Forum des déistes, athées et inter-religieux

Forum de partage sur la spiritualité et la philosophie. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux enseignements religieux, à l'athéisme ainsi qu'à la morale dans un bon climat
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le métis de Dieu

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mister be
Exégète
Exégète


Nombre de messages : 6057
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mar 2 Avr 2013 - 19:57

ces deux choses être juif et Chrétien ne s'excluent pas mutuellement. Pour répondre à cette objection, nous devons d'abord définir ce que l'on entend par "Juif" et par "chrétien".

Aucun des premiers disciples du Christ n'a renoncé à sa judaïté. En tant que Juifs, ils comprenaient que Jésus était le Messie promis à Israël et ils s'appuyaient sur de nombreux passages de la Bible juive (Tanach), ainsi qu'une expérience de l'amour de Dieu qui confirmait leur espérance.

ce sont les Chrétiens et les Juifs qui n'ont rien compris pas Jean-Marie Lustiger qui était une victime et combien je le comprends!
C'est plus qu'une question de jalousie car il s'agit de blasphème et d'Ecriture...
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 67
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 9:48

Il n'empêche. Les juifs et les chrétiens s'ils ont bien la même origine, au moins territoriale et biblique de l'ancien testament, ont des religions totalement différentes car Jésus, juif d'origine, en a créé une nouvelle confiée à son apôtre Pierre et qui perdure depuis 2.000 ans avec des hauts et des bas...

Le dialogue inter-religieux patine depuis longtemps car il n'y a aucune volonté forte de part et d'autre de le faire réussir : le fossé est trop profond...
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 10:25

Citation :
C'est justement ce que Jean-Marie LUSTIGER n'avait pas compris !
A l'époque, je lui avais demandé s'il pouvait être envisageable de réintégrer les traditionalistes en leur donnant un statut semble que les autres églises catholiques comme copte, melkite ou maronite, car ils ont aussi des formes de messes traditionnelles différentes.
Il était totalement contre et j'ai été déçu.
Alors qu'il faisait une parade de l'alliance juif-chretien, il était incapable de faire l'alliance chretien-chretien.
Durant ses années de fonctions, il a été critiqué par la base catholique, qu'elle soit progressistes ou traditionaliste.
Une fois mort, il y a eu cette énorme hypocrisie d'en faire un saint. Il était loin du héros romanesque tel qu'il est présenté aujourd'hui. C’était un homme colérique, imposant ses décisions.
Une fois, Benoit XVI en place, il a réintégré les traditionalistes et cela à été applaudit par les masses.





Dernière édition par Gab aux citrons le Mer 3 Avr 2013 - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 10:34

mister be a écrit:
Aucun des premiers disciples du Christ n'a renoncé à sa judaïté.

L'évangile de Thomas* prouve le contraire.
Des Juifs, disciples de Jésus-Christ, ont suffisamment pris du recul par rapport au judaïsme afin d'initier ce texte.

Thomas Logion 6. Les disciples l’interrogèrent ; ils lui dirent : Veux-tu que nous jeûnions, comment prierons nous et ferons-nous l’aumône, qu’observerons-nous en matière de nourriture ? Jésus dit : Ne mentez pas et ce que vous haïssez ne le faites pas car tout est dévoilé à la face du ciel ; car rien n’est caché qui ne sera manifesté, rien n’est couvert qui demeurera sans être dévoilé.

Sur la nécessité de dépasser la Loi de Moïse pour faire de sa vie un sabbat...

Logion 27. — Si vous ne jeûnez pas du monde, vous ne trouverez pas le Royaume ; si vous ne faites pas le sabbat du sabbat, vous ne verrez pas le Père.

*Ce « cinquième évangile » pourrait provenir d'un milieu syriaque ou palestinien, rédigé par une série de rédacteurs entre le Ier et IIe siècles. Certains chercheurs y détectent des éléments pré-synoptiques. Toutefois ce point de vue ne fait pas consensus.( extrait de Wikipédia )

En tout cas ce texte établit le fait que certains disciples comprenaient tout autre chose en partant du judaïsme que sa simple continuation ...
Maintenant on peut faire aussi abstraction d'une telle mouvance comme on le fait encore avec l'essénisme pour qui la rupture avec le temple, et le judaïsme qui s'y attache quasi viscéralement, est historiquement avérée.




Dernière édition par Attila le Mer 3 Avr 2013 - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 10:36

Quand est-ce que l'évangile de Thomas a été rédigé ? !
Une rédaction tardive explique l'orientation gnostique.

levergero78 a écrit:
Il n'empêche. Les juifs et les chrétiens s'ils ont bien la même origine, au moins territoriale et biblique de l'ancien testament, ont des religions totalement différentes car Jésus, juif d'origine, en a créé une nouvelle confiée à son apôtre Pierre et qui perdure depuis 2.000 ans avec des hauts et des bas...
Jésus n'a pas (directement) fondé de nouvelle religion. Ça ne se trouve nulle part dans la bible.
Il n' a pas confié une nouvelle religion à Pierre, il lui a confié une ekklesia, c'est à dire une "assemblée". Le même apôtre Pierre a continué, après la mort de Jésus, à fréquenter le temple et les synagogues.
Le christianisme n'est devenu une religion à part entière que quarante ans après la mort de Jésus.


Dernière édition par lhirondelle le Mer 3 Avr 2013 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
J-P Mouvaux
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 10738
Age : 90
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 13:52

levergero78 a écrit:

Le dialogue inter-religieux patine depuis longtemps car il n'y a aucune volonté forte de part et d'autre de le faire réussir : le fossé est trop profond...
Que les diverses religions gèrent leur boutique comme bon leur semble ; concurrence loyale.


mister be Hier à 19:57
Citation :
ces deux choses être juif et Chrétien ne s'excluent pas mutuellement.
Tout à fait ; vous en êtes la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 67
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 14:14

lhirondelle a écrit:

Jésus n'a pas (directement) fondé de nouvelle religion. Ça ne se trouve nulle part dans la bible.
.

"Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise..." : Cela ne vous rappelle rien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6057
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 14:17

levergero78 a écrit:
Il n'empêche. Les juifs et les chrétiens s'ils ont bien la même origine, au moins territoriale et biblique de l'ancien testament, ont des religions totalement différentes car Jésus, juif d'origine, en a créé une nouvelle confiée à son apôtre Pierre et qui perdure depuis 2.000 ans avec des hauts et des bas...

Le dialogue inter-religieux patine depuis longtemps car il n'y a aucune volonté forte de part et d'autre de le faire réussir : le fossé est trop profond...

Pas tant que ça!
Bien sûr il existe de profondes cicatrices que l'Histoire des Hommes ont laissé mais il faut aller au delà de ça
Lustiger est un pionnier de ce dialogue inter-religieux et si JP II et Benoît XVi sont allé en Israël planter l'olivier de réconciliation ce n'est certes pas dans un but de récupération(j'ose le croire) mais l'un pour reconnaître l'autre dans son identité religieuse

Jésus était juif et Il n'a pas renié son peuple. En fait, Il a dit que son message s'adressait "aux brebis perdues de la maison d'Israël" (Matthieu 10. 6).Cependant, nous avons été conditionnés par des années de traditions et de tabous pour ne pas même considérer la possibilité que Jésus pourrait être Celui qu'il dit être.


Jésus n'a jamais enseigné à ses disciples de haïr le peuple juif. En fait, ses disciples étaient presque exclusivement Juifs ! Le message de Jésus est un message d'amour, de paix et de réconciliation. Il nous a commandé de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés.

Jésus a également dit que ceux qui croient vraiment en Lui seront reconnus par leur amour. Néanmoins, c'est un fait que nous avons subi de nombreuses persécutions au nom de Jésus. Cela ne peut ni se justifier ni s'expliquer. Mais il est vital de reconnaître qu'une personne ne doit pas accepter ou rejeter Jésus parce que ceux qui se disent être ses disciples n'observent pas ses enseignements. Les atrocités commises au nom de jésus déshonorent son nom parce que l'antisémitisme est un péché contre le Saint Nom de Dieu.

Les Juifs qui ont reconnu Jésus représentent diverses facettes de la pensée juive. Certains proviennent d'un milieu orthodoxe alors que d'autres étaient athées. Quelques-uns étaient éloignés du Judaïsme alors que d'autres étaient pratiquants.

Le coeur de l'appel est déterminé par une prise de conscience personnelle du péché et de la séparation d'avec Dieu. (Esaïe 59.2).
Israël a toujours une mission prophétique en tant que peuple élu qui nous a donné un messie dont nous attendons son retour et le Juif sa venue

Quant à la Parole du Christ concernant Pierre-source de division-c'est une question d'interprétation et sans entrer dans une polémique,l'histoire nous donne raison!
Primauté de Pierre ne veut pas dire suprématie et hégémonie sur les autres églises


Dernière édition par mister be le Mer 3 Avr 2013 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 14:20

levergero78 a écrit:
lhirondelle a écrit:

Jésus n'a pas (directement) fondé de nouvelle religion. Ça ne se trouve nulle part dans la bible.
.

"Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise..." : Cela ne vous rappelle rien ?
Je viens de t'expliquer qu'une Eglise, une ekklesia, c'est une assemblée, pas une religion.
Citation :
Il n'a pas confié une nouvelle religion à Pierre, il lui a confié une ekklesia, c'est à dire une "assemblée".

Citation :
en grec ancien : ἐκκλησία − l'assemblée
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6057
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 14:21

Nous avons obté pour kéhila pour cette raison!
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 19:23

mister be a écrit:

Jésus était juif et Il n'a pas renié son peuple. En fait, Il a dit que son message s'adressait "aux brebis perdues de la maison d'Israël" (Matthieu 10. 6)

Mister be, Jésus aurait-il reçu mandat des autorités juives pour rassembler les brebis perdues de la maison d'Israël ou bien étaient-ils éloignés du judaïsme au point de n'avoir de Juif que la nationalité càd rien de se qui fonde le vrai Juif (sa foi).

En vérité il me semble que l'enseignement de Jésus sera à tel point éloigné du judaïsme qu'il lui vaudra d'encourir le pire des châtiment, la croix, et le privilège d'être maudit d'Israël.

22 Si l'on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l'aies pendu à un bois,
23 son cadavre ne passera point la nuit sur le bois; mais tu l'enterreras le jour même, car celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu, et tu ne souilleras point le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne pour héritage
. ( Deut 21 )

Citation :
Les atrocités commises au nom de jésus déshonorent son nom parce que l'antisémitisme est un péché contre le Saint Nom de Dieu.

Désolé mais ce n'est pas trop ce qui apparait à la lecture des textes néo-testamentaires. Nous constatons au contraire un antisémitisme juif vis à vis des chrétiens, ce qui n'est pas banal et renverrait la charge de l'accusation vers les vrais initiateurs du problème.
Revenir en haut Aller en bas
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6057
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 20:25

La seule autorité qu'il avait besoin c'est celle de son Père,de notre Père...de YHWH
Il n'était en rien éloigné du Judaïsme puisqu'il a accompli l'entierété de la Torah
Il n'était certes pas légaliste comme les pharisien et il est venu remettre de l'ordre dans tout cela

Il faut d'abord rappeler que Jésus est issu de "la maison de Juda" (royaume du sud), comme David, et que seules ces dernières tribus (Juda et Benjamin) étaient présentes sur ce territoire pendant Son ministère terrestre.

C'est pourquoi aussi il est écrit que "le salut vient des juifs" (Jean 4:22, et non pas "des Israëlites").

"Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d‘Israël." (Mat 15:24)

Ceux de la maison d'Israël (royaume du nord) avaient été disséminés parmi les nations après leur captivité en Assyrie (2 Rois 17), et Jésus, en nommant "12" apôtres, en a choisi 10 pour ces "tribus perdues" (Mat 10:6, d'ailleurs on n'entend plus parler d'eux après la Pentecôte).

Les juifs, qui attendaient le "Messie", selon les Ecritures, pensaient que Jésus allait rétablir le royaume "terrestre" promis à Jacob (Israël), mais déçus par le message qui allait beaucoup plus loin que cela, l'ont renié et finalement fait crucifier par les "Romains"

Mais c'était le plan de Dieu qu'il en fût ainsi (lire Romains 11) afin que "la bonne nouvelle du royaume de Dieu" (d'abord spirituelle avant d'être terrestre) soit prêchée aux "brebis perdues de la maison d'Isarël" (voir aussi l'épître de Jacques "aux 12 tribus dans la dispersion") puis "aux païens" (d'où "l'appel" particulier de Paul, enseigné directement au "3ème ciel" !) afin que finalement les juifs reconnaissent leur Seigneur pendant la "grande tribulation" (ou "détresse de Jacob") et que "tout Israël soit sauvé". (Romains 11:26)

Nous avons aujourd'hui une grande responsabilité en tant que branches "greffées sur l'olivier franc" (Romains 11 toujours) vis à vis du peuple juif qui a toujours payé le prix fort pour avoir "gardé les commandements de Dieu", car c'est à "l'Eglise" que non seulement ces commandements ont été confiés également, mais aussi la capacité de les mettre en pratique par grâce et par la foi, le sacrifice parfait de Jésus nous ayant donné l'entrée gratuite sur le "chemin" (Jean 14:6) de la sanctification, et le Saint Esprit (également donné gratuitement) nous permettant de "mettre en oeuvre" ce salut (Jacques 2; Phil 2:12...) en nous conduisant "dans toute la vérité".


Quant à l'antichristianisme et antijudaïsme qui de l'œuf ou de la poule....
Les Chrétiens ont été persécutés mais les Juifs de tous les temps...
C'est bon chat,bon rat...
« Tout ce que je vous prescris, observez-le exactement sans rien y ajouter, sans rien y retrancher » (Devarim chap.13 verset 1). Or le christianisme a beaucoup retranché. Je cite (verset 2-4 du même chap.) : « Si s'élève au milieu de toi un prophète ou un visionnaire, t'offrant comme caution un signe ou un miracle ; quand bien même s'accomplirait le signe ou le miracle qu'il t'a annoncé, en disant : Suivons des dieux étrangers (que tu ne connais pas) et adorons-les', tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou ce visionnaire ! Car l'Eternel votre D. vous met à l'épreuve pour constater si vous L'aimez réellement de tout votre cœur et de toute votre âme ».

Et dans le verset 6 : « Ce prophète ou ce visionnaire sera mis à mort car il a prêché la révolte contre l'Eternel votre D. qui vous a sortis du pays d'Egypte et rachetés de la maison de servitude, voulant ainsi t'écarter de la voie que l'Eternel ton D. t'a ordonné de suivre ; et tu extirperas le mal du milieu de toi ».
Maintenant dans la Brit Hadasha on peut relever l'antisémitisme ou judaïsme scripturaire










Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 20:42

Attila a écrit:


Mister be, Jésus aurait-il reçu mandat des autorités juives pour rassembler les brebis perdues de la maison d'Israël
Lesquelles ? Il n'y a pas de pape dans le judaïsme. Le judaïsme du premier siècle était divisé en quatre sectes : les esséniens, les saducéens, les pharisiens et les zélotes.


Citation :
En vérité il me semble que l'enseignement de Jésus sera à tel point éloigné du judaïsme qu'il lui vaudra d'encourir le pire des châtiment, la croix, et le privilège d'être maudit d'Israël.
Alors pourquoi certains rabbins se retrouvent-ils dans son enseignement ?



Citation :
Désolé mais ce n'est pas trop ce qui apparait à la lecture des textes néo-testamentaires. Nous constatons au contraire un antisémitisme juif vis à vis des chrétiens, ce qui n'est pas banal et renverrait la charge de l'accusation vers les vrais initiateurs du problème.
Un antisémitisme juif ? !
Le second testament a été rédigé bien après la mort de Jésus, a une époque où la jeune secte chrétienne avait pas mal problème notamment avec les autres courants juifs, ce sont ces problèmes qui percent dans les textes.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 21:05

Citation :
Lesquelles ? Il n'y a pas de pape dans le judaïsme. Le judaïsme du premier siècle était divisé en quatre sectes : les esséniens, les saducéens, les pharisiens et les zélotes.

Croyez-vous que si le Sanhédrin avait pouvoir de condamner les délits vis à vis de la Loi de Moïse il n'en avait de ce chef le pouvoir de l'apprécier...

48 Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui ?( Jean 7 )

Citation :
Le second testament a été rédigé bien après la mort de Jésus, a une époque où la jeune secte chrétienne avait pas mal problème notamment avec les autres courants juifs, ce sont ces problèmes qui percent dans les textes.

Ce sont les faits qui se sont déroulés du temps du Christ et directement après sa mort qui sont relatés en particulier dans les Actes...supposer que ces derniers auraient pu être réécrit en fonction d'un contexte tardif est hors de propos.
Ces faits relatés parlent de différentes sectes juive tous attachées à Moïse et se sentant menaçés par l'enseignement du Christ. Ce sont ces Juifs qui sont dénonçés par les textes en les séparant nommément des chrétiens.
Je réitère mes propos en affirmant que ce sont les Juifs qui initièrent le délit d'antisémitisme en persécutant leurs frères Juif-chrétien et non le contraire.

Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 21:07

Voilà ce à quoi mène la lecture littérale de l'Ecriture en ignorant l'exégèse: l'anti-judaïsme primaire.

Citation :
Datation des Actes des Apôtres (oeuvre qui passe
pour être de Luc) :


-Dans les Actes des apôtres 5:36-37, qui passent pour être la suite de l'Évangile de Luc, il est écrit :
"Car, avant ces jours-ci, Theudas se leva, se disant être quelque chose, auquel se joignit un nombre d’environ quatre cents hommes ; et il fut tué, et tous ceux qui lui obéissaient furent dissipés et réduits à rien. Après lui s’éleva Judas le Galiléen, aux jours du recensement, et il entraîna à la révolte un grand peuple après lui ; lui aussi a péri,
et tous ceux qui lui obéissaient furent dispersés. Après lui, parut Judas le Galiléen, à
l’époque du recensement, et il attira du monde à son parti ..."

----> Ce passage fait référence à
la révolte de Theudas, hors celle-ci a eu lieu en 47.
Les actes des apôtres ont donc été écrits par Luc aprés 47.


- Vers 96 - 98 (?), Clément de Rome parle de "donner plus volontiers que de recevoir", ce qui pourrait être une allusion aux "Actes des apôtres 20:35" ("... et nous souvenir des paroles du seigneur Jésus, qui lui-même a dit : Il est plus heureux de donner que de
recevoir.").


- Un autre de ses passage, "J'ai trouvé un homme selon mon cœur, David, le fils de Jessé", semble se référer au Actes des apôtres 13:22 ("J’ai trouvé David, le fils de Jessé, un homme selon mon cœur, qui fera toute ma volonté").

----> Cela indique que les "Actes des Apôtres" pouvaient exister dés cette époque.


- Cependant dans les Actes des apôtres 27:27 la mer Adriatique est nommée : "Quand la quatorzième nuit fut venue, comme nous étions portés çà et là sur la mer Adriatique, les matelots, au milieu de la nuit, pensèrent que quelque terre les approchait "

----> Hors cette mer ne prendra ce nom qu'en 140 ap. JC; auparavant elle portait le nom de mer d'Illyrie. Donc ce passage des actes des apôtres n'a pu être écrit qu'aprés 140.


- De plus, lorsque Marcion arrive à Rome, vers 140-144, il possède une version de l'Évangile selon Luc alors qu' il ne semble pas connaître les "Actes des Apôtres", texte qui est pourtant, pense-t-on, du même auteur.


- C'est vers 150 (ou 120 - 135) que le livre des "Actes des apôtres" est cité pour la 1ère
fois, par Polycarpe de Smyrne.


Conclusion :

De tout cela on peut conclure que les Actes des apôtres pourraient dater d'un peu après 140, mais qu'ils contiennent des parties ayant été écrites avant 98.
http://atil.ovh.org/noosphere/evangiles.php
Les Actes des apôtres relatent des faits écrits après la mort de Jésus, ce n'est pas pour autant qu'ils ont été écrits tout de suite après.

Une autre hypothèse qui le situe "plus tôt"

Citation :
Puisque l’évangile de Luc fait corps avec les Actes des Apôtres, l’intervalle entre la rédaction des deux livres ne doit pas être bien grand. Pour les Actes, la limite la plus précoce est la fin de la captivité de Paul dont parle Ac 28:30-31, donc l’année 63. Mais le livre ne doit pas être beaucoup plus tardif. En effet, on comprendrait mal qu’après la persécution par Néron des chrétiens de Rome, Luc ait pu avoir le courage de toujours présenter comme impartiales vis-à-vis du christianisme les autorités romaines (Sergius Paulus, Gallion, Festus, le centurion Julius, et même le gouverneur Félix, pour lequel Luc n’a pourtant guère d’estime). Rien dans son texte ne laisse pressentir que le Néron devant qui Paul fait appel est un futur criminel. Le silence de l’auteur sur le martyre de Paul, signe éclatant de sa fidélité, étonne de la part d’un tel admirateur de l’Apôtre, si le livre est écrit après cet événement. L’année 64 semble la dernière date possible pour la
rédaction des Actes, si bien que l’évangile de Luc ne peut guère avoir été terminé après 62-63.
http://larevuereformee.net/articlerr/n200/la-datation-des-evangiles
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
mister be
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 6057
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/12/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Mer 3 Avr 2013 - 22:44

Je t'invite à lire cette étude sur la double condamnation de Yéshoua(Jésus)

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1965_num_167_1_8119 qui te donnera des éléments de réponse sur le rôle du Sanhédrin dans l'affaire du christ
Revenir en haut Aller en bas
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 8:09

Selon vous, donc, le livre des Actes aurait été écrit vers 140 par des antisémites notoires qui auraient falsifié les faits survenus aussitôt après la mort du Christ dans le but annexe d'incriminer les Juifs judaïsant...

C'est très intéressant, mais des questions se posent...que s'est-il réellement passé des événements directement ourdis par les chefs juif et qui aboutirent à la mise au gibet de Jésus...?
Quel fut le rôle de la majorité juive du Sanhédrin dans sa condamnation et quel a été leur comportement vis à vis des disciples chrétiens devant son succès populaire...?

Je comprend qu'il soit utile pour certains de briser le thermomètre pour orienter l'histoire biblique dans un sens moins déplaisant au nom d'une pensée unique concernant les pauvres Juifs victimes du monde entier mais ce n'est pas la vérité...au mieux cela résulte d'un esprit bien-pensant et influençable et au pire cela démontre la collusion intellectuelle de milieux chrétiens dans le but de soutenir l'hégémonie juive sur la terre palestinienne.


Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9770
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 9:18

En fait, ce sont des méchants juifs qui ont tué un gentil juif.
...
Non, ce sont des méchants romains qui à la demande des méchants juifs ont tué un gentil juif, parce que le papa du gentil juif avait décidé que son fils devait mourir parce qu'il aimait les hommes...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 9:26

...dis comme ça... à défaut de comprendre j'ai décidé d'y croire
Revenir en haut Aller en bas
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 9:30

Les tensions entre juif et romain ont causé la destruction du temple de Jérusalem, C'etait une bonne occasion aux chrétiens de prendre une revanche en douceur.
Dans l’évangile de Jean, l'appellation "les Juifs" revient avec une fréquence qui laisse une impression de malaise, le mot est utilisé soixante-sept fois.
Les écritures tente de réorienter les accusations exclusivement envers les juifs pour s'attirer la sympathie du pouvoir romain.
Il y a clairement une volonté de présenter les chrétiens comme étant des non-juifs et que les romains sont innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Personne
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 9770
Age : 67
Localisation : sud
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 9:47

Citation :
Dans l’évangile de Jean, l'appellation "les Juifs" revient avec une fréquence qui laisse une impression de malaise, le mot est utilisé soixante-sept fois.

Razz "77" fois.... Quel curieux hasard... Le chiffre de la perfection personnifiée.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-comprend.forumsactifs.com/
Gab aux citrons
Exégète
Exégète
avatar

Masculin Nombre de messages : 3666
Age : 44
Localisation : Gers
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 9:51

Prends un café, c'est ecrit 67 pas 77.
Revenir en haut Aller en bas
levergero78
Professeur
Professeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 67
Localisation : yvelines & finistère
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 10:08

Personne a écrit:
En fait, ce sont des méchants juifs qui ont tué un gentil juif.
...
Non, ce sont des méchants romains qui à la demande des méchants juifs ont tué un gentil juif, parce que le papa du gentil juif avait décidé que son fils devait mourir parce qu'il aimait les hommes...

Ecrit comme cela, ce n'est pas faux, mais il se trouve que le papa et le fils sont la même personne sous deux appellations différentes plus l'Esprit Saint...Bien qu'on dise couramment Dieu en trois personnes...
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-paul.vefblog.net
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 10:16

Gab aux citrons a écrit:
Les tensions entre juif et romain ont causé la destruction du temple de Jérusalem, C'etait une bonne occasion aux chrétiens de prendre une revanche en douceur.
Dans l’évangile de Jean, l'appellation "les Juifs" revient avec une fréquence qui laisse une impression de malaise, le mot est utilisé soixante-sept fois.
Les écritures tente de réorienter les accusations exclusivement envers les juifs pour s'attirer la sympathie du pouvoir romain.
Il y a clairement une volonté de présenter les chrétiens comme étant des non-juifs et que les romains sont innocent.

Revanche, manipulation politique, racisme...voilà qui nous éloigne du texte évangélique divinement inspiré pour manifester une pensée pure et extra-terrestre...

Durant des siècles les Chrétiens ne s'embarrasseront pas de pareilles précautions pour établir sur la base du récit biblique une théologie franchement raciste envers les Juifs ( les méchants :-) en représailles au déïcisme supposé ou avéré des judaïsant contemporains du Christ, attitude qui débouchera logiquement par la persécution des Juifs-Chrétiens...

Le malheur a voulu que la secte judéo-chrétienne réussisse à convertir des nations entières et que de pogroms pillages et expulsions ils en viennent à donner forme par décrets à leur intolérance jusqu'au paroxysme.

En tout cela on est loin du message du Christ et il semblerait beaucoup plus probable que n'aurait survécu de ce dernier qu'une vision très humaine de cette parole... de la même manière que le judaïsme altérera profondément l'esprit de la loi mosaïque pour n'en retenir qu'un mondanisme matérialiste égoïste et bouffon.
Revenir en haut Aller en bas
lhirondelle
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 7471
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 10:19

Personne a écrit:
Citation :
Dans l’évangile de Jean, l'appellation "les Juifs" revient avec une fréquence qui laisse une impression de malaise, le mot est utilisé soixante-sept fois.

Razz "77" fois.... Quel curieux hasard... Le chiffre de la perfection personnifiée.
Je vais ergoter, ce n'est pas "Juifs" qui est écrit mais "Judéens".
On me retirera pas de la tête qu'il y avait un antagonisme entre un establishment en vue en Judée et ces rabbis de province, ces galiléens qui macéraient dans un milieu trop près des "Nations" ^^
Si on avait opté, depuis le début, pour cette traduction littérale, on aurait pas vu autant d'anti-judaïsme.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurisquedeseperdre.skynetblogs.be/
Attila
Expert
Expert


Masculin Nombre de messages : 2778
Age : 66
Localisation : Ici et ailleurs
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: le métis de Dieu   Jeu 4 Avr 2013 - 10:24

Comme si la forme pouvait se passer du fond...ce sont les faits qui imposent le jugement et non le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le métis de Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
le métis de Dieu
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées et inter-religieux :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: