Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie religieuse en question

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lhirondelle
Admin
Admin


Nombre de messages : 8028
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Ven 1 Mar 2013 - 23:55


Parce qu'on ne soutient pas ta vision de "vie d'enfer" dans les couvents, on les tiendrait pour des "vie de paradis".
J'ai autre chose à faire que d'alimenter tes phantasmes en noir et blanc.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 10:51


Il y a autant de gens dans le civil qui ont des "pulsions sexuelles nocturnes" dans la vie courante que chez les moines. Le self-service n'est pas que pour les chiens, et ceux qui peuvent exprimer leur homosexualité n'ont même pas ce problème. Ca les regarde eux, et pas toi !
Je pense, pour ma part, que l'absence d'enfant et de tendresse est beaucoup plus problématique pour les moines, que les "pulsions nocturnes". Le sexe, c'est comme les piles électriques: ça s'use si on ne s'en sert pas".

Si de moins en moins de personnes vont "s'enfermer" dans ce "paradis" ou "enfer" (faut savoir ce que tu veux), alors il n'y a plus de problème pour toi... et tu peux te consacrer à des tâches utiles. Wink
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 11:13

dan 26 a écrit:
Décidément tu n'as pas compris ma question, (ou refuses de la comprendre) je sais bien que c'est normal et naturel , mais je me répète: quelle est leur réaction par rapport à ce phénomène naturel ? Juste pour vous montrer dans quel état d’abêtissement (excusez moi), ils sont maintenus ........les pauvres bougres . Si tu ne veux pas donner la réponse je la donnerai moi même , au travers de confidences reçus de certains
amicalement
Si tu en interroges 100, tu ne saura jamais ce que ces 100 là te diront (peut-être ne te disent-ils pas tout ? Ou ils déforment la réalité, comme c'est souvent le cas ? Ou ce sont des cas isolés ? Ou le cas d'un monastère, qu'on ne peu pas généraliser? Comment savoir ? ), tu ne pourras pas en tirer des conclusions générales.

Pour le reste, je rejoins lhirondelle: les "confidences reçues de certains" ne sont qu'un pet de mouche par rapport à une expérience comme la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 13:18

parce que tu ne lis quand même pas les réponses, ou que tu les oublies instantanément, comme on le constate tout au long de tes interventions.

Ton seul but est de dire ce que tu as envie de dire, pas d'enrichir tes connaissances.

Ca, ce n'est pas un dialogue.

Si tu as "étudié" pendant 30 ans tout cela avec de telles idés préconçues, une telle fermeture à tout avis différent de celui que tu attends, une mémoire si courte et si sélective, alors ton étude perd toute crédibilité (même si tu profères aussi une série de lieux communs incontestables).
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 13:21

Exactement, Triskèle !

Dan26
Mon témoignage est ici, le fil fait treize pages, alors question "omerta" tu repasseras. Si tu veux savoir pourquoi j'ai tapé la cotte sur la haie, comme on dit par chez nous, tu n'as qu'à aller le lire.
Je ne défends pas la vie religieuse, je ne la qualifie pas de paradis , ça, c'est TON vocabulaire, pas le mien.
Je fais la part des choses entre ce qui est avéré et ce qui ne l'est pas. Que ça te plaise ou ne te plaise pas, ce n'est pas mon problème.
Je ne sais pas pourquoi tu fais une fixette sur les pulsions sexuelles nocturnes. Les diurnes ne t'intéressent pas ?
Je n'ai pas été soulevé le drap de mes consœurs pour voir si elles se tripotaient, si c'est ça que tu veux savoir. Donc, si tu veux entendre des histoires grivoises, va interroger quelqu'un d'autre.
Et, pour éviter certains dérapages, je te rappelle que la charte te demande de respecter la pudeur des membres du forum.
Mais peut-être t'attends-tu à ce que je te sorte la panoplie des instruments de pénitence qui ont rejoint ... le musée du couvent ? Soeur J avait aménagé une vitrine au grenier avec ce genre de bidules envoyés au placard dans les années 70.
Qui en fait encore usage ? Des monastères réac, plus proches de Marcel Lefebvre que de Rome, ou sans doute dans les pays de culture latine ou hispanique. Ils ont un faible pour le dolorisme. Quand tu vois qu'un monastère a passé le cap de l'aggiornamento, tu peux être sûr que ces horreurs n'y sont plus en usage.

Au passage, je rappelle que le vocabulaire monacal est passé du cloître à la prison ET NON L'INVERSE.
Au XIXe siècle, on a cru que faire vivre des prisonniers comme des moines allaient hâter leur conversion. On a nommé leur cachot "cellule" du nom de la chambre du moine, et on a créé un lieu pour aller les visiter, comme dans les couvents et les pensionnats qu'on a appelé "parloir."

La baisse des vocations religieuses (je ne parle pas des sacerdotales)?
C'est simple : l'évolution de la société. On est passé d'une moyenne de 90% de catholiques pratiquants pour la plupart à 60% (en criant fort) qui n'ont plus qu'une pratique très occasionnelle.
La structure familiale a aussi changé : des couples stables à familles nombreuses, on est passé à la famille monoparentale ou recomposée.
S'engager pour la vie, de nos jours n'a plus beaucoup de sens et un peu partout dans le monde, tu entendras dans les ordres et congrégations : la jeunesse actuelle est instable.
D'autre part, il faut savoir que le nombre de religieuses a explosé au cours du XIXe siècle et au début du XXe siècle au point d'avoir atteint un nombre historiquement anormal.
Sous l'Ancien Régime, il y avait plus de moines que de nonnes. A la restauration, il y a eu un envol inhabituel des vocations qui s'expliquent par deux facteurs.
D'abord un sentiment de culpabilité après la révolution française qui était perçue comme un châtiment pour le relâchement de la ferveur religieuse. Les instituts de "réparation" ont fleuri comme des pissenlits.
Ensuite, le manque de structures de bienfaisance : les religieuses fonctionnaient comme institutrices, infirmières, assistantes sociales avant l'heure, là où l'Etat laissait les pauvres gens à leur sort et comptait sur la charité publique.
Aujourd'hui, il n'y a plus besoin de se faire nonne pour soigner des malades ou enseigner.
Pendant 400 ans dans ma vie natale, les ursulines ont tenu une école pour les petites filles. Aujourd'hui elles ne sont plus qu'une poignée, très âgée. L'école existe encore mais elle est tenue par des laïcs et elle est devenue mixte.
La Belgique a aussi été "gâtée" par les effets de la loi Combes. Pas mal de religieuses françaises se sont exilées en Belgique francophone et certaines ne sont pas retournées en France après la guerre 14-18, quand les choses se sont calmées : trop de monastères pour la population.
La canonisation de Thérèse de Lisieux a suscité pas mal de vocations qui ont rempli les carmels à un moment donné. L'effet s'est essoufflé donc les carmels ferment les uns après les autres. Objectivement, il y en avait trop.
On revient donc à la "normale".
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 13:32

J-P Mouvaux a écrit:
Tu as du temps à perdre, lhirondelle, à entrer dans une diatribe avec dan ?

Entrer dans une diatribe c'est peu dire .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 14:37

j'aurai été une femme "du peuple", il y a 100 ans, j'aurais sans doute aussi préféré être religieuse pour donner cours ou soigner, ou même chanter les louanges d'un hypothétique dieu, plutôt que de me marier avec un mari imposé par mes parents, avoir une vie d'esclave et avoir beaucoup de chances de mourir en couches... Ca explique aussi le succès des couvents.... non ?

Et pour les hommes, (ne négligeons pas cet aspect) aussi travailler comme une bête pour arriver à peine à nourrir sa famille, s'en sentir responsable, et en plus, avoir des chances de se retrouver seul à éduquer les enfants, ... c'est très lourd, tous ne sont pas capables de cela. Comme moine, il étaient au moins nourris, logés, les intellectuels pouvaient développer leur esprit, alors que comme chef de famille, il n'en n'était pas question.

Les riches avaient le beau rôle dans les couvents: ils se retrouvaient d'office en haut de la hiérarchie, bénéficiant de tous les privilèges... La vie des monastères avait des attraits.

Un voyante m'avait dit que dans la vie précédente, j'avais été un religieuse dévoyée qui avait fait souffrir les hommes Ce qui explique sans doute que j'ai un prénom de bonne soeur...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 16:19

m'enfin Dan tout le monde sait cela... tu enfonces des portes ouvertes. Tous les moines savent aussi cela, ce ne sont pas des imbéciles.
Ils rigoleraient bien s'ils te lisaient.

Ca fait déjà partie de l'Histoire... tu vis dans quel siècle ???

Allez, je t'ai un peu répondu parce que tu me fait pitié, à chercher de façon obsessionnelle un interlocuteur. Tu as l'air si malheureux quand on ne te répond pas, tu crois que tu es censuré.
Je t'aime bien quand même, mais pas au point d'y passer des soirées...


Dernière édition par Triskèle le Sam 2 Mar 2013 - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 17:03

Dan26 a écrit:

Je pense qu'il n'y a pas de normalité dans ce domaine, on est face à une abbération humaine perpétrée par l'église catholique romaine, influencée par l'essenisme au départ .
L'homme est fait pour vivre, profiter de la vie du temps qui passe, procréer, aimer, etre aimé, avoir une famille, penser , utiliser toutes ses fonctions naturelles, etc etc .
La vie monastique contemplative à mon humble avis est une monstruosité que l'église un jour devra reconnaître, comme le célibat des prêtres, le pécher de la chair, l’homosexualité , l'utilisation du préservatif , etc etc. Comme elle vient de la faire pour son antisémitisme , dont l'origine est le déicide .
Mais te rends tu compte des milliards d’être humains depuis 2000 ans qui ont sacrifié leur vie sur l'autel de la bêtise humaine . Excuse moi cela me révolte .
Reconnais tout de même que je n'ai pas dit que des énormités depuis le départ de cet échange au travers de ton témoignage , dont je te remercie .
Amicalement

Le monachisme existe dans toutes les religions, je ne vous pas ce qu'il y a de choquant, de nos jours c'est un libre choix de vie. Quant à ta philosophie de vie matérialiste, on n'a pas non plus à être d'accord, chacun est libre, garde la pour toi, c'est ta philosophie de la vie, ne l'impose pas.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 17:37

Citation :
deux ceux qui ne servent à rien, et qui de plus vivent dans des conditions ignobles .
... dans les films que tu te fais.


Citation :
Je ne fais que dénoncer une méthode qui consiste à enfermer des individus , dans des conditions ignobles , dignes de pratiques sectaires . Terme que l'hirondelle a utilisé d'ailleurs, dans son témoignage .
... et termes que tu détournes, parce que je les ai employés dans un contexte déterminé.
C'est la raison pour laquelle un véritable dialogue avec toi, sur le sujet, est impossible.

Tu ne lis pas ce que j'écris : tu picores des éléments pour nourrir tes théories.
Ecris donc un bouquin en y coltinant tous tes lieux communs. Je t'assure que tu trouveras une foule de lecteurs pour avaler tout cru toutes les inepties que tu leur raconteras. Ça te fera un bon complément de retraite


La dérive sectaire concerne à mon sens un cas sur quinze.

Au XVIIIe siècle on enfermait parfois des gens dans les couvents. Après la révolution française, on n'enferme plus personne.
Les gens y entrent de leur plein gré et en sortent de leur plein gré.
Même dans le premier couvent que j'ai connu, des sœurs sont parties DE LEUR PLEIN GRÉ.

Au fait, je rappelle que je tiens un blog qui parle de vie religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 18:05

[quote="dan 26"]
Citation :
JR a écrit:

Le monachisme existe dans toutes les religions, je ne vous pas ce qu'il y a de choquant, de nos jours c'est un libre choix de vie.
Je me repette je parle des contemplatifs , deux ceux qui ne servent à rien, et qui de plus vivent dans des conditions ignobles .
Citation :
Quant à ta philosophie de vie matérialiste, on n'a pas non plus à être d'accord, chacun est libre, garde la pour toi, c'est ta philosophie de la vie, ne l'impose pas.
Quand 'ai je imposé ma philosophie, quand en ai je parlé? Je ne fais que dénoncer une méthode qui consiste à enfermer des individus , dans des conditions ignobles , dignes de pratiques sectaires . Terme que l'hirondelle a utilisé d'ailleurs, dans son témoignage .
Je rappelle au passage que 99,9 % de la population mondiale vie libre , de tout mouvements de tous contact , ce n'est donc pas ma philosophie mais la norme habituelle .Amicalement

désolé encore une fois tu cherches à imposer ta norme au mépris de la liberté de conscience. Ceux qui veulent vivre reclus dans la contemplation, c'est leur droit le plus strict. Quant à dire qu'ils ne servent à rien, je ne le pense pas, bien au contraire, mais ce n'est pas
avec un matérialiste qu'on aborder ces choses-là.

Tu parles d'endoctrinement ? mais l'endoctrinement matérialiste on le subit tous les jours et il est bien plus dangereux pour l'humanité et pour la planète, seulement peu savent le reconnaître, normal quand on baigne dedans du matin au soir, on n'a plus aucun jugement.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 18:21

Quelqu'un qui ne m'a jamais rencontrée prétend me connaître mieux que moi-même ! Je sais bien que le ridicule ne tue pas, mais ce n'est pas une raison pour nous fourguer du portnawak à chaque message.


Dan26 a écrit:
Pour preuve étrangement un pasteur est venu te parler en tant que moniale, et étrangement tu es t devenue protestante , étrange n'est ce pas ?
Jamais un pasteur n'est venu me parler en tant que moniale, étrange n'est-ce pas, ta manière de déformer tout ce que j'écris ? !
Ce n'est jamais que le énième exemple de ta façon de tordre les textes.

En tant que modo, je te demanderai de ne pas propager des contre-vérités sur ce qu'on dit les membres du forum sur eux-mêmes. Sinon le message passera à la trappe, ou plutôt à la fosse.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 18:46

Triskèle a écrit:
j'aurai été une femme "du peuple", il y a 100 ans, j'aurais sans doute aussi préféré être religieuse pour donner cours ou soigner, ou même chanter les louanges d'un hypothétique dieu, plutôt que de me marier avec un mari imposé par mes parents, avoir une vie d'esclave et avoir beaucoup de chances de mourir en couches... Ca explique aussi le succès des couvents.... non ?
C'était à peu de choses près les motivations de Thérèse d'Avila quand elle est entrée au monastère de l'Incarnation. Avec aussi la perspective de faire son purgatoire sur terre pour ne pas de voir le faire après Wink

Citation :
Et pour les hommes, (ne négligeons pas cet aspect) aussi travailler comme une bête pour arriver à peine à nourrir sa famille, s'en sentir responsable, et en plus, avoir des chances de se retrouver seul à éduquer les enfants, ... c'est très lourd, tous ne sont pas capables de cela. Comme moine, il étaient au moins nourris, logés, les intellectuels pouvaient développer leur esprit, alors que comme chef de famille, il n'en n'était pas question.
Tout de même, la vie du frère lais (ou de soeur converse) était très éprouvante physiquement, mais il y avait, d'autre part une régularité de vie. Les intellectuels, c'étaient aussi les plus nantis et ce n'est pas d'avoir une famille qui les auraient empêché de développer leur esprit.

Citation :
Les riches avaient le beau rôle dans les couvents: ils se retrouvaient d'office en haut de la hiérarchie, bénéficiant de tous les privilèges... La vie des monastères avait des attraits.
Sous l'Ancien Régime, du moins. C'était surtout la noblesse qui se voyait attribuer les titres de supérieurs, du temps de la "commende".
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 18:56

en tous cas, quelque chose me tente bien dans la vie monastique: d'une part ne plus avoir à se préoccuper des besoins matériels: quel soulagement cela doit être ! D'autre part de pouvoir se donner à fond dans sa vocation, dans son cheminement intérieur.

Matthieu Ricard disait "je peux enfin faire tout ce dont j'avais envie".
Si je n'avais pas eu d'enfant, je serais sans doute devenue moniale bouddhiste, dans le monastère de Samye Ling en Ecosse. J'y ai adoré les gens, et il y a assez de résidents permanents que pour constituer une communauté variée: une vingtaine de moines et moniales, et une vingtaine de laïcs. En Belgique, les communautés sont trop petites: les problèmes personnels y sont donc plus nombreux. L'idée d'une communauté mixte me tente fort.

Il y a une telle communauté chrétienne (mixte) en Belgique, à Lavaux St Anne. Ils ont eu beaucoup de succès, maintenant cela se tasse.

Mon frère est très heureux et épanoui das sa trappe. Tous les gens qui le rencontrent le disent. Dans les autres moines, il y a de tout: des "étouffés" (comme on en rencontre aussi beaucoup hors des monastères, d'ailleurs), des rayonnants silencieux, d'autres bavards, des farceurs, de véritables savants avec qui j'ai beaucoup de plaisir à discuter, surtout quand ils ont en plus le sens de l'humour... J'y amène souvent mes amis pour qu'il perdent leurs préjugés sur les moines.

Un paradis ? Certainement pas ! Mais la vie en dehors des murs est aussi loin den être un tous les jours !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 19:31

@ Triskèle
L'absence de soucis de vie matérielle est remplacé par les soucis de la vie communautaire. Le fait de vivre perpétuellement en vase clos avec les mêmes personnes a un effet de serre : la moindre broutille prend des proportions qu'on ne soupçonnerait pas.
A mes yeux, la vie monastique reste une vie artificielle, sans contact avec la "vraie" vie, une vie en aquarium.
Ce n'est pas l'enfer ni la prison, mais il y a une part de déresponsabilisation que je ne cautionne pas.
Le gars qui se retirait dans un trou perdu pour vivre en ermite et cultiver ses légumes était au moins confronté au fait que les légumes poussaient ou non, que les paniers qu'il allait vendre au marché se vendaient ou non, etc.

La communauté de Lavaux-ste-Anne a connu des débuts très chaotiques et difficiles. Dans les années 80, le frère Marc a eu des tas de novices qui ont fini par partir en le laissant assez désappointé. Ma compagne de noviciat et une de ses connaissances avaient pensé fonder la branche féminine mais les choses n'étaient pas mûres.
Heureusement, le fondateur a eu l'aide d'autres religieux, notamment de jésuites pour assurer la formation des nouveaux frères. Cela a été payant.
La première soeur a commencé au milieu des années 90. Elle y est toujours et d'autres ont suivi.

La communauté est mixte mais les frères et les soeurs sont bien séparés. Ils ont leur lieu propres à eux, mais se rassemblent pour la prière et les repas, si je me souviens bien.

Il existe une autre communauté mixte et oecuménique à Bose, en Italie :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_monastique_de_Bose
http://www.monasterodibose.it/content/blogcategory/133/781/lang,fr/


Dernière édition par lhirondelle le Sam 2 Mar 2013 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 19:44

C'est qui ça, "on" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 19:45

je trouve que le mariage à vie est tout aussi anti-naturel.
Les femmes qui ont sacrifié leur carrière pour soutenir leur mari et tenir le ménage se retrouvent fort dépourvues (j'en connais assez!) quand celui ci part avec une jeunette.

Divorcer est difficile, c'est une procédure judiciaire qui peut durer des années, alors que pour quitter un couvent, il suffit... de sortir !

Je ne vois donc vraiment pas où est le problème.

Ce n'est pas à toi, Dan de décider ce qui est "naturel" ou pas, dans le choix des autres, qu'ils optent pour une union homosexuelle, ou pour un couvent...

Maintenant, ton point de vue que tu veux imposer à tout le monde, on l'a bien compris. Tu pourrais arrêter de rabâcher, pour qu'on puisse avancer dans le dialogue ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 19:46

lhirondelle a écrit:
@ Triskèle
L'absence de soucis de vie matérielle est remplacé par les soucis de la vie communautaire. (...)
La communauté de Lavaux-ste-Anne a connu des débuts très chaotiques et difficiles.
Merci pour les infos !

Et des couples moines, ça n'existe toujours pas ? J'en connais dans le zen, je trouve cela très chouette.


Dernière édition par Triskèle le Sam 2 Mar 2013 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 19:53

Triskèle a écrit:
je trouve que le mariage à vie est tout aussi anti-naturel.
Les femmes qui ont sacrifié leur carrière pour soutenir leur mari et tenir le ménage se retrouvent fort dépourvues (j'en connais assez!) quand celui ci part avec une jeunette.

Divorcer est difficile, c'est une procédure judiciaire qui peut durer des années, alors que pour quitter un couvent, il suffit... de sortir !

Et de tout reprendre à zéro Chercher un travail, passé trente, quarante ans ... se remettre dans le bain... Bon, je n'ai pas eu trop de problèmes avec la technologie, mais il y a un gros trou dans ma "culture", des films que je n'ai pas vus, des chanteurs que je n'ai pas vu entrer en scène.
Ce n'est pas trop grave. C'est vrai que des divorces peuvent mal se dérouler, et j'ai un exemple dans mon entourage proche, mais beaucoup de femmes ont "au moins" un travail.

Triskèle a écrit:
Et des couples moines, ça n'existe toujours pas ? J'en connais dans le zen, je trouve cela très chouette.
Je ne sais pas de quoi tu parles


Dernière édition par lhirondelle le Sam 2 Mar 2013 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 20:01

j'ai un couple d'amis en Alsace qui sont tous les deux moines zen. Ils ne vivent pas en communauté, mais "comme tout le monde" Leur engagement est personnel. Ca me tente aussi, je suis en train de me renseigner à ce sujet.
Evidemment le concept de "moine", dans le zen, est fort différent.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 20:06

C'est ce qu'il me semble ^^ Le concept n'est pas le même.
J'ai une connaissance, bénédictine, qui faisait partie du DIM et était allée, dans ce cadre, au Japon dans des monastères zen.
Elle m'a raconté qu'on a permis au bonze qui desservait un temple de se marier après leur formation dans un dojo, parce qu'ils devenaient une espèce en voie de disparition. Le fils du bonze zen pouvait ensuite reprendre le métier de papa.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 20:25

ici ils sont devenus moine ensemble, bien après leur mariage.
Dans certaines sections bouddhiste, on peut devenir moine provisoirement. J'aime bien ce concept.

Si les chrétiens assouplissaient les règles, cela pourrait donner une nouvelle impulsion.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 20:41

De toute façon la vie religieuse telle que nous la connaissons, dans le catholicisme, est appelée à disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 21:57

dan 26 a écrit:
Teoma a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Tu as du temps à perdre, lhirondelle, à entrer dans une diatribe avec dan ?

Entrer dans une diatribe c'est peu dire .
Vous ne savez donc pas ce qu'est la passion !!! Dommage pour vous . C'est très agréable .
amicalement


La passion ce n'est pas ce que vous reflétez , pourtant . Plutôt furie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Sam 2 Mar 2013 - 22:12

le sujet, c'est la vie religieuse, pas les passions de Dan, même s'il considère que la sienne est la seule possible.
Merci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Dim 3 Mar 2013 - 8:43

Et si Dan intervient encore sur ce fil pour rabâcher ou pour s'en prendre personnellement à quelqu'un, c'est direction la fosse.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Dim 3 Mar 2013 - 9:46

Teoma a écrit:
dan 26 a écrit:
Teoma a écrit:


Entrer dans une diatribe c'est peu dire .
Vous ne savez donc pas ce qu'est la passion !!! Dommage pour vous . C'est très agréable .
amicalement


La passion ce n'est pas ce que vous reflétez , pourtant . Plutôt furie ?

La vie religieuse , dans toute son aspection sa valeur spirituelle , son goût agréable au coeur et à la psyché , et la délivrance de la bêtise crasse qu'elle promet au plus amoureux de Dieu ne peut en aucun cas vous faire entrevoir ne serait-ce qu'une seule pensée de ce que cela est en vérité .

Dan 26 votre furie maladive contre les êtres spirituels vous conduira certainement dans un enfer interne peu commun , le feux intérieur qui brûle l'homme rongé par les remords violents , c'est simplement cela l'enfer .

C'est pour éviter une telle déconvenue psychique que des humains s'adonnent à la méditation de groupe ou solitairement protégés par l'autorité religieuse justement .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Dim 3 Mar 2013 - 10:07

Pour celui qui veut vraiment se consacrer à la méditation, il est légitime de vouloir se retirer du "monde", d'être débarrassé des soucis matériels, au moins pour une durée choisie, dans ce cas c'est une retraite, car c'est impossible autrement.

Alors il y a la possibilité de vivre en ermite dans la nature, ou de se joindre à une communauté. Il semble que la vie érémitique soit à l'origine de la vie monacale. Il y a quelques années, il y avait un ermitage isolé en Haute Provence, où vivait une religieuse à 2 heure de marche du premier village. Je ne sais pas s'il existe toujours. Il y aurait toujours quelques 200 ermites religieux catholiques en France.

La vie érémitique serait à l'origine de la vie monastique. Elle est monnaie courante en Asie.

La vie recluse est quasiment obligatoire pour les grands lamas du bouddhisme tibétain qui doivent passer une période de 3 ans 3 mois 3 jours, dans une cellule, autrefois une grotte emmurée, avec juste une ouverture pour passer la nourriture.

En Thaïlande, c'est la coutume pour un jeune ado, de passer un certain temps, une ou plusieurs années dans un monastère et de mendier sa nourriture comme on les voit souvent défiler en quête de nourriture dans les rues des villes.

Dans l'hindouisme, c'est plutôt la vie itinérante de renonçants, saddhus et sanyasins, avec obligation de ne pas rester plus de 3 jours au même endroit. Les dharmasalas (maisons du dharma) sont des haltes qui accueillent les renonçants sur la route, mais il existe aussi des monastères.

Il reste encore des abbayes en activité très renommées en France. Cela fait parti de notre culture, de notre patrimoine, et il serait dommage que ce genre de vie disparaisse mais je ne le pense pas, cela prendra peut être d'autres formes. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les retraites spirituelles dans des monastères n'ont jamais eu autant la cote, car cela répond à un besoin de spiritualité dans un monde matérialiste.

Les monastères orthodoxes aussi sont recherchés par les personnes en quête de spiritualité.

hé oui cela fait partie de la vie monsieur dan...heureusement qu'il reste encore de ces havres de paix dans ce monde démoniaque qui est aux mains des assouras... mais on en viendra à bout de ces bestioles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Dim 3 Mar 2013 - 15:39

L'utilité d'un tel fil Wink

Cela m'a donné l'envie d'aller visiter ce matin une abbaye perdue tenue par une vingtaine de cisterciennes qui suivent les règles de St Benoit. L'abbaye est ouverte aux visiteurs le dimanche et on peut assister aux offices grégoriens. La journée est partagée entre le travail manuel (travail aux champs, élevage, récolte) et la prière (chants grégoriens, adoration, contemplation ...) pas de confort, pas de chauffage, aucun mobilier superflu, aucun luxe. L'abbaye avait été abandonnée.
Lever tôt pour les vigiles à 05h20, puis les laudes à 06h45, le messe à 10h00,
sexte suivie de none à 12h40, les vèpres à 17h45, et enfin complies à 20h35.
Il est possible d'y effectuer des retraites.

Les moniales que j'ai pu voir n'ont pas l'air contrites mais plutôt épanouies. On nous a expliqué le fonctionnement de l'abbaye, les vocations, comment on passait de postulante à novice, puis de novice à professe temporaire puis solennelle. En dehors des visites dominicales, elles n'ont pas de relation avec l'extérieur et ont chacune une cellule.

Réfectoire, chapître, cloitre, église, le bavardage n'est pas de mise, mais le recueillement.
Elles ont une heure récréation le vendredi ou il est permis de discuter un peu plus légèrement, de la famille, du monde déprimant de l'extérieur, ça suffit largement (dixit la soeur) .
Il y a une boutique pour les visiteurs où les soeurs vendent les produits qu'elles récoltent. Depuis une vingtaine d'années, il y a de nouveau un niveau stable de vocations et ainsi quand le nombre est atteint pour faire vivre l'abbaye, un groupe de moines ou de moniales peut partir pour redonner vie à d'autres abbayes abandonnées ou qui périclitent.

J'ai appris quelque chose. Je suis plutôt admiratif de ce mode de vie, j'ai bien plus de respect pour les moines, les moniales que pour le clergé, les curés. Au-delà des croyances, j'aime visiter les lieux sanctifiés par la prière et la méditation, qu'ils soient bouddhistes, hindouistes, orthodoxes ou catholiques, il suffit d'être sensitif.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 8028
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Dim 3 Mar 2013 - 16:19

Il y a trente ans, on comptait à peu près sept monastères de clarisses pour la Belgique francophone. Il n'en reste plus qu'un.
Il y avait une quinzaine de carmels, il y en a encore sept et l'un d'entre eux s'est retiré dans l'aile d'une MRS pour religieuse.
Les bénédictines et les cisterciennes ont l'air de se maintenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
levergero78
Expert
Expert
avatar

Masculin Nombre de messages : 1242
Age : 89
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   Mar 5 Mar 2013 - 10:59

Citation :
J'ai appris quelque chose. Je suis plutôt admiratif de ce mode de vie, j'ai bien plus de respect pour les moines, les moniales que pour le clergé, les curés. Au-delà des croyances, j'aime visiter les lieux sanctifiés par la prière et la méditation, qu'ils soient bouddhistes, hindouistes, orthodoxes ou catholiques, il suffit d'être sensitif.
écrit JR.

Moi-même quand je suis en voyage d'agrément en province et quand je me trouve près d'une abbaye, je m'y rends systématiquement.

J'aime bien le calme des monastères. Si je tombe sur un office, j'y assiste car j'adore le grégorien. J'en ai plein de CD que j'achète dans leur boutique ainsi que d'autres produits pour leur procurer un peu d'argent, les pauvres moines et moniales qui en manquent tant...

Je ne les envie pas mais j'ai beaucoup d'admiration pour leur vie si dure. D'un autre coté, l'Eglise manquant tellement de prêtres paroissiaux qui sont débordés, c'est un peu du gâchis. N'est-ce pas aussi un manque de responsabilité de leur part ? Mais je me garderai bien de les critiquer.

Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie religieuse en question   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie religieuse en question
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite question pour les chrétiens...
» Une question en orthographe/conjugaison?
» [Mantis religiosa] Mante religieuse
» Diacre question
» Mante religieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum chrétien catholique apostolique romain-
Sauter vers: