Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 13:57

J-P Mouvaux a écrit:
janot2012 a écrit:
Comment peut-on être avec Dieu et être Dieu ?
"pros tou theou", "devant dieu" dit le texte grec.

Quand nous parlons, notre parole sort de nous-mêmes, elle est devant nous ; elle se sépare de nous tout en étant l'expression de ce que nous sommes.

Les premiers versets de la Ière lettre de Jean peuvent éclairer ce mystère de la "parole de Dieu" qui s'est révélée à nous.
Citation :

1.1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, -
1.2 car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, -
1.3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.

Ces versets font état d'une expérience vécue, non pas dans l'imaginaire, mais d'une expérience "sensorielle" : "vu", "entendu", "touché". Qu'est-ce donc que ces témoins ont ainsi "vu, entendu, touché" ?

Bien sûr, c'est ce Jésus-Christ dont parlent les évangélistes et Paul, mais toutes les circonvolutions dont Jean entoure son discours témoignent de la difficulté de rendre compte de cette révélation de la parole de Dieu en Jésus, un homme qu'ils ont pu voir, entendre, toucher - "parole de Dieu incarnée" à la fois distinct de Dieu son père, et de "nature" divine égale à son père, comme diront les pères des conciles du IVe siècle.

A l'évidence ce qu'ils voient, entendent et touchent est le père lui-même... On ne peut approcher ces textes au passé surtout venant de Paul qui s'adresse selon ses écrits à une génération à venir qui le porte lui personnellement dans l'attente de cette révélation que dieu ferait au monde.

Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 14:09

janot2012 a écrit:
1.Comment peut-on être avec Dieu et être Dieu ?
Pour un être courant, un humain c'est évidemment impossible et l'expression n'a pas de sens.

2.Pourquoi le Logos-Createur, qui devienda JC DOIT être Dieu lui-même ?

La réponse est simple finalement :

Selon le premier commandement ("Tu n'auras pas d'autre dieu devant ma face" mais aussi Deuteronome 32("il n'y a point de dieu à côté de l'Eternel") mais aussi l'ensemble de l'AT qui presente le Createur Seul , créant tout, l'evangeliste ne peut en aucun parler d'un "dieu createur à côté de Dieu" sans violer gravement le 1er commandement et être totalement incoherent avec l'AT.

Ainsi la seule solution, logique, coherente, fidele aux commandements est que ce Logos-Verbe Createur soit Dieu lui-même.

1. Parceque dès lors que le logo se fait chair, il investit ce qui le précède; ce qui le précède est l'être de chair. Puisque comme le souligne Paul la chair pense, dès lors qu'elle pense c'est qu'elle est habitait non pas du souffle de dieu mais de son propre esprit qui devra s'associer avec dieu là où est dieu: en lui. Ce qui nous fait bel et bien deux dans une seule chair.

2. Par le souffle de vie qui fait l'être vivant, JC est comme dieu, non pas dieu mais comme dieu à la ressemblance de dieu. Dieu est unique et par voie de fait indivisible à l'opposé de l'esprit de l'homme qui lui est multiple, aussi multiple que l'homme est individuel. Coupe t-on un homme en morceaux ?? Non, ce qui est unique ne peut être divisé c'est pourquoi tout souffle de dieu est lui-même, non pas une part, mais lui-même, d'où l'image de réplique. JC étant investi du souffle est le même que dieu, puisque le souffle est dieu lui-même.

C'est pourquoi tout individu qui reçoit le souffle est à l'image de dieu: pas d'autre que lui. Il n'y aura pas d'autres dieu en JC à côté de l'Eternel... A côté de l'eternel se trouve l'esprit de l'homme et tout cela dans une même chair. (qui me voit, voit le père)
Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 14:27

Philippe83 a écrit:
Eh l'ami Janot je ne dissimule rien du tout car dans Exode 7:1 je te rappel que c'est Jéhovah LUI -MÊME QUI FAIT MOISE Dieu (en majuscule dans de nombreuses versions) pour Pharaon je ne trompe donc personne!!

Par contre comme tu te rend compte de l'importance de ce passage et de son impact tu fais comme d'hab tu mords, tu attaques...

Mais la réalité biblique est là et devrait s'imposer à toi!!!

En effet toi qui argumente selon Deut 32: 39, tu oublis dans le contexte les versets 16,17,31,37 en omettant de dire comme le montre ces versets que ce sont ces """dieux là""" qu'ils ne peuvent servir aux côté de Dieu... et pour cause ils sont inertes!! De plus si il n'y a pas littéralement de """dieu"" aux côté de Dieu alors pourquoi Moise est fait "Dieu "par Dieu dans Exode 7:1 ????

Donc Moise servait-il aux côté de Dieu comme ""Dieu"" ici bas sur terre contre Pharaon ??

D'ailleurs Je te repose donc la question: QUI ETABLIE MOISE COMME DIEU??? Alors Dieu se contredirait-il???

Ensuite parle nous un peu du Ps 29:1 "donnez gloire au Seigneur vous les dieux"(tob) et du 82:1:" Dieu est là entouré de son conseil au milieu des dieux il rend la justice"(bfc)...stp
a+


La contradiction ne peut venir que de l'esprit des hommes... Vous partez tous à mon avis d'un postulat erroné vous obstinant à ne pas concevoir certaines évidences. La toute première faute que nous commettons est de croire que la genèse est la création de ce monde, ce qui est faux, la genèse est le commencement du et des fils de dieu. Ce qui est aussi recevable que de voir tomber la manne et la caille du ciel, j'entends bien personnellement que jamais les cailles ne tomberont dans nos assiettes comme venues d'on ne sait ou...

Bien sûr que dieu fait des dieux, Moïse n'était pas le premier et loin d'être le dernier jusqu'à ce que s'accomplisse l'oeuvre, jusqu'à son terme... Alors que répondait Jésus au hommes qui prétendaient d'être la descendance d'Abraham: qu'ils étaient fils du diable. Ce qui il faut l'avouer ne nous conduit jamais bien loin mais suffisamment pour comprendre qu'ils ne pouvaient en aucun cas être à l'image de dieu. Cela va de soi. Pour faire plus court sur cette histoire du souffle que les hommes appellent l'âme et que dieu donne à Adam pour faire de lui un être vivant nous découvrons dans les évangiles que JC fera la même chose souffflant sur ses disciples comme s'ils devaient le recevoir et qui faisait dire à Jean: celui là vous immergera dans le souffle sacré.

Dès lors que dieu est indivisible rien venant de lui ne peut s'extraire de lui. Où est son souffle il se trouve tout entier tel que JC le disait: en moi et moi en lui. JC était dieu parceque le souffle de l'indivisible l'habitait. Dieu est souffle mais à l'évidence pour voir des fils du diable et pour le remettre à ses disciples, il faut nécessairement concevoir que les hommes ne sont pas habités de dieu, que ce souffle, l'âme, ils ne l'ont pas. Dès lors que dieu veut faire de Moïse un dieu, il doit nécessairement se trouver en l'homme Moïse ou Moïse ne pourrait être dieu...

Dieu est souffle pas homme.
Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 14:37

Foetus. a écrit:
Bonjour.
Si Mansour a écrit:
Foetus. a écrit:

1 ) Ton corps, c'est toi. LA PREUVE : L'autre te voit, te parle, te touche, t'entends....
2 ) Ton esprit, c'est toi. LA PREUVE : Si tu perds ton esprit et deviens fou, on dira de toi : "Il n'est plus lui-même."
3 ) Tu (avec ton corps et ton esprit) es toi.

Mais la bible dit que l'homme est à l'image de Dieu, pas vrai ?
Cher Foetus,
...Aussi comme je vous le disais, l'esprit qui se révèle a travers le corps, la pensée qui se révèle à travers l'expression, ou la lumière qui se devine à travers l'ombre prouvent justement que tous les univers ne sont en fait que l'expression théophanique du divin seigneur. C'est cela le message que nous transmet le seigneur tout puissant en nous mêmes, par la relation corps esprit, et en sa création et afin de nous éviter toute autre dérive il a fait qu'aucun être ne ressemble a celui dont il découle et en est en fait différent pour préserver l'unicité et a créé un attachement entre ces dualités reflétant sa grande générosité et son attachement d'amour pour sa création...Mais que faire puisque les chrétiens au lieu de voir dans cette succession continuelle, la théophanie perpétuelle de Dieu envers sa création et son attachement a elle voudraient en faire injustement le reflet même de l'entité divine et de son image.

Regarde cette partie de tes dires soulignée et compare la avec le texte biblique mentionné ici : Philippiens 2 : 6 "lequel, bien que se trouvant dans la forme de Dieu, n’a pas songé à une usurpation, c’est-à-dire : pour qu’il soit égal à Dieu."
Dans la "forme", grec : "morphé" = 1.La forme par laquelle une personne ou une chose frappe la vision
2.Apparence externe
Le Fils, si tu le vois, est selon la bible "la représentation exacte de Dieu" selon Paul.
Merci.

C'est très juste Foetus dieu offre une seule image. Il ne peut y avoir de divergence, seul les hommes, l'esprit des hommes divergent pour prendre des formes differentes. Il n'existe pas un esprit de l'homme, mais de multiples formes d'esprits qui peuvent habiter les hommes cependant l'esprit de dieu est unique et nul autre comparable à lui. Ceux donc qui sont habités de cet esprit comme Jésus l'était sont comme lui...

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 18:33

Ce que vous appelez l'âme de JC (son souffle) c'est dieu lui-même l'unique. Vous dites que dieu élève son âme mais comment serait-ce possible ?? Dieu ne peut s'élever lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Dim 30 Sep 2012 - 18:51

Qu'importe car par exemple à l’époque Jésus et de Jean le Baptiste, Tous les gens croyants de toutes les religions ou pas, personne n’a souhaité croire en leur parole et la preuve car les hommes ont souhaité les tuer plutôt que de les écouter!

Penses-tu qu’à notre époque les gens ont plus évolués et vont-ils plus croire en notre parole ? Sincèrement, je ne pense pas !
Et ici sur ce forum aussi l'athée ou le croyant ne veut pas me croire!
Et cela est dans la normalité car cela est aussi déjà écrit et ce forum en test nous le confirme:

"11:2Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois."

Mais je teste quand même! Wink

Jésus sur le mont des oliviers priait Dieu Eternel son Père !
Jésus ne se parlait pas à lui-même comme s'il était Dieu !
Mais parlait avec son Père Eternel par le lien du Saint Esprit ou la télépathie pour mieux comprendre. (channel)
Wink
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 8:14

Si Mansour a écrit:
Il (Jésus) s'est attribué, par contre, les prérogatives des prophètes et la supériorité de ce rang.... Vouloir autre chose que ce que l’Écriture annonce c'est donc blasphémer..


Vous insinuez Si Mansour que Jésus blaphémait ?? (Je vous serais très obligé de me répondre.) et si tel est le cas selon vous, pourriez vous m'exposer quelle fut cette parole blasphématoire...

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 10:53

Si Mansour a écrit:
Je vous lance le défi de nous Apporter un seul verset dans toute la Bible
où Jésus, que bénie soit sa mère, dit de lui-même qu'il est Dieu, pour confirmer qu'il est vraiment le Dieu Véritable,
et servez vous de tous les versets Bibliques disponibles si besoin est..Ne vous fatiguez point Vous n'en trouverez pas..

Si Mansour vous êtes un ignorant prétentieux !

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.
( 1 Jean 5 )
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 12:52

Si Mansour a écrit:
zarzou2 a écrit:
[ Vous insinuez Si Mansour que Jésus blasphémait ?? (Je vous serais très obligé de me répondre.) et si tel est le cas selon vous, pourriez vous m'exposer quelle fut cette parole blasphématoire...
Chère zarzou,
Ce sont, bien sur, les chrétiens qui blasphèment en affirmant que Jésus aurait prétendu par ses paraboles être Dieu..
Ils ne cessent de tordre le sens de l’écriture pour lui faire dire ce qu'il veulent en prenant quelquefois la sens littéral
d'autres fois a leur gré le sens propre.. Je vous lance le défi de nous Apporter un seul verset dans toute la Bible
où Jésus, que bénie soit sa mère, dit de lui-même qu'il est Dieu, pour confirmer qu'il est vraiment le Dieu Véritable,
et servez vous de tous les versets Bibliques disponibles si besoin est..Ne vous fatiguez point Vous n'en trouverez pas..

Oui, je vois et je suis d'accord en effet JC n'a jamais prétendu être dieu en place du père, c'est vrai, nulle parole venant de lui ne peut prêter à le penser et pour cause nul ne peut être dieu de même que nul ne peut être JC... Je disais pour cela l'Unité est indivisible: dieu se trouve ou ne se trouve pas en l'homme. Mais ce qu'il est reste Unique et ne peut être divisé, merci Si Mansour d'avoir éclairci votre point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 13:04

L'important n'est pas de croire le texte, mais comprendre pour ce qu'il dit!
Si le texte raconte que Jésus est Dieu, inutile de vouloir tordre les textes pour lui faire dire nos propres opinions.
Pour Jean, Jésus est Dieu. Il est le verbe, la parole de Dieu, et le verbe ou la parole est Dieu.
Seul la fonction semble être dissocié, un peu comme la main avec ses doigts (index, pouce, etc..)

20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. ( 1 Jean 5 )

Il est aussi évident que si Jésus est Dieu, et qu'il n'y a qu'un Dieu unique. Alors, le père et le fils ne font qu'un.

Reste qu'a emboiter le dernier puzzel manquant le saint esprit. Envoyé à la pentecôte, il est aussi nommé.
Esprit du Christ (Rm 8, 11) ;
Esprit du Seigneur (2Co 3, 17) ;
Esprit de Dieu (Rm 8, 9. 14 ; 15, 19 ; 1Co 6, 11 ; 7, 40),
Comme cette esprit ne peut pas être indépendant puisque c'est Dieu lui même (encore une fois!).

Dieu, c'est à la fois le père, le fils, le saint esprit.
La logique des textes amènes à cette conclusion.

N'oublions pas pourquoi les 4 évangiles ont été sélectionné et compilé sous l'empereur Constentin.
C’était pour confirmer le dogme de la trinité par les textes.

Que l'on y croit ou pas, on ne peut pas échapper la conclusion à la fois historique, dogmatique, et exégétique de cet etat de fait.
C'est pour cela que ceux qui refusent de comprendre cela feront: soit une nouvelle bible de substitution (le coran, livre Mormon) ou feront des traductions et des interprétations à vouloir s'éloigner de la base pour assoir leur propre opinion ou nouvelle foi.
Contrairement aux autres, dans mon cas je dirai que le texte dit "cela" sans y croire!



Dernière édition par Gab aux citrons le Lun 1 Oct 2012 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 13:05

Attila a écrit:
Si Mansour a écrit:
Je vous lance le défi de nous Apporter un seul verset dans toute la Bible
où Jésus, que bénie soit sa mère, dit de lui-même qu'il est Dieu, pour confirmer qu'il est vraiment le Dieu Véritable,
et servez vous de tous les versets Bibliques disponibles si besoin est..Ne vous fatiguez point Vous n'en trouverez pas..

Si Mansour vous êtes un ignorant prétentieux !

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.
( 1 Jean 5 )

Attila, ces paroles ne peuvent être portées dans le coeur du profane pour être destinées à ceux qui savent pour le connaitre. Tu me demandais: comme sauver son âme ?? Alors je te répondais: Comment dieu pourrait-il se sauver lui-même ?? Puisque je sais que telle est l'âme, comme souffle de dieu, indivisible, non pas l'esprit de l'homme mais celui de dieu. Alors je te le demande, comment dieu pourrait-il se sauver lui-même s'il est le sauveur ??

Quiconque est habité du souffle de dieu, qu'est-il selon toi ? Un dieu ou un homme ?? Si c'est l'esprit de dieu, son souffle qui le fait respirer, à qui est le souffle, à qui la respiration: à dieu ou à l'homme ?? A dieu!! Celui là est donc tout à fait comme dieu pour être en lui comme dieu, à sa réplique, à son image et non à l'image de l'esprit naturel des hommes. Alors oui, Jésus était habité du souffle et Jésus était dieu... Mais il faut le savoir pour le dire, pour le faire vivre, pour ne pas lire simplement. Je ne saurais oublier ce que tu me disais un jour concernant la parole de la parole et le peu de confiance que tu en avais.

Ce qui me surprenait pour être bien plus disposé que beaucoup à la rencontre des messagers qui ne sont jamais que les porteurs de la parole, pour faire de leur parole la parole de dieu.

Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 13:10

Si Mansour a écrit:


Cher Attila,
Pourquoi ne précisez-vous pas que le pronom "lui" ne s'applique point dans ce verset à Jésus mais a Dieu qui commence par "Nous sommes de Dieu"...Vous ne trouvez donc que des interprétations fallacieuse pour assombrir la clarté des textes. Malheureusement pour vous, cette interprétation est en opposition avec le reste des Écritures puisqu'elle affirme que Jésus est "le vrai Dieu et la vie éternelle" ce que n'acceptera aucun bibliste.. Il ne faut pas être un très grand grammairien pour savoir que ce pronom se rattache le plus naturellement au sujet dominant dans l'esprit de l'apôtre et du verset qui est Dieu, et non a celui qui seulement serait situé le plus près, c'est a dire Jésus Christ..


Croyez vous que dieu fait dans l'association ?? Il ne saurait le faire, il l'interdit lui-même! Vous ne pouvez pas l'ignorer; quand bien même se tiendrait t-il à côté, que ce côté reste le sien! On ne peut être au plus près en ce qui le concerne, on est "en", on est "comme", on est Unique et à nul autre pareil. Point de proximité auquel cas ce qui est Uni dans une seule chair serait divisé. Or, il ne se verrra jamais que deux rois règnent sur le même royaume, il y en a un de trop...
Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 13:13

Gab aux citrons a écrit:
L'important n'est pas de croire le texte, mais comprendre pour ce qu'il dit!
Si le texte raconte que Jésus est Dieu, inutile de vouloir tordre les textes pour lui faire dire nos propres opinions.
Pour Jean, Jésus est Dieu. Il est le verbe, la parole de Dieu, et le verbe ou la parole est Dieu.
Seul la fonction semble être dissocié, un peu comme la main avec ses doigts (index, pouce, etc..)

20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. ( 1 Jean 5 )

Il est aussi évident que si Jésus est Dieu, et qu'il n'y a qu'un Dieu unique. Alors, le père et le fils ne font qu'un.

Reste qu'a emboiter le dernier puzzel manquant le saint esprit. Envoyé à la pentecôte, il est aussi nommé.
Esprit du Christ (Rm 8, 11) ;
Esprit du Seigneur (2Co 3, 17) ;
Esprit de Dieu (Rm 8, 9. 14 ; 15, 19 ; 1Co 6, 11 ; 7, 40),
Comme cette esprit ne peut pas être indépendant puisque c'est Dieu lui même (encore une fois!).

Dieu, c'est à la fois le père, le fils, le saint esprit.
La logique des textes amènes à cette conclusion.

C'est tout à fait cela... (Indivisible dans une seule chair. Le logo se fait chair... Dieu se fait homme. )

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 13:59

Si Mansour a écrit:
Attila a écrit:
Si Mansour a écrit:
Je vous lance le défi de nous Apporter un seul verset dans toute la Bible
où Jésus, que bénie soit sa mère, dit de lui-même qu'il est Dieu, pour confirmer qu'il est vraiment le Dieu Véritable,
et servez vous de tous les versets Bibliques disponibles si besoin est..Ne vous fatiguez point Vous n'en trouverez pas..

Si Mansour vous êtes un ignorant prétentieux !

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.
( 1 Jean 5 )

Cher Attila,
Pourquoi ne précisez-vous pas que le pronom "lui" ne s'applique point dans ce verset à Jésus mais a Dieu qui commence par "Nous sommes de Dieu"...

Pourquoi devrais-je préciser une chose qui n'existe pas ...?

Vous décidez que le pronom "nous" se réfère à Dieu quand il se réfère aux disciples et vous passez sous silence le pronom "lui" quand il se réfère clairement à Jésus-Christ fils de Dieu...

Vous êtes clairement dans l'erreur !

Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 14:13


Explique toi Attila... Pourquoi soutiens tu l'idée que l'homme peut être dieu ?? Alors oui c'est vrai et non c'est faux.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 15:02

Dites moi Si Mansour pour que je puisse éclaicir votre position, que signifie selon vous cette reflexion:

"Qui me voit, voit le père."

C'est une reflexion troublante, induisant qu'il est ce qu'il n'est pas. Comme je le soulignais à Attila: ce qui est vrai est faux; êtes vous à même de saisir ce qui peut annuler un tel paradoxe qui fasse les deux: en un.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 15:16

Janot lorsque tu lis les termes: fils de l'homme, ce fils, Jésus- christ te vient il à l'esprit que CELUI qui est cité pour se retrouver en tous ceux qu'il habite soit ainsi fait qu'il soit Unique et a nul autre pareil ou non ?? L'occurence LUI, CELUI, est déterminante en cela qu'elle est sans équivalence. Ce sera donc celui-là, c'est à dire sur ce modèle, sur cette image et pas un autre... Parcequ'il n'en existe pas d'autre que dieu.

Pas tout le monde et non... Mais celui là sur ce modèle là. Tu ne comprends rien à la réplique, image de dieu ?? Le logo... En toi, je sais ce qu'il y a: c'est du Janot, que du Janot !! Mais en LUI, en celui-là, Jésus-Christ, le messie, le fils est le vrai dieu.

Quel dieu en toi Janot ?? Ou donc serais tu la réplique ?? Je n'en vois aucune... Tu ne comprends pas ce que je dis, tu ne le comprends pas et Attila non plus. Si Mansour tient mieux la question que vous ne le faites pour mettre en exergue l'occurence qui convient alors je repose la question: Pourquoi Jésus christ souffle t-il sur ces disciples ce qui donne la vie pour faire un être vivant dont les yeux se dessilleront pour connaitre COMME dieu ?? Tu ne pourras pas répondre à cette question parceque tu ne sais rien du fils de l'homme qui est dieu: lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 16:17

Citation :
L'union d'amour totale avec Dieu correspond avec tout ce que vous dites mais aucun des versets que vous citez ne correspond a la divinité de Jésus. Il vous faut également savoir que l'union d'amour est illimitée pour Jésus a un point ou il est en mesure de parler au nom de Dieu sans risque tellement il ne reste rien de lui totalement envahi par son bien aimé.. C'est cela "Qui me voit voit le Pére"....

Oui, c'est cela le terme de l'Unité pour ne faire qu'un là où sont deux je vous l'accorde volontier. Mais pour rendre les choses encore plus claires au regard de quelques uns qui ne comprendraient pas le principe du deux font Un j'ajouterais que sans la présence de dieu le fait serait impossible. A cela il ajoutait: Sans moi vous ne pouvez rien faire.

"Jésus est le premier de la création "(Colossiens 1.15) Oui, le premier et le coran souligne qu'Issa est comme Adam... Comment alors pouvez-vous concevoir Si Mansour que la création, la genèse soit celle des hommes, de toute l'humanité ?? Puisqu'Issa fut le premier. Ets-vous comme lui ? En tout point comparable ??

Lorsque Paul disait qu'il était le premier de la création, il disait vrai. C'est donc bien au commencement de la genèse que les choses devenaient effectives et lui faisait dire qu'avant qu'Abraham ne fut, lui-même alors il était, que c'est de lui dont Moïse parlait mais Moïse parle de dieu...

L'Évangile selon Jean 8

56 Abrahâm, votre père, a exulté de voir mon jour. Il l'a vu et s'est chéri".
57 Les Iehoudîm lui disent : "Tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abrahâm"!
58 Iéshoua' leur dit : "Amén, amén, je vous dis : avant qu'Abrahâm fût, moi je suis".



Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 16:25

Nikolaj a écrit:
---Ainsi, des traductions interlinéaires du mot à mot, bien rendues, éclairent notre connaissance biblique, et nous confortent dans la FOI en JC et en son Père : (Yahawah) YHWH…pour éviter « les pièges de distorsions de traductions et d’élaborations de doctrines philosophiques qui ont déjà égarées bon nombre d’humains….

Comment vous n'avez pas lu Nicolaj que c'est dieu lui-même qui aveugle les yeux, bouche les oreilles et laisse vaquer les aveugles sur leur route jusqu'à ce qu'ils tombent dans un trou ??

Alors je vous le dis, afin de vous éviter de le lui reprocher pour faire votre propre justice en ouvrant les yeux et les oreilles des hommes qu'il ne vous plait pas de voir aveuglé. Laissez donc dieu faire les égarés comme il veut au risque de passer pour un fauteur de troubles avec vos prêches de défavorisé... Puisque telle était la parole du fils: laissez les, un aveugle conduisant un aveugle tomberont dans le fossé.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 17:59

Citation :
Zarzou :
Attila, ces paroles ne peuvent être portées dans le coeur du profane pour être destinées à ceux qui savent pour le connaitre. Tu me demandais: comme sauver son âme ?? Alors je te répondais: Comment dieu pourrait-il se sauver lui-même ?? Puisque je sais que telle est l'âme, comme souffle de dieu, indivisible, non pas l'esprit de l'homme mais celui de dieu. Alors je te le demande, comment dieu pourrait-il se sauver lui-même s'il est le sauveur ??

le souffle c'est l'esprit, et l'esprit c'est la parole. C'est la parole qui sauve c'est à dire la parole libératrice/émancipatrice et créatrice qui repêche de l'erreur ceux qui s'y sont égarée.
Hors il n'est possible au fils unique de Dieu de ne sauver que ceux qu'il a lui-même engendré ainsi que ses frères et ses amis...
Il ne s'agit pas de sauver l'âme transitoire, qui se forge par l'esprit régentant notre corps en ce monde livré à la dualité, mais de sauver l'embryon de cette âme qui soupire au fond de nou,s de notre l'innocence perdue. Celle qui nous fait crier abba père.
Naître de l'esprit créait un être nouveau doué d'une âme nouvelle. Cette âme n'est pas formaté par la vie de ce monde mais par la vie d'un esprit nouveau qui descend des hauts de la création.
Sauvé son âme signifie sauvé la vie manifestée de l'Incréé...Renée Nelly parlait de la vie humaine comme d'une seule et ultime tentative pour sauvé Dieu. Non pas sauvé l'Incréé, qui n'en a nul besoin, mais sauver sa création en sauvant l'être authentique, par qui tout se fait et se manifeste.

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. ( 1 Jean 5 )

Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 19:13

Si Mansour a écrit:
janot2012 a écrit:
Le chretiens n'interpretent pas, SiMansour, ils lisent !

Attendons donc ensemble la réponse d'Attila et voyons toute sa sincérité sur le pourquoi il a affiché ces versets...
C'est une occasion pour vous montrer vos méthodes afin que vous puissiez un jour les dépasser....

"Je sais que rien n'est plus désagréable aux vices que de les exposer a la risée de tout le monde"..

Tu parles en connaisseur, j'en témoigne... hahaha!

PS: Si l'on se donnait la peine de considérer nos erreurs au vu de tous sans se moquer, on ne s'offenserait plus, il n'y aurait plus de mal. Nous serions aptes à surpporter ce que nous sommes comme nous le sommes simplement. Et ce que nous sommes se trompe bien souvent... hahaha!


Dernière édition par zarzou2 le Lun 1 Oct 2012 - 20:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 19:24

Attila a écrit:
Citation :
Zarzou :
Attila, ces paroles ne peuvent être portées dans le coeur du profane pour être destinées à ceux qui savent pour le connaitre. Tu me demandais: comme sauver son âme ?? Alors je te répondais: Comment dieu pourrait-il se sauver lui-même ?? Puisque je sais que telle est l'âme, comme souffle de dieu, indivisible, non pas l'esprit de l'homme mais celui de dieu. Alors je te le demande, comment dieu pourrait-il se sauver lui-même s'il est le sauveur ??

le souffle c'est l'esprit, et l'esprit c'est la parole. C'est la parole qui sauve c'est à dire la parole libératrice/émancipatrice et créatrice qui repêche de l'erreur ceux qui s'y sont égarée.
Hors il n'est possible au fils unique de Dieu de ne sauver que ceux qu'il a lui-même engendré ainsi que ses frères et ses amis...
Il ne s'agit pas de sauver l'âme transitoire, qui se forge par l'esprit régentant notre corps en ce monde livré à la dualité, mais de sauver l'embryon de cette âme qui soupire au fond de nou,s de notre l'innocence perdue. Celle qui nous fait crier abba père.
Naître de l'esprit créait un être nouveau doué d'une âme nouvelle. Cette âme n'est pas formaté par la vie de ce monde mais par la vie d'un esprit nouveau qui descend des hauts de la création.
Sauvé son âme signifie sauvé la vie manifestée de l'Incréé...Renée Nelly parlait de la vie humaine comme d'une seule et ultime tentative pour sauvé Dieu. Non pas sauvé l'Incréé, qui n'en a nul besoin, mais sauver sa création en sauvant l'être authentique, par qui tout se fait et se manifeste.

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. ( 1 Jean 5 )


C'est bon Attila que cette idée du reste embryonnaire, vraiment, il y a de cela qui fait le tout. C'est dans l'évangile de Thomas que l'on trouve une reflexion qui permet de se porter dans cette perspective: le vieil homme interrogera le petit enfant de sept jours ( référence en genèse).

Je te donnerais une réponse digne de toi tout à l'heure... J'ai faim.

Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 11499
Age : 91
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Lun 1 Oct 2012 - 19:34

zarzou2 a écrit:
J'ai faim.
Faim de pain ou de la parole de Dieu, que les ciels fassent descendre sur toi la manne, la bonne pitance matérielle aussi bien que spirituelle.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
zarzou2
Professeur
Professeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 810
Age : 51
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   Mar 2 Oct 2012 - 9:44

Attila a écrit:
Citation :
Zarzou :
Attila, ces paroles ne peuvent être portées dans le coeur du profane pour être destinées à ceux qui savent pour le connaitre. Tu me demandais: comme sauver son âme ?? Alors je te répondais: Comment dieu pourrait-il se sauver lui-même ?? Puisque je sais que telle est l'âme, comme souffle de dieu, indivisible, non pas l'esprit de l'homme mais celui de dieu. Alors je te le demande, comment dieu pourrait-il se sauver lui-même s'il est le sauveur ??

le souffle c'est l'esprit, et l'esprit c'est la parole. C'est la parole qui sauve c'est à dire la parole libératrice/émancipatrice et créatrice qui repêche de l'erreur ceux qui s'y sont égarée.
Hors il n'est possible au fils unique de Dieu de ne sauver que ceux qu'il a lui-même engendré ainsi que ses frères et ses amis...
Il ne s'agit pas de sauver l'âme transitoire, qui se forge par l'esprit régentant notre corps en ce monde livré à la dualité, mais de sauver l'embryon de cette âme qui soupire au fond de nou,s de notre l'innocence perdue. Celle qui nous fait crier abba père.
Naître de l'esprit créait un être nouveau doué d'une âme nouvelle. Cette âme n'est pas formaté par la vie de ce monde mais par la vie d'un esprit nouveau qui descend des hauts de la création.
Sauvé son âme signifie sauvé la vie manifestée de l'Incréé...Renée Nelly parlait de la vie humaine comme d'une seule et ultime tentative pour sauvé Dieu. Non pas sauvé l'Incréé, qui n'en a nul besoin, mais sauver sa création en sauvant l'être authentique, par qui tout se fait et se manifeste.

19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. ( 1 Jean 5 )


C'est bon Attila que cette idée du reste embryonnaire, vraiment, il y a de cela qui fait le tout. C'est dans l'évangile de Thomas que l'on trouve une reflexion qui permet de se porter dans cette perspective: le vieil homme interrogera le petit enfant de sept jours ( référence en genèse).


Alors tu dis, le souffle c'est l'esprit, et l'esprit c'est la parole. C'est la parole qui sauve c'est à dire la parole libératrice/émancipatrice et créatrice qui repêche de l'erreur ceux qui s'y sont égarée. Te souviens-tu de cette discussion que nous avions eu sur la necessité de faire des images une seule image?? Cela implique nécessairement qu'il y a de multiples choses qui composent cette unité. Selon ma perception, le souffle est dieu, dieu est la parole... mais encore la vie éternelle, la vérité, la voie (droite), la justice, la lumière (la lampe), le père, le formateur, l'amour avec tout ce qui compose l'amour etc. C'est cela selon moi le souffle: le tout indivisible pour ne faire qu'Un. J'entends que dès lors que l'on rassemble "tout" ce qui compose dieu cela ne fasse qu'une seule et unique chose. Penses-tu que l'on puisse s'égarer dans sa parole ?? Non, on ne peut s'égarer dans sa parole mais au contraire hors de sa parole tout est égarement.

Le souffle c'est dieu celui qui le reçoit est comme lui, parceque le souffle est indissociable, indivisible, qui reçoit le souffle (l'être de dieu lui-même) est dieu lui-même. Parceque dieu ne s'associe pas mais se fait, il dit: Soit! et cela est. C'est pour cela: Je suis celui qui est. Pour cela seulement... qui est habité de l'être vivant (dieu) est fait selon lui, à sa ressemblance, à sa réplique: il est dieu. Comprends alors que c'est la chair qui est sauvé avec en elle pensée d'homme comme un temple abriterait le divin lui-même dans lequel s'exercerait le grand desservant. Nulle chair ne serait sauvé s'il n'y avait les élus qui ont été élus. Dès lors que le souffle que nous appelons l'âme pénètre en-l'homme: le logo se fait chair. La voie ce n'est pas un repéchage mais un chemin sur lequel il faut rester debout sans tomber dans la fosse, dur, lorsque l'on a pas les yeux pour voir surtout si le gouffre est quelque part dans cette ténèbre pour qui n'aurait pas le pied sûr ce serait la chute assuré. Dieu irait-il chercher qui commettais l'erreur de tomber ?? Il faut croire que oui, puisqu'il vient en ses envoyés tendre la main à qui désire être relevé. Certains mordent d'autres pas...

Encore tu dis: Hors il n'est possible au fils unique de Dieu de ne sauver que ceux qu'il a lui-même engendré ainsi que ses frères et ses amis... En disant cela, tu annules cette idée de l'embryon qui est bonne je pense pour se trouver en chacun de nous. Non pas une âme, l'être vivant, l'être de dieu mais "une possibillité" de venir au monde. Le fils unique disait: ceux que tu m'as remis, je n'en ai pas perdu un seul. Il ne les a pas engendré mais il les a formé, comme des embryons dans le matrice et doivent poursuivre une formation pour pouvoir venir au monde, pour qu'ils soient viables, il va les immerger, comme l'embryon est immergé dans le liquide nourricier de la matrice, il les abreuvera et les nourrira pour qu'ils grandissent afin de devenir ces arbres sur lesquels nous venons nous poser pour nous nourrir de leurs fruits (les témoignages). Voilà ce que Jésus faisait selon ce que je peux lire, il formait à devenir. De ce fait, tout le monde, n'importe qui peut recevoir cette formation.

Qui désire être immergé sera immergé. Qui désire boire l'eau de la vie peut la boire... Dieu a donné au fils "tout" les hommes, tous sans exception mais il ne pouvait donner la vie, le souffle qui est l'être de dieu seulement à ceux qui sont viables pour avoir été nourri et abreuver de dieu lui-même, ils se sont développés correctement et ont pu naitre. Mais tous ne naissent pas, beaucoup sont avortés, l'homme met à mort cet ambryon, cet enfant qu'il porte en lui pour ne pas se réaliser.

On ne se ralise pas tout seul. On ne se forme pas tout seul: c'est lui qui forme. ( sans moi, vous ne pouvez rien faire. )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"
Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le paradoxe de Jean 1 :"La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu"
» Saint Jean de la Croix
» Suicide de Pauline au collège Jean Jaurès de Lens : la mère affirme que sa fille était harcelée au collège
» « Jean n'était pas la lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage »
» Journée mondiale du Rosaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum Témoins de Jéhovah-
Sauter vers: