Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'homosexualité en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur


Nombre de messages : 650
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 1:18

Citation :
Eros désigne un amour de désir, où l'instinct sexuel est mêlé.
Si tu as de vagues notions de psychanalyse, tu sais que l'eros sous-tend toutes nos affections y compris les plus chastes. Tu ne peux pas aimer sans désir. A moins d'être Dieu.
L'amour Éros qui est l'amour le plus bas est un amour charnel,c'est le symbole de l'amour au niveau sexuelle.L'objectif c'est d'avoir à sa merci le sexe et le corps de celle ou de celui qu'on convoite .En dehors de cela,il y a l'amour philéo qui est l'amour parallèle entre deux humains:cet amour est un amour sans désir,c'est l'affection ou la tendresse qu'on éprouve envers une personne. Et au dessus de ces deux types d'amour on a l'amour agappé qui est l'amour Divin,l'amour parfait.C'est parce que beaucoup se marient avec pour motif l'amour charnel qu'il y a beaucoup de divorce,et je suis convaincu de cela:ils ne prennent pas le temps de réellement se connaitre...Et je ne ferai pas moi cet erreur par la grace de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 2:01

Citation :
Le Celeste, que signifie pour toi le mariage? Principalement une union entre deux corps ou principalement une union entre deux âmes?


Le mariage c'est lorsqu'un homme et une femme décident ensemble de montrer publiquement:pour l'homme que la femme est devenu sa propriété privé et pour la femme que l'homme est devenu sa propriété privé;c'est ainsi que je peux l'exprimer.Et pour moi le mariage englobe les deux cas parce qu' ils doivent s'entendre entre eux d'abord dans le secret:ça c'est l'union des âmes et cette entente mutuelle se matérialise ensuite par l'union des deux corps à la mairie ou à l'église par le baiser et le port des bagues au yeux de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 2:13


il y a quelque chose qui manque, dans ta définition: l'union sexuelle. Sans cela, le mariage est nul.

Et quelque chose en trop: "propriété": aucun être humain n'a le droit d'en posséder un autre.

Tu dois revoir ce que dit ta religion, tu n'as pas l'air fort au courant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 2:23

ok!c'est compris!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 8:24

C'est quand même étrange que je n'ai toujours pas de réponse de la part de Céleste et JR lorsque je dis:
Ni Céleste, ni JR n’ont répondu lorsque je parlais d'amour entre homosexuels sans obligatoirement de la sexualité, ou d'amour platonique sincère et profond entre adolescents du même sexe.

Seraient-il dans l'embarras ?
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6767
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 8:32

@juju.
JR a décidé de ne plus participé, quant à notre CELESTE ami, on a bien remarqué qu'il ne lit ne prend dans nos messages que ce qui l'arrange.


LE CÉLESTE a écrit:
L'amour Éros qui est l'amour le plus bas est un amour charnel,c'est le symbole de l'amour au niveau sexuelle.L'objectif c'est d'avoir à sa merci le sexe et le corps de celle ou de celui qu'on convoite .En dehors de cela,il y a l'amour philéo qui est l'amour parallèle entre deux humains:cet amour est un amour sans désir,c'est l'affection ou la tendresse qu'on éprouve envers une personne. Et au dessus de ces deux types d'amour on a l'amour agappé qui est l'amour Divin,l'amour parfait.C'est parce que beaucoup se marient avec pour motif l'amour charnel qu'il y a beaucoup de divorce,et je suis convaincu de cela:ils ne prennent pas le temps de réellement se connaitre...Et je ne ferai pas moi cet erreur par la grace de Dieu.
Tu ériges ton système pour la norme sans donner de référence.
On se demande quelles sont tes sources. Tes convictions personnelles ne font office de dictionnaire.
Ignorer que l'instinct sexuel empreint toutes nos affections, y compris les plus chastes, c'est se prendre pour un ange et foncer droit dans le mur.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 13:07

lhirondelle a écrit:
@juju.
JR a décidé de ne plus participé, quant à notre CELESTE ami, on a bien remarqué qu'il ne lit ne prend dans nos messages que ce qui l'arrange.


Détrompez-vous,mais je note et je comprends bien tout ce que vous dites éssentiellement dans vos messages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 13:32

Peut-être, mais tu te gardes bien de répondre lorsque la question t'embarrasse.
N'est-ce pas par refus de se remettre en question ou pire, par lâcheté ?
Revenir en haut Aller en bas
LE CÉLESTE
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : BURKINA FASO
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 13:43

J'y viendrai mme juju!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 13:52

LE CÉLESTE a écrit:
J'y viendrai mme juju!
Tant mieux Very Happy par la même occasion, toi qui n'a cesse de parler de la monstruosité de la sodomie dans l'homosexualité, j'aimerais te rappeler que deux homosexuelles (lesbiennes), n'ont sûrement pas cette pratique comme objectif prioritaire! Alors, es-tu aussi contre les caresses clitoridiennes, les câlins, voire les cunnilingus ? Est-ce qu’un baiser sur la bouche est mal aussi entre femmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1127
Age : 27
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 14:36

lhirondelle a écrit:
JR a écrit:
Puisque que tu veux aller sur le terrain des maladies psy, alors je pense qu'il y a un problème d'identité sexuel chez les homos,

Et c'est là qu'on voit que tu n'es pas psy. L'identité sexuelle et l'orientation sexuelle sont deux choses différentes. Tu es vraiment mal renseigné.
C'est peut-être deux choses différentes mais l'une n'empêche pas l'autre. Certains homos tout comme les transsexuels ont effectivement des problèmes d'identification. Il y a aussi certains hommes qui sont devenu gays car ils cherchent inconscient chez leur partenaire le père qui leur à fait défaut dans leur enfance. Ils cherchent à savoir ce qu'est un homme car ils n'ont pas eu l'image du père dans leur enfance. D'autres ont sacralisé la femme, le corps de la femme étant sacré, le toucher serait le salir du coup ils se tournent vers les hommes. Comme dirait beaucoup de psy il n'y a pas une homosexualité mais des homosexualités. J'ai vu aussi des gens avoir des rapports sexuels avec une personne du même sexe pour le fun, pour voir ce que ça faisait.

lhirondelle a écrit:
L'homosexualité n'est pas une pulsion ou une pensée, c'est une orientation, on naît comme ça
Oui c'est une orientation et non tous les homosexuels ne naissent pas ainsi exemple avec certaines femmes hétéros qui après un viol deviennent homos par dégout des hommes. Comme dit plus haut il n'y a pas une homosexualité mais des homosexualités.

lhirondelle a écrit:
Petit Phils a écrit:
lhirondelle a écrit:
L'amour "eros" et pas "héros". Qui fait l'ange fait la bête. Tout amour humain est teinté d'eros, c'est à dire de désir. Seul Dieu est capable d'aimer sans "eros". Il ne faut tout de même pas se prendre pour Dieu.
Voulez vous dire que le désir sexuel est mauvais? Je ne comprends pas bien...

Non, c'est exactement le contraire. L'amour humain est toujours teinté de désir de l'autre. Prétendre aimer sans "eros" est un leurre.
Euh... Je crois pas que l'amour humain est toujours teinté de désir. Cette idéologie me fait un peu peur car finalement elle dit qu'on a un désir sexuel envers tous ceux qu'on aime. Ses enfants, ses propres parents, ses frères et soeurs, son chien pourquoi pas. À par faire l'apologie de l'inceste et faire croire que la vie tourne autour du sexe. Ce n'est que mon ressenti. Les amours platonique, dénué d'éros donc, ça existe et ce n'est pas réservé à Dieu, l'amitié est d'ailleurs ce qui se rapproche le plus de l'amour dénué de désir.

juju a écrit:
C'est quand même étrange que je n'ai toujours pas de réponse de la part de Céleste et JR lorsque je dis:
Ni Céleste, ni JR n’ont répondu lorsque je parlais d'amour entre homosexuels sans obligatoirement de la sexualité, ou d'amour platonique sincère et profond entre adolescents du même sexe.
J'appel ça de l'amitié et non de l'homosexualité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 14:55

Mariine a écrit:
juju a écrit:
C'est quand même étrange que je n'ai toujours pas de réponse de la part de Céleste et JR lorsque je dis:
Ni Céleste, ni JR n’ont répondu lorsque je parlais d'amour entre homosexuels sans obligatoirement de la sexualité, ou d'amour platonique sincère et profond entre adolescents du même sexe.
J'appel ça de l'amitié et non de l'homosexualité.

Ce n'est pas la même chose Mariine, si devant "l'autre", avoir le coeur qui bat la chamade, ne plus pouvoir s'exprimer, des perles de transpiration sur le front et une fois chez soi, ne plus arriver à trouver le sommeil, et n'avoir plus que des pensées pour cette personne, ne se produit pas lorsque c'est juste une amitié, enfin je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6767
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 16:48

Mariine a écrit:
lhirondelle a écrit:
Et c'est là qu'on voit que tu n'es pas psy. L'identité sexuelle et l'orientation sexuelle sont deux choses différentes. Tu es vraiment mal renseigné.
C'est peut-être deux choses différentes mais l'une n'empêche pas l'autre. Certains homos tout comme les transsexuels ont effectivement des problèmes d'identification. Il y a aussi certains hommes qui sont devenu gays car ils cherchent inconscient chez leur partenaire le père qui leur à fait défaut dans leur enfance. Ils cherchent à savoir ce qu'est un homme car ils n'ont pas eu l'image du père dans leur enfance. D'autres ont sacralisé la femme, le corps de la femme étant sacré, le toucher serait le salir du coup ils se tournent vers les hommes. Comme dirait beaucoup de psy il n'y a pas une homosexualité mais des homosexualités. J'ai vu aussi des gens avoir des rapports sexuels avec une personne du même sexe pour le fun, pour voir ce que ça faisait.
Le transsexualisme et l'homosexualité sont deux choses différentes. Et les théories qui expliquent pourquoi on "devient homosexuel" sont dépassées longtemps. C'est comme si tu m'exhibais un traité de médecine qui date de cinquante ans. La grande majorité des psychologues ont laissé tomber de telles théories depuis belle lurette.




Mariine a écrit:
lhirondelle a écrit:
L'homosexualité n'est pas une pulsion ou une pensée, c'est une orientation, on naît comme ça
Oui c'est une orientation et non tous les homosexuels ne naissent pas ainsi exemple avec certaines femmes hétéros qui après un viol deviennent homos par dégout des hommes. Comme dit plus haut il n'y a pas une homosexualité mais des homosexualités.
Devenir lesbienne après un viol par dégoût des hommes ?! O_o Tu en connais des comme ça ? Je pense qu'à la base ces femmes devaient être bissexuelles. Certaines femmes mariées et heureuses en ménage peuvent ensuite s'orienter vers les femmes. Je ne pense pas qu'elles soient "devenues " lesbiennes. Elles se sont découvertes bissexuelles, c'est tout.

Mariine a écrit:
lhirondelle a écrit:

Non, c'est exactement le contraire. L'amour humain est toujours teinté de désir de l'autre. Prétendre aimer sans "eros" est un leurre.
Euh... Je crois pas que l'amour humain est toujours teinté de désir. Cette idéologie me fait un peu peur car finalement elle dit qu'on a un désir sexuel envers tous ceux qu'on aime. Ses enfants, ses propres parents, ses frères et soeurs, son chien pourquoi pas. À par faire l'apologie de l'inceste et faire croire que la vie tourne autour du sexe. Ce n'est que mon ressenti. Les amours platonique, dénué d'éros donc, ça existe et ce n'est pas réservé à Dieu, l'amitié est d'ailleurs ce qui se rapproche le plus de l'amour dénué de désir.
Dans un amour platonique, le désir est sublimé, ça ne veut pas dire qu'il n'existe pas. Je sais que cela peut paraître énorme et même effrayant, mais c'est ainsi : l'instinct sexuel sous-tend toutes nos affections.
Mais l'instinct sexuel n'implique pas la recherche d'un plaisir génital, ni l'apparition d'un tel plaisir. C'est ce qui porte souvent à confusion. Le seul fait qui ait un plaisir (qui n'est pas pour autant génital) quand on caresse son chien ou qu'on fait un câlin à petit enfant, qu'on éprouve une satisfaction, un contentement, un bien-être, fait relever cet acte de l'instinct sexuel.
Si tu n'éprouves aucune satisfaction à aimer quelqu'un, de quelque ordre que ce soit, tu vas bien vite cesser de l'aimer. Cette satisfaction peut être illusoire (je pense aux femmes battues, par exemple, qui continue à aimer l'homme qui les asservit) mais elle existe.
C'est vrai que c'est un peu difficile à comprendre quand on n'a pas des rudiments de psychanalyse.


Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1127
Age : 27
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Ven 7 Déc 2012 - 23:26

juju a écrit:
Mariine a écrit:
juju a écrit:
C'est quand même étrange que je n'ai toujours pas de réponse de la part de Céleste et JR lorsque je dis:
Ni Céleste, ni JR n’ont répondu lorsque je parlais d'amour entre homosexuels sans obligatoirement de la sexualité, ou d'amour platonique sincère et profond entre adolescents du même sexe.
J'appel ça de l'amitié et non de l'homosexualité.

Ce n'est pas la même chose Mariine, si devant "l'autre", avoir le coeur qui bat la chamade, ne plus pouvoir s'exprimer, des perles de transpiration sur le front et une fois chez soi, ne plus arriver à trouver le sommeil, et n'avoir plus que des pensées pour cette personne, ne se produit pas lorsque c'est juste une amitié, enfin je ne pense pas.
Et quelles sont ces pensées pour cette personne? Ces symptômes sont dû à quoi de l'amour ou de l'attirance physique? Si c'est de l'amour on devrait ressentir ces symptômes envers tout être qu'on aime si c'est de l'attirance physique on devrait ressentir ces symptômes envers les personnes qu'on désire. Ce que tu me décris ressemble à de l'attirance physique et effectivement ce n'est pas de l'amitié ça va plus loin. Pour moi il y a du désir les hormones qui font perdre la tête qui peuvent être accompagné d'amour. Après chacun a une perception propre de l'amour, l'amitié, désir. C'est un débat interminable c'est pourquoi je tiens à préciser que ce n'est qu'un avis qui n'a pour but que d'amener à la réflexion.

Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1127
Age : 27
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 0:13

lhirondelle a écrit:
Le transsexualisme et l'homosexualité sont deux choses différentes. Et les théories qui expliquent pourquoi on "devient homosexuel" sont dépassées longtemps. C'est comme si tu m'exhibais un traité de médecine qui date de cinquante ans. La grande majorité des psychologues ont laissé tomber de telles théories depuis belle lurette.
C'est ton point de vue. J'ai très bien précisé "certains homosexuels" je ne généralise pas comme tu sembles le faire en mettant tous les hommos dans le même sac alors que tout est contrasté. Chacun a ses propres croyances et a priori sur le sujet.

lhirondelle a écrit:
Devenir lesbienne après un viol par dégoût des hommes ?! O_o Tu en connais des comme ça ?
Bah oui ça existe. Renseigne toi.

lhirondelle a écrit:
Je pense qu'à la base ces femmes devaient être bissexuelles. Certaines femmes mariées et heureuses en ménage peuvent ensuite s'orienter vers les femmes. Je ne pense pas qu'elles soient "devenues " lesbiennes. Elles se sont découvertes bissexuelles, c'est tout.
Je pense qu'il y a une différence entre une femme mariée n'ayant subi aucun choc comme un viol et une femme violé qui a subi un choc. Peut-être que la femme mariée était à la base bisexuelle ou homo refoulé mais je ne pense pas qu'il faut en venir à la même conclusion pour un cas qui n'a rien à voir avec le cadre et le contexte.

lhirondelle a écrit:
Dans un amour platonique, le désir est sublimé, ça ne veut pas dire qu'il n'existe pas. Je sais que cela peut paraître énorme et même effrayant, mais c'est ainsi : l'instinct sexuel sous-tend toutes nos affections.
Ça c'est ta croyance, n'y vois pas un manque de respect si je n'y accroche pas.

lhirondelle a écrit:
Mais l'instinct sexuel n'implique pas la recherche d'un plaisir génital, ni l'apparition d'un tel plaisir. C'est ce qui porte souvent à confusion. Le seul fait qui ait un plaisir (qui n'est pas pour autant génital) quand on caresse son chien ou qu'on fait un câlin à petit enfant, qu'on éprouve une satisfaction, un contentement, un bien-être, fait relever cet acte de l'instinct sexuel.
Pourquoi de l'instinct sexuel et non de l'amour? Dans le cas du câlin a l'enfant pourquoi l'instinct sexuel et pas l'instinct maternel ou paternel? En ces temps de fêtes avoir plaisir de faire son sapin et d'offrir des cadeaux serait donc d'ordre sexuel. Avoir plaisir à sortir les poubelles (ça doit pas être commun), venir sur ce forum serait d'ordre sexuel. Avoir plaisir à regarder le ciel, ou une fleur s'ouvrir serait d'ordre sexuel. Non mais sérieux, ce n'est pas sérieux t'accrocher sexe à plaisir même ceux qui n'ont rien mais alors strictement rien à voir avec le charnel comme le plaisir d'aimer. Après comme dit plus haut ça relève de la croyance personnelle. Libre à toi de voir de l'instinct sexuel partout je suis d'ailleurs certaine que certains vivent la vie ainsi mais personnellement ce n'est pas mon cas.

lhirondelle a écrit:
Si tu n'éprouves aucune satisfaction à aimer quelqu'un, de quelque ordre que ce soit, tu vas bien vite cesser de l'aimer.
Ça sous-entend qu'on peut aimer sans carotte. Pour beaucoup de relation je pense que c'est le cas et contrairement à toi je dirais que c'est ces amours qui ne durent pas (sauf en façade) voir amour dans la relation qui n'a jamais existé entre ces personnes qui sont ensemble finalement par intérêts celui de la satisfaction et non par amour. Le fameux donner sans rien attendre en retour. Beaucoup en sont incapables ça ne veut pas dire que ça n'existe pas les gens qui savent aimer sans arrière-pensées ou intérêts derrière. Aimer par satisfaction c'est à classer dans l'égo et non le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 0:38

En fait, j'ai l'impression que l'amour ou quand on aime, c'est une facon de s'aimer sois-meme.
je veux dire que l'on aime la facon dont l'autre nous percoit.

c'est applicable avec un enfant, avec un amour, avec tout.

c'est en rapport avec l'estime de soi meme je pense.
Qu'est-ce que vous en pensez?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 0:42

c'est ce que dit Pierre Daco dans "psychologie et liberté intérieure", surtout pour quand on tombe amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
chat-man
A.A
avatar

Masculin Nombre de messages : 4560
Age : 53
Localisation : Quantiquement vôtre
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 0:43

Moi je trouve que moi exagère!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.phim-sculpture.com/
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 0:52

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Mariine
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 1127
Age : 27
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 1:26

moi a écrit:
En fait, j'ai l'impression que l'amour ou quand on aime, c'est une facon de s'aimer sois-meme.
Oui et non, c'est selon. Car on peut s'aimer et détester une ou des personnes comme se détester et aimer une ou des personnes.

moi a écrit:
je veux dire que l'on aime la facon dont l'autre nous percoit.
Ça dépend des gens, ceux qui veulent se donner une image. Personnellement je préfère qu'on m'aime pour ce que je suis et non pour ce qu'on croit que je sois, ça évite les déceptions et les couples ou relations en cartons car bâtit sur un mensonge.


moi a écrit:
c'est en rapport avec l'estime de soi meme je pense.
C'est peut-être un manque d'estime ou un narcissisme qui peut amener à aimer ce que l'autre perçoit de nous, même si ce n'est pas vrai du moment que ça nous met en valeur. Car finalement ton propos ne s'applique qu'à une perception qui nous embellit. J'ai du mal à croire que des personnes puissent aimer la façon que les autres les perçoivent quand c'est d'une façon peu favorable genre moche, idiots et autres adjectifs péjoratifs. Very Happy Après je pense que la meilleure des solutions est de ne pas s'y attacher, de s'en foutre complètement. Comme on ne peut pas plaire à tout le monde ça évite les colères, souffrances et autres énergies négatives. De même qu'il ne faut pas s'attacher au compliment, garder un certain recule car les manipulateurs sont de beaux parleurs.

Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 1:48

Il ne faut pas y voir du narcissisme je pense.
c'est une evolution de l'individu, qui apprend aussi a se connaitre aux travers des autres.
Tous comme ceux que tu detestes comme tu dis, ce sont souvent nos propres defauts que nous percevons. (pas systematique, mais tout de meme...)

Quand tu dis "je souhaite que l'on 'aime pour ce que je suis"
bien sur, normal.
tu souhaites que l'on aime ce que tu as identifie de bon chez toi. T'as vu? Very Happy

Pour les manipulateurs, tu sais, c'est tres simple a identifie.
un manipulateur t'amene toujours a un interet qui est le sien et non le tien. (ca va de soi, c'rst un manipulateur Wink )
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1728
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 9:36

@Mariine.

je regardais ce matin, qui est ce fameux Pierre Daco dont parle Triskele.

et la je trouve donc sa bibliographie..

et bien il a ecrit un bon livre pour les beaux parleur et manipulateur qui est : "Comprendre les Femmes et leur psychologie profonde" (comme si c'etait possible ) je blague, bien sur

et aux editions quoi?? aux editions "marabout"s'il vous plait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 9:46

eh oui, tout cela est du bon belge. Les éditions Marabout ont été fondées par un de mes oncles, je pouvais y prendre autant de livres que je voulais, gratuitement ! Wink
C'est un psy jungien qui a commencé à écrire des livres de vulgarisation et s'est orienté de plus en plus dans la relation entre psychologie et la spiritualité. J'ai lu tous ses livres et entretenu une courte correspondance. J'en ai rencontré un autre du même genre, un médecin converti à la psychothérapie parce qu'il disait qu'on peut faire plus de bien à la santé en s'attaquant aux problèmes psys. Il s''était spécialisé dans les problèmes des adolescents. Et là, le contact, amical, a été suivi. Passionnantes, les discussions avec lui: on discutait surtout de la relation entre religions et psychologie, sur ce qu'est l'attraction pour le domaine spirituel et ses dérives possibles...
Pauvre Dan, s'il l'avait entendu, il serait devenu vert...
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6767
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 11:18

Mariine, ce que je t'ai expliqué, c'est de la psychologie, ce n'est pas "mes croyances". C'est ce qu'on enseigne à toute personne qui reçoit une formation dans cette branche, que ce soit dans le cadre d'un cours pour infirmière ou pour institutrice. Il suffit d'ouvrir un ouvrage de vulgarisation pour le constater.


Je vais me répéter: qui fait l'ange, fait la bête. A trop vouloir "diviniser" l'homme et ignorer les bases des sciences humaines, on risque de tomber de haut, de bien haut.
Il suffit de s'accepter comme on est : humain (et pas angélique) avec tous les mécanismes que cela comporte. Ce n'est pas du pessimisme, c'est du réalisme.
Une pulsion nait du subconscient et le subconscient est amoral, tout comme les rêves font partie du subconscient et sont amoraux.
C'est la conscience qui fait que tu prends des décisions à partir d'une situation donnée.
Et tu le fais d'autant mieux que tu as pris conscience des mécanismes qui régissent l'être humain.
Ce n'est pas pour désespérer de l'homme, mais pour l'accepter tel qu'il est avec ses limites, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Petit Phils
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 993
Age : 23
Localisation : Avec toi
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   Sam 8 Déc 2012 - 12:26

Citation :
Mais l'instinct sexuel n'implique pas la recherche d'un plaisir génital, ni l'apparition d'un tel plaisir. C'est ce qui porte souvent à confusion. Le seul fait qui ait un plaisir (qui n'est pas pour autant génital) quand on caresse son chien ou qu'on fait un câlin à petit enfant, qu'on éprouve une satisfaction, un contentement, un bien-être, fait relever cet acte de l'instinct sexuel.

Alors le mot sexuel est à mon gout mal choisi. J'aime prendre mes ami(e)s dans mes bras, je n'éprouve aucune excitation sexuelle pour autant.
J'ai l’impression que tout est mélangé: on aime pas le contact avec les autres parce qu'on aime le sexe: on aime le sexe parce qu'il y a contact avec l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homosexualité en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homosexualité en question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois
» La grosse question qui tue, c'est par ici...
» question bateau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: FORUM LAÏQUE :: Ouvrons le débat :: Actualité-
Sauter vers: