Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours de la servitude volontaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 12:59


Je découvre.

Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé en 1549 par Étienne de La Boétie à l'âge de 18 ans. Sa première publication date exactement de 1574.

Ce texte consiste en un court réquisitoire contre l'absolutisme qui étonne par son érudition et par sa profondeur, alors qu'il a été rédigé par un jeune homme d'à peine 18 ans. Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaye d'analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »).
(wiki)

Ici: le texte complet : http://wikilivres.info/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire

Que pensez vous de la "servitude volontaire" en général, aussi à petite échelle (au niveau de quelques individus, et même de deux ?)
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 13:54

C'est peut-être trop lourd de se prendre en main de façon responsable. C'est reposant de n'avoir qu'à obéir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 14:23

Le discours de la servitude volontaire m'a toujours aidé... il fut un repère auquel je me référais lorsque je ne savais plus quoi faire, lorsque j'hésitais.
Résurrection de Tolstoï aussi... j'en parle beaucoup, mais il est de salubrité publique, tout comme le discours de La Boétie.

Je pense qu'il existe des dominés, des dominants, des boucs émissaires et des autonomes... que ces carcans enchainent les hommes... que chacun doit se battre pour l'autonomie, car ainsi que le disait Nietzsche, elle est le privilège des puissants.
Je pense également que l'homme n'est pas prêt à s'affranchir de ces chaînes, il ne sait pas comment vivre, il n'a toujours connu que la captivité, sociale, politique, culturelle, relationnelle.

L'instinct de domination est une violence symbolique exercée par les hommes en permanence. Dans les expériences avec les rats, lorsque 10 rats sont enfermés, ils se battent toute la nuit et il en sort 4 dominés, 4 dominants, un bouc émissaire et un autonome... lorsque l'on met 10 autres rats, en prenant par exemple tous les boucs émissaires des expériences, et qu'on les regroupe, ils se battent toute la nuit, puis le schéma se répète, au matin il y a 4 dominés, 4 dominants, un bouc émissaire et 1 autonome. C'est étrange... et nous faisons la même chose.

Deux psychologues, Solomon Asch et Stanley Milgram ont chacun fait des expériences intéressantes sur le comportement humain, le conformisme et la soumission au groupe ou à l'autorité. Ces expériences parlent d'elles-mêmes, surtout celle de Milgram et son analyse... j'en vois la réalité régulièrement dans mon quotidien.


Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31646
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 16:22

L'instinct de domination est liée à l'instinct de survie, dans le monde sauvage, seuls les plus forts survivent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 16:49


Dans ce texte, je vois quand même une grosse erreur d'appréciation: ce n'est pas un seul homme qui tient le pouvoir, mais toute une hiérarchie, où chacun trouve son compte, et se range du côté du pouvoir. L'armée leur est assujettie, les "gendarmes", les percepteurs d'impôts...

J'essaie d'imaginer comment les rapports de force évoluent, par exemple, au sein d'une tribut agricole primitive.

Il faudra protéger les récoltes et les faibles (femmes avec petits enfants...) des voleurs.

Il se crée donc un groupe de "soldats", un groupe d'agriculteurs (les seuls "productifs"), et un groupe qui consomme et assure le travail domestique, aussi indispensable.

Au départ, il s'agit de protection, mais rapidement, c'est devenu une domination.

Pour ce qui est du "leader", en effet, il n'a de pouvoir que celui qu'on lui accorde. Certains sont des marionnettes, d'autres des tyrans (bons, ou mauvais).

La soumission vient peut-être aussi du fait que l'humain est un animal "social", qui ne peut pas se passer des autres ?


Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 21:26

Triskèle a écrit:

La soumission vient peut-être aussi du fait que l'humain est un animal "social", qui ne peut pas se passer des autres ?
C'est aussi ce que je pense.

Quant aux expériences sur les rats, devrait-on croire que nous sommes des rats ?

De même sur la fameuse "expérience de Milgram", il y aurait aussi à en redire.

C'est vrai qu'il y a, de fait, des rapports de domination dans les sociétés humaines, mais ces rapports sont fort complexes ; et s'il y a de la servitude volontaire, il y a aussi des rébellions contre les dominations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Fév 2012 - 22:34

Je ne sais pas ce qui suscite la soumission, je pense qu'il y a plein de raisons... l'homme est un animal social, mais en même temps, beaucoup d'hommes vivent seuls et isolés, dans une grande solitude. Je ne trouve pas ça très social justement.
Et je me dis que ce n'est pas pour des raisons sociales que les hommes se soumettent à la tyrannie. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses, peut-être que je me trompe.

Citation :
Quant aux expériences sur les rats, devrait-on croire que nous sommes des rats ?

Bien sur que non. Mais l'éthologie nous a permis de comprendre beaucoup de choses... c'est en observant les animaux que nous avons compris certains de nos fonctionnements. Darwin est parti de là. L'analyse psycho-sociale sur la dynamique des groupes restreints mise au point par Anzieu et Martin est partie de là aussi. C'est un repère plutôt efficace pour observer les comportements humains en groupe.

Citation :
De même sur la fameuse "expérience de Milgram", il y aurait aussi à en redire.

Oui parce qu'il a trompé les sujets. Ces derniers croyaient vraiment que c'était une autorité scientifique qui donnait un ordre. Au niveau déontologique ce n'est pas terrible, mais cela a permis de constater le nombre impressionnant de personnes prêtes à se soumettre à l'autorité, peu importe ce que cette dernière exige. C'est intéressant pour comprendre pourquoi les hommes sont capables de commettre des actions terribles en déchargeant leur conscience sur l'autorité ou le supérieur hiérarchique qui en donne l'ordre.

Quant à l'expérience de Asch, elle a démontré que pour appartenir au groupe le sujet est prêt à renier ses propres convictions. Il ne sait pas que les autres sont complices et qu'ils mentent. Il a vu quelque chose d'évident, mais si le groupe dit le contraire, très peu arrivent à conserver leur opinion et préfèrent se fondre dans l'avis général.

Citation :
C'est vrai qu'il y a, de fait, des rapports de domination dans les sociétés humaines, mais ces rapports sont fort complexes ; et s'il y a de la servitude volontaire, il y a aussi des rébellions contre les dominations.

Je sais que ma réponse ne te plaira pas, mais après tout, c'est ce que je pense, alors je l'assume.
Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté...

Oui, c'est encore du Laborit. Mais pourtant, jusqu'à aujourd'hui, c'est la vérité. Même le Che, que j'admire tant, et les Barbudos n'ont pas su faire mieux. Partout les révolutions ont terminé de cette manière. J'ai beau me triturer la tête, et c'est d'ailleurs ce qui me déchire, je ne connais pas de révolutionnaires qui n'ont pas fini par devenir à leur tour tortionnaires. Ou alors ils ont été liquidés parce que devenus trop gênants pour les hommes qui voulaient occuper le terrain libéré.



Ce n'est pas une raison pour se soumettre... au contraire...
"Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des insoumis."
André Gide


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 9:42

Peut-être le besoin d'appartenance est-il la principale interférence...
Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31646
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 11:49

Il est vrai que les ermite se font plutôt rares
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 11:53


Les ermites ne sont jamais "seuls". Ils ne pourraient pas survivre (sauf exceptions, bien sûr!). Ils sont nourris par des dons, ou sont attachés à un monastère. Souvent, ils s'isolent pour une période limitée.

Il faut aussi qu'ils n'aient jamais besoin de soins...
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 14:30

Taliésine a écrit:

Je sais que ma réponse ne te plaira pas, mais après tout, c'est ce que je pense, alors je l'assume.
Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté...

Oui, c'est encore du Laborit. Mais pourtant, jusqu'à aujourd'hui, c'est la vérité. Même le Che, que j'admire tant, et les Barbudos n'ont pas su faire mieux. Partout les révolutions ont terminé de cette manière. J'ai beau me triturer la tête, et c'est d'ailleurs ce qui me déchire, je ne connais pas de révolutionnaires qui n'ont pas fini par devenir à leur tour tortionnaires. Ou alors ils ont été liquidés parce que devenus trop gênants pour les hommes qui voulaient occuper le terrain libéré.


Très juste ce que tu dis là. Mais là, on est dans le sujet de la dialectique de l'Histoire.
partons de l'exemple de la Révolution Française de 1789. C'est vrai qu'elle a débouché sur la Terreur, puis sur "l'épopée" napoléonienne.
Ce qu'on peut en retenir, entre autres, c'est la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen.
De même y aurait-il à faire le bilan des révolutions russes et cubaines.
Mais nous nous rejoignons sur la conclusion :

Citation :
Ce n'est pas une raison pour se soumettre... au contraire...
"Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des insoumis."
André Gide
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 14:33

max a écrit:
Peut-être le besoin d'appartenance est-il la principale interférence...
Peut-être...
Cette référence au "besoin d'appartenance" me fait penser au besoin que nous avons de conforter nos opinions par un partage constant avec ceux qui pensent de la même façon que nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 14:54

Citation :
Ce qu'on peut en retenir, entre autres, c'est la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen.

Oui, et c'est une bonne chose... mais il ne faut pas oublier que 1848 c'était un peu la remise en question de cette déclaration qui n'était pas vraiment appliquée...

Mais nous avons le même avis sur la conclusion... et c'est ce qui compte..! cheers



Citation :
Les ermites ne sont jamais "seuls". Ils ne pourraient pas survivre (sauf exceptions, bien sûr!). Ils sont nourris par des dons, ou sont attachés à un monastère. Souvent, ils s'isolent pour une période limitée.

En réalité je ne parlais pas des ermites... je parlais plutôt des exclus, des gens qui vivent dans une solitude horrible et non choisie. Ceux que l'on retrouve parfois décédés chez eux des semaines après, et dont personne ne s'est vraiment soucié. L'homme est un animal social pas très social, dans ce sens.
Mais d'une manière général, c'est vrai que l'homme seul meurt ou devient fou. En tout cas, il survit difficilement.

J'ai trouvé cet extrait d'analyse de Vendredi ou les limbes du Pacifique assez pertinent.

Il est vrai que le regard d’autrui, comme le langage, nous rassure, dans la mesure où il forme un écran entre nous-mêmes et les choses, et donne à la nature extérieure une certaine stabilité. Mais en contrepartie, le regard d’autrui nous emprisonne, nous oblige à jouer le jeu, "C’était cela, autrui : un possible qui s’acharne à passer pour réel." La règle essentielle de la sociabilité consiste à accepter au moins une partie des valeurs de l’autre, à renvoyer l’image que celui-ci attend de nous pour confirmer le sentiment de sa propre existence.

Lire la suite sur : http://www.etudes-litteraires.com/tournier-vendredi-limbes-pacifique.php#ixzz1mk1OYdw7

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 17:46

J-P Mouvaux a écrit:
max a écrit:
Peut-être le besoin d'appartenance est-il la principale interférence...
Peut-être...
Cette référence au "besoin d'appartenance" me fait penser au besoin que nous avons de conforter nos opinions par un partage constant avec ceux qui pensent de la même façon que nous.
Ce peut être une "appartenance"... ou non. C'est selon.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Fév 2012 - 18:04

max a écrit:
J-P
Mouvaux a écrit:
max a écrit:
Peut-être le besoin d'appartenance est-il la principale interférence...
Peut-être...
Cette référence au "besoin d'appartenance" me fait penser au besoin que nous avons de
conforter nos opinions par un partage constant avec ceux qui pensent de la même façon que nous.
Ce peut être une "appartenance"... ou non. C'est selon.
Je ne sais pas s’il faut mettre ce besoin que je signalais sur le compte d'une "appartenance" ; tu en dis trop peu sur ce que tu mets sous ce vocable « d’appartenance ». Je voulais simplement apporter ce besoin comme un élément à ajouter à notre commune réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31646
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 11:45

Je pense à la peur de la solitude, mais parfois, il vaut mieux être seul que mal accompagné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 12:10

florence_yvonne a écrit:
Je pense à la peur de la solitude, mais parfois, il vaut mieux être seul que mal accompagné.
Oui, précisément, j'y pensais hier, la servitude liée au triste sentiment de solitude, et pour y parer.
Parfois même, jusqu'à n'importe quoi, n'importe qui, plutôt que rien...
Ces mots peuvent paraître durs; mais la réalité l'est aussi pour certaines, certains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 12:16

J-P Mouvaux a écrit:
max a écrit:
J-P
Mouvaux a écrit:

Cette référence au "besoin d'appartenance" me fait penser au besoin que nous avons de
conforter nos opinions par un partage constant avec ceux qui pensent de la même façon que nous.
Ce peut être une "appartenance"... ou non. C'est selon.
Je ne sais pas s’il faut mettre ce besoin que je signalais sur le compte d'une "appartenance" ; tu en dis trop peu sur ce que tu mets sous ce vocable « d’appartenance ». Je voulais simplement apporter ce besoin comme un élément à ajouter à notre commune réflexion.
Oui, bien sûr, cet élément contribue à notre réflexion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 12:29

En pensant encore à toutes ces femmes qui acceptent leur sort et qui vont même jusqu'à contribuer à le perpétrer (esclavage domestique, excision...), un autre phénomène me vient à l'esprit.

Pourquoi une femme qui a souffert de l'excision est la plus acharnée à l'infliger aussi à ses filles ?

Je me demande si le mécanisme n'est pas le suivant.
L'humain essaie d'être heureux. Donc, ce qu'il n'a pas choisi, il s'en accommode, il l'adopte comme étant inévitable. Il ne peut pas voler ? C'est un fait, il l'accepte et cela ne le fait même pas souffrir. Alors que dans un cas où beaucoup d'hommes pourrait voler, ceux qui ne le peuvent pas en souffriraient et se sentiraient handicapés. Mais ne pas voler ne lui inflige pas de souffrance, il n'a pas à se demander si c'est normal ou pas.

Tandis qu'une femme qui a été excisés et infibulée, qui a été "ouverte" au couteau par son mari lors de sa nuit de noce a dû se torturer les méninges pour accepter son sort et être heureuse quand même. Elle a accumulé les "bonnes raisons", les arguments pour se justifier. Elle s'est construit une telle conviction qu'il est impossible pour elle de la remettre en question, sans quoi toute sa souffrance refoulée ferait surface, et elle serait insupportable.

Qu'en pensez vous ?


PS je suis bien contente d'avoir ouvert ce sujet: la discussion est très intéressante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 12:40

Triskèle a écrit:


Tandis qu'une femme qui a été excisés et infibulée, qui a été "ouverte" au couteau par son mari lors de sa nuit de noce a dû se torturer les méninges pour accepter son sort et être heureuse quand même. Elle a accumulé les "bonnes raisons", les arguments pour se justifier. Elle s'est construit une telle conviction qu'il est impossible pour elle de la remettre en question, sans quoi toute sa souffrance refoulée ferait surface, et elle serait insupportable.

Qu'en pensez vous ?


PS je suis bien contente d'avoir ouvert ce sujet: la discussion est très intéressante.
Jusqu'à donner un sens au non-sens pour le rendre supportable...
Jusqu'à rendre apparemment naturel le dénaturé.

Le sujet est intéressant...
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 13:29

Et puis : "Si je suis passée par là, c'est normal que ma fille y passe aussi !"

Non ?

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31646
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 13:55

Je pense que le poids des tradition est très lourd, dans ces cultures, une femme non excisées, c'est comme un musulman non circoncis, impensable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 13:56

J-P Mouvaux a écrit:
Et puis : "Si je suis passée par là, c'est normal que ma fille y passe aussi !"

Non ?

c'est ce que j'essaie d'expliquer, parce que tel quel, ça ne tient pas la route. Au contraire, on veut éviter à ses enfants la souffrance inutile qu'on a subie. C'est pour cela que je cherchais l'explication ailleurs.

J'ai beaucoup discuté avec une religieuse qui, après 35 ans d'efforts, est arrivé à éradiquer complètement l'excision dans un "petit" village égyptien de 30.000 habitants (c'est là que je voulais m'établir pour oeuvrer avec eux). Les plus dures à convaincre ont été les mamans, d'ailleurs cela se voit aussi chez nous: les africaines qui profitent de "vacances au pays" pour faire exciser leur filles. Finalement, par du "drill" dans les écoles, du dialogue avec les mères, et elle est arrivée à inverser la vapeur. Les dernières mères récalcitrantes ont été convaincues par les fillettes qui venaient en groupes chez elles pour les supplier.

C'est un cas unique en Egypte, où l'excision règne à 80% au moins, aussi bien chez les chrétiens que chez les musulmans. Mais les chrétiens sont plus faciles à convaincre d'arrêter parce que rien dans leur religion ne les y pousse, tandis que dans l'Islam, il y a déjà la circoncision des garçons, et des textes de Hadith qui ne s'opposent pas vraiment à l'excision. L'horreur !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 31646
Age : 58
Localisation : L'Hérault
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Dim 19 Fév 2012 - 14:07

le Cheikh Wajdi Ghanim qui encourage l'excision des femmes reçu en heros par les islamistes Tunisiens

Vidéo (52 secondes)

Revenir en haut Aller en bas
Idriss
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 13
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Aoû 2012 - 13:17

florence_yvonne a écrit:
le Cheikh Wajdi Ghanim qui encourage l'excision des femmes reçu en heros par les islamistes Tunisiens

Sans faire dévier la discution ver le HS ( sujet "tarte à la créme empoisonnée " que j'imagine traité en long et en large ici comme dans tous les forums de ce type et même aude-là...

L'excision en Europe: amalgames et responsabilités

Par Malika Hamidi | le 6. février 2012 -

Rappelons que déjà en 2006, le grand mufti d’Egypte, Dr. Ali Gomaa et dix autres éminentes figures du monde musulman, ont, ensemble, tranché la question. L’université Al-Azhar du Caire, plus haute référence religieuse du monde musulman, a édicté une fatwa contre les mutilations génitales féminines, qualifiées de « crime contre l’espèce humaine »

h*t*t*p*:*/*/ ( Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes ou des emails pendant 7 jours.) oumma.com/11102/lexcision-en-europe-amalgames-et-responsabilites.
Revenir en haut Aller en bas
Idriss
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 13
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Aoû 2012 - 13:49

[..] Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Coran 5; 44

Taliésine a écrit:


Citation :
De même sur la fameuse "expérience de Milgram", il y aurait aussi à en redire.

Oui parce qu'il a trompé les sujets. Ces derniers croyaient vraiment que c'était une autorité scientifique qui donnait un ordre. Au niveau déontologique ce n'est pas terrible, mais cela a permis de constater le nombre impressionnant de personnes prêtes à se soumettre à l'autorité, peu importe ce que cette dernière exige. C'est intéressant pour comprendre pourquoi les hommes sont capables de commettre des actions terribles en déchargeant leur conscience sur l'autorité ou le supérieur hiérarchique qui en donne l'ordre.

Si je me souviens bien il n' y a que deux personne qui ont refusé de participer à l'expérience une fois celle-ci présentée:
Un intello
un religieux ( pasteur je crois).

Cela me semble très symbolique

La question où trouver la ressource éthique/morale pour ne pas se soumettre?
L'éducation permettant d’acquérir un sens critique ..
une référence morale ( religieuse) permettant à un moment de relativiser, de ce décentrer.


Revenir en haut Aller en bas
Idriss
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 13
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Aoû 2012 - 14:06

Taliésine a écrit:

Citation :
Quant aux expériences sur les rats, devrait-on croire que nous sommes des rats ?

Bien sur que non. Mais l'éthologie nous a permis de comprendre beaucoup de choses... c'est en observant les animaux que nous avons compris certains de nos fonctionnements. Darwin est parti de là. L'analyse psycho-sociale sur la dynamique des groupes restreints mise au point par Anzieu et Martin est partie de là aussi. C'est un repère plutôt efficace pour observer les comportements humains en groupe.

Nous ne sommes pas des rats peut-être mais la question pour rester rationnel serait de savoir qu'est-ce qui est de l'ordre de l'inné, de l’instinct ...
La soumission volontaire est-elle acquise? A-t-elle la conséquence d'un conditionnement?

Il est a noté qu'il a été fait référence ici à des expériences de psychologie sociale notamment aux processus d'influence majoritaire : le conformisme

h*t*t*p*://fr.wikipedia.org/wiki/Conformisme

"Le conformisme, selon le psychosociologue Roger Mucchielli (1919-1981), est l'attitude sociale qui consiste à se soumettre aux opinions, règles, normes, modèles qui représentent la mentalité collective ou le système des valeurs du groupe auquel on a adhéré, et à les faire siens.

Ce processus très largement étudié en psychologie sociale correspond à un changement d'opinion, de comportement ou même de perception des individus, que l'on observe dans des situations de pression sociale ou d'influence sociale.

Ce processus est autrement dit celui de l'influence des opinions, comportements, perceptions, d'une majorité sur une minorité. Et ceci au niveau de toutes les formes de communautés."

[...]
La réflexion sur le conformisme apparaît avec les premiers penseurs humanistes, en particulier le français Etienne de la Boétie (1530-1563) dans son célèbre Discours de la servitude volontaire (1574).


Nous somme bien revenu au sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Pandore
Exégète
Exégète
avatar

Féminin Nombre de messages : 6025
Age : 53
Localisation : Vaisseau mère
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Aoû 2012 - 18:50

Le lien de la servitude volontaire

http://libertaire.pagesperso-orange.fr/archive/2000/227-avr/boetie.htm


Bon je n'envisage pas la vie sous cette option ,je ne la considère pas non plus en ses termes d"esclavagismes ..même si ,Jean Ziegler en à signifié dans certaines régions ,au niveau de certain domaine et plantation ...

Il est vrai que ce phénomène à toujours exiter sur terre
et j'espère ardament le voir disparaître,c'est en cela que la démocratie
est le meilleur pour la société ,équité ,parité et droit de la personne ect..

Pas raciste ,apolitique ,sans aucun problème avec la religion et culte
dans la mesure du bon civisme de société ..
Pas d'esprit de vengeance et ne pas imposer aux autres
ne pas dénigrer votre culture ,ne pas dénigrer la mienne..
C'est le respect de la vie

Les commentaires sur la France n'est qu'un petit pays en conformité
mais il l'est tout autant que votre pays
est vrai ,mais le résultat mérite le respect
et la tolérence multi-ethnique en terme de société et de gouvernance dans l'état ministériel , à dû mérite et signifie la confiance ..en terme d'intelligence et d'égalité
en cela la terre d'accueil à du mérite et elle mérite le respect
Et d'avoir permis aux autres nationnalités d'apporter une pierre à l'édifice et d'achoppement mérite le respect

La démocratie à des faiblesses comme tout systhème,elle n'est pas parfaite
Mais j'ai hâte de voir les autres pays accorder autant de confiance à leur ethnies
L'idée n'est pas de traiter les autres races d'idiots ,mais on ne désire pas non plus passer pour des idiots..
Pour une vision planétaire saine et en respect
toute les ethnies ensemble dans tout les parlements apportera la paix mondial
n'y ayant plus d'intérêt et ayant appris à aimer les autres

Ce qui vaut pour le parlement vaut tout aussi bien en matière de religion
quand les prêtres auront ouvert la spiritualité des autres groupes ,pays et les auront intégré
dans l'ensemble commun du sujet religion ..alors la guerre de religion n'existera plus
Revenir en haut Aller en bas
Idriss
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 13
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Ven 17 Aoû 2012 - 23:45

Pandore a écrit:

Il est vrai que ce phénomène à toujours exiter sur terre
et j'espère ardament le voir disparaître,c'est en cela que la démocratie
est le meilleur pour la société ,équité ,parité et droit de la personne ect..

De la servitude moderne est un livre et un film documentaire de 52 minutes produits de manière totalement indépendante ; le livre (et le DVD qu’il contient) est distribué gratuitement dans certains lieux alternatifs en France et en Amérique latine. Le texte a été écrit en Jamaïque en octobre 2007 et le documentaire a été achevé en Colombie en mai 2009. Il existe en version française, anglaise et espagnole. Le film est élaboré à partir d’images détournées, essentiellement issues de films de fiction et de documentaires.

[...]
Les références qui ont inspiré ce travail sont explicites dans ce film : Diogène de Sinoppe, Étienne de La Boétie, Karl Marx et Guy Debord.

L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il a été fait dans le seul but d’attaquer frontalement l’organisation dominante du monde.

Dans l’immense champ de bataille de la guerre civile mondiale, le langage constitue une arme de choix. Il s’agit d’appeler effectivement les choses par leur nom et de faire découvrir l’essence cachée de ces réalités par la manière dont on les nomme.

La démocratie libérale est un mythe en cela que l’organisation dominante du monde n’a rien de démocratique ni même rien de libérale.

Il est donc urgent de substituer au mythe de la démocratie libérale sa réalité concrète de système totalitaire marchand et de répandre cette nouvelle expression comme une trainée de poudre prête à incendier les esprits en révélant la nature profonde de la domination présente.



h*t*t*p*/*/w*w*w*.delaservitudemoderne.org/texte.html (Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes pendant 7 jours)

"La servitude moderne est une servitude volontaire, consentie par la foule des esclaves qui rampent à la surface de la Terre. Ils achètent eux-mêmes toutes les marchandises qui les asservissent toujours un peu plus. Ils courent eux-mêmes derrière un travail toujours plus aliénant, que l’on consent généreusement à leur donner, s’ils sont suffisamment sages. Ils choisissent eux-mêmes les maitres qu’ils devront servir. Pour que cette tragédie mêlée d’absurdité ait pu se mettre en place, il a fallu tout d’abord ôter aux membres de cette classe toute conscience de son exploitation et de son aliénation. Voila bien l’étrange modernité de notre époque. Contrairement aux esclaves de l’Antiquité, aux serfs du Moyen-âge ou aux ouvriers des premières révolutions industrielles, nous sommes aujourd’hui devant une classe totalement asservie mais qui ne le sait pas ou plutôt qui ne veut pas le savoir.




h*t*t*p*/*/w*w*w*.delaservitudemoderne.org/video.html#film (Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes pendant 7 jours)
Revenir en haut Aller en bas
Idriss
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 13
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   Sam 18 Aoû 2012 - 14:11

Nasr Eddin Hodja traverse la ville debout dans sa vieille carriole, en cravachant sauvagement son âne qui galope tant qu’il peut.

-Où vas-tu, Nasr Eddin ? lui crie quelqu’un au passage. Tu as l’air bien pressé...

-Je ne suis pas pressé mais je veux qu’il aille si vite qu’il oublie qu’il est un âne !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours de la servitude volontaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours de la servitude volontaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours de la servitude volontaire
» Etienne de la Boétie (1550)
» Evaluation sur le discours explicatif (4ème)
» indices de temps discours direct et indirect
» Excommunication volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Psychologie-
Sauter vers: