Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Religion, autorité et soumission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Religion, autorité et soumission   Sam 10 Déc 2011 - 18:46

Je vous propose ce texte. Il est brut de décoffrage. Je n'en suis pas très satisfaite, mais vous pourrez peut-être m'aider à l'enrichir.

Religion, autorité et soumission.

Les religions se réclament toutes d’une doctrine, d’un message, d’une prophétie de paix, d’amour et de tout ce que l’on voudra, à quoi il faut croire et adhérer pour le salut de son âme. Ces doctrines, messages ou prophéties se transforment très vite en dogme et en autorités religieuses détenant en elles seules toutes les vérités auxquelles il convient de croire et de se soumettre, toujours pour le salut de son âme et le bien-être de son corps.

La soumission est la clef universelle de la vie des religions.
Les humains sont faibles, fragiles, vulnérables, et ils ont toujours besoin de croire à une force supérieure bienveillante qui les protège et les guide sur la bonne voie.

Les religieux de toutes les religions sont organisés pour que l’autorité religieuse ne leur échappe pas. Elle doit s’imposer aux masses par un dogme, une règle, une organisation de la pensée, des lois qui permettent et qui interdisent, si possible en justifiant cette autorité par la peur d’un châtiment divin, par la menace de souffrances physiques sur Terre ou dans un autre monde, parfois juste par la pression ou la force brutale. Elle doit diffuser la doctrine, le message, la prophétie.

L’autorité ainsi établie va aussitôt imposer le respect d’elle-même et la soumission au dogme et à elle-même. Personne ne doit plus être autorisé à contester, critiquer ou discuter le dogme. Le dogme est absolu, définitif et d’essence divine. Critiquer le dogme c’est critiquer Dieu. C’est d’une part ridicule et c’est mal.
Les religieux sont le lien, les messagers élus, les seuls interlocuteurs de la source divine. Ils détiennent le pouvoir de recevoir et de transmettre la volonté divine. Ils sont en ligne directe avec Dieu.
Toutes les questions que peuvent se poser les humains trouvent leurs réponses dans la doctrine, le message ou la prophétie à l’intérieur des livres sacrés, les « écritures ».

Les livres contiennent des textes historiques ou pseudo historiques issus de la transmission orale, modifiés, révisés, altérés, falsifiés, recompilés, etc… des contes, des fables, des symboles, des paraboles, des métaphores, des allégories supposément inspirés de la pensée et de la parole divine et parfois accumulés pendant des millénaires.
Les exégètes, les philosophes, les juges de l’écriture de la parole et de la pensée divine en sont les connaisseurs, les seuls initiés et les interprètes auprès de la foule des croyants.
La doctrine, c’est le contenu des livres. Le prêche est l’interprétation de ce contenu. Le dogme est la façon dont est dispensé et imposé l’enseignement de la doctrine et la façon de ritualiser cet enseignement symbolique de la pensée divine afin d’en faire des cérémonies qui frappent le regard et l’oreille et marquent en profondeur et en émotion le cœur et la mémoire des croyants.

Le prêtre, le religieux ne doit jamais être mis en doute ni en défaut dans ses connaissances ni dans sa foi profonde et indéfectible dans la doctrine enseignée.
Afin de ne pas risquer de le mettre en défaut, on dresse entre lui et la masse des croyants un mur de préjugés et de crainte de son autorité et de son pouvoir dans la pyramide hiérarchique de la religion. Ainsi, verra-t-on des fidèles bavarder avec des religieux de base, mais jamais avec des gradés, comme des évêques, par exemple, ou plus haut encore dans la hiérarchie.
Ces hommes s’abritent derrière une barrière hostile, parfois à peine cachée, afin de ne pas même être interpellés ou interrogés sur des points particuliers de la religion. Ils ne doivent jamais, en aucun cas, pouvoir être soupçonnés de manquer de connaissances.
On en arrive ainsi à des situations où ces hommes se trouvent enfermés et isolés dans une forteresse qui les éloigne de l’humain, alors que leur prêche peut contenir des préceptes d’amour du prochain, de fraternité, d’ouverture à l’autre, de tolérance, de compassion. Bref, ils se retrouvent en contradiction avec leurs propres convictions et avec celles de leur religion.
En final, ils regroupent leur solitude et constituent des aréopages hautains, arrogants et méprisants pour le reste de l’humanité, de la hauteur de leur « grand savoir théologique » ou autre, d’une hauteur à laquelle ils sont sûrs de ne plus avoir le moindre contact avec la fange de la base des fidèles ignorants. Un des plus beaux exemples en étant la Curie de Rome.

La religion est une organisation qui ne peut fonctionner qu’en imposant ses idées et son autorité sur les fidèles, les croyant, en les soumettant à cette autorité et à sa volonté. Le mot islam en est un bon exemple puisqu’il signifie littéralement « soumission ».
Mais le mot soumission est très utilisé dans toutes les religions.
Pour lutter contre les velléités d’incroyance, la religion dénigre clairement ceux qui ne veulent pas adhérer et se soumettre en les excluant de la communauté des fidèles et en les marquant du sceau de l’infamie par des appellations méprisantes et avilissantes assorties d’augures et de présages inquiétants pour ces fauteurs de fidélité. Apostats, brebis égarées, adeptes du mal, satanistes, sorciers, ennemis de Dieu, ennemis des croyants, ennemis de la religion, traîtres, créatures en perdition, envoyés du démon, habités par le diable, maudits, abandonnés de Dieu, etc…
Cette exclusion sans appel et ces qualificatifs suffisent le plus souvent à retenir ceux qui voudraient les suivre au risque de perdre leur appartenance à la communauté, au groupe, et de perdre leurs amis ou même d’être rejetés par leur famille et se retrouver à la rue ou dans quelque situation précaire.

Les religions font donc appel à la promesse d’un bonheur terrestre et non terrestre simultanément avec la menace, le chantage, la pression mentale, le châtiment divin.
C’est la recette de la carotte et du bâton.
On remarque dans les rituels religieux combien chacun doit être à sa place et accepter les choses sans la moindre opposition. Tout est parfaitement réglé et à tous les niveaux de la hiérarchie la soumission est bien ancrée et bien huilée.
De même que les livres, les doctrines et les dogmes religieux sont figés pour toute éternité, la soumission est une règle absolue et incontournable.
Les religions ne peuvent pas évoluer, à moins que la possibilité d’une évolution soit inscrite dans leurs canons. Ce qui n’est jamais vraiment le cas, car si une évolution était officiellement possible, elle serait forcément toujours suggérée par les uns ou les autres et la simple discussion de la chose risquerait d’altérer l’autorité de ceux qui l’imposent.
Dans le judaïsme, la doctrine n’est pas révisable, mais la religion est capable de s’adapter aux époques qu’elle traverse, ce que refuse le catholicisme, par exemple.

Dans les sectes qui sont de petites religions fondées par des gourous, la notion d’autorité et de soumission est particulièrement présente. On le voit dans des ordres comme l’Opus Dei, par exemple, filiale catholique intégriste absolutiste, ou encore la Scientologie qui est connue pour ses excès et ses atteintes aux droits de l’homme.
A ce niveau, la soumission devient une sorte d’esclavage physique et mental. Une aliénation et un contrôle de la pensée.

Naturellement, on retrouve les recettes des religions, (guide suprême, pensée unique, soumission au dogme et à l’autorité établie) dans d’autres groupements humains comme les partis politiques, les entreprises, les syndicats, la franc-maçonnerie à un certain degré.

Dans le cadre de la lutte pour les droits de l’homme, il est important et urgent de faire évoluer les lois clairement pour que la contrainte mentale devienne un délit et que la soumission « volontaire » à un groupe humain faisant usage de la contrainte mentale et du lavage de cerveau devienne une pathologie interdisant à la victime de faire des libres choix et donc de disposer de son libre arbitre et de sa vie. Ce qui permettrait à la famille d’une personne majeure engagée dans un groupe de ce type de l’en faire extraire pas l’autorité civile pour la placer en milieu protégé jusqu’au recouvrement de ses facultés mentales et cognitives naturelles.
Par Amada.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Sam 10 Déc 2011 - 19:23

Je ne vois pas très bien comment appliquer ton schéma à la Société des Amis, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 4549
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Sam 10 Déc 2011 - 21:21

Tiens...j'ai pris le risque de m'exprimer par allégorie (merci Jacques Deval) sous peine d'être catalogué par Amada et pour comble d'ironie le mot dieu y figure!

Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres; l'Homme aima les oiseaux et inventa les cages. -
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Roxappho
Banni une semaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 812
Age : 32
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Sam 10 Déc 2011 - 21:26

Amada a écrit:
Les religions se réclament toutes d’une doctrine, d’un message, d’une prophétie de paix, d’amour et de tout ce que l’on voudra, à quoi il faut croire et adhérer pour le salut de son âme.

Les religieux de toutes les religions sont organisés pour que l’autorité religieuse ne leur échappe pas.

Pas la mienne ni la quasi-totalité des religions dites païennes et animistes.

Parle des religions livresques si tu veux, mais arrêtes de marquer toutes les religions, car c'est faux.
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Sam 10 Déc 2011 - 21:47

La Société des amis ou quakers:
Citation :

La Société des Amis se différencie de la plupart des autres groupes issus du christianisme par l'absence de credo et de toute structure hiérarchique. Pour les quakers, la croyance religieuse appartient à la sphère personnelle et chacun est libre de ses convictions. Le concept de « lumière intérieure » (inner light) est cependant partagé par la plupart d'entre eux, quelle que soit la signification donnée à ces mots. De nombreux quakers reconnaissent le christianisme mais ne ressentent pas leur foi comme entrant dans les catégories chrétiennes traditionnelles.

Là aussi, le modèle d'Amada ne colle pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 9:37

Merci pour vos premières réactions tout à fait pertinentes. En effet, je sais que mon texte est incomplet et je tiendrai compte de vos remarques dans la version finale.

Vous pouvez tailler dans le vif, je prendrai tous vos commentaires comme constructifs et je n'en voudrai à personne...! Very Happy

Bon dimanche à tous!
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 13:51

Je reviens du culte, où j'ai, aussi, pensé à ton texte. Et franchement, ça ne correspond pas du tout à mon vécu.

A l'âge de 43 ans, je quitte le couvent et l'ECR, lassée par les radotages de jipitou et de treize et trois..
Je cherche une Eglise, une communauté ecclésiale, qui correspond davantage à mes convictions.
Je m'oriente vers le protestantisme réformé, parce que, les renseignements et les contacts virtuels que j'ai avec ce mouvement du protestantisme me semble le plus en accord avec mon intime conviction.

Donc, personne ne m'impose rien.
Je choisis.
Je choisis une communauté qui se rassemble autour de convictions qui sont miennes au point de départ.
Un ensemble de convictions schématique, qui tient en quelques lignes et que chacun interprète selon sa conscience.
Autrement dit: fais-toi toi-même ton mode d'emploi.
Le voisin croit la même chose mais d'une autre manière.
Et ça ne pose de problème à personne.
Le respect de la conscience de l'autre fait partie des convictions qui nous rassemblent.

Dans cette confession, il n'y a pas de religieux.
Religieux, subst: Personne qui a prononcé des vœux de religion

Le pasteur est un laïc, la pasteure aussi. Le pasteur et la pasteure sont tous les deux mariés (mais pas ensemble^^) La pasteure a deux enfants. Son mari n'a pas un job en rapport avec une religion.

Le pasteur c'est quelqu'un qui a fait des études de théologie, et c'est tout. Il n'est pas "ordonné".
Quand il est absent et qu'il n'y a pas d'autres pasteurs, un prof de religion (parce qu'il a reçu une formation) peut tout aussi bien présider le culte. Et tout autre personne que l'assemblée jugerait capable pourrait le faire.

Le pasteur ne nous est pas imposé par un organisme au-dessus de notre tête: nous, la paroisse, l'assemblée, nous "appelons" le pasteur. Nous définissons les critères auxquels il doit répondre. Son mandat est temporaire. Au terme de son mandat, on peut lui demander de rempiler, s'il est d'accord, ou d'en appeler un autre!
Et s'il devait y avoir de gros problèmes avec lui, on ne serait pas obligés de l'user jusqu'au bout^^

Je sais qu'il y a des Eglises (néo-)protestantes où les pasteurs peu, mal ou pas du tout formés, voire auto-proclamés, dérapent et jouent les gourous, mais ce n'est pas le cas dans la paroisse que je fréquente.

Soumission, dogme?! ... pfff!

Dans mon Eglise, j'ai un droit (et un devoir) de vote.
Les comptes sont sur la table une fois par an.
Je vote pour élire les membres du consistoire (l'équipe d'animation)
Et il m'est arrivé de voir le pasteur essuyer la vaisselle^^

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 15:06

Mon frère me demande:

"Mais si tu veux que les diverses religions cohabitent on est bien obliger de séparer les lois de la religions. Ou alors comment faire ? Si tu as une solution elle m'intéresse:"

Les écrits de prophétie ne sont pas les religions mais les religions utlisent le même livre de prophétie (puissant le LIVRE écrit de langue différente)

1- Car les religions des hommes et pour les hommes sont une chose à part entière. (Dieu à part la loi divine n'a pas dit de faire des religions soit la religion est une histoire d'homme basée sur les écrits. Jésus à son époque avait les prêtres contre lui déjà voir exemple plus bas.

2- les écritures saintes qui existaient avant les religions sont une chose à part entière (elles existaient même avant l’invention de l’écriture car au départ l’homme se donnait le message divin de bouche à oreille comme l’oiseau

3- Et la spiritualité de Dieu est une chose à part entière

Donc à présent tu peux voir la puissance de ses écrits dans la mesure où non pas une religion utilise ces écrits mais les 3 grandes religions actuelles ont fondées la religion sur ces mêmes écrits + toutes celles qui en découlent ! De langue et de culture différente mais cela reste les mêmes écrits ! Avec en + l’enseignement du prophète Mahomet pour le coran qui comme tu le sais est fondé sur la bible et la thora !


Jésus contre les prêtres à son époque:

Jn 8:54-
Jésus répondit : " Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien ; c'est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : "Il est notre Dieu",

Jn 8:55-
et vous ne le connaissez pas ; mais moi, je le connais ; et si je disais : "Je ne le connais pas", je serais semblable à vous, un menteur. Mais je le connais et je garde sa parole.

Jn 8:56-
Abraham, votre père, exulta à la pensée qu'il verrait mon Jour. Il l'a vu et fut dans la joie. "

Jn 8:57-
Les Juifs lui dirent alors : " Tu n'as pas cinquante ans et tu as vu Abraham ! "

Jn 8:58-
Jésus leur dit : " En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham existât, Je Suis. "

Jn 8:59-
Ils ramassèrent alors des pierres pour les lui jeter ; mais Jésus se déroba et sortit du Temple.

Joyeux Noël...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 15:40

lhirondelle a écrit:
Je reviens du culte, où j'ai, aussi, pensé à ton texte. Et franchement, ça ne correspond pas du tout à mon vécu.

A l'âge de 43 ans, je quitte le couvent et l'ECR, lassée par les radotages de jipitou et de treize et trois..
Je cherche une Eglise, une communauté ecclésiale, qui correspond davantage à mes convictions.
Je m'oriente vers le protestantisme réformé, parce que, les renseignements et les contacts virtuels que j'ai avec ce mouvement du protestantisme me semble le plus en accord avec mon intime conviction.

Donc, personne ne m'impose rien.
Je choisis.
Je choisis une communauté qui se rassemble autour de convictions qui sont miennes au point de départ.
Un ensemble de convictions schématique, qui tient en quelques lignes et que chacun interprète selon sa conscience.
Autrement dit: fais-toi toi-même ton mode d'emploi.
Le voisin croit la même chose mais d'une autre manière.
Et ça ne pose de problème à personne.
Le respect de la conscience de l'autre fait partie des convictions qui nous rassemblent.

Dans cette confession, il n'y a pas de religieux.
Religieux, subst: Personne qui a prononcé des vœux de religion

Le pasteur est un laïc, la pasteure aussi. Le pasteur et la pasteure sont tous les deux mariés (mais pas ensemble^^) La pasteure a deux enfants. Son mari n'a pas un job en rapport avec une religion.

Le pasteur c'est quelqu'un qui a fait des études de théologie, et c'est tout. Il n'est pas "ordonné".
Quand il est absent et qu'il n'y a pas d'autres pasteurs, un prof de religion (parce qu'il a reçu une formation) peut tout aussi bien présider le culte. Et tout autre personne que l'assemblée jugerait capable pourrait le faire.

Le pasteur ne nous est pas imposé par un organisme au-dessus de notre tête: nous, la paroisse, l'assemblée, nous "appelons" le pasteur. Nous définissons les critères auxquels il doit répondre. Son mandat est temporaire. Au terme de son mandat, on peut lui demander de rempiler, s'il est d'accord, ou d'en appeler un autre!
Et s'il devait y avoir de gros problèmes avec lui, on ne serait pas obligés de l'user jusqu'au bout^^

Je sais qu'il y a des Eglises (néo-)protestantes où les pasteurs peu, mal ou pas du tout formés, voire auto-proclamés, dérapent et jouent les gourous, mais ce n'est pas le cas dans la paroisse que je fréquente.

Soumission, dogme?! ... pfff!

Dans mon Eglise, j'ai un droit (et un devoir) de vote.
Les comptes sont sur la table une fois par an.
Je vote pour élire les membres du consistoire (l'équipe d'animation)
Et il m'est arrivé de voir le pasteur essuyer la vaisselle^^

Merci lhirondelle.

En effet, tu évoques quelque chose de différent.
C'est vrai que j'aurais dû préciser au départ que je parlais surtout des religions avec hiérarchie pyramidale et dogme autoritaire, telles que le catholicisme, peut-être l'orthodoxisme (?), le judaïsme et l'islam.
Je suis en effet tout à fait consciente de l'existence de ces branches du christianisme qui fonctionnent comme tu le dis. Et j'en connais. J'ai même un ami qui est prêtre et travailleur (infirmier) et qui a été élevé à l'épiscopat dans les règles traditionnelles et qui n'est rattaché qu'à une toute petite filière religieuse sans envergure, mais suffisante, dissidente du catholicisme de Rome, et qui pratique ses offices en appartements, donne ses sacrements gratuitement, ordonne des femmes à la prêtrise et marie les homosexuels...!
Ce qui, bien sûr, rend dingues les prêtres catholiques romains du coin...
En plus, ce n'est pas faute d'en voir dans des feuilletons à la télé, comme "7 à la maison", par exemple!
J'ai aussi connu de ces prêtres, nonces ou évêques irascibles et prétentieux qui dominent les autres de leur suffisance ridicule.
Donc, je prends bien note de ton intervention et de tes explications. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 15:57

C'est justement là, le problème. On dit trop souvent la ou les religion(s) en pensant au catholicisme romain ou à l'Islam ou à quelque chose de ce genre. L'arbre qui cache la forêt^^
J'apprends d'autant plus l'intervention de Roxappho car pas mal de religions, croyances, à travers le monde s'éloigne de ce modèle de "vérité" imposée d'en haut.

Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 16:19

lhirondelle a écrit:
C'est justement là, le problème. On dit trop souvent la ou les religion(s) en pensant au catholicisme romain ou à l'Islam ou à quelque chose de ce genre. L'arbre qui cache la forêt^^
J'apprends d'autant plus l'intervention de Roxappho car pas mal de religions, croyances, à travers le monde s'éloigne de ce modèle de "vérité" imposée d'en haut.


On entend aussi souvent "la religion" dans le sens d'importance dans grand le nombre de fidèles, d'adhérents, de croyants.
En plus petit nombre on parle de courants, de sectes, d'églises "de", de philosophie, de culte, d'activité spirituelle, et autres...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26752
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 16:25

lhirondelle a écrit:
Je ne vois pas très bien comment appliquer ton schéma à la Société des Amis, par exemple.

Il y a plusieurs associations qui portent ce nom, peux-tu préciser celle dont tu parles ?
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 16:38

C'est le nom officiel des Quakers. Quakers étant un sobriquet.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6693
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 16:44

Amada a écrit:


On entend aussi souvent "la religion" dans le sens d'importance dans grand le nombre de fidèles, d'adhérents, de croyants.
En plus petit nombre on parle de courants, de sectes, d'églises "de", de philosophie, de culte, d'activité spirituelle, et autres...
La plupart du temps, les gens disent "la religion" en pensant à la leur ou à celle qui a marqué la culture dans laquelle ils ont grandi.
Cela n'a rien de très objectif.

Le terme religion ne se définit pas par rapport aux nombres de ses adhérents.
Secte, n'a pas, au point de départ, une connotation négative. C'est dans les années 70 que le mot a pris cette tournure péjorative, à cause des sectes nocives, où l'on pratique la manipulation mentale.
Une secte nocive peut avoir beaucoup d'adhérents et certaines Eglises en ont très peu.

Au temps de Jésus, le judaïsme se divisait en quatre sectes: les esséniens, les saducéens, les pharisiens et les zélotes.
Le christianisme, au point de départ, était une secte juive.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 18:22

Citation :
Amada a écrit::La soumission est la clef universelle de la vie des religions.
Les humains sont faibles, fragiles, vulnérables, et ils ont toujours besoin de croire à une force supérieure bienveillante qui les protège et les guide sur la bonne voie.

Amada::

C'est le deuxième petit paragraphe en intro et il ne semble pas au bon endroit de la disserte.
Cela m'avait emmené , dans l'idée qu'effectivement ; c'est ainsi : oui les humains sont fragiles et ont un besoin d'une force supérieure qu'ils cherchent aussi , puisqu'elle doit "force é ment" être réelle non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 18:51

Pascal a écrit:
Citation :
Amada a écrit::La soumission est la clef universelle de la vie des religions.
Les humains sont faibles, fragiles, vulnérables, et ils ont toujours besoin de croire à une force supérieure bienveillante qui les protège et les guide sur la bonne voie.

Amada::

C'est le deuxième petit paragraphe en intro et il ne semble pas au bon endroit de la disserte.
Cela m'avait emmené , dans l'idée qu'effectivement ; c'est ainsi : oui les humains sont fragiles et ont un besoin d'une force supérieure qu'ils cherchent aussi , puisqu'elle doit "force é ment" être réelle non ?
ou force aimante Wink
Revenir en haut Aller en bas
Roxappho
Banni une semaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 812
Age : 32
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 21:10

lhirondelle a écrit:
C'est justement là, le problème. On dit trop souvent la ou les religion(s) en pensant au catholicisme romain ou à l'Islam ou à quelque chose de ce genre. L'arbre qui cache la forêt^^
J'apprends d'autant plus l'intervention de Roxappho car pas mal de religions, croyances, à travers le monde s'éloigne de ce modèle de "vérité" imposée d'en haut.
Merci !


A ce sujet, Amada, je t'invite à regarder l'article d’une connaissance qui avait tenu avec sa tonalité badine sur la différence d'autoritarisme entre polythéisme et monothéisme:
http://telebinu.blogspot.com/2010/07/1-1-0-3-000-999-999-1.html
et ma réponse à son article:
http://penthesilee.wordpress.com/2010/09/03/nos-si-humaines-lois-divines/
Ce n'est pas la droite ligne de ton futur article, mais peut te donner des angles de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Dim 11 Déc 2011 - 21:31

Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26752
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mar 13 Déc 2011 - 13:58

prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mar 13 Déc 2011 - 18:51

florence_yvonne a écrit:
prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit

Votre Dieu, mes amis, peut nous transformer en chaleur et lumière (si j'ai bien compris ses capacités pyrotechniques...) d'un claquement de doigt sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte. Alors, on se demande pourquoi il voudrait qu'on se soumette à lui. Il s'en tamponne le coquillard, oui !!
Comment peut-on croire à ces choses!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 26752
Age : 57
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mar 13 Déc 2011 - 19:05

Amada a écrit:
florence_yvonne a écrit:
prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit

Votre Dieu, mes amis, peut nous transformer en chaleur et lumière (si j'ai bien compris ses capacités pyrotechniques...) d'un claquement de doigt sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte. Alors, on se demande pourquoi il voudrait qu'on se soumette à lui. Il s'en tamponne le coquillard, oui !!
Comment peut-on croire à ces choses!

Avec un petit effort et beaucoup de bonne volonté ? ou bien une grande naïveté, je ne sais pas
Revenir en haut Aller en bas
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mar 13 Déc 2011 - 20:37

florence_yvonne a écrit:
prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit
Merci, mais si uniquement cette phrase que je dis sur ce forum est la plus censée, alors je ne suis pas la réincarnation du prophète £lie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mar 13 Déc 2011 - 20:38

Amada a écrit:
florence_yvonne a écrit:
prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit

Votre Dieu, mes amis, peut nous transformer en chaleur et lumière (si j'ai bien compris ses capacités pyrotechniques...) d'un claquement de doigt sans qu'on ait le temps de s'en rendre compte. Alors, on se demande pourquoi il voudrait qu'on se soumette à lui. Il s'en tamponne le coquillard, oui !! [color=blue]
Xxxxxxxxxxxxxxxx---------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------

Comment peut-on croire à ces choses!
Message modéré par Personne
Citation à l'intérieur d'un message
lhirondelle ainsi que Florence t'avaient fait remarquer que ce genre de pratique prêtait à confusion l'attribution du message ainsi que la compréhention de l'argumentation. Tu sembles n'en avoir cure.

Tout message écrit à l'intérieur d'une citation sans les séparations [quote] et (/quote] permettant de le distinguer, sera supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mer 14 Déc 2011 - 9:23

prophète Elie a écrit:
florence_yvonne a écrit:
prophète Elie a écrit:
Si Dieu avait souhaité autorité et soumission pour l'humain!
l'humain n'aurait pas de libre arbitre!

C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit
Merci, mais si uniquement cette phrase que je dis sur ce forum est la plus censée, alors je ne suis pas la réincarnation du prophète £lie!

Tu vas vraiment finir pas le croire...!! Very Happy

Tu ferais bien de lire les "Evangiles selon Florence Yvonne", très bonnes références...! Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   Mer 14 Déc 2011 - 11:24

Amada a écrit:
prophète Elie a écrit:
florence_yvonne a écrit:


C'est la chose la plus censée que tu n’as jamais dit
Merci, mais si uniquement cette phrase que je dis sur ce forum est la plus censée, alors je ne suis pas la réincarnation du prophète £lie!

Tu vas vraiment finir pas le croire...!! Very Happy

Tu ferais bien de lire les "Evangiles selon Florence Yvonne", très bonnes références...! Very Happy Wink

Ha, les z'autorités... Le code pénal régissant par exemple la loi française est-il une constitution de sujetion pour le français?? Il va s'en dire que oui. Tout un chacun y sera soumis avec perte et fracas. Vive la liberté de ne pas tuer, de ne pas voler, de ne pas porter de faux témoignage, de ne pas violer, de ne pas etc, etc. Bien, appelons cela le libre arbitre de ne pas faire ce qui est interdit à tous ceux qui pour être insoumis à la tora de Moïse se verront quand même contraint par les mêmes lois ( rien n'est plus impur en france que la vache folle...) Alors quoi?? Où que l'on se tourne serait on soumis à quelque chose?? Il faut craindre que oui. Bref, j'essai d'imaginer un monde idyllique ou nulle loi ne serait imposée pour ne faire que ce que l'on veut, j'essai en vain d'éviter l'idée qu'une telle liberté se fasse dans le respect absolu d'autrui mais non, sans autorité, sans contrainte, sans sanction, punition pas un parmi nous ne serait apte à assumer une telle liberté.

Liberté, fraternité, égalité si ce n'est pas une religion qu'est-ce que c'est??

C'est quoi la liberté?
C'est quoi la fraternité?
C'est quoi l'égalité?

Serait-ce des questions bibliques?? On y trouvera en tout cas les réponses. Force est de constater en tout cas que pas un n'y échappe à la liberté de ne pas faire ce qu'il ne faut pas. Finalement, un gouvernement n'est jamais qu'un autorité comme une autre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Religion, autorité et soumission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Religion, autorité et soumission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Religion, autorité et soumission
» Documentaire : Soumission à l'autorité
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» LA SUPERSITION ennemie de la Religion: SPINOZA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Croire ou ne pas croire :: La foi en questions-
Sauter vers: