Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mal-être des "voyants"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 10:01

Je voudrais évoquer ici l'énorme problème de tous ces enfants et adultes qui voient des choses que les autres ne perçoivent pas. Ils se font immédiatement rabrouer: "tu rêves", "ça n'existe pas", voire "tu es fou, arrête de dire des sottises".
Or les enfants voient souvent des "entités" : fantômes, esprits de la Nature... ou alors ce sont des "formes" qu'ils peuvent interpréter comme en étant. Quoique soient ces "apparitions" (illusions ou réalité), ces témoins sont sincères.
Avez vous déjà imaginé dans quelles contradiction il vivent ? C'est une véritable torture, qui peut les mener à une totale confusion, et de graves névroses, alors qu'ils sont, pour la pluspart, tout à fait "normaux".
Je veux même bien considérer, dans le cadre de la discussion, que ces visions soient des illusions. La question que je pose est de chercher comment gérer ces "témoignages" de façon à ne pas déstabiliser complètement ces enfants ou culpabiliser ces adultes, qui sont en tous cas, sincères.

Je mets le reste sous spoiler pour le pas encombrer les débuts des pages suivantes. Je dévie déjà un peu du sujet, mais je suis presque sûre qu'il ira dans ce sens, malgré que je préférerais qu'on s'en tienne à la question exprimée ci-dessus.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 13:20

Excellent résumé Tatonga, génial !!
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Asia
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 218
Age : 48
Localisation : Terre mère
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:03

Tatonga a écrit:
Sincères, n’est pas le mot. Par tempérament, ils ont choisi de se construire et de vivre dans un monde d’illusions parce qu’il leur convient mieux et qu’ils cherchent à substituer à la réalité.

Cela ne se tient pas Tatonga,
car un enfant de 4 ans et jusqu'à 5 /6 ans,
ne sait pas faire la différence entre la réalité
et l'imaginaire Wink
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:11


jusqu'à présent, que des réponses prévisibles.

Je voulais surtout souligner les dégâts qu'un attitude fermée peu causer au psychisme de l'enfant, pour la raison évoquée par Asia. C'est comme cela qu'on peut fabriquer des névroses profondes, et je trouve qu'il faudrait essayer de les éviter, en apprenant à l'enfant de faire la différence, en douceur, entre les illusions et ... le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:16

Très bon sujet.

Citation :
La question que je pose est de chercher comment gérer ces "témoignages" de façon à ne pas déstabiliser complètement ces enfants ou culpabiliser ces adultes, qui sont en tous cas, sincères.
Il y a une part de responsabilité des adultes à les faire vivre dans des contés de fée.
Prenons par exemple le Père Noël....
Les adultes ont refusé d'y croire parce que socialement c'est considéré pour les enfants. Alors qu'eux-même en effet sont prêt à croire à des contes de fées pour adulte parce que c'est socialement acceptable.

Les enfants pour communiquer melange l'imaginaire qui est le savoir reçu et la reproduction des adultes.
Le cocktail peut être étonnant!

Vous ne verrez plus Winnie l'ourson de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:21

Triskèle, quand tu vois des parents qui entretiennent au-delà du raisonnable la légende du père noël, c'est à se demander qui des enfants ou des parents sont les plus "névrosés".
Les enfants ont besoin d'imaginaire, bien souvent d'ailleurs ils s'inventent "l'ami imaginaire", ils dialoguent avec, construisent une amitié très soudée, ce qui leur permet de passer des épreuves psychologiques à leur niveau, bien sûr.
Mais eux sont des enfants ! Le problème est que le passage de l'enfant à l'adulte ne se fait pas chez certains correctement, on le voit bien ici, des adultes qui raisonnent avec des approches d'enfants, des collés à l'imaginaire qui refusent la maturité.
je ne parle pas de ceux qui ont été bercés trop près du mur, je parle juste de ceux qui se refuse de rentrer dans l'âge adulte, ou si tu préfères les atteints du syndrome de Peter Pan.

édit: j'ai écris en même temps que Gab, pas vu sa réponse avant d'envoyer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:27

Vous ne l'aviez jamais remarqué! Les adultes se mettent à parler comme des débiles devant un berceau.
https://www.youtube.com/watch?v=EtI6GnMFacQ
Dans le sud-est de l'Angleterre à Gillingham, Hazel Highheels s'occupe de personnes adultes qui aiment se sentir comme des bébés. Son club est un espace de détente et de jeu pour ces adultes-bébés qui sont déjà plus de 150 membres à venir du monde entier pour être traité comme des enfants en bas âge. Cette pratique assez bizarre se nomme Adult Baby Regressive Therapy.
https://www.dailymotion.com/video/xrwqhx_adultes-se-prennent-pour-des-bebes_news#.USN0NfKNZJE


Dernière édition par Gab aux citrons le Sam 16 Fév 2013 - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 14:41

très juste Gab ! D'une part les adultes encouragent les enfants à "croire au père Noël", et d'autre part, ils les rabrouent s'ils ont trop d'imagination. Même si on les détrompe après, ils ont quand même appris le mensonge dès le plus jeune âge.
Le "besoin de merveilleux" peut être comblé par l'observation de la Nature, le réservoir est inépuisable, inutile d'inventer des pères Noël et des Fouettards...

On leur édulcore la réalité à travers les feuilletons télévisés dont ils sont abreuvés, ou la vie des riches est présené comme norme, comme idéal, et à travers les publicités mensongères, où l'on voit de superbes enfants se jetant sur la malbouffe, on leur fait croire que la richesse apporte le bonheur, qu'il faut porter des vêtements de marque, et puis on les punit s'ils disent -sincèrement- qu'ils voient des "esprits".
D'une part on leur apprend qu'il faut se nourrir sainement, d'autre part dans les pubs, et autour d'eux, ils voient tout le monde faire le contraire.

Il y a là une grande contradiction, les enfants doivent se sentit être pris en étau là-dedans.

On se demande où est l'illusion maladive et génératrice de névroses... et aussi de cette violence grandissante chez les enfants... Ils ne font en effet plus la distinction entre fiction TV ou internet et réalité.
Je le répète; pour moi la société de consommation et ce bling bling sont une véritable secte, et utilisent les mêmes méthodes de manipulation.

Juju
tout à fait d'accord, mais dans mon introduction, ce n'est pas seulement de ces cas là que je parle.
Je comprends que tu rejettes ces témoignages, et que tu les assimiles à des hallucinations, peu importe le nom qu'on leur donne.

Tatonga
Je n'ai pas d'attraction particulière pour le "surnaturel", pour la bonne raison que pour moi, ces "esprits" sont naturels, même si je doute encore de leur nature réelle (projection de l'esprit, ou humains désincarnés?). Je m'explique dans ce fil http://www.forum-religions.org/t5749p40-si-dieu-existait-croirez-vous-en-lui page 3, message d'aujourd'hui à 8h22.
Je reste ouverte à ce monde, et je n'ai pas peur d'en parler et d'essuyer le genre de critique comme celles que je lis ici, et que j'ai aussi déjà retourné sous toutes les coutures avant d'infirmer ou de confirmer mon explication de ces témoignages. Ce qui fait que j'ai recueilli de nombreux récits de personnes qui n'osent pas en parler à leurs proches, et dont je n'ai aucune raison de me méfier: ils paraissent équilibrés dans leur vie, et n'ont aucun intérêt à mentir à ce sujet. Je trouve peu rationnel, et peu scientifique de les balayer d'un revers de main, et en outre, je constate chez eux des problèmes non pas dûs à ce perceptions, mais à la réaction violente de leur entourage.

Je trouve qu'il est bon de parfois changer complètement de point de vue, c'est très instructif. Parfois on se rend compte qu'on était du mauvais côté... "avant"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 16:24

Je suis d'accord avec toi Triskele. Les enfants vivant dans un monde plein de contradiction cela les empêchent d'évoluer sainement.


1 - Ne pas grandir
La croyance surnaturelle ou pas semble être un mécanisme étroitement lié à la conservation des mécanismes de survie.
La dissonance cognitive est une attitude à se voiler la face pour continuer ses habitudes comme si de rien n’était.
Les exemples sont légion, par exemple en informatique : un attachement presque affectif à un système d'exploitation ou à un éditeur de texte, par exemple, en dépit de leurs défauts manifestes.
Lorsqu'une secte a échouée sur sa prédication de fin du monde. Les membres ne remettent pas en question leur croyance. Ils trouvent une excuse pour y rester. Ils ont sauvé la terre avec leur prière.
- conclusion: La nouveauté, l'échec, l'alternative, doivent être considéré positivement de premier abord comme un enrichissement d'évolution.

2 - se résigner et obéir
L'expérience de Milgram, nous montre que l'individu obéit en dépit de toute morale. Par substitution, l'obéissance est devenue l'objet morale qui est le respect.
L'exemple le plus simple est l'Islam. Si c'est écrit que l'on doit le faire... Et ceux même si cela va à l'encontre des droits fondamentaux de la vie.
- conclusion: Il faut bien comprendre que le respect de l'application de la loi n'est pas le fondement de la morale. Ce sont des moyens!

3 - Développer son sens critique pour être soi même.
Notre société (comme beaucoup d'autres) présente un conditionnement d'habitude qu'elle reproduit sans se poser de questions. il en découle une croyance d'infaillibilité de son propre fonctionnement.
Dans l'étude de Rosenhan, des faux patients ont simulé des hallucinations auditives brèves dans le but d'être admis dans douze hôpitaux psychiatriques des États-Unis. Ils ont tous été admis et reconnus souffrants de désordres psychiatriques. Le personnel de l'hôpital a échoué dans chaque cas à détecter la supercherie.
L’expérience a été fait en sens inverse. Il a été demande d'identifier de faux patients dans un groupe qui n'en comportait pas. Le personnel soignant a faussement détecté comme imposteurs un grand nombre de vrais malades.
- conclusion: Contre les dangers de la dépersonnalisation, nous devons garder et développer notre propre sens critique sur nous même et aussi face aux dysfonctionnement collectif de notre société.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 16:47

GAC, je te remercie d'avoir orienté le sujet dans cette direction, qui est précisément celle que je voulais initier, mais j'ai remarqué que j'avais du mal à lancer une sujet avec une question précise: souvent je la pose mal. Le plus souvent, les intervenants sautent sur les caricatures et les lieux-communs, s'engageant d'office dans un combat caricaturé du style "croyants contre non croyants", alors qu'il est possible de pousser la réflexion plus loin, de la raccrocher à d'autres situations qui présentent des points communs, comme tu l'as fait.

Le dernier paragraphe que tu cites va tout à fait dans ce sens: les soignants ne sont pas toujours compétents. Je pense aussi que ceux qui sont fermés à des témoignages "spéciaux" ne pourront pas les écouter convenablement à cause de leurs idées préconçues. Ce sont précisément ceux là qui peuvent rendre fou quelqu'un qui ne l'est pas au départ...
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 18:57

Mes exemples démontrent que la subjectivité touche tout le monde.
Personne n'est à l’abri, y compris moi!

Mes gardes-fous sont d'avoir mis des cases bien précises entre réalité et imaginaire.
Au temps que possible, je mets mes rêves aux placards et je passe au rasoir d'Occam pour ce qui est de gérer ma vie.
Le reste est catalogué dans l'utopie quand il s'agit de rêver le monde ou encore l'imaginaire pur de l'héroic fantasy ou la Science Fiction.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 19:38

J'ai une "caisse" en plus que toi:

- les certitudes (elles sont de plus en plus rares, ou alors sont relatives)
- ce qui est possible (l'existence d'un esprit, les fantômes, dieu...) C'est la plus grande caisse.
- ce qui est à écarter avec certitude (exemple: les prophéties de fin du monde proches): c'est aussi une petite caisse, avec de petites choses dedans.

Dans la première catégorie, le mets la certitude que je suis ici et maintenant sous une certaine forme, qui est ma réalité du moment, que je suis née et que je mourrai.
Dans la deuxième, que ma vie continuera après ma mort physique.
Dans la troisième, que ce sera pour aller en enfer ou au Paradis.

Je peux parfois paraître fluctuante, cela vient du fait que dans la caisse "possible", j'envisage plusieurs explications pour un phénomène (ex: les fantômes). Donc j'affirme peu, je propose beaucoup, mais sans certitude. Je me suis rendue compte que beaucoup de choses déclarées "impossibles" par la science sont simplement mal comprises, et écartées à tord. Puis 10 ou 20 ans après, cela revient sur le tapis, avec un autre éclairage, et du coup, on fait la part des choses entre ce qui est "vrai", et les illusions.

Un exemple: les "coupeurs de feu". Plusieurs hôpitaux font appel à eux. Ils sont efficaces, pourtant aucune explication scientifique n'existe. En acceptant ce phénomène étrange, et en l'intégrant dans le cadre contrôlé d'une clinique, on coupe l'herbe sous les pieds des charlatans.

C'est un peu ce que je veux dire ici, dans ce fil: ce n'est pas parce que ces esprits n'ont pas été "prouvés" scientifiquement, qu'ils n'existent pas, et nous n'avons pas le droit de détruire des personnes en prétendant qu'elles mentent ou qu'elles sont zinzins, sur base d'une simple hypothèse.. Parce que les classer en bloc dans les hallucinations, ce n'est qu'une hypothèse. Etudier le phénomène, et arriver à déterminer ce qui est "vrai" et ce qui est illusoire ou psychotique, ce serait une démarche scientifique, utile, et qui permettrait de confondre ces charlatans qui abusent du flou.

Au moins traitons ces enfants personnes qui osent témoigner avec respect. Ne pas leur dire qu'ils mentent ou sont fous. Vous n'imaginez pas la souffrance que c'est pour eux !
Essayez de l'imaginer, ce que cela signifie, au quotidien, année après année...
Souvent cette souffrance est inutile. Les enfants, en grandissant, perdent en général ces facultés, et le problème se règle tout seul. Bien sûr il ne faut pas les encourager à fantasmer, mais là, comme l'a bien souligné GAC, cela devrait aussi s'appliquer à la société de consommation, qui cause des dépressions et des maladies en masse. Pour vendre des médicaments...
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 20:17

Les coupeurs de feux sont comme les placebos, cela marche et on peut l'expliquer.
L'auto-suggestion peut avoir un effet important! C'est pratique, cela fait l'économie d'aller chercher la vraie cause du mal.
De ce point de vue qu'importe la pratique étrange, du moment que la personne y croit. La psychanalyse généalogique, l’homéopathie, l'astrologie, ou le rebouteux, c'est comme le doudou des enfants.
Le doudou des enfants n'a rien de magique, c'est la charge symbolique qui est mit dessus qui fonctionne. L'enfant est rassuré, il arrête de pleurer, reprends confiance en lui.

Autant, je suis pour la psychologie et la sociologie, autant je suis très méfiant sur les thèses de la psychanalyse.
Vous êtes mal dans votre peau et vous avez besoin de réponse pour mieux vivre.? C'est parce que etc... Maintenant que vous avez votre réponse qui réponds à votre attente, vous n'avez plus à être mal dans votre peau.
La fameuse réponse est objectivement très aléatoire. Le sexe pour Freud. Le symbôle pour Yung. Bien d'autres écoles diront peut être même le contraire des un et des autres.
Mais es-ce important?

Les pauvres rebouteux et psychanalystes vont avoir bien du mal avec moi... J'admets posséder une douleur intérieure, mais je ne vois pas cela comme une gêne ou une maladie. C'est une douleur tragique sublimée dans l'art et par une certaine philosophie de la vie. J'y trouve mon équilibre, ma plénitude.
Qu'ils aillent pas vouloir me guérir de quoique ce soit!!!

Hmm!!! Ce couple âgé est délicieusement gothique! J'aimerai bien être comme cela plus tard.




Dernière édition par Gab aux citrons le Sam 16 Fév 2013 - 20:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 20:26

comment expliques-tu qu'un placebo puisse marcher alors que la personne qui le prend n'y croit absolument pas, ou le prend parce qu'"on ne sait jamais... si cela ne peut pas faire de mal, ça ne peut pas faire de tord" ?

Pour les coupeurs de feu, es-tu sûr d'être bien renseigné ? Il y a eu des reportages sérieux sur ce sujet, sur FR3, si je me souviens bien, qui n'arrivaient pas aux même conclusions que toi. Des médecins étaient interrogés: les guérisons dépassent les possibilités de l'influence du "psy".

De toutes façons, on devrait s'interroger sur ce phénomène de placebo qui guérit... la médecine ferait de grands progrès, si elle le prenait au sérieux au lieu de tout jeter dans la poubelle "c'est psychologique" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 21:04

Citation :
la médecine ferait de grands progrès, si elle le prenait au sérieux au lieu de tout jeter dans la poubelle "c'est psychologique"
Le placebo est étudié en médecine, c'est pour cela que je t'en parle. Dans le doute d'un diagnostique, les médecins peuvent t'en donner sans rien te dire.
L'illusion en médecine partie 1/5 le placebo
https://www.youtube.com/watch?v=ttzEfXy9PKc

Citation :
Des médecins étaient interrogés: les guérisons dépassent les possibilités de l'influence du "psy".
L'hypothèse est que la charge symbolique du patient est peux être moindre envers le psy.
Un placebo ne marche pas sur un animal...
L'appréhension est facile à créer.
Imaginons que tu es observé, juste derrière ton clavier. Ne sent-tu pas cette douce présence, juste au creux de ton cou? Un peu désagréable?

L'illusion en médecine partie 3/5 le patient
https://www.youtube.com/watch?v=EW9b7mnoM7s
Cette partie est édifiante... Il y a de quoi claquer les patients!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 21:38

Citation :
Un placebo ne marche pas sur un animal...
alors pourquoi l'homéopathie agit sur eux ? Je l'ai fait, pour mon chien qui vomissait lors des trajets en voiture. Effet immédiat. C'était pendant ma période d'évaluation de l'homéopathie, donc j'ai essayé plusieurs fois avec, sans, avec, sans. Résultat: 100%

Ou bien, c'est qu'elle est efficace.
Ou bien, c'est que l'effet placebo est "transférable" depuis le maître vers le chien, mais le problème, c'est que je n'étais pas convaincue moi-même...

Mais bon, je suppose que tu as déjà entendu des témoignages pareil des dizaines de fois. C'est une expérience personnelle, à chacun de la faire... ou pas.

Je ne peux pas regarder tes vidéos pour le moment (connection GSM, trop faible), mais je les "marque".

J'aimerais bien en savoir plus sur l'effet placebo.
Il m'intrige...
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 22:04

Je viens de lire une phrase rigolote pleine de vérité.
"Ne vous trompez pas entre ma personnalité et mon attitude,
ma personnalité est "qui je suis"
et mon attitude de qui vous êtes."

Je ferai avec ton chien un test.
Un de tes proches devraient lui donner son homéopathie.
Voir s'il y a un transfert sur le médicament ou la personne?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 22:13

je n'ai plus de chien ... De toutes façons, comme nous avons été, mes enfants et moi, traités essentiellement par homéopathie depuis une trentaine d'années, je n'ai plus besoin de faire des expériences, mon opinion est faite... J'emploie aussi l'allopathie et les plantes, etc... J'ai la chance d'avoir un médecin non sectaire qui conseille ce qui est adapté à chaque cas.

Je ne comprends toujours pas pourquoi cela marche; mais ce qui m'importe, c'est le résultat, surtout avec les enfants: on n'a pas le droit de prendre le moindre risque !
Mais bon, c'est un autre débat. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Sam 16 Fév 2013 - 22:27

Les plantes et les huiles ont des principes actifs concret.
Il faut éviter l'auto-médication, certains ont des effets dangereux.

J'aime beaucoup la mandarine dans la confection de mes parfums maisons, mais c'est photosensibilisation.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 1:20

Tatonga, nous fait une crise de lucidité!
Je suis d'accord avec toi sur pas mal de point.



Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 4:24


@ Tatonga

Oh, comme il y a du vrai dans ce que tu dis et comme il y a du faux. Hahahaha! De même que l'imagination en pousse certains au fantasme pour s'imaginer beaucoup de choses qui n'existent pas, on trouve aussi ceux qui sont au déni, au refus de la réalité pour s'imaginer que cela n'existe pas alors que cela existe. Je n'ai pas oublié cette discussion avec toi pour trouver écrit noir sur blanc dans le coran, donc de façon réelle, que dieu seul choisit. Chose insupportable pour toi, insupportable au point que tu n'en voulais pas, cela s'appelle un déni...

@ Triskèle

Je ne suis pas sûre que le terme "voyant" soit très éloquent parcequ'il désigne immédiatement des gens qui vivent comme qui dirait entre deux mondes. Celles de l'univers et celle de la psyché. Entendu que toute vision de l'invisible est du domaine de la psyché. Il peut y avoir des gens, comme moi, qui feront bien malgré eux une à deux expériences sur la question des choses invisibles. Ce qui ne fait pas d'eux des voyants mais simplement des gens qui ont vécu une expérience psychique déconcertante qui va modifier durablement leur personnalité.

Mais dans ce groupe de gens qui vivront une expérience psychique certains en ressortiront plus fort et d'autres carrément bon pour la camisole pour s'être enflée comme des grenouilles. Ce que je tenais à désigner quand même c'est qu'il faut bien distinguer la réalité tangible de la réalité intangible, on ne saurait dire ou même pretendre seulement que la structure 'psychique' n'existe pas, bien que nous ne pouvons pas l'observer à vue d'oeil. La psyché est invisible... Nous savons que cette structure se développe grâce à l'énergie générée par notre cerveau, un peu comme si nos synapses faisaient office de cable téléphonique pour transporter la communication mais celui qui se manifeste, parle et commande à travers notre réseau n'est pas tangible. De fait, il sera difficile de l'étudier mais pour le personnifier, le désigner nous utiliserons des termes tel que, être, âme, Je, Moi etc..

Bref, nous concevons très bien que le monde peut être aussi vaste à l'intérieur qu'à l'extérieur et que cet être qui se manifeste à l'extérieur, l'est tout autant pour lui-même, il a conscience d'un environnement extérieur et intérieur. De fait il est plutôt simpliste en effet et pratique avouons le, plus rassurant pour beaucoup (n'est ce pas Gab ?) de rester en totale communication avec la terre ferme et l'univers environnant comme un lapin satisfait de son champ que d'explorer son univers intérieur sans se faire dévorer par un prédateur; parcequ'en nous aussi quelque part dans notre reseau peuvent se manifester des choses aussi effrayantes qu'un chasseur venant chasser.

Je pense qu'il serait tout à fait possible de remettre en question certaines choses comme la profondeur du champ plutôt que sa surface et de creuser vraiment. Parcequ'entre les illuminés flasché collé de ce qui leur plait et les portés au déni de ce qui leur déplait les choses sont rendues pour le moins compliquées pour qui cherche un terrain d'entente.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 7:32

merci de vos participations.

La caricature de Tatonga est très pertinente d'un côté, et déformante de l'autre, comme toutes les caricatures.

Bien sûr un enfant ne dira pas qu'il est "voyant", il décrira simplement ce qu'il voit. Mais il le VOIT, cela est une certitude, même si ce n'est que le produit de son imagination.

Le but de ce fil est de ne pas leur dire "tu mens" ou "tu es fou". Parce qu'il pourrait le devenir. (menteur et névrosé)

Bien sûr vous pouvez croire que l'esprit, les esprits, les fantômes n'existent pas, quoique cela tienne plus du déni que du raisonnement rationnel, comme le souligne zarzou. Mais je comprend ce rejet, et pas seulement parce qu'ils est réconfortant devant l'insaisissable, mais surtout parce qu'en leur nom, il y a eu tellement de tromperies, de manipulations.
La réaction de tout rejeter en bloc est saine, logique, mais AMHA, exagérée. On sent bien qu'il y a derrière tout cela une réaction émotionnelle, un rejet des religions dont beaucoup d'entre nous ont souffert, et surtout une peur des "sectes".
Quand elle sera arrivée à son but: éliminer les charlatans et les religions, alors on pourra peut-être voir si ces phénomènes existent encore, et les analyser de façon rationnelle.

Contrairement à ce que dit Tatonga, ce ne sont pas les récits des autres qui déclenchent la croyance en ce "monde" qu'ils ressentent comme "parallèle", mais bien des expériences personnelles, que l'on peut alors comparer à d'autres entendues ou lues. Elles peuvent être des hallucinations, rêves, ou des phénomènes naturels que la personne ne connaît pas, mais parfois, elles résistent à toute tentative d'explication.

Peut-être qu'un membre du forum aura une expérience à raconter ?

Je vais m'arrêter là, parce que mon but n'est pas de vous convaincre de la possibilité que les "esprits désincarnés" pourraient exister, mais juste de vous demander de ne pas réagir de façon culpabilisante si un enfant vous raconte ses "visions".

Tout simplement parce que vous ne pouvez pas être 100% sûrs que ce qu'il raconte est entièrement faux. Il parle peut-être de façon imagée, il enjolive sans doute, il l"habille" avec ce qu'on lui a raconté (Jésus, les fées...), mais il raconte "sa" vérité, et il faut au moins l'écouter de façon neutre. Si ce sont des hallucinations, il y a un message derrière: elles ne viennent pas par hasard, mais peut-être que ce n'en sont pas ? Donc même dans ce cas, il faut l'écouter et ne pas le culpabiliser.

Un adulte peut se blinder, mais un enfant pas: ses parents sont tout pour lui: sa référence, sa source de vie, et il reçoit chaque mot très profondément. C'est pour cela que j'ai surtout insisté sur le cas des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 10:33


D'accord je commence pour une expérience psychique mais je voudrais souligner une chose auparavant. C'est que toute expérience de cet ordre est très destabillisante, elles sont très perturbante parceque ce domaine est si mal connu que nous n'avons pas de mots pour désigner des 'choses' qui revêtent un caractère autonome, indépendant et même intelligent. On appelera cela comme on peut, avec ses mots à soi et quoique le fait de ne pouvoir le nommer soit angoissant déjà, les choses le sont d'autant plus lorque l'on ne sait pas ce que c'est, d'où cela vient.

J'ai eu beaucoup de chance puisque suite à cette expérience en particulier je rencontrais les ouvrages de CG Jung principalement dans la dialectique du Moi et de l'Inconscient je découvrais que le phénomène que j'avais vécu, Jung aussi l'avait vécu aussi et le nommait à juste titre l'ômbre. Alors je dis bien phénomène parceque cela tient de la phénoménologie et tout le monde ne sera pas porté à le vivre, de même que je n'ai jamais vécu un tsunami, phénomène naturel existant. Il est entendu que si nous n'avions pas la science, les outils et les images pour expliquer un tsunami, celui qui me raconterait avoir vu une vague de 20 mètres dans son pays lointain éveillera le même scepticisme surtout pour un marseillais qui ne connait que le presque plat de sa mer méditeranéenne. On est pas plus contraint de croire à un tsunami qu'à des archétypes psychiques qui se manifestent comme tel pour vous ensevelir aussi efficacement; mais le scepticisme est une chose tout aussi naturelle qui permet de faire un tri mesuré:

Un jour alors que je sortais de ma douche, je songeais à une situation de la veille qui m'avait laisser un sentiment curieux à l'égard d'un groupe de gens. J'avais eu l'impression très nette, très claire que le groupe de gens avec lequel je me trouvais était comme animé d'une seule et unique volonté, une volonté méchante qui plus est; je trouvais cela curieux, et ce jour là sans vraiment réfléchir à ce que je pensais, il m'est venu que ce qui les animé était distinct de chacun individuellement et tout haut, je me faisais cette reflexion pour supposer comme une 'présence distincte' derrière tous ceux là, tout haut je me dis: Toi je t'ai vu, même pas peur.

Je ne saurais même pas vous dire ce que j'entendais précisemment dans ma propre reflexion mais ce que je sais, c'est que ce que je vis, je ne l'oublierais jamais (et mon mari non plus d'ailleurs) J'étais debout devant le miroir et mes yeux devinrent complètement noir, j'étais terrifiée lorsque une voix se fit entendre en moi en disant: Et là tu me reconnais ? Le sentiment de menace était tellement fort que je faillis m'effondrer comme un château de carte.

Donc voilà, une expérience psychique qui laisse durablement une marque et dont on ne parle pas souvent parceque c'est un domaine pour le moins difficile à justifier, à comprendre, à cerner mais le fait est qu'il existe en nous des 'choses' qui jouent un rôle considérable dans nos vies. Je sais que ce que j'ai vu se manifester existe et répond à un schéma bien rodé dans notre humanité pour être un archétype 'collectif' à l'inconscient humain et dont les actions sont visibles principalement lorsque le groupe est sujet à une sorte de méchanceté collective. Ce sont comme des forces qui s'exercent sur les individus qui souvent vous diront qu'ils ne savent pas pourquoi ils ont fait ceci ou cela, ils ont le sentiment d'avoir été entrainé, comme poussé mais ce que j'ai vu dans le miroir et que Jung appelle l'ômbre est une structure psychique aussi indépendante que la notre pour vivre au plus profond de nous et me fait dire encore aujourd'hui:

Que ce n'est pas toujours nous qui vivons, mais que c'est 'cela' qui nous vit.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 10:50

C'est courant que les enfants s'inventent un compagnon imaginaire, invisible, pour combler un manque, mais certains adultes le font aussi, et après ils disent que c'est Jésus qui leur est apparu, c'est plus grave. Bien sûr ce Jésus-là, n'apparaît qu'à ceux qui ont été bercés de cette histoire dans leur tendre enfance...
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 11:04

Mais non JR, mais non, si tu pouvais considérer humblement combien c'est l'idée même de l'existence potentielle du messie de dieu qui te dérange et non pas mon témoignage de son existence, tu ferais à mon avis un bond en avant... Non, parceque à bien y réfléchir ce n'est pas mon expérience de l'existence du messie qui te heurte, cela n'appartient qu'à moi, mais que cela puisse être avéré remet totalement en question ta perception de ce qu'Il représente.

Explique nous comment tu en es venu à l'idée que tu peux être le messie toi-même ?? On avancera sur ton different, parcequ'il s'agit de ton differerent pas du mien. Bien que je trouve curieux qu'un homme veuille être le messie, je trouve tout aussi curieux de savoir (mais cela n'appartient qu'à moi) qu'il soit avéré que le messie soit toujours vivant. Avoues au moins que cela est en parfait accord avec les écrits et cela aussi est une curiosité, finalement pour moi beaucoup de choses sont curieuses; hahahaha!

Ce qui rend le monde interessant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 11:39

adolescente, j'ai eu une "vision", le Christ comme sur les images de l'époque, montrant son coeur avec des rayons partout. Cela m'avait fort impressionnée tant la vision était forte, "vivante", et une courte période mystique a suivi. Mais j'ai très vite compris que c'était une image imprimée dans ma mémoire, qui avait surgit je ne sais pas pourquoi.
Pas besoin de psys pour comprendre, comme dit JR, que ce n'est qu'un conditionnement culturel. Je n'ai donc pas été traumatisée, ni déstabilisée.

Pareil pour le compagnon imaginaire des enfants: à un moment donné, ils comprennent que c'était pour combler un manque, et on n'en fait pas tout un cinéma. Pour cela les parents doivent utiliser la douceur, de la patience, savoir raisonner l'enfant au bon moment (c'est le but de ce fil).

Mais comme je tiens l'existence des "esprits désincarnés" comme probable, j'envisage aussi que dans certains cas, ils voient réellement une entité.

Un exemple où une "apparition" pourrait avoir un fond de vérité. Les apparitions de la "vierge". Peut-être les enfants ont-ils vu un "fantôme" (qui se présentent comme une "brume" blanche, de forme plus ou moins précise, à moins que ce soit la vapeur d'eau provenant d'un endroit humide...), et qu'ils ont interprété cette forme en fonction de leur culture. L'exploitation de ces "apparitions" tiennent de la superstition et de l'exploitation de la naïveté des gens, mais peut-être y a-t-il "quelque chose" de vrai au départ, et que les enfants étaient tout à fait sincères. Leur imagination a complété la vision, et leur entourage, flairant l'aubaine, les a encore poussés dans cette direction, et inventé quelques "source jaillissante" ou autre miracle.


Zarzou, ton expérience est spéciale, je comprends que tu aies été fort impressionnée.
De quelle couleurs sont tes yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2163
Age : 45
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 11:54

?? vert??
j'attend le pourquoi avec impatience Very Happy

pour ton sujet, je fais partie des enfants justement qui ont eu des visions.
les plus surprenantes furent les premonitoires.
c'est la seule raison d'ailleur pourquoi je ne me considere pas (entierement? Wink ) fou.

je me souviens par contre que ca ne me choque pas du tout..ce sont les adultes qui m'ont fait peur

pour moi, c'etait naturel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:00

@ zarzou :

Donc tu crois aux apparitions de la Vierge ? étonnant que ces visions ne se produisent que dans des pays catholiques, tu ne trouve pas ?

idem pour ta vision, qui te dit que tu ne l'as pas créé inconsciemment ? ou que tu n'as pas été victime d'une hallucination ou sens psy ? quel âge avais-tu ? quel était ton état mental ou émotionnel à ce moment ? Je parie qu'il y a beaucoup d'explications plus terre à terre, mais avoue que ça te plait de mettre une image sur cette expérience plutôt que d'admettre un trouble psychologique. As-tu réfléchi à tout cela ? Pourquoi y a-t-il que ceux ou celles à qui ont a raconté ces histoires étant enfants à qui cela arrivent ? Tu a rejeté cette image de Jésus étant ado dans ton inconscient et elle a resurgi à un moment donné.

Je pense qu'un psy expliquerait cela facilement.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:06

moi
peux tu raconter une de tes "visions prémonitoires" ?
Ce sont les plus interpellantes, parce qu'on peut vérifier qu'elles n'étaient pas une hallucination.
Si tu n'en n'avais parlé à personne, ce n'est que toi qui sera convaincu... Ce genre d'expérience n'est hélas pas "transmissible", donc inutilisable'est pour cela que je disais plus haut que c'est souvent suite à une expérience personnelle qu'on commence à s'intéresser à ces phénomènes, à faire sauter la barrière du "tout matériel".

Comme tu dis: je me souviens par contre que ca ne me choque pas du tout..ce sont les adultes qui m'ont fait peur, c'est bien dans le sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2163
Age : 45
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:14

Les accidents..j'ai toujours vu les accidents...des tres gros accidents par ex.

(jvais manger, je reviens apres ;-)
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:15

@ Triskèle

La couleur de mes yeux est noissette cerclée de vert, donc j'ai les yeux plutôt clairs. Mais dans cette expérience que je faisais de l'ômbre c'est la totalité de mes yeux qui étaient noir, on en voyait plus le blanc si tu veux; j'en ai parlé à un ami médecin pour essayer au moins de comprendre comment un tel fait est possible physiologiquement et il m'a expliqué qu'en effet rien n'empêchait la rétine de se dilater au point qu'elle envahisse tout l'oeil.

Alors ce peut être induit par un choc émotionnel, je fus très choquée cela c'est sûr, hahaha! surtout si cela se manifeste en toi et contre toi comme une véritable menace. Quelque chose de froidement malveillant. Alors je vois aussi que tu parles d'une expérience sur le messie, je recadre en cela que l'expérience que je faisais de l'existence du messie n'avait rien à voir avec une quelconque iconographie et même contrairement à l'iconographie, ce messie que j'ai vu n'avait aucun trait connu que se plaisent à cultiver les religions chrétiennes. Je vais te dresser sous quelle apparence je le voyais:

C'était un homme brun, aux cheveux noir et à la peau comparable à ces peuples d'indes; il avait une apparence un peu indienne, mais rien de sémite, un véritable étranger étonnamment. Pas de barbe, un visage lisse, plutôt rond, les yeux noirs, les cheveux noir, d'une taille d'à peut près 1.75m pas très grand et bien bâti. Bref, comme je te le soumets, il n'avait rien de l'apparence gringalette, squelettique, barbue et sémite que l'on trouve dans l'iconographie chrétienne. Son apparence me surprenait d'ailleurs, il faisait vraiment étranger avec sa peau rouge dorée. C'est que j'ai vois-tu une formation des beaux-arts au cours de laquelle j'ai étudié les traits spécifiques aux differentes populations humaines. Le sémite comporte des spécificités faciales propre à son peuple; le Jésus de ma vision ressemblait à un croisement entre blanc (probablement sémite) et indien.

Il ne me regardait pas avec amour Triskèle mais avec dureté et reproche; je ne sais pas trop ce qu'il me reprochait, mais je suis sûre qu'il a raison... Hahaha! J'ai encore de nombreux jours devant moi pour essayer de comprendre ce qu'il me soumettait.



Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:18

JR a écrit:

Donc tu crois aux apparitions de la Vierge ? étonnant que ces visions ne se produisent que dans des pays catholiques, tu ne trouve pas ?

Non, JR, l'histoire de la vierge Marie ne fait pas partie de mon cadre spirituel... Une femme, dont je connais l'histoire à travers la bible mais dans la mesure où l'enseignement du messie ne tourne pas autour de sa mère; je ne m'en préoccupe pas du tout. D'ailleurs je n'en parle jamais...

Citation :
idem pour ta vision, qui te dit que tu ne l'as pas créé inconsciemment ? ou que tu n'as pas été victime d'une hallucination ou sens psy ? quel âge avais-tu ? quel était ton état mental ou émotionnel à ce moment ? Je parie qu'il y a beaucoup d'explications plus terre à terre, mais avoue que ça te plait de mettre une image sur cette expérience plutôt que d'admettre un trouble psychologique. As-tu réfléchi à tout cela ? Pourquoi y a-t-il que ceux ou celles à qui ont a raconté ces histoires étant enfants à qui cela arrivent ? Tu a rejeté cette image de Jésus étant ado dans ton inconscient et elle a resurgi à un moment donné.

Je pense qu'un psy expliquerait cela facilement.

N'en crois rien, et pour avoir effectivement vu deux médecins sur ces questions troublantes, je sais avec conviction que tout va très bien chez moi; ce sont plutôt mes psy qui ne voulaient plus en parler, ils me jugeaient trop intelligente, mes aptitudes cognitives les perturbaient parceque je suis très objective et qu'aucun psy n'est à l'abri de ses propres idées préconçus et dès lors que je mettais en exergue qu'une idée n'avait pas lieu de se représenter selon un jugement partial les choses ne trouvaient pas de solution. Répondre à la question: ce que j'ai vu existe t-il vraiment ? Je viens à vous pour m'aider à infirmer ou confirmer cette réalité ne trouve pas de réponses pour celui qui n'en a pas le référenciel. Les mèdecins psychiatres soignent des maladies pas des gens sains sujets à une phénoménologie de la psyché surtout si à terme ces phénomènes sont constructifs et assainissant pour celui qui le vit. Donc, le mèdecin va établir un constat surtout sur les effets de ces expériences et dans la mesure où en ce qui me concerne 'tout cela' s'avère constructif, il va de soi que je suis en bonne santé psychique. Simplement.

Non, les psy n'ont pas réponse à tout et ceux qui se spécialisent en psychologie Jungienne ne le font pas toujours par expérience phénoménologique mais par intérêt particulier en matière philosophique et spirituelle.



Dernière édition par zarzou le Dim 17 Fév 2013 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:26

Zarzou

Citation :
C'était un homme brun, aux cheveux noir et à la peau comparable à ces peuples d'indes; il avait une apparence un peu indienne, mais rien de sémite, un véritable étranger étonnamment. Pas de barbe, un visage lisse, plutôt rond, les yeux noirs, les cheveux noir, d'une taille d'à peut près 1.75m pas très grand et bien bâti. Bref, comme je te le soumets, il n'avait rien de l'apparence gringalette, squelettique, barbue et sémite que l'on trouve dans l'iconographie chrétienne. Son apparence me surprenait d'ailleurs, il faisait vraiment étranger avec sa peau rouge dorée. C'est que j'ai vois-tu une formation des beaux-arts au cours de laquelle j'ai étudié les traits spécifiques aux differentes populations humaines. Le sémite comporte des spécificités faciales propre à son peuple; le Jésus de ma vision ressemblait à un croisement entre blanc (probablement sémite) et indien.

alors ce n'était pas Jésus, il te faut chercher parmi les "messies" ascensionnés de l'Inde, et là, il n'en manque pas ! avait-il les cheveux longs ? comment était il vêtu ? la couleur de sa robe ? avait-il un halo de lumière ? Je vais te le trouver, j'ai mes entrées
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:31

Il portait une tunique rouge et les juifs autour l'insultaient... C'était devant les portes du temple de Jérusalem. Il y a longtemps maintenant faut l'avouer. ( Mahomet donne exactement la même description pour l'avoir rencontré lui aussi, encore une curiosité ... )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 12:36

donc c'est une scène que tu as vu, et que ton mental a rapproché à Jérusalem d'il y a 2000 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 13:21

Des Christs de type indien, imberbes, cheveux longs ? robe rouge, j'en ai quelques uns Very Happy





Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 13:22

Non, mon mental n'a rien fait du tout justement. C'eut été confortable et rassurant que mon mental ait pu porter une responsabillité dans cette vision mais non, aucune; le mental ne peut projeter ce qu'il ne connait pas. On peut se faire une idée de ce que représente un tsunami mais je pense que la réalité sera plus parlante que l'idée que l'on s'en fait, c'est sûr. Et c'est bien en cela que l'on distingue la réalité de la fiction du mental. Nos projections idéologiques n'ont rien de vivante ou d'effective tu comprends.

Tu devrais le comprendre je pense puisque tu en parles souvent du mental comme l'origine de toute illusion, mais illusion de quoi au juste ?? Je crois que tu l'ignores parceque si tu le savais, tu saurais alors que l'illusion vient surtout de la volonté inconsciente qui fait office de censure pour porter ce qu'il veut dans la conscience, le déni est inconscient, le conscient ignore qu'une information lui est dissimulée. Ce phénomène est bien connu. Le plus spectaculaire est dans la réalité d'une grossesse où la femme accouche éberluée de se voir accoucher; elle ignore et a ignoré pendant des mois qu'elle était enceinte mais le fait est là qu'elle mettra cet enfant au monde sans comprendre comment la chose fut possible.

En somme, les éléments inconscients sont involontaires et indépendants de notre mental, de notre conscience. Parfois on peut être porté à vivre des choses qui existent mais hors du cadre de notre propre volonté, cela nous échappe vraiment, et croire que l'on est maître chez soi, en sa psyché, c'est vraiment naïf, il faudra nier beaucoup de choses JR pour se construire là-dessus. Les émotions elles-mêmes sont inconscientes et on ne les contrôle pas parceque l'on ne peut pas les controler. Nous n'aimons pas parceque nous le voulons, ce n'est pas un acte mental, nous aimons parceque nous aimons. Et si tu en parles à un psy, tu verras qu'il n'en sait pas plus que cela non plus hahaha!

Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 13:58

JR a écrit:
alors ce n'était pas Jésus, il te faut chercher parmi les "messies" ascensionnés de l'Inde, et là, il n'en manque pas ! avait-il les cheveux longs ? comment était il vêtu ? la couleur de sa robe ? avait-il un halo de lumière ? Je vais te le trouver, j'ai mes entrées

Il est un sujet qui m'interesse en particulier en ce moment et qui je trouve fait écho aux questions que soulève Triskèle: La moquerie;

J'ai remarqué pour me prêter volontier à l'expérience de la raillerie, qu'elle est une chose qui peut non seulement s'avérer redoutable mais pour beaucoup redoutée alors qu'au fond la raillerie, la moquerie, n'est pas une mauvaise chose puisqu'elle permet une décompression qui opère en la matière de tensions conscientes et inconscientes. Comme je le soulignais à l'égard de Triskèle un jour, les émotions humaines représentent un langage à part entière que l'on pratique beaucoup moins que le langage du mental, or, celui des émotions est en cela admirable qu'il ne ment jamais et que le mental peut toujours manifester le contraire de ce qui est éprouvé que cette réalité qui génère des réactions involontaires est assez parlante pour être entendu comme telle sans tenir compte des récriminations volontaires.

Mieux vaut rencontrer un homme dans la ténèbre de son coeur, à l'ômbre de lui-même pour savoir vraiment qui il est, que faire confiance à ce qu'il dit à la lumière de son mental pour garder beaucoup de choses au secret sur lui-même. Ce qui est inavouable est toujours réprimé par le mental lui-même. (l'égo) La moquerie résulte toujours pour celui qui en fera usage d'un sentiment de malaise, voire de mal-être, et Korem est pour moi en ce moment un excellent sujet de raillerie, de moquerie, pour générer en moi de façon inconsciente un sentiment de malaise, de mal être, l'idée qu'il puisse jouer avec le bon et le mauvais des autres ne me met pas en confiance et génére des sentiments de rejets. C'est là une perspective déplaisante, amorcer alors la moquerie est un moyen interessant d'évacuer ou de lui rendre ce qu'il génère en moi émotionnellement. Naturellement, manipuler la raillerie nécessite de prendre beaucoup de choses en considérations tout comme on fait preuve de prudence pour ne pas blesser méchamment.

On ne se moque pas avec malveillance, parceque l'autre ne le mérite pas, il génère ce qu'il génère lorsqu'il passe devant nous, mais rien ne justifie que l'on puisse lui faire payer des intérêts sur nos propre sentiments, parceque nos sentiments peuvent être révélateurs aussi de quelque chose de mensonger qu'il serait difficile de vérifier puisque cela n'est pas conscient. On peut être moqueur, railleur, pour extérioriser des sensations désagréables et c'est une bonne façon d'exprimer ce que l'on ressent de l'autre, des effets que sa pensée génère en nous mais de même que l'on ne se moque pas d'un enfant qui parle du croc mitaine sous son lit qu'il a vu avec ses grandes dents on ne se moque pas non plus des adultes de cette façon. Il y a une façon saine de se moquer en ne s'animant pas du désir de blesser par malveillance. La moquerie est une arme lorsque l'on en fait usage bêtement mais un véhicule interessant et intelligent lorsqu'il permet d'évacuer le charbon qui émerge du fond de nos mines...

A bonne entendeur.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 14:07

J'ai du mal de te suivre

Ce que je comprends, c'est que toi, tu as le droit de te moquer, de faire passer les autres pour des cinglés, des gogos, mais que tu n'apprécies pas du tout qu'on mette en doute ta bonne foi ... et surtout d'être en désaccord avec tes croyances.

L'arroseur arrosé en quelque sorte ?

Je me doute que tu trouveras d'autres victimes, un jour c'est moi, un jour c'est Janot, un jour Attila, un jour Körêm, enfin on ne compte plus ceux qui ont subi ton courroux divin
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 14:40

Citation :
Donc tu crois aux apparitions de la Vierge ? étonnant que ces visions ne se produisent que dans des pays catholiques, tu ne trouve pas ?
Je constate que selon tel type de croyance, nous avons tel type d'apparition.
Du yeti, aux ovnis, faites vos jeux à chacun son tripe!!!

Pour moi, les témoignage sont à prendre avec scepticisme. Pendant très longtemps, l' idée de l'aveu était perçu comme un outil de vérité dans la police.
Heureusement les choses ont changée, les méthodes policière sont devenues plus étoffée et sérieuse!

Zarzou, nous donne une réponse qui semble rationnelle. Le conscient et l'inconscient.
Malheureusement, je suis très insatisfait de la méthode.
- Vous l'admettez consciemment, vous en être en voie de guérison!. Vous le refusez, c'est que l'admettez inconsciemment.
Nous nous retrouvons piégé dans une rhétorique qui nous pigeonne, prêt à nous faire gober n'importe quoi.

Notre pensée et notre réflexion fonctionne en permanence, toute la journée et même la nuit.
Quoi nous faisons, notre esprit est spectateur de nos actes. Il analyse en continue.
Que la personne soit bercé par ses illusions pour déni de réalité ne fait aucun doute.
Dire, "je ne savais pas ce que je faisais" est à mon avis "faux"! La volonté était là, l’outil prêt à fonctionner à plein régime. Votre cerveau faisait tout pour arriver aux fins que vous lui avait fixer.




Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 14:42

@ JR

Gnagnani, gnagnaga... Crois moi ta moquerie j'en ai essuyé le grain comme un bon matelot accroché à son navire, tu n'as pas toujours été très gentils mais je t'aime bien quand même avec ton idée aussi curieuse que la mienne. Mais reconnait quand même que j'ai toujours eu l'audace et le courage d'exposer clairement ma perception des choses sur cette curiosité qui m'anime et reste, envers et contre tout, ancré à mon coeur par l'existence du messie dont tu détestes l'idée parceque tu aimerais bien être 'exactement' né-comme-ça sans que tu n'en parles pas.

Pourquoi ?? T'as peureeee... T'as peur que je fasse aussi la tempête sur ton petit navire et le fasse chavirer à la mer. Allez reconnais le va, t'as peureeee... (Mauviette!) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 14:54

Gab a écrit:
Notre pensée et notre réflexion fonctionne en permanence, toute la journée et même la nuit.
Quoi nous faisons, notre esprit est spectateur de nos actes. Il analyse en continue.
Que la personne soit bercé par ses illusions pour déni de réalité ne fait aucun doute.
Dire, "je ne savais pas ce que je faisais" est à mon avis "faux"! La volonté était là, l’outil prêt à fonctionner à plein régime. Votre cerveau faisait tout pour arriver aux fins que vous lui avait fixer.

C'est vrai et c'est faux! A la fois... Bien sûr que l'on ne peut prétendre à un acte totalement inconscient, c'est vrai, mais il est vrai aussi, que le mal qui résulte souvent, ce n'est pas du tout ce que l'on voulait Gab. Nous avons tous connu de telles expériences qui nous font toucher l'idée que l'on se soit laisser emporter. Le spectateur dont tu parles est parfois au regret de se voir penser, ou faire ce qu'il n'aprouve pas Gab. C'est une réalité...

La volonté ne nous préserve pas de nos aveuglements lorsque la conscience est relégué sous la couverture, le temps de mal faire, hein? As-tu déjà été amoureux au point d'en perdre la raison ?? Ou n'as-tu connu que l'amour raisonnable, que les sentiments raisonnables ?? Rien de surprenants qui n'est un jour germé en toi ??









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 15:03

Je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis de la moquerie, zarzou. Elle est toujours méchante, a pour but de blesser, de rabrouer. Allez prétendre qu'on se moque "pour le bien de l'autre" est un prétexte pour laisser libre cours à sa méchanceté : on en a tous une dose en nous, qui doit sortir de temps en temps, mais il faut bien choisir sa cible, de préférence un tapis à battre ! En réalité, dès que l'autre se sent "moqué", il se ferme, et ne pourra pas comprendre le message que soit-disant on a voulu lui faire passer.

Ceci à la différence de la taquinerie, qui est dite gentiment, non pas "pour donner une leçon", mais parce qu'on sait que l'autre en rira aussi (parfois, on loupe son coup ! Mais si on s'aime bien, la vexation fini par passer) La taquinerie est de l'humour, on peut se taquiner soi-même, alors c'est de l'auto-dérision, ce que je trouve être une grande qualité qui n'est possible que dans la mesure où on a confiance en soi (ce qui n'ets pas le cas d'un enfant).

Ca nous fait rester dans le sujet, parce que l'arme du faible, quand il n'a pas d'argument, est justement la moquerie, que des parents emploient parfois face à leur enfant "bizarre". Celui qui est visé peut y être parfaitement indifférent, mais il peu aussi être blessé. La seule chose qu'il pourra apprendre, c'est de devenir moins susceptible. Ou alors il le sera de plus en plus: ça passe, ou ça casse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 15:23

Merci,Triskèle, d'avoir souligné cette différence entre moquerie et taquinerie.
Dont les intentions et les impacts, selon les situations.
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 45
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   Dim 17 Fév 2013 - 15:39

Citation :
Le spectateur dont tu parles est parfois au regret de se voir penser, ou faire ce qu'il n’approuve pas Gab. C'est une réalité...
Je suis d'accord.
Il me semble juste impossible ou c'est de la mauvaise foi, ce cas là: J'ai voulu tué ma femme. Je l'ai tué. Je ne savais pas que cela la tuerai.
J'aurai pu prendre un autre exemple plus quotidien, celui-ci est tellement parlant.

Le cas que tu donnes est aussi exacte.
La volonté ne rejoins pas toujours les actes que l'on pose.
- par ignorance
- par maladresse
- par limitation de nos moyens

Le problème de l'aveuglement ou de vivre dans l'illusion est un film que j'ai regardé hier soir.
Lost Destination
http://volfilm.com/streaming,35821
Une adolescente quasi autiste, incapable de s'adapter pour vivre ses rêves dans notre monde, elle voudrait se suicider.

Citation :
As-tu déjà été amoureux au point d'en perdre la raison ?
Oui, quelques choses de similaires!
Je dirai qu'en cas rupture on est triste. L'on sait que l'on ne doit ne plus penser à cette personne, mais on continue à le faire pendant un certain temps.
Faut une sacré dose de volonté et de retour à soi pour s'en détacher.
Un conseil, si la passion sonne à votre cœur. Fuyiez!!!




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mal-être des "voyants"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mal-être des "voyants"
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Apparition de la Vierge à Medjugorje - interrogatoire en date du 27 juin 1981 de Jakov, l'un des six voyants de Medjugorje
» Le conseiller spirituel des voyants de Medjugorje:COUPABLE ET SUSPENDU
» Medjugorje : les secrets et interview des voyants
» Avertissements de Marie : Message donné à deux voyants du Venezuela...
» Décès de Mari-Loli de Garabandal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Psychologie-
Sauter vers: