Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'enfer chez les protestants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 650
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 20:53

On vous dit les régions les plus basses de la terre,qu'est ce vous ne comprenez pas?!Connaissez vous la bible?Vous m'étonnez réellement dans vos propos.Eph4:9 n'est pas le seul verset qui indique que l'enfer est au centre de la terre.la Bible vous parle de ceux qui descendent et de ceux qui montent:de la terre on descend en bas de la surface terrestre ou on monte en haut loin de la surface terrestre et c'est ce que Jésus a fait avec les esprits captifs qu'il a délivré des régions inférieures de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 20:58

C'est toi qui a parlé du centre de la terre, pas moi.
La bible, je l'ai méditée une heure par jour pendant 20 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:03

Exactement.
Si il existe, je ne l'imagine que dans une autre dimension.

pour info, j'ai vu quelque chose d'etrange lors d'une decorporation.
j'ai appele ca le lac des morts.
c'etait pas effrayant, mais je n'avais pas le droit d'y acceder.
ca m'avait fait penser a une espece de purgatoire..comme un sejour temporaire. (tenez, un petit bout de ma folie ;-)
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:17

le centre de la terre est une région inférieure de la terre.Et quand l'on vous dit "les régions les plus basses de la terre" c'est précis.Scientifiquement nous savons que la terre est ronde.Et de ce fait quel peut être la région la plus basse de la terre si ce n'est son centre.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:22

Inutile d'exhiber un carton rouge. La modératrice, ici, c'est moi, c'est pas toi.
Les régions inférieures, ce ne sont pas les régions les plus basses dans l'absolu. Lower ce n'est pas lowest.
Citation :
Scientifiquement nous savons que la terre est ronde.
Scientifiquement, il n'y a personne au centre de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:50

ça c'est sur le plan physique évidemment.Ne connaissez vous pas l'histoire vraie des scientifiques russes qui après avoir foré un trou d'environ 14.4 kilomètres de profondeur dirent ont entendu des cris humains?!http://almightywind.com/hell/aboutsounds.french.htm
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:55

Tu sais ce que c'est un hoax ? une légende urbaine ?
Tu veux faire passer les croyants pour des naïfs prêts à gober n'importe quel conte pour enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 21:57

De mon point de vue, il est ridicule de croire aux mythologies même chrétienne comme grec ou autres.
Je ne pense pas donc pas que l'important est de savoir si on y croit pas, mais de connaitre la pensée de l'époque. Ce serait comme étudier la mythologie égyptienne.

J'admets qu'il n'est pas question du centre de la centre dans le texte, mais d'un endroit sous la terre qui serait l'emplacement de l'enfer.



Dernière édition par Gab aux citrons le Mar 11 Déc 2012 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:01

Gab, si on était sur FB, je mettrais un "j'aime" Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:08


merci!
On va y arriver, faut juste y croire! Oups... Non, faut juste le faire!!!
Just do it!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:14


Merci Le Céleste, de m'avoir permis d'avoir un bon fou-rire !

Et quand on remonte la source de cette information plutôt... rigolote, on tombe sur un site complètement délirant: http://almightywind.com/ "alpha et omega, l'église du feu de l'esprit saint du vent tout puissant ..."


Et moi je suis Napoléon...


Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:19

Et moi peter pan
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:22

... et moi la mère Noël !
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:24

Qui veut de le poussiere de fee?
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:27

OMG!!!! C'est quoi ce site???
Et c'est comme cela Celeste que tu prétends te confirmer à croire un texte aux mots prêt?
Reviens parmi nous dans la réalité! Plzzzz!
On t'aime, reviens parmi les tiens!

Dieudonné et la Secte Raël


Dernière édition par Gab aux citrons le Mar 11 Déc 2012 - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:38

Citation :
Tu sais ce que c'est un hoax ? une légende urbaine ?
Tu veux faire passer les croyants pour des naïfs prêts à gober n'importe quel conte pour enfants ?
Je ne prends personne pour naïve,mais celui qui y croit tant mieux,celui qui n'y croient pas tant pis:chacun fait son choix!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:41



je dirais plutôt: celui qui y croit, tant pis pour lui, et celui qui n'y croit pas: tant mieux ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:42

On est en plein surréalisme là
Le centre de la terre est à près de 6000 degrés, je voudrais bien voir la tête de ceux qui en reviennent
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 22:46

Hmm!! .. c'est trop drole ton histoire avec les russes le Celeste.. j'adore
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 23:00

juju a écrit:
On est en plein surréalisme là
Le centre de la terre est à près de 6000 degrés, je voudrais bien voir la tête de ceux qui en reviennent
C'est pas que naturellement on peut avec des appareils descendre dans le sous-sol et entendre ceux qui sont dans les tourments du séjour des morts crier;mais c'est Dieu qui a permis cela pour que Des Hommes prennent conscience de la réalité du lieu des tourments ou du danger qui les guette.
.
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mar 11 Déc 2012 - 23:13

Arretes "tu"commences a me faire peur
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mer 12 Déc 2012 - 7:02

J'aimerais qu'on en revienne au sujet: l'enfer dans le protestantisme et pas l'hoax le plus rigolo de la semaine.
L'opinion de Celeste n'est pas imputable au protestantisme mais à la crédulité d'un nombre très limité de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mer 12 Déc 2012 - 7:29

Dans certaines traditions religieuses, il y a plusieurs enfers. Chacun avec imagination est un endroit de torture particulier.
Dans la tradition bouddhiste transmise par les Tibétains, les enfers sont un des six modes de la sphère des passions. La cosmologie traditionnelle décrit 18 enfers : 8 enfers brûlants, 8 enfers glacés, des enfers périphériques et des enfers éphémères.


Es-ce qu'il y aussi plusieurs enfers dans les évangiles ou l'A.T?

Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6760
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Mer 12 Déc 2012 - 13:08

Il n'y a pas plusieurs enfers. Mais on dit "les enfers" pour désigner le séjour des morts, sans idée de châtiment. Les morts y vivraient une existence diminuée.
Pour ce qui est du nouveau testament, on parle de géhenne ou de feu qui ne s'éteint pas, pour désigner un lieu de châtiment.
Je devrais me lancer dans une étude des mots pour arriver à une réponse plus complète.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Sam 15 Déc 2012 - 18:45

Je pense pour ma part qu'il y a une pluralité de lieux, si je m'en tiens strictement à la Bible... Voici mon avis, à vous d'en juger!

La Bible nous révèle dans ses livres que les lieux infernaux sont pluriels, et que l'homme est susceptible de les connaître dans leur diversité, au temps qui lui est imparti : « … Tu m'as déposé dans les profondeurs de la Fosse, dans les Ténèbres, dans les gouffres … » (Psaume 88v7). Pouvoir y accéder est impossible au simple mortel, mais les entrées desdits lieux sont a priori nombreuses : « … les portes de la mort te furent-elles montrées ? As-tu vu les portes de l'ombre de la mort ? … » (Job 38v17). Dans ces lieux, toute l’humanité y est destinée depuis l’origine : « … dans les ténèbres il me fait habiter comme les morts de la nuit des temps … » (Lamentations 3v6). Et cela ne concerne pas seulement les hommes ; non seulement les végétaux : « … les arbres de choix, les meilleurs du Liban, tous ceux qui sont abreuvés d'eau. Ceux-là aussi sont descendus avec lui au séjour des morts, auprès de ceux qui ont été transpercés par l'épée … » (Ézéchiel 31v16-17)… Mais aussi les animaux, et non pas seulement ceux qui ont été destinés à des entités démoniaques, que ce soit par le biais ou non du peuple hébreu: « … Aaron tire des sorts sur les deux boucs : un sort ‘Pour le Seigneur’, un sort ‘Pour Azazel’ […] on le place vivant devant le Seigneur, pour faire sur lui le rite d’absolution en l’envoyant à Azazel au désert … » (Lévitique 16v8-10). Absolument tout ce qui vit dans l’univers y est conduit inéluctablement : « … Je le sais : tu me ramènes à la mort, le rendez-vous de tous les vivants … » (Job 30v23). De même : « … Car le sort de des fils d’Adam, c’est le sort de la bête : telle la mort de celle-ci, telle la mort de ceux-là ; […] Tout va vers un lieu unique [euphémisme pour le Séjour des morts] … » (Ecclésiaste 3v19-20).

Plusieurs noms sont associés à tel ou tel lieu infernal, selon le livre biblique considéré : ainsi nous lisons « … le Séjour des morts et l'Abîme sont devant le Seigneur … » (Proverbes 15v11) ; mais ailleurs il est écrit : « … Dans la Tombe peut-on dire fidélité, et dans l'Abîme dire ta loyauté ? … » (Psaume 88v12). Ou encore : « … les enfers sont à nu devant lui, et le gouffre n'a point de voile … » (Job 26v6). S'il est vrai qu'avec l'hébreu l'emploi du mot Shéol pour le Séjour des morts est plus usité (ex Job 17v13), et si en grec on parle plus volontiers d'Hadès (ex Apocalypse 1v18), dans de nombreuses traductions l'expression « les enfers » est employée. Mais pas seulement car d'autres termes y sont associés : « … Si le Seigneur ne m'avait secouru, le Silence devenait bientôt ma demeure … » (Psaume 94v17)… Les enfers sont d'abord le réceptacle des hommes séparés de Dieu, car pécheurs… et pour un certain nombre, avant tout tentés qu'ils ont été dans une vie où les passions étaient reines : « … Or il ne sait pas que là se trouvent les Ombres, ceux qu'elle invite [Dame Folie], au fond du séjour des morts … » (Proverbes 9v18). Devenus l'ombre d'eux-mêmes, les hommes y partagent le même destin communautaire, d’où qu’ils viennent : « … Quiconque s'écarte du chemin du bon sens ira se reposer dans la communauté des Ombres … » (Proverbes 21v16). Les enfers n’ont pas de limites, au sens où le monde vivant peut y être entièrement destiné: « … Alors la Fosse ouvrira la gueule démesurément et enflera la gorge … » (Esaïe 5v14) car « … Le Séjour des morts et l’Abîme sont insatiables … » (Proverbes 27v20).

De même avec l'Abîme, le gouffre, le mot « Tartare » est également employé en 2 Pierre 2v4 : un mot grec signifiant que l'Abîme est l'endroit le plus bas de ce monde ténébreux, et qui sert de lieu de détention… Précisons que les enfers, eux-mêmes, se situent à une profondeur qui n'est pas négligeable : « … Elle est haute comme les cieux – que feras-tu ? Plus creuse que les enfers – qu'en sauras-tu ? … » (Job 11v8). Mais autrement plus profond se situe l'Abîme : « … J'invoque ton nom, Seigneur, depuis la fosse infernale … » (Lamentations 3v55) [littéralement, la fosse des lieux les plus inférieurs]. De cette profondeur, une immense prison se révèle : « … Et toi, Dieu, tu les [les hommes sanguinaires et trompeurs] feras descendre dans un charnier béant … » (Psaume 55v24) [littéralement, dans le puits de la fosse (des enfers)]. Une prison car ce puits est le lieu où des puissances démoniaques y sont un temps emprisonnées : pas seulement les hommes devenus de vrais fils de Satan (cf. Matthieu 16v23), mais aussi des démons en tant que tels : « … ils le suppliaient [Jésus] de ne pas leur ordonner de s'en aller dans l'Abîme … » (Luc 8v31). De même : « … Les anges qui n’avaient pas gardé leur rang mais qui avaient abandonné leur demeure, il les garde éternellement enchaînés dans les ténèbres pour le jugement du grand Jour … » (Jude 6 ; aussi 2 Pierre 2v4). C'est pour cela qu'un ange déchu y règne et en est le gardien : « … je vis une étoile précipitée du ciel sur la terre, Et il lui fut donné la clé du puits de l'Abîme […] Elles ont comme roi l'ange de l'Abîme qui se nomme, en hébreu, Abaddôn et, en grec, porte le nom d'Apollyôn … » (Apocalypse 9 v1 et 11). Ce qui signifie « perdition », « destructeur ». Cet ange est mortifère, mais il ne peut aller contre la volonté de Dieu : « … Alors le Seigneur passera devant la porte et ne laissera pas le Destructeur entrer dans vos maisons pour frapper … » (Exode 12v23). Peut-être est-ce le même ange en 2 Samuel 24v16…

Enfin, un autre terme biblique semble se rattacher à cette réalité ténébreuse de l'Abîme : la Géhenne… En effet, à l'origine de ce terme figure un charnier, faisant écho à Psaume 55v24 : « … le Tafeth [jeu de mot en hébreu : « autel de la honte »] lui-même deviendra un charnier. Il y aura dans ce peuple une grande hécatombe qui servira de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre … » (Jérémie 7v32-33). A ceci près que la Géhenne se révèle avant tout comme un lieu souillé, un lieu avant tout maudit, le lieu symbolique où la colère divine s'exprime. A savoir que le péché de chacun devient son propre tourment : « … eh bien ! Par ma vie - oracle du Seigneur Dieu - je te mettrai en sang et le sang te poursuivra ; puisque tu n'as pas haï le sang, le sang te poursuivra … » (Ézéchiel 35v6). C'est pour cela que tout ce qui fait l'homme, y compris son âme, y est condamné à une seconde mort : « … craignez bien plutôt celui qui peut faire périr corps et âme dans la Géhenne … » (Matthieu 10v28). Une seconde mort, à la différence des morts du Shéol, qui peuvent toujours témoigner de leur existence, si cela leur est possible de la manifester : « … évoque-moi celui que je te dirai […] Samuel dit à Saül : ‘Pourquoi m'as-tu dérangé en me faisant monter ?’ … » (1 Samuel 28v8-15).

Concrètement, ce qui fait la spécificité de la Géhenne, c’est le feu : « … celui qui dira : ‘Fou’ sera passible de la Géhenne de feu … » (Matthieu 5v22). Et c’est ce feu qui manifeste cette colère divine, qui témoigne de la malédiction proprement dite : « … Oui, un feu s’est enflammé dans mes narines ; il a brûlé jusqu’au fond du séjour des morts … » (Deutéronome 32v22). Ce feu spirituel s’embrase au contact du mal, de la méchanceté, qui est véritablement le combustible de cette colère : « … Car la méchanceté brûle comme un feu … » (Esaïe 9v17). D’autant plus que son être est dirigé par ce mal, qui a fait souche en son âme, et parle à travers sa personne, non seulement en actes mais aussi en paroles : « … La langue aussi est un feu, le monde du mal … » (Jacques 3v6). En conséquence, le méchant, à la différence du simple pécheur, a plaisir d’avoir le mal en son cœur : « … Tout l’être du méchant aspire au mal, même son ami ne trouve pas grâce à ses yeux … » (Proverbes 21v10). Et cela le condamne à la colère divine de façon irrémédiable : « … Que la ruine fonde sur eux ! Qu’ils descendent vivants aux enfers, car la méchanceté est en eux, elle est en eux … » (Psaume 55v16) [littéralement : elle est dans leur lieu de séjour (qui leur est destiné)].

De même : « … [Le Seigneur] déteste le méchant et l’ami de la violence. Qu’il fasse pleuvoir des charbons de feu [cf. filets] sur les méchants ! Feu, soufre et tourmente, telle est la coupe qu’ils partagent ! … » (Psaume 10v5-6). Cette condamnation est liée à la justice divine : c’est Dieu qui conduit le méchant à la Géhenne : « … craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la Géhenne … » (Luc 12v5). Leur destinée y sera pénible, et la corruption, ne serait-ce que morale, sera leur devenir : « … Le souvenir du juste est en bénédiction tandis que le nom des méchants pourrira … » (Proverbes 10v7). Car le mal, qui faisait leur personnalité déjà de leur vivant, est source de corruption dans ce lieu où la colère divine s’exerce : « … leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s’éteindra pas … » (Esaïe 66v24). De même, Jésus affirme à sa suite : « … il vaut mieux que tu entres borgne dans le Royaume de Dieu que d’être jeté avec tes deux yeux dans la Géhenne où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas ... » (Marc 9v47-48).

Ce lieu est avec l’Abîme proprement dit, au plus profond des enfers, mais le tout forme un ensemble… Or, les termes ne sont pas toujours distingués : « … Au Séjour des morts, comme il était à la torture, il leva les yeux […] je souffre le supplice dans ces flammes … » (Luc 16v23-24). Même si l’expression « Séjour des morts » est employée, c’est bien l’image traditionnelle juive de la Géhenne qui est attestée. Cela peut se comprendre pleinement dans la perspective eschatologique du devenir des enfers, appelés à n’être connus que sous une seule future identité, celle de la Géhenne : « … Alors la mort et l’Hadès furent précipités dans l’étang de feu. L’étang de feu, voilà la seconde mort ! … » (Apocalypse 20v14). Cet étang de feu sera produit par un fleuve de feu, dont l’origine prend source auprès de la présence divine, une source qui puise à Sa colère : « … Je regardais, lorsque des trônes furent installés et un Vieillard s’assit […] Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui … » (Daniel 7v10). Cette destinée, les entités diaboliques en ont a priori la primeur : « … Allez-vous-en loin de moi, maudits, au feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges … » (Matthieu 25v41), réalisé en Apocalypse 20v10. Car depuis leur chute, ils se sont voués éternellement à cette destinée à venir : « … astres errants réservés pour l’éternité à l’épaisseur des ténèbres … » (Jude 13). Cette destinée est tout autant réservée à ceux qui parmi les hommes se seront mis à leur service : « … la bête fut capturée, et avec elle le faux prophète […] Tous deux furent jetés vivants dans l’étang de feu embrasé de soufre … » (Apocalypse 19v20). Aussi : « … Si quelqu’un adore la bête et son image, s’il en reçoit la marque sur le front ou sur la main, […] il connaîtra les tourments dans le feu et le soufre … » (Apocalypse 14v9-10). De même peut-on lire : « … Quant aux lâches, aux infidèles, aux dépravés, aux meurtriers, aux impudiques, aux magiciens, aux idolâtres et à tous les menteurs, leur part se trouve dans l’étang embrasé de feu et de soufre : c’est la seconde mort ... » (Apocalypse 21v8) …
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   Ven 4 Jan 2013 - 17:49

Vous allez (peut-être) rigoler, mais ce qu'affirmait Le Céleste à propos de l'Enfer au centre de la terre... Eh bien c'est en fait une conception catholique! Qu'il a peut-être reprise? C'est en effet le Catéchisme du Concile de Trente qui nous dit en toutes lettres que l'Enfer est au centre de la terre (in medio terre). Il reprend semble-t-il l'enseignement de Thomas d'Aquin à ce sujet, quoique celui-ci soit non explicite ... Le Concile de Trente se serait appuyé aussi sur la Vulgate pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'enfer chez les protestants   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'enfer chez les protestants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'enfer chez les protestants
» La St-Vierge Marie a t`elle déja apparue a des protestants
» Un enfant de choeur nommé Adolf Hitler
» "On" m'a refusé le sacrement de la communion à la messe...
» à la recherche..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien protestant-
Sauter vers: