de toute « divinité » extérieure à l’humain.

Pour ce qui est de « l’humanisme », je n’irai pas à prétendre que sa source, et sa source unique, est dans ce « message chrétien » ; les grecs, notamment, y sont évidemment pour quelque chose, avec un sens du tragique de la condition humaine plus désespéré encore peut-être que celui de la tradition juive, puis chrétienne. Et il y a des réflexions de Paul sur la comparaison de la sagesse grecque et de la "folie" chrétienne, des considérations qui méritent qu'on s'y attarde.

Mais, de tout ceci, on peut discuter. Je ne prétends à aucune « vérité ».

Ton point-de-vue pour moi est des plus intéressants Jean-Pierre toi qui possède une culture complémentaire à la mienne .Cependant peut-être suis-je moins tolérant que toi aux manquements de nos prédécesseurs mais d'une Idéologie qui prétendait si Haut et si Fort nous parler en Vérité je pense que non seulement nous sommes en droit mais que nous avons le devoir moral d'exiger d'Elle que le Produit livré corresponde ou soit dans la mesure du possible de qualité comparable à celui qui était annoncé et promis sinon cette même idéologie aurait fait une concurrence déloyale à d'autres courants de pensée en apparence moins flamboyants mais à tout le moins plus authentiques...et peut-être plus productifs.

Par ailleurs Paul n'a t-il pas lui-même fait cette déclaration aux corinthiens?

« Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés et si c'est pour cette vie seulement que nous avons mis notre espoir dans le Christ, nous sommes les plus malheureux des hommes »

Or ce qui était valable pour les corinthiens l'est autant pour les Florentiens!^^

Dussions-nous être les plus malheureux des hommes...

Mais plus concrètement une phrase du type "Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui est impur mais ce qui en sort" si elle n'est pas sortie d'une Divine Bouche pourrait avoir eu comme répercussion à très long terme d'ouvrir la voie à la malbouffe en terres chrétiennes ou même faire dire au théologien de DA connu par plusieurs d'entre nous qu'il est favorable aux OGM ce qui me semble être une dérive irresponsable de sa part et est pour moi l'équivalent de ce que serait d'être favorable à des Dogmes Mensongèrement Modifiés.

Valait peut-être mieux en rester aux esprits sains dans des corps sains car parfois mieux vaut un tu l'as que deux tu l'auras.

Mais de toute façon dans ce message chrétien il y a aussi la notion de repentir qui prend une très grande place alors si à travers toutes ces demi-vérités qui nous ont été transmises depuis des siècles on peut finir par aboutir à des vérités plus substantielles alors grand bien nous fasse on aura pas fait tout ce chemin pour rien.



Revenir en haut Aller en bas
symmaque
Etudiant
Etudiant
avatar

Masculin Nombre de messages : 191
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 18 Sep 2011 - 15:58

Un chemin peut être fait aussi sans religion.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9148
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 18 Sep 2011 - 16:36

Zabulon a écrit:
Un chemin peut être fait aussi sans religion.

Tout-à-fait d'accord,en fait c'est ce que je voulais exprimer à travers "mieux vaut 1 tu l'as que..."

Cependant si l'Humanité arrivait à découvrir une à une des Vérités implacables qui seraient indéfiniment bénéfiques à son Epanouissement je serais alors porté à croire qu'il serait bien d'en faire un Recueil qui serait littéralement une Religion mais pour l'instant il semble qu'il n'y ait pas suffisamment de ces Vérités qui font l'Unanimité.

P.S. Façon de dire que je n'ai pas systématiquement peur du mot "religion".
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26752
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 18 Sep 2011 - 18:19

religion Nom féminin singulier
ensemble des croyances, des rituels, des dogmes régissant le rapport de l'homme et de la divinité (ou des divinités)
croyance humaine à ces rituels et dogmes, attitudes qui découlent de cette croyance

oui, on peut s'en passer
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Lun 19 Sep 2011 - 18:53

Zabulon a écrit:
Un chemin peut être fait aussi sans religion.
Evidemment ! C'est aussi ce que je n'arrête pas de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le message chrétien   Lun 19 Sep 2011 - 19:04

Bah, JP s'il faut faire des cours de spiritualité déoathéiste on peut ...
? Je blague
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le message chrétien   Lun 19 Sep 2011 - 19:24



Citation :
JP a écrit:« message chrétien » ; c’est le résultat d’une « re-lecture » de ce message, en le prenant, non plus comme un message « révélé » et contenant une « vérité » intouchable, comme l’ont prétendu, et nous ont fait croire, les ecclésiastiques de tous les temps.

S'agit-il d'une réactualisation à venir ou a une stagnation du message en question,ou
une obscurantisation si j'ose dire... Sinon, rien ne changera ces fameux dogmes (qui
nous font croire?) JP ?
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Lun 19 Sep 2011 - 23:18

Un peu d’histoire :

De la formation et des avatars du « message chrétien »

Au Ier siècle de l’ère « chrétienne », les deux grandes civilisations qui ont dominé la scène du Moyen-Orient pendant des siècles sont en déclin depuis environ six siècles.

Ces deux grandes civilisations ont nourri la culture hébraïque dont les écrits ont été par la suite rassemblés dans la « Torah » et « les prophètes » selon la dénomination juive,
« l’Ancien Testament » selon la dénomination chrétienne.

En 539 avant J-C, Cyrus, roi des perses, prend Babylone ; dans les années -330 et quelques, Alexandre le Grand étend la domination grecque jusqu’en Inde.

Les perses s'étaient montrés tolérants en matière religieuse ; par contre les grecs
ont tenté d’helléniser ce qui était alors le « royaume de Judée », suscitant la résistance des Maccabées.

Au premier siècle "avant Jésus-Christ" ce
sont les romains qui supplantent les grecs dans la domination du Moyen-Orient,
et de la Palestine
en particulier où allait naître la religion chrétienne appelée à un destin tout
à fait remarquable.

Au cours des années de ce Ier siècle « après Jésus-Christ » se forment, en Palestine, et dans la diaspora juive, des groupes – communautés – ecclesiae – églises - qui se référent à un certain « Jésus de Nazareth », dont on ne sait quasiment rien de bien sûr, et qui aurait été crucifié par les romains vers l’an 30.

Un pharisien, Paul, s’est rallié à ces groupes et a poussé à leur ouverture vers les « gentils – nations – goïms – s’opposant à d’autres leaders de communautés, notamment un certain Jacques, qui voulaient que les nouveaux « disciples de Jésus » provenant de la « gentilité » se soumettent au préalable aux prescriptions de la loi mosaïque. C’est Paul qui finira par l’emporter.

Cette histoire de la chrétienté naissante nous est connue principalement à travers le filtre des écrits de ses adeptes ; les évangiles, les lettres de Paul, et quelques autres attribuées à Pierre, Jean, Jacques, Jude, et le Livre du « dévoilement » : « l’Apocalypse ».

Le « canon » des écrits qui forment ce qu’on appelle le « Nouveau Testament » a été fixé au milieu du IIe siècle, excluant de cette liste un certain nombre « d’évangiles » dénommés alors « apocryphes ».

Dans le même temps ont commencé à être produite toute une littérature « théologique » commentant ces écrits et en tirer une colossale construction rationnelle.

En même temps se formaient des institutions structurées, des « églises » : celle de Rome, la plus centralisée, et les églises « orientales » ayant chacune leur autonomie. En intervient une rupture entre Rome et les églises orientales.

Ces églises, la romaine et les orientales, restent d’accord, dans l’ensemble, sur l’interprétation théologique des « écrits chrétiens » de base ; et elles ont, auprès de leurs fidèles, le monopole de l’interprétation de ces écrits.

Au XVIe siècle "après J-C" les « réformateurs » : Zwingle, Luther, Calvin contestant ce
monopole et revendiquent le « libre « examen » de ces textes. A partir de là, se formera la multitude des églises « protestantes », avec les différentes « théologies » qu’elles produisent.

Dans le même temps commence la longue lutte d’intellectuels qui vont entreprendre de s’émanciper de la tutelle idéologique écrasante de l’église catholique romaine, et vont ouvrir la voie à un humanisme « athée ».

Il reste une étape à franchir : c’est celle d’une interprétation « a-théologique » de ces textes ; c’est ce que je donne la liberté de faire.

Deux auteurs m’ont principalement marqué pour m’amener à cette démarche ; Henri Meschonnic, auteur d’une traduction peu connue de plusieurs livres de « l’Ancien Testament » qui affiche clairement, dans sa traduction, son intention de « dé-théologiser » ces textes ; et Eugen Drewerman qui, dans son livre « La spirale de la peur » souligne particulièrement l’apport des vieux mythes « païens » dans la formation du « message chrétien ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le message chrétien   Mar 20 Sep 2011 - 21:44

Citation :
Jean Pierre a écrit::Il reste une étape à franchir : c’est celle d’une interprétation « a-théologique » de ces textes ; c’est ce que je donne la liberté de faire.

Au commencement de l'évangile de Jean; il nous dit:

Jean le Baptiste annonce l'agneau qui enlève le karma du monde hé oui peut-être,
ses 2 disciples suivent Jésus et ce dernier parle avec ces premiers mots:

"Que cherchez-vous?"
Ils lui dirent;
"Où demeures-tu,Rabbi?"
Il leur répondit:
"Venez et vous verrez"...

Une entrée en matière un peu théatrale de la part de St Jean...

Pourquoi lui demandent-ils où il réside? et la réponse est faite de suspense.

Beau retraçage de l'histoire JP.
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9148
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Mar 20 Sep 2011 - 23:18

Pascal a écrit:

Beau retraçage de l'histoire JP.

Je plussois

ou

Je plussoie?

Quoi qu'il en soit on attend la suite avec intérêt!
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10734
Age : 89
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Mer 21 Sep 2011 - 10:28

Chribou a écrit:

Quoi qu'il en soit on attend la suite avec intérêt!
Oui.
Tu t'y mets ?
Revenir en haut Aller en bas
Chribou
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 9148
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Mer 21 Sep 2011 - 17:08

J-P Mouvaux a écrit:
Chribou a écrit:

Quoi qu'il en soit on attend la suite avec intérêt!
Oui.
Tu t'y mets ?

C'est un grand défi que tu me lances là J-P que je crains ne pouvoir relever adéquatement pour plein de raisons parmi lesquelles figurent mes lacunes quant à ma connaissance des Ecritures et le choix que je fais de ne m'y plonger qu'en apprenant sur le tas de peur d'y passer ma vie entière et avoir le sentiment d'avoir passé à côté d'autres choses qui m'auraient peut-être été plus utiles compte tenu des conditions dans lesquelles je vis.

Toi ta vie a été différente de la mienne,tu as un tout autre vécu et je pense que c'est avec un certain bonheur que tu t'es imprégné de ces Ecritures et je te suis reconnaissant de partager avec nous ton savoir et ton expérience qui va peut-être nous exempter de devoir passer des années à lire et relire ces textes afin d'en tirer l'enrichissement que tu nous invites à regarder.

Cela dit pour moi qui suis persuadé de la persistence de la Vie malgré la "mort" et d'Une Réalité Divine il est certain que je ne pourrai pas porter le même regard que toi sur toute cette "affaire" mais je ne te cacherai pas que quelque chose en moi m'incite à prêter une attention particulière à ce que tu nous proposes d'autant plus que j'ai moi-même observé que sans l'avoir fait consciemment certains auteurs des Ecrits Bibliques nous ont probablement livré des secrets qu'ils ignoraient eux-mêmes...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le message chrétien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le message chrétien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fêter le nouvel an chrétien
» Les évangéliques-le Top chrétien
» poeme les armes spirituelles du chrétien
» Internet Chrétien (Carême)
» UN PEU D'HUMOUR CHRÉTIEN EN CETTE FIN D'ANNÉE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: