Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'amour du prochain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
moi
Expert
Expert


Nombre de messages : 1635
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 8:29

Tu as peut etre raison, effectivement
Des amours que l'on aime plus que d'autres, comme tu dis Zarzou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 9:35

j'aime bien ce que vous dites là.

L'amour peut brûler-détruire, comme il peut brûler-purifier.

Dans les évangiles, il est très peu question d'amour... (comme dans le Coran, d'ailleurs), à part l'amour pour Dieu. "Aime ton prochain comme toi-même" vient de l'AT.

J'ai fait une série de 6 vitraux sur le thème "la vie à travers les paraboles". Celui sur l'amour, je n'arrivais pas à le "sortir". Longues discussions avec le curé et avec un moine théologien que j'avais choisi comme conseiller. Ne trouvant pas de phrase sur l'amour dans les paraboles, j'aurais voulu prendre cette phase qui en précède une, redite par Jésus. J'ai encore l'image en tête avec un grand soleil blanc-jaune qui "sublime" des personnages, dont les contours deviennent de plus ténus à mesure qu'ils s'en rapprochent, alors qu'en s'éloignant, ils deviennent plus matériels, plus colorés... mais le brave curé tenait à ses paraboles. Des mois de discussions, de recherche finalement j'ai représenté le fils prodigue et le bon samaritain, mais je trouve que s'ils représentent une facette de l'amour du prochain, ils ne représentent pas l'Amour Universel, qui commence par l'amour pour les proches, s'étend vers l'Amour Universel, autrement dit, (pour les croyants) l'amour en Dieu, vers Dieu...
Ne me dites pas que je suis contradictoire avec mon agnosticisme: je le sais déjà. La réalité est que je sens très bien ce que sentent les croyants, et je les envie de pouvoir s'y perdre, s'y lancer avec passion... mais cela m'est impossible parce que je n'arrive pas à croire en Dieu, et je ne peux pas m'y forcer, ni "choisir" d'y croire. C'est pour cela que je dis que je suis agnostique/athée, et mystique à la fois. Mon frère moine se dit beaucoup plus proche de ma vision des choses, que les autres membres de la fratrie, pourtant très pieux (ils sont tous les 4 diacre, ou prof de religion...)

Une fois le vitrail posé, le curé l'a regardé, perplexe (malgré qu'il avait vu le projet), et il a dit "maintenant, je comprends ce que tu voulais dire. Pour les vitraux suivants, je te laisse carte blanche... J'emploierai ce vitrail ci pour montrer l'imperfection de l'amour humain...". En effet, il est raté... Aucune énergie n'en ressort, ou si peu... contrairement aux 5 autres.

Mais voilà, je ne sais pas exprimer ce que je ressens avec des mots, et je ne peux pas vous montrer le vitrail tel qu'il est resté dans ma tête, et qui illustre ma conception de l'Amour, que j'appelle "universel" (faute d'un autre mot). Peut-être que je le réaliserai un jour...
Tiens, je vais essayer de le placer pour ma prochaine commande. J'ai rendez vous dans 4 jours, je vais le leur proposer. Si cela "marche", je créerai un fil où vous pourrez suivre sa progression, pour vous remercier de me l'avoir rappelé par votre beau dialogue...
Le sujet précis sera décidé avec les enfants de l'école du village (je tiens beaucoup à une création collective). Un vitrail est toujours pour moi une étape de mon cheminement spirituel, pas une "commande".

-----------------------
Je reviens au sujet du fil.
Cette digression partait du fait qu'il n'est pas question d'amour humain dans les Evangiles, sauf cette petite phrase, qui vient de l'AT. Très étrange, n'est ce pas ? Très étrange aussi qu'il ne se retrouve pas du tout dans le Coran, sauf des allusions à la tendresse entre époux et l'entraide.
Cette notion d'amour est-elle nouvelle dans l'Histoire ? Ou alors est-ce dû à la difficulté des langues sémitiques de décrire des notions abstraites (ils n'ont pas de vocabulaire pour cela) ?

Il me semble qu'on n'ai pas encore parlé ici de ce qu'est "le prochain" ? Avec mon père diacre qui faisait le sermon tous les dimanche, nous en avions aussi longuement discuté, parce qu'il était très embarassé à ce sujet.

"Aime ton prochain comme toi même". C'est quoi, le "prochain" ?

Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 9:51

moi a écrit:
branchons tous les amoureux passionnels a des centrales electriques
Un amoureux passionné de son ordi suffirait-il à son autonomie ?
Un jour, peut-être...


Dernière édition par schtroumpf-max le Mer 27 Fév 2013 - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 9:52

Quand l'amour fait souffrir,est-ce encore de l'amour?
L'amour est épanouissement,la passion destruction
Aimez l'autre tel qu'il est dans sa différence de penser, de couleur de peau,de culture,de sexe...pour son propre épanouissement et non s'aimer à travers l'autre...
Qu'est ce que le prochain...de proximus qui est proche!
C'est déjà soi...S'aimer soi-même et s'accepter tel qu'on est et puis on élargit le cercle
Ses parents,ses frères et soeurs...et enfin ses amis et le monde entier!
Revenir en haut Aller en bas
moi
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 1635
Age : 44
Localisation : ici
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 9:56

@Triskele
Wink et bin le prochain, c'est celui qui enverra un post apres celui-ci. Very Happy

le prochain, c'est pas toi (enfin..nous meme quoi) ; non?

je te souhaite d'arriver vite a placer ta commande, ou autre Wink , et surtout a le realiser avec les enfants.

Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
Désinscrit à sa demande
avatar

Féminin Nombre de messages : 280
Age : 65
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 15/11/2012

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 14:32

Bonjour Triskèle

Triskèle a écrit:
"Aime ton prochain comme toi même". C'est quoi, le "prochain" ?
Qu'en pensez vous ?

Le prochain est celui (voire "ce que") notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ met sur notre route, à savoir sur Son Chemin, ce Chemin que nous voudrions emprunter.

Si vous ne le reconnaissez pas au point qu'il vous faille des tas de critères subtils pour distinguer le "vrai prochain" du "faux prochain", c'est embarrassant...

Car sur le Chemin, le "faux prochain" n'existe pas.


Très cordialement


pauline

Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 14:53

Triskèle a écrit:
"Aime ton prochain comme toi même". C'est quoi, le "prochain" ?
Qu'en pensez vous ?

Le prochain est celui qui apporte une consolation; naturellement, cette perspective n'est connu que de celui qui reçoit ce consolateur. Mais certains ne connaitront pas de prochain, certains ne seront jamais consolés. Bien sûr, je soustrais tout copinage, être copain ne fait pas un prochain, le prochain n'est pas un copain avec lequel on fait la fête, on se distrait pour oublier justement tout ce qui affecte, non, le prochain est un consolateur.

Pauline a écrit:
Car sur le Chemin, le "faux prochain" n'existe pas.

Que voulez vous dire au juste par Chemin ??


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 17:45

tu aimes ton prochain comme toi même quand tu as reconnu le soi dans ton prochain, car c'est le même dans tous les êtres. Ton prochain n'est qu'un autre toi-même. Qu'est-ce qui vous rend différents ? Le corps et rien d'autre. Oubliez le corps, et tout est esprit.
Pensez-vous que vous aimez votre prochain par amour du corps ? non c'est par amour du soi qui est en lui, le même qui est en vous. C'est toujours par amour du soi qu'on aime. Il n'y a pas d'autre vérité car tout est unité.

Aucun livre, aucune personne, aucun Dieu personnel. Toutes ces choses doivent disparaître. (Vivekananda)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 17:52

Ce que Jésus voulait dire pas "prochain", je ne le sais évidemment pas. Je ne connais pas non plus le mot en araméen, comment il a été traduit, etc. Ce serait intéressant de le savoir.

Mon premier réflexe est de dire que "prochain", ce sont ceux qui nous sont proches, donc tous les gens que l'on a autour de soi, et on peut l'étendre à tous ceux qu'on rencontre sur notre "chemin" (dans le sens "dans notre vie").

Mais je me sens mal avec cette limitation. Pour moi, c'est tout le monde, tous les humains de la terre. Sinon on aide nos proches, mais on est indifférent à la souffrance des enfants esclaves qui produisent les objets qu'on achète sans réfléchir, par exemple. Dès qu'on a conscience de la souffrance de quelqu'un, il devient "proche".

Mais on ne peut pas tout savoir sur 6 milliards d'humains sur terre.

Donc pour moi, le "prochain", c'est tous les humains dont on a connaissance de l'existence et les conditions de vie. Je l'étend d'ailleurs aussi à la Nature (pollution...).
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 18:13

L'Évangile selon Luc - Chapitre 10
26 Il lui dit : "Qu'est-il écrit dans la tora ? Comment lis-tu ?
27 Il répond et dit : "Tu aimeras IHVH-Adonaï, ton Elohîms, de tout ton coeur, de tout ton être, de toute ton intensité, de toute ton intelligence, et ton compagnon comme toi-même".
28 Il lui dit : "Tu as répondu droitement. Fais cela et tu vivras"!
29 Mais il veut se justifier et dit à Iéshoua' : "Et qui est mon compagnon ?
30 Iéshoua' reprend et dit : "Un homme descend de Ieroushalaîm à Ieriho et tombe au milieu de bandits. Ils le dépouillent, le chargent de coups, et s'en vont, le laissant à moitié mort.
31 Par coïncidence, un desservant descend par cette route-là. Il le voit et passe à l'opposé.
32 Ainsi d'un Lévi, survenant en ce lieu. Il le voit et passe à l'opposé.
33 Un Shomroni faisant route vient près de lui, voit, est pris aux entrailles,
34 s'approche, il panse ses blessures et lui verse de l'huile et du vin. Puis il le fait monter sur sa propre monture et l'emmène au gîte où il prend soin de lui.
35 Le lendemain, il prend deux deniers, les donne à l'hôtelier et dit : 'Prends soin de lui. Ce que tu dépenseras en plus, moi, je te le rendrai à mon retour'.
36 À ton avis, lequel de ces trois a été le compagnon de l'homme tombé aux mains des bandits ?
37 Il dit : "Celui qui l'a matricié". Iéshoua' lui dit : "Va ! Toi aussi, fais de même"! Marta et Miriâm

Le compagnon, n'est pas celui que l'on va aider mais celui qui nous aide. Il n'est pas celui vers qui l'on va mais celui qui vient vers nous... Le compagnon n'est pas celui qui nous rejette mais qui nous accueille pour prendre soin de nous. Tel est ce que Jésus exprime ici...

Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 18:20

JR a écrit:
tu aimes ton prochain comme toi même quand tu as reconnu le soi dans ton prochain, car c'est le même dans tous les êtres. Ton prochain n'est qu'un autre toi-même. Qu'est-ce qui vous rend différents ? Le corps et rien d'autre. Oubliez le corps, et tout est esprit.
Pensez-vous que vous aimez votre prochain par amour du corps ? non c'est par amour du soi qui est en lui, le même qui est en vous. C'est toujours par amour du soi qu'on aime. Il n'y a pas d'autre vérité car tout est unité.

Aucun livre, aucune personne, aucun Dieu personnel. Toutes ces choses doivent disparaître. (Vivekananda)

Comme c'est mignon JR ... La personnalité d'un individu ne dépend pas de son apparence physique mais de caractéristiques psychologiques. Le soi fait partie de l'égo mais il le domine en cela qu'il considère autrement les choses. Le soi fait partie de la personnalité et chaque personnalité est differente, il n'y en a pas une qui soit la même qu'une autre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 18:34

zarzou a écrit:
Le compagnon, n'est pas celui que l'on va aider mais celui qui nous aide. Il n'est pas celui vers qui l'on va mais celui qui vient vers nous... Le compagnon n'est pas celui qui nous rejette mais qui nous accueille pour prendre soin de nous. Tel est ce que Jésus exprime ici...
Je ne comprends pas bien. Dans la vie, parfois on est aidé, parfois on aide, et pas nécessairement les mêmes personnes.

Pour moi un "compagnon", c'est celui qui marche avec nous donc qui est proche physiquement de nous. Je comprends différemment de toi ce passage de l'évangile: pour moi c'est l'inverse: celui qui aide l'autre parce qu'ils sent proche de lui, c'est celui qui l'aime, et l'aide (bien sûr il sera aimé en retour). Il l'a vu blessé, du coup ce blessé lui est devenu proche (prochain).

Peux tu expliciter ton idée, dans cette phrase "aime ton prochain(compagnon?) comme toi-même" ?
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 19:19


@ Triskèle

Mon idée est en tout point fidèle à la sienne non parcequ'il le dit mais parceque cela relève du bon sens : j'aimerais celui qui prendra soin de moi, non, celui qui passe à côté de moi, non celui qui m'ignore et non pas davantage celui qui me bat parcequ'avec tout ceux la il n'y a pas matière à aimer mais à détester... Aimer son prochain est selon moi une évidence, cela découle du constat. Il ne s'agit pas d'un ordre, de quelque chose à faire mais de ce qu'il est sain d'être. Il y en a bien sûr qui prendront en grippe celui qui leur portera secours, je l'ai vu et le verrais sûrement encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 19:28

zarzou a écrit:
JR a écrit:
tu aimes ton prochain comme toi même quand tu as reconnu le soi dans ton prochain, car c'est le même dans tous les êtres. Ton prochain n'est qu'un autre toi-même. Qu'est-ce qui vous rend différents ? Le corps et rien d'autre. Oubliez le corps, et tout est esprit.
Pensez-vous que vous aimez votre prochain par amour du corps ? non c'est par amour du soi qui est en lui, le même qui est en vous. C'est toujours par amour du soi qu'on aime. Il n'y a pas d'autre vérité car tout est unité.

Aucun livre, aucune personne, aucun Dieu personnel. Toutes ces choses doivent disparaître. (Vivekananda)

Comme c'est mignon JR ... La personnalité d'un individu ne dépend pas de son apparence physique mais de caractéristiques psychologiques. Le soi fait partie de l'égo mais il le domine en cela qu'il considère autrement les choses. Le soi fait partie de la personnalité et chaque personnalité est differente, il n'y en a pas une qui soit la même qu'une autre. Very Happy

Tu as tout faux une fois de plus, le Soi n'est pas la personnalité. Si tu as lu la signature tu aurais compris que je parle du point de vue de la philosophie védantique mais comme tu n'y connais rien tu as plongé sans réfléchir comme d'hab. Tu as encore beaucoup de chose à apprendre petite fille orgueilleuse qui veut montrer qu'elle sait tout Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 19:48

@ JR

... je fais mention des occurences psychologiques.

Mais je veux bien t'accorder que je ne sois qu'une
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 20:07

CG Jung s'est fortement intéressé au védanta et s'en est inspiré quand il dit : "Le soi pourrait bien être appelé le dieu intérieur"

http://www.discovervedanta.com/french/downloads/e-books/jung-et-le-vedanta.pdf




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Mer 27 Fév 2013 - 21:57

zarzou a écrit:

@ Triskèle
Mon idée est en tout point fidèle à la sienne non parcequ'il le dit mais parceque cela relève du bon sens : j'aimerais celui qui prendra soin de moi, non, celui qui passe à côté de moi, non celui qui m'ignore et non pas davantage celui qui me bat parcequ'avec tout ceux la il n'y a pas matière à aimer mais à détester... Aimer son prochain est selon moi une évidence, cela découle du constat.
oui, ça j'ai compris, quoique ce soit un amour très intéressé... C'est en contradiction avec "aime ton ennemi".
Mais ma question porte sur l'amour que tu portes aux autres, ceux que tu côtoies sans échange de service, ou ceux que tu aides. Pourtant, tu le fais, je n'en doute pas une seconde. Ta fille fait quand même partie de ton "prochain" ? Tu l'aimes, très fort, même ? Pourtant elle ne t'aide sans doute pas beaucoup, c'est surtout toi qui l'aide, non ? Un voisin sympa, te ne l'aimes pas ? Et le bon samaritain, n'avait-il pas d'amour pour cet inconnu qu'il a soigné ? C'est par rapport à cela que je ne comprends pas ta définition du "prochain", qui n'inclurait que ceux qui NOUS aident.

Si cette phrase "aime ton prochain comme toi même" signifiait "n'aime que ceux qui te rendent service", ben moi ça me fait un peu drôle... c'est très original comme interprétation, et j'ai beau la retourner dans tous les sens, je ne trouve pas de moyen d'y adhérer.
Citation :
Il ne s'agit pas d'un ordre, de quelque chose à faire mais de ce qu'il est sain d'être.
ah bon, et moi qui croyais que c'était un enseignement...
Comme on peut se tromper, hein ...
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 9:39

JR a écrit:
CG Jung s'est fortement intéressé au védanta et s'en est inspiré quand il dit : "Le soi pourrait bien être appelé le dieu intérieur"

http://www.discovervedanta.com/french/downloads/e-books/jung-et-le-vedanta.pdf

Hypothèse... Je te suggère de lire Jung plutôt qu'autre chose. Afin de te faire une idée plus précise. Jung était mèdecin pas sorcier pour inviter à penser que dieu est en Soi, il faut manquer sérieusement d'objectivité et de bon sens. C'était un homme intelligent et rationnel. Dans la mesure où j'ai lu et lis encore ces ouvrages, je suis formelle, Jung ne désigne rien en la psyché humaine qui soit dieu: c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 4882
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 10:22

Triskèle a écrit:
Ce que Jésus voulait dire pas "prochain", je ne le sais évidemment pas. Je ne connais pas non plus le mot en araméen, comment il a été traduit, etc. Ce serait intéressant de le savoir.

Mon premier réflexe est de dire que "prochain", ce sont ceux qui nous sont proches, donc tous les gens que l'on a autour de soi, et on peut l'étendre à tous ceux qu'on rencontre sur notre "chemin" (dans le sens "dans notre vie").

Mais je me sens mal avec cette limitation. Pour moi, c'est tout le monde, tous les humains de la terre. Sinon on aide nos proches, mais on est indifférent à la souffrance des enfants esclaves qui produisent les objets qu'on achète sans réfléchir, par exemple. Dès qu'on a conscience de la souffrance de quelqu'un, il devient "proche".

Mais on ne peut pas tout savoir sur 6 milliards d'humains sur terre.

Donc pour moi, le "prochain", c'est tous les humains dont on a connaissance de l'existence et les conditions de vie. Je l'étend d'ailleurs aussi à la Nature (pollution...).

La forme grammaticale employée dans le texte en hébreu n'est pas la même que celle employée dans le verset "Tu Aimeras ton Dieu" qui est VEAVHTA mais précisément VEAHAVTA LE REYAKHA , que l'on pourrait traduire par
" tu aimeras, en allant vers ton prochain"

L'accent étant mis sur les actes et le comportement plus que sur les sentiments. Aimer son prochain c'est avant tout s'abstenir de lui faire du mal., Hillel Grand Rabin de Jérusalem, le traduit par
"ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasses.Voilà toute la Thora, le reste n'est que commentaire" Talmud de Babylone, Chabbat 31.
Et c'est aussi l'empêcher de faire du mal.

Notre histoire individuelle s'inscrit dans l'histoire du monde, il est donc impossible de juger ce qui est bon pour l'autre, et même pour soi, ne dit on pas "Il y a des richesses qui sont gardés pour être données à certains pour leur plus grand malheur".l'Ecclésiaste.
Seule la connaissance de la loi permet de ne pas se tromper; et même si son application n'est pas dictée par un amour spontané envers l'autre , il devient un véritable amour de Dieu.

Selon Rachi, prochain et Dieu sont désigné par le même mot. la reconnaissance de Dieu permet d'aimer l'autre. .
Aimer l'autre, c'est aimer Dieu. L'amour altruiste est une invention de la Thora.
Il ne s'agit pas d'aimer son prochain dans le but d'être aimé mais parceque je suis l'Eternel. Les humains méritent d'être aimés parcequ'ils ont été créés à Son image.
Chaque commandement porte en lui une transcendance qui va modifier le réceptacle qu'est l'homme, son égo va se refermer pour laisser la place à l'autre, c'est le dépassement de soi.



Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 10:28

Triskèle a écrit:
ah bon, et moi qui croyais que c'était un enseignement...
Comme on peut se tromper, hein ...

Tel que je le conçois, c'est donc un point de vue personnel. L'enseignement de Jésus passe par la reconnaissance de son enseignement, donc par l'inné, pas par l'acquis. Lorsque nous apprenons quelque chose cela est nouveau, considérons comme nouveau 'un acquis' et comme vieux 'l'inné' et bien dans l'enseignement du messie les choses sont inversées: est nouveau l'inné et acquis le vieux. Son enseignement porte à se défaire des acquis pour se combler à nouveau de l'inné. Il n'y a rien à apprendre mais tout à retrouver. Son enseignement est une pédagogie visant à se souvenir. D'où le redevenez de petits enfants; il y a une trame originèle...

Triskèle a écrit:
Si cette phrase "aime ton prochain comme toi même" signifiait "n'aime que ceux qui te rendent service", ben moi ça me fait un peu drôle... c'est très original comme interprétation, et j'ai beau la retourner dans tous les sens, je ne trouve pas de moyen d'y adhérer.

Mais c'est exactement ce que signifie cette loi tel que tu le dis: tu n'aimeras que ceux qui t'aident, prennent soin de toi. Parceque les lois reposent sur l'efficience, la réalisation et il est un fait, un constat que nous n'aimont que ceux qui nous rendent service, ceux qui nous sont 'utiles', ceux qui nous consolent. Comme je le souligne, il n'y a rien à faire, cela se fait tout seul. Tu as bien dut faire le constat qu'il en est toujours ainsi, un individu aime celui qui l'aide, lui rend service mais il n'aimera pas celui qui le bat, celui qui lui fait du mal. Les lois de la tora sont efficientes, effectives, elles relèvent du constat.

Si demain, trois sales types te tombent dessus pour te voler ton sac, te battent en te laissant à moitiè morte sur le bitume: vas-tu les aimer ?? Quels sentiments éprouveras-tu pour eux ?? De la colère, de la haine, du ressentiment, de la peine et peut-être de la pitié si ton coeur est apte à l'éprouver naturellement. Couché sur ton trottoir, couverte de sang, des gens passent en faisant mine de ne pas te voir alors que tu les supplies du regard parceque tu as besoin d'aide. Un homme vient enfin vers toi, te rassure, te console, en te disant que ça va aller, les secours arrivent et l'on va te transporter vers un hospital. Enfin en sécurité dans ta chambre d'hospital que penseras-tu de tout cela. Entre les pourris qui t'ont agressés, ceux qui te passaient à côté et pour finir celui qui est venu vers toi pour te porter secours et passera te voir demain parcequ'il se fait du souçi pour toi. Tu comptes faire quoi pour l'aimer celui-là ??

Mais rien, absoluement rien, tu n'as pas d'effort à faire; ta reconnaissance est naturelle, spontanée. Voilà ce que représente les lois de dieu: elles sont effectives, elles se réalisent d'elles-mêmes. C'est pour quoi Jésus invite son interlocuteur à agir ainsi pour générer chez autrui une reconnaissance très spontanée et très naturelle. Donc tu aimeras ton prochain comme toi-même n'est pas quelque chose à faire mais une démonstration de ce qui se fait de lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 17:14

je comprends ce que tu dis, mais je garde mon opinion qu'on aime aussi ceux qui ne nous aident pas (comme tu aimes ta fille: peux tu répondre à cet exemple ?).
On peut aussi tomber fou amoureux de quelqu'un qu'on connaît à peine.

Aimer ceux qui nous sont utiles, ça je n'appelle pas de l'amour, mais de la reconnaissance.
L'amour peut venir aussi, bien sûr, mais il est alors vachement intéressé, pour moi ce n'est pas de l'amour tel que celui que Jésus nous a donné, lui qui a consacré sa vie sans attendre rien en retour.

Comment appelles tu alors le sentiment que tu as pour ta fille ? Moi: "amour maternel".
Donc "amour" et c'est sans doute une des plus belles images que l'amour humain peut atteindre dans la pratique: aimer un être qui arrive "par hasard" (on a choisi d'avoir un enfant, mais pas quel enfant), être capable de tout lui donner sans attendre grand'chose de retour, comprendre ses difficultés, l'aider à les surmonter, lui pardonner ses erreurs quand il essaie de les corriger. Pour moi, c'est ça, l'amour.
Vis-à-vis de nos enfants, il est encore très naturel, associé à l'instinct de survie de l'espèce.
Mais il est très beau, cet amour là.

Mais bon, à chacun sa vision... La discussion permet de se rendre compte à quel point les autres peuvent être différents et c'est cela qui est intéressant: on peut mieux comprendre leur réaction...

Pour revenir au sujet, pour moi "le prochain", ce n'est pas que la famille. C'est avoir un amour semblable à celui qu'on a pour son enfant, mais pour tous les autres. Bien sûr c'est impossible, mais on peut essayer de s'en approcher, petit à petit, en prenant conscience que les autres sont des humains comme nous, comme nos enfants, et que nous sommes tous reliés. Nous ne sommes rien, sans les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 19:36

zarzou a écrit:
JR a écrit:
CG Jung s'est fortement intéressé au védanta et s'en est inspiré quand il dit : "Le soi pourrait bien être appelé le dieu intérieur"

http://www.discovervedanta.com/french/downloads/e-books/jung-et-le-vedanta.pdf

Hypothèse... Je te suggère de lire Jung plutôt qu'autre chose. Afin de te faire une idée plus précise. Jung était mèdecin pas sorcier pour inviter à penser que dieu est en Soi, il faut manquer sérieusement d'objectivité et de bon sens. C'était un homme intelligent et rationnel. Dans la mesure où j'ai lu et lis encore ces ouvrages, je suis formelle, Jung ne désigne rien en la psyché humaine qui soit dieu: c'est certain.

Non il faut lire à la source dont s'est inspiré Jung pour définir le Soi.

Pour revenir au sujet où est l'amour du prochain chez celle qui voue à la damnation tous ceux ou celles qui n'acceptent pas ses croyances ?
Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 23:48

@ JR

Jung en tire le constat qu'il convient d'en tirer. Il faisait bien la distinction entre structure psychique et croyances. Il ne travaillait pas sur les idées mais sur la stucture psychique. Il n'y a pas de dieu ou de messie dans la psyché de l'homme: il y a un penseur qui pense. Tout simplement...

Donc tes sources n'ont rien à voir avec son travail. Il ne faudrait pas tout mélanger. De même que Jésus n'a rien à faire dans le travail de Jung et ce n'est pas parceque Jung va citer des passages bibliques que cela met en exergue qu'il ait trouvé le royaume quelque part dans la tête des hommes. Pour ce qui est de ta question: elle n'a aucun sens. Voudrais-tu la reformuler ? Parceque celui qui établit les règles c'est dieu pas moi. En conséquence si certains sont assez stupides pour se condamner tout seul: que peut on y faire ?

Revenir en haut Aller en bas
zarzou1
Expert
Expert
avatar

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Jeu 28 Fév 2013 - 23:59

Triskèle a écrit:
je comprends ce que tu dis, mais je garde mon opinion qu'on aime aussi ceux qui ne nous aident pas (comme tu aimes ta fille: peux tu répondre à cet exemple ?).

Ce qu'il me revient en lisant ta question est quand effet je me faisais une reflexion pour le moins curieuse le jour de sa naissance. J'avais toujours entendu les mères dirent qu'elles donnaient la vie, or, le jour de sa naissance, je me suis dit exactement ceci: Mais pourquoi les femmes disent-elles qu'elles donnent la vie quand je viens de la recevoir en mettant au monde un enfant ?? C'est vraiment le sentiment que j'éprouvais. Et c'était bien ma fille qui me donnait la vie à travers le sentiment d'amour exponentiel que je ressentais pour elle. Depuis, je crois toujours que la chose est ainsi, que c'est l'amour qui donne la vie et qu'il faut un sujet à aimer pour que la vie soit existentielle.

Sans amour nous sommes morts je pense. Et je le pense à raison...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Ven 1 Mar 2013 - 7:43

c'est intéressant comme point de vue, ça fait réfléchir, mais tu ne me dis toujours pas si tu aimes ta fille même si elle ne t'aide pas, si elle fait partie de ton prochain (je me raccroche à la définition que tu donnes de "prochain" plus haut)

Pour moi, l'amour n'est même pas un échange, il unit l'intérieur et l'extérieur; moi et l'autre. La meilleure image est sans doute l'orgasme simultané de deux amoureux, ou, mieux encore, la "vision mystique" (éveil, satori...), mais elle est moins fréquente...

Le "flot" de ce qu'on appelle amour est à un sens, ou alors ce sont deux canaux: un aller, l'autre, "retour". Mais le vrai amour supprime même les canaux. On EST les autres, le prochain, tous en restant soi-même, une conscience individuelle.

Il me semble que tu as évoqué cela à propos de ta fille: une impression de fusion mais sans fusionner. C'est ça que je veux dire. En isoler juste le sentiment de reconnaissance pour celui qui t'apporte quelque chose est dommage, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Asia
Etudiant
Etudiant
avatar

Féminin Nombre de messages : 218
Age : 46
Localisation : Terre mère
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: L'amour du prochain   Ven 1 Mar 2013 - 7:59

Je comprends bien le sentiment qu'explique Zarzou
concernant l'amour qu'une mère puisse éprouver envers
son enfant, j'ai moi aussi vécu cette même impression
à la naissance de ma fille ( il y a 19 ans maintenant ) mais
c'est toujours en moi, en "nous", et je pense que cela
restera toujours, nous sommes encore liées l'une à l'autre
peut être par un cordon invisible, ce qui n'empêche pas
de vivre notre vie indépendamment l'une de l'autre, nous ne
sommes pas dans une relation fusionnelle constamment,
comme un Amour Divin pourrait l'offrir, pourtant je pense
que l’amour maternel est ce qui se rapproche le plus de la
miséricorde divine, en cela qu’une mère sera prête à pardonner
n’importe quoi à son enfant tout simplement parce qu’elle est
sa mère, même au détriment de la logique et de la raison !!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour du prochain   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour du prochain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'amour de Dieu et l'amour du prochain
» L'Amour du prochain !
» L'amour du prochain
» Réflexion sur l'Amour de Dieu
» La croix à porter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: SCIENCES :: Sciences humaines :: Philosophie-
Sauter vers: