Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques

Forum de discussion. Nous accueillons toutes vos opinions et témoignages relatifs aux sujets qui vous tiennent à cœur, dans un bon climat de détente et de respect.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyVen 3 Mai 2013 - 8:35

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

En prononciation se dit Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets .

Je propose une analyse alpha numérique de la structure de cette phrase de 28 lettres et 7 mots, la première que je considère comme le titre de la création en sept jours. Pour moi cette phrase est Parole de Dieu, uniquement. Au vu de la structure que vous allez découvrir, il est impossible que Moïse ait voulu cette Phrase. Moïse quand on lui demandait de raconter le commencement, il connaissait par cœur cette phrase. Elle n’a pas bougé depuis des milliers d’années. Cette analyse je ne l’appelle pas guématria qui était très utilisée à l’époque car ce terme fait trop allusion au système de comptabilité grec.

Nota. Au début cette phrase était écrite en continue sur un rouleau, ce n’est qu’après reconnaissance des 28 lettres que le découpage a été fait. Et puis il n’y avait qu’une seule graphie pour les finales qui n’ont été modifiées postérieurement, quand, je ne sais pas.
Je commence par la signification de quelques lettres sans épuiser évidemment le sujet. Les nombres sont la valeur ordinale des lettres dans l’alphabet tel qu’il est présenté en acrostiche en Psaumes.

2 Beth C’est la maison comme dans Beth-lehem lettre s’ouvrant en même temps vers le texte donnant ainsi le sens de lecture de la gauche vers la droite, le sens du souffle Divin.

20 Rech signifie la tête le chef, commencement avec le mot Rech aleph shin

1 Aleph première lettre de l’alphabet et première lettre de la racine Al, Dieu.

21 Shin Je remarque que le soleil s’écrit Shin mem shin.

10 Yod la main ou le doigt de Dieu. C’est la première lettre de YHWH. Donc hautement significative, on va le voir. C’est le iota grec, la plus petite lettre presque insignifiante. Mathieu 5/18 « Car je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu’à ce que tout soit arrivé ».

22 Tav dernière lettre de l’alphabet. Cette lettre associée à l’Aleph se retrouve ainsi Aleph tav = Alpha Oméga grec. Signification d’une coïncidence entre le début et la fin. Traduit aussi par « avec ».

Mister Be écrit « Le tout premier mot de la bible est béreshit qui signifie au commencement mais le sens hébraïque de ce terme nous renseigne sur le but de la création
Bereshit est constitué du beth qui symbolise une maison pour son fils(bar) en faisant une alliance(brit) pour les premiers fruits et les prémices qui sont la Torah,le messie,et Israêl
Cette alliance est réalisée entre le peuple et le messie.
Il nous est demandé d’être soumis à notre roi(Yéshoua) par les Lois qu’il nous a données(Torah) pour
accomplir sa volonté.

C’est sur base de cette sagesse(Réshit)que YHWH a créé le ciel et la terre et Yéshoua est appelé aussi la sagesse et ça démontre que la sagesse fait partie intégrante du messie.
Voici une autre approche mais il y en a bioen d'autres »


Je rajoutais qu’au centre de ce mot BRYTh (Alliance) est le mot feu ASH, comme un soleil avec son arc en ciel. Alliance ?
Ensuite voici ma demande, celle de bien observer uniquement sur le plan mathématique cette petite série des valeurs ordinales de ces six lettres.
2-20-1-21-10-22.

Il n’y a pas besoin d’être croyant pour constater dès le départ une bizarrerie.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyVen 3 Mai 2013 - 11:28

Mister Be

C’est effectivement extraordinaire mais il y a mille fois plus extraordinaire. Je vous mets sur la voie par une comparaison.

Israël peut se numériser ainsi Yod shin rech aleph lamed. 10-21-20-1-12.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptySam 4 Mai 2013 - 9:08

Merci Mister be pour tous ses renseignements. C’est curieux mon grand père était Franc maçon. Je ne le suis pas.
Il y a une phrase que je retiens entre autre c’est quand vous dites « " DIEU (X) " au pluriel, est un concept, créé par le Principe = BERESHIT ».

Je suis tout à fait d’accord et je dirais même que toute cette phrase est engendrée non seulement pas Bereshit mais uniquement avec ce B.
Alors voilà je continue un peu.
Quand quelqu’un écrit 10101111 00 100 11010101 on dit que c’est du binaire, base 2.
Si quelqu’un écrit 22012110222201 etc on dit que c’est du trinaire base 3.
A ce moment là il suffit de faire la conversion de ces 6 valeurs en base10. Remarquons que 7 = 10-3.
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyDim 5 Mai 2013 - 13:36


Je continue donc.

Le mot Bereshit se nombrant 2-20-1-21-10-22, je transforme ce nombre base 3 en base dix ce qui fait que 20 va devenir 2 x 3 = 6. 21 devient 2 x 3 + 1 = 7. 10 devient 1 x 3 + 0 = 3.Et enfin 22 devient 2 x 3 + 2 = 8.

Ce qui fait que Bereshit a comme valeur numérique le nombre 261738. Divisez par 7, et intéressez vous au nombre qui reste. C’est UN.
Ce 1 est le nombre racine de Bereshit.

Maintenant, les rationalistes croyants ou athées, je vous attends pour toute critique sur le plan mathématique. Pour moi ce premier résultat est déjà étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 7 Mai 2013 - 8:42

Je continue.
Le deuxième mot de la Thora c'est le verbe créer qui se dit BRA.
Les trois lettres de Bra en valeurs numériques sont 2, 20, 1 ce qui nous donne 261. Divisons par 7, il reste 2.
Ce 2 est la valeur racine de Bra. Étonnant non ?
Bereshit bra écrivent les nombres 1 puis 2 !

Bonne réflexion à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 7 Mai 2013 - 18:37

Vous venez de deviner Mister Be.

Mais n’allons pas si vite.

Le mot Bereshit composé de Bra au début a reporté ce début en deuxième position comme à l’extérieur de lui même. C’est le passage d’un potentiel vers une actualisation.
On va avoir le même schéma pour Breshit bra qui ensembles écrivent le nombre 12. Ce 12 reporté à nouveau dans le sens de l’actualisation se retrouve avec la racine du premier nom de Dieu Al-hym. Cette racine Al commence par un Aleph = 1. Dieu est Un.
Al c’est 1-12. Le 12 étant un 5, 1-12 devient 15.Divisez par 7, il reste Un. Dieu est toujours Un.
Avec le hé en troisième position et qui vaut 5 nous avons de nouveau 1-5 soit en divisant par 7 = Un de reste. Dieu est pour la troisième fois = Un

Sont sous entendu en potentiel déjà « Au nom du Père du Fils et du Saint esprit », la trilogie maîtresse.

Les deux dernières lettres signifiant un pluriel Ym valide cette interprétation
Ym ce sont les valeurs 10-13 qui nous donne en racines les nombres 3 et 6.
Nous avions Un en troisième position suivi donc de 36 soit le nombre 136. retranchez tous les 7, il reste Le nombre 3. Dieu est en troisième position dans ce verset et vaut 3
Ces trois mots Bereshit bara Elohim valent successivement 1 2 3. !!!!!!!! Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. 307888

Bonne soirée à vous.

Je n’ai pas fini. Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. 686195
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 12:11

philippe1 a écrit:

Je continue donc.

Le mot Bereshit se nombrant 2-20-1-21-10-22, je transforme ce nombre base 3 en base dix ce qui fait que 20 va devenir 2 x 3 = 6. 21 devient 2 x 3 + 1 = 7. 10 devient 1 x 3 + 0 = 3.Et enfin 22 devient 2 x 3 + 2 = 8.

sinCe qui fait que Bereshit a comme valeur numérique le nombre 261738. Divisez par 7, et intéressez vous au nombre qui reste. C’est UN.
Ce 1 est le nombre racine de Bereshit.

Maintenant, les rationalistes croyants ou athées, je vous attends pour toute critique sur le plan mathématique. Pour moi ce premier résultat est déjà étonnant.


Bereshit: BRASinITh: 2 - 200 - 1 - 300 - 10 - 400 et créer BRA : 2 - 200 - 1

Bet: 2
Res: 200
Aleph: 1
Sin: 300
Yod: 10
Taw: 400
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 12:27

mister be a écrit:
Commençons par le commencement pour expliquer le merveilleux de tout cela

ÉLOHIM : ( = 86 )( aleph, lamed, héh, yod, mem) = D.ieu (x) pluriel de ELOHA, troisième mot de la Bible (Genèse I ), a la même valeur kabbalistique que le mot HATEVAH ( = 86 ) (héh, teth, veth, aïn) = la
" NATURE " et est donc symboliquement son jumeau, son clone, car il a la même valeur numérique.
Le mot ÉLOHIM lui-même fait l'objet de maints commentaires essayant d'expliquer sa forme au pluriel.

Le terme ÉLOHIM , se termine par le caractère Mem final, valeur numérale 600, de là ce terme comme tous les autres possédant un caractère final auront deux valeurs

Mem 40 et en position finale 600
Nun 50 et 700
Kaph: 20 et 500
Phé: 80 et 800
Tz: 90 et 900
Aleph: 1 et 1000

Soit pou ÉLOHIM 646 et 86. Quand Lui-les-dieux est l'existence dite absolue (l'espace), la seconde valeur de lui-même représente l'existence élémentaire (l'espace borné)

ps:

ÉLOHIM ou L'unité s'écrivant AHD (Aleph-Het-Dalet) ou EE (Hé-Hé) 'existence absolue.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 12:31

mister be a écrit:
Et voici la suite des nombres créés...je n'ai malheureusement pas le sens mathématique
Je constate simplement que Béreshit bara...les deux termes commencent par la lettre hébraïque de valeur 2 et qui m'invite à penser que pour créer ou pro-créer il faut être 2 Wink

oui deux, mais comme pas comme vous l'entendez, ce 2 est le résultat d'une création par soi-même. La lettre Bet ou b recouvre l'idée d'un action intérieure et active, sans extraction ni division des parties.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 17:11

Bonjour Aeram.

Je connais cette façon de compter mais ce que je propose ici c'est la numération des 22 lettres par leurs valeurs cardinales uniquement. Et sans compter les finales qui sont bien postérieures aux premiers manuscrits. D’ailleurs le chandelier a 7 branches et 22 calices. C’est sur ces deux nombres que repose cette numération.

Remarque, le deux est bien la première part nécessaire du principe pour quelque engendrement que ce soit. C’est la marque d’une incomplétude métaphysique car nul ne peut être seul. Je dis toujours « Que serait Dieu sans sa création ? Rien ». Dieu n’est que par rapport à nous et vice versa.
Ce deux signifie pour moi ce tsim tsoum Dieu et le vide en Lui qui va enfanter. D’ailleurs vous le dites à votre façon «sans extraction ni division des parties ».
En logique moderne comme les trialectiques, le sujetA et l’objetB ne font qu’un, c’est la relation qui est première et fondatrice de A et de B.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 18:02

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram.

Je connais cette façon de compter mais ce que je propose ici c'est la numération des 22 lettres par leurs valeurs cardinales uniquement. Et sans compter les finales qui sont bien postérieures aux premiers manuscrits. D’ailleurs le chandelier a 7 branches et 22 calices. C’est sur ces deux nombres que repose cette numération.

Remarque, le deux est bien la première part nécessaire du principe pour quelque engendrement que ce soit. C’est la marque d’une incomplétude métaphysique car nul ne peut être seul. Je dis toujours « Que serait Dieu sans sa création ? Rien ». Dieu n’est que par rapport à nous et vice versa.
Ce deux signifie pour moi ce tsim tsoum Dieu et le vide en Lui qui va enfanter. D’ailleurs vous le dites à votre façon «sans extraction ni division des parties ».
En logique moderne comme les trialectiques, le sujetA et l’objetB ne font qu’un, c’est la relation qui est première et fondatrice de A et de B.

L'origine des lettres et caractères hébraïques en fonte carrée remontent de la première mashore, vers le 5 ième siècle av. notre ère, l'on copia un manuscrit samaritain en sigles triangulaires pour former ce qu'il est convenu d'appeler Genèse. L'indication des lettres en position finale étaient peut être signifiée d'une manière particulière, il faut le supposer, car toute l'écriture du Sepher Bereashith repose sur:
1. les termes possédant une valeur fixe (ceux ne possédant pas de caractères finaux), par exemple le terme lumière a°OR, 1.6.200., écriture de 1.620,
2. les termes dont les caractères finaux sous-entendent soit des actions, soit des modifications d'état, par exemple le terme eau Mem et les les eaux, la pluralité des eaux, l'entassement des eaux ou mers avec Mem final.

L'utilisation des lettres et caractères 22, 24, 28, est liée à l'idée de durée: 24 pour le cycle journalier, 28 pour le cycle journalier et le renouvellement (vie, mort), enfin 22 pour exprimer toute action inaccomplie ou accomplie hors la durée.


Dire, j'utilise des valeurs cardinales, sans expliciter les raisons théologiques, théogoniques, cosmogoniques ou encore cosmologiques de ce choix, relève du pur jeu intellectuel.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 18:06

aeram a écrit:
philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram.

Je connais cette façon de compter mais ce que je propose ici c'est la numération des 22 lettres par leurs valeurs cardinales uniquement. Et sans compter les finales qui sont bien postérieures aux premiers manuscrits. D’ailleurs le chandelier a 7 branches et 22 calices. C’est sur ces deux nombres que repose cette numération.

Remarque, le deux est bien la première part nécessaire du principe pour quelque engendrement que ce soit. C’est la marque d’une incomplétude métaphysique car nul ne peut être seul. Je dis toujours « Que serait Dieu sans sa création ? Rien ». Dieu n’est que par rapport à nous et vice versa.
Ce deux signifie pour moi ce tsim tsoum Dieu et le vide en Lui qui va enfanter. D’ailleurs vous le dites à votre façon «sans extraction ni division des parties ».
En logique moderne comme les trialectiques, le sujetA et l’objetB ne font qu’un, c’est la relation qui est première et fondatrice de A et de B.

L'origine des lettres et caractères hébraïques en fonte carrée remontent de la première mashore, vers le 5 ième siècle av. notre ère, l'on copia un manuscrit samaritain en sigles triangulaires pour former ce qu'il est convenu d'appeler Genèse. L'indication des lettres en position finale étaient peut être signifiée d'une manière particulière, il faut le supposer, car toute l'écriture du Sepher Bereashith repose sur:
1. les termes possédant une valeur fixe (ceux ne possédant pas de caractères finaux), par exemple le terme lumière a°OR, 1.6.200., écriture de 1.620,
2. les termes dont les caractères finaux sous-entendent soit des actions, soit des modifications d'état, par exemple le terme eau Mem et les les eaux, la pluralité des eaux, l'entassement des eaux ou mers avec Mem final.

L'utilisation des lettres et caractères 22, 24, 28, est liée à l'idée de durée: 24 pour le cycle journalier, 28 pour le cycle journalier et le renouvellement (vie, mort), enfin 22 pour exprimer toute action inaccomplie ou accomplie hors la durée.


Dire, j'utilise des valeurs cardinales, sans expliciter les raisons théologiques, théogoniques, cosmogoniques ou encore cosmologiques de ce choix, relève du pur jeu intellectuel.
ps, il me semble vous avoir déjà fait cette observation sur votre blog.

Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 19:00

Re bonjour Aeram.

Vous dites « 'utilise des valeurs cardinales, sans expliciter les raisons théologiques, théogoniques, cosmogoniques ou encore cosmologiques de ce choix, relève du pur jeu intellectuel »

La simple raison de ce choix est celui de la simplicité, celui d’un alphabet inscrit en la Thora avec les rappels numériques des nombres 7 et 22. Je suis dans la voie de Gaston Bardet qui lui aussi comptait en valeurs ordinales. Donc pas de raison métaphysique au départ, ce qui serait d'après moi une erreur de partir avec des préconçus, ce n’est qu’après la révélation de la structure que nous pouvons en déduire une théologie. Si je retrouve l’explication du pluriel de Elohim ce n’est qu’après coup, pas un choix de quelque vouloir humain. Pour l’instant je ne fais que constater une suite voulue pas Dieu.

Je n’ai pas de blog à ma souvenance.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 19:34

philippe1 a écrit:
Re bonjour Aeram.

Vous dites « 'utilise des valeurs cardinales, sans expliciter les raisons théologiques, théogoniques, cosmogoniques ou encore cosmologiques de ce choix, relève du pur jeu intellectuel »

La simple raison de ce choix est celui de la simplicité, celui d’un alphabet inscrit en la Thora avec les rappels numériques des nombres 7 et 22. Je suis dans la voie de Gaston Bardet qui lui aussi comptait en valeurs ordinales. Donc pas de raison métaphysique au départ, ce qui serait d'après moi une erreur de partir avec des préconçus, ce n’est qu’après la révélation de la structure que nous pouvons en déduire une théologie. Si je retrouve l’explication du pluriel de Elohim ce n’est qu’après coup, pas un choix de quelque vouloir humain. Pour l’instant je ne fais que constater une suite voulue pas Dieu.

Je n’ai pas de blog à ma souvenance.
Bonne soirée.


Il convient alors d'expliquer le rapport entre une action se voulant génésiaque et l'utilisation de valeurs nommées ordinales et cardinales pour expliquer cette action.

Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 8 Mai 2013 - 20:55


Aeram.

Je ne donne pas de "poids" au nombres ils ne sont pas cardinaux mais ordinaux ». Ce qu’il y a c’est que chaque nombre est porteur de signification qu’il faut extraire du texte. Et l’action génésiaque est simplement tenter de comprendre la Genèse d’un Monde au travers d’un texte sacré, parole de Dieu. Mais faudrait-il parler d’action car devant Dieu nous n’avons qu’une chose à faire être humble et écouter.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyJeu 9 Mai 2013 - 10:05

philippe1 a écrit:

Aeram.

Je ne donne pas de "poids" au nombres ils ne sont pas cardinaux mais ordinaux ». Ce qu’il y a c’est que chaque nombre est porteur de signification qu’il faut extraire du texte. Et l’action génésiaque est simplement tenter de comprendre la Genèse d’un Monde au travers d’un texte sacré, parole de Dieu. Mais faudrait-il parler d’action car devant Dieu nous n’avons qu’une chose à faire être humble et écouter.

La démarche consistant consistant à employer les mathématiques modernes, les nombres ordinaux (Cantor, Gödel), sur un texte "antique", me paraît pour le moins surprenante.
En effet les mathématiques datant de 1200 av. notre ère (82 problèmes du papyrus de Rhind) n'évoquent pas ce mode d'approche


Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyJeu 9 Mai 2013 - 13:01

Bonjour Aeram,

Il n’est pas étonnant que le mode de calcul que je présente n’ait rien à voir avec les travaux de Godel, restons simples, ou les problèmes géométriques du payrus de Rhind (que je ne connaissais pas merci) puisque ici est utilisé une transformation passant d’une base dix à une base trois ce qui était inconnu dans l’antiquité. On a pu utiliser des numérations en base 5 ou dix ou douze avec les phalanges mais à ma connaissance aucune en base trois. La base deux n’a fait son apparition qu’avec Napier qui montrait comment utiliser la base 2 et qui a pris son envol avec l’informatique. C’est bien pour ça que je dis que ce mode de calcul est supra humain et que seul Dieu pouvait s’exprimer ainsi. Il est capable de tous les prodiges..
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyJeu 9 Mai 2013 - 14:13

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram,

Il n’est pas étonnant que le mode de calcul que je présente n’ait rien à voir avec les travaux de Godel, restons simples, ou les problèmes géométriques du payrus de Rhind (que je ne connaissais pas merci) puisque ici est utilisé une transformation passant d’une base dix à une base trois ce qui était inconnu dans l’antiquité. On a pu utiliser des numérations en base 5 ou dix ou douze avec les phalanges mais à ma connaissance aucune en base trois. La base deux n’a fait son apparition qu’avec Napier qui montrait comment utiliser la base 2 et qui a pris son envol avec l’informatique. C’est bien pour ça que je dis que ce mode de calcul est supra humain et que seul Dieu pouvait s’exprimer ainsi. Il est capable de tous les prodiges..

Si vous fait appel à lui, pour résoudre les problèmes mathématiques, il est inutile de souhaiter, ici, sur votre thèse, un débat contradictoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyVen 10 Mai 2013 - 8:40


Aeram bonjour.

Je dois sûrement mal m’exprimer. Je ne cherche pas à résoudre un problème mathématique. Je constate simplement une ordonnance à partir d’un simple calcul que nul humain ne pouvait appliquer sur le texte. C’est celui ci qui fait émerger cet ordre et nul autre. Et donc je suis toujours en attente d’un débat à partir des premiers constats obtenus.
Mais si ceci n’intéresse personne, bien sur je partirai.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyVen 10 Mai 2013 - 12:11

philippe1 a écrit:

Aeram bonjour.

Je dois sûrement mal m’exprimer. Je ne cherche pas à résoudre un problème mathématique. Je constate simplement une ordonnance à partir d’un simple calcul que nul humain ne pouvait appliquer sur le texte. C’est celui ci qui fait émerger cet ordre et nul autre. Et donc je suis toujours en attente d’un débat à partir des premiers constats obtenus.
Mais si ceci n’intéresse personne, bien sur je partirai.


!!!, Vous constatez un résultat forfuit. Voici d'autres exemples de la même veine, mais beaucoup plus près des connaissances antiques:

1. BRAShITh:

2 . 2(00) . 1 . 3 (00). 1(10). 4 (00)

(221- 314 ) - 221

314 :
a) diagonale d'un rectangle 3x1 : 3.14 .
b) 3.14 constante de cycle.

221:
a) 2.21 diagonale approchée d'un rectangle 2x1
b) 2.21 constante du mouvement , ou de temps (non pas la durée)?

[(Cycle / Temps) + (2 Temps / Cycle)] /2 = 1.414
[(3.14/2.21) + (4.42/ 3.14)° /2 = 1.414
ou encore:
[(cycle/Temps) + (Temps : 1/2 cycle) ] 2 = 1.414

1414 est la valeurs des lettres (somme) constituant le terme et-la-terre (verset 2, chap. 1)


2. BRAShITh:


314 - 221
8 5

Rapport 8/5 = 1.625

3. A°OR : (verset 3. chap. 1)
1.6.200

4. AElohîm son nombre:
646
646 / 4= 1.615


Nota: Le verset indique que la "lumière" était préexistante à son apparition.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyVen 10 Mai 2013 - 20:10

Aeram

Ok j’ai lu j’ai compris mais ce que vous faites c’est extraire des nombres à partir de la numération classique, d’où par exemple votre 221 314 obtenu à partir de deux additions. La transformation de314 en 3,14 pi ne se justifie pas. Idem pour racine de 2. A quoi sert pi et racine de 2 dans le même mot ? C’aurait été une mémoire de ces deux nombres pour les anciens ? Mais Dieu a bien plus important à nous dire que de mettre en mémoire des nombres géométriques ! pi c’est plus simple c’est 22/7. Quoi de divin par cette coîncidence ? Aucune le chandelier est bien plus riche. Je ne cherche pas l’homme je cherche Dieu.
Pour 1, 625 à quoi servait ce rapport 8/5 ?
Le lumière 1 6 200 Ok mais moi je ne vois que 207 par addition.

Ensuite 646,pourquoi divisez vous par 4 pour trouver 1, 615 dont je ne connais pas la signification ?
Excusez moi mais je trouve tout ceci brouillon. De par le net on trouve partout ce genre de calculs qui vont dans tous les sens. Je ne pense pas que vous croyez à ces démonstrations. Vous voulez me montrer qu’on peut facilement arriver à n’importe quel nombre avec de la patience. Là je suis d’accord.

Dans ce que j’ai commencé à présenter je n’utilise que la règle de transformation base base et recherche de la racine et ceci à partir de la Menorah qui spécifie bien l’agencement des lettres comme suit, 3334333, donc 22. Cette présentation n’est pas seulement pour des raisons d’équilibre mais a un véritable sens par les nombres sept et 22.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptySam 11 Mai 2013 - 17:54

Je continue et en rappel Bereshit bara Elohim qui valent successivement 1 2 3

A la suite on trouve les deux lettres aleph tav traduit en général par « ipséité » « en elle même », ou « dans sa totalité ». Ce qui correspond à cette idée que cet espace qui va suivre (les cieux) sont bien distincts du reste suivant.

Aleph tav ce sont les deux nombres 1 et 22. traduction, 22 c’est 8. Et donc 18 c’est le nombre 4. Il fallait s’y attendre ! Dieu ne se trompe pas.

Et comme par hasard les cieux se dit Hé shin mem yod mem soit 5 21 13 10 13. Et comme par hasard au centre de la Menorah sont 4 fleurs d’amandiers que je numérote 1 8 15 22. Le cycle des lettres se ferme avec la conjonction 1 = 22, l'Aleph Oméga répété trois fois en fin de la Bible.

Les cieux commençant par 5, les réductions successives donnent à ce mot le nombre 5.
Résumé: Bereshit bara Elohim et hashamayim correspond à la suite 12345 !!!!!!!!!!!!

Qui a inventé ceci ? Le mystique qui a étudié le système pour que tout corresponde ? Un super ordinateur gooogloup ? Dieu qui a voulu ceci ? Ou alors Dieu et l’homme ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyLun 13 Mai 2013 - 18:24

philippe1 a écrit:

Aeram bonjour.

Je dois sûrement mal m’exprimer. Je ne cherche pas à résoudre un problème mathématique. Je constate simplement une ordonnance à partir d’un simple calcul que nul humain ne pouvait appliquer sur le texte. C’est celui ci qui fait émerger cet ordre et nul autre. Et donc je suis toujours en attente d’un débat à partir des premiers constats obtenus.
Mais si ceci n’intéresse personne, bien sur je partirai.

Quand vous écrivez valeurs alpha-numériques pour lire par exemple Bereashitih, vous vous exprimer bien. Mais:
ces valeurs contrairement aux sommes représentant un mot ou un verbe, ne sont pas régis sur une base dix mais sur une "base" 9.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyLun 13 Mai 2013 - 20:22

Je continue.
Nous avons 12345 pour ces cinq premiers mots. Psychologiquement et connaissant Dieu nous pouvons nous attendre à ce que cette série soit complète jusqu’au 7. Le problème est que si nous continuons ainsi, en respectant rigoureusement le texte tel qu’il est présenté, le sixième mot wav aleph tav. (6 1 22) vaut 6 1 8 et au final correspond au nombre 2. La belle série est cassée.
Il y a à ce niveau un effort de réflexion à faire et peut être un choix personnel ce qui va nous entraîner à des interprétations difficiles.

Les deux choix sont
1)chercher où est ce 6 et vérifier la valeur de ce qui reste.
2) Continuer avec cette valeur de trois et calculer le mot La terre qui nombre 5 1 20 18
.La première option c’est récupérer ce wav tout seul ce qui est contraire à toute habitude de la grammaire hébraïque. Calculons ce qui reste nous trouvons le sept. La série est complète. 1234567.
Deuxième option La terre découvre le nombre 222 strictement égal aux deux premières lettres de Bereshit, Br qui vaut 26.

Ces deux options sont chargées de sens, elles ne se contredisent pas, c’est tout simplement la polysémie du langage de Dieu, il le dit lui même, c’est dans la Bible.
Je ne commente pas tellement ces deux résultats sont stupéfiants.

Aeram bonjour.

Mais pourquoi inventer la base 9 qui supposerait qu’on enlève un signe. Raisonner comme en base 9 c’est ce que font les kabbalistes qui ajoutent puis font ce qui est nommé la réduction théosophique jusqu’à atteindre 9 chiffres. Si ils soustraient leur premier nombre du dernier obtenu ils obtiennent un nombre divisible par 9. Exemple 356 va donner 14 puis 5. 356 - 5 = 351 divisible par 9. Ce qui revient à dire que sans le savoir ils viennent de faire une transformation de la base 10 à la base 1 . La base 1 ne pouvant exister, ce genre de calcul n’ouvre sur rien.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 8:29

philippe1 a écrit:
Je continue.
Nous avons 12345 pour ces cinq premiers mots. Psychologiquement et connaissant Dieu nous pouvons nous attendre à ce que cette série soit complète jusqu’au 7. Le problème est que si nous continuons ainsi, en respectant rigoureusement le texte tel qu’il est présenté, le sixième mot wav aleph tav. (6 1 22) vaut 6 1 8 et au final correspond au nombre 2. La belle série est cassée.
Il y a à ce niveau un effort de réflexion à faire et peut être un choix personnel ce qui va nous entraîner à des interprétations difficiles.

Les deux choix sont
1)chercher où est ce 6 et vérifier la valeur de ce qui reste.
2) Continuer avec cette valeur de trois et calculer le mot La terre qui nombre 5 1 20 18
.
Mais pourquoi inventer la base 9 qui supposerait qu’on enlève un signe. Raisonner comme en base 9 c’est ce que font les kabbalistes qui ajoutent puis font ce qui est nommé la réduction théosophique jusqu’à atteindre 9 chiffres. Si ils soustraient leur premier nombre du dernier obtenu ils obtiennent un nombre divisible par 9. Exemple 356 va donner 14 puis 5. 356 - 5 = 351 divisible par 9. Ce qui revient à dire que sans le savoir ils viennent de faire une transformation de la base 10 à la base 1 . La base 1 ne pouvant exister, ce genre de calcul n’ouvre sur rien.

tableau des équivalences numérales




Fichiers joints
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Attachmentimage-3165.jpg
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(26 Ko) Téléchargé 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 9:09

Bonjour Aeram. Merci

Oui je connais votre façon de compter. C’est une base 10 puisque vous avez 10 signes chiffres (0 compris) comme nous, avec la différence que pour la dizaine vous comptez de 10 en 10 puis après de cent en cent. Les numérations grecs ou hébraïques sont issues de la numération phénicienne.
C’est totalement différent de ce que j’expose ici.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 9:15

philippe1 a écrit:
Bonjour Aeram. Merci

Sans vouloir établir une référence avec les calculs cités plus haut, voici le tableau des équivalences numérales mettant en évidence la "base" 9.

"chercher où est ce 6 "
Ce 6 ou lettre Waw, (O, W) , ne correspond à rien pas à notre perception de l'espace, du temps et de la durée. Ce Waw ou 6 caractérise cette cosmogonie-cosmologie. Grammaticalement il est le lien entre ce qui n'est pas et ce qui est, le néant et l'être et pour être plus précis: entre une action inaccomplie et la même action accomplie. Dans l'ordre des lettres alphabétiques , ce Waw est situé entre ce qui représente l'idée d'espace (lettre Hé ou E) et l'idée de mouvement (lettre Zazin ou Z).

La lettre Waw possèdent deux acceptions signifiées par un point.

La première est de nature vocale lumineuse :se dire intérieurement, se former une idée, pour partager ou relier l'être et le néant, il s'agit d'un partage intellectuel, purement arithmétique.
la seconde acception de nature verbale aérienne, est le son (waw) ,une hauteur de son permettant le même passage.

Pour Jacques Chailley, musicologue universitaire, "les anciens" considéraient l'unité, comme un monocorde, (un octave) dans lequel une moyenne géométrique (un point réel où pincer) résultait d'une moyenne harmonique et d'une moyenne arithmétique. Soit un monocorde (une quarte et une quinte).......

PS: Ici (Genèse) la gamme comporte 7 notes et deux altérations Hé ou E : 5/9 de ton, et Waw , O,W, 6/9 de ton.
Comme les gamme anglaise: les nom des notes suit l'ordre des lettres

Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
Invité
Invité



Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 10:29

Aeram,

Pourriez-vous commenter cette citation et préciser de quel système de pensée relèvent ces calculs.
L'ensemble de ces messages semblent incompréhensibles pour ceux qui ne sont pas versés dans l'étude des méthodes évoquées.
Je ne lis qu'un fouillis d'énoncés peux instructifs.

Citation :
Ce 6 ou lettre Waw, (O, W) , ne correspond à rien pas à notre perception de l'espace, du temps et de la durée. Ce Waw ou 6 caractérise cette cosmogonie-cosmologie.

Jeté ainsi, reconnaissez que ça ne veut rien dire...

Citation :
La lettre Waw possèdent deux acceptions signifiées par un point.

La première est de nature vocale lumineuse :se dire intérieurement, se former une idée, pour partager ou relier l'être et le néant, il s'agit d'un partage intellectuel, purement arithmétique.
la seconde acception de nature verbale aérienne, est le son (waw) ,une hauteur de son permettant le même passage.
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. 3752840762 Et là alors? j'ai beau contorsionner ma cervelle, je me torticolise gravement...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 11:15

Note de la modération. Message édité pour effacer la citation
• Le message répondant à celui qui précède il est inutile de le citer en totalité.


Les définitions données plus haut évoquant un sens vocal, puis un sens verbal, ne sont à prendre au pied de la lettre. Ces sens indiquent des fonction possédées par chacun: dire à l'extérieur ou le son, penser intérieurement, se dire à soi, vocaliser intérieurement. La grammaire se plie à l'idée génésiaque-cosmogonique de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 12:12

Personne a écrit:


L'ensemble de ces messages semblent incompréhensibles pour ceux qui ne sont pas versés dans l'étude des méthodes évoquées.
Je ne lis qu'un fouillis d'énoncés peux instructifs.

"Ce 6 ou lettre Waw, (O, W) , ne correspond à rien pas à notre perception de l'espace, du temps et de la durée. Ce Waw ou 6 caractérise cette cosmogonie-cosmologie. "

La lettre O, dans la pensée occidentale, exprime ni le temps, ni la durée ou encore l'espace.
Dans la Genèse en écriture hébraïque le ce signe (Waw) y a une position particulière, cela dans les concepts d'espace, de temps et de durée sous-entendus dans la notion d'action, allant de l'inaccompli à l'accompli.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 13:27

Aeram regrets mathématiques
Wink .
Si votre tableau de correspondances lettres-nombres étaient en base 9 vous n’auriez pas utilisé le 0 et dans ce cas vous écririez à la place de 10, 11. Base 9 veut dire 9 signes quelques qu’ils soient.
Bien intéressant toutes ces précisions mais pour moi ce wav dans ce verset veut dire simplement la conjonction et.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 13:56

philippe1 a écrit:
Aeram regrets mathématiques
Wink .
Si votre tableau de correspondances lettres-nombres étaient en base 9 vous n’auriez pas utilisé le 0 et dans ce cas vous écririez à la place de 10, 11. Base 9 veut dire 9 signes quelques qu’ils soient.
Bien intéressant toutes ces précisions mais pour moi ce wav dans ce verset veut dire simplement la conjonction et.

Dans un post précédent, je notais l'utilisation d'une base 3, venant supplanter une base 10, dans le Sepher berashith en écriture hébraïque. Hors cette base n'existe que pour les valeurs des termes utilisés, (646, 86, etc.) et non pour la suites des lettres ainsi que représentée plus haut.

Ces valeurs: 646, 86, etc.sont des mesures de quantités, de positionnement, etc.
Les nombres 1 à 9, correspondant à différents états de l'action génésiaque, (Aleph à Tet), entre inaccompli et accompli. a titre d'exemple, j'ai choisi la lettre Waw, correspondant à la valeur arithmétique 6.

"wav dans ce verset veut dire simplement la conjonction et."

conjonction de coordination et conversion, c'es-à-dire ce qui permet le passage entre inaccompli et accompli

"
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 17:35

Personne a écrit:

Pourriez-vous commenter cette citation et préciser de quel système de pensée relèvent ces calculs.
L'ensemble de ces messages semblent incompréhensibles pour ceux qui ne sont pas versés dans l'étude des méthodes évoquées.
Je ne lis qu'un fouillis d'énoncés peux instructifs.
Reference: De la musique à la musicologie, étude analytique de l'oeuvre de Jacques Chailley. 1980. Editions Van de Velde.



Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 18:07

Aeram rebonjour.

Vous dites « Dans un post précédent, je notais l'utilisation d'une base 3, venant supplanter une base 10, dans le Sepher berashith en écriture hébraïque. Hors cette base n'existe que pour les valeurs des termes utilisés, (646, 86, etc.) et non pour la suites des lettres ainsi que représentée plus haut. »

Quelle n’existe pas dans votre tradition je le comprends d’autant qu’elle n’a jamais été employée dans les anciennes civilisations à part ce que vous notez peut être.

Mais elle existe pour la suite des lettres puisque je vous la présente !
.
Je n’aurais peut être pas du mettre ici ce développement personne ne suit. pourtant ce n'est pas difficile.

« conjonction de coordination et conversion, c'es-à-dire ce qui permet le passage entre inaccompli et accompli ». Là nous sommes d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 18:32

philippe1 a écrit:
Aeram rebonjour.

Vous dites « Dans un post précédent, je notais l'utilisation d'une base 3, venant supplanter une base 10, dans le Sepher berashith en écriture hébraïque. Hors cette base n'existe que pour les valeurs des termes utilisés, (646, 86, etc.) et non pour la suites des lettres ainsi que représentée plus haut. »

Quelle n’existe pas dans votre tradition je le comprends d’autant qu’elle n’a jamais été employée dans les anciennes civilisations à part ce que vous notez peut être.

Mais elle existe pour la suite des lettres puisque je vous la présente !
.
Je n’aurais peut être pas du mettre ici ce développement personne ne suit. pourtant ce n'est pas difficile.

« conjonction de coordination et conversion, c'es-à-dire ce qui permet le passage entre inaccompli et accompli ». Là nous sommes d’accord.

"Quelle n’existe pas dans votre tradition ": je n'ai aucune tradition
Le fait de présenter une théorie n'implique pas qu'elle possède une réalité ailleurs que dans le cerveau de de celui qui la conçoit.

"Je n’aurais peut être pas du mettre ici ce développement......."
Si, mais il doit prouver sa cohérence, non pas localement, mais globalement (en fonction de la théogonie, cosmogonie), c'est-à-dire en conformité avec la pensée de l'auteur présumé et cela à travers sa grammaire.

Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMar 14 Mai 2013 - 20:09

Aream. Je vous ai compris.

Alors dites moi ce qui n'est pas cohérent dans ce que j'ai exposé.

Je vous précise qu'il n'y a pratiquement pas de présupposé théologique au départ.

Ce que j'ai développé n'a besoin que de la foi au commencement, croire en YHWH et Jésus, le reste est calcul, la réflexion se faisant à postériori.
Revenir en haut Aller en bas
obie 1
Exégète
Exégète
obie 1

Masculin Nombre de messages : 3683
Age : 49
Localisation : loire
Date d'inscription : 12/06/2009

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 0:59

mister be a écrit:
Et voici la suite des nombres créés...je n'ai malheureusement pas le sens mathématique
Je constate simplement que Béreshit bara...les deux termes commencent par la lettre hébraïque de valeur 2 et qui m'invite à penser que pour créer ou pro-créer il faut être 2 Wink

Si tu penses comme un humain sur Terre oui , mais sur d'autres planètes , d'autres Univers qu'en est -il ? n'oublions pas que même sur Terre certaines espèces n'ont pas besoin d'être 2 , à moins que tout ne soit centré sur l'homme mais dans ce cas à quoi aurait servit les autres espèces ?

Et puis la Bilble à été ecrite par la main de l'homme , rien d'extraordinaire à y trouver de la numérologie , c'est assez commun chez l'homme d'user de sens cachés .

Dans les peintures de de Vinci ou autres , il existe bon nombre de symboles cachés .

Cela aurait été quelque chose d'extraordinaire si la Bible aurait été écrite par Dieu lui -même mais , sauf preuve du contraire , ce n'est pas le cas .
Revenir en haut Aller en bas
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 7:45

Obi 1.vous dites
« sur Terre certaines espèces n'ont pas besoin d'être 2 »

Mais dans ce verset il n’est pas question de la terre. Bereshit est le principe qui détermine tout le reste. Il n’est donc pas d’ordre sexuel mais bien plus dans l’ordre de toute logique qui au départ se donne un concept double pour dire quoique ce soit et sans lequel aucun langage, aucun rapport aucune relation ne peut être. On peut par exemple dire être et néant.

« la Bilble à été ecrite par la main de l'homme ».

C’est un présupposé, c’est le votre, le mien est exactement à l’inverse.

C’est effectivement extraordinaire ce que je présente. Aucun humain n’aurait pu concevoir cet ordre.

Si vous cherchez des preuves vous ne les trouverai car à partir du moment ou vous niez Dieu, vous ne pourrez pas vous en approchez.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 9:37

philippe1 a écrit:
Aream. Je vous ai compris.

Alors dites moi ce qui n'est pas cohérent dans ce que j'ai exposé.

Je vous précise qu'il n'y a pratiquement pas de présupposé théologique au départ.

Ce que j'ai développé n'a besoin que de la foi au commencement, croire en YHWH et Jésus, le reste est calcul, la réflexion se faisant à postériori.

Vous n'avancez aucun présupposé théologique, mais vous ne pouvez pas passer outre " l'organisation" ou théogonie existante : Lui-les-Dieux.

Il ne vous appartient en aucune manière d'en créer une par les nombres. Ceux-ci, bien qu'ayant "une existence en soi" sont soumis , dans ce texte, à celle-là pour la préciser.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 9:53

philippe1 a écrit:
Obi 1.vous dites
« sur Terre certaines espèces n'ont pas besoin d'être 2 »

Mais dans ce verset il n’est pas question de la terre. Bereshit est le principe qui détermine tout le reste. Il n’est donc pas d’ordre sexuel mais bien plus dans l’ordre de toute logique qui au départ se donne un concept double pour dire quoique ce soit et sans lequel aucun langage, aucun rapport aucune relation ne peut être. On peut par exemple dire être et néant.


-La lettre bet ou B, débutant le terme Principe, se définit ainsi: elle est le lieu (dans)et une action active, d'ordre paternel, dans sans aucune extraction ni division des parties.
-Cette lettre débute aussi le terme suivant
-La racine Bet-Res, BR, débute les deux termes. BR comme BN signifient un fils, BN étant un fils de sang, BR, étant un fils potentiel

Pour terminer Bereshith, se traduit Premièrement en et dans le Principe, en puissance et en action.

et le verset est écrit : In Principio/ créavit / Deus et non: Au commencement / Dieu / créa
Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
Invité
Invité



Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 11:04

aeram a écrit:
Personne a écrit:

L'ensemble de ces messages semblent incompréhensibles pour ceux qui ne sont pas versés dans l'étude des méthodes évoquées.
Je ne lis qu'un fouillis d'énoncés peux instructifs.

"Ce 6 ou lettre Waw, (O, W) , ne correspond à rien pas à notre perception de l'espace, du temps et de la durée. Ce Waw ou 6 caractérise cette cosmogonie-cosmologie. "

La lettre O, dans la pensée occidentale, exprime ni le temps, ni la durée ou encore l'espace.
Dans la Genèse en écriture hébraïque le ce signe (Waw) y a une position particulière, cela dans les concepts d'espace, de temps et de durée sous-entendus dans la notion d'action, allant de l'inaccompli à l'accompli.

J'ai l'impression que vous mélangez tout?
A la base, les lettre ont une valeur puisque la graphie des nombres comme 0-1-2-3-4... etc. n'est pas connue

Donc dans les écrits anciens ce sont les lettres qui servaient à écrire les nombres et ce dans un ordre alphabétique pour les grecs et les hébreux.

Si le VAV (ou WaW) à la valeur de "6" c'est simplement parce que c'est la sixième lettre de l'AlephBet (et non alphabet)
La traduction en français représente "un son" , donc une traduction conventionnelle (v en français - W en anglais)
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. 276936 Que vient faire ce "O" dans vos explications que je ne comprends toujours pas?
Revenir en haut Aller en bas
imed
Professeur
Professeur
imed

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 34
Localisation : Ici et Maintenant
Date d'inscription : 04/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 13:49

Commençons par le commencement.

A, représente un "oeil" qui regarde.
>
v
<

Ce sont DAY directions.
SeL être on un sens (une définition), mais aussi un sens (une direction).

La première lettre : Aliph / Alif / Aleph / 1 / i / l
Possède un sens... une définition et une direction.
Le sens de la vie... sa définition et sa direction.

A life.
> life
< life
v life.

Observez mon avatar et vous saurez dans quel sens je vais.
C'est le sens de notre vie, sa définition et sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
aeram
Etudiant
Etudiant


Nombre de messages : 141
Age : 99
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2011

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 15:30

Personne a écrit:
aeram a écrit:


"Ce 6 ou lettre Waw, (O, W) , ne correspond à rien pas à notre perception de l'espace, du temps et de la durée. Ce Waw ou 6 caractérise cette cosmogonie-cosmologie. "

La lettre O, dans la pensée occidentale, exprime ni le temps, ni la durée ou encore l'espace.
Dans la Genèse en écriture hébraïque le ce signe (Waw) y a une position particulière, cela dans les concepts d'espace, de temps et de durée sous-entendus dans la notion d'action, allant de l'inaccompli à l'accompli.

J'ai l'impression que vous mélangez tout?
A la base, les lettre ont une valeur puisque la graphie des nombres comme 0-1-2-3-4... etc. n'est pas connue

Donc dans les écrits anciens ce sont les lettres qui servaient à écrire les nombres et ce dans un ordre alphabétique pour les grecs et les hébreux.

Si le VAV (ou WaW) à la valeur de "6" c'est simplement parce que c'est la sixième lettre de l'AlephBet (et non alphabet)
La traduction en français représente "un son" , donc une traduction conventionnelle (v en français - W en anglais)
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. 276936 Que vient faire ce "O" dans vos explications que je ne comprends toujours pas?
Je vais répondre à votre affirmation interrogative.

Le signe Waw, considéré comme une consonne (sans point) est translittéré : v, w ou f.
Ce même signe, agrémenté d'un point et considéré comme une voyelle, c'est o,u, ou.
Dans le dernier cas, avec ou, vous apercevez l'aspect conversif............

Le signe Waw, est bien en notation positionnelle, le sixième, et a la valeur arithmétique 6.
Le 22ème signe, Taw, n'a pas la valeur arithmétique 22, mais 400.

Les valeurs arithmétiques 1,2, etc. sont employées dès le la fin du second millénaire en Mésopotamie: une tablette écriture en numérotation codée alpha-numériquement "Untel, fils de...." , a été reprise comme exemple dans une exposition consacrée à l'écriture, cela à la BN.

Evidemment zéro n'était pas à l'ordre du jour.

Il existe donc une manière d'écrire les nombres, cela en lettres AHD Aleph-Het-Dalet pour les nombres, et des valeurs arithmétiques accordées aux lettres.

Je suis évidemment certain que vous aviez saisi la différence chapitre A, le sixième jour n'existe pas en notation positionnelle stricte , mais il s'agit du Jour (IOM) sixième ou manifestation phénoménique sixième : c'est-à- dire la manifestation phénoménique porteuse de ce que sixième veut exprimer par l'écriture de son terme: Hé- Sh-yod-Sh-yod.



Revenir en haut Aller en bas
http://aeram.free.fr
philippe1
Etudiant
Etudiant


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : geneve
Date d'inscription : 19/04/2013

Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. EmptyMer 15 Mai 2013 - 20:30

Bonjour Aeram

Vous dires « Il ne vous appartient en aucune manière d'en créer une par les nombres. Ceux-ci, bien qu'ayant "une existence en soi" sont soumis , dans ce texte, à celle-là pour la préciser ».

Mais quand je range les lettres par leur valeur ordinales je ne trahis absolument rien. Je les range dans l’ordre donné par Dieu. Et d’ailleurs tous les peuples anciens faisaient une équivalence lettre-nombre. Ce réflexe est vieux comme le monde.
Donc d’après vous écrire B = 2 R= 20 etc puis constater la suite 2, 20, 1, 21 10 22, je n’ai pas le droit ?

Vous dites « le verset est écrit : In Principio/ créavit / Deus et non: Au commencement / Dieu / créa ».
Dans ma Thora il est traduit Au commencement Dieu avait crée. Alors comment traduisez vous ? On est bien obligé de traduire comme je le dis et appris même si nous savons qu’en Bereshit est déjà en potentiel d’existence Dieu, puissance créatrice.

« Bereshith, se traduit Premièrement en et dans le Principe, en puissance et en action ».Je suis d’accord.

« mais vous ne pouvez pas passer outre " l'organisation" ou théogonie existante : Lui-les-Dieux ».
Je passe outre toute théogonie, ne m’intéresse pas à l’histoire des Dieux grecs ou Egyptiens, je fais seulement confiance en Yhwh pour me révéler ce que je suis capable de comprendre. La théologie vient après comme je l’ai déjà dit.

Vous dites « les valeurs arithmétiques 1 2 etc sont employées dès la fin du second millénaire en Mésopotamie….. Evidemment zéro n’était pas à l’ordre du jour ».
C’est intéressant ce que vous dites mais est-ce utile de faire une étude sur la genèse des comptabilités anciennes. En tout cas cela n’empêche nullement d’utiliser le zéro puisque la Bible l’utilise et puisqu’il existait déjà à Babylone en –300 et venant de la culture indienne. Cf Ifrah dans « Histoire universelle des chiffres ».
Vous attribuez la valeur 400 au Taw. En ce sens vous restez avec la numération hébraïque conventionnelle. C’est votre choix, et je le respecte, pas le mien. Si par hasard vous faites une numération à partir de vos choix il est obligé que vous retrouviez un jour le nombre 26 ou 222 quelque part, toutes les guématrias, même si chacune a sa spécificité, se rejoignent sur les fondements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty
MessageSujet: Re: Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.   Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse alpha numérique de la première phrase de la Bible en hébreu.
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Manuel numérique SVT libres et GRATUITS
» Service numérique étudiant
» Conseils (avisés?^^) sur un achat de reflex numérique
» "Le numérique permettra l'égalité scolaire" selon Rupert Murdoch
» la pellicule numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des déistes, athées, inter-religieux et laïques :: RELIGIONS :: Religions abrahamiques :: Forum judaïque-
Sauter vers: