Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dieu "inconnaissable" ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mar 8 Jan 2013 - 16:15

Je n'ai jamais dit que Dieu aime toutes ses creatures. J'ai dit qu'il etait misericrodieux envers toutes ses creature.

Pour nous, les musulmans, si Dieu t'aime c'est que tu es rendu au sommet de ta quete vers Dieu. Un des signes de cet Amour est que le serviteur de Dieu aime Dieu plus que tout autre chose, meme sa propre personne, sa famille et ses senfants..... Car c'est toujours lui qui commence.... Et c'est lui qui termine.

Mais qui de nous, les musulmans, peut affirmer que Dieu l'aime...
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 0:21

totocapt a écrit:
Je disais que ça n'allait pas, car si avant même les conquêtes d'Alexandre le Grand et l'empire romain, on parle de Dieu le Père dans la Bible, ton raisonnement vu plus haut ne tient pas la route... On ne peut imputer cette expression à du paganisme gréco-romain!
Totocapt, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'ai pas dit que l'expression Dieu le père est à imputer au paganisme greco ramain. Evidemment que cette expression existait avant. Mais j'ai dit que le paganisme Greco-Romain pouvait largement être cause de l'encrage de cette expression dans la chrétienneté.

totocapt a écrit:
Bien au contraire, c'est une prophétie annoncée des siècles avant, comme quoi Dieu sera compris comme Père pour tous, à l'âge messianique proprement dit: "... Dans le conseil des saints, Dieu est grandement redoutable, plus terrible que tous ceux qui l'entourent. Seigneur! Dieu de l'univers! qui est fort comme toi, Seigneur? [...] Lui m'appellera: 'Mon père! [Litt: tu es mon père] mon Dieu! le rocher qui me sauve ..." (Psaume 89v8-9 et v27). Toujours en rapport avec Christ, Dieu fit savoir à David de son vivant: "... Lorsque tes jours seront accomplis [...] j'éleverai ta descendance après toi, celui qui sera issu de toi-même, et j'établirai fermement sa royauté. C'est lui qui bâtira une Maison pour mon Nom, et j'établirai à jamais son trône royal. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ..." (2 Samuel 7v12-14). Aussi pour les prophètes, comme Jérémie: "... Et je disais: 'Vous m'appellerez 'Mon Père', vous ne vous détournerez plus de moi ..." (Jérémie 3v19).
. Je pense t'avoir déjà dit que même le Coran affirme que certains juifs ont considéré Dieu comme père. Donc oui, je suis d'accord avec toi sur ce point.

totocapt a écrit:
Déjà les prophètes faisaient le rapprochement naturel entre Dieu et Père: "... N'avons-nous pas tous un seul père? un seul Dieu ne nous a-t-il pas créés? ..." (Malachie 2v10). Car des siècles avant eux, l'Esprit avait déjà soufflé dans les âmes cette relation unique: "... Vous êtes des fils pour le Seigneur votre Dieu ..." (Deutéronome 14v1). Un Père pour tous, car Lui seul est le Créateur Suprême: "... Est-ce là une façon de traiter le Seigneur, peuple fou et sans sagesse? n'est-ce pas lui ton père, qui t'a donné la vie? C'est lui qui t'a fait et qui t'a établi ..." (Deutéronome 32v6). Un prophète comme Isaïe parle clairement de Dieu le Père comme une vérité fondamentale dans la plénitude de son message prophétique: "... C'est que notre Père, c'est toi! Abraham en effet ne nous connaît pas, Israël ne nous reconnaît pas non plus; c'est toi, Seigneur, qui es notre Père, notre Rédempteur depuis toujours, c'est là ton nom ..." (Esaïe 63v16). De même pour Jérémie: "... Encore maintenant ne m'invoques-tu pas: 'Mon Père! Toi, l'intime de ma jeunesse! ..." (Jérémie 3v4).
Franchement, il faut les chercher à la loupe ces passage de la Torah où on parle de fils de Dieu ou de Dieu le père. Mais globalement, tu conviendras que ce n'est pas l'Evangile. Le nombre de fois où Dieu est cité comme le seigneur dans la bible comparé au nombre de fois où il est cité comme père c'est l'infini sur epsilon. Et encore une fois, ça confirme un peu ce qu'il y a dans le Coran comme quoi certains juifs ont bien été séduits par cette idée. Donc que quelques versets minimes parlent de Dieu comme père .... ce qui n'est pas du tout la philosophie globale de la Torah.

totocapt a écrit:
Cela confirme que dans la Bible, il existe un rapport unique d'amour entre Dieu et sa Création, vocabularisé par le mot "Père"...

J'aime bien le raccourci pour arriver à l'amour entre Dieu et sa création. C'est par mal. Dans la Torah, il y a une loi très stricte. Encore plus stricte que celle du Coran. Donc l'esprit est loin d'être paternel. Le fils de Aaron a été brûlé parce qu'il a mis une sorte de parfum avant d'entrer dans l'endroit où fait les rituels, je ne me rappelle plus du nom. La moitié des Israëliens ont été décimés après l'épisode du veau. On candamne à mort quelqu'un qui insulte ses parents ou qui fait l'adultère ou des choses du genre. Et toi tu parles d'amour et de paternalité. En effet, vous êtes vraiment doués pour la vocabularisation. Moi, la vocabularisation c'est pas mon truc, je trouve ça même un peu dangereux.

L'Evangile lui est plus clair à ce sujet. C'est les fils de dieu un peu partout et Dieu le père aussi. Mais si tu cherches à conforter cette iée dans la Torah, je crains que même les juifs ne t'envoient balader comme il l'ont fait d'ailleurs avec Issa paix sur lui.

Par contre, il y a une chose que je dois t'avouer. Je n'arrive toujours pas à comprendre ta position de dieu qui aime tout le monde même les criminels les plus brutaux. Comment tu peux avoir cette conception de Dieu. Franchement ça me dépasse. Tu peux m'expliquer un peu ce que tu entends pas amour divin.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 0:27

J-P Mouvaux a écrit:
Pourquoi ce qui suit a été spoilé ?
Citation :
plusieurs personnes portent le nom d'un Dieu Père : Abiyyah (Yahweh est mon Père) est mentionné dans la famille patriarcale de Benjamin lors de l'Exode (-1300 avant JC)A 2. De même Eliab (Dieu est mon Père) est le nom donné à un chef de la tribu de Zabulon (Livre des Nombres 1,9 ; 2,7 ; 7, 24 et 29; 10 -16)A 3. Abiel (Dieu est mon Père) est le nom du grand-père de Saül et d'Abner (vers - 1100 avant Jésus-Christ)A 3. Joab (Yahweh est Père) est le nom du neveu de David (-1030 avant Jésus-Christ). La présence de la paternité de Yahweh est importante dans l'histoire biblique entre l'Exode et le début de la maison de David, même si les noms faisant mention d'un Dieu Père sont moins présents après la période de la monarchie de DavidA 3.

Je le trouve aussi intéressant ce passage. Je n'étais pas au courant de cette histoire d'Abiyyah.
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 1:22

sfi a écrit:
Totocapt, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'ai pas dit que l'expression Dieu le père est à imputer au paganisme greco ramain. Evidemment que cette expression existait avant. Mais j'ai dit que le paganisme Greco-Romain pouvait largement être cause de l'encrage de cette expression dans la chrétienneté.

Ok sfi! Mais force est de constater, à la lumière des passages bibliques mentionnés, que cette hypothèse est fausse, car cette expression est avant toute juive; les chrétiens n'ont fait que reprendre ladite expression, au caractère messianique affirmé...

sfi a écrit:
Je pense t'avoir déjà dit que même le Coran affirme que certains juifs ont considéré Dieu comme père. Donc oui, je suis d'accord avec toi sur ce point.

Pour moi, la précision était nécessaire car dans la Bible, ce n'est pas certains juifs, mais tous les juifs, le peuple hébreu.

sfi a écrit:
Franchement, il faut les chercher à la loupe ces passage de la Torah où on parle de fils de Dieu ou de Dieu le père. Mais globalement, tu conviendras que ce n'est pas l'Evangile. Le nombre de fois où Dieu est cité comme le seigneur dans la bible comparé au nombre de fois où il est cité comme père c'est l'infini sur epsilon.


Il n'est pas honnête de minimiser ainsi les choses... De plus, quel besoin de loupe si c'est écrit noir sur blanc? Pourtant malgré cela, il faut le savoir: on ne parle pas de Dieu comme Père impunément, Seigneur étant en comparaison un terme plus neutre; je pense que ton arrière-plan musulman peut t'aider largement à mettre cela en perspective... Je n'ai cité Dieu comme Père que dans des textes de l'Ancien Testament pour montrer la vanité de ton hypothèse sur le paganisme gréco-romain: or c'est bel et bien l'Evangile, car non seulement cette réalité de Dieu est largement évoquée dans le Nouveau Testament, les textes foisonnent à ce sujet, mais en plus elle est pleinement réalisée en Christ, accomplissant messianiquement le Psaume 2v7...

sfi a écrit:
Dans la Torah, il y a une loi très stricte. Encore plus stricte que celle du Coran. Donc l'esprit est loin d'être paternel. Le fils de Aaron a été brûlé parce qu'il a mis une sorte de parfum avant d'entrer dans l'endroit où fait les rituels, je ne me rappelle plus du nom. La moitié des Israëliens ont été décimés après l'épisode du veau. On candamne à mort quelqu'un qui insulte ses parents ou qui fait l'adultère ou des choses du genre. Et toi tu parles d'amour et de paternalité. En effet, vous êtes vraiment doués pour la vocabularisation. Moi, la vocabularisation c'est pas mon truc, je trouve ça même un peu dangereux.

Sauf que ce que tu ne saisis pas, c'est que dans la Bible, un père n'est pas un papa poule à la sauce occidentale... Et en cela, Dieu ne déroge en rien à cette réalité: "... Les tiens, tu les as mis à l'épreuve en père qui avertit, mais à ceux-là, tu as demandé des comptes en roi sévère qui condamne ..." (Sagesse 11v10). C'est aussi dans le malheur et la souffrance que Dieu se révèle Père: "... Ils arrivent tout en pleurs, ils crient: 'Grâce!' et je les pousse: je les dirige vers des vallées bien arrosées par un chemin uni où ils ne trébuchent pas. Oui je deviens un père pour Israël, Ephraïm est mon fils aîné ..." (Jérémie 31v9). C'est aussi en vue du Christ que Dieu réserve son châtiment: "... Ils m'appartiendront, dit le Seigneur de l'univers, au jour que je prépare, comme ma part personnelle. Je les épargnerai comme un père épargne son fils qui le sert ..." (Malachie 3v17)

sfi a écrit:
L'Evangile lui est plus clair à ce sujet. C'est les fils de dieu un peu partout et Dieu le père aussi. Mais si tu cherches à conforter cette iée dans la Torah, je crains que même les juifs ne t'envoient balader comme il l'ont fait d'ailleurs avec Issa paix sur lui.

Parles-en à mister be! On a la chance d'avoir un juif messianique qui intervient sur ce forum: profites-en avec tes questions!...

sfi a écrit:
Par contre, il y a une chose que je dois t'avouer. Je n'arrive toujours pas à comprendre ta position de dieu qui aime tout le monde même les criminels les plus brutaux. Comment tu peux avoir cette conception de Dieu. Franchement ça me dépasse. Tu peux m'expliquer un peu ce que tu entends pas amour divin.

Je crois que je dois donc reposter mon apophtegme de saint Nicolas Velimirovic! Le voici donc... Apophtegme n°9 de « Cassienne, enseignement sur la conception chrétienne de l’Amour » : « … Vouloir imaginer Dieu sans Fils reviendrait au même que de l’imaginer sans amour. Car l’amour demande un objet. Tu sais ma fille, que lorsque quelqu’un parmi nous dit: j’aime, automatiquement surgit de notre part la question: Qui aimes-tu? Et qui donc Dieu aimerait-il dans son éternité, avant la création du monde, s’il n’a pas le Fils comme objet de son amour? Cela signifierait qu’il ne sait pas aimer, ou que l’amour ne faisait pas partie de son essence avant d’avoir créé le monde comme objet de son amour. Cela signifierait aussi que Dieu a acquis quelque chose par cette création, quelque chose qu’il n’avait pas, et qu’ainsi il a changé. Cependant cela n’est pas logique et n’a pas de sens, et en outre c’est contraire à la Sainte Ecriture, qui nous révèle d’en-haut qu’en Dieu il n’y a ‘ni changement ni ombre de variation’ … » Voilà aussi en quoi il est nécessaire que Dieu soit trine pour la perfection éternelle de son amour; mais je ne rentre pas dans ce sujet (qui est autre). Considérons ceci: aimer partiellement fait que Dieu ne serait pas Lui-même dans sa perfection éternelle! Donc Dieu aime toute sa Création; seulement, il n'aime pas le péché, ce qui est autre chose bien sûr!
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 1:54

totocapt a écrit:
sfi a écrit:
Totocapt, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Je n'ai pas dit que l'expression Dieu le père est à imputer au paganisme greco ramain. Evidemment que cette expression existait avant. Mais j'ai dit que le paganisme Greco-Romain pouvait largement être cause de l'encrage de cette expression dans la chrétienneté.
Ok sfi! Mais force est de constater, à la lumière des passages bibliques mentionnés, que cette hypothèse est fausse, car cette expression est avant toute juive; les chrétiens n'ont fait que reprendre ladite expression, au caractère messianique affirmé...
Hé ben. Les chrétiens qui n'ont fait que reprendre ladite expression !!! Et c'est moi que tu taxes de manque d'honnêteté. La torah fait des centaines de pages, et vous vous allez chercher des petits versets par ci ou par là pour conforter votre vision des choses erronées.

Moi, contrairement à toi, je t'ai donné des arguments de logique et de rationalité qui démontrent pourquoi qualifier Dieu de père ne tient pas la route, et toi tu me sorts quelques versets des psaumes et de la torah. La différence d'approche entre nous est énorme Totocapt. Moi, j'utilise ma logique avant tout et après quand j'ai recours aux textes (qui sont écrits par des humains au passage) je fais l'effort de comprendre le fond du message et non chercher des passages à droite ou à gauche pour conforter ma propre position.

Sachant que les centaines de pages de la Torah ne parlent de Dieu que par Seigneur ou l'Eternel sauf les quelques passages que tu as cité. Si ça prouve quelque chose, c'est qu'il y a des incohérences comme le fait que le premier homme sur terre qui est Adam doit avoir 10000 ans d'après la génèse. ce qui scientifiquement faux. Mais tout ça, c'est des détails, ce qui importe c'est le message de fond de la torah. Et le message de fond de la Torah c'est que YEHOVAH est le seul Dieu créateur et seigneur qui existe. Et il n'y en a nul autre et il n'a pas de fils. Si maintenant, il y a quelques versets qui contredisent ce message de fond, il faut s'interroger sur leur véracité, sinon on a une incohérence.
Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 2:18

sfi a écrit:
Moi, contrairement à toi, je t'ai donné des arguments de logique et de rationalité qui démontrent pourquoi qualifier Dieu de père ne tient pas la route, et toi tu me sorts quelques versets des psaumes et de la torah. La différence d'approche entre nous est énorme Totocapt. Moi, j'utilise ma logique avant tout et après quand j'ai recours aux textes (qui sont écrits par des humains au passage) je fais l'effort de comprendre le fond du message et non chercher des passages à droite ou à gauche pour conforter ma propre position.


"... Tout concept formé par l'entendement pour tenter d'atteindre et de cerner la nature divine ne parvient qu'à façonner une idole de Dieu, non à le faire connaître ..." (Saint Grégoire de Nysse, "Vie de Moïse", PG 44, 377). Tu trahis tes lectures du texte...

sfi a écrit:
Sachant que les centaines de pages de la Torah ne parlent de Dieu que par Seigneur ou l'Eternel sauf les quelques passages que tu as cité. Si ça prouve quelque chose, c'est qu'il y a des incohérences comme le fait que le premier homme sur terre qui est Adam doit avoir 10000 ans d'après la génèse. ce qui scientifiquement faux. Mais tout ça, c'est des détails, ce qui importe c'est le message de fond de la torah. Et le message de fond de la Torah c'est que YEHOVAH est le seul Dieu créateur et seigneur qui existe. Et il n'y en a nul autre et il n'a pas de fils. Si maintenant, il y a quelques versets qui contredisent ce message de fond, il faut s'interroger sur leur véracité, sinon on a une incohérence.

Je ne les ai pas tous cité bien entendu! Mais si tout ça prouve une chose, c'est bien ta compréhension passionnelle du mot "père"
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 3:19

totocapt a écrit:
sfi a écrit:
Moi, contrairement à toi, je t'ai donné des arguments de logique et de rationalité qui démontrent pourquoi qualifier Dieu de père ne tient pas la route, et toi tu me sorts quelques versets des psaumes et de la torah. La différence d'approche entre nous est énorme Totocapt. Moi, j'utilise ma logique avant tout et après quand j'ai recours aux textes (qui sont écrits par des humains au passage) je fais l'effort de comprendre le fond du message et non chercher des passages à droite ou à gauche pour conforter ma propre position.


"... Tout concept formé par l'entendement pour tenter d'atteindre et de cerner la nature divine ne parvient qu'à façonner une idole de Dieu, non à le faire connaître ..." (Saint Grégoire de Nysse, "Vie de Moïse", PG 44, 377). Tu trahis tes lectures du texte...

sfi a écrit:
Sachant que les centaines de pages de la Torah ne parlent de Dieu que par Seigneur ou l'Eternel sauf les quelques passages que tu as cité. Si ça prouve quelque chose, c'est qu'il y a des incohérences comme le fait que le premier homme sur terre qui est Adam doit avoir 10000 ans d'après la génèse. ce qui scientifiquement faux. Mais tout ça, c'est des détails, ce qui importe c'est le message de fond de la torah. Et le message de fond de la Torah c'est que YEHOVAH est le seul Dieu créateur et seigneur qui existe. Et il n'y en a nul autre et il n'a pas de fils. Si maintenant, il y a quelques versets qui contredisent ce message de fond, il faut s'interroger sur leur véracité, sinon on a une incohérence.

Je ne les ai pas tous cité bien entendu! Mais si tout ça prouve une chose, c'est bien ta compréhension passionnelle du mot "père"

Sfi science sans conscience n'est que ruine de l'âme...
la Tanach ne dit pas comment sont les choses,c'est le rôle de la science mais dit pourquoi sont les choses!
Quant à Grégoire de Nysse,il avait compris l'interdiction du décalogue de ne faire aucune représentation divine matérielle et intellectuelle ou autre
L'Hébreu est une langue sacrée
Chaque lettre hébraïque a une force créatrice en elle qui perdrait de sa force si le tétagramme était constamment évoqué pour tout et pour rien
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 3:29

Si Mansour a écrit:
janot2012 a écrit:
Ainsi pour les musulmans parler de "Fils de Dieu" ets un blasphème, pour les TJ "Fils de Dieu" est leur prétexte à leurs fantasmes autour de "créateur intermédiaire" qu'ils ont inventé..
Cher janot,
Le vrai problème se situe plutôt sur le fait que pour les chrétiens Jésus Christ n'est pas un fils de Dieu mais Le Fils de Dieu.. Pour comprendre toute la gravité qui ne laisse plus les musulmans parler de "Père" pour désigner la divinité, c'est que les chrétiens pensent que le Messie Jésus est le descendant d'une union particulière. Jésus, dans leurs conception des choses, a pour mère une femme Marie qui a permis sa conception en acceptant que Dieu lui donne cet enfant et donc pour père = Dieu. Jésus a été conçu par l'Esprit de Dieu, alors que nous, nous avons été conçu par notre père humain.

Peut-on dire des autres qui sont conçus par un père et une mère humaine, ils sont eux aussi fils de Dieu. Du fait même que notre filiation, au départ n'est pas "divine", contrairement à celle de Jésus... Donc disons la vérité, Jésus est pour nos amis chrétiens Fils de Dieu, parce que conçu par Dieu dans le sein de Marie alors que nous, nous ne sommes point fils de Dieu. Qui ne sait pourtant que c’est dans l’Ancien Testament que nous pouvons rencontrer les explications originales métaphoriques aux notions du Père et du Fils ainsi que celle relative au Prophète dieu.. Exode : "7.1 L'Éternel dit à Moïse: Vois, je te fais Dieu pour Pharaon: et Aaron, ton frère, sera ton prophète."Deutéronome :"14.1 Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu…" ... 2 Samuel :"7.14 Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils… "...Psaumes : "2.7 Je publierai le décret; L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! Je t'ai engendré aujourd'hui. "

Ne détectons pas clairement a la lumière des sens des notions du "Père".. du "fils".. et du "Prophète dieu".. dans l’Ancien Testament et comprendre aisément les vrais sens de ces même notions dans le Nouveau Testament.. Surtout lorsque l'on sait que Jésus (bénie soit sa mère) est venu compléter l'Ancien Testament non le détruire....Notre seigneur Jésus est-ce le fils de Dieu ou le fils de l'homme? Les chrétiens doivent choisir.


D.ieu ne fait pas de magie et s'il ne s'était pas incarné biologiquement,il aurait faussé la donne
De prime à bord,Jésus est un humain comme un autre mais la foi en lui permet de découvrir que c'est autre chose
Le miracle est spirituel qu'on ne peut voir que par les yeux de la foi

Moi aussi je considère D.ieu comme mon Père spirituel car Il est créateur de toute chose et donc mon créateur au point qu'il m'a créé afin que se réalise son plan divin
C'est valable pour chacun d'entre nous!
Suis-je un fils de D.ieu ?Non!Je suis un fils de l'Homme(ben Adamah) mais je peux le devenir fils de D.ieu en accomplissant sa volonté...Voilà ce que nous apprennent les psaumes et les prophètes
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 4:05

totocapt a écrit:
sfi a écrit:
Moi, contrairement à toi, je t'ai donné des arguments de logique et de rationalité qui démontrent pourquoi qualifier Dieu de père ne tient pas la route, et toi tu me sorts quelques versets des psaumes et de la torah. La différence d'approche entre nous est énorme Totocapt. Moi, j'utilise ma logique avant tout et après quand j'ai recours aux textes (qui sont écrits par des humains au passage) je fais l'effort de comprendre le fond du message et non chercher des passages à droite ou à gauche pour conforter ma propre position.


"... Tout concept formé par l'entendement pour tenter d'atteindre et de cerner la nature divine ne parvient qu'à façonner une idole de Dieu, non à le faire connaître ..." (Saint Grégoire de Nysse, "Vie de Moïse", PG 44, 377). Tu trahis tes lectures du texte...

Donc pour bien connaître Dieu, il faut se détacher de l'entendement. ça c'est du mysticisme ou je ne m'y connaîs pas. Bonne chance Totocapt, c'est trop peu pour moi. Pour moi, la religion sans entendement c'est la route vers le mysticisme aveugle qu'on appelle vocabulairement comme vous dites si bien la religion du coeur. Tu n'es pas trés loin du concept de sorcellerie là.

Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 5:19

mister be a écrit:
Sfi science sans conscience n'est que ruine de l'âme...
Je dirai même tout sans conscience est ruine de tout. Après qui peut le plus peut le moins.

mister be a écrit:
la Tanach ne dit pas comment sont les choses,c'est le rôle de la science mais dit pourquoi sont les choses!
Là je commence à appprécier. Je te rejoins parfaitement. Et je t'en donne l'assurance, car je connaîs l'importance de la chose, je distingue entre le savoir relatif au comment et celui relatif au pourquoi. Et j'apprécie le fait d'avoir en face quelqu'un qui a justement conscience de ce genre de chose.

Par contre, juste pour info : Les connaissances du "comment" peuvent parfois servir à mieux appréhender les questions du "Pourquoi". Pourquoi ? pour la raison suivante :
Les connaissances du "comment" commencent par une analyse de l'existant, ou un état des lieux ou une description des éléments de l'univers qui doivent être un intrant quand on s'adonne à l'exercice du "pourquoi" en lisant les textes ou autres. Car la lecture du livre de l'univers (création de dieu au passage, chose que beaucoup de religieux toutes confession confondues semblent oublier pour se satisfaire de leur mysticisme) est nécesaire à l'appréhension du créateur. Or l'appréhension du créateur, tu me rejoindras je n'en doute pas une seconde, est un paramètre majeur de l'équation du "pourquoi" et de ce qui motive notre volonté et nos actes dans cette vie.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 5:27

mister be a écrit:
Quant à Grégoire de Nysse,il avait compris l'interdiction du décalogue de ne faire aucune représentation divine matérielle et intellectuelle ou autre
L'Hébreu est une langue sacrée
Chaque lettre hébraïque a une force créatrice en elle qui perdrait de sa force si le tétagramme était constamment évoqué pour tout et pour rien

Je n'ai pas tout compris de ce que tu as dit. Par contre, je peux te dire de ce que j'ai compris, que je partage avec toi totalement l'importance, la justesse et la précision des langues sémites d'une manière générale et pas uniquement l'hébreux. C'est pour cela que j'ai toujours dit que les traductions sont à prendre avec des pincettes et que les mots ou le verbe de Dieu sont des choses d'origine le saint esprit et sont trés trés précis dans leur signification. Il n'y a pas de sens figuré à ce niveau là. Et c'était là le fer de lance de mon argumentaire logique qui menait au fait que "père" ne peut être attribut de Dieu. C'est une discussion de logique abstraction faite de toute appartenance religieuse que j'essaie d'avoir.
En effet, le mot "père" peut être interprété de divers manière ce qui est source de division et cela va à l'encontre de la précision que j'ai pu voir en lisant notamment la torah en Hébreux et le coran en arabe. L'Evangile, n'ayant que des traduction en français, je ne peut pas en dire autant.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 5:49

sfi a écrit:
totocapt a écrit:
sfi a écrit:
Moi, contrairement à toi, je t'ai donné des arguments de logique et de rationalité qui démontrent pourquoi qualifier Dieu de père ne tient pas la route, et toi tu me sorts quelques versets des psaumes et de la torah. La différence d'approche entre nous est énorme Totocapt. Moi, j'utilise ma logique avant tout et après quand j'ai recours aux textes (qui sont écrits par des humains au passage) je fais l'effort de comprendre le fond du message et non chercher des passages à droite ou à gauche pour conforter ma propre position.


"... Tout concept formé par l'entendement pour tenter d'atteindre et de cerner la nature divine ne parvient qu'à façonner une idole de Dieu, non à le faire connaître ..." (Saint Grégoire de Nysse, "Vie de Moïse", PG 44, 377). Tu trahis tes lectures du texte...

Donc pour bien connaître Dieu, il faut se détacher de l'entendement. ça c'est du mysticisme ou je ne m'y connaîs pas. Bonne chance Totocapt, c'est trop peu pour moi. Pour moi, la religion sans entendement c'est la route vers le mysticisme aveugle qu'on appelle vocabulairement comme vous dites si bien la religion du coeur. Tu n'es pas trés loin du concept de sorcellerie là.


le mysticisme n'est pas de la sorcellerie!
C'est la voie royale de la connaissance de D.ieu!

Dieu est inconnaissable par nature.

En effet, toute connaissance a pour objet ce qui est. Or Dieu est au delà de ce qui est ou existe.
Voilà pourquoi je mets un point entre le D et le i de D.ieu

La seule approche possible est de nier tout ce qui lui est inférieur, c’est à dire tout ce qui est.

C’est donc par l’ignorance que l’on connaît Celui qui est au dessus de tous les objets de connaissances possibles, Celui qui n’est rien du tout dont il est la Cause…

Par les négations on écarte progressivement tout le connu pour s’approcher de l’Inconnu dans les ténèbres de l’ignorance.

De même que la lumière rend les ténèbres invisibles, de même la connaissance, et surtout l’excès de connaissance supprime l’ignorance, seule voie pour atteindre Dieu en Lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
totocapt
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 10:05

mister be a écrit:
le mysticisme n'est pas de la sorcellerie!
C'est la voie royale de la connaissance de D.ieu!

Dieu est inconnaissable par nature.

En effet, toute connaissance a pour objet ce qui est. Or Dieu est au delà de ce qui est ou existe.
Voilà pourquoi je mets un point entre le D et le i de D.ieu

La seule approche possible est de nier tout ce qui lui est inférieur, c’est à dire tout ce qui est.

C’est donc par l’ignorance que l’on connaît Celui qui est au dessus de tous les objets de connaissances possibles, Celui qui n’est rien du tout dont il est la Cause…

Par les négations on écarte progressivement tout le connu pour s’approcher de l’Inconnu dans les ténèbres de l’ignorance.

De même que la lumière rend les ténèbres invisibles, de même la connaissance, et surtout l’excès de connaissance supprime l’ignorance, seule voie pour atteindre Dieu en Lui-même.

Merci mister be d'avoir répondu à ma place! Je n'aurais certainement pas dit mieux, frère en ישׁוע (Yashoua) cheers

Je te remercie également pour cet éclairage puissant sur un de mes saints préférés... On ignore jusqu'où souffle l'Esprit parfois!:

mister be a écrit:
Quant à Grégoire de Nysse,il avait compris l'interdiction du décalogue de ne faire aucune représentation divine matérielle et intellectuelle ou autre
L'Hébreu est une langue sacrée
Chaque lettre hébraïque a une force créatrice en elle qui perdrait de sa force si le tétagramme était constamment évoqué pour tout et pour rien
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 22:00

mister be a écrit:
le mysticisme n'est pas de la sorcellerie!
C'est la voie royale de la connaissance de D.ieu!
Bien sûr que non. J'ai parlé de mysticisme aveugle. Prière de vérifier. Et le mysticisme est une voie vers la connaissance de Dieu entre autre.

mister be a écrit:
Dieu est inconnaissable par nature.
En grande partie Oui. En totalité non. Sinon, pourquoi on se casse la tête ici ?
Quand la police fait une recherche sur un suspect, elle peut ne pas le connaître, mais elle peut établir un profil psychologique par exemple en fonction de faits. C'est un peu pareil ici. On ne connaît pas Dieu, mais à travers sa création on peut essayer de deviner une partie de ses volontés et de ses lois. C'est un exercice intéressant et inévitable de toutes les façons pour une nature curieuse comme celle de l'être humain. Dieu connaissant notre curiosité innée, il nous guide un peu à mieux le connaitre, afin qu'on aille pas dans des délires à son sujet.

mister be a écrit:
En effet, toute connaissance a pour objet ce qui est. Or Dieu est au delà de ce qui est ou existe.
Excuse moi, phrase non précise et qui ne veut pas dire grand chose. Ta phrase, prise à la lettre, suppose que Dieu est hors ce qui existe donc qu'il n'existe pas. Si tu suppose qu'il n'existe pas il n'y a même plus lieu de parler de sa connaissance.
mister be a écrit:
Voilà pourquoi je mets un point entre le D et le i de D.ieu
?

mister be a écrit:
La seule approche possible est de nier tout ce qui lui est inférieur, c’est à dire tout ce qui est.
nier tout ce qui lui est inférieur revient à nier toute la réalité. On appelle cela être aliéné. S'il faut être aliéné pour connaître Dieu...là je t'avoue être un peu perplexe.

mister be a écrit:
C’est donc par l’ignorance que l’on connaît Celui qui est au dessus de tous les objets de connaissances possibles, Celui qui n’est rien du tout dont il est la Cause…
On ne peut rien connaître par l'ignorance. Si ce que tu veux dire c'est qu'il faut faire le vide pour accéder à la contemplation, ce processus n'est pas un processus vers l'ignorance puisque la contemplation est aussi un moyen d'accéder à la connaissance.

mister be a écrit:
Par les négations on écarte progressivement tout le connu pour s’approcher de l’Inconnu dans les ténèbres de l’ignorance.
Que Dieu nous éloigne des ténebres. Si maintenant il faut s'approcher des ténebres pour accéder à Dieu et à la lumière pour accéder au diable, on aura vraiment tout entendu.

mister be a écrit:
De même que la lumière rend les ténèbres invisibles, de même la connaissance, et surtout l’excès de connaissance supprime l’ignorance, seule voie pour atteindre Dieu en Lui-même.
Ce n'est pas la lumière qui rend les ténebres invisible. C'est les ténebres qui nous nous sont invisibles tout court avec ou sans lumière. Et mieux vaut que ça reste ainsi. Si un jour on accédait au ténebre, peut-être qu'eux aussi accéderont à nous. Et là, personne ne peut garantir le résultat.

Dieu est lumière. Si on un un tout petit peu de bon sens et de croyance, on ne doute pas de cela. Maintenant aller chercher dieu dans les ténebres, excusez moi, mais bon courage. J'espère pour vous que vous allez rencontrer dieu dans votre voyage et non pas autre chose de plus sombre.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10738
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 22:49

Citation :
Deux chercheurs à Telecom Bretagne , Vincent Gripon et Claude Berrou, spécialistes de la théorie de l’information, ont publié un livre : Petite mathématique du cerveau : une théorie de l’information mentale. Claude Berrou est l’un des concepteurs des turbo-codes, une invention qui a bouleversé, en 1993, le monde du codage. Les auteurs de cet ouvrage émettent l’hypothèse audacieuse que le cerveau a choisi comme processus le turbo-code pour la mémorisation par les neurones.
in « L’Humanlté » 9 janvier 2013

La nature, qui a produit le cerveau humain au cours d’une évolution qui s’étend sur des millénaires, se serait donc inspirée de cette fameuse théorie des « turbo-codes » mise à jour par un chercheur du XXIe siècle après J-C ?

En fait, nous sommes comme des écoliers en CP qui, laborieusement, apprennent à déchiffrer ce grand livre de la nature pour tenter d’en percer le secret mystérieux.
« La science » le fait à sa façon ; les poètes chantent la beauté de ce grand mystère ; des « prophètes » ont fait part de l’expérience qu’ils ont vécue dans leur approche de ce mystère : le feu que Moïse a vu brûler dans l’ardeur du désert de Madian, le murmure léger qu’Elie a perçu à l’Horeb, en sortant de la grotte où il s’était réfugié pour fuir la colère de Jézabel, la voix que Mohammed a entendu dans les cavernes des environs de La Mecque ; sur ce feu, ce léger murmure, cette voix, les « croyants » ont mis des noms ; YHVH, Dieu, Allah, et des religions se sont fondées.

Dieu inconnaissable ?

Des poètes, des religieux ou des savants, chacun a leur façon, ils tentent d'approcher ce mystère ineffable. Qui a raison, ? Je me garderai bien de trancher.

Vous remarquerez que je n’ai pas cité Jésus. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Mer 9 Jan 2013 - 23:11

J-P Mouvaux a écrit:
Citation :
Deux chercheurs à Telecom Bretagne , Vincent Gripon et Claude Berrou, spécialistes de la théorie de l’information, ont publié un livre : Petite mathématique du cerveau : une théorie de l’information mentale. Claude Berrou est l’un des concepteurs des turbo-codes, une invention qui a bouleversé, en 1993, le monde du codage. Les auteurs de cet ouvrage émettent l’hypothèse audacieuse que le cerveau a choisi comme processus le turbo-code pour la mémorisation par les neurones.
in « L’Humanlté » 9 janvier 2013

La nature, qui a produit le cerveau humain au cours d’une évolution qui s’étend sur des millénaires, se serait donc inspirée de cette fameuse théorie des « turbo-codes » mise à jour par un chercheur du XXIe siècle après J-C ?

En fait, nous sommes comme des écoliers en CP qui, laborieusement, apprennent à déchiffrer ce grand livre de la nature pour tenter d’en percer le secret mystérieux.
« La science » le fait à sa façon ; les poètes chantent la beauté de ce grand mystère ; des « prophètes » ont fait part de l’expérience qu’ils ont vécue dans leur approche de ce mystère : le feu que Moïse a vu brûler dans l’ardeur du désert de Madian, le murmure léger qu’Elie a perçu à l’Horeb, en sortant de la grotte où il s’était réfugié pour fuir la colère de Jézabel, la voix que Mohammed a entendu dans les cavernes des environs de La Mecque ; sur ce feu, ce léger murmure, cette voix, les « croyants » ont mis des noms ; YHVH, Dieu, Allah, et des religions se sont fondées.


J-P Mouvaux a écrit:
Dieu inconnaissable ?
Des poètes, des religieux ou des savants, chacun a leur façon, ils tentent d'approcher ce mystère ineffable. Qui a raison, ? Je me garderai bien de trancher.
Je ne parlerai pas de qui a raison car pour moi tous ces disciplines sont complémentaires. Je l'ai déjà dit plusieurs fois, l'Homme a besoin de la science comme de la religion pour se forger une sagesse dans la lumière des concepts. Aucune discipline n'a le monopole de la connaissance, sinon elle serait appellée elle même connaissance. Et l'exemple que tu cité ci-dessus est édifiant et un parmi des milliers d'exemple démontrant que notre conception de la religion et de l'origine du monde est trés liée à notre connaissance accumulée dans d'autres disciplines et pas que la science d'ailleurs. Et c'est pour cela que la religion elle même doit être revue et modernisée en continue afin qu'elle accompagne l'évolution des connaissances de l'humanité, sinon elle peut soit devenir dangereuse soit être rejetée.

J-P Mouvaux a écrit:
Vous remarquerez que je n’ai pas cité Jésus. Pourquoi ?

J'ai essayé mais je n'y suis pas arrivé. Je donne ma langue au chat.
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10738
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Jeu 10 Jan 2013 - 8:41

C'est que je ne vois rien, dans ce qui est raconté de la vie de Jésus, qui ressemble à l'expérience qu'ont vécue les trois hommes que j'ai cité : Moïse, Elie et Mohammed.
Revenir en haut Aller en bas
sfi
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 44
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 22/06/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Jeu 10 Jan 2013 - 8:50

J-P Mouvaux a écrit:
C'est que je ne vois rien, dans ce qui est raconté de la vie de Jésus, qui ressemble à l'expérience qu'ont vécue les trois hommes que j'ai cité : Moïse, Elie et Mohammed.

Tu peux préciser. Merci;
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10738
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Jeu 10 Jan 2013 - 9:00

Moïse a vu, dans le désert, un buisson qui brûlait sans se consumer ; Elie a entendu un léger murmure ; Mohammed a entendu une voix ; ils ont vécu cette expérience comme leur venant de yhvh pour Moïse, comme pour Elie, de Allah pour Mohammed ; pour ce qui est de Jésus, de tout ce que les uns et les autres racontent à son sujet, je ne vois rien de tel. Ce serait Paul, sur le chemin de Damas, qui aurait vécu une expérience analogue à celle de Moïse, Elie et Mohammed.
Un autre point à noter : Moïse et Mohammed, à partir de l'expérience qu'ils ont vécue, ont fondé une religion ; Jésus, lui, n'a pas fondé de religion.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Jeu 10 Jan 2013 - 9:39

J-P Mouvaux a écrit:
C'est que je ne vois rien, dans ce qui est raconté de la vie de Jésus, qui ressemble à l'expérience qu'ont vécue les trois hommes que j'ai cité : Moïse, Elie et Mohammed.
Moïse et Jésus:
Il faut suivre Moïse INTERPRÉTÉ ET ACCOMPLI PAR JESUS.

Autrement dit, tout ce que Moïse commandait SELON LA CHAIR, devient spirituel.

Les préceptes cérémoniels : Exemple : L'agneau tué le jour de Pâques n'est plus un mouton mais le Verbe fait chair.

Préceptes judiciaires et moraux: Jésus en donne le mode d'emploi lui-même dans le verset de Mt5,17-48

Elie et Jésus:

Elie représente le prophète type qui précède la venue du messie et son retour
Dès le début du Discours sur la montagne, après la proclamation des béatitudes, Jésus se présente comme l'interprète par excellence de l'ensemble de la révélation divine contenue dans la Loi(Moïse) et les Prophètes (Elie)(Matthieu 5, 17-21).


Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Jeu 10 Jan 2013 - 9:44

J-P Mouvaux a écrit:
Moïse a vu, dans le désert, un buisson qui brûlait sans se consumer ; Elie a entendu un léger murmure ; Mohammed a entendu une voix ; ils ont vécu cette expérience comme leur venant de yhvh pour Moïse, comme pour Elie, de Allah pour Mohammed ; pour ce qui est de Jésus, de tout ce que les uns et les autres racontent à son sujet, je ne vois rien de tel. Ce serait Paul, sur le chemin de Damas, qui aurait vécu une expérience analogue à celle de Moïse, Elie et Mohammed.
Un autre point à noter : Moïse et Mohammed, à partir de l'expérience qu'ils ont vécue, ont fondé une religion ; Jésus, lui, n'a pas fondé de religion.

D.ieu s'est révélé à Moïse et à Elie
D.ieu s'est incarné en Yeshoua,pas de révélation sauf sur le Mont Thabor où il a la même gloire que D.ieu
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 5966
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   Sam 12 Jan 2013 - 6:02

Tatonga,c'est une question de foi!
La foi est un sentiment personnel, intransmissible et inaliénable qui donne la certitude de la présence de Dieu en tant que « puissance suprême » ordonnant les choses et les êtres[
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieu "inconnaissable" ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu "inconnaissable" ?
Revenir en haut 
Page 14 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: