Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'histoire du sangha féminin et ses restrictions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
chat-man
A.A


Nombre de messages : 4549
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Mer 11 Jan 2012 - 17:29

Triskèle a écrit:

On s'incline devant une statue de Bouddha, ok, mais ce n'est ni devant la statue, ni devant le personnage légendaire, mais devant l'état de "claire conscience", de compassion et de sérénité.

Je n'en suis pas aussi sur que toi et le personnage aurait probablement détesté être un objet d'idolatrie.

On dore les statues à la feuille, on leur fait prendre des bains, on les touche avec ferveur.
J'ai vu un bouddha affublé de lunettes et c'était moins pour sa clairvoyance que pour une aide fétichiste aux mal voyants du coin. Tout est sujet au mercantilisme religieux même si le christianisme catholique a atteint des sommets dans ce domaine avec le culte des saints, les trafics en tous genres attachés à la superstition et l'entretien d'une caste sacerdotale.
J'ai vu un reportage ou des bouddhistes n'ont pas de scrupules à jouer en bourse, faire le commerce de colifichets pour le bien de la communauté mais on est loin d'une certaine ligne ascétique et d'une dépendance à la générosité populaire.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Jeu 12 Jan 2012 - 13:40

ah, ouf, ça va, j'enlève mon armure... Un petit pas de danse ?


Et une présentation de la nonne bouddhiste dont j'essaie en vain de faire la promotion: il n'y a pas encore eu une seule réaction, dans ce fil à ce propos...
Pourquoi ? Elle gêne ?
On y voit le "pensionnat" qu'elle a fait construire à partir de rien, pour éduquer les jeunes filles, grâce aux bénéfices de ses tournées de chant dans le monde. Non, elles ne sont pas engagée à vie comme nonnes. Elles viennent de milieu très pauvres où même la nourriture fait défaut, et quand leur éducation est finie, elle peuvent retourner dans la vie, se marier...

Son site: http://www.choying.com/
Ca, c'est sûr, son action va changer la condition de beaucoup de femmes., et d'hommes aussi, bien sûr: ils seront également gagnants dans l'opération.

Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
modérateur
modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 6603
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Jeu 12 Jan 2012 - 18:05

Sujet nettoyé et scindé: http://www.forum-religions.org/t4370-le-fond-et-la-forme
Petit rappel: ici, on discute d'idées, d'opinion, pas de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Jeu 12 Jan 2012 - 19:52

chat-man a écrit:
Triskèle a écrit:

On s'incline devant une statue de Bouddha, ok, mais ce n'est ni devant la statue, ni devant le personnage légendaire, mais devant l'état de "claire conscience", de compassion et de sérénité.

Je n'en suis pas aussi sur que toi et le personnage aurait probablement détesté être un objet d'idolatrie.

On dore les statues à la feuille, on leur fait prendre des bains, on les touche avec ferveur.
J'ai vu un bouddha affublé de lunettes et c'était moins pour sa clairvoyance que pour une aide fétichiste aux mal voyants du coin. Tout est sujet au mercantilisme religieux même si le christianisme catholique a atteint des sommets dans ce domaine avec le culte des saints, les trafics en tous genres attachés à la superstition et l'entretien d'une caste sacerdotale.
J'ai vu un reportage ou des bouddhistes n'ont pas de scrupules à jouer en bourse, faire le commerce de colifichets pour le bien de la communauté mais on est loin d'une certaine ligne ascétique et d'une dépendance à la générosité populaire.


Triskèle :

Je partage ton avis à propos d'un éventuel épurement de l'enseignement et de ses lacunes dogmatiques , mais d'après toi des maîtres Dogen ou Deshimaru il n'y en aurait plus ?

Chatman :

Bien sûr l'idolatrie c'était avant , dans ce monde du rêve antique .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Jeu 12 Jan 2012 - 22:59

Citation :
Je partage ton avis à propos d'un éventuel épurement de l'enseignement et de ses lacunes dogmatiques , mais d'après toi des maîtres Dogen ou Deshimaru il n'y en aurait plus ?
je n'ai certainement pas d'avis tranché là dessus. C'est plutôt une impression générale. Bien sûr il y a encore des "maîtres", peut être plus que jamais, mais c'est la relation exclusive maître/disciple qui à mon avis est dépassée.

Le maître qui adoptait un disciple avec qui il vivait des années et lui donnait tout. Tu comprends ? Maintenant, on a accès au Savoir par mille façons. Autant en profiter.

Il vaut mieux suivre un fil rouge, un fil conducteur pour ne pas se perdre dans cette pléthore, choisir une Voie, mais en étant conscient que ce n'est qu'une parmi d'autres.

------------------------------
Chat-man
Citation :
Je n'en suis pas aussi sur que toi et le personnage aurait probablement détesté être un objet d'idolatrie.

On dore les statues à la feuille, on leur fait prendre des bains, on les touche avec ferveur.
tout à fait d'accord, je t'ai dit ce qu'on m'a enseigné, mais je sais que la croyance "folklorique", proche de la superstition, le voit autrement.

------------------------------

L'hirondelle

merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Ven 13 Jan 2012 - 10:02

Triskèle ::

On s'est donc compris , et vive la shanga européenne . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Ven 13 Jan 2012 - 11:10

Téoma a écrit:
(...) et vive la shanga européenne . Very Happy
oui en effet, elle est correcte, non sectaire, non sexiste, elle laisse une totale liberté à ses membres, il n'y a aucune pression ni prosélytisme.
Chögyam Trungpa avait dit que le bouddhisme en Asie était trop corrompu et perverti par les coutumes locales, les superstitions, les sectes, les déformations de l'enseignement, mais que l'Occident était prêt à recevoir l'enseignement purifié, ramené à son essence.
Il a eu lui-même (comme Deshimaru) une conduite critiquable (alcool...), en lisant sa biographie, j'ai ressenti qu'il voulait aller jusqu'au bout de la destruction de cette image du "Maître" parfait et omnipotent, il a voulu expérimenter la condition humaine jusque dans ses addictions, comme pour dire "arrêtez de nous prendre pour modèle, on est des humains comme vous, contentez vous de l'enseignement et développez votre propre discernement, ne soyez pas dépendant d'une doctrine".

Il y a d'intéressantes leçons à tirer de tout cela. Trungpa était spécialiste pour donner de grands coup de pieds dans la fourmilière, de bousculer toutes les certitudes dans les deux sens (vers la Tradition, et contre la Tradition), et je pense que TOUTES les religions auraient besoin de cela: démythification, destruction des structures d'autorité, relativisation des dogmes, liberté totale de pensée et éducation de l'aptitude à penser par soi-même.

Les centre bouddhistes de l'Occident aident TOUS les bouddhistes de l'Orient, pour qu'ils puissent aussi se libérer de la gangue de leurs archaïsmes, via l'éducation surtout: ils soutiennent des écoles, des centres... Le bouddhisme occidental est actif, ses membres se tournent spontanément vers des oeuvres humanistes autour d'eux: accompagnement des mourants, handicapés, ect. C'est tout le contraire de l'image fataliste et rêveuse qu'il donne parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Ven 13 Jan 2012 - 18:49

Bon eh bien je ne vois pas pourquoi on dénigre le Bouddhisme par conséquent ... c'est bien ce que je pensais et il y a aussi le projet Maitreya etc etc .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   Ven 13 Jan 2012 - 19:54


ben je trouve il est sain de critiquer n'importe quelle idéologie, mais il faut être sûr qu'on a bien compris ce qu'on avance, afin que nos arguments soient "recevables"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'histoire du sangha féminin et ses restrictions   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'histoire du sangha féminin et ses restrictions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» l'histoire du sangha féminin et ses restrictions
» HISTOIRE du voile féminin
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions orientales :: Bouddhisme-
Sauter vers: