Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La genèse au peigne fin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Marcus Klimacus
Chercheur
Chercheur


Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 7 Aoû 2012 - 12:07

Et concernant la TaNaKh, la polysémie s'enrichit de toutes les traditions herméneutiques diverses et variés, PRDS, Guematria et jusqu'à l'exégèse historico-critique. Le lecteur construit le texte, autant que les auteurs, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Poimandrès
Curieux
Curieux


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 56
Localisation : Devant mon clavier
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 7 Aoû 2012 - 12:14

Citation :
En français on dit cieux, pas ciels.
Si je me souviens, bien, Chouraqui avait lui aussi opté pour "ciels" et non le classique "cieux", sans doute parce que ce dernier renvoie à toute une tradition évidemment postérieure (et de loin) à la rédaction de la Genèse. Ecrire "cieux" est tout sauf innocent, il induit une continuité AT-NT-Catholicisme et investit ainsi le terme hébraïque originel d'un fort signifié dont on ne peut pas certifier qu'il lui était intrinsèque.

Citation :
Et concernant la TaNaKh, la polysémie s'enrichit de toutes les traditions herméneutiques diverses et variés, PRDS, Guematria et jusqu'à l'exégèse historico-critique. Le lecteur construit le texte, autant que les auteurs, à mon avis.
Et à mon humble avis, les lecteurs qui se sont succédés pendant des siècles ont davantage construit le texte que le(s) auteur(s), aussi paradoxal que cela puisse paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Klimacus
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 7 Aoû 2012 - 14:30

Oui Poimandrès tu as raison pour Chouraqui, je viens de vérifier. Je comprends pleinement ton point de vue et je comprends ce "ciels" qui marque un désir de retour au substrat primordial du texte. Et un désir de détachement de la tradition catholique avec sa manière propre - comme toutes les traditions - de s'approprier les concepts , mais en ce qui me concerne je n'y ai jamais été attaché. Pour ma part je garde "cieux" car je pense que l'on peut signifier une position autrement que par une faute de grammaire. Mon présupposé est que l'on peut sûrement traduire sans maltraiter la langue cible (le français, en l'espèce). Mais il fallait peut-être à un moment oser cette formulation fautive pour mettre en lumière, comme tu dis, le fort signifié accumulé depuis des siècles au corps défendant du texte.

Le lecteur construit le texte et le texte construit le lecteur. Nous pouvons dire cela depuis le constructivisme. Ce que nous percevons n'est pas la réalité du texte en soi, mais notre interaction avec cette réalité. Ou depuis Ricoeur: dans l'attente du lecteur, le texte est inachevé et "c'est seulement dans la lecture que le dynamisme de configuration achève son parcours" (Temps et Récit III). Ou encore U. Eco, chez qui le lecteur est une pièce maîtresse du processus de signification.

Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 7 Aoû 2012 - 20:02

Merci Poimandrès et Marcus Climaticus pour l'intérêt que vous marquez pour mon petit exercice et pour vos remarques si bien documentées.

Vous m'encouragez à poursuivre.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 8 Aoû 2012 - 11:07

Genèse 1/11-12-13

vayomer élohim tadshe ha'arets deshe
il a dit, élohim, produira, la terre, de l’herbage

essev mazria zera
de l’herbe qui porte semence

ets pri
un arbre fruit

osseh peri
faisant fruit

lemino
suivant son espèce

asher Zar'o-vo
qui porte semence

al-Ha'arets
sur la terre

vayehi-Khen
il en fut ainsi.

vatthotsé haarèts ddèshè et produisit, la terre, des végétaux,

'ésèv mazeriy'a zèra' lemiynéhou de l’herbe portant semence selon son espèce

ve'éts 'osèh periy ashèr zare'o-vo lemiynéhou et faisant fruit qui porte semence selon son espèce

vayyare élohiym kiy-tov
et il a vu, élohim, très bien

vayehiy-'èrèv et il fut soir

vayehiy-voqèr et il fut matin

yom sheliyshiy jour trois



Dernière édition par J-P Mouvaux le Mer 8 Aoû 2012 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Klimacus
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 8 Aoû 2012 - 11:29

Eh bien, quel boulot ! dans quelques années à côté de la TOB, la Chouraqui, la Segond, nous aurons "la" Mouvaux !

Alors: "il fut soir", "il fut matin", peut-être faut-il préciser à ceux qui nous lisent que l'article indéfini n'existe pas en hébreu. Dans les traductions classiques il est souvent rétabli "il y eut un soir"... D'ailleurs tu traduis avec raison "il fut" et non "il y eut" car c'est bien le verbe être. Les langues sémitiques sont assez économes du verbe être, quand il est employé il vaut mieux le signaler. La Bible du Rabbinat traduit comme toi.

Je tique un peu - beaucoup - sur le "très bien" voulant traduire כִּי-טוֹב (ki tov).
Très bien se dit טוֹב מְאֹד (tov meod) et tu le trouveras au verset 31.
Pour sortir du classique "que cela était bon", on peut traduire littéralement le ki en tant qu'il exprime une cause. Ce n'est certainement pas le pronom relatif "que". Dans le style littéral que tu as choisi, je propose: "et vit elohim car bon".





Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 8 Aoû 2012 - 17:05

Citation :
"il fut" et non "il y eut" car c'est bien le verbe être. Les langues sémitiques sont assez économes du verbe être, quand il est employé il vaut mieux le signaler. La Bible du Rabbinat traduit comme toi.
C'est Pas-cale, sur le fil "Apprendre l'hébreu" qui m'a inspiré de traduire ainsi.

Citation :
Je tique un peu - beaucoup - sur le "très bien" voulant traduire כִּי-טוֹב (ki tov).
Très bien se dit טוֹב מְאֹד (tov meod) et tu le trouveras au verset 31.
Pour sortir du classique "que cela était bon", on peut traduire littéralement le ki en tant qu'il exprime une cause. Ce n'est certainement pas le pronom relatif "que". Dans le style littéral que tu as choisi, je propose: "et vit elohim car bon".
D'accord pour la correction du "ki tov". Est-ce qu'on ne pourrait pas dire aussi : "en effet bon" ?

Pour le verbe à l'accompli, j'hésite entre "et vit" et "il a vu".

Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Klimacus
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 8 Aoû 2012 - 18:07

Citation :
C'est Pas-cale, sur le fil "Apprendre l'hébreu" qui m'a inspiré de traduire ainsi.
Alors nous traduirons ainsi

En effet bon, si tu veux, pourquoi pas.

Le verbe à l'accompli: en fait c'est un inaccompli précédé d'un vav conversif, qui est le temps du récit.
En (bon) français le temps du récit est le passé simple.
D'ailleurs, en français l'imparfait rend intuitivement un passé plutôt proche, qui me semble inadapté s'agissant du texte biblique.



Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 8 Aoû 2012 - 22:32

Marcus Klimacus a écrit:
Citation :
C'est Pas-cale, sur le fil "Apprendre l'hébreu" qui m'a inspiré de traduire ainsi.
Alors nous traduirons ainsi

En effet bon, si tu veux, pourquoi pas.
Ou alors le : pour traduire ki ? Le français dispose de signes de ponctuation qui peuvent être intéressants à utiliser.

Citation :
Le verbe à l'accompli: en fait c'est un inaccompli précédé d'un vav conversif, qui est le temps du récit.
En (bon) français le temps du récit est le passé simple.
D'ailleurs, en français l'imparfait rend intuitivement un passé plutôt proche, qui me semble inadapté s'agissant du texte biblique.
Et le passé composé ?

Bonne nuit

Revenir en haut Aller en bas
Marcus Klimacus
Chercheur
Chercheur
avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Jeu 9 Aoû 2012 - 10:06

J-P Mouvaux a écrit:

Et le passé composé ?

C'est une fois couché que je me suis rendu compte de mon erreur, je voulais dire passé composé et non imparfait bien sûr: il a vu.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Dim 12 Aoû 2012 - 14:44

Genèse 1.14-15 :

vayyomèr élohim vehiy meoroth bireqiy'a hashamayim
il a dit, élohim, seront des luminaires dans l'étendue du ciel

lehaveddiyl béyn hayyom ouvévn hallayelah
pour distinguer entre le jour et entre la nuit

vehayou leohoth oulemo'adiym ouleyamiym veshaniym
ce sera des signaux pour indiquer époques jours et années

vehayou limeoroth bireqiy'a hashamayim lehaiyr 'al-haarèts
ce sera des luminaires dans l'étendue du ciel pour éclairer la terre

vayehiy-khén
il en fut ainsi.

On remarquera que le jour précédent, quand la végétation est apparue sur la terre ferme, il n'y avait pas encore de distinction entre le jour et la nuit.

Que penser de cette "bizarrerie" ?














Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Dim 12 Aoû 2012 - 22:17

Genèse 1.14-15 :

vayyomèr élohim vehiy meoroth bireqiy'a hashamayim
il a dit, élohim, seront des luminaires dans l'étendue du ciel

lehaveddiyl béyn hayyom ouvévn hallayelah
pour distinguer entre le jour et entre la nuit

vehayou leohoth oulemo'adiym ouleyamiym veshaniym
ce sera des signaux pour indiquer époques jours et années

vehayou limeoroth bireqiy'a hashamayim lehaiyr 'al-haarèts
ce sera des luminaires dans l'étendue du ciel pour éclairer la terre

vayehiy-khén
il en fut ainsi.

On remarquera que le jour précédent, quand la végétation est apparue sur la terre ferme, il n'y avait pas encore de distinction entre le jour et la nuit.

Que penser de cette "bizarrerie" ?

Marcus Climaticus, viens à mon secours !


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 8:36

Marcus Klimacus a écrit:
..., Souzenelle traduit: dans le principe.

On retrouve "in principio" dans les vieilles latines.
Souzenelle est une croyante de formation chrétienne

Marcus Klimatus a écrit:
בְּרֵאשִׁית (b'reshit), au commencement, Chouraqui traduit: en tête (il y a le mot tête dedans),
Il me semble que si Chouraqui traduit "en tête", c'est parce qu'il traduit le texte hébreu avec l'idée fondamentale des textes qui est la construction des mots suivant la valeur de chaque lettre et l'image qu'elle représente.
Un seul mot peut exprimer une image, une idée et une fonction.
Ce qui est bien éloigné de la traduction faite de manière littérale selon la grammaire française.


Dans le premier mot Biblique, se trouve l'idée de "tête" avec la lettre ר Resh
ב ר א ש י ת

<---------------- (sens de lecture)

Nous savons que chaque lettre est associée à une idée, par exemple

ב (bēth) – Beth = maison
ר ( resh) - rèch = tête ...... Clic sur -->Signification
א (ʼālep̄) – Aleph = boeuf
שׁ (shin) - chine = dent
י (yod) - youd = main
ת (het) - 'hèt = barrière


Very Happy J'espère avoir suffisamment simplifié pour que ce soit compréhensible...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 9:32

Dan26 a écrit:
Que ces textes sont depassés , et n'ont aucune valeur , sauf pour ceux qui veulent encore les considerer comme sacrés. Nous sommes aux 21 em siècle , ces textes sont d'origine Akkadienne , retrouvé en partie sur des plaquettes en argiles à summer !!!

Exemple : désigner la lune et le soleil comme source de lumière, on sait fort bien que ce n'est pas le cas pour la lune depuis cette époque. Il faut etre réaliste. Et remettre ces textes à leur place à savoir une compilation de vieux textes d'origine, et d'époques différents . Sauf bien sur pour ceux qui ont encore besoin de merveilleux !!!
C'est vrai, mais les juifs ont élaboré une "philosophie" qui est loin de ces vieilles croyances laissées "aux masses" et contrairement à ce qui est dit, les textes de nos bibles sont une construction qui n'est pas aussi vieille que ce qui est prétendu.


Si les lettrés hébreux ont écrit en grec, c'est parce la langue scripturale hébraîque de l'époque n'était pas encore établie.
Il n'y a qu'à voir les textes les plus anciens que veulent nous produire les défenseurs de "l'histoire biblique" précisant bien qu'il s'agit d'araméeen (hébreu ancien?) alors qu'il s'agit d'écrits bien éloignés des rédactions bibliques écrits avec les lettres de l'alphabet phénicien.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 11:43

Personne a écrit:
Marcus Klimacus a écrit:
..., Souzenelle traduit: dans le principe.

On retrouve "in principio" dans les vieilles latines.
Souzenelle est une croyante de formation chrétienne

Marcus Klimatus a écrit:
בְּרֵאשִׁית (b'reshit), au commencement, Chouraqui traduit: en tête (il y a le mot tête dedans),
Il me semble que si Chouraqui traduit "en tête", c'est parce qu'il traduit le texte hébreu avec l'idée fondamentale des textes qui est la construction des mots suivant la valeur de chaque lettre et l'image qu'elle représente.
Un seul mot peut exprimer une image, une idée et une fonction.
Ce qui est bien éloigné de la traduction faite de manière littérale selon la grammaire française.
Very Happy J'espère avoir suffisamment simplifié pour que ce soit compréhensible...
Tout à fait.

Mais je rappelle ce qui était à l'origine de ce fil, initié par Florence : "J'aimerais discuter de certains versets".
Je ne conteste pas la lecture des textes de la littérature hébraïque en se basant sur "la valeur de chaque lettre et l'image qu'elle représente", mais ce n'est pas la méthode que j'ai choisie.
Je prends ces textes tels qu'ils sont - la discussion sur l'origine de ces textes peut faire l'objet d'un autre fil.
Pour répondre à "dan", je ne prends pas ces textes comme des textes "sacrés", mais comme n'importe texte de la littérature ancienne ; et je les traite selon la méthode de l'analyse littéraire, comme j'ai appris à le faire au cours de mes études en classe de "rhétorique", comme on disait à l'époque.
Pas-cale a très bien saisi ce que je voulais faire, Marcus Climaticus et Poimandrès également.
Je veux bien entrer dans le détail de ma méthode pour ceux qui le souhaiteraient.
Je pense que, toi aussi, Personne, tu as compris le sens de ma démarche et que tu es à même de critiquer judicieusement mes traductions.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 12:03

Personne a écrit:
C'est vrai, mais les juifs ont élaboré une "philosophie" qui est loin de ces vieilles croyances laissées "aux masses" et contrairement à ce qui est dit, les textes de nos bibles sont une construction qui n'est pas aussi vieille que ce qui est prétendu.

Exact. Mais seulement la construction. Les textes eux-mêmes, sont pour certains très anciens, comme le dit Dan. Là encore, il faut être réaliste. Tout ce que nous échafaudons aujourd'hui, l'est en fonction de nos connaissances actuelles, historiques et archéologiques. Peut-être que dans quelques siècles, nous découvrirons d'autres perles de notre histoire commune, balayant d'un revers de main tout ce qui a été imaginé et écrit depuis les premières découvertes. Rien n'est figé, si ce n'est les lois cosmiques...
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 13:51

la discussion sur l'origine de ces textes peut faire l'objet d'un autre fil.
J-P modérateur.
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1668
Age : 68
Localisation : Austrasie
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 13:54

dan 26 a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
On remarquera que le premier travail d'élohim pour mettre de l'ordre dans le chaos, est d'allumer la lumière ; élohim est un ouvrier sérieux ; pour commencer son travail il faut commencer par y voir clair.

Donc dieu a des yeux, des oreilles, un visage, des bras , des jambes , c'est parfait!!!

Est il assi sur un nuage, volle t'il, où est il stationné ?

Mon Dieu merci de ne pas croire à ces contes pour enfants !!!

Amicalement

Il s'est incarné en Sébastien Loeb, Dieu des rallies...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 16:57

J-P Mouvaux a écrit:
Je ne conteste pas la lecture des textes de la littérature hébraïque en se basant sur "la valeur de chaque lettre et l'image qu'elle représente", mais ce n'est pas la méthode que j'ai choisie.

J'ai bien compris le sens de "TA" méthode... OK, désormais on a, comme le disait je ne sais plus qui..., la méthode Mouvaux.

Citation :
Je prends ces textes tels qu'ils sont
Soit; mais quels texte prends-tu précisément?

Tu ne penses pas que Chouraqui en traduisant la bible en hébreu l'a fait d'une manière qui n'est pas la tienne?

D'autre part si tu utilises la traduction du Rabbinat c'est différent de la traduction de Chouraqui, qui ne peut se faire sans faire allusion à "la Kabbale"; le fameux "en-tête" en est la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 17:09

Personne a écrit:

Citation :
Je prends ces textes tels qu'ils sont
Soit; mais quels texte prends-tu précisément?
Je prends les textes en hébreu sur "judeopedia" ; et pour mon essai de traduction, je m'inspire, un peu, de celle de judeopedia, un peu de celle de Chouraqui, et aussi de Segond et de la Bible de Jérusalem. Mais surtout, je me sers du moteur de recherche de judeopedia pour comparer les différents sens possibles de tel ou tel terme hébreu. Je peux donner des exemples si on veut.

Citation :
Tu ne penses pas que Chouraqui en traduisant la bible en hébreu l'a fait d'une manière qui n'est pas la tienne?

D'autre part si tu utilises la traduction du Rabbinat c'est différent de la traduction de Chouraqui, qui ne peut se faire sans faire allusion à "la Kabbale"; le fameux "en-tête" en est la preuve.
Je ne conteste pas la lecture "kabbalistique" des textes bibliques, mais, comme je n'arrive pas à entrer dans ce genre de lecture, ce n'est pas celle-là que je prends. je pense qu'il y a plusieurs lectures possibles de ces textes ; et chacun fait son choix.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 17:22

dan 26 a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
On remarquera que le premier travail d'élohim pour mettre de l'ordre dans le chaos, est d'allumer la lumière ; élohim est un ouvrier sérieux ; pour commencer son travail il faut commencer par y voir clair.

Donc dieu a des yeux, des oreilles, un visage, des bras , des jambes , c'est parfait!!!

Est il assi sur un nuage, volle t'il, où est il stationné ?

Mon Dieu merci de ne pas croire à ces contes pour enfants !!!

Amicalement
Dans les textes de la littérature hébraïque, il n'est jamais question de "Dieu".

"élohiym" est un pluriel. C'est l'ensemble des "puissances" qui sont censées organiser le monde, qui, dans son état primitif, comme dans la cosmologie des pré-socratiques grecs, est un "chaos" sans forme. Dans la cosmologie hébraïque, comme dans les diverses cosmologies primitives, ces forces sont personnalisées.
Dans ce verset 2 du Ier chapitre du livre de la Genèse, l'image qui est évoquée est celle d'un vol d'êtres mystérieux et puissants, qui vont et viennent, comme un vent, au-dessus du chaos ténébreux primitif.
On remarquera le passage grammatical opéré par les auteurs du livre de la Genèse : un substantif au pluriel, sujet d'un verbe au singulier. Amorce d'un passage du polythéisme à un "énothéisme" ?
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 17:40

J-P Mouvaux a écrit:
je pense qu'il y a plusieurs lectures possibles de ces textes ; et chacun fait son choix.

Il est vrai que les interprétations sont innombrables, mais pas avec la banalisation des traductions avec le français, l'anglais le grec ou le latin...

Personnellement je ne fais pas un choix, je me contente de comprendre ce qui a été écrit selon une mentalité liée à un peuple particulier avec une écriture offrant des caractéristiques particulières.

Citation :
mais, comme je n'arrive pas à entrer dans ce genre de lecture
Et ce à cause d'une éducation à laquelle tu sembles te réfèrer et conditionner TA compréhension.





Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Lun 13 Aoû 2012 - 22:47

"comprendre ce qui a été écrit selon une mentalité liée à un peuple particulier avec une écriture offrant des caractéristiques particulières", c'est bien ce que j'essaie de faire, avec une méthode qui est celle de l'analyse littéraire.

Bonne nuit.


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9814
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 14 Aoû 2012 - 10:32

J-P Mouvaux a écrit:
"comprendre ce qui a été écrit selon une mentalité liée à un peuple particulier avec une écriture offrant des caractéristiques particulières", c'est bien ce que j'essaie de faire, avec une méthode qui est celle de l'analyse littéraire.


C'est bien ce que j'ai constaté, cependant ton analyse littéraire ne peut s'appliquer à "l'hébreu biblique", pas plus qu'aux hiéroglyphes égyptiens ou à l'écriture cunéiforme.

Cependant, j'en conviens, elle peut s'appliquer comme tu le fais, mais alors on reste dans la mentalité du lecteur biblique moderne.



Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mar 14 Aoû 2012 - 22:56

Dans n'importe quel texte, si on veut, on peut trouver "tout et son contraire" ; mais pas si on analyse sérieusement le texte.



Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 15 Aoû 2012 - 14:08

dan 26 a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Dans n'importe quel texte, si on veut, on peut trouver "tout et son contraire" ; mais pas si on analyse sérieusement le texte.




Sérieusement ou avec la conviction au depart qu'il ne peut y avoir d'erreurs et de contradictions , etant sacrés ! N'y aurait il pas un a-priori qui fausserait le sérieux de l'analyse ?

Peux tu repondre à toutes mes questions STP. Merci d'avance

Amicalement
Arrête avec tes histoires de textes sacrés. On est ici sur un fil où on analyse le texte du livre de la Genèse en le prenant comme n'importe quel texte de la littérature ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 15 Aoû 2012 - 14:12

versets 14-15-16-17-18 :

Citation :
vayyomèr élohim vehiy meoroth bireqiy'a hashamayim
il a dit, élohim, seront des luminaires dans l'étendue du ciel

lehaveddiyl béyn hayyom ouvévn hallayelah
pour distinguer entre le jour et entre la nuit

vehayou leohoth oulemo'adiym ouleyamiym veshaniym
ce sera des signaux pour indiquer époques jours et années

vehayou limeoroth bireqiy'a hashamayim lehaiyr 'al-haarèts
ce sera des luminaires dans l'étendue du ciel pour éclairer la terre

vayehiy-khén
il en fut ainsi.

vayya'as élohiym èth-shenéy hammeoroth haggedoliym
il a fait, élohim, deux luminaires grands

èth-hammaor haggadol lemèmeshèlèth hayyom
le luminaire grand pour gouverner le jour

veèth-hammaor haqqaton lemèmeshèlèth hallayelah
et le luminaire petit pour gouverner la nuit

veéth hakokhaviym
et les étoiles

vayyitthén otham élohiym bireqiy'a hashamayim lehaiyr 'al-haarèts
il plaça eux, élohim, dans l’étendue des ciels pour éclairer la terre

velimeshol bayyom ouvallayelah oulahaveddiyl béyn haor ouvéyn hah'oshèkhe pour gouverner le jour et la nuit et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres

vayyare élohiym kiy-tov
il a vu, élohim : bon

vayehiy-'èrèv vayehiy-voqèr
il fut soir ; il fut matin

yom reviy'iy
jour quatre

J'ai un problème de traduction avec ces deux luminaires :

Citation :
vayya'as élohiym èth-shenéy hammeoroth haggedoliym
il a fait, élohim, deux luminaires grands

èth-hammaor haggadol lemèmeshèlèth hayyom
le luminaire grand pour gouverner le jour

veèth-hammaor haqqaton lemèmeshèlèth hallayelah
et le luminaire petit pour gouverner la nuit

Voyez-vous le problème ?



Revenir en haut Aller en bas
manou
Exégète
Exégète


Féminin Nombre de messages : 4084
Age : 38
Localisation : suisse
Date d'inscription : 24/06/2012

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 15 Aoû 2012 - 17:13

N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière (noor) et du soleil une lampe (siraaj) ?" Sourate 71 :15-16

La lune est appelée une lumière (en arabe: noor) et le soleil une lampe (en arabe: siraaj). La réclamation de quelques musulmans est que puisque le Coran emploie des termes différents en parlant au sujet de la lumière du soleil et de la lumière de la lune, le Coran indique par conséquent que le soleil est une source de lumière, alors que la lune réfléchit seulement la lumière.

Pour soutenir cette vue, les propagandistes musulmans citent également les versets suivants :
"Que soit béni Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un luminaire (siraaj) [le soleil] et aussi une lune éclairante (qamaran muneeran) !" Sourate 25 :61

tout sur le soleil et la lune dans le coran.
http://atheisme.free.fr/Contributions/Coran_8_soleil_lune.htm
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11502
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   Mer 15 Aoû 2012 - 20:34

manou a écrit:
N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière (noor) et du soleil une lampe (siraaj) ?" Sourate 71 :15-16

La lune est appelée une lumière (en arabe: noor) et le soleil une lampe (en arabe: siraaj). La réclamation de quelques musulmans est que puisque le Coran emploie des termes différents en parlant au sujet de la lumière du soleil et de la lumière de la lune, le Coran indique par conséquent que le soleil est une source de lumière, alors que la lune réfléchit seulement la lumière.

Pour soutenir cette vue, les propagandistes musulmans citent également les versets suivants :
"Que soit béni Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un luminaire (siraaj) [le soleil] et aussi une lune éclairante (qamaran muneeran) !" Sourate 25 :61

tout sur le soleil et la lune dans le coran.
http://atheisme.free.fr/Contributions/Coran_8_soleil_lune.htm
hors sujet sera supprimé
j-p modérateur
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La genèse au peigne fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
La genèse au peigne fin
Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» La genèse au peigne fin
» La genèse par R. Crumb
» Livre de la Genèse (Texte et avec audio)
» Homélies sur la Genèse 1,7
» La genèse du chiisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum oecuménique-
Sauter vers: